Maintenir : définition de maintenir


Maintenir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MAINTENIR, verbe

I.
A. − Qqn/qqc. maintient qqn/qqc. + compl. exprimant la position, la situation, l'état de ce que désigne le premier compl.
1. Faire rester quelqu'un, quelque chose dans une position, une situation données.
a) [Le suj. désigne une pers.]
[Le second compl. est un compl. prép.] Maintenir qqn à genoux, qqn/qqc. en équilibre. Il avait vu cette petite fille enjamber tout à coup la balustrade; il s'était élancé, avait pu lui saisir le bras, et, quelque temps, l'avait maintenue au-dessus du vide (Gide, Nouv. Nourr., 1935, p. 268).[Un garde] me maintenait à terre, dans l'ombre, sous la menace de son sabre en forme de croix (Camus, Exil et Roy., 1957, p. 1588):
1.... [un homme d'équipe] remue et dégage, non sans peine, du tas (...) une claie de branchages feuillus, grande comme une porte et qu'on peut tout juste maintenir sur son dos, les mains en l'air et cramponnées sur les bords en se pliant. Barbusse, Feu, 1916, p. 226.
[Avec un attribut de l'obj.] Maintenir qqn/qqc. immobile, plié en deux, debout. [Le comte Artoff] renversa sir Williams sous ses pieds, lui appuya un genou sur la poitrine et le maintint immobile sous lui (Ponson du Terr., Rocambole, t. 3, 1859, p. 538).
SYNT. Maintenir à distance, à flot, à terre, à la surface, dans le courant, en l'air, hors du courant, sous l'eau, sur place.
[Lorsque le premier compl. désigne un inanimé, le verbe accepte un compl. à qqn] [François] se dégagea en l'assommant d'un coup à la nuque, et lui maintint la tête hors de l'eau par les cheveux (Queffélec, Recteur, 1944, p. 134).
[Le second compl. est effacé] Maintenir le forcené. Cependant, la jeune fille s'était révoltée − Laisse-moi, entends-tu! Il lui maintenait la tête, il la regardait au fond des yeux (Zola, Germinal, 1885, p. 1173).
b) [Le suj. désigne un inanimé]
[Le second compl. est un compl. prép.] Le cousin Jules serrait à pleine main une tranche de pain bis sur laquelle son pouce maintenait un cube de jambon gras (Malègue, Augustin, t.1, 1933, p.216).La simple pression de sa paume suffisait à maintenir son corps à la surface de l'eau (Bernanos, Mouchette, 1937, p.1345).
[Avec un attribut de l'obj.] Des oreillers la maintenaient à demi assise (Gide, Si le grain, 1924, p. 610):
2. La porte s'entr'ouvrit, une main parut qui la maintenait entrebaîllée, puis une tête, une tête d'homme coiffée d'un chapeau de feutre rond se glissa entre le battant et le mur... Maupass., Contes et nouv., t. 1, Colp., 1890, p. 1171.
[Le second compl. est effacé] Un corset rudement sanglé maintenait sa taille de cuisinière (Balzac, Splend. et mis., 1846, p. 405).
2. Faire en sorte que quelqu'un/quelque chose reste dans un état déterminé.
a) [Le suj. désigne une pers., une collectivité]
[Le second compl. est un compl. prép.] Maintenir son cheval au pas, le pays sous le joug, le peuple dans la misère. La tentative éperdue de l'état-major pour maintenir un homme au bagne par le moyen d'un faux (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p. 147):
3. Elle aurait mis tous ses efforts à me maintenir dans un métier où, comme elle disait, «je gagnais gros». Mauriac, Noeud vip., 1932, p. 93.
[Avec un attribut de l'obj.] Il fit tous ses efforts pour faire parler les hommes de sa société et maintenir la conversation vivante (Stendhal, Rouge et Noir, 1830, p. 400).Mère, grand'mère, bisaïeule, veuve depuis longtemps, elle avait maintenu intact l'héritage (Pesquidoux, Livre raison, 1928, p. 267).
[Le second compl. est effacé] Synon. de contenir.Des soldats d'infanterie font le cordon, essayant vainement de maintenir la foule (Gyp, Souv. pte fille, 1927, p. 30).
b) [Le suj. désigne un inanimé]
[Le second compl. est un compl. prép.] On parvient à envoyer aux emmurés de l'oxygène qui les maintient encore en vie (Gide, Journal, 1943, p. 164).
[Avec un attribut de l'obj.] Un petit homme maigre abaisse la poignée de fer d'un soufflet, qui maintient rouge du charbon de terre allumé (Goncourt, Journal, 1870, p. 683).On sait qu'une des principales fonctions du foie est de maintenir constante la teneur du sang en glycose (Bergson, Évol. créatr., 1907, p. 123).
SYNT. Maintenir à l'abri, à l'état de, au frais, à la tête de, au pouvoir, dans un état de, dans le droit chemin, dans ses fonctions, en activité, en ébullition, en équilibre, en état, en fonction, en forme, en fusion, en paix, en place, en prison, en quarantaine, en réserve, en service, en vie, sur orbite, sous médicament.
B. − Qqn/qqc. maintient + compl. d'obj. dir. désignant l'état.Faire en sorte qu'un état, une situation durent, ne se modifient pas. Synon. conserver, garder; anton. rompre, interrompre.
1. [Le suj. désigne une pers., une collectivité] [Un vieillard] qui ne maintenait l'équilibre de son corps chancelant qu'en se confiant à un jonc (Nodier, Trilby, 1822, p. 169).Au nom de la patrie (...) on prétendait maintenir l'illégalité, l'injustice, on acclamait l'homme de trahison, on faisait ouvertement l'apologie du faussaire (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p. 494).Mary-Ann seule maintenait le contact avec le monde (Maurois, Disraëli, 1927, p. 195):
4. Il maintenait ses distances comme un bon fantassin, qui ne doit ni se laisser atteindre par celui qui marche derrière lui, ni marcher lui-même sur le pied de celui qui le devance. Lamart., Tailleur pierre, 1851, p. 501.
Maintenir l'ordre, le calme. Un régiment réfractaire aux ordres de l'assemblée, attiré à Versailles sous prétexte de maintenir le calme (Marat, Pamphlets, On nous endort, 1790, p. 223).La garde de Paris fut laissée au vieux duc de Berri et au roi de Sicile, avec huit cents hommes d'armes, pour maintenir le bon ordre (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 3, 1821-24, p. 406).
[Le suj. désigne une chose ayant son dynamisme propre] :
5. Ici, des vertes collines de Montreux, pleines de sources, je le vois [le Rhône] remplir le lac (...) Plusieurs lieues durant il garde sa rapidité puissante; il maintient dans cette mer son courant, sa vie de fleuve. Michelet, Journal, 1856, p. 303.
2. [Le suj. désigne un inanimé] Tendre ces peaux sur des cadres de bois destinés à maintenir leur écartement (Verne, Île myst., 1874, p. 138).Une galerie d'entreillage dont la voûte basse maintenait une température de douze degrés propice au départ de la fermentation en vase clos (Hamp, Champagne, 1909, p. 152).
C. − Qqn/qqc. se maintient + compl. prép.
1. Rester dans une position fixe, constante par un effort physique.
a) [Le suj. désigne une pers.] Se maintenir en selle, en équilibre, hors du courant. J'ai enjambé la carlingue et me suis maintenu d'abord sur l'aile. Une fois là, je me suis penché vers l'avant (Saint-Exup., Pilote guerre, 1942, p. 292):
6. ... l'ombre courait alors sur le sol uni, et les cavaliers, poussant leur monture, essayaient de se maintenir dans la nappe fraîche que les vents d'ouest chassaient devant eux. Verne, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 157.
b) [Le suj. désigne une chose ayant sa mobilité, son dynamisme propre] Rester, demeurer. Le vent se maintenait au nord (Fromentin, Été Sahara, 1857, p. 6).Ces yeux de fantôme (...) se maintenaient sur Christine (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 431).
2. Rester, durer dans un état donné.
a) [Le suj. désigne une pers., une collectivité] Pour se maintenir en forme, il se couchait tous les soirs à dix heures (Maurois, Climats, 1928, p. 87).Dès ce moment, je prescris aux corps d'armée de se maintenir sur la défensive (Foch, Mém., t. 1, 1929, p. 161).Pour nous maintenir dans le droit chemin quand le désir, la passion ou l'intérêt nous en détournent, nous devons nécessairement nous donner à nous-mêmes des raisons (Bergson, Deux sources, 1932, p. 15):
7. Dans la complète solitude ou je vécus, je pus chauffer à blanc ma ferveur, et me maintenir dans cet état de transport lyrique hors duquel j'estimais malséant d'écrire. Gide, Si le grain, 1924, p. 522.
[Le compl. prép. est effacé] Non, tu n'as pas trop changé: tu te maintiens bien, toi, tu as de la chance! (Colette, Music-hall, 1913, p. 105).Un peuple qui possède un territoire à lui peut subsister sans religion, mais notre peuple dispersé n'a pour se maintenir que son attachement à sa foi (Tharaud, An prochain, 1924, p. 216).
b) [Le suj. désigne une entité ayant son propre dynamisme] Le temps se maintient au beau fixe.
[Le compl. prép. est effacé] Tenez, dimanche prochain, si le temps se maintient, vous trouveriez certainement du monde (Proust, Swann, 1913, p. 106).L'acte sexuel et la mort réalisent le sacrifice de l'individu au génie de l'espèce. La vie ne se maintient qu'à ce prix (J. Vuillemin, Essai signif. mort, 1949, p.276):
8. Et chacun de ces masques est destiné à créer l'atmosphère, à donner le ton de ce qui suivra. Il apparaît et se maintient sans se modifier pendant qu'elle parle. Puis il tombe, il se détache d'elle. Sartre, Nausée, 1938, p. 183.
[Le suj. désigne un procès] Durer. Et d'abord ils serraient les épaules et le combat se maintint quelque temps (Claudel, Tête d'or, 1890, 2epart., p. 74).
II.
A. − Qqn maintient (sa candidature, son opinion, sa plainte, sa proposition).Ne pas modifier un comportement, une position intellectuelle, en dépit de sollicitations, d'objections, de pressions. L'abbé Weber formula et maintint son refus de recevoir l'ordination (Billy, Introïbo, 1939, p. 114):
9. Là-dessus il repartit, il mit son coeur à nu, ouvrit l'écluse au flot amer de ses rancunes. Il flétrit l'improbité, «l'improbité parfaitement, je maintiens le mot!» des employés amateurs sacrifiant à leur coupable fainéantise la dignité de leurs fonctions, jusqu'à laisser choir dans la déconsidération publique et dans le mépris sarcastique de la foule l'antique prestige des administrations de l'État! Courteline, Ronds-de-cuir, 1893, 1ertabl., p. 34.
En partic. Se maintenir.Rester candidat dans une élection qui comporte plusieurs tours.
B. − Qqn maintient que.Continuer d'affirmer, malgré des objections, des pressions. Je sais pourtant qu'il y a dans certaines langues, des passés prochains, des futurs prochains, des aoristes, et d'autres tems semblables: mais je maintiens que, bien examinés, ils ne sont et ne peuvent être que des subdivisions des divisions que nous venons d'établir (Destutt de Tr., Idéol. 2, 1803, p. 237):
10. − Ce n'est pas vrai! Elle n'en a pas plus que moi, du poil! La mère souleva la fillette dans ses bras pour procéder à un examen. Clotilde maintint qu'elle avait du poil, mais les jambes étaient parfaitement lisses... Aymé, Jument, 1933, p. 76.
Prononc. et Orth.: [mε ̃tni:ʀ], (il) maintient [mε ̃tjε ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1135 «protéger, soutenir, défendre contre» (Couronnement Louis, éd. Y. G. Lepage, rédaction AB, 213); 1160-74 réfl. «se défendre» (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, III, 5053); 2. a) 1160 «observer, conserver dans le même état (une coutume, un usage)» (Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 3970); b) réfl. ca 1200 «se porter, être dans un tel ou tel état de santé» (Doon de la Roche, 330 ds T.-L.); 1538 «se conserver» (Est.); c) 1690 «tenir ferme et fixe» (Fur.); 3. a) 1174-76 «tenir pour vrai, croire» (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, 5026); b) 1309 «affirmer» (doc. ds Gdf. Compl.). Du lat. pop. *manūtenēre «tenir avec la main», composé du lat. class. manu, ablatif de manus «main», et de tenēre «tenir» et qui a été altéré en *manūtenīre (tenir*). Les autres lang. rom. (excepté le roum.) connaissent aussi ce composé (ital. mantenere, esp. a. prov. mantener, port. mantêr), ce qui prouve qu'il remonte à l'époque lat. Fréq. abs. littér. Maintenir: 4076. Maintenant: 214. Fréq. rel. littér. Maintenir: xixes.: a) 4684, b) 3723; xxes.: a) 5350, b) 8121. Maintenant: xixes.: a) 174, b) 325; xxes.: a) 388, b) 353.
DÉR.
Maintenage, subst. masc.,mines. Boisage servant à maintenir les terres. On découpe le front d'avancement [des tailles chassantes] en gradins renversés ou maintenages (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, 1905, p. 148). [mε ̃tna:ʒ]. 1reattest. 1905 id.; de maintenir, suff. -age*.

Maintenir : définition du Wiktionnaire

Verbe

maintenir \mɛ̃t.niʁ\ ou \mɛ̃.tə.niʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se maintenir)

  1. Tenir ferme et fixe.
    • Les cordelettes m’entraient dans la chair, les mains me faisaient mal et la position dans laquelle mes bras étaient maintenus me brisaient les épaules. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • […] ; l'armée permanente de l'Islande se réduit à deux policemen, dont les gourdins suffisent à maintenir l'ordre le plus parfait sur toute l'étendue du territoire. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 48)
    • Cette barre de fer maintient la charpente.
  2. (Figuré) Conserver dans le même état.
    • […]; les utopies sociales furent faites en vue de maintenir un noyau de guerriers homériques dans les cités, etc. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.233)
    • Ayant réquisitionné une bicyclette dans une boutique abandonnée, Bert l’enfourcha, et, maintenant en équilibre son chargement pharmaceutique, il revint à l’hôtel-hôpital. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 304 de l’éd. de 1921)
    • Le soir, dédaignant les taxis, je rentrais à bord presque toujours en courant pour me maintenir en bonne condition physique. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Tant que l’homme est comprimé, tant que la contrainte des iniquités sociales le maintient prostré, l’on est en droit d’espérer beaucoup de l’inéclos qu'il porte en lui. — (André Gide, Retouches à mon "Retour de l’U.R.S.S." -1937)
    • Or, nous devons tout essayer pour maintenir peuplés ces plateaux de sol ingrat et non chercher à éloigner la population, l’obligeant à vivre dans des usines malsaines, […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. (Par extension) Affirmer ; soutenir.
    • Son monocle a l’air de ne servir qu’à maintenir son arrogance. — (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, p.88)
    • Je maintiendrai partout que cela est vrai. Je maintiens que cette opinion est fausse.
  4. (Informatique) Assurer la maintenance.
    • Maintenir un logiciel.

Verbe

maintenir \Prononciation ?\

  1. Protéger, défendre.
  2. Maintenir (conserver dans un bon état).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Maintenir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MAINTENIR. (Il se conjugue comme TENIR.) v. tr.
Tenir ferme et fixe. Cette barre de fer maintient la charpente. Il signifie figurément Conserver dans le même état. Il vous a nommé à cette place, il vous y maintiendra. Il a été maintenu en possession par arrêt de la Cour. Maintenir en état d'arrestation. Cette armée a maintenu ses positions, a maintenu son avance. Maintenir les lois, l'exécution des lois. Maintenir l'ordre, la discipline. Que Dieu vous maintienne dans cette bonne disposition! Ce vieillard se maintiendra longtemps. Fig., Se maintenir dans les bonnes grâces de quelqu'un. La discipline s'est toujours maintenue dans cette armée. Se maintenir signifie encore Conserver un poste, une position, un emploi. Ce régiment se maintint sur le plateau, sur ses positions. Malgré les efforts de l'opposition, il se maintint au ministère. Il signifie, par extension, Affirmer, soutenir. Je maintiendrai partout que cela est vrai. Je maintiens que cette opinion est fausse.

Maintenir : définition du Littré (1872-1877)

MAINTENIR (min-te-nir) v. a.

Il se conjugue comme tenir.

  • 1Tenir ferme et fixe. Une barre de fer qui maintient la charpente.
  • 2 Fig. Conserver dans le même état, entretenir, défendre. [Sertorius] Maintient de nos Romains le reste indépendant, Corneille, Sertor. I, 1. Elle [la grandeur royale]… Maintient le laboureur, donne paie au soldat, La Fontaine, Fabl. III, 2. Le bon Dieu vous maintienne ! Molière, le Dép. III, 4. Mon enfant, le bon Dieu puisse-t-il vous bénir, Et dans tous vos attraits longtemps vous maintenir, Molière, Éc. des f. II, 6. Une coutume nouvelle était un prodige en Égypte ; tout s'y faisait toujours de même ; et l'exactitude qu'on y avait à garder les petites choses, maintenait les grandes, Bossuet, Hist. III, 3. Sa tranquille vertu… Dans un cœur tous les jours nourri du sacrement, Maintient la vanité, l'orgueil, l'entêtement, Boileau, Sat. X. Le Parnasse français, ennobli par ta veine, Contre tous ces complots saura te [Racine] maintenir, Boileau, Ép. VII. Maintiendrai-je des lois que je ne puis garder ? Racine, Bérénice, IV, 5. Que le ciel vous maintienne en ces bons sentiments ! Regnard, Folies amour. II, 5. Ce tribunal [la censure] maintenait les mœurs dans la république ; mais ces mêmes mœurs maintenaient ce tribunal, Montesquieu, Esp. VII, 10. L'on compte plus de soixante et dix usurpations contre lesquelles les parlements ont toujours maintenu la liberté naturelle de la nation et la dignité de la couronne, Voltaire, Louis XIV, 35. Les manufactures de Van Robès et de beaucoup d'autres qu'il [Colbert] avait établies, n'étaient maintenues que par des gens de cette secte [protestants], Voltaire, Mél. hist. Frag. sur l'hist. XXVIII.
  • 3 Terme de vénerie. Maintenir le change, se dit des chiens qui continuent de suivre la bête qu'ils ont lancée.
  • 4Affirmer, prétendre. Je maintiens qu'il en est ainsi. Le peuple pour miracle osera maintenir Que le ciel par son fils l'aura voulu punir, Corneille, Héracl. II, 2. Nous maintenons que toutes les vérités ne sont pas bonnes pour le théâtre, et qu'il en est de quelques-unes comme de ces crimes énormes dont les juges font brûler les procès avec les criminels, Académie, Sentim. sur le Cid. On reparla de ce pauvre billet que vous m'écrivîtes… je le soutiens conforme à notre amitié ; on me la disputa, je la maintins, Sévigné, au comte de Guitaut, 20 avr. 1683.
  • 5Se maintenir, v. réfl. Demeurer, persister dans le même état de conservation. Ce vieillard se maintiendra longtemps. Ces murs se maintiennent bien.

    Conserver un poste, une position. Le régiment, attaqué par des forces supérieures, ne put se maintenir au delà du ravin.

    Fig. Que cette religion se soit toujours maintenue et inflexible, cela est divin, Pascal, Pensées, part. II, art. 4. Thérèse a su se maintenir dans ces deux états de ferveur, Fléchier, Panég. de Ste Thérèse. Ils [de jeunes magistrats qui achètent les magistratures] n'apportent d'autre préparation à leurs charges que celle de les avoir désirées ; ils s'y jettent sans discernement et s'y maintiennent sans mérite, Fléchier, Lamoign. Les autres [hommes d'État, dans un changement]… ne pouvant ni soutenir leur dignité ni supporter leur disgrâce, ni se maintenir à la cour…, Fléchier, le Tellier. L'âge viril, plus mûr… Contre les coups du sort songe à se maintenir, Boileau, Art p. III. Du moins un long combat pourra s'y maintenir, Crébillon, Catilina, IV, 2. L'événement fera connaître s'ils [les jésuites] sont assez forts pour se maintenir au Paraguai en dépit de l'Espagne, D'Alembert, Destr. des Jésuites, Œuv. t. V, p. 242, dans POUGENS.

SYNONYME

MAINTENIR, SOUTENIR. Ces deux mots le diffèrent que par le préfixe : le premier signifie tenir avec la main ; le second, tenir par dessous. Là est la nuance. On maintient ce qui est debout, on soutient ce dont la base n'est pas solide. Maintenir les lois, c'est les faire observer quand elles sont en vigueur ; soutenir les lois, c'est empêcher que ce qui les attaque ne triomphe.

HISTORIQUE

XIIe s. De Jofroi de Paris [ils] firent lor justicier, Pour maintenir la guerre et pour eus enforcier, Sax. IV. …mais du servir est drois ; Maintenir le [service] devons, ce [je] temoigne et connois, ib. XVIII. Quant il ont en bataille fiché leur estendart, [Si] Ne se maintiennent mie à guise de couart, ib. XI. Ses eulx, son vis, qui de joie sautele, Son aler, son venir, Son biau parler, et son gent maintenir, Couci, XVIII. Sire, funt il al rei, l'apostolie [au pape] mandez, Que Thomas l'arcevesque, qui si s'en est emblez, Ne seit de li oïz, maintenus ne privez [ne soit ni écouté, ni maintenu par le pape, ni son ami], Th. le mart. 54. En apert [ouvertement ils] mainteneient sa cause et en requei [en cachette], ib. 57.

XIIIe s. Encor le [l'impôt] maintient-on à Paris la garnie, Berte, LX. Et li conta on coment li chastelains s'estoit maintenus [comporté], et li rois le refist chastelain, Chr. de Rains, 241. Trois grans mescheances aviennent à ceus qui tiex [telles] vies maintiennent, la Rose, 5144. Après ce que li roi fu revenu d'outremer, il se maintint si devotement que onques puis ne porta ne vair, ne gris, ne escarlatte, Joinville, 290.

XIVe s. Gregoire de Tours estoit accusé d'avoir dit de la royne Fredegonde, que Bertrand, archevesque de Bourdeaux, la maintenoit [était son amant], Chron. de St Denis, t. I, f° 49, dans LACURNE.

XVe s. Le comte de Foix, qui est aujourd'hui entre les princes terriens un des grands et de prudence plein… dit bien et maintient que la fortune est pour le roi de Portingal, Froissart, II, III, 32. Vous me sauvez et maintenez la vie, Quant il vous plaist d'ainsi me conforter, Orléans, Ball. 38. Et preschoit [le frère Hiéronyme] que l'estat de l'Eglise seroit reformé à l'espée ; cela n'est pas encores advenu : mais il en fut bien près : et encores le maintient, Commines, VIII, 2.

XVIe s. Ilz se maintindrent francs et libres au milieu de tant de grosses citez, Amyot, Arat. 11. Ils n'ont peu croire que nostre societé se peust maintenir avec si peu d'artifice, Montaigne, I, 236. Fault il pas les punir [les faux devins] de ce qu'ils ne maintiennent l'effect de leur promesse ? Montaigne, I, 239. Maintenir, pour exercice, une opinion contraire à la sienne, Montaigne, II, 324.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Maintenir : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MAINTENIR, v. act. (Gramm.) c’est en général appuyer, & défendre ; il a ce sens au simple & au figuré ; on maintient la vérité de son sentiment ; on se maintient dans sa religion ; les anciens bâtimens se sont maintenus en tout ou en partie contre le tems.

Maintenir & garder le change, (Vénerie.) il se dit des chiens, lorsqu’ils chassent toûjours la bête qui leur a été donnée, & la maintiennent dans le change.

Maintenir son cheval au galop, (Manege.) c’est la même chose qu’entretenir. Voyez Entretenir.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « maintenir »

Étymologie de maintenir - Littré

Main, et tenir : tenir en main, ne pas lâcher ; provenç. mantener, mentener ; espagn. mantener ; portug. manter ; ital. mantenere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de maintenir - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin manu (« à la main, en main ») et tenere (« tenir ») ; l’espagnol mantener, l’italien mantenere et le portugais manter sont de même formation.
(Date à préciser) Au sens d’« assurer l’entretien de » : calque de l’anglais to maintain (« entretenir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « maintenir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maintenir mɛ̃tnir play_arrow

Conjugaison du verbe « maintenir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe maintenir

Citations contenant le mot « maintenir »

  • https://www.capital.fr/votre-carriere/6-idees-originales-pour-maintenir-le-lien-entre-collegues-a-lheure-du-teletravail-1375637 Capital.fr, 6 idées originales pour maintenir le lien entre collègues à l'heure du télétravail - Capital.fr
  • 5 % seulement des entreprises artisanales ont cherché à embaucher au cours du premier semestre 2020 et 4 % y sont parvenues. Mais Jean-Christophe Repon souligne que 94 % des entreprises prévoient en parallèle de maintenir l'emploi à son niveau actuel au second semestre 2020 (contre 81 % au second semestre 2018). Les Echos, Les artisans du bâtiment disent vouloir maintenir leurs effectifs | Les Echos
  • Les deux prochaines journées seront marquées, notamment d’un "petit risque d’averses orageuses". "Là encore, tout le monde n’aura pas droit à son averse". À partir de vendredi, le mercure devrait osciller autour des 30 °C et "se maintenir à ce niveau au moins jusqu’à mardi-mercredi prochain". petitbleu.fr, Des chaleurs qui vont se maintenir autour de 30 °C - petitbleu.fr
  • Cette école indienne utilise la réalité augmentée pour maintenir l'attention de ses élèves Brut., Cette école indienne utilise la réalité augmentée pour maintenir l'attention de ses élèves | Brut.
  • Expliquant les motifs de ces contacts, un responsable FL qui a requis l’anonymat souligne à L’Orient-Le Jour que le chef du parti, Samir Geagea, désire transmettre aux chefs religieux et politiques, avec qui il converge sur les principes stratégiques, un message clair : il faut œuvrer pour maintenir et développer l’initiative du patriarche axée sur la neutralité, dans la mesure où celle-ci peut constituer le seul moyen de sortir le pays de la crise actuelle. Mais l’objectif des FL ne saurait être réduit à la tentative de concrétiser la neutralité. Il s’agit aussi pour eux de vouloir faire contrepoids à « ceux qui veulent la noyer dans d’autres dossiers et ceux qui veulent faire barrage à son adoption », pour reprendre les termes du cadre FL. Ce dernier faisait notamment allusion aux propos tenus dimanche dernier tant par le vice-président du Conseil supérieur chiite, le cheikh Abdel Amir Kabalan, que par le leader du Courant patriotique libre, Gebran Bassil. Si le dignitaire chiite s’en était violemment pris au chef de l’Église maronite, M. Bassil avait énuméré les conditions (draconiennes) de la mise en application de son initiative. Les Forces libanaises semblent en outre conscientes de la nécessité d’assurer une couverture musulmane au projet de neutralité. Une délégation du parti se rendra donc à Dar el-Fatwa ce matin à 11 heures, pour y rencontrer le mufti de la République, le cheikh Abdellatif Deriane. Une source informée confie à L’OLJ que la délégation devrait comprendre Eddy Abillama, député du Metn, ainsi que Ghassan Hasbani, Richard Kouyoumjian et May Chidiac, trois anciens ministres. L'Orient-Le Jour, Les FL s’activent pour « maintenir et concrétiser » l’initiative Raï - L'Orient-Le Jour
  • Alors que le compte à rebours d’un an commence pour les Jeux olympiques d’été de Tokyo 2020 reportés, les athlètes ne sont pas les seuls participants à se préparer pour la plus grande bataille de leur carrière. La gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, promet de faire de son mieux pour maintenir les jeux en vie. News 24, Le gouverneur avertit que Tokyo doit vaincre le coronavirus pour maintenir les Jeux olympiques sur la bonne voie - News 24
  • La sexualité virile est un mythe soigneusement entretenue pour maintenir la femme sous l'emprise du porteur du pénis ! De Henri Barte / Pourquoi les hommes et les femmes ne s'entendent plus
  • L’architecture moderne, c’est quand il faut allonger la jambe gauche pour maintenir fermée la porte des waters. De Nancy Banks Smith / The Guardian - 1979
  • Téléphone. Invention du diable qui annule quelques uns des avantages à maintenir une personne désagréable à distance. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Un Etat qui n’a pas les moyens d’effectuer des changements n’a pas les moyens de se maintenir. De Edmund Burke / Réflexions sur la révolution française
  • Le colonialisme, c'est maintenir quelqu'un en vie, pour boire son sang goutte à goutte. De Massa Makan Diabaté / Le Coiffeur de Kouta
  • Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose. De Fiodor Dostoïevski
  • Le vrai défi est de maintenir l'attention avec trois fois rien. De Björk / Les inrockuptibles - 17 septembre 1997
  • La guerre est absolument nécessaire pour maintenir l'agressivité naturelle de l'espèce humaine. De Monique Larue / Copies conformes
  • Vous ne pouvez maintenir quelqu'un à terre sans y rester avec lui. De Booker T. Washington / New-York Times - 1915
  • Quand la paix est faite, il faut la maintenir par l'intérêt. De Oliver Cromwell / Discours au Parlement
  • Gouverner, c'est maintenir les balances de la justice égales pour tous. De Franklin Delano Roosevelt / Combats pour demain
  • Il faut maintenir l’enseignement confessionnel pour que vive l’anticléricalisme. De Patrick Font
  • Mieux vaut maintenir en place un adversaire docile qu'installer un ami indocile. De François Mitterrand
  • Les gouvernements ne peuvent se maintenir que par ce qui leur a donné naissance. De Heinrich Heine / De la France
  • L’histoire doit maintenir vivante la vie. De Americo Castro / Réalité de l’Espagne
  • Je maintiendrai. Anonyme,

Images d'illustration du mot « maintenir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « maintenir »

Langue Traduction
Corse mantene
Basque mantendu
Japonais 維持する
Russe поддерживать
Portugais manter
Arabe الحفاظ
Chinois 保持
Allemand pflegen
Italien mantenere
Espagnol mantener
Anglais maintain
Source : Google Translate API

Synonymes de « maintenir »

Source : synonymes de maintenir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « maintenir »



mots du mois

Mots similaires