La langue française

Aveugler

Sommaire

  • Définitions du mot aveugler
  • Étymologie de « aveugler »
  • Phonétique de « aveugler »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aveugler »
  • Citations contenant le mot « aveugler »
  • Traductions du mot « aveugler »
  • Synonymes de « aveugler »
  • Antonymes de « aveugler »

Définitions du mot aveugler

Trésor de la Langue Française informatisé

AVEUGLER, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− Rendre aveugle, priver de la vue :
1. Entre, la tête bandée, Jean Lorrain, qui raconte les quatre coups que lui a portés Bob Walter, lui criant : « En voilà deux pour moi, un pour Séverine, un pour la comtesse Pelion! » Il affirme qu'elle le visait aux yeux, qu'elle avait voulu l'aveugler, et il craint que la marque lui en reste. E. et J. de Goncourt, Journal,1896, p. 903.
En partic. [L'obj. désigne un animal] :
2. Et pour agir distinctement sur l'un ou l'autre sens de l'animal, sur l'une ou l'autre partie du cerveau, il aveuglait ceux-ci, assourdissait ceux-là, les châtrait, les décortiquait, les écervelait, les dépouillait de tel ou tel organe que vous eussiez juré indispensable, dont l'animal, pour l'instruction d'Anthime, se passait. Gide, Les Caves du Vatican,1914, p. 684.
3. ... savez-vous ce que c'est que ça? − Et elle allait dans un coin sombre de la pièce, quérir une cage à poulets : − Ce sont deux rats auxquels Monsieur le Savant a crevé les yeux, dans le temps. − Hélas! Véronique, pourquoi revenez-vous là-dessus? Vous les nourrissiez bien, du temps que j'expérimentais sur eux; et je vous le reprochais alors... oui, Julius, du temps de mes forfaits, j'avais, par vaine curiosité scientifique, aveuglé ces pauvres animaux; j'en ai charge à présent; ce n'est que naturel. Gide, Les Caves du Vatican,1914p. 772.
P. anal. [L'obj. désigne un poste d'observation] :
4. « Et sur les avions, vous rappelez-vous quand il disait (il avait de si jolies phrases) : « Il faut que chaque armée soit un Argus aux cent yeux »? Hélas! Il n'a pu voir la vérification de ses dires. − Mais si, répondis-je, à la bataille de la Somme, il [Saint Loup] a bien su qu'on a commencé par aveugler l'ennemi en lui crevant les yeux, en détruisant ses avions et ses ballons captifs. Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 981.
1. P. ext. Empêcher momentanément de voir clair. Être aveuglé par la fumée :
5. Des tourbillons de neige aveuglaient les conducteurs, et plusieurs fois Lucile n'apercevait plus Oswald, que la tempête avait comme enveloppé de ses brouillards impétueux. Mmede Staël, Corinne,t. 3, 1807, p. 359.
6. Je dus tirer son [d'Anne] rideau contre le soleil qui l'aveuglait sans qu'elle y prît garde. Giraudoux, Simon le Pathétique,1926, p. 183.
2. P. anal.
ARCHIT. Aveugler une arcade, une fenêtre. La fermer à l'aide de maçonnerie ou de parements de bois.
HORTIC. Enlever les bourgeons (yeux) d'un arbre. Synon. plus cour. éborgner :
7. Dans les arbres (fromagers) les « gendarmes » suspendent leur nid aux branches (l'entrée du nid est par en bas). Je les observe longuement : d'un coup de bec, ils aveuglent les bourgeons et coupent toutes les pousses nouvelles... Gide, Journal,1944, p. 268.
MAR. Aveugler une voie d'eau. ,,Empêcher par un moyen quelconque des infiltrations d'eau`` (Barb.-Cad. 1963) :
8. Sur l'avant, des deux côtés de la quille, sept ou huit pieds avant la naissance de l'étrave, les flancs du brick étaient effroyablement déchirés sur une longueur de vingt pieds au moins. Là s'ouvraient deux larges voies d'eau qu'il eût été impossible d'aveugler. Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 454.
B.− P. métaph.
1. [L'obj. désigne une pers.]
a) Rare. Fasciner, séduire :
9. C'était à ce moment qu'on avait vu la Princesse se jeter dans un luxe inouï, aveugler Paris de l'éclat de ses fêtes, mener un train fastueux, que les Tuileries, disait-on, jalousaient. Zola, L'Argent,1891, p. 52.
b) Gén. péj. Troubler l'esprit de quelqu'un :
10. J'ai enfin pu prendre connaissance de l'interview de Suarès, parue dans Les Marges avant l'article explicatif. Il y dit qu'il ne déteste pas Chopin, mais qu'il a été exaspéré de m'entendre comparer Chopin à Goethe! À quel point la passion peut l'aveugler... Il n'est pas une fois question de Goethe dans mes notes sur Chopin. Gide, Journal,1933, p. 1173.
En partic. Faire perdre ou fausser le jugement :
11. Ce qu'il [M. Lasserre] a écrit sur Goethe, sur Mistral nous le montre aussi éclairé par l'admiration, quand il parle des maîtres qu'il aime, qu'aveuglé par le parti-pris, lorsqu'il se spécialise dans l'éreintement. Thibaudet, Réflexions sur la litt.,1936, p. 137.
2. [L'obj. désigne une chose abstr.] Détruire, éteindre :
12. Reaclway : « ... Les sveltes harpes du clair de lune me jouaient les chansons disparues par lesquelles on saluait Baechus (...) C'est cette source de toute poèsie qu'ont voulu aveugler les Réformateurs. » L. Daudet, Le Voyage de Shakespeare,1896, p. 261.
II.− Emploi pronom. S'aveugler.
A.− [Concerne la vue] S'éblouir :
13. Ils n'osaient bouger, ils s'aveuglaient à regarder les flammes ardentes, et, lorsque invinciblement ils jetaient un coup d'œil craintif à côté d'eux, leurs yeux, irrités par les charbons ardents, créaient la vision et lui donnaient des reflets rougeâtres. Zola, Thérèse Raquin,1867, p. 148.
B.− P. métaph.
1. Se leurrer, se faire illusion :
14. Pour amoureux qu'il fût d'Yvonne, il [Pierrot] ne s'aveuglait cependant pas au point de ne pas constater qu'elle n'avait aucun désir de coucher avec lui, même par pure bonté d'âme... Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 198.
2. Refuser de se rendre à l'évidence :
15. gillou. − Qu'est-ce que tu appelles : s'aveugler? georges. − Ne pas voir ce qui est. gillou. − Et toi aussi, alors tu es aveugle. Il y a bien des choses que tu ne vois pas. Montherlant, Fils de personne,1943, IV, 2, p. 337.
PRONONC. : [avœgle], j'aveugle [ʒavœgl̥].
ÉTYMOL. ET HIST. − xies. fig. avogler « rendre aveugle » (Alexis, str. 79dds Gdf Compl. : Alas pecables cum par fui avoglet!); 1210-40 aveugler (Gaidon, éd. F. Guessard et S. Luce, 57 ds T.-L.); ca 1170 au propre avugler « id. » (Rois, éd. Curtius, 1911, p. 185 : Dunc fist li prophetes sa ureison a nostre Seignur, si dist : « Sire, Sire, avuglez tute ceste gent que il ne veient ne entendent quel part jes merrai »). Dénominatif de aveugle*; dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 450. Fréq. abs. littér. : xixes. : a) 538, b) 650; xxes. : a) 650, b) 718.
BBG. − Barb.-Cad. 1963. − Barber. 1969. − Bruant 1901. − Gir. t. 2 Nouv. Rem. 1834, p. 15. − Guiraud (P.). Le Champ morpho-sém. du mot tromper. B. Soc. Ling. 1968, t. 63, no1, p. 89, 100. − Gruss 1952. − Jal 1848. − Le Clère 1960. − Marcel 1938. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Verbe

aveugler \a.vœ.ɡle\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’aveugler)

  1. Rendre aveugle.
    • À la longue, le grand soleil, le grand éclat de la neige peut aveugler.
    • Il fit aveugler ce malheureux et le jeta dans un cachot.
  2. (Par hyperbole) Éblouir, empêcher pour quelque temps la fonction de la vue.
    • La trop grande lumière aveugle.
    • La neige aveugle ceux qui la regardent trop longtemps.
    • Les éclairs nous aveuglaient.
  3. (Figuré) Empêcher d'être conscient d'une vérité, d'une réalité.
    • C'est l'attachement qui nous aveugle à la Réalité. Et c'est l'aveuglement qui nous maintient dans l'attachement. — (Arnaud Desjardins, Les chemins de la sagesse, La Table Ronde, Pocket spiritualité, 1999, p. 219)
  4. (Figuré) Priver de l’usage de la raison.
    • La passion nous aveugle. La trop grande prospérité aveugle. Il faut que Dieu ait bien aveuglé cet homme.
  5. (Arts) Boucher un orifice.
  6. (Marine) Boucher provisoirement autant que possible, en parlant d'une voie d’eau.
    • […], l'eau montait rapidement et soulevait les plaques du parquet de l'ouverture de la chauffe ; en examinant le navire, on trouva que la voie d'eau était occasionnée par l'enlèvement de la garniture du tambour de jaumière pendant les grandes fatigues du navire, on aveugla cette voie d'eau à l'aube ; […]. — (Revue internationale du droit maritime, 1888, vol. 4, page 26)
    • En effet, pour construire une image mythique de la langue, mieux vaut aveugler ses caractères réels, comme on aveugle une voie d'eau. L'amour de la langue est-il à ce prix? — (Alain Rey, L'Amour du français, Denoël, 2007, p. 107)
  7. (Pronominal) Devenir aveugle.
  8. (Pronominal) (Figuré) Se Priver de l’usage de la raison.
    • Il faut s’être bien aveuglé pour ne pas avoir vu que…. S’aveugler sur ses propres défauts. Il s’aveugle sur la conduite de son fils.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AVEUGLER. v. tr.
Rendre aveugle. À la longue, le grand soleil, le grand éclat de la neige peut aveugler. Il fit aveugler ce malheureux et le jeta dans un cachot. Il se dit plus ordinairement par exagération et signifie Éblouir, empêcher pour quelque temps la fonction de la vue. La trop grande lumière aveugle. La neige aveugle ceux qui la regardent trop longtemps. Les éclairs nous aveuglaient. Il signifie aussi figurément Priver de l'usage de la raison. La passion nous aveugle. L'amour aveugle les jeunes gens. La trop grande prospérité aveugle. Il faut que Dieu ait bien aveuglé cet homme. Il faut que cet homme soit bien aveuglé, étrangement aveuglé. Il faut s'être bien aveuglé pour ne pas avoir vu que... S'aveugler sur ses propres défauts. Il s'aveugle sur la conduite de son fils. En termes d'Arts, Aveugler une voie d'eau, La boucher provisoirement le mieux qu'il est possible.

Littré (1872-1877)

AVEUGLER (a-veu-glé) v. a.
  • 1Rendre aveugle. Les empereurs de Constantinople ont fait aveugler plus d'un de leurs compétiteurs.
  • 2Éblouir. Bien des choses nous aveuglent par un trop vif éclat.
  • 3 Fig. Ôter l'usage de la raison. La superstition, qui aveugle l'esprit de l'homme. Il se laisse aveugler par l'espérance de la paix. Être aveuglé par la passion. Mes sens qu'elle aveuglait ont connu leur offense, Malherbe, VI, 24. Reviens la voir, grande âme, ôte-lui cette nue Dont la sombre épaisseur aveugle sa raison, Malherbe, ib. 10. Mais le sort irrité nous aveuglait tous deux. - Votre amour vous aveugle en faveur de l'ingrate, Racine, Phèd. V, 3. Mais cet espoir m'anime et ne m'aveugle pas, Voltaire, M. de Cés. I, 1. Mon désespoir m'aveugle, il m'emporte trop loin, Voltaire, Mérope, II, 1. Le bonheur m'aveugla ; la mort m'a détrompé, Voltaire, Alz. V, 7. J'ai de l'ambition, mais je sais la régler ; Elle peut m'éblouir et non pas m'aveugler, Corneille, Pomp. II, 3.
  • 4 Terme de marine. Boucher. La mer en baissant amena la découverte de deux voies d'eau que l'on s'efforça vainement d'aveugler avec des matelas et des couvertures.
  • 5S'aveugler, v. réfl. Ne pas faire usage de sa raison. On s'aveugle en amour. Et il ne faut pas qu'on s'aveugle au point de croire… Il ne s'aveuglait pas sur les défauts de ses amis, Fléchier, M. de Mont. Ne vous aveuglez point quand sa perte est visible, Corneille, Cinna, I, 2. Mais vous vous aveuglez au milieu du danger, Corneille, Sertor. V, 3. Ils s'aveuglaient sur l'évidence de ses prodiges, Massillon, Évid.

HISTORIQUE

XIIe s. Sire, sire, avuglez tute ceste gent, que il ne veient ne entendent quel part jes merrai [je les mènerai], Rois, 368. Deus, cum par est mainz huem pur le siecle avuglez ; N'i est amurs, ne fei, ne pais, ne charitez, Th. le mart. 121.

XIIIe s. Las ! mar acointai la bée ; Trahie m'a et awglée ! Lai du conseil. Je loeroie en droit moi, que nous envoïssions ou pape et li offrons si grant tresor que nous l'aveuglissions tout, Chron. de Rains, 121. Li pors [porc], qui tant curu avoit Que trestot aveglez estoit De lasseté et de corrot, Ren. 22510. Amors, qui te fait en li croire, Te tolt ton sens et ta memoire, Et de ton cuer les yex avugle, Et tenir te fait por avugle, la Rose, 6931. Les uns de richeces avugle [la fortune], Et d'onors et de dignités, ib. 5928. Là fustes-vous menés à honte et à essil ; En la crois vous pendirent li fel Juïs caitis ; Et Longins vous feri, bien estoit aveulis, D'une lance el costé dont li fer fu masis, Ch. d'Ant. V, 324.

XIVe s. Et s'a li glous Gaufrois si le monde avulé, Baud. de Seb. IV, 324.

XVe s. La convoitise de la chevance l'aveugloit [le comte de Flandre], Froissart, II, II, 52. Et donnoit Gisebret Mahieu aux gens du comte grands dons et beaux joyaux, et aussi au comte, dont il l'aveugloit tout, Froissart, II, II, 52.

XVIe s. Après que la cupidité ne l'aveugle plus, la penitence vient, Calvin, Instit. 201. … Quand, d'une grace au danger aveuglée, Le gay berger au combat se hazarde, Du Bellay, J. V, 8, recto. Le Philistin de fureur aveuglé, Rouant sa masse, alloit d'ardent courage, Du Bellay, J. V, 9, recto. Hélas ! amour, le plus puissant des Dieux, Rends moy l'ouye, et m'aveugle les yeux, Du Bellay, J. V, 40, recto. Et si mon desir n'eust aveuglé ma raison, N'estoit-ce pas assez pour rompre mon voyage ? Du Bellay, J. VI, 10, recto. Amour est aveugle, lequel aveuglit de sorte que…, Marguerite de Navarre, Nouv. IV. Folle ambition, laquelle l'avoit tant aveuglé, Amyot, Cras. 52. Ceulx qui veulent à plein fond regarder le cercle mesme du soleil, ils s'aveuglent, Amyot, De la curiosité, 7. Tout cela mis en ruine : et de sept casemattes les unes abriées, ou aveuglées, D'Aubigné, Hist. II, 46. Le peuple de la ville aveugloit et estouffoit d'harquebusades qu'ils tiroient de tous costez de ce chasteau, D'Aubigné, ib. III, 118.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aveugler »

Dérivé de aveugle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Aveugle ; Berry, aveuiller ; provenç. avogolar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aveugler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aveugler avœgle

Évolution historique de l’usage du mot « aveugler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aveugler »

  • Les passions peuvent me conduire, mais elles ne sauraient m'aveugler. Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La Fayette, La Princesse de Clèves
  • Il est bon quelquefois de s'aveugler soi-même. Et bien souvent l'erreur est le bonheur suprême. De Destouches
  • Qu'est-ce qu'aimer sinon s'aveugler sur le compte de la personne adorée ? De André Vanasse / La vie à rebours
  • La faculté de s'aveugler et de se décevoir est la base de tout bonheur, sinon de toute vie. De François Moreau / Les carnivores
  • Le sage équarrit sans blesser Incline sans porter atteinte Rectifie sans faire violence Et resplendit sans aveugler. De Lao-Tseu / Tao Te King
  • Nous avons gaspillé nos richesses car nous nous sommes laissés aveugler par l'attrait de l'avoir au détriment de notre bien-être intérieur... paraître devient plus important qu'être... De Daniel Vranckx
  • Pour autant, reconnaître son caractère désormais indispensable ne doit pas nous aveugler sur ses aspects négatifs. Car ce virage vers le tout digital n’est pas sans impact. Le premier d’entre eux est la pollution, certes invisible, mais, loin d’être virtuelle. Car le digital pollue, de manière plus sournoise que notre agriculture intensive ou que notre consommation de pétrole. Les infrastructures réseau, les écrans, l'ensemble des composants électroniques et l’énergie nécessaire qui permettent l’acheminement et la consultation des contenus digitaux consomment une quantité finie de ressources naturelles. Stratégies, «Une nouvelle économie numérique est possible», Jérôme Duchamps (Spoke) - Stratégies
  • C’est en franchissant les portes de l’Urban Art Fair à Paris, en mars 2019, qu’elle a fait la rencontre de Giant Goldo. Une réinterprétation du robot monumental justicier signé d’un certain Mist. En version plus râblée. Buste rond, pattes courtes, éclatant de couleurs vives propres à aveugler l’ennemi ou éberluer l’admirateur…. , Patrimoine culturel | Goldorak fait son atterrissage au musée des Beaux-Arts
  • Un combat qui commence par une attaque de Kanemaru sur Ishimori durant son entrée. Ça sera de la bagarre autour du ring pendant quelques minutes avant que l’action ne revienne au ring. Kanemaru tentera de gruger par tous les moyens tels que aveugler Ishimori avec du whisky, en vain, ce dernier lui fera ravaler. Attention Yoshinobu, le virus est toujours là. VoxCatch, New Japan Cup 2020 : Résultats du 24 juin

Traductions du mot « aveugler »

Langue Traduction
Anglais blind
Espagnol ciego
Italien cieco
Allemand blind
Chinois
Arabe بليند
Portugais cego
Russe слепой
Japonais ブラインド
Basque itsua
Corse cecu
Source : Google Translate API

Synonymes de « aveugler »

Source : synonymes de aveugler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « aveugler »

Partager