Sommaire : définition de sommaire


Sommaire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SOMMAIRE1, subst. masc.

Analyse écrite ou orale, se limitant au points essentiels et qui rend compte d'une information ou d'un texte donnés ou qui sert de base à un développement ultérieur. Je ne donnerai que le sommaire de son récit vraiment intéressant (Dusaulx,Voy. Barège, t. 2, 1796, p. 171):
Je ne me serais pas laissée emballer et j'aurais commencé par écrire sur une feuille à part mon plan. En première ligne, la position de la question et l'exposition du sujet; puis les idées générales à faire entrer dans le développement; enfin, l'appréciation, le style, la conclusion. Comme cela, en s'inspirant d'un sommaire, on sait où on va. Proust,J. filles en fleurs, 1918, p. 913.
P. anal. L'ouverture [de Habu-Hassan de Weber], charmante, rompt avec l'usage des ouvertures italiennes et offre un véritable sommaire de l'œuvre (Dumesnil,Hist. théâtre lyr., 1953, p. 117).
[À propos d'un doc., d'un livre] Résumé du contenu du volume ou des chapitres de ce volume (en général en forme de table des matières). Voyez encore le sommaire placé à la fin de ce volume (Destutt de Tr.,Idéol. 3, 1805, p. 88).Le compte rendu de chaque séance est précédé d'un sommaire indiquant les affaires discutées, les décisions adoptées, et les noms de ceux ayant pris la parole (Lidderdale,Parlement fr., 1954, p. 130).
Sommaire d'un journal, d'un hebdomadaire. Liste de titres ou de résumés très brefs des rubriques ou des articles principaux d'un journal ou d'un hebdomadaire généralement imprimée en première ou en dernière page. Une entorse, une foulure, une chute, une bouderie [d'un joueur de tennis] prennent plus d'importance au sommaire des journaux qu'une crise politique, qu'un fait divers hors série (Jeux et sports, 1967, p. 1379).Patrick examinait les sommaires des journaux rangés sur le comptoir (Bourget,Actes suivent, 1926, p. 70).
Sommaire (d'une revue). Liste des articles contenus dans la revue, accompagnés du nom de l'auteur. C'est bien, de la part d'Henri de Régnier, candidat à l'Académie, de paraître en tête du sommaire de la Phalange, entre Francis Jammes et Viélé-Griffin (Alain-Fournier,Corresp.[avec J. Rivière], 1907, p. 161).Voici les revues françaises. M. Le Mesge parcourait fiévreusement les sommaires (Benoit,Atlant., 1919, p. 266).
TYPOGR. Sous-titre constitué d'une ou de plusieurs phrases rendant compte des principaux points traités dans un texte, dont la première ligne est pleine et les suivantes renfoncées chacune d'un ou plusieurs cadratins. Un sommaire qui dépasse deux lignes est rarement admis dans un titre principal avec la forme qui lui est propre dans le courant du discours (FreyTypogr.1857).
(Composer) en sommaire(s). (Composer un texte) en imprimant la première ligne pleine et les suivantes renfoncées d'un ou plusieurs cadratins. Pour éviter la lourdeur, les indications qui, elles, sont très détaillées, seront composées en petits caractères et massées latéralement en sommaires coupés, soit rectilignes, soit cintrés (É. Leclerc,Nouv. manuel typogr., 1932, p. 352).
P. métaph. De cette phalange immobile, le débordement des fuyards entraîne tout parmi des flots de poussière, de fumée ardente et de mitraille, dans des ténèbres sillonnées de fusées à la congrève, au milieu des rugissements de trois cents pièces d'artillerie et du galop précipité de vingt-cinq mille chevaux: c'était comme le sommaire de toutes les batailles de l'empire (Chateaubr.,Mém., t. 2, 1848, p. 608).[L'Allemagne] songe à les utiliser [nos colonies et nos ports] en amie et en alliée; elle peut se résigner un jour à les conquérir (...). Tel est le sommaire des ambitions réelles braquées par les grands états civilisés sur les pleins et les vides de la carte du monde (Maurras,Kiel et Tanger, 1914, p. 111).
Prononc. et Orth.: [sɔm(m)ε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Subst. a) xve-xvies. « résumé, abrégé » (Petit traité d'alchim., 952 ds Roman de la Rose, éd. Méon, t. 4, p. 241); b) 1690 « bref résumé des chapitres, etc. » (Fur.: le sommaire qu'on met au-dessus d'un livre, ou d'un chapitre, d'une loy, est fort utile à un lecteur); 2. adj. a) 1538 « qui est succinct, court, abrégé, qui expose un sujet en peu de paroles » (Est. d'apr. FEW t. 12, p. 426b); b) 1549 dr. procez sommaire (Est.); c) 1615 [éd.] « qui est réduit à sa forme la plus simple » (Montchrétien, Traité de l'écon. pol., Rouen, J. Osmont, p. 276). Empr. au lat.summarium « abrégé », dér. de summa, v. somme1. Sommaire est prob. plus anc., cf. le dér. sommairement.

SOMMAIRE2, adj.

A. − Qui se limite à l'essentiel, tout en étant susceptible de développement.
1. [En parlant d'une action ou de son résultat]
a) Qui présente les éléments les plus importants de quelque chose, qui donne de quelque chose un résumé ou une forme abrégée.
α) [En parlant d'une information écrite ou orale] Qui expose un sujet en peu de mots. Synon. abrégé, concis, court, succinct; anton. exhaustif.Définition, description, indication, rapport, renseignement sommaire. Le conseil de famille n'accordera son autorisation qu'après qu'il aura été constaté, par un compte sommaire présenté par le tuteur, que les deniers, effets mobiliers et revenus du mineur sont insuffisans (Code civil, 1804, art. 457, p. 85).On pourrait remplir des pages entières avec l'exposé sommaire des thèses contradictoires, cocasses et charlatanesques qui forment le fond des harangues de nos grands hommes (Sorel,Réflex. violence, 1908, p. 171).
β) [En parlant de toute source d'information] Synon. approximatif, grossier, vague.Fresque, plan, schéma sommaire. Et donne-moi une adresse moins sommaire et bien précise, parce que je t'écrirai de Londres (Villiers de L'I.-A.,Corresp., 1873, p. 175).Ces adaptations [à la scène, d'un fragment de roman ou d'une nouvelle] sont aussi brèves qu'un film (...). Les spectateurs allaient les voir pour contempler des images sommaires et colorées, qui leur donnaient des joies simples (Brasillach,Corneille, 1938, p. 69).
b) Qui ne s'attache qu'à l'essentiel; qui est exécuté rapidement. Synon. expéditif, rapide.Analyse, coup d'œil, enquête, inspection, interrogatoire, jugement, visite sommaire. Gilliatt (...) montait et descendait du pont à l'entrepont et de l'entrepont à la cale, approfondissant l'examen sommaire de sa première visite (Hugo,Travaill. mer, 1866, p. 260).Après une toilette sommaire nous avalions une décoction d'orge avec un morceau de pain (Ambrière,Gdes vac., 1946, p. 60).
DROIT
Procédure sommaire. Procédure simplifiée, permettant de juger rapidement et sans les formalités habituelles. Une fois les maxima établis et l'interdiction des faveurs formulée, pourquoi ne pas laisser les intéressés se défendre librement contre les abus, quitte à instituer une procédure administrative sommaire et rapide pour la suppression de ces abus (Chardon,Trav. publ., 1904, p. 283).En vue de la prompte expédition des affaires, la cour compose annuellement une chambre de cinq juges, appelés à statuer en procédure sommaire lorsque les parties le demandent (Charte Nations Unies, 1946, p. 117).
Matière(s), affaire(s) sommaire(s). Affaires qui doivent être jugées selon une procédure sommaire. Ni Marlier, ni Lannes n'osèrent me traduire devant cette juridiction cependant extrêmement favorable à des personnages de leur sorte, puisqu'elle juge « en matière sommaire », sans témoignages oraux, en ne tenant compte que du dommage matériel causé (L. Daudet,Brév. journ., 1936, p. 182).Les oppositions, lorsque la matière est de la compétence des tribunaux ordinaires, sont jugées comme affaires sommaires (Réforme hospit., 1959, p. 21).
Exécution sommaire. Peine de mort appliquée sans qu'on ait eu recours à la procédure juridique formelle. L'exécution sommaire de quelques voleurs, fusillés sans jugements, parut une chose très juste (Flaub.,Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 118).Des tribunaux populaires furent établis et les exécutions sommaires commencèrent (Lefebvre,Révol. fr., 1963, p. 264).
2. [En parlant d'une entité concr.] Réduit aux éléments indispensables, au minimum. Synon. élémentaire, rudimentaire.Mobilier, pansement, repas, vêtement sommaire. Après un déjeuner sommaire, dont le tragopan rôti fit tous les frais, l'ingénieur voulut remonter au sommet du volcan (Verne,Île myst., 1874, p. 92).Parfois, un peu en retrait de la route, quelques huttes sommaires bâties sans soin aucun (Gide,Voy. Congo, 1927, p. 807).
B. − Péjoratif
1. [En parlant d'une action ou de son résultat] Qui ne s'attache qu'à un nombre très réduit d'éléments; simplifié à l'excès; qui n'est pas suffisamment développé ou approfondi. Synon. rudimentaire, simpliste, superficiel.Doctrine, idée, mécanisme, métaphysique, opinion sommaire. [La littérature anglaise] se retranche du public, dont le goût sommaire se satisfait de productions subalternes qui contrastent si fort avec les œuvres des grands auteurs que le plus souvent il ignore (Massis,Jugements, 1924, p. 247):
Comme l'a remarqué Cournot, les Français, pour la plupart incapables de comprendre les péripéties et les nuances complexes de la lutte des partis, se partageaient en deux camps adverses, aux vues sommaires et tranchées. Lefebvre,Révol. fr., 1963, p. 594.
[En constr. impers. suivi de l'inf.] Il serait sommaire d'attribuer aux États-Unis une idée et une pratique bornée de l'intérêt personnel (Perroux,Écon. XXes., 1964, p. 594).
2. [En parlant d'une pers.] Manquant de finesse, de profondeur. Synon. rustre, simple, simpliste.En dépit de Taine, Renan et Sainte-Beuve, elle [la princesse Mathilde] était demeurée épaisse et sommaire (L. Daudet,Fant. et viv., 1914, p. 246).J'ai eu des camarades, braves bougres mais un peu sommaires, qui étaient tellement hérissés contre « le monde » (...) que, s'ils ne changent pas, ils mourront sans avoir la moindre idée personnelle d'un tas de choses dont est faite la vie des hommes en société (Romains,Hommes bonne vol., 1939, p. 97).
Empl. subst. L'absence de votre mari tombe à pic car il est jaloux à l'américaine: c'est un sommaire, un barbare (L. Daudet,Bacchantes, 1931, p. 236).
Prononc. et Orth. V. sommaire1. Étymol. et Hist. V. sommaire1.
STAT.Sommaire1 et 2. Fréq. abs. littér.: 497. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 448, b) 444; xxes.: a) 664, b) 1 093.

Sommaire : définition du Wiktionnaire

Adjectif

sommaire \sɔ.mɛʁ\ ou \sɔm.mɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est succinct, court, abrégé, qui expose un sujet en peu de paroles.
    • De plus, avant le XXe siècle, on n’avait eu qu’un exemple, et relativement sommaire, avec l’insurrection de la Commune de Paris, en 1871, de ce dont était capable une population urbaine moderne en temps de conflit armé. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 289 de l’éd. de 1921)
    • Le gros temps persiste. Après une toilette sommaire et difficultueuse, je monte sur le pont. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 12)
    • Avant d’envoyer l’ensemble de ce dossier, le ministère intéressé saisit le secrétariat général du Gouvernement d’un dossier sommaire et examine avec lui l’opportunité et la formulation de la saisine. — (Secrétariat général du gouvernement et Conseil d’État, Guide de légistique, 3e version, La Documentation française, 2017, ISBN 978-2-11-145578-8 → lire en ligne)
  2. (Droit) Prompt et avec peu de formalités.
    • Jugement sommaire, jugement rendu sur certaines contestations qui requièrent célérité.
  3. (Droit) Dépourvu des formalités nécessaires.
    • Exécution sommaire, exécution qui n’est pas précédée d’un jugement.
  4. (Figuré) Qui est dépourvu du confort nécessaire.
    • Dans les cours et les jardins de la ville européenne étaient dissimulées les « boyeries », c'est-à-dire les habitations sommaires dans lesquelles était logé le personnel domestique bantou : cuisiniers, « boys de maison », « lavadaires », […]. — (Jean Sauvy, Le Katanga, 50 ans décisifs, Société continentale d'éditions modernes illustrées, 1961, p. 260)
  5. Superficiel, fait sans examen approfondi, sans réflexion suffisante.
    • La façon vraiment sommaire dont M. Delcassé a été sacrifié, renversé, piétiné, l’émotion qu’on a manifestée, le désarroi qui s’est emparé des esprits ont donné à croire que la France se laisserait conduire les yeux fermés partout et jusqu’où on voudrait. — (Francis Charmes, « Chronique de la quinzaine, histoire politique - 29 juin 1905 », Revue des Deux Mondes, 1905)
    • Pour supprimer ces voleurs
      Nul moyen n’est trop sommaire.
      — (Eugène Pottier, La Terreur blanche, vers 1871)
    • Pascal. — La psychologie, y’en a qu’une : défourailler le premier.
      Théo. — C’est un peu sommaire, mais ça peut être efficace.
      — (Michel Audiard, Les Tontons flingueurs, 1963)
  6. (Figuré) Informel.
    • Tenue sommaire, tenue légère, état d’une personne qui est peu vêtue.
    • Ta garde-robe me semble un peu sommaire — (Franc-Nohain, Les Mémoires de Footit et Chocolat, 1907)

Nom commun

sommaire \sɔ.mɛʁ\ ou \sɔm.mɛʁ\ masculin

  1. Résumé, abrégé.
    • Le sommaire d’un livre, d’un discours.
    • Faire un sommaire.
  2. (Édition) Liste des titres de chapitres, de parties ou de paragraphes, accompagnés ou non de numéros de pages.
    • […], il tend son livre. Dedans ses discours. Sur l’Europe, la liberté, le désordre monétaire, le dumping fiscal. Le tout, illisible. On parcourt le sommaire, on soupèse le pavé et on se demande combien l’éditeur a bien pu facturer ce pensum à l’ambassade. — (Vincent Hervouët, Václav Klaus, le Président en auteur maudit, dans Ainsi va le monde… : 100 chefs d’État à la question, éditions Albin Michel, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sommaire : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOMMAIRE. adj. des deux genres
. Qui est succinct, court, abrégé, qui expose un sujet en peu de paroles. Traité sommaire. Réponse sommaire. Discours sommaire. Requête sommaire. Exposé sommaire. En termes de Procédure, Matières sommaires se dit de Certaines affaires qui doivent être jugées promptement et avec peu de formalités. Jugement sommaire, Jugement rendu sur certaines contestations qui requièrent célérité. Exécution sommaire, Exécution qui n'est pas précédée d'un jugement. Dans ces deux expressions, il s'emploie figurément, dans le langage courant, en un sens péjoratif et signifie Qui est superficiel, qui a été fait sans examen approfondi, sans réflexion suffisante. Fig. et fam., Tenue sommaire, Tenue légère, état d'une personne qui est peu vêtue.

SOMMAIRE s'emploie aussi comme nom masculin et signifie Résumé, abrégé. Le sommaire d'un livre, d'un discours. Faire un sommaire. Mettre des sommaires en tête des chapitres d'un livre.

Sommaire : définition du Littré (1872-1877)

SOMMAIRE (so-mê-l') adj.
  • 1Exprimé, exposé en peu de mots. Réponse, traité, discours sommaire.

    Fig. et par plaisanterie. De taille sommaire, très petit, en parlant d'un homme. Il a pour médecin pris un apothicaire Pas plus haut que ma jambe et de taille sommaire, Regnard, le Lég. I, 1.

  • 2 Terme de procédure. Matières sommaires, affaires qui doivent être jugées promptement.

    Exécution sommaire, exécution qui n'est précédée d'aucun jugement.

  • 3 S. m. Extrait, abrégé, résumé. Là-dessus, de la pièce il m'a fait un sommaire, Molière, Fâch. I, 1. Votre ministre [Jurieu] s'élève contre moi, sur ce que je dis : que ces peuples étaient sauvés sans qu'on imposât autre chose que le sommaire de la foi dans le Symbole des apôtres, Bossuet, 2e instr. past. 123. Après avoir commencé sa vie par un sommaire de ses divers exploits, Hamilton, Gramm. 1. On doute avec fondement que les épitomes ou sommaires qui sont à la tête des livres de Tite-Live soient de Florus, Rollin, Hist. anc. t. XII, p. 289, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XIVe s. Complainte en cas de proprieté, si est la sommiere et derniere maniere et forme de requerir droict sur aucun heritage dont on seroit de longtemps despointé, Bouteiller, Somme rural, tit. 32, p. 201, dans LACURNE. Suit le grant esclaircissement Et meilleur applanissement De ce qu'avois-je en mon sommaire Par trop brief laissé de l'affaire, Tr. d'alch. 963.

XVIe s. Tel fut le sommaire de la harangue genereuse que prononcea lors Aemilius devant le peuple romain, Amyot, P. Ém. 59.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Sommaire : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOMMAIRE, s. m. (Littérat.) abregé qui contient en peu de mots la somme ou substance d’un chapitre, d’un traité, d’un ouvrage, &c. Voyez Abregé.

Le sommaire qu’on met à la tête d’un livre, d’un chapitre, d’une loi, &c. est utile au lecteur, pour lui donner une idée générale, & lui faciliter l’intelligence de ce dont il s’agit. Les sommaires sont surtout nécessaires dans les histoires, pour présenter sous un coup d’œil abregé, & indiquer les principaux événemens. Voyez Argument.

Il y a cette différence entre un sommaire & une récapitulation, que celle-ci est à la suite, ou à la fin des matieres, & que le sommaire doit les préceder.

Sommaire, (Jurisprud.) se dit de ce qui est bref, & dont l’expédition est prompte.

Les matieres sommaires sont celles dont l’objet est léger, & dont l’instruction est sommaire, c’est-à-dire, simple & prompte. Voyez Matieres sommaires. (A)

Sommaire, imprimer en, (Imprimerie.) imprimer en sommaire est lorsqu’un titre un peu long, est disposé de façon que la premiere ligne avance de deux ou trois lettres, tandis que les suivantes sont en retraite, & ont chacune un quadratin au commencement. Ce mot se dit par opposition à cul-de-lampe, dont les lignes vont en diminuant de part & d’autre. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sommaire »

Étymologie de sommaire - Littré

Provenç. sommari ; espagn. sumario ; ital. sommario ; du lat. summarium, abrégé, sommaire, de summa, somme (voy. SOMME 2).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de sommaire - Wiktionnaire

Du latin summarium.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sommaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sommaire sɔmɛr play_arrow

Citations contenant le mot « sommaire »

  • Les plus sommaires sont assurés de trouver le salut éternel dans la radicalité de la plus inhumaine violence. De Marc Fumaroli / Le Point, 19 février 2015
  • Les économistes ne possèdent, en règle générale, qu'une culture historique plus que sommaire, sont animés d'incroyables préjugés mais disposent d'une influence énorme auprès des "décideurs". De Jacques Le Goff / Le Monde de l'éducation - Mai 2000
  • Les gouvernements ont une vision très sommaire de l’économie. Si ça bouge, ajoute des taxes. Si ça bouge toujours, impose des lois. Si ça s’arrête de bouger, donne des subventions. De Ronald Reagan
  • Elles vous ont tout un système philosophique - en vérité sommaire, et qui ne concerne que les hommes - mais qui tient parfaitement debout quand ceux-ci sont couchés. De Sacha Guitry
  • Si l'homme est à l'image de Dieu, ce doit être une image d'Epinal, bien sommaire, bien naïve et de couleurs bien enfantines.
  • Le désir de l'homme est brutal et sommaire. Celui de la femme rusé et lent, comme venant de plus loin. De Léon Daudet / La Femme et l'amour

Images d'illustration du mot « sommaire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sommaire »

Langue Traduction
Corse riassuntu
Basque laburpen
Japonais 概要
Russe резюме
Portugais resumo
Arabe فهرس
Chinois 摘要
Allemand zusammenfassung
Italien sommario
Espagnol resumen
Anglais summary
Source : Google Translate API

Synonymes de « sommaire »

Source : synonymes de sommaire sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sommaire »



mots du mois

Mots similaires