Allégresse : définition de allégresse


Allégresse : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ALLÉGRESSE, subst. fém.

A.− Démonstration vive, bruyante et collective de la joie :
1. C'est d'abord un muet et long étonnement : Puis des cris d'alégresse et d'attendrissement. Ses ennemis sont morts; son jour enfin commence. Et l'accusé plus grand qu'entoure un peuple immense. J.-L. Laya, L'Ami des Loix,1793, V, 3, p. 110.
2. Les carillons et les voix bruyantes des cloches, au milieu de nos fêtes, sembloient augmenter l'allégresse publique; c'étoit la joie exprimée sur une échelle de sons immenses : dans les grandes calamités, au contraire, leurs bruits devenoient terribles. F.-R. de Chateaubriand, Génie du Christianisme,t. 2, 1803, p. 281.
3. Cris de joie, transport d'allégresse dans ma maison! carillon des cœurs! qu'on mette la table du joyeux festin de la misère! L. Bloy, Journal,1894, p. 110.
4. Les brasseurs roulaient leurs tonneaux dans un faubourg lépreux envahi par les beuglements des vaches et les voix de mille cloches criant allégresse. P. Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 326.
P. anal. :
5. La nature flambait d'allégresse. Le soleil bouillonnait. Le ciel liquide, fleuve transparent, coulait. La terre râlait et fumait de volupté. Les plantes, les arbres, les insectes, les êtres innombrables étaient les langues étincelantes du grand feu de la vie qui montait en tournoyant dans l'air. Tout criait de plaisir. Et cette joie était sienne. Cette force était sienne. R. Rolland, Jean-Christophe,L'Adolescent, 1905, p. 265.
Rem. 1. Syntagmes battre (en parlant du cœur), fondre, frémir, palpiter, pleurer, tressaillir, vibrer d'allégresse; ardente, enivrante, grande, immense, insondable, vive allégresse; bondir, exulter, sauter, trépigner d'allégresse; cantique, chant, fanfare, hymne, musique d'allégresse; allégresse des cloches, des orgues; chahut, clameurs, cris, crise, débordements, explosion, frénésie, hurlements, transport d'allégresse; allégresse bruyante, délirante, folle, méridionale; allégresse commune, générale, populaire, publique; jour, signe d'allégresse. 2. Synon. animation, entrain, verdeur, vivacité; anton. lourdeur, mollesse.
B.− Plus rare
1. État de celui ou de ce qui est allègre. Allégresse intérieure, douce allégresse :
6. Le monde est si à plaindre, il est si aveugle qu'il ne conçoit même pas cette grande, cette ineffable félicité des souffrances, qui précède et enfante, pour ainsi dire, l'éternelle félicité de la joie. Malheur, malheur au monde! Calme, allégresse, consolations toujours renaissantes à ceux qui le quittent en esprit de foi! F.-R. de Lamennais, Lettres inédites... à la baronne Cottu,1819, pp. 56-57.
7. Combien elle l'aimait, cette intelligence des sports, cette allégresse de l'intelligence qui se mêle à l'allégresse du corps pour un composé sans pareil! H. de Montherlant, Le Songe,1922, p. 34.
8. ... dans les moindres mouvements et jusque dans l'accent de l'amour, quel qu'en soit l'objet, et quand ce serait même l'amour de Dieu, on sent aussitôt comme une vie déliée et délivrée, enfin une allégresse, une aisance et une grâce. Alain, Propos,1927, p. 700.
9. Elle possédait [Sophie] cette démarche ailée, souple et précise qu'on trouve, si fréquente, presque habituelle chez les femmes d'Amérique, la démarche des grands êtres d'avenir que la vie porte ambitieuse et légère encore vers de nouvelles façons d'aventures... trois-mâts d'allégresse tendre, en route pour l'infini... L.-F. Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 585.
Rem. Assoc. fréq. allégresse et enfance, jeunesse, légèreté, enjouement, entrain, vivacité, vitalité, élan vital, force, vigueur, courage, bonheur, délivrance, lumière, triomphe, amour de la vie, sérénité.
2. Dans un cont. relig. :
10. ... il se suscitait le rêve de la vie monacale, la souveraine beauté du cloître; il s'imaginait l'allégresse du renoncement, la paix des folles oraisons, l'ivresse intérieure de l'esprit, la joie de n'être plus chez soi dans son propre corps! J.-K. Huysmans, En route,t. 1, 1895, p. 241.
Couronne des sept allégresses de Marie. ,,Dévotion en usage dans l'Ordre franciscain : ce sont l'Annonciation, la Visitation, la Nativité, l'Adoration des Mages, la Découverte de Jésus au Temple, la Résurrection, l'Assomption.`` (Marcel 1938).
Rem. Expr. attestée ds la plupart des dict. gén. sous la forme abr. Les Sept Allégresses et avec une var. chez Zola :
11. Il disait douze ave, pour rappeler la couronne de douze étoiles, ceignant le front de Marie; il en disait quatorze, en mémoire de ses quatorze allégresses; il en disait sept dizaines, en l'honneur des années qu'elle a vécues sur la terre. É. Zola, La Faute de l'Abbé Mouret,1875, p. 1290.
Prononc. − 1. Forme phon. : [alegʀ εs] ou [all-]. [l] simple ds Passy 1914 et Pt Lar. 1968; possibilité d'une prononc. avec [ll] double ds Harrap's 1963, Dub. et Pt Rob.; [ll] ds Warn. 1968. Passy 1914 propose également pour la 2esyllabe du mot une prononc. avec [ε] ouvert. 2. Hist. : [ll] double ds Land. 1834, Besch. 1845 et DG (cf. aussi [l] long ds Fél. 1851), [l] simple ds Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Gattel 1841, Nod. 1844 et Littré.
Étymol. ET HIST. − 1. xiiies. « démonstration de vive joie » (Itin. a Jerusalem, ds Delb., Rec. ds DG : Cestui... out mout grant alegrece de lor venue); 2. av. 1552 « agilité, vigueur » (Rabelais, II, 25 ds Hug. : Carpalin... courut en telle hastiveté et allaigresse qu'il le attrapa en moins de cent pas) seulement au xvies., qualifié de vieilli par DG. Dér. des formes a. fr. de allègre*; suff. -esse*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 917. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 832, b) 944; xxes. : a) 2 346, b) 1 272.
BBG. − Allmen 1956. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Daire 1759. − Dup. 1961. − Fér. 1768. − Kold. 1902. − Laf. Suppl. 1878. − Lavedan 1964. − Marcel 1938.

Allégresse : définition du Wiktionnaire

Nom commun

allégresse \a.le.ɡʁɛs\ féminin

  1. Joie qui se manifeste au dehors.
    • L’allégresse qu’ils semaient le long de la route affectait diversement, et selon leurs tempéraments, les autres excursionnistes. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 55 de l’éd. de 1921)
    • Dans son allégresse, elle accompagne de ses chants et de ses danses, en battant rythmiquement des mains, les ritournelles d’un gramophone […]. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • — Voila, me dit alors Toto que les accords d’une batterie juchée près du plafond, sur un balcon, emplissait d'allégresse, ici, on est chez soi. Pas vrai? — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
  2. Joie publique.
    • Le jeûne commence au f’jer, à l'heure où l’on parvient à distinguer un fil blanc d’un fil noir. Au moghreb, un coup de canon, salué avec allégresse par les fidèles affamés et altérés, annonce sa fin et la reprise des bombances qui durent toute la nuit. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 126)
    • Dans une lettre à Louis-Philippe, son beau-père, il écrit les mots suivants : « Les seuls véritables Belges de cœur et d'âme sont nos bons catholiques, le reste est un salami de cosmopolites "fit for nothing"; eux peuvent donc exprimer leur allégresse au grand Opéra par des jeux et des danses […]. — (Damien de Failly, Secrets d'État de la Révolution belge d'après les mémoires du major-général Baron de Failly, ministre de la guerre de Léopold 1er en 1831, Éditions Mols, 2005, p. 305)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Allégresse : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALLÉGRESSE. n. f.
Joie qui se manifeste au dehors. Il reçut cette nouvelle avec une grande allégresse. Il se dit plus ordinairement d'une Joie publique. Cris d'allégresse. L'allégresse de la victoire. L'allégresse publique. Des transports d'allégresse. Les sept Allégresses de la Vierge, Les circonstances heureuses de sa vie célébrées par des prières.

Allégresse : définition du Littré (1872-1877)

ALLÉGRESSE (a-lé-grè-s' ; quelques-uns disent al-lé-grè-s', moins bien) s. f.
  • 1Joie qui éclate. Des transports d'allégresse. Je me suis étonné de son peu d'allégresse, Racine, Phèd. IV, 1. Il veut que d'un festin la pompe et l'allégresse Confirment à leurs yeux la foi de nos serments, Racine, Brit. V, 1. Sa frayeur a paru sous sa fausse allégresse, Corneille, Pomp. III, 1. Avec une allégresse aussi pleine et sincère, Corneille, Hor. II, 3. Jamais nous ne goûtons de parfaite allégresse ; Nos plus heureux succès sont mêlés de tristesse, Corneille, Cid, III, 5. Cet amour les comble d'allégresse, Corneille, ib. I, 2. Et mon âme en a pris une allégresse extrême, Molière, D. Garc. II, 5. Dans vos yeux doit briller l'allégresse, Molière, l'Étour. V, 3.
  • 2Les sept allégresses, certaines prières à la Vierge dans lesquelles on exprime les différents sujets de joie qu'elle a eus.

HISTORIQUE

XVIe s. Il vouloyt, pour declairer l'excès de son alegresse pour cestes bonnes nouelles, faire, quoy que il coustast, quelque chouse spectable, Rabelais, Sciomachie. Je l'ai veu par delà 60 ans se mocquer de nos alaigresses [agilités], Montaigne, II, 17. L'alaigresse [vigueur, santé…] où je suis, le plaisir et la force, Montaigne, I, 82. Je vouldrois jouir, selon la condition de mon aage, de leur alaigresse et de leurs festes, Montaigne, II, 78. À cett' heure le chagrin predomine en moy, à cett' heure l'alaigresse, Montaigne, II, 324. Il arriva en son camp le 4 juillet, où fust faict grandissime allaigresse pour sa reconvalescence, Carloix, IV, 31. Sonnez, trompette, une allaigresse ; car vous ferez tantost bonne chere, Carloix, V, 7. Et sur cette allegresse il me donna congé, Carloix, VII, 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « allégresse »

Étymologie de allégresse - Littré

Allègre ; bourguig. aulegresse ; provenç. allegresa, alegreza ; anc. espagn. alegreza ; ital. allegrezza.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de allégresse - Wiktionnaire

(XIIIe siècle) De l’ancien français alegrece (Itinéraire à Jérusalem).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « allégresse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
allégresse alegrɛs play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « allégresse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « allégresse »

  • En cette veille de la Saint-Jean, permettez-moi de vous souhaiter une très, très joyeuse Fête nationale empreinte d’allégresse, de chaleur humaine et de réjouissances patriotiques, en famille ou entre amis ! Société Saint-Jean-Baptiste, Le Québec est notre véritable pays | Société Saint-Jean-Baptiste
  • Son insouciance, son allégresse, son sourire, sa « personnalité et son caractère appréciés et admirés de tous », resteront gravés dans les mémoires de ceux qui l’ont connu. « Tu irradiais de bonheur, de joie de vivre. Tu es devenue championne du monde… avec le “smile”. » Un “smile” visible sur les photos de Luce, projetées sur l’écran de la salle de cérémonie. , Société | Dernier hommage à Luce Douady, grimpeuse « pleine de joie »
  • "Tout le monde arrive en souriant. Et en partant, les gens nous remercient, on ne s’attendait pas à autant de reconnaissance." En dégustant un blanc du domaine, Fanny  Boyer, copropriétaire avec son frère François, raconte les premières expériences de ces journées d’ouverture avec allégresse. Ce samedi, quelques groupes sont installés autour du panier de pique-nique et d’une bouteille du Château  Beaubois. midilibre.fr, Gard : dégustation de vins et pique-nique au château Beaubois - midilibre.fr
  • La prudence reste de mise Sur la côté de la célèbre plage casablancaise de Aïn Diab, située au quartier Anfa, l’allégresse des riverains est euphorique, sous le regard scrutateur des forces de l’ordre, attentives, de loin, au respect de la distance physique et de l’interdiction des rassemblements. Pendant plusieurs semaines de confinement, ce quartier et les abords de cette plage étaient vides et silencieux. Aujourd’hui, il fourmille d’estivants en quête d’un moment durable de plaisir. , LES CASABLANCAIS RESPIRENT LA JOIE DE VIVRE - Maroc Hebdo l'actualité du Maroc
  • Vers 21h, alors que l’apéritif battait son plein et que les verres se vidaient avec allégresse, l’un des membres du groupe, Prosper Vallet proposa à son ami Émile Lazard… d’aller de Manosque à Riez. Loin de se dégonfler, le second accepta le défi et les deux comparses prirent la route aux alentours de 22h. , Alpes-de-Haute-Provence : Le pari fou du Manosque-Riez de juin 65... - Haute Provence Info
  • Légèreté, insouciance, allégresse: c’est à ces plaisirs simples de la vie d’avant que nous renvoient les étudiants en cinéma de la HEAD qui ont réalisé ce triptyque vidéo. Leurs images d’archives de virées à la plage, de festivals en plein air, de scène en transports publics s’entrechoquent brutalement avec la réalité de la pandémie. Nostalgie garantie Le Temps,  2020: année du vague à l’âme - Le Temps
  • Dans la nuit, des centaines de supporters ont bravé les recommandations des autorités et de Klopp lui-même pour faire la fête. Fumigènes, feux d’artifice, drapeaux, écharpes, toute la panoplie rouge écarlate du supporter du LFC était là alors que les gens s’étreignaient et s’embrassaient avec allégresse dans la rue. Le Soir, Les joueurs de Liverpool réunis pour célébrer le titre de champion d’Angleterre: «Je suis complètement submergé» (vidéo) - Le Soir
  • Dans la nuit, des centaines de supporters ont bravé les recommandations des autorités et de Klopp lui-même pour faire la fête. Fumigènes, feux d'artifices, drapeaux, écharpes, toute la panoplie rouge écarlate du supporter du LFC était là alors que les gens s'étreignaient et s'embrassaient avec allégresse dans la rue. Les Echos, Angleterre: Trente ans après, Liverpool monte à nouveau sur le trône | Les Echos
  • L’allégresse du coeur s’augmente à la répandre. De Molière / L’Ecole des femmes
  • On devrait avoir la sagesse de rejeter les idéologies qui ne procurent pas ipso facto félicité et allégresse. De Jean-Marie Poupart / Beaux-draps
  • Jamais nous ne goûtons de parfaite allégresse : Nos plus heureux succès sont mêlés de tristesse. De Pierre Corneille / Le Cid
  • Il y a dans la sensualité une sorte d’allégresse cosmique. De Jean Giono / Jean le bleu

Traductions du mot « allégresse »

Langue Traduction
Portugais alegria
Allemand freude
Italien gioia
Espagnol alegría
Anglais joy
Source : Google Translate API

Synonymes de « allégresse »

Source : synonymes de allégresse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « allégresse »


Mots similaires