La langue française

Éclaircir

Définitions du mot « éclaircir »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCLAIRCIR, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− Domaine phys.
1. Rendre clair, plus clair; rendre net.
a) Domaine de la vue
[Le compl. d'obj. désigne ce que l'on voit] Éclaircir une couleur. Les liqueurs à éclaircir les teints noirs (Faral, Vie temps St Louis,1942, p. 136).Éclaircir sa palette : peindre plus clair (Hugues, Expr. atelier,s. d.).
P. métaph. Maintenant, tout était éclairci entre eux deux; (...) il n'y avait plus aucun voile entre leurs deux âmes (Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 248).Éclaircir la mémoire de qqn. Faire en sorte que quelqu'un se souvienne. Elle [MmeEbsen] s'approcha du conducteur, lui demanda s'il connaissait une grande belle personne blonde, tout en deuil, et, pour éclaircir la mémoire du paysan, lui glissa dans la main une pièce blanche (A. Daudet, Évangéliste,1883, p. 190).
[Le compl. d'obj. désigne ce à travers quoi l'on voit] Éclaircir ses verres. Elle éclaircit ses lunettes en soufflant dessus et en les frottant d'un vigoureux coup de mouchoir (Huysmans, Oblat,t. 1, 1903, p. 104).
b) Domaine de l'ouïe.Elle ne quitte pas sa fille, l'accompagne au théâtre, lui fait gober des œufs crus pour lui éclaircir la voix (France, Vie fleur,1922, p. 393).La pleine nuit éclaircissait la voix des torrents. De tous côtés, on entendait le ruissellement d'eaux courantes (Giono, Bonheur fou,1957, p. 302).
2. Rendre moins épais ou moins serré en ménageant des surfaces ou des volumes plus clairs par rapport à l'entourage ou à l'état antérieur.
a) [Le compl. d'obj. désigne un liquide que l'on veut rendre moins épais] Jeter du bouillon dans une purée pour l'éclaircir (cf. Viard, Cuisin. roy., 1831, p. 6). Elle se mit à délayer sa farine avec des œufs. (...) une cuillerée d'huile et deux de fleur d'oranger, moitié eau et lait pour l'éclaircir et lui donner la consistance d'une bouillie (Champfl., Souffr. profess. Delteil.1855, p. 90).
b) [Le compl. d'obj. désigne des jeunes plants, des arbres, une chevelure] Éclaircir les carottes, une forêt. Éclaircir les plants s'ils sont trop rapprochés les uns des autres (Du Breuil, Cult. arbres,1876, p. 297).La chevelure de Swann était éclaircie par places (Proust, Sodome,1922, p. 691):
1. Dix ou douze ans plus tard le taillis est dru (...). Le printemps suivant, on l'éclaircit, on lui donne de l'air, on supprime les arbres mal venus. Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 118.
P. anal. La désertion et la maladie éclaircissaient les rangs (Grousset, Croisades,1939, p. 32).
B.− Au fig.
1. Rendre moins confus, plus intelligible; apporter des éléments qui aident à mieux comprendre. Éclaircir une énigme, une question. Synon. clarifier, débrouiller.N'espérons pas tout éclaircir. On ne peut donner des raisons de tout (France, Pt Pierre,1918, p. 75).À présent, tout était éclairci. On savait que notre peuple voulait prendre part à la victoire (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 82):
2. ... que ce mystère soit éclairci. Que tout soit dit, que tout soit crié, que tout soit su, et qu'un grand ouragan de vérité sorti de la conscience française balaye cet amas d'immondices accumulé par l'art des maîtres du mensonge. Clemenceau, Vers la réparation,1899, p. 368.
SYNT. Éclaircir une affaire, une difficulté, une erreur, des faits, un malentendu, des soupçons, un sous-entendu, un texte.
P. ext. Expliquer. La réussite est quelque chose qu'on ne peut pas plus éclaircir que la guigne et le malheur (Tharaud, An prochain,1924, p. 285).
Expr. Éclaircir la vérité. Ses mensonges, ses aveux, me laissaient à achever la tâche d'éclaircir la vérité (Proust, Prisonn.,1922, p. 98).Être éclairci sur qqn, qqc. En savoir long. Monsieur, je suis trop éclaircie sur la nature de l'intérêt que vous portez à cette jeune fille pour ne pas la soustraire à cette surveillance dont vous me menacez (France, Bonnard,1881, p. 460).
2. Rendre moins sombre, moins triste. La pensée de ton amitié éclaircit un peu le brouillard et me console encore d'exister (Lamart., Corresp.,1833, p. 342).L'arrivée de Delangle avait un peu éclairci la vie (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 104).
II.− Emploi pronom.
A.− Domaine phys.
1. Devenir plus clair, moins sombre, moins foncé.
a) [Le suj. désigne le temps qu'il fait] Le temps s'éclaircissait, la brume se levait (Nizan, Conspir.,1938, p. 169).Au fig. L'horizon s'éclaircit. Les choses s'arrangent. J'ai été heureux aussi de voir que ton brave mari était mieux dans ses affaires, enfin que « l'horizon s'éclaircissait », comme on dit en politique (Flaub., Corresp.,1872, p. 429).
b) [Le suj. désigne une partie du visage] Les grands yeux verts (...) s'étaient éclaircis comme de l'eau (Bosco, Mas Théot.,1945, p. 19).Au fig. Son front mélancolique s'éclaircissait dans la compagnie des femmes et des jeunes gens (Ozanam, Philos. Dante,1838, p. 74).En moins d'une seconde, Madame de Vaubert, eut tout vu, tout compris : sa figure s'éclaircit, son front s'illumina (Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 136).
c) [Le suj. désigne la voix d'une pers.] La voix de Lucien s'éclaircit et prit de l'éclat (Stendhal, L. Leuwen, t. 1, 1835, p. 306).
2. Devenir moins serré, moins épais. La forêt, la foule s'éclaircit; s'éclaircir vers les tempes. La chevelure qui se décolore, s'éclaircit, tombe et disparaît (Balzac, L. Lambert,1832, p. 90).
B.− Au fig.
1. Ne plus laisser d'ombre, n'avoir plus d'obscurité; devenir clair, compréhensible. Il faut qu'un crime aussi grand s'éclaircisse, et je vous promets que le coupable sera puni selon la rigueur des lois (Champfl., Souffr. profess. Delteil,1855, p. 116):
3. ... souvenez-vous qu'il y a un extrême danger pour vous à chercher de vous en éclaircir, c'est comme ce secret terrible des Mille et une nuits, ces contes qui vous amusent tant : lorsque le héros veut s'en éclaircir un énorme oiseau paraît dans le ciel qui s'abat sur lui et lui arrache un œil. Stendhal, Lamiel,1842, p. 109.
4. Or les lapsus s'éclaircissent, les apories se dissolvent, les quiproquos se résolvent, les brouilles qui tiennent à des imbroglios se débrouillent, les intrigues inextricables apparaissent brusquement « extricables », ... Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 186.
Expr. S'éclaircir avec qqn. Parler, s'expliquer avec lui. Vous pourriez avoir le besoin de vous éclaircir avec moi (Staël, Lettres L. de Narbonne,1794, p. 284).S'éclaircir. S'expliquer. Le Juge de Paix. − Soyez plus explicite, je vous prie. Hippolyte. − Je m'éclaircis, monsieur le juge (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Cas de MmeLuneau, 1883, p. 106).
2. Devenir moins confus, moins embrouillé; s'arranger. Une certaine confusion règne encore, mais encore un peu de temps et tout s'éclaircira (Valéry, Variété I,1924, p. 22).Il me semble que la situation s'éclaircit beaucoup (Duhamel, Journal Salavin,1927, p. 19):
5. Au moyen de ce petit nombre d'observations, tout se dénoue, s'éclaircit, et se simplifie dans les conjugaisons des verbes; ... Destutt de Tracy, Éléments d'idéologie,Grammaire, 1803, p. 260.
Prononc. et Orth. : [eklε ʀsi:ʀ], (j')éclaircis [eklε ʀsi]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1130 esclarcir « (du jour) paraître, briller » (Li vers del Juise, 259 ds T.-L.); id. « (du soleil) resplendir » (op. cit., 212, ibid.); [ca 1165 resclarcir « rendre brillant » (B. de Ste-Maure, Troie, 13883, ibid.)]; ca 1230 esclaircir « id. » (Gaidon, 262, ibid.); ca 1393 « rendre plus clair (le vin) » (Ménagier de Paris, II, 69, ibid.); 2. ca 1200 fig. « projeter la lumière (sur quelque chose) » (Moralités sur Job, 313, 9, ibid.); 1210-30 « mettre en lumière » (G. Le Clerc, Ste Marie-Madeleine, 550, ibid.); 1283 « tirer au clair, débrouiller » (Ph. de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, IX, 283); 3. xives. « rendre moins dense, moins épais (les rangs d'une armée) » (Froissart, Chroniques, éd. S. Luce, VIII, 140); 1580 en partic. esclaircir le branchage (ici au fig.) (Montaigne, Essais, livre II, chap. 23, éd. A. Thibaudet, p. 768). Du lat. vulg. *exclaricire, réfection de *exclaricare (intensif du lat. imp. claricare « éclairer vivement ») fait sur le modèle de *exclariare, v. éclairer qui a donné dès Roland, esclargier « tirer au clair, soulager » et, esclargir avec changement de conjugaison « devenir plus clair (en parlant du jour) »; éclaircir réfection d'apr. clair* de la forme régulière esclarcir. Fréq. abs. littér. : 831. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 694, b) 1 016; xxes. : a) 1 031, b) 923. Bbg. Schalk (F.). Zur Semantik von « Aufklärung » in Frankreich. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 1, pp. 251-266.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCLAIRCIR, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− Domaine phys.
1. Rendre clair, plus clair; rendre net.
a) Domaine de la vue
[Le compl. d'obj. désigne ce que l'on voit] Éclaircir une couleur. Les liqueurs à éclaircir les teints noirs (Faral, Vie temps St Louis,1942, p. 136).Éclaircir sa palette : peindre plus clair (Hugues, Expr. atelier,s. d.).
P. métaph. Maintenant, tout était éclairci entre eux deux; (...) il n'y avait plus aucun voile entre leurs deux âmes (Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 248).Éclaircir la mémoire de qqn. Faire en sorte que quelqu'un se souvienne. Elle [MmeEbsen] s'approcha du conducteur, lui demanda s'il connaissait une grande belle personne blonde, tout en deuil, et, pour éclaircir la mémoire du paysan, lui glissa dans la main une pièce blanche (A. Daudet, Évangéliste,1883, p. 190).
[Le compl. d'obj. désigne ce à travers quoi l'on voit] Éclaircir ses verres. Elle éclaircit ses lunettes en soufflant dessus et en les frottant d'un vigoureux coup de mouchoir (Huysmans, Oblat,t. 1, 1903, p. 104).
b) Domaine de l'ouïe.Elle ne quitte pas sa fille, l'accompagne au théâtre, lui fait gober des œufs crus pour lui éclaircir la voix (France, Vie fleur,1922, p. 393).La pleine nuit éclaircissait la voix des torrents. De tous côtés, on entendait le ruissellement d'eaux courantes (Giono, Bonheur fou,1957, p. 302).
2. Rendre moins épais ou moins serré en ménageant des surfaces ou des volumes plus clairs par rapport à l'entourage ou à l'état antérieur.
a) [Le compl. d'obj. désigne un liquide que l'on veut rendre moins épais] Jeter du bouillon dans une purée pour l'éclaircir (cf. Viard, Cuisin. roy., 1831, p. 6). Elle se mit à délayer sa farine avec des œufs. (...) une cuillerée d'huile et deux de fleur d'oranger, moitié eau et lait pour l'éclaircir et lui donner la consistance d'une bouillie (Champfl., Souffr. profess. Delteil.1855, p. 90).
b) [Le compl. d'obj. désigne des jeunes plants, des arbres, une chevelure] Éclaircir les carottes, une forêt. Éclaircir les plants s'ils sont trop rapprochés les uns des autres (Du Breuil, Cult. arbres,1876, p. 297).La chevelure de Swann était éclaircie par places (Proust, Sodome,1922, p. 691):
1. Dix ou douze ans plus tard le taillis est dru (...). Le printemps suivant, on l'éclaircit, on lui donne de l'air, on supprime les arbres mal venus. Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 118.
P. anal. La désertion et la maladie éclaircissaient les rangs (Grousset, Croisades,1939, p. 32).
B.− Au fig.
1. Rendre moins confus, plus intelligible; apporter des éléments qui aident à mieux comprendre. Éclaircir une énigme, une question. Synon. clarifier, débrouiller.N'espérons pas tout éclaircir. On ne peut donner des raisons de tout (France, Pt Pierre,1918, p. 75).À présent, tout était éclairci. On savait que notre peuple voulait prendre part à la victoire (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 82):
2. ... que ce mystère soit éclairci. Que tout soit dit, que tout soit crié, que tout soit su, et qu'un grand ouragan de vérité sorti de la conscience française balaye cet amas d'immondices accumulé par l'art des maîtres du mensonge. Clemenceau, Vers la réparation,1899, p. 368.
SYNT. Éclaircir une affaire, une difficulté, une erreur, des faits, un malentendu, des soupçons, un sous-entendu, un texte.
P. ext. Expliquer. La réussite est quelque chose qu'on ne peut pas plus éclaircir que la guigne et le malheur (Tharaud, An prochain,1924, p. 285).
Expr. Éclaircir la vérité. Ses mensonges, ses aveux, me laissaient à achever la tâche d'éclaircir la vérité (Proust, Prisonn.,1922, p. 98).Être éclairci sur qqn, qqc. En savoir long. Monsieur, je suis trop éclaircie sur la nature de l'intérêt que vous portez à cette jeune fille pour ne pas la soustraire à cette surveillance dont vous me menacez (France, Bonnard,1881, p. 460).
2. Rendre moins sombre, moins triste. La pensée de ton amitié éclaircit un peu le brouillard et me console encore d'exister (Lamart., Corresp.,1833, p. 342).L'arrivée de Delangle avait un peu éclairci la vie (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 104).
II.− Emploi pronom.
A.− Domaine phys.
1. Devenir plus clair, moins sombre, moins foncé.
a) [Le suj. désigne le temps qu'il fait] Le temps s'éclaircissait, la brume se levait (Nizan, Conspir.,1938, p. 169).Au fig. L'horizon s'éclaircit. Les choses s'arrangent. J'ai été heureux aussi de voir que ton brave mari était mieux dans ses affaires, enfin que « l'horizon s'éclaircissait », comme on dit en politique (Flaub., Corresp.,1872, p. 429).
b) [Le suj. désigne une partie du visage] Les grands yeux verts (...) s'étaient éclaircis comme de l'eau (Bosco, Mas Théot.,1945, p. 19).Au fig. Son front mélancolique s'éclaircissait dans la compagnie des femmes et des jeunes gens (Ozanam, Philos. Dante,1838, p. 74).En moins d'une seconde, Madame de Vaubert, eut tout vu, tout compris : sa figure s'éclaircit, son front s'illumina (Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 136).
c) [Le suj. désigne la voix d'une pers.] La voix de Lucien s'éclaircit et prit de l'éclat (Stendhal, L. Leuwen, t. 1, 1835, p. 306).
2. Devenir moins serré, moins épais. La forêt, la foule s'éclaircit; s'éclaircir vers les tempes. La chevelure qui se décolore, s'éclaircit, tombe et disparaît (Balzac, L. Lambert,1832, p. 90).
B.− Au fig.
1. Ne plus laisser d'ombre, n'avoir plus d'obscurité; devenir clair, compréhensible. Il faut qu'un crime aussi grand s'éclaircisse, et je vous promets que le coupable sera puni selon la rigueur des lois (Champfl., Souffr. profess. Delteil,1855, p. 116):
3. ... souvenez-vous qu'il y a un extrême danger pour vous à chercher de vous en éclaircir, c'est comme ce secret terrible des Mille et une nuits, ces contes qui vous amusent tant : lorsque le héros veut s'en éclaircir un énorme oiseau paraît dans le ciel qui s'abat sur lui et lui arrache un œil. Stendhal, Lamiel,1842, p. 109.
4. Or les lapsus s'éclaircissent, les apories se dissolvent, les quiproquos se résolvent, les brouilles qui tiennent à des imbroglios se débrouillent, les intrigues inextricables apparaissent brusquement « extricables », ... Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 186.
Expr. S'éclaircir avec qqn. Parler, s'expliquer avec lui. Vous pourriez avoir le besoin de vous éclaircir avec moi (Staël, Lettres L. de Narbonne,1794, p. 284).S'éclaircir. S'expliquer. Le Juge de Paix. − Soyez plus explicite, je vous prie. Hippolyte. − Je m'éclaircis, monsieur le juge (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Cas de MmeLuneau, 1883, p. 106).
2. Devenir moins confus, moins embrouillé; s'arranger. Une certaine confusion règne encore, mais encore un peu de temps et tout s'éclaircira (Valéry, Variété I,1924, p. 22).Il me semble que la situation s'éclaircit beaucoup (Duhamel, Journal Salavin,1927, p. 19):
5. Au moyen de ce petit nombre d'observations, tout se dénoue, s'éclaircit, et se simplifie dans les conjugaisons des verbes; ... Destutt de Tracy, Éléments d'idéologie,Grammaire, 1803, p. 260.
Prononc. et Orth. : [eklε ʀsi:ʀ], (j')éclaircis [eklε ʀsi]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1130 esclarcir « (du jour) paraître, briller » (Li vers del Juise, 259 ds T.-L.); id. « (du soleil) resplendir » (op. cit., 212, ibid.); [ca 1165 resclarcir « rendre brillant » (B. de Ste-Maure, Troie, 13883, ibid.)]; ca 1230 esclaircir « id. » (Gaidon, 262, ibid.); ca 1393 « rendre plus clair (le vin) » (Ménagier de Paris, II, 69, ibid.); 2. ca 1200 fig. « projeter la lumière (sur quelque chose) » (Moralités sur Job, 313, 9, ibid.); 1210-30 « mettre en lumière » (G. Le Clerc, Ste Marie-Madeleine, 550, ibid.); 1283 « tirer au clair, débrouiller » (Ph. de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, IX, 283); 3. xives. « rendre moins dense, moins épais (les rangs d'une armée) » (Froissart, Chroniques, éd. S. Luce, VIII, 140); 1580 en partic. esclaircir le branchage (ici au fig.) (Montaigne, Essais, livre II, chap. 23, éd. A. Thibaudet, p. 768). Du lat. vulg. *exclaricire, réfection de *exclaricare (intensif du lat. imp. claricare « éclairer vivement ») fait sur le modèle de *exclariare, v. éclairer qui a donné dès Roland, esclargier « tirer au clair, soulager » et, esclargir avec changement de conjugaison « devenir plus clair (en parlant du jour) »; éclaircir réfection d'apr. clair* de la forme régulière esclarcir. Fréq. abs. littér. : 831. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 694, b) 1 016; xxes. : a) 1 031, b) 923. Bbg. Schalk (F.). Zur Semantik von « Aufklärung » in Frankreich. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 1, pp. 251-266.

Wiktionnaire

Verbe

éclaircir \e.klɛʁ.siʁ\ transitif ou pronominal 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’éclaircir)

  1. Rendre clair, rendre plus clair.
    • Un vent de mer avait écharpé les frondaisons, jonché les sous-bois de bouleaux de feuilles mordorées, éclairci les halliers. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • L’atmosphère ne s’était pas éclaircie depuis le matin. Un brouillard captif de la forêt baignait les frondaisons jaunies, […]. — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.2, 1910)
  2. (Par extension)
    • Éclaircir la voix : La rendre plus distincte.
    • Éclaircir de la vaisselle, des armes : Les rendre luisantes, plus brillantes.
    • Éclaircir le teint : Le rendre plus net et plus pur.
  3. (Teinturerie) Rendre la couleur d’une étoffe moins foncée.
  4. Rendre moins épais, en parlant des liquides.
    • Il existe aussi des médicaments (warfarine) dont l'usage est destiné à ralentir la formation du caillot sanguin, à « éclaircir le sang », comme disent certains patients. — (Robert Patenaude, Survivre à la leucémie, Éditions Québec/Amérique, 1997)
    • Éclaircir un sirop.
    • Éclaircir une sauce.
  5. Rendre moins serré, diminuer en nombre.
    • Le canon a fort éclairci les rangs.
    • Éclaircir les branches d’un arbre.
  6. (Figuré) Rendre net, intelligible.
    • Éclaircir un fait.
    • Le temps éclaircit la vérité.
    • Éclaircir une matière, une affaire.
    • Cela demande à être éclairci, a besoin d’être éclairci.
    • Éclaircir un doute, une difficulté : Résoudre un doute, faire disparaître une difficulté.
    • Éclaircir les idées : Rendre claires des idées plus ou moins obscures, confuses.
    • Prenez un peu de repos, cela vous éclaircira les idées.
    • Me trouvant en Andalousie au commencement de l'automne de 1830, je fis une assez longue excursion pour éclaircir les doutes qui me restaient encore. — (Prosper Mérimée, Carmen, 1845 (Pocket, 1990, p. 30))
  7. (Vieilli) Donner connaissance, d’une façon claire, de quelque chose à quelqu’un et s’emploie avec un nom de personne pour complément direct.
    • Éclaircir quelqu’un de quelque chose.
    • Il ne refusa pas de l’éclaircir sur ce point.
    • Il doutait de la vérité du fait, je l’en ai éclairci.
    • Ceci me semble étrange, je veux m’en éclaircir.
    • Je désire être éclairci de la chose.
    • Je doute de cette nouvelle, je tâcherai de m’en éclaircir.
  8. (Pronominal) Devenir clair, plus clair.
    • Le baromètre est en baisse, mais le ciel s'éclaircit vers le Sud où je pressens le beau temps. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • D'une lucarne, dans le haut du mur, je voyais la nuit s'éclaircir. J'entendis un coq chanter […]. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
  9. (Pronominal) (Figuré) Sembler devenir moins menaçant, moins inquiétant.
    • L’horizon s’éclaircit, commence à s’éclaircir ; l’avenir s’éclaircit
  10. (Pronominal) Devenir moins serré, diminuer en nombre.
    • Sous le feu de l’ennemi, les rangs s’éclaircissaient.
    • L’âge vient, les cheveux s’éclaircissent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCLAIRCIR. v. tr.
Rendre clair, rendre plus clair. Le vent a éclairci le temps, l'horizon. Cela sert à éclaircir la vue. Le temps, le ciel s'éclaircit. Fig., L'horizon s'éclaircit, commence à s'éclaircir, semble s'éclaircir, L'avenir ne semble plus aussi menaçant, aussi inquiétant. Par extension, Éclaircir la voix, La rendre plus distincte. Éclaircir de la vaisselle, des armes. Les rendre luisantes, plus brillantes. Éclaircir le teint, Le rendre plus net et plus pur. Il signifie également, en termes de Teinturerie, Rendre la couleur d'une étoffe moins foncée. Il signifie aussi Rendre moins épais, en parlant des Choses liquides. Éclaircir un sirop. Éclaircir une sauce. Il signifie encore Rendre moins serré, diminuer en nombre. Le canon a fort éclairci les rangs. Sous le feu de l'ennemi, les rangs s'éclaircissaient. L'âge vient, les cheveux s'éclaircissent. Éclaircir les branches d'un arbre. Éclaircir un fourré, un taillis. Il signifie aussi figurément Rendre net, intelligible. Éclaircir un fait. Le temps éclaircit la vérité. Éclaircir une matière, une affaire. Cela demande à être éclairci, a besoin d'être éclairci. Éclaircir un doute, une difficulté, Résoudre un doute, faire disparaître une difficulté. Éclaircir les idées, Rendre claires des idées plus ou moins obscures, confuses. Prenez un peu de repos, cela vous éclaircira les idées. Il signifie encore Donner connaissance, d'une façon claire, de quelque chose à quelqu'un et s'emploie avec un nom de personne pour complément direct. Éclaircir quelqu'un de quelque chose. Il ne refusa pas de l'éclaircir sur ce point. Il doutait de la vérité du fait, je l'en ai éclairci. Ceci me semble étrange, je veux m'en éclaircir. Je désire être éclairci de la chose. Je doute de cette nouvelle, je tâcherai de m'en éclaircir.

Littré (1872-1877)

ÉCLAIRCIR (é-klèr-sir) v. a.
  • 1Rendre clair, plus clair. Le vent a éclairci le temps.

    Rendre moins sombre. La nuit moins sombre, Autour de ce palais semble éclaircir son ombre, Arnault, Sylla, I, 5.

    Fig. N'éclaircirez-vous point ce front chargé d'ennuis ? Racine, Iphig. II, 2. Éclaircissez ce front où la tristesse est peinte, Racine, Esther, III, 1.

  • 2Donner plus de netteté. Éclaircir la voix. Éclaircir la vue.
  • 3Rendre plus brillant. Éclaircir de la vaisselle, une arme.

    Éclaircir le teint, le rendre plus pur.

    Éclaircir une couleur, lui donner une teinte moins foncée.

    Polir les clous d'épingle en les remuant dans un sac avec du son.

    Repasser légèrement les bas au chardon.

    Lustrer une peau, du côté de la fleur, avec le suc de l'épine-vinette.

  • 4Rendre moins épais, en parlant d'un liquide. Éclaircir une sauce, un sirop.
  • 5Rendre moins serré, moins compacte. Éclaircir une forêt. La fusillade éclaircissait les rangs. Les séparations et les longs désespoirs N'ont-ils pas éclairci, dis-moi, ses cheveux noirs ? Lamartine, Joc. VI, 218.

    Arracher une partie de ce qu'on a semé ou planté. Éclaircir une planche de laitues. On n'éclaircit point l'oseille, parce qu'elle ne saurait être trop drue.

    Familièrement. Il a bien éclairci son bien, il en a mangé une bonne partie.

  • 6Avec un nom de chose pour régime direct, rendre clair, intelligible, débrouiller. Éclaircir des faits. Éclaircir un mystère, une question. À cette fois, Dieu merci ! les choses vont être éclaircies, Molière, Georges Dandin, III, 8. Ce terme est équivoque, il le faut éclaircir, Boileau, Art p. I. Éclaircis promptement ma triste inquiétude, Racine, Théb. III, 1. Éclaircissez le trouble où vous jetez mon âme, Racine, Brit. II, 6. Un moment quelquefois éclaircit plus d'un doute, Racine, Iphig. II, 1. Denis d'Halicarnasse avait conduit son histoire jusqu'au commencement de la première guerre punique, et il s'était arrêté à ce terme, parce que son plan était d'éclaircir la partie de l'histoire romaine la moins connue, Rollin, Hist. anc. t. XII, liv. XXV, ch. 2, art. 1, § 2.
  • 7Avec un nom de personne pour régime direct, instruire, informer. Vous nous éclaircissez de votre trahison, Mairet, M. d'Asdrubal, IV, 4. Les meilleurs auteurs nous éclaircissent du bon usage, Méré, Œuvres posth. t. I, p. 133. Je vous en éclaircirais de bon cœur, Pascal, Prov. 1. Si vous trouvez quelques obscurités en ce récit, je pourrai vous en éclaircir de vive voix, Pascal, Expérience du Puy-de-Dôme, p. 187. S'il refusait de l'éclaircir sur ce point, Bossuet, Lett. Corn. 8. Il faut [je dois] pleinement vous en éclaircir, Bourdaloue, Dominicales, IV, Aveugle-né, 480. Mon cœur plus à loisir vous éclaircira mieux, Racine, Brit. III, 7. De tous ceux [crimes] que j'ai faits je vais vous éclaircir, Racine, ib. IV, 2. Ô ciel ! combien de fois je l'aurais éclaircie, Si je n'eusse à sa haine exposé que ma vie, Racine, Bajaz. II, 5. De vos desseins secrets on est trop éclairci, Racine, Iphig. II, 4. Je veux de tout le crime être mieux éclairci, Racine, Phèd. V, 4. Je tremble ; hâtez-vous d'éclaircir votre mère, Racine, Athal. II, 2. Pour éclaircir Brisacier de son sort, Hamilton, Gramm. 7. Eh bien ! madame, il faut que vous m'éclaircissiez, Voltaire, Zaïre, IV, 6.

    Absolument. Les distinctions qui n'éclaircissent de rien, Méré, Œuvres posth. t. I, p. 102.

  • 8S'éclaircir, v. réfl. Devenir clair. Son visage a changé, son teint s'est éclairci, Molière, Am. méd. III, 6. Dans le moment où le ciel commençait à s'éclaircir, Fénelon, Tél. I.

    Fig. L'horizon s'éclaircit, l'avenir est moins menaçant.

    Devenir moins épais. La liqueur s'éclaircira peu à peu par le repos.

    Devenir moins serré. L'âge vient, les cheveux s'éclaircissent. La troupe s'éclaircissait peu à peu, Vaugelas, Q. C. liv. VIII, dans RICHELET.

    Cesser d'être obscur, se débrouiller. Toutefois attendons que son sort s'éclaircisse, Racine, Mithr. II, 6. Tous vos doutes, mon fils, bientôt s'éclairciront, Racine, Athal. IV, 1.

    S'instruire d'une chose. Il met tout en usage afin de s'éclaircir, Corneille, Héracl. V, 2. Je puis le lire tout entier pour m'en éclaircir, Pascal, Prov. 1. Quoi ! de vos sentiments je ne puis m'éclaircir ? Racine, Baj. II, 1.

    S'expliquer, avoir un éclaircissement. Les querelles viennent souvent faute de s'éclaircir.

REMARQUE

Les grammairiens disent qu'éclaircir, dans le sens d'instruire, informer, doit toujours avoir un régime indirect ; et ils blâment Racine qui en a fait un usage fréquent sans régime indirect (voy. les exemples), Voltaire qui a fait de même, et Corneille qui a dit s'éclaircir, s'instruire, sans régime indirect. Cette règle ne paraît fondée sur rien. Seulement on doit remarquer que cet usage d'éclaircir a un peu vieilli.

SYNONYME

ÉCLAIRCIR, EXPLIQUER. On éclaircit ce qui était obscur, parce que les idées y étaient mal présentées. On explique ce qui était difficile à comprendre. Éclaircir un texte, c'est en ôter les obscurités ; l'expliquer, c'est en donner le sens, soit que le passage fût obscur ou non.

HISTORIQUE

XIe s. Esclargiz est li vespres et li jurz, Ch. de Rol. CXXXV. Et esclargie est la sue [la sienne] grant ire, ib. CCXCIII.

XIIe s. Amont au ciel où joie est esclarcie, Ronc. p. 174.

XIIIe s. Tout droit à l'ajourner, quant devra esclarcir [faire clair], Berte, XII. De là [elle] se departi à une aube esclaircie, ib. LXXII. Et qui bien entendroit la letre, Le sens verroit en l'escripture Qui esclarcist la chose oscure, la Rose, 7202. Jor de veue ne fet ne perdre ne gaaigner querele, ainçois est un delais que coustume donne pour esclaircir ce dont debat est, Beaumanoir, IX, 6. Il esclarchissent les cozes que lor anchisseur [ancêtres] tinrent orbement [cachées], Beaumanoir, XXIV, 5. Li airs est clers, nes [net] et seris, Et li ciex trestous esclaircis, Fl. et Bl. 1355.

XVe s. Je vous esclaircirai ce fait tout pleinement et ainsi qu'il fut demené, Froissart, II, II, 107. Dame, dictes moy pourquoy vous pleurez, s'il vous plaist. Certes, sire chevalier, se je y cuydoye avoir prouffit, je le vous diroye. Dommage, dist-il, n'y avez vous jà, se Dieu plaist ; car se je vous puis ayder, je vous ayderai à esclarcir vostre cuer, à mon pouvoir, Lancelot du lac, t. II, f° 32, dans LACURNE. Pour un peu esclaircir ceste matiere, Commines, VI, 2.

XVIe s. Quelle excellence auroit l'ame de l'homme si elle n'estoit esclaircie de sa lumiere [de Dieu] ? Calvin, Inst. 193. Conceptions informes qu'ils ne peuvent desmesler et esclarcir au dedans, ni par consequent produire au dehors, Montaigne, I, 188. Àfin que nous en ayons le jugement plus esclaircy et plus ferme, Montaigne, I, 370. Pour s'esclaircir de la verité du faict, Montaigne, II, 49. Escourter et esclaircir le branchage, Montaigne, III, 98. Ils ne furent pas plustot au large en mer que le temps commencea à s'esclaircir, Amyot, Alc. 58. Ils se ruerent sur l'endroit des ennemis, où il les conduisit, et feirent tant qu'ils esclaircirent la place, Amyot, P. Aem. 35. Il n'y en a pas un duquel il n'ait encore esclarcy la renommée en escrivant ou parlant honorablement de luy, Amyot, Cicér. 29. Les arts s'esclaircissent par certaines definitions, divisions, Paré, Au lecteur. Elle engendre une curiosité pernicieuse de se vouloir esclaircir de son mal, Charron, Sagesse, I, 29.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éclaircir »

 Dérivé de claircir avec le préfixe é-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Es- préfixe, et clair, avec l'addition du son sifflant devant la terminaison ; Berry, éclairdir, éclardir, éclairzir, éclairdzir ; provenç. esclarzir, esclarzezir ; catal. esclarir ; espagn. et portug. esclarecer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « éclaircir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éclaircir eklɛrsir

Évolution historique de l’usage du mot « éclaircir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éclaircir »

  • Il ne faut jamais éclaircir le mystère. De toute façon, un écrivain ne le pourrait pas. Et même s’il cherche à l’éclaircir de manière méticuleuse, il ne fait que le renforcer De Patrick Modiano / entretien Gallimard - octobre 2014
  • Et si les mots peuvent être malheureusement des armes, ils peuvent être plus encore, un allié qui permet d’éclaircir le monde quand il doit être éclairci, de l’opacifier quand il doit être opacifié. De Michel Layaz / Evene.fr - Juillet 2009
  • Ce que nous n'avons pas eu à déchiffrer, à éclaircir par notre effort personnel, ce qui était clair avant nous, n'est pas à nous. De Marcel Proust
  • Quelquefois, hasarder des réponses est seulement une manière d'éclaircir pour soi-même des questions. De Alessandro Baricco / L'âme de Hegel et les vaches du Wisconsin
  • Un sujet d'une étendue immense et qui, loin de se simplifier et de s'éclaircir par la méditation, ne fait que devenir plus complexe et plus trouble à mesure que le regard s'y appuie. De Paul Valéry / Variété, III
  • Reste, selon le quotidien de Lausanne, une autre grande question à éclaircir, à laquelle on ne pourra peut-être jamais répondre : Courrier international, Le mystère de la domestication du poulet s’éclaircit un peu plus
  • Le mercure restera homogène à 25 °C tout au long de la soirée. Le ciel sera toujours très nuageux autour de 18 h, avant de s'éclaircir entièrement vers le milieu de la soirée. La force du vent poursuivra sa baisse entre 19 h et 21 h jusqu'à environ 5 km/h, puis s'élèvera en début de nuit pour parvenir à environ 10 km/h. Il soufflera en provenance du Sud, avant de se caler au Sud-Ouest autour de 22 h. Nice-Matin, Quel temps est prévu à Antibes le mardi 7 juillet 2020 ? - Nice-Matin
  • L'énigme du Covid-19 commence à s’éclaircir , L'énigme du Covid-19 commence à s’éclaircir | TRT Français
  • Au cours de la soirée, le ciel sera encore très nuageux vers 18 h, avant de s'éclaircir partiellement vers le début de la soirée et de se découvrir entièrement autour de 21 h. Le vent s'atténuera petit à petit jusqu'à s'arrêter complètement vers la fin de la soirée, tandis que le mercure descendra peu à peu entre 18 h et 23 h pour parvenir à 17 °C. L'orientation du vent sera variable pendant cette période. Var-Matin, La météo du mardi 7 juillet 2020 à Artignosc-sur-Verdon - Var-Matin
  • Le mercure restera constant à 17 °C sur l'ensemble de la nuit. Il n'y aura pratiquement aucun vent, et sa direction sera variable. Le ciel sera encore dégagé aux alentours de minuit, avant de se couvrir vers le milieu de la nuit et de s'éclaircir en partie aux alentours de 4 h. Var-Matin, La météo du mardi 7 juillet 2020 à Artigues - Var-Matin

Images d'illustration du mot « éclaircir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « éclaircir »

Langue Traduction
Anglais lighten
Espagnol claro
Italien alleggerire
Allemand erleichtern
Chinois 减轻
Arabe تفتيح
Portugais iluminar
Russe светлее
Japonais 軽くする
Basque argitu
Corse alluminà
Source : Google Translate API

Synonymes de « éclaircir »

Source : synonymes de éclaircir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « éclaircir »

Éclaircir

Retour au sommaire ➦

Partager