La langue française

Éclairé

Définitions du mot « éclairé »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCLAIRÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de éclairer*.
II.− Adjectif
A.− Qui reçoit de la lumière. Chambre, vitrine bien éclairée.
P. anal. Ce visage éclairé, rose et glissant que donne l'été (Noailles, Nouv. espér.,1903, p. 71).
B.− Au fig. Qui, par ses connaissances, son esprit avisé et critique, peut judicieusement donner un avis, porter un jugement sur les gens et les choses. Un amateur, un conseiller, un juge, un médecin, un témoin éclairé. Un roi intelligent, libéral, éclairé, marchant avec le siècle (Maupass., Mont-Oriol,1887, p. 19).
Cour. Personne instruite, cultivée. Un public éclairé. Il causa successivement, dans le salon de madame du Colombier, avec deux hommes de haute intelligence, éclairés, cultivés (France, Chemise,1909, p. 251).
Spéc. [P. réf. au xviiies., « siècle des lumières »] Pénétré de la culture symbolisée par l'Encyclopédie de Diderot. Un esprit éclairé; une nation éclairée; despote éclairé. Il est [le Président de Brosses] dans le dix-huitième siècle, au premier rang des hommes indépendants, éclairés et spirituels de la province (Sainte-Beuve, Caus. lundi,t. 7, 1851-62, p. 103).Le despotisme éclairé. Les souverains continentaux restaient des monarques de droit divin au pouvoir théoriquement absolu (Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 88).
Fréq. abs. littér. : 3 960. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 7 200, b) 5 961; xxes. : a) 4 707, b) 4 671.

Wiktionnaire

Adjectif

éclairé \e.klɛ.ʁe\

  1. Qui a de grandes lumières, beaucoup de connaissances, beaucoup d’expérience.
    • Il n'est rien de plus inepte qu'un séminariste ; rien de moins propre à être un jour ce que l'on veut qu'il soit, un pasteur éclairé : ces jeunes gens n'ont la tète remplie que de fadaises mystiques. — (Nicolas Edme Restif de La Bretonne, Monsieur Nicolas, part.1 : Souvenirs d’enfance, an V)
  2. Sur lequel est projetée de la lumière, mis en valeur par la lumière.
    • Elle était demeurée longtemps debout devant ces hautes coques dont les hublots laissaient voir l'intérieur des cabines éclairées. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 52)
    • L’apologue du lampadaire est paraît-il bien connu des chercheurs : un type qui a perdu ses clés explore en vain les dessous d’un lampadaire en pleine nuit. Pourquoi chercher seulement là ? Parce que c’est le seul endroit éclairé. — (Frédérique Roussel, Trouvaille dans les archives de l’Académie française, dans Libération n° 11471, du 14 avril 2018, p. 45)
  3. Se dit d'une personne influencée par la philosophie des Lumières.
    • Pour les littérateurs Allemands il ne leur a manqué rien jusqu’içi qu'un centre réel, un appui de la part d'un gouvernement suffisamment éclairé. — (Pierre Reboul, Errements littéraires et historiques, Presses Universitaires de Lille, 1979, p. 311)
    • Les éclairés faisaient partie des patriotes réformistes aux élections des députés des Etats Généraux en 1789.
  4. Qui a des connaissances, qui sait.
    • Il y a maintenant deux semaines que la victoire de Joe Biden a été déclarée par tous les observateurs éclairés de la scène politique américaine et, depuis ce jour, on n'a vu pratiquement aucun signe de vie de la part de Donald Trump, mis à part ses incontournables tweets et quelques sorties où les caméras l’ont capté de loin à ronchonner sur ses parcours de golf. — (Pierre Martin, «  La sombre comédie d’un président qui s’accroche désespérément au pouvoir », Le journal de Québec, 22 novembre 2020)

Forme de verbe

éclairé \e.klɛ.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de éclairer.
    • Elle aura peut-être éclairé monsieur de Fischtaminel, et inutilisé les travaux de trois années, en renversant l’échafaudage des assertions de madame de Fischtaminel, qui, depuis cette visite, vous marque de la froideur, car elle soupçonne chez vous une indiscrétion faite à votre femme. — (Honoré de Balzac, Petites misères de la vie conjugale)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCLAIRER. v. tr.
Rendre clair, remplir de lumière. Le jour qui nous éclaire. Ce lustre éclaire tout le salon. Une salle de bal bien éclairée. Absolument, Le soleil éclaire. La lune n'éclairait plus. Cette ampoule n'est pas bonne, elle n'éclaire pas, elle éclaire mal. Cet appartement, cet escalier est bien éclairé, n'est pas suffisamment éclairé, est mal éclairé, Le jour y pénètre bien, n'y pénètre pas assez, n'y entre pas dans la direction convenable. Il signifie par extension Apporter ou fournir de la lumière à quelqu'un, afin qu'il y voie clair. Vous m'éclairez mal. Éclairer une personne qui descend dans une cave. Absolument, Allez éclairer. Éclairez. Être logé, nourri, éclairé, Avoir le logement, la nourriture, l'éclairage. Il signifie figurément Rendre plus intelligible. Cette découverte a éclairé bien des points restés jusqu'ici obscurs. Ces deux passages de l'"Énéide" s'éclairent l'un par l'autre. Figurément aussi, il signifie Mettre en état de comprendre, de se rendre compte. Cette étude lui a bien éclairé l'esprit. Être éclairé des lumières de la foi. L'expérience nous éclaire. Il faut que je l'interroge, il pourra nous éclairer là-dessus. Le participe passé

ÉCLAIRÉ, ÉE, signifie, particulièrement au figuré, Qui a de grandes lumières, beaucoup de connaissances, beaucoup d'expérience. Les gens éclairés. C'est un esprit fort éclairé. Un public peu éclairé. Une sagesse éclairée. Par extension, Un jugement éclairé. Une critique éclairée. En termes d'Art militaire, Éclairer sa marche, Faire visiter et bien observer les endroits où l'on veut se porter. Par extension, Éclairer une armée. Ce général sait bien s'éclairer. En termes de Peinture, il signifie Distribuer des lumières d'un tableau, y répandre des clairs avec intelligence. Il est aussi intransitif et alors il signifie Répandre de la clarté. Les yeux des chats, les vers luisants éclairent pendant la nuit. Il s'emploie impersonnellement, en parlant de la Foudre, dans le sens de Faire des éclairs. Il éclaire. Il n'a fait qu'éclairer toute la nuit.

Littré (1872-1877)

ÉCLAIRÉ (é-klè-ré, rée) part. passé.
  • 1Qui reçoit une lumière. La terre éclairée par le soleil, par la lune.

    Être nourri, logé, éclairé, avoir la nourriture, le logement et l'éclairage.

    Cet appartement est bien éclairé, mal éclairé, le jour y pénètre d'une manière suffisante, insuffisante.

    Fig. … les lieux Honorés par les pas, éclairés par les yeux De l'aimable et jeune bergère Pour qui, sous le fils de Cythère, Je servis, engagé par mes premiers serments, La Fontaine, Fabl. IX, 2.

  • 2Qui a beaucoup de clartés, de lumière sur les choses. Homme éclairé. Juge éclairé. L'âge le rendra plus éclairé en honnêtes gens, Molière, Crit. de l'Éc. des femmes, 5. Tout éclairée qu'elle était, elle n'a point présumé de ses connaissances, et jamais ses lumières ne l'ont éblouie, Bossuet, Duch. d'Orl. Un peuple éclairé des lumières de l'Évangile, Massillon, Profession religieuse, Sermon 1. Allons dans cette immense région hyperborée [la Russie], qui était si barbare il y a quatre-vingts ans et qui est aujourd'hui si éclairée et si invincible, Voltaire, Voyage de la raison. Il repartit accompagné d'Acunha et d'Artieda, deux jésuites éclairés, qu'on chargea de vérifier ses observations et d'en faire d'autres, Raynal, Hist. phil. IX, 11.

    On dit de même : jugement éclairé, critique éclairée. Vous avez l'esprit trop éclairé pour ne pas voir de quelle source partent les choses qu'on vous dit, Molière, Sicil. 12. Un si bas, si honteux, si faux christianisme Ne vaut pas des Platons l'éclairé paganisme, Boileau, Épît. XI. Il aurait cru manquer à la partie la plus essentielle de son état [juge], si, comme il sentait ses intentions droites, il ne les rendait éclairées, Fléchier, Lamoignon.

  • 3Éclairci, mis en évidence. Ainsi la fraude, s'il y en eût pu avoir, eût été éclairée de trop près pour réussir, Bossuet, Hist. II, 13. Le dédale des cœurs en ses détours n'enserre Rien qui ne soit d'abord éclairé par les dieux, La Fontaine, Fabl. IV, 19.

    Observé, espionné. Il était éclairé de trop près pour pouvoir dérober longtemps la connaissance de son intrigue.

    Ce jardin est trop éclairé, c'est-à-dire la vue des voisins y pénètre trop.

SYNONYME

CLAIRVOYANT, ÉCLAIRÉ, INSTRUIT. Le clairvoyant est celui qui y voit clair ; l'éclairé, celui qui a des clartés ; l'instruit, celui qui a de l'instruction. Il y a cette différence entre clairvoyant et éclairé, que le premier se dit des lumières naturelles, et le second des lumières acquises. On est clairvoyant par un don de la nature ; on devient éclairé par l'étude et la réflexion. Ce qui distingue l'homme éclairé de l'homme instruit, c'est que le premier a des clartés des choses et que l'autre a simplement connaissance des choses ; un homme instruit peut n'être pas éclairé ; cette dernière qualité impliquant que l'on sait faire une application convenable des lumières acquises. Ajoutons que l'instruction peut se composer de notions qui ne sont pas justes. Ainsi la théorie chimique avant Lavoisier était un tissu d'erreurs ; celui qui saurait parfaitement toute cette théorie et les preuves qu'on croyait en avoir, serait instruit sans doute, mais fort peu éclairé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éclairé »

Participe passé du verbe éclairer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éclairé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éclairé eklɛre

Traductions du mot « éclairé »

Langue Traduction
Anglais enlightened
Espagnol relámpago
Italien illuminato
Allemand erleuchtet
Chinois 开明
Arabe المستنير
Portugais iluminado
Russe просвещенный
Japonais 悟りを開いた
Basque argitua
Corse illuminatu
Source : Google Translate API

Éclairé

Retour au sommaire ➦

Partager