Dissoudre : définition de dissoudre


Dissoudre : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DISSOUDRE, verbe trans.

I.− [L'obj. désigne un inanimé concr., parfois une pers.]
A.− Vieilli. [L'idée dominante est celle d'une décomposition, d'une dissociation; l'obj. désigne un corps solide, un organisme] Décomposer en désagrégeant les éléments constituants. Il appartient à l'homme de souffrir la mort qui dissout son corps (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 79):
1. Les vibrions? (...) ce sont des végétaux, nés de la corruption partielle des corps, et chargés d'aller corrompre, dissoudre, détruire les parties encore saines du corps qui les a engendrés. A. Daudet, Pages inédites de crit. dramatique,1897, p. 56.
Emploi pronom. à sens passif. Quand un animal meurt, toutes ses parties constitutives se dissolvent (E. Perrier, Philos. zool. av. Darwin,1884, p. 4):
2. ... si nous avions interdit à Hitler l'accès de la zone démilitarisée, quelque vingt millions de créatures humaines, au lieu d'achever de se dissoudre dans tous les charniers du monde, verraient, ce soir, naître le printemps sur les toits des villes anciennes de l'Europe qui ne sont plus, elles aussi, que poussière et que cendre. Mauriac, Le Bâillon dénoué,1945, p. 493.
Rare, emploi subjectif. Mourir. La société humaine répète avec une crédulité stupide la moqueuse parole de cet empereur qui se voyait dissoudre : « Je sens que je deviens Dieu! » (Veuillot, Odeurs de Paris,1866, p. 318).
Emplois partic.
1. GÉOL. [L'obj. désigne une roche] Désagréger, corroder. Les eaux, qui traversaient sans pouvoir l'attaquer la masse schisteuse, ont dissous et corrodé de proche en proche le calcaire (Lapparent, Abr. géol.,1886, p. 396).
2. MÉD. [L'obj. désigne une obstruction, une concrétion] Éliminer par désagrégation. Dissoudre un engorgement, une concrétion (Ac. 1835, 1878).
Emploi pronom. à sens passif. Se résorber. Un jeune étranger (...) affligé au poignet droit d'une loupe grosse comme un œuf de poule, la vit se dissoudre (Zola, Lourdes,1894, p. 82).
B.− CHIM. usuel. [L'idée dominante est celle d'une solution, d'une absorption; l'obj. désigne un corps solide ou gazeux] Faire passer à l'état de solution, au contact d'un corps liquide ou d'une source de chaleur. Dissoudre dans l'eau; dissoudre du savon. Synon. fondre.
1. [Le sujet désigne une pers.] On dissout ces drogues avant de les faire entrer dans la composition de tel remède (Ac.1835-1932).S'il [le savon] contient un excès d'huile, celle-ci se présente en plus ou moins grande quantité quand on dissout le savon dans l'eau distillée (Kapeler, Caventou, Manuel pharm. et drog.,t. 2, 1821, p. 650).Si on dissout du sucre dans l'eau, la température s'abaisse et le refroidissement diminue la solubilité du sucre (Carrel, L'Homme,1935, p. 267).Une feuille mince d'aluminium irradié est dissoute dans HCl (Joliot, Curie, Radioact. artif.,1935, p. 14).
2. [Le suj. désigne un élément solvant] L'eau dissout le sel. L'eau dissout la plupart des corps solides (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 135).Le suc pancréatique qui (...) dissolvait quelques traces graisseuses restées sur l'épithélium (C. Bernard, Princ. méd. exp.,1878, p. 236).
3. Emploi pronom. à sens passif. Passer à l'état liquide. La neige fondait. On l'entendait presque se dissoudre, se perdre en ruisselets d'eau salie dans le silence de la rue déserte (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 255).L'eau pénètre par osmose dans les hématies; (...) leur hémoglobine diffuse et se dissout dans l'eau (Camefort, Gama, Sc. nat.,1960, p. 149).
P. plaisant. Il paraît que l'on fond comme du beurre en Afrique au mois d'août et, quoique je ne sois pas trop gros, j'ai peur de me dissoudre aux rayons du soleil (Mérimée, Lettres Ctesse de Montijo,1870, p. 251).
Rem. En périphrase factitive, on remarque la suppression du pronom. Quelques ouvriers de Vienne font dissoudre le copal en l'exposant à l'action de la vapeur de l'alcool (Nosban, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 191). J'allai remplir un verre d'eau et j'y fis dissoudre un cachet (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 419).
II.− P. métaph. et/ou au fig.
A.− [Correspond à I A]
1. [L'obj. désigne un ensemble constitué de biens matériels, de valeurs morales ou de pers., ou le lien organique qui les unit]
a) Détruire en désintégrant, en éparpillant; faire perdre sa cohésion à un ensemble, tout ou partie. Synon. diluer.L'esprit philosophique, qui dissout, dit-on, et met en poussière les croyances politiques et les croyances religieuses (Cousin, Hist. philos. mod.,t. 1, 1847, p. 45).Que peut-il rester de Jérôme quand il n'est pas là? L'absence ne le défigure même pas, elle le disperse. Il est dissous, Jérôme, quand il n'est pas là (Giraudoux, Cantique des Cantiques,1938, 4, p. 46):
3. ... la poursuite de la pure énergie lumineuse, à laquelle se livre l'impressionnisme, va dissoudre la matière elle-même. Désintégrée, éparpillée en des myriades d'éclats colorés, elle est abandonnée en holocauste à la lumière vibrante. Huyghe, Dialogue avec le visible,1955, p. 158.
Emploi pronom. à sens passif. Temps éminemment propices à la méditation de la mort et aux floraisons contraires des émotions, que ceux (...) où se dissout la cohésion organique de l'humanité (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 160).
Se dissoudre en.Se transformer en. Le christianisme s'est dissous en plusieurs centaines de sectes (Comte, Philos. posit.,t. 4, 1839-42, p. 96).
b) [L'obj. désigne un ensemble de pers., un corps constitué] Anéantir, supprimer en dispersant. Louis-Philippe a dissous le régiment d'artillerie de la Garde nationale (Stendhal, Souv. égotisme,1832, p. 49).Pour cause de compression du personnel, notre camp fut dissous (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 122).
c) [L'obj. désigne un lien moral, une alliance] Rompre, briser. Dissoudre une coalition. Le partage égal achève de dissoudre tous les liens qui unissent les membres d'une famille (Delacroix, Journal,1854, p. 207).Je vaincs le cœur le plus dur, je dissous les liens les plus solides (Claudel, Ville,1901, II, p. 454):
4. ... pour compléter la France du Nord, il fallait venir à bout des Hollandais. Pour venir à bout des Hollandais, il fallait d'abord dissoudre leurs alliances. Bainville, Hist. de France,t. 1, 1924, p. 242.
2. DR. Séparer les éléments constituant un groupe institutionnel ou une relation juridique entre personnes, et par là mettre fin à l'existence de ce groupe ou à cette relation.
a) DR. CIVIL et CANONIQUE. Dissoudre un mariage. Déclarer, faire que le lien conjugal n'existe plus. D'après la doctrine catholique, il n'y a que la mort qui puisse dissoudre le mariage (Ac.1932).En ce temps, pour dissoudre un mariage, il fallait aller à Rome; avoir à sa dévotion quelques cardinaux, et paraître devant le souverain pontife, armé de la faveur du roi (Balzac, MeCornélius,1831, p. 239).
Emploi passif et emploi pronom. à sens passif. Le mariage est dissous par la mort de la femme (Code civil,1804, art. 1570, p. 290):
5. Le mariage est un contrat et il se dissout par le consentement des parties. Tu comprends? Par le consentement des parties. Un contrat, ça se dissout par le consentement des parties. Je suis sûr d'avoir lu ça quelque part. Claudel, L'Échange,1954, II, p. 760.
b) DR. COMM.
Faire cesser l'activité et l'existence d'une société.
Emploi passif et emploi pronom. à sens passif. Une société de commerce qui se dissout par la retraite de l'un de ses associés (Ac.1835-1932).Il apprit que l'association « Andrew Ewart, Liçaliçali et Co» était dissoute par suite du décès de M. Andrew (France, Jocaste,1879, p. 49).
Mettre fin à un contrat. Synon. annuler.Dissoudre des contrats vicieux (Volney, Ruines,1791, p. 131).
Emploi pronom. à sens passif. Cf. ex. 5.
c) DR. CONSTIT. Mettre fin, avant son terme légal, au mandat d'une assemblée délibérante. Dissoudre l'assemblée. Le Président de la République peut, sur l'avis conforme du Sénat, dissoudre la Chambre des députés avant l'expiration légale de son mandat (Doc. hist. contemp.,1875, p. 38).
Emploi pronom. à sens passif. Pendant les premiers dix-huit mois d'une législature, l'Assemblée ne peut être dissoute (Lidderdale, Parlement fr.,1954, p. 67).
d) DR. PUBL. Mettre fin à l'existence d'un parti, d'une association. Nos congrégations ont été dissoutes, chassées et poursuivies (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. XXXII).L'Association des Frères musulmans a été dissoute pour activités nuisibles à l'ordre public (Figaro,19-20 janv. 1952, p. 3, col. 7).
B.− [Correspond à I B]
1. Vieilli. [L'obj. désigne une pers.]
a) [Le suj. désigne une source de chaleur] Faire perdre ses forces physiques ou morales. Le chez-soi est intolérable; il y a quinze enfants dans la maison et la chaleur m'y dissout (Balzac, Lettres Étr.,t. 3, 1850, p. 361).
Emploi pronom. à sens passif. Une chambre à poêle [un Bureau] est un matras où se dissolvent les hommes d'énergie, où s'amincissent leurs ressorts, où s'use leur volonté (Balzac, Melmoth,1835, p. 323).
b) Péj. [Le suj. désigne un inanimé abstr.] Ôter la rigueur morale, l'honnêteté à. Synon. corrompre, gâter.
Emploi pronom. à sens passif. Perdre son identité, son intégrité morale. Si le caissier a de l'imagination, si le caissier a des passions, ou si le caissier le plus parfait aime sa femme, et que cette femme s'ennuie, ait de l'ambition ou simplement de la vanité, le caissier se dissout (Balzac, Melmoth,1835p. 320).Blaise se dissout pour ainsi dire dans cette atmosphère d'érotisme militaire, de sentimentalisme de garnison (Arnoux, Solde,1958, p. 204).
2. Usuel [L'obj. désigne un inanimé concr. ou une pers.] Faire disparaître en absorbant (dans un ensemble). Une petite pluie fine qui dissolvait la lumière des phares, se mit à tomber (Camus, Exil et Roy.,1957, p. 1659).On ne voyait pas les montagnes qu'enveloppait et dissolvait la brume au sein d'un bain gris (Arnoux, Solde,1958p. 25):
6. ... la dilatation progressive de la rêverie jusqu'au point suprême ou l'immensité née intimement dans un sentiment d'extase dissout et absorbe, en quelque manière, le monde sensible. Bachelard, La Poétique de l'espace,1957, p. 177.
a) Dissoudre dans
[L'obj. désigne un inanimé] :
7. C'est le véritable secret de la peinture de clair-obscur que d'enlever à chaque objet sa personnalité physique, sa pesanteur propre et son contour net, pour le dissoudre dans le grand corps du tableau dont il ne constitue alors avec ses voisins que des éminences plus ou moins fortes... Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 65.
Emploi pronom. à sens passif. Être absorbé, disparaître dans. Un grand viaduc enjambe (...) la vallée creuse, plate. Sa réalité, sa masse, se dissolvent dans la brume (Bloch, Dest. du S.,1931, p. 47).La forme [des figures de Renoir] tend à se dissoudre dans une lumière dansante (C. Roger-Marx, Renoir,1937, p. 30).
[L'obj. désigne une pers.] Je n'ai rien à objecter à je ne sais quel nirvâna qui tend à nous dissoudre dans le grand Tout (Proust, Sodome,1922, p. 955):
8. ... il [Pascal] ne se laisse pas absorber par ce décor [salle d'hôpital] lisse et blanc qui rend les gens anonymes comme leurs draps, les dissout dans des populations vagues, malodorantes, plaintives et ennuyées. H. Bazin, Lève-toi et marche,1952, p. 191.
Emploi pronom. réfl. Les romantiques chercheront à en briser les limites [de l'instant], à se baigner immédiatement dans l'infini, à s'y dissoudre voluptueusement, abandonnés au flux de la vie (Béguin, Âme romant.,1939, p. 57).
Emploi pronom. à sens passif et emploi subjectif. Disparaître dans. Une de ces béatitudes matérielles et ruminantes où il semble que la créature commence à se dissoudre dans le Tout vivant de la création (Goncourt, Man. Salomon,1867, p. 443).Enfin Reine (...) atteint l'eau libre, s'y laisse glisser sans bruit, s'y dissout (H. Bazin, Bur. mariages,1951, p. 135):
9. Chaque être ne trouve sa félicité qu'au point précis où il échappe à sa nature finie et où il a la sensation de l'infini (...) le point où il se donne sans se perdre encore, où il se sent dissoudre dans une existence supérieure en percevant cette dissolution comme une invasion de délices. Amiel, Journal intime,1866, p. 310.
b) Se dissoudre en.Emploi pronom à sens passif. [Le suj. désigne un inanimé] Se transformer en, se fondre en. Il me semble que j'écris beaucoup ce matin (...). C'est que j'ai passé une mauvaise nuit (...) la méchante nuit tend à se dissoudre en paroles nombreuses (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1913, p. 433).Les lumières de l'avenue se dissolvaient en nébuleuses, vagues et misérables (Malraux, Espoir,1937, p. 694).
Rem. On rencontre ds la docum. dissolutif, ive, adj., vx, méd. et chim. Qui a la propriété de dissoudre. Remèdes dissolutifs, vertu dissolutive (Ac. 1798-1878). Synon. usuel (dis)solvant. Attesté en outre ds Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Littré, Guérin 1892, DG, Rob. et Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [disu:dʀ ̥], (je) dissous [disu]. Mais [ss] double ds Land. 1834, Littré, DG et, facultativement, Barbeau-Rodhe 1930. Le verbe est admis ds Ac 1694-1932. Conjug. (cf. absoudre) a) [disu-] : ind. prés. 1re, 2e, 3epers. sing., impér. prés. sing. dissous, dissout; part. passé dissous, dissoute. b) [disudʀ-] : ind. fut., cond. prés. c) [disolv-] : ind. imp., impér. prés. plur. dissolvons, dissolvez; part. prés. dissolvant; subj. prés. dissolve. Le passé simple de l'ind. et l'imp. du subj. n'existent pas. Littré préconise je dissolus, que je dissolusse. On rencontre néanmoins chez certains aut. cités ds Littré dissolvit (Thénard, Chimie, t. IV, p. 573, éd. de 1832). Dupré 1972 qualifie dissolva de gros barbarisme. Étymol. et Hist. Fin xiies. li mollece de l'omme nos avoit dissoluz (Sermons de St Bernard, 121, 17 ds T.-L.); 1269-78 que ce soit a mes dissolu (un lien) (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 19066); ca 1516 chim. dissoudre et distiller tes drogues (Complainte de nature à l'alchymiste errant ds Rose, éd. Méon, 1814, IV, 127, 36); av. 1563 dissous part. passé (La Boétie, Lettre de consol., p. 343, Feugère ds Gdf. Compl.); 1673 subst. méd. dissolvant (Denis, Huitième Conférence, 31 janv. d'apr. P. Gason ds Fr. mod., t. 23, p. 218). Empr. au lat. class.dissolvere « détruire » et refait d'apr. absoudre. Fréq. abs. littér. : 784. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 086, b) 944; xxes. : a) 812, b) 1 412. Bbg. Arveiller (R.). R. Ling. rom. 1971, t. 35, p. 219 (s.v. dissolutif).Quem. Fichier (s.v. dissolutif).

Dissoudre : définition du Wiktionnaire

Verbe

dissoudre \di.sudʁ\ transitif 3e groupe, défectif (voir la conjugaison) (Pronominal : se dissoudre)

  1. Décomposer un organisme par la séparation de ses parties.
    • Si l'on veut fabriquer du vin blanc, on se sert de raisins blancs ; mais on peut aussi employer des raisins rouges. Dans ce dernier cas, au lieu de laisser fermenter le moût sur son marc, on le soutire, dès que le grain est écrasé, afin qu'il ne dissolve pas la matière colorante de la pellicule. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 135)
    • Le sergent Long signala même deux ou trois petits glaçons détachés de la rive, qui achevaient de se dissoudre au large. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • La poudre de quinquina mélangée de chaux, est agitée avec des huiles lourdes de pétrole qui dissolvent la quinine. — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • Si l'on emploie de l'acide chlorhydrique à froid, celui-ci dissout très promptement la soie, alors que la laine se désagrège simplement sans se dissoudre. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Figuré) Faire cesser d’exister.
    • L'individualisme libertaire, l'insoumission aux nécessités fondamentales d'une société la dissolvent. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • D’après la doctrine catholique, il n’y a que la mort qui puisse dissoudre le mariage.
    • Le mariage se dissout par la mort de l’un des conjoints.
    • Dissoudre la communauté conjugale.
    • Dissoudre une association, une ligue politique.
    • Dissoudre une assemblée législative, une chambre élective, la déclarer dissoute.
    • Après la mort d’Alexandre, son Empire fut dissous.
    • Une société de commerce qui se dissout par la retraite de l’un des associés.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dissoudre : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DISSOUDRE. (Je dissous; nous dissolvons. Je dissolvais. J'ai dissous. Je dissoudrai. Je dissoudrais. Dissous; dissolvez. Que je dissolve. Dissolvant. Dissous.) v. tr.
Décomposer un organisme par la séparation de ses parties. L'eau dissout le sucre, dissout le sel. Ces acides dissolvent les métaux. On dissout ces drogues avant de les faire entrer dans la composition de tel remède. Dissoudre une substance dans de l'eau. Ce sel se dissout promptement. Faire dissoudre quelque chose dans un acide. Il signifie au figuré Faire cesser d'exister. D'après la doctrine catholique, il n'y a que la mort qui puisse dissoudre le mariage. Le mariage se dissout par la mort de l'un des conjoints. Dissoudre la communauté conjugale. Dissoudre une association, une ligue politique. Dissoudre une assemblée législative, une chambre élective, la déclarer dissoute. Après la mort d'Alexandre, son Empire fut dissous. Une société de commerce qui se dissout par la retraite de l'un des associés.

Dissoudre : définition du Littré (1872-1877)

DISSOUDRE (di-ssou-dr), je dissous, tu dissous, il dissout, nous dissolvons, vous dissolvez, ils dissolvent ; je dissolvais ; point de passé défini (pourtant rien n'empêcherait l'Académie d'adopter je dissolus, et, par conséquent, l'imparfait du subjonctif, que je dissolusse) ; je dissoudrai ; je dissoudrais ; dissous, qu'il dissolve, dissolvons, dissolvez, qu'ils dissolvent ; que je dissolve, que nous dissolvions ; dissolvant ; dissous, dissoute v. a.
  • 1Défaire. Dénouer. Ce réseau me retient ; ma vie est en tes mains ; Viens dissoudre ces nœuds, La Fontaine, Fabl. VIII, 22.
  • 2 Terme de chimie. Opérer la dissolution d'un corps solide, c'est-à-dire le combiner avec un liquide de manière à détruire complétement l'agrégation de ses molécules. L'eau dissout le sel, le sucre. Suivant cet habile physicien [le Roi], l'air dissout l'eau, comme l'eau dissout les sels, Bonnet, Us. feuill. plant. 2e suppl.

    Par extension. Tantôt c'est un feu qui va dissoudre les montagnes, Massillon, Car. Parole.

  • 3 Terme de médecine. Faire disparaître. Dissoudre un engorgement.
  • 4 Fig. Défaire, ruiner comme par dissolution. Son ouvrage [du Créateur] était concerté avec tant d'ordre qu'il eût pu défier la durée des siècles et que rien d'étranger n'en eût pu jamais dissoudre ni altérer même l'harmonie, Massillon, Car. Mort. Law dissolvait la monarchie par ses chimériques remboursements, Montesquieu, Espr. II, 4.

    Produire la mort naturelle. Ô Lycoris, c'est ici qu'avec toi je voudrais être dissous par le temps, Bernardin de Saint-Pierre, Voy. en Silésie.

  • 5 Terme de jurisprudence. Annuler. Dissoudre une société de commerce. Dissoudre un mariage, une communauté.

    Dans le langage général, faire cesser. Pressé par le bonhomme Deluc et par mon propre penchant, je ne songeai à retourner à Paris que pour dissoudre mon ménage, Rousseau, Conf. VIII.

  • 6Retirer les pouvoirs. Dissoudre une assemblée politique. Dissoudre par une ordonnance, user légalement de la faculté que le pouvoir exécutif a de renvoyer une chambre avant l'expiration des pouvoirs qu'elle tient des électeurs. Dissoudre par la force, ôter par la violence et un coup d'État à une chambre ses pouvoirs.
  • 7Se dissoudre, v. réfl. Subir la dissolution. Le sucre se dissout dans l'eau. Il voyait chaque jour sur la terre arrosée, L'aurore se dissoudre en perles de rosée, Les bois se revêtir de leurs manteaux flottants, Lamartine, Harm. II, 12.

    Avec ellipse du pronom se. Faire dissoudre une substance dans un acide.

    Être annulé. Le mariage se dissout par la mort d'un des conjoints. La société se dissout dans le moment que les associés n'agissent plus en associés, Patru, Plaidoyer 6, dans RICHELET.

    Cesser ses fonctions en parlant d'un corps élu. L'assemblée s'est dissoute.

    Se séparer en parlant de personnes qui s'étaient réunies. Le rassemblement insurrectionnel s'est dissous.

    Être détruit. Les derniers efforts d'une âme qui se défend contre le trépas et d'une machine qui se dissout, Massillon, Car. Impén. finale.

REMARQUE

La conjugaison de ce verbe est difficile. Il n'est point de ciment que le temps ne dissoude (il faut dissolve), Scarron, Sonnet. La majeure partie du fromage se dissolvit, Thenard, Chimie, t. IV, p. 573, édit. de 1832. (il faudrait se dissolut, si ce passé était usité, comme il devrait l'être).

HISTORIQUE

XIIIe s. Mès quanque, par bonne raison, Volt Diex conjoindre et atremper, Fors et bons et sages sans per, Jà ne voldra ne n'a volu Que ce soit james dissolu, la Rose, 19296. Il loist [il est loisible] à cascun, quant il li plest, à demander se [sa] part de le [la] marceandise, selon ce qu'il en paia, et ainsi dessource la compaignie, Beaumanoir, XXI, 3.

XIVe s. Comme les membres ou parties du corps d'un homme qui sont dissolutes et hors de leur fermeté et bonne disposition par une maladie appellée tremeur, Oresme, Eth. 31. Se tele amisté doit estre tantost dissolue et cesser, Oresme, ib. 264. Mieux te vaudroit faire autre office Que tant dissoudre et distiller Tes drogues…, Nat. à l'alchim. err. 37.

XVIe s. Des vapeurs estoyent formées grosses nues, lesquelles dissolues en pluyes, toute la region estoyt à plaisir arrousée, Rabelais, Pant. IV, 61. Voila comme il faut rejoindre la charité qui auroit esté dissoute par nostre faute, Calvin, Instit. 496. Ils dissoudent ou rompent autant qu'en eux est le lien d'unité, Calvin, ib. 815. Ce grand bastiment ayant esté desmis et dissoult, Montaigne, I, 121. Ces pierres se dissolvoyent à l'humidité du temps, Palissy, 43. Elles se dissoudent, et lors la langue trouve aisement le goust, Palissy, 53. N'ai os qui n'ait la jointure dissoute, Marot, IV, 261. Castoreum dissout avec fort vinaigre, Paré, XX bis, 4. Dissoudant dedans syrop violat, Paré, ib. 15.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dissoudre »

Étymologie de dissoudre - Littré

Provenç. dissolvre, dissolver ; espagn. disolver ; ital. dissolvere ; du latin dissolvere, de dis… préfixe, et solvere, délier (voy. SOLUTION).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de dissoudre - Wiktionnaire

Du latin dissolvere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dissoudre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dissoudre disudr play_arrow

Conjugaison du verbe « dissoudre »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe dissoudre

Évolution historique de l’usage du mot « dissoudre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dissoudre »

  • Le ministère de la Jeunesse et des Sports Ahmed Gaaloul a décidé de dissoudre le bureau directeur de la Fédération tunisienne de Kick, thaï boxing Savate et disciplines associées. , Tunisie [Document] : Le ministre de la Jeunesse dissout le bureau directeur de la Fédération du kick-boxing – Sport en Tunisie et dans le monde
  • Depuis jeudi, l’association de Pont ar Vo, créée en 2016, n’existe plus. Ses membres ont décidé, d’un commun accord, de la dissoudre. Cette association, composée d’une équipe motivée et pas avare sur l’huile de coude, consacrait du temps à la remise en état du petit patrimoine. à raison d’une journée par semaine, cela représente 600 heures par an. Et ce, toujours dans la bonne humeur. Le Telegramme, L’association de Pont Ar Vo dissoute - Callac - Le Télégramme
  • Ce n’est certes pas une raison pour dissoudre. Mais on pose ça là, quand même en passant. Alors que Macron végête, Edouard Philippe vient quand même de gagner 12 points de popularité après le déconfinement. Son sort semble scellé après les municipales, Macron ne veut pas d’un Fillon. Mais retiré au Havre, Philippe deviendra extrêmement dangereux à l’approche de la Présidentielle et sera tenté d’imiter Macron trahissant Hollande… , 7 raisons pour Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée
  • et ça continue. qui aura le courage de dissoudre ces associations soit disant antiracistes. mais, il est de notoriété publique de savoir que les noirs sont encore plus racistes entre eux et les "blancs". il suffit de voir les guerres entre tribus en Africaine pour finir de s'en persuader pour ceux qui ne le sont pas. La France n'a pas à accepter ces terroristes déguisés en représentants de la race noire Valeurs actuelles, Black Lives Matter : la LDNA veut dissoudre l’Eglise catholique | Valeurs actuelles
  • Ce qui fait l'attrait de la bande ? S'y dissoudre avec la sensation de s'y affirmer. De Daniel Pennac / Chagrin d'école
  • L'art consiste à ne pas laisser la nature se dissoudre en moyens de production, en objets de consommation ou en symboles mathématiques. De Alain Finkielkraut / Libération - 15 Janvier 2000
  • Rien n'est indifférent, rien n'est impuissant dans l'univers ; un atome peut tout dissoudre, un atome peut tout sauver ! De Gérard de Nerval / Aurélia
  • La mort n'a pas de voix, elle entre discrètement en nous pour dissoudre la faiblesse et éterniser la vie. De Dielle Doran / Maryse
  • On doit respecter le mariage tant qu'il n'est pas un purgatoire, et le dissoudre s'il devient un enfer. De Proverbe anglais
  • Le plaisir crée entre le monde et nous un état d’harmonie où la conscience tend à se dissoudre. De Louis Lavelle / Le mal et la souffrance
  • Il n'y a pas de désir que la puissance de l'analyse ne parvienne à dissoudre. De Jean Tétreau / La messe en si mineur
  • Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple. De Bertolt Brecht
  • Mourir, c'est se dissoudre. De Lao She / Quatre générations sous un même toit

Traductions du mot « dissoudre »

Langue Traduction
Corse dissolve
Basque desegiteko
Japonais 溶かす
Russe растворяться
Portugais dissolver
Arabe تذوب
Chinois 溶解
Allemand sich auflösen
Italien sciogliere
Espagnol disolver
Anglais dissolve
Source : Google Translate API

Synonymes de « dissoudre »

Source : synonymes de dissoudre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dissoudre »



mots du mois

Mots similaires