La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « tristesse »

Tristesse

[tristɛs]
Ecouter

Définitions de « tristesse »

Tristesse - Nom commun

  • Sentiment d'abattement profond résultant d'une cause désolante.

    La tristesse est finalement l'expression douloureuse du manque.
    — Jean-Guilhem Xerri, La vie profonde
  • Disposition mélancolique durable du caractère ou de l'humeur.

    Yasmina avait bien remarqué la tristesse et l’inquiétude croissante de son Mabrouk, […].
    — Isabelle Eberhardt, Yasmina
  • Qualité de ce qui évoque un sentiment de mélancolie ou d'affliction.

    Cet avis mortuaire, avec son laconisme, me parut d’une indicible tristesse et m’imposa la vision d’un de ces mornes corbillards qui, parfois, traversent Paris à vive allure sans personne derrière eux.
    — Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai

Expressions liées

  • Extrême tristesse
  • Page d'une tristesse
  • Paysage d'une tristesse pénétrante, noire
  • Quelle est la cause de votre tristesse?
  • Quelle tristesse! quelle tristesse d'entendre une chose pareille! de voir ça!
  • Refrain plein d'une tristesse
  • S'abandonner à la tristesse
  • Sentiment de tristesse
  • Sourire avec tristesse
  • Tomber dans une tristesse profonde
  • Tristesse d'olympio
  • Tristesse d'un allegro
  • Tristesse d'une façade, de murailles
  • Tristesse d'étendues sans fin
  • Tristesse de l'hiver, de la nuit
  • Tristesse du regard, du sourire
  • Tristesse maladive
  • Vase de tristesse
  • Visage empreint, marqué par la tristesse
  • Être enclin à la tristesse
  • Être envahi d'une grande tristesse

Étymologie de « tristesse »

Du bas latin trīstĭcĭa (Gaule et Ibérie), en latin classique trīstĭtĭa. Le mot provient également du provençal tristicia, tristessa; de l'espagnol tristeza; de l'italien tristezza; tous dérivés du latin tristitia, lui-même dérivé de tristis, signifiant triste. Le terme le plus couramment utilisé dans l'ancienne langue était tristor.

Usage du mot « tristesse »

Évolution historique de l’usage du mot « tristesse » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « tristesse » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « tristesse »

Antonymes de « tristesse »

Citations contenant le mot « tristesse »

  • Nos plus heureux succès sont mêlés de tristesse.
    Pierre Corneille — Le Cid, III, 5, Don Diègue
  • La tristesse rend vieux avant l’heure.
    Hazrat Ali
  • Le désir qui naît de la joie est plus fort, toutes choses égales d'ailleurs, que le désir qui naît de la tristesse.
    Baruch Spinoza — L'Éthique, Livre IV
  • Souvent une fausse joie vaut mieux qu'une tristesse dont la cause est vraie.
    René Descartes — Les Passions de l'âme
  • La tristesse pure est aussi impossible que la joie pure.
    Lev [en français Léon] Nikolaïevitch, comte Tolstoï — Guerre et Paix, livre IV, 4e partie, 1
  • Hélas ! la grande tristesse actuelle est que les choses n'ont pas le temps de vieillir.
    François Carcopino-Tusoli, dit Francis Carco — Rendez-vous avec moi-même, Albin Michel
  • La tristesse : un appétit qu'aucun malheur ne rassasie.
    Émile Michel Cioran — Syllogismes de l'amertume, Gallimard
  • Ainsi toujours la joie s’achève en tristesse.
    Walther von der Vogelweide — La Chanson de Nibelungen

Traductions du mot « tristesse »

Langue Traduction
Anglais sadness
Espagnol tristeza
Italien tristezza
Allemand traurigkeit
Chinois 悲伤
Arabe الحزن
Portugais tristeza
Russe печаль
Japonais 悲しみ
Basque tristura
Corse a tristezza
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.