Neutraliser : définition de neutraliser


Neutraliser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

NEUTRALISER, verbe trans.

A. − POL., DR. INTERNAT. PUBL. Rendre neutre, donner le statut de neutre, de neutralité à (un État, un territoire), maintenir en dehors d'un conflit international. Neutraliser une ville, un territoire; neutraliser la Belgique; zone neutralisée. Elle expliquait à Pauline pourquoi il fallait neutraliser la Mer Noire (Zola,Page amour,1878, p.1052):
1. Le Gouvernement britannique vient de nous demander, de la part des États-Unis et non sans embarras, si nous consentirions à retirer nos forces de Saint-Pierre et à neutraliser les îles pour la durée de la guerre. Naturellement, nous répondons par un refus. De Gaulle,Mém. guerre,1954, p.511.
Neutraliser un navire. Tenir un navire en dehors d'un conflit. L'amiral Godfroy avait conclu avec Andrew Cunningham l'accord qui neutralisait ses navires (De Gaulle,Mém. guerre,1954p.150).
B. − Faire obstacle à l'action de quelqu'un ou à l'efficacité de quelque chose.
1. Qqn neutralise qqn/qqc.
a) Neutraliser qqn (ou un aspect de son comportement).Empêcher d'agir, rendre inoffensif en contrecarrant les efforts, les tentatives de quelqu'un. Synon. paralyser.Neutraliser un adversaire; neutraliser les efforts de qqn. Neutraliser peu à peu l'abbé Traquet en lui suscitant des difficultés avec Folcoche (H. Bazin, Vipère,1948, p.167):
2. Nous l'avions, tous, fort adroitement neutralisé, endormi, embaumé, ficelé de bandelettes; il ne pouvait plus gêner. Arnoux,Crimes innoc.,1952, p.183.
Emploi pronom. réciproque. S'empêcher réciproquement d'agir. Elle le martyrisait aussi (...). Est-ce donc que l'un et l'autre se neutralisaient, qu'ils n'étaient pas faits pour s'appareiller? (Zola,Fécondité,1899, p.499).
b) Qqn neutralise qqc.Affaiblir ou annihiler l'efficacité de quelque chose. Il s'exprima très vivement; sa femme très près de la porte, désespérant de neutraliser l'orage, s'esquiva (Las Cases,Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.182):
3. ... même quand j'avais pour prendre le même chemin une autre raison que de la voir, je tremblais comme un coupable au moment où elle passait; et quelquefois, pour neutraliser ce que mes avances pouvaient avoir d'excessif, je répondais à peine à son salut, ou je la fixais du regard sans la saluer... Proust,Guermantes 1,1920, p.144.
2. Qqc. neutralise qqn/qqc.Tenter de détruire par une force contraire égale.
a) Qqc. neutralise qqn.Affaiblir ou annihiler l'efficacité d'une action entreprise par quelqu'un, réduire à l'impuissance. Est-ce que la prosodie a neutralisé les grands poètes? (Wicart,Orateur, t.1, 1936, p.293).La vertu secrète du fascisme à leurs yeux [des modérés], et même du nazisme, c'était de neutraliser les masses, de les rendre inoffensives (Mauriac,Nouv. Bloc-Notes,1961, p.254).
b) Qqc. neutralise qqc.Annuler les effets (notamment nocifs ou toxiques) de. Antidote neutralisant un poison. Si je veux vivre, je n'ai pas un instant à perdre; le contre-poison peut encore agir, le café peut encore neutraliser l'opium (Dumas père, CteHermann,1849, i, 16, p.316):
4. Ce qui rend l'air de la capitale moins malsain surtout pendant l'été, ce sont ses parcs et ses squares. On les appelle parfois les «poumons» de Londres, (...) l'oxygène de tous ces arbres s'efforce de neutraliser l'acide carbonique de toutes ces cheminées. Morand,Londres,1933, p.117.
Emploi pronom. passif. (Pouvoir) être neutralisé. L'habitude, (...) esquisse également une autre défiguration: en se neutralisant la conscience s'aliène et donne prise à une interprétation mécaniste (Ricoeur,Philos. volonté,1949, p.256).
Emploi pronom. réciproque. [Le suj. désigne deux éléments opposés de force égale] S'empêcher réciproquement d'être efficaces, s'annuler par action réciproque, se faire équilibre. Forces qui se neutralisent l'une l'autre/l'une par l'autre. On a essayé d'expliquer l'inexplicable victoire du coup d'État de cent façons: −l'équilibre s'est fait entre les diverses résistances possibles et elles se sont neutralisées les unes par les autres (Hugo,Nap. le Pt,1852, p.197):
5. Dans l'intestin deux nerfs se neutralisent, car quand on galvanise l'intestin on n'a pas de contraction, tandis qu'on en a quand on galvanise soit le vague, qui détermine le mouvement, soit les ganglions solaires qui l'arrêtent. Cl. Bernard, Notes,1860, p.179.
C. − Spécialement
1. DÉFENSE. Empêcher (l'activité ennemie) d'être efficace, au besoin par la destruction. Neutraliser une batterie ennemie, un avant-poste. Il fallait qu'en même temps une partie des forces russes pénétrât simultanément en Galicie, afin de redresser le front, et neutraliser l'offensive que les Autrichiens entameraient (Joffre,Mém., t.1, 1931, p.130):
6. ... à mesure que sur la rive nord du Bahr es-Séghir les terrassiers francs poussaient leur barrage, sur la rive sud les terrassiers égyptiens creusaient la berge, élargissaient d'autant le lit du canal et neutralisaient le travail de l'ennemi. Grousset,Croisades,1939, p.355.
2. CHIM. Rendre neutre un acide par une base ou inversement; transformer en sel. Anton. alcaliniser/alcaliser, acidifier.Neutraliser une solution (par/avec une substance). Admettre pour propriété fondamentale des bases celle de neutraliser complètement ou partiellement les acides en formant avec ces corps un composé salin (Cournot,Fond. connaiss.,1851, p.345):
7. ... dans l'urine chauffée à 100 degrés, il en peut subsister [des germes] qui, tenus dans l'inertie par l'acidité du milieu, se développent dès qu'on neutralise ou alcalinise légèrement celui-ci... J. Rostand,Genèse vie,1943, p.167.
Emploi pronom. réciproque. S'annuler par une action réciproque. Le collagène se trouve au voisinage de son point isoélectrique, c'est-à-dire dans un état tel que ses fonctions acides et basiques se compensent mutuellement en se neutralisant (Bérard, Gobilliard,Cuirs et peaux,1947, p.51).V. acide2ex. 3.
3. PHYSIQUE
a) Annuler (une force antagoniste), rendre magnétiquement ou électriquement neutre. Démagnétiser les coques en acier (...) soit en les neutralisant (bâtiments de commerce et navires de guerre légers), soit en les immunisant (grands bâtiments). Dans les deux cas on compensait le champ magnétique du bâtiment (Le Masson,Mar.,1951, p.54).Langmuir distingue (...) deux sortes de régions dans les décharges: les unes, appelées «plasmas» sont caractérisées par une neutralité électrique moyenne, les charges des ions neutralisant celles des électrons (Hist. gén. sc.,t.3, vol.2, 1964, p.289).
Emploi pronom. réciproque. S'annuler réciproquement, se compenser. Le point central où les forces négatives et positives de l'électricité se neutralisent (Gobineau,Corresp. [avec Tocqueville], 1854, p.219).On l'enseigne, en statique, en le démontrant: égales, deux forces se neutralisent, et rien n'indique qu'elles s'exercent jusqu'à ce que l'une l'emporte sur l'autre en l'abolissant (Cladel,Ompdrailles,1879, p.276).
b) [En parlant de couleurs] Amortir, atténuer l'éclat de (une autre couleur). L'on soustrait de la dernière couleur binaire la portion de sa couleur simple, qui, avec la complémentaire, forme du blanc, ou, ce qui revient au même, la neutralise (Chevreul,Contraste simult. coul.,1839, p.147).
Emploi pronom. réciproque. Lorsqu'on allie par le mélange le rouge et le vert, l'orangé et le bleu, le jaune et le violet, les couleurs se neutralisent plus ou moins complètement (...). Le résultat est un gris (Chevreul,Contraste simult. coul.,1839p.227).Les couleurs se neutralisent, embouchées, salies par un mélange où l'on discerne encore des discordances savoureuses [toiles de Delacroix] (Hourticq,Hist. art, Fr., 1914, p.339).
4. LING. (phonol.). Faire subir la neutralisation à (un phonème, une opposition phonologique entre deux phonèmes, dans certaines positions).
[Dans le lex.] Dans certains contextes, des oppositions lexicales peuvent se neutraliser, tout comme les distinctions phonologiques. Par exemple, dans la terminologie révolutionnaire en 1870-1871, celle de (les) travailleurs T (les) masses T (les) ouvriers T (le) prolétariat T (la) classe ouvrière après l'émancipation de (La Ling., Paris, éd. Denoël, 1969, p.195).
Emploi pronom. passif. Une opposition qui se neutralise présente donc une situation intermédiaire. En effet, l'opposition e/ε est caractérisée par la présence distinctive en syllabe ouverte finale et, par l'absence d'opposition distinctive en trois autres positions (syllabe non finale ouverte ou fermée, syllabe finale fermée) (R. Vion,Notions de neutralisation et d'archiphonème en phonologie ds Linguistique, 1974/1, no10, p.47).
Prononc. et Orth.: [nøtʀalize], (il) neutralise [nøtʀali:z]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. 1564 «rester neutre» (Thierry: se neutralizer, ne se formalizer pour l'un ne pour l'autre); 2. 1776 chim. «annuler» (G. de Morveau ds Encyclop. Suppl., t.1, p.286b, s.v. alkali); 3. 1789 «rendre inoffensif» (Sieyès, Tiers état, p.93: l'humeur maligne qui le mine et le tourmente, il faut la neutraliser, il faut rétablir la santé et le jeu de tous); 1803 se neutraliser «s'annuler par action réciproque» (Maine de Biran, Influence habit., p.175); 4. 1812 art milit. (Mozin-Biber: neutraliser les colonnes, les forces d'une armée, empêcher ces colonnes, cette armée d'agir, en interceptant leurs communications, en prenant une position essentielle); 5. id. «assurer à un territoire la qualité de neutre» ville neutralisée (ibid.); 6. 1939 ling. (A. Martinet ds R. Ling. rom. t.15, p.14). Dér. sav. du lat. neutralis «neutre»; suff. -iser* (cf. lat. médiév. neutralisatus «qui ne prend pas parti» 1411 ds Du Cange; ca 1180 adj. «en parlant d'une couleur», ca 1313 subst. «eunuque» ds Latham). Fréq. abs. littér.: 203. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 243, b) 245; xxes.: a) 282, b) 352.
DÉR. 1.
Neutralisable, adj.Qui peut être neutralisé, qui peut subir un phénomène de neutralisation, qui est sujet à neutralisation. a) Chim. Acide, base, solution neutralisable. L'ammoniaque de ce gaz sature une partie de l'acide et on constate que le reste est neutralisable par n centimètres cubes de la solution de potasse (Quéret,Industr. gaz,1923, p.140).b) Ling. (phonol.). Phonème neutralisable; opposition corrélative, multilatérale neutralisable (R. Vion Notions de neutralisation et d'archiphonème en phonologie ds Linguistique, 1974, pp.42-43). Bien sûr, les oppositions corrélatives sont neutralisables puisqu'une des conditions de l'opposition corrélative est d'être bilatérale mais, et c'est une modification par rapport au stade précédent, les oppositions bilatérales non corrélatives sont également reconnues comme étant neutralisables (R. VionNotions de neutralisation et d'archiphonème en phonologie ds Linguistique, 1974p.42). [nøtʀalizabl̥]. 1reattest. 1922 (Policard, Histol. physiol., p.317); de neutraliser, suff. -able*.
2.
Neutralisateur, -trice, adj. et subst. masc.a) Adj. et subst. (Ce) qui neutralise. La secondarité (S) est le neutralisateur le plus puissant de l'émotivité, car elle inhibe l'action et répartit la décharge de la force émotive sur une grande profondeur (Mounier,Traité caract.,1946, p.246).Dans cette demeure séculaire (...) transparaissait le profond génie neutralisateur de la ville, qui déchargeait les choses de tout pouvoir de suggestion trop vive, et réussissait à la longue à donner au décor même de la vie quotidienne la vertu doucement balsamique et l'insignifiance profonde d'un paysage (Gracq,Syrtes,1951, p.176).b) Subst. masc., pharmacol. Appareil neutralisant. La neutralisation de ces vapeurs d'éther brut est effectuée (...) dans un appareil (...) appelé saturateur ou neutralisateur (Lebeau, Courtois,Pharm. chim., t.1, 1929, p.521). [nøtʀalizatoe:ʀ]. 1resattest. a) 1929 id., b) 1946 (Mounier, loc. cit.), 1951 adj. (Gracq, loc. cit.); de neutraliser, suff. -(a)teur2*.

Neutraliser : définition du Wiktionnaire

Verbe

neutraliser \nø.tʁa.li.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Chimie) Rendre neutre un acide, un alcali ou sel par une opération chimique.
    • Neutraliser un acide par une base, une base par un acide.
  2. (Vieilli) (Physique) Annuler un flux électrique.
    • L’électricité positive neutralise l’électricité négative.
  3. (Figuré) (Courant) Diminuer sensiblement la force, l’action de quelque chose, rendre inopérant, réduire à rien, à presque rien.
    • Neutraliser un projet en le modifiant.
    • Je suis parvenu à neutraliser ses efforts, ses mauvais desseins contre moi.
    • Ces deux causes, ces deux effets se neutralisent.
    • Neutraliser une batterie d’artillerie.
    • La CAF m'a neutralisé le Revenu de Solidarité Active (comprendre : elle me l'a sucré) !
  4. (Droit international) Rendre un pays, une ville, un navire neutre, assurer à un pays, à une ville, à un navire l’état de neutralité.
  5. Rendre une arme à feu impropre au tir de munition en la modifiant de façon irréversible.
  6. (Transport) Fermer une voie à la circulation.
    • Dans le sens de Paris vers Cherbourg, la voie de droite a été neutralisée à hauteur de la commune de Blosville. — (Camille Ferronière, « Accident à Blosville : Voie de droite neutralisée sur la N13 », Maville, 24 juin 2014.)
    • Après l’accident, la circulation a été neutralisée sur le périphérique extérieur, entre la porte de Brancion et la porte de Vanves (14e arrondissement), pour permettre aux forces de l’ordre d'effectuer les premières constatations. — (Mikaël Livret, « Le périphérique de nouveau accessible après un accident mortel », Voltage, 24 avril 2018.)
    • Nous avons neutralisé une voie pour que les techniciens puissent travailler en toute sécurité. — (J.-P. A., « La foudre frappe un transformateur de la SNCF et occasionne des retards », Midi Libre, 14 juillet 2011.)
  7. Tuer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Neutraliser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NEUTRALISER. v. tr.
T. de Chimie. Rendre neutre un sel par une opération chimique. Neutraliser un acide par une base, une base par un acide. Il se dit aussi en termes de Physique. L'électricité positive neutralise l'électricité négative.

NEUTRALISER s'emploie figurément dans le langage ordinaire et signifie Diminuer sensiblement la force, l'action de quelque chose, rendre inopérant, réduire à rien, à presque rien. Neutraliser un projet en le modifiant. Je suis parvenu à neutraliser ses efforts, ses mauvais desseins contre moi. Ces deux causes, ces deux effets se neutralisent. Neutraliser une batterie d'artillerie.

NEUTRALISER, en termes de Droit international, signifie Rendre un pays, une ville, un navire neutre, assurer à un pays, à une ville, à un navire l'état de neutralité.

Neutraliser : définition du Littré (1872-1877)

NEUTRALISER (neu-tra-li-zé) v. a.
  • 1Rendre neutre, en parlant d'un pays, d'une ville, d'un vaisseau. Les traités de 1815 ont neutralisé la Suisse.
  • 2 Terme de chimie. Rendre neutre une base, un acide, un sel, par une opération chimique. Il était difficile d'expliquer comment la vapeur de l'alcali volatil pouvait aller neutraliser l'air gazeux [l'acide carbonique] dans le poumon d'un animal…, Condorcet, Bucquet. 100 parties de potasse ont été neutralisées par 158,815 d'acide sulfurique, à 147,70 de pesanteur spécifique, Berthollet, Instit. Mém. scienc. 1806, 1er semestre.

    Il se dit, par extension, de certaines actions physiques. L'électricité positive neutralise la négative.

  • 3Diminuer, réduire à rien, à presque rien. Par d'actives démarches il a neutralisé les mauvais desseins de ses ennemis. Ses efforts ont été neutralisés par l'inertie d'hommes mal disposés.
  • 4Se neutraliser, v. réfl. Devenir neutre en parlant de bases, d'acides. Lorsqu'un acide et un oxyde se combinent, ils se neutralisent en totalité ou en partie, suivant la quantité respective de l'un et de l'autre, Thenard, Traité de chimie, t. II, p. 280, dans POUGENS.

    S'annuler réciproquement. Ces deux effets se sont neutralisés.

HISTORIQUE

XVIe s. Neutralizer, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « neutraliser »

Étymologie de neutraliser - Littré

Neutral, ancien adjectif, signifiant qui est de la nature du neutre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de neutraliser - Wiktionnaire

(Date à préciser) Dérivé de neutral avec le suffixe -iser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « neutraliser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
neutraliser nøtralize play_arrow

Conjugaison du verbe « neutraliser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe neutraliser

Citations contenant le mot « neutraliser »

  • Ségolène Royal « dangereuse » : Emmanuel Macron voulait « la neutraliser » Gala.fr, Ségolène Royal « dangereuse » : Emmanuel Macron voulait « la neutraliser » - Gala
  • Mint Mobile est un service de téléphonie mobile à bas prix qui encourage une démarche écoresponsable en proposant des téléphones reconditionnés et en offrant des arbres à planter pour neutraliser l’empreinte carbone liée à son utilisation mobile. NeozOne, Mint Mobile, le forfait téléphonique qui neutralise son empreinte carbone en plantant des arbres - NeozOne
  • Le club achète les places des supporters pour les neutraliser Le Quotidien du Foot, Le club achète les places des supporters pour les neutraliser - Le Quotidien du Foot
  • A étudier la production des autres, on risque toujours plus ou moins de neutraliser son propre génie créateur. De Jean-Marie Poupart / Beaux-draps

Traductions du mot « neutraliser »

Langue Traduction
Corse neutralizà
Basque neutralizatzeko
Japonais 中和する
Russe нейтрализовать
Portugais neutralizar
Arabe إبطال مفعول
Chinois 中和
Allemand neutralisieren
Italien neutralizzare
Espagnol neutralizar
Anglais neutralize
Source : Google Translate API

Synonymes de « neutraliser »

Source : synonymes de neutraliser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « neutraliser »


Mots similaires