Simple : définition de simple


Simple : définition du Wiktionnaire

Adjectif

simple \sɛ̃pl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’est pas composé.
    • L’argent est un corps simple.
    • (Botanique) Une fleur, une feuille, un fruit simple
  2. Qui n’est pas compliqué.
    • Une idée simple.
    • Une fracture simple.
    • Cela paraît trop simple pour mériter notre considération. Simple. Oui. Heureusement. Mais facile, certainement pas. — (Arnaud Desjardins, Les chemins de la sagesse, La Table Ronde, Pocket spiritualité, 1999, p. 458)
  3. Qui n’est pas multiple.
    • Un aller simple.
  4. Qui est modeste.
    • Une maison de campagne toute simple.
    • Avoir des goûts simples.
    • Une vie simple et frugale.
  5. Qui est facile à comprendre, à faire, à employer.
    • Vous verrez, c’est fort simple à utiliser.
    • C’est tout simple !
    • C’est simple comme bonjour.
  6. Qui agit selon ses sentiments, avec une honnêteté naturelle et une droiture spontanée.
    • Un homme simple et loyal.
    • La confiance aveugle de l’homme simple.
  7. Qui ignore ou refuse le faste, les complications, les vanités et les formalités.
    • Quels termes saurai-je trouver, suffisamment simples dans leur sublimité, — suffisamment sublimes dans leur simplicité, — pour la simple énonciation de mon thème ? — (Edgar Poe, Eureka, 1848, traduction de Charles Baudelaire)
    • Un homme simple et de mœurs rustiques.
    • Sa femme n’est pas aussi simple que lui.
  8. Qui agit avec naturel, sans orgueil, sans prétention.
    • Aujourd’hui, c’est une vedette, mais il a su rester simple.
  9. (Vers 1165) Qui a peu de culture, de finesse, d’intelligence, qui se laisse facilement tromper.
    • La servante, en revanche, fut excusée. Sharra, Lessa et Menolly s’étaient entretenues avec elle, avec assez de bienveillance quand elles avaient réalisé à quel point elle était simple. — (Anne MacCaffrey traduit par Simone Hilling, Tous les Weyrs de Pern in La Ballade de Pern V, Pocket, 2012, ISBN 978-2-266-22749-0)
  10. Qui est d’un rang peu élevé, de condition sociale modeste.
    • De simples citoyens, soldats…
  11. Qui est sans ornement sans recherche, sans affectation
    • Un discours simple et touchant.
    • Il sorti de la douche dans le plus simple appareil !
  12. (Grammaire) Qui se conjugue sans auxiliaire.
    • Un temps simple.
    • Le passé simple.
    • Un mot simple. (par opposition à mot composé ou dérivé)
  13. (Par extension) Sans malice, qui se laisse facilement tromper.
    • Il faudrait être bien simple pour croire à ses excuses.
  14. (Par extension) Qui se suffit à lui seul.
    • D’un simple geste, il obtint le silence.

Nom commun

simple \sɛ̃pl\ masculin

  1. (Botanique) Plante condimentaire et médicinale telle que la lavande, le romarin, la sauge, le thym, la camomille, l’armoise, l’hysope, etc.
    • La mélisse est un simple.
    • Il alla chez l’apothicaire de Peniscola, qui est un homme bien savant et qui connaît tous les simples. Il lui montre les roseaux qu’il avait apportés. — (Prosper Mérimée, Lettres d’Espagne, 1832, rééd. Éditions Complexe, 1989, page 115)
    • Invinciblement, ils lui apparaissaient, ainsi qu’au moyen âge, cultivant des simples, chauffant des cornues, résumant dans des alambics de souveraines panacées, d’incontestables magistères. — (Joris-Karl Huysmans, À rebours, 1884)
    • Au lieu d’aller à l’herbe aux lapins et à la cueillette des simples avec les Nannette et les Daudiche, c’étaient les gros travaux. — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, page 265)
  2. (Pharmacie) (XIIIe siècle) Médicament formé d’une seule substance ou qui n’a pas subi de préparation.
    • L’influence arabe est cependant nette tant au niveau des simples que des médicaments composés. — (Jean-Pierre Bénézet, Pharmacie et médicament en Méditerranée occidentale (xiiie-xive siècles), préf. de Jean Flahaut, Honoré Champion, coll. « Sciences, techniques et civilisations du Moyen Âge à l’aube des Lumières », Paris, 1999, 794 pages ISBN 9782745300010, page 109)
  3. Personne nature, qui n’est ni subtile, ni savante.
    • L’essentiel pour les jésuites, c’était d’affaiblir, d’amoindrir, de rendre les âmes faibles et fausses, de faire des petits très-petits, et les simples idiots ; une âme nourrie de minuties, amusées de brimborions, devait être facile à conduire. — (Jules Michelet, Le prêtre, la femme, la famille, Paris : Chamerot, 1862 (8e édition), page 65)
    • Comme tous les simples, il avait le sentiment qu’on devait couper la langue aux gens instruits. — (Robert Musil, L’Homme sans qualités, 1930-1932 ; traduction de Philippe Jaccottet, 1956, tome 1, page 297)
  4. (Péjoratif) Naïf, niais.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  5. (Sports de raquette) (1894) Partie entre deux adversaires (par opposé à double qui se joue à quatre).
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. (Musique) Disque musical comportant, pour un disque vinyle, un seul morceau par face ou, pour un disque compact, moins de quatre morceaux.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  7. (Baseball) Coup sûr qui permet au frappeur d’atteindre le premier but, mais pas plus.
    • [...] un frappeur atteint, un simple et une balle sacrifice pour revenir au score. — (Chad Harbach, L’art du jeu, ISBN 2709637634 (édition sans numéro de pages))
  8. (Sports hippiques) Jeu simple, pari portant sur un seul cheval, généralement gagnant ou placé.
    • Sauf exception, je ne joue qu'en simple.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Simple : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SIMPLE. adj. des deux genres
. Qui n'est pas composé. Dieu, l'âme sont des êtres simples. En termes de Grammaire,

MOT SIMPLE, Mot qui n'est formé que d'un seul terme. Saison est un nom simple; Arrière-saison est un nom composé. Temps simple, Temps d'un verbe formé sans addition d'un auxiliaire. En termes de Chimie, Corps simple, Corps que jusqu'à présent il a été impossible de décomposer.

SIMPLE signifie aussi Qui n'est pas double ou multiple. Des souliers à simple semelle. En termes de Botanique, Calice simple, Celui qui n'est pas environné d'un second calice extérieur. Tige simple, Celle qui n'est pas ramifiée. On dit dans un sens analogue : Stigmate simple, aigrette simple, etc. Fleur simple, Celle dont la corolle n'a que le nombre de pétales qu'elle doit avoir naturellement; à la différence des fleurs doubles ou semi-doubles, qu'on obtient ordinairement par la culture. La rose simple n'a que cinq pétales. En termes de Liturgie, Fête simple, office simple se dit par opposition à Fête ou office double ou semi-double.

SIMPLE signifie encore Qui n'est pas compliqué, qu'il est facile d'employer, de comprendre. Une méthode, un procédé, un moyen très simple. Ce mécanisme est très simple. C'est bien simple. Rien de plus simple, de si simple. Le sujet, l'intrigue de cette pièce de théâtre est fort simple, L'action y est peu chargée d'incidents. Fam., C'est tout simple, Cela est naturel, convenu, cela va sans dire.

SIMPLE signifie aussi Qui est sans ornement, sans faste, sans recherche, sans apprêt, sans affectation. Une robe toute simple. Des meubles simples et commodes. Une mise simple et décente. Une nourriture simple et agréable. Mener une vie simple. Avoir des goûts simples. Des mœurs simples et pures. Un abord simple et ouvert. Son discours fut simple et touchant. Une relation simple et naïve. Style simple. Il se dit aussi des Personnes. Il est simple dans sa tenue, dans ses manières. C'est l'homme du monde le plus simple, le plus facile à vivre. Un écrivain simple et grand. Il signifie aussi Qui est sans complication, sans détours, sans malice. Simple comme un enfant. Notre-Seigneur a dit : Soyez simples comme les colombes. Substantivement, Dieu aime les humbles et les simples. Il signifie encore Qui est naïf, qui se laisse facilement tromper. Je ne suis pas si simple que de m'en fier à sa parole. Il faudrait être bien simple pour croire à ses protestations. Simple d'esprit, Qui est sans intelligence.

SIMPLE signifie encore Qui est seul, unique. Il n'a qu'une simple couverture sur lui. Une simple lettre a terminé son affaire. Après une simple requête. Sur leur simple demande ou réclamation. Ce simple exposé des faits le justifie. Je ne ferai qu'une simple objection, une simple remarque. La simple pensée de cette action est criminelle. Il signifie en outre Qui est seulement une certaine chose, qui n'est rien de plus. Un simple citoyen. Une simple femme s'exposa à un si grand danger. Il fut arrêté sur de simples soupçons. Une simple promesse suffit. C'est une simple mesure de précaution. Simple particulier, Homme qui n'a point de fonctions publiques. Simple soldat, Soldat qui n'a pas de grade. Donation pure et simple, Donation qui est sans condition. On dit dans le même sens : Résignation pure et, simple, démission pure et simple, etc.

SIMPLE s'emploie comme nom masculin pour désigner Ce qui est simple. Le simple et le composé. En termes de Littérature, il désigne Ce qui est sans ornement, sans recherche. Il y a une nuance délicate entre le simple et le familier. Il est encore le nom générique et vulgaire des Herbes et des plantes médicinales. La mélisse est un simple d'une grande vertu. Il est plus usité au pluriel. L'emploi des simples en médecine. Les vertus curatives des simples. Cueillir des simples.

Simple : définition du Littré (1872-1877)

SIMPLE (sin-pl') adj.
  • 1Qui n'est point composé. Dieu, l'âme sont des êtres simples. Idées simples. Mouvements simples. Certains rayons de lumière firent apercevoir à M. de Turenne qu'il n'y avait qu'une vérité simple et indivisible qui ne se montre qu'à ceux qui la cherchent, Fléchier, Turenne. Qui peut corrompre ou séparer un être simple, et qui n'a point de parties ? La Bruyère, XVI. Le point mathématique est simple, me dira-t-on ; mais le point mathématique n'existe pas réellement, Voltaire, Philosoph. ignor. 23.

    Terme de chimie. Corps simples, corps que jusqu'à présent il a été impossible de décomposer, dits aussi corps élémentaires ou éléments. Tous ces êtres simples ou indécomposés [éléments chimiques] (car le mot simple n'est pris ici que d'une manière relative et n'a rien d'absolu)…, Fourcroy, Conn. chim. t. I, p. LVII.

    Sels simples, sels dans lesquels le poids atomique de l'acide est égal au poids atomique de la base.

    En termes de grammaire, simple se dit d'un mot qui n'est pas composé. Il y en a [des adjectifs] qui n'ont pas de simple : on dit insatiable, indubitable, immanquable ; et l'on ne dit pas satiable, dubitable, manquable, Vaugelas, Rem. not. Th. Corn. t. II, p. 1027.

    Terme de métrique ancienne. Pieds simples, pieds de deux ou trois syllabes au plus, parce qu'ils ne peuvent pas se décomposer en deux autres.

  • 2Qui n'est pas double ou multiple. Des souliers à simple semelle. M. Cheselden rapporte qu'un homme étant devenu louche par l'effet d'un coup à la tête, vit les objets doubles pendant fort longtemps, mais que peu à peu il vint à juger simples ceux qui lui étaient les plus familiers, Buffon, Hist. nat. Hom. Œuvr. t. IV, p. 433.

    Écho simple, écho qui ne répète chaque son qu'une seule fois.

    Bâtiment simple, bâtiment qui n'a qu'un rang de chambres, par opposition à bâtiment double, celui qui renferme deux rangs de chambres.

    Terme de botanique. Tige simple, tige qui n'est pas ramifiée.

    Calice simple, celui qui n'est point environné d'un second calice extérieur.

    Fleur simple, celle dont la corolle n'a pas de doubles pétales.

    Fleur simple, se dit aussi par opposition à fleur composée.

    Un fruit simple est tantôt celui qui paraît tel, uniquement par la soudure naturelle de plusieurs carpelles juxtaposés, tantôt celui qui est devenu solitaire par l'avortement de ceux qui, dans le plan normal de la fleur, devaient former un verticille complet.

    Terme de zoologie. Antenne simple, antenne qui n'offre aucun prolongement, aucune ramification.

    Nervure simple, nervure terminée seulement par un point rond, etc.

    Animaux simples, ceux qui ne résultent pas de l'agrégation d'un certain nombre d'individus.

    Accouplement simple, celui qui a lieu entre deux individus appartenant à des espèces chez lesquelles les sexes sont séparés.

    Terme de marine. Ordre ou ligne simple, disposition de vaisseaux de guerre sur une seule ligne.

    Tour simple, se dit quand un câble n'embrasse que la bitte.

    Poulie simple, poulie qui n'a qu'un réa.

    En simple, se dit d'une manœuvre qui arrive directement, sans passer par une poulie.

  • 3Médicaments simples, ceux qui n'ont subi aucune préparation pharmaceutique, ou aussi ceux qui ne contiennent qu'une seule substance.

    Plantes simples s'est dit au sens de plantes médicinales, de simples. État des gratifications pour 1680… au sieur Marchand, en considération de son application à la recherche des plantes simples, curieuses, pour le Jardin Royal… 1200 livres, Lettres, etc. de Colbert, V, 493.

  • 4 Terme de liturgie. Fête simple, office simple, se dit par opposition à fête ou office double ou semi-double, et simple vigile se dit d'une vigile sans jeûne.

    Vœu simple, vœu qui n'est pas fait en face de l'Église et n'est pas accompagné des formalités requises.

  • 5Multiplication, division simple, celle où il n'entre que des grandeurs de même espèce.

    Terme de minéralogie. Formes simples, formes terminées par des faces identiques.

  • 6Coup simple, se dit, au trictrac, de deux dés dissemblables quant au nombre.
  • 7Qui n'est que…, qui n'a pas d'autre qualité, d'autre caractère que… Pour vous justifier mes ordres et mes vœux, Je croyais qu'il suffît d'un simple, Je le veux, Corneille, Attila, IV, 3. Son raisonnement [au chien] pouvait être Fort bon dans la bouche d'un maître ; Mais, n'étant que d'un simple chien, On trouva qu'il ne valait rien, La Fontaine, Fabl. XI, 3. Vous calomnieriez plus utilement pour vous en faisant profession de dire avec saint Paul que les simples médisants sont indignes de voir Dieu, Pascal, Prov. XVI. Et son rare savoir, de simple marguillier, L'éleva par degrés au rang de chevecier, Boileau, Lutr. I. Belle sans ornement, dans le simple appareil D'une beauté qu'on vient d'arracher au sommeil, Racine, Brit. II, 2. Dieu, qui veux bien que de simples enfants Avec eux [les anges] chantent tes louanges, Racine, Esth. I, 5. Lorsque son cœur, tantôt m'exprimant sa tendresse, Refusait à Roxane une simple promesse, Racine, Baj. III, 3. Une simple femme venait exposer simplement à David ses chagrins domestiques, Massillon, Pet. carême, Hum. des grands. Trois simples écuyers, sans bien et sans secours, Voltaire, Tancr. I, 1. Arrêter un Romain sur de simples soupçons, C'est agir en tyrans, nous qui les punissons, Voltaire, Brut. IV, 7. Bernard, simple abbé de Clervaux, était l'oracle de la France et de l'Europe, Voltaire, Mœurs, 55. Jamais l'Irlande n'a pu secouer le joug de l'Angleterre, depuis qu'un simple seigneur anglais la subjugua, Voltaire, Louis XIV, 15. La force de son union [du mercure] par simple contact avec une glace de miroir a été mesurée par un de nos plus savants physiciens, et s'est trouvée beaucoup plus forte qu'on ne pourrait s'imaginer, Buffon, Min. t. V, p. 324. Elle était née en Bretagne, d'une simple famille de paysans, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg.

    Il ne faut pour cela que le simple sens commun, que le simple bon sens, se dit d'une chose fort aisée à comprendre.

    Simple manoir, se dit quelquefois d'une demeure modeste, par opposition à grande maison, à château.

    Simple tonsure, la tonsure cléricale, lorsqu'elle n'est pas jointe aux ordres ecclésiastiques.

    Bénéfice à simple tonsure, ou bénéfice simple, bénéfice qui n'a point charge d'âmes, et que peut posséder un clerc qui n'a que la tonsure. Il ne voulut jamais posséder que des bénéfices simples, parce qu'en le dispensant des pénibles et redoutables fonctions du ministère, ils lui permettaient de donner sans scrupule tout son temps aux lettres, D'Alembert, Él. Dangeau.

    Simple clerc, celui qui n'a que la tonsure cléricale, ou les quatre mineurs.

    Simple prêtre, prêtre qui n'a point de bénéfices.

    Simple religieux, religieux qui n'a point de charge dans son ordre ni dans son monastère.

    Simple soldat, simple cavalier, fantassin, cavalier qui n'a point de grade.

    Simple particulier, homme qui n'a point de fonctions publiques. Votre avis est ma règle, et par ce seul moyen Je veux être empereur, ou simple citoyen, Corneille, Cinna, II, 1.

    Simple gentilhomme, gentilhomme qui n'est point titré. Je n'aime plus Rodrigue, un simple gentilhomme, Corneille, Cid, V, 4.

    Donation pure et simple, donation faite sans condition.

    On dit dans le même sens : résignation pure et simple, démission pure et simple, etc.

  • 8Qui n'est pas compliqué, qui est facile à employer, à com prendre, à exécuter. Des moyens simples. Ce sont, messieurs, ces choses simples, gouverner sa famille, édifier ses domestiques, faire justice et miséricorde, accomplir le bien que Dieu veut…, Bossuet, Louis de Bourbon. Cela est si simple qu'on croirait inutile de le remarquer ; mais souvent les choses les plus simples échappent précisément parce qu'elles sont simples ; nous dédaignons de les observer, Condillac, Log. I, 4. Je me rappelle mille traits de sa vie qui me paraissaient tout simples, parce que mon père les trouvait tels, Staël, Corinne, XII, 1.

    Le sujet, l'intrigue de cette pièce de théâtre est fort simple, l'intrigue y est peu chargée d'incidents.

    Familièrement. C'est tout simple, cela est naturel, convenu, va de soi. Tous mes amis devinrent les siens, cela était tout simple ; mais aucun des siens ne devint jamais le mien, Rousseau, Conf. VIII. Il y a des moments où je trouve tout simple que les rois aient des flatteurs et des courtisans, Picard Et Mazères, Trois quartiers, II, 2.

  • 9Sans ornement, sans faste, sans recherche, sans affectation. Des meubles simples et commodes. Avoir des goûts simples. Vie simple. Un abord simple et ouvert. Tout était simple dans Madame, Bossuet, Duch. d'Orl. Le madrigal, plus simple et plus noble en son tour, Respire la douceur, la tendresse et l'amour, Boileau, Art p. II. Que le début soit simple et n'ait rien d'affecté, Boileau, ib. III. Cet âge est innocent : son ingénuité N'altère point encor la simple vérité, Racine, Ath. II, 7. Les plaisirs simples sont toujours des plaisirs, et ils ne coûtent rien, Fontenelle, Bonh. Les sentiments qui échappent à une âme qui veut les cacher, demandent les expressions les plus simples, Voltaire, Dict. phil. Froid. Corneille a donné souvent aux Romains une enflure et une emphase qui est précisément l'opposé du caractère de ce peuple-roi ; les Romains disaient des choses simples, et en faisaient de grandes, Voltaire, Lett. Duclos, 25 déc. 1761. De ce que le beau est toujours simple, ils en concluent que le simple est toujours beau ; et ils appellent simple ce qui est froid et commun, sans force, sans âme et sans idée, D'Alembert, Œuv. t. III, p. 365. Cette exclamation de Bossuet, qui fit une si forte impression sur son auditoire dans l'oraison funèbre d'Henriette : Madame se meurt, Madame est morte ! c'est le mot simple et commun qui en fait toute la force ; s'il eût dit : Madame est expirante, Madame expire, il n'eût produit aucun effet, Marmontel, Œuv. t. V, p. 213.

    Il se dit, dans le même sens, des personnes. Être simple dans ses habits, dans ses meubles. Sois doux, simple, équitable, Boileau, Sat. X. Soyez simple avec art, Boileau, Art p. I. Permettez-moi de vous dire que, malgré tous vos talents et tout votre mérite, je vous ai trouvée la femme du monde la plus simple, la plus aisée à vivre, la plus digne d'avoir des amis, Voltaire, Lett. Mme du Bocage, 3 sept. 1758. Nous oserions peut-être dire qu'il est plus difficile à un écrivain d'être simple que d'être grand, si l'on pouvait être grand sans être simple, D'Alembert, Él. Massillon, note 10.

  • 10Sans déguisement, sans malice. Soyez prudents comme des serpents et simples comme des colombes, Sacy, Bible, Évang. St Matthieu X, 16. Mélanchthon était simple et crédule ; les bons esprits le sont souvent, Bossuet, Var. V, 3. Voilà comme, infectant cette simple jeunesse, Vous employez tous deux le calme où je vous laisse, Racine, Ath. II, 7. Votre cœur généreux, trop simple et trop ouvert, Voltaire, Sém. II, 1. Il faut, pour m'attacher, une âme simple et pure, Comme Chloé, qui sort des mains de la nature, Gresset, le Méch. IV, 9.
  • 11Qui a peu de lumières. Et, pour ne point gâter sa bonté naturelle [d'une jeune fille], Je n'y tiens que des gens tout aussi simples qu'elle, Molière, Éc. des fem. I, 1. Ne vous étonnez pas de voir des personnes simples croire sans raisonnement ; Dieu leur donne l'amour de soi et la haine d'eux-mêmes, Pascal, Pens. XIII, 10, éd. HAVET. Le magicien pouvait répondre : je ne travaille pas pour les philosophes ; j'ai fait voir des ombres à des dames très respectables, à des gens simples qui ne disputent pas, Voltaire, Dict. phil. Magie.
  • 12Qui se laisse facilement tromper, niais. Simple, n'as-tu point vu que c'était une feinte, Un effet de l'amour dont mon âme est atteinte ? Corneille, Suite du Ment. II, 7. Lorsqu'on parlait sérieusement des mystères de la religion, elle avait peine à retenir ce ris dédaigneux qu'excitent les personnes simples, lorsqu'on leur voit croire des choses impossibles, Bossuet, Anne de Gonz. Que vous êtes simple de vous tourmenter ! Bossuet, Lett. Corn. 79. Le roi avait répondu qu'il [Chamillart] était bien simple de penser que tout ce bruit fît sur lui [le roi] la moindre impression, Saint-Simon, 199, 151. Cet homme [Théodore]… persuada le bey qu'il pourrait lui soumettre la Corse, si le bey voulait lui donner seulement un vaisseau de dix canons, quatre mille fusils, mille sequins et quelques provisions : la régence de Tunis fut assez simple pour les donner, Voltaire, Louis XV, 40. Ce successeur de Charlemagne, De simple mérita le nom, Béranger, Charles le Simple.

    Il se dit quelquefois des choses. [Ils] Publiaient qu'en mourant Claude, avec sa puissance, M'avait encor laissé sa simple obéissance, Racine, Brit. IV, 2.

  • 13 S. m. Homme, esprit simple. Les simples et ceux qui n'approfondissent pas plus avant les choses se contentent de ces preuves, Pascal, Prov. V. Le simple ne voyait pas cela dans le texte de saint Matthieu, Jurieu, dans BOSSUET 2e instr. past. 5. Les grands esprits et les simples, les spirituels et les ignorants, Bourdaloue, Fête des saints myst. t. II, p. 425. Partout le Seigneur n'aime à s'entretenir qu'avec les simples et les petits, Massillon, Carême, Dang. des prosp. temp. Ce n'est pas aux savants tout seuls qu'elle [la religion] a réservé la connaissance sublime de ses mystères ; le simple a prophétisé comme le sage…, Massillon, Pet. carême, Triomphe de la relig. Le monde parlementaire [les députés] se divise en deux classes, les hommes d'esprit et les simples… les hommes d'esprit, d'une part, ceux qui usent de leur position ; les simples, de l'autre, ceux qui n'en usent pas, Reybaud, Jérôme Paturot, II, § 20.
  • 14Ce qui n'est pas composé. On commence en tout genre par le simple ; ensuite vient le composé ; et souvent enfin on revient au simple par des lumières supérieures ; telle est la marche de l'esprit humain, Voltaire, Dict. phil. Religion.
  • 15Ce qui n'est que l'unité, par opposition à ce qui est double. Parier le double contre le simple. L'affluence des spectateurs fut si grande, que les comédiens, après avoir fait payer le double aux vingt premières représentations [d'Andronic], et avoir ensuite mis la pièce au simple, furent obligés de la remettre au double pour diminuer la foule, D'Alembert, El. Campistron.
  • 16Ce qui est sans ornement et sans recherche. La nuance du simple et du familier est délicate ; il faut la saisir, Voltaire, Comm. Corn. Rem. Poly. I, 3. En voulant se rapprocher de la nature, ils devaient passer du simple au familier, dont les limites ne sont pas assez distinctes, Barthélemy, Anach. 71.

    Terme de rhétorique. Un des trois genres d'éloquence. Le simple, le sublime, le tempéré.

  • 17 Terme de musique. Air, chant naturel, sans variations, par opposition à double, qui se dit du même air, du même chant varié. On ne chante guère le double d'un air, qu'on n'en ait chanté le simple.

HISTORIQUE

XIIe s. [Le corps de ma dame] Simple et cortois, de biau contenement, Couci, XVI. Ne regarder n'os [je n'ose] son simple visage, Tant [j'] en redout mes ieuz à departir, ib. XI. Et quant recort [je me rappelle] la simple cortoisie Et les douz mos que soil à li parler [que j'ai l'habitude de lui dire], ib. XXII. Et simple come aignel, et fier come liepart, Sax. XXIX.

XIIIe s. Large, cortois et debonnaire Ait [le roi] le cuer et plain de pitié, S'il quiert du peuple l'amitié, Sans qui rois en nule seson Ne puet plus ne qu'uns simples hon, la Rose, 6616. [La femme] Or fait la simple, or fait la sage ; Qui plus l'aguete, plus est fous, Contenance des femmes.

XIVe s. Li simple qui ne sçavent les lois et les decrez, Tesmoignent qu'en cel mont [monde] ha moult de grans secrez, Girart de Ross. V. 341.

XVe s. Quand ils furent si avant que à la barriere, ils commencerent à assaillir faintement et à faire les simples, Froissart, III, IV, 14. Estiez vous si simples de penser que… ? Commines, IV, 11. Le bon mari, tant simple [penaud] et tant piteux qu'on ne le vous sauroit dire, Louis XI, Nouv. XXIX. La pucelle faisoit très simple chere [avait l'air très affligé] ; car bien luy estoit advis que le tournoy ne lui plaisoit, Perceforest, t. VI, f° 17. Sire chevalier, vous estes mal advisé ; car ce que vous cuidez n'est pas veritable ; mais tousjours dit le simple la simplesse, et le saige le sens, ib. t. I, f° 37. Quant il vint à l'huys du temple, il voit qu'il faisoit dedans moult simple de clarté, et non pourtant veoit on bien dedans, ib. f° 72.

XVIe s. Le traducteur ne donne à son ouvrage Rien qui soit sien que le simple langage, La Boétie, 475. Homme simple et souysse, Montaigne, I, 100. Les enfants y peuvent comme les hommes, et les simples comme les subtilz, Montaigne, I, 177. Un parler simple et naïf, Montaigne, I, 191. Que feroit pis un simple maistre d'eschole ? Montaigne, I, 288. Se laver d'eau simple, Montaigne, I, 370. La table de Tiberius estoit simple et sobre, Amyot, Gracques, 3. Feuilleter nos romans et desrouiller force beaux mots, tant simples que composez, qui ont pris rouille pour avoir esté si longtemps hors d'usage, H. Estienne, Conform. préface. Il l'appelle bastard et fils d'une simple femme, Nuits de Straparole, t. I, p. 233, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Simple : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SIMPLE, adj. (Gramm.) qu’on regarde comme sans composition, sans mélange. Je gage le simple contre le double. Il a fait un raisonnement très-simple, mais très-fort quand il a dit : il y a environ douze cens ans qu’on a la petite vérole par toute la terre, & qu’elle est observée par tous les médecins du monde, parmi lesquels il n’y en a presque pas un qui assure l’avoir vue deux fois à la même personne ; donc on n’a point deux fois la petite vérole. Je n’ai de lui qu’une simple promesse. C’est un simple soldat. C’est un homme simple. C’est un caractere simple. Le récit en est simple.

Simple, s. m. (Gramm.) c’est le nom générique sous lequel on comprend toutes les plantes usuelles en Médecine. Il connoît bien les simples. Celui qui ignore la vertu des simples n’est pas digne de faire la médecine. Le quinquina est un simple d’une vertu spécifique.

Simple, adj. (Métaphysique.) quand on regarde quelque chose que ce soit comme une, & comme n’ayant point des parties différentes ou séparables l’une de l’autre, on l’appelle simple. En ce sens-là il ne convient proprement qu’à un être intelligent d’être simple ; ne concevant dans un tel être rien de séparable dans la substance, nous n’avons point aussi l’idée qu’il puisse avoir des parties. Quelque peu de chose qu’on suppose de séparable dans la substance d’un être intelligent, on la suppose en même tems capable d’être détruite toute entiere.

Si l’on prend le terme simple dans cette précision, il ne se trouvera rien dans les êtres matériels qui soit simple, non plus que rien qui soit parfaitement un. Tout corps peut toujours être tellement séparé, que sa substance existera encore dans les parties après leur séparation ; ainsi l’une n’étoit pas l’autre, & le corps n’étoit pas simple.

Néanmoins on emploie ce terme à l’égard des corps, par analogie aux esprits ; on appelle simple un corps dans les parties duquel on n’apperçoit nulle différence communément sensible ; ainsi l’on dit de l’eau que c’est un corps simple. Quelques-uns l’ont dit aussi du feu, de l’or, de l’argent, & de ce que nous comprenons sous le nom d’élémens ou de métaux.

Ce qui est opposé au simple est dit composé. Voyez son article.

Simple, adj. en Algebre, une équation simple est celle où la quantité inconnue n’a qu’une dimension, comme Voyez Equation.

En arithmétique, la multiplication & la division simples sont des opérations où il n’entre point de grandeurs de différente espece ; on les appelle ainsi pour les distinguer de la multiplication & de la division composées, où il s’agit de calculer des grandeurs de différente espece. Voyez Multiplication, Division. (E)

Simple pacte, (Jurisprud.) promesse, contrat, ou engagement qui n’est point motivé par rapport à la valeur recue au tems du payement, &c. & qui ne donne point d’action en justice. Voyez Contrat, Convention, Pacte, &c.

Simple propriété, que les lois romaines appellent une propriété, est celle du propriétaire à qui le fond de l’héritage appartient, tandis qu’un autre en a l’usufruit. Elle est opposée à pleine propriété. Voyez Pleine, Usufruit & Propriété.

Simple appel, voyez Appel.

Simple garantie, voyez Garantie.

Simple bénéfice, voyez Bénéfice.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Simple : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « simple » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « simple »

Étymologie de simple - Wiktionnaire

(début XIIe siècle) Du latin simplex (« formé d’un seul élément »), et, au sens figuré, « pur, ingénu, humble, naturel… ». Les sens figurés semblent plus anciens en français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de simple - Littré

Wallon, seinp ; provenç. simple, semple ; espagn. simple ; ital. semplice ; du lat. simplicem, de sine, sans, et plica, pli, suivant les étymologistes latins.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « simple »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
simple sɛ̃pl play_arrow

Citations contenant le mot « simple »

  • Les enquêteurs, sous la pression de l'opinion publique, creusent de nombreuses pistes, sans parvenir à mettre la main sur le coupable. La folie meurtrière de Peter Sutcliffe prend fin grâce à un simple contrôle routier, une nuit de janvier 1981. leparisien.fr, Histoires d’enquêtes : un simple... contrôle routier et l’Eventreur du Yorkshire est arrêté - Le Parisien
  • Non, il ne peut pas décaler les élections par sa simple volonté. C’est plus compliqué que cela : pour repousser la date de l’élection, il doit passer pas un vote du Congrès et modifier la loi fondamentale, qui fixe la fin d’un mandat présidentiel au 20 janvier de chaque année. Pour cela, il lui faut un accord bipartisan au Congrès, mais c’est mal parti car cet organe est très divisé, même du côté des Républicains, qui semblent être contre. , Présidentielle américaine : « Donald Trump ne peut pas décaler les élections par sa simple volonté », commente Marie-Cécile Naves
  • Mais les fausses pistes s'enchaînent telle une malédiction. Parmi les identités relevées, plusieurs individus aux profils connus pour des violences sexuelles intéressent les enquêteurs mais ils sont mis hors de cause. Un homme que les gendarmes trouvent en possession d'un string avoue même avoir commis un viol durant le teknival, mais il n'est pas le tueur de Mathilde Croguennec. Un autre est arrêté le t-shirt ensanglanté : un simple toxicomane qui s'est blessé en se piquant. Pire, le petit ami de Mathilde, devenu amnésique sous le choc et la prise de drogue durant le festival, se demande s'il n'est pas l'auteur du meurtre ! Mais la piste est écartée. De même que celle du voleur du téléphone portable de la victime − il l'a trouvé au sol. leparisien.fr, Histoire d’enquêtes : une simple… photo et le tueur du teknival est retrouvé - Le Parisien
  • 4. Un simple… siège reculé et le mari devient suspect leparisien.fr, Histoires d’enquêtes : un simple… siège reculé et le mari devient suspect - Le Parisien
  • Mais ce sont de simples coups de téléphone qui ont permis aux attaquants de pénétrer les outils d'administration du réseau social, révèle ce dernier. «Certains de nos employés ont été visés par une attaque d'hameçonnage ciblée», explique Twitter dans une note de blog. Des coups de fil apparemment anodins, qui ont permis aux pirates de récupérer les identifiants de certains employés. Une fois infiltrés, ils ont visé d'autres responsables qui avaient accès aux outils de contrôle. Ils sont ainsi parvenus à tweeter depuis 45 comptes, et ont téléchargé les données de 7 d'entre eux. Le Figaro.fr, Le piratage massif de Twitter, simple comme un coup de fil... aux employés
  • 5. Un simple... message de condoléances démasque le meurtrier d’Alexandre leparisien.fr, Histoires d’enquête : un simple... message de condoléances démasque le meurtrier d’Alexandre - Le Parisien
  • 6. Un simple... moustique et le meurtrier se fait piquer leparisien.fr, Histoires d’enquête : un simple moustique et le meurtrier se fait piquer - Le Parisien
  • La bonne cuisine est honnête, sincère et simple. De Elisabeth David / Cuisine paysanne française
  • Simplifier ce n’est pas faire simple. De Arthur Cravan / Maintenant
  • Rien de ce qui est humain n'est simple. De Jean Dorst / La force du vivant
  • C'est l'élégance simple qui nous charme. De Ovide / Conseils aux femmes
  • Tout est difficile avant d'être simple. De Thomas Fuller / Compagnon du Devoir
  • Un vendeur sans enthousiasme est un simple employé. De Harry F. Banks
  • Ce n'est pas si simple que ça, d'être simple. De Pierre Reverdy / En vrac
  • Le simple fait d'être est une grâce. Le simple fait de vivre est saint. De Abraham Heschel
  • Dans la guerre, tout est simple, mais le plus simple est difficile. De Carl von Clausewitz / De la guerre
  • La vérité pure et simple est très rarement pure et jamais simple. De Oscar Wilde
  • Faites simple : préférez le bonheur ! De Olivier Lockert / Hypnose
  • Pour être simple, il faut beaucoup apprendre. De Olga Sedakova
  • On met longtemps à devenir simple. De Christophe Chenebault
  • Le langage de la vérité est simple. De Sénèque
  • Soyez simple avec art. De Nicolas Boileau / L'art poétique
  • Il est très difficile d'imaginer quelque chose de simple. Pierre Dumarchais, dit Pierre Mac Orlan, Villes, Gallimard
  • Faites comme les petits enfants qui de l'une des mains se tiennent à leur père, et de l'autre cueillent des fraises ou des mûres le long des haies […]. saint François de Sales, Introduction à la vie dévote
  • Les gens simples vont tout droit leur chemin, à moins qu'il n'y ait une barricade qui les contraigne à faire un détour. Alphonse Allais, À se tordre, Ollendorf

Images d'illustration du mot « simple »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « simple »

Langue Traduction
Corse simplice
Basque erraz
Japonais 簡単な
Russe просто
Portugais simples
Arabe بسيط
Chinois 简单
Allemand einfach
Italien semplice
Espagnol sencillo
Anglais simple
Source : Google Translate API

Synonymes de « simple »

Source : synonymes de simple sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « simple »


Mots similaires