La langue française

Facile

Sommaire

  • Définitions du mot facile
  • Étymologie de « facile »
  • Phonétique de « facile »
  • Évolution historique de l’usage du mot « facile »
  • Citations contenant le mot « facile »
  • Traductions du mot « facile »
  • Synonymes de « facile »
  • Antonymes de « facile »

Définitions du mot facile

Trésor de la Langue Française informatisé

FACILE, adj.

A.−
1. Qui se fait sans effort, sans peine. Créer, détruire, ce sont les deux ravissements de l'enfance : créer est long; détruire est court, facile (Michelet, Oiseau,1856, p. 307).Combattre ces préjugés n'est pas chose facile; mais c'est faire œuvre très utile (Sorel, Réflex. violence,1908, p. 52):
1. Ce n'est pas la première fois que je bute devant un diagnostic... facile − oui, c'était un diagnostic très facile, en somme, un cas classique nettement caractérisé... Martin du G., Thib.,Pénitenc., 1922, p. 756.
SYNT. Métier, travail, tâche facile; calcul, opération, version facile.
Impers. Il est plus facile de mourir pour la femme qu'on aime que de vivre avec elle (Maurois, Silences Bramble,1918, p. 77).C'est facile de vouloir aller rejoindre le maquis, mais le maquis ne voudrait peut-être pas de lui (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 280).[Pour marquer la désapprobation] Il est trop facile de raisonner bien quand on n'a rien à gagner ni à perdre (Alain, Propos,1926, p. 686).Ne renverse pas les rôles. Il est trop facile de refuser de comprendre (Gracq, Syrtes,1951, p. 51).
Expr. C'est facile comme bonjour, c'est facile comme tout. C'est trop facile!
En partic.
Un parcours facile, une montagne d'accès facile. Qui n'offre pas d'obstacle. Nous sommes descendus par un chemin facile et très frayé qui serpente sur cette charmante côte (Maine de Biran, Journal,1816, p. 193).De vastes plaines crayeuses, faiblement ondulées, aux horizons étendus, d'un parcours très facile (Foch, Mém.,t. 1, 1929, p. 98).La forêt s'éclaircissait un peu, la route devenait plus facile, quoique glissante (Camus, Exil et Roy.,1957, p. 1659).
Au fig. Personne d'accès facile/de facile accès. Cf. accès1ex. 26 et 27.
Qui ne donne pas de soucis, qui demande peu d'efforts. Époque facile; avoir la vie facile; avoir des débuts faciles. Sabine (...) pensait à son existence dolente et facile, à ses puériles angoisses, au plaisir que lui donnaient le confort et le repos, à ses contentements de vanité (Noailles, Nouv. espér.,1903, p. 42):
2. Coucher de soleil. Grenadine. L'heure était facile comme l'asphalte. Un apaisement tombait, malgré la brûlure des amers. Morand, Ouv. la nuit,1922, p. 175.
Locutions
Avoir l'étonnement, le rire, la larme facile, etc. S'étonner, rire, pleurer aisément. De La Hourmerie avait l'agacement facile. Il eut un geste impatienté (Courteline, Ronds-de-cuir,1893, 3etabl., I, p. 96).Je suis un vieux soldat (...) c'est-à-dire un homme ayant la claque facile pour les petits jeunes gens impertinents (Bloy, Journal,1901, p. 64):
3. Il avait donc pleuré, et assez longuement, à cause de la peine qu'il causait à un être qu'il n'aimait que jusqu'à un certain point! Il en conclut qu'il avait la larme facile, ce que d'ailleurs il n'ignorait pas. Montherl., Démon bien,1937, p. 1306.
Avoir l'argent facile. Donner de l'argent aisément, être toujours prêt à payer. Byron avait le ducat facile (Maurois, Ariel,1923, p. 246).Bientôt il fut très populaire, d'autant plus qu'il avait toujours la main à la poche, avait l'argent facile (Cendrars, Main coupée,1946, p. 207).
Avoir le travail facile. Travailler avec aisance, vite et bien (cf. Ac.).
Fam. Avoir la gâchette facile. ,,Être porté à faire usage d'une arme à feu`` (Lar. Lang. fr.).
2. Emploi subst. masc. avec valeur de neutre. Ce qui se fait sans effort, sans peine. Le facile est lié à l'absence ou mieux à la cessation de l'obstacle ou de l'entrave (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 107).Les nations modernes courent au plus pressé et au plus facile (Perroux, Écon. XXes.,1964, p. 343).
B.− Qui a de l'aisance; où l'on ne sent aucune gêne, libre, dégagé. Une démarche facile; des gestes, des mouvements faciles. Peyrony développe une foulée longue et facile (Montherl., Olymp.,1924, p. 314).Mon rapport avec les femmes était naturel, aisé, facile comme on dit. Il n'y entrait pas de ruse ou seulement celle, ostensible, qu'elles considèrent comme un hommage (Camus, Chute,1956, p. 1503):
4. ... Delestang, attaquant la polka, se mit à tourner la manivelle. Mais c'était autre chose. Il n'avait pas le jeu souple, le tour de poignet facile et moelleux du chambellan. Zola, E. Rougon,1876, p. 172.
Loc. Avoir la parole, l'élocution, la plume facile. Parler, écrire avec aisance :
5. Il [M. de Pontmartin] avait la plume facile, distinguée, élégante, de cette élégance courante, qui ne se donne pas le temps d'approfondir... Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 2, 1862, p. 3.
En partic.
α) Vieilli. Qui produit, qui exécute sans effort, sans peine. Un esprit, un génie facile :
6. ... plus d'un écrivain qu'on lit non sans plaisir et qui vous paraît facile, vous avouera, s'il l'ose, qu'il corrige, qu'il rature et qu'il recopie beaucoup. Sainte-Beuve, Prem. lundis,t. 2, 1869, p. 203.
[P. méton. du déterminé] Un crayon, un pinceau, un ciseau facile (Ac.). Crois-tu que les grandes œuvres naissent des plumes faciles? (Sartre, Mots,1964, p. 155):
7. ... il arrive (...) qu'un modèle est plus clairement exprimé par le pinceau abondant et facile d'un coloriste que par le crayon d'un dessinateur. Baudel., Salon,1846, p. 159.
β) Qui donne l'impression d'avoir été fait sans effort, sans peine. Un style naturel et facile. La musique de ce compositeur est facile (Ac.).L'art de faire difficilement des vers faciles (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 3, 1848, p. 37):
8. ... le public (...) s'imagine peut-être que peinture abstraite est synonyme de peinture facile. Il ne se doute pas que (...) la complication de la technique est en raison directe des sacrifices naturalistes. Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 68.
C.− Péj. Qui ne demande pas assez d'effort, de peine pour être de qualité; qui est fait sans recherche ou qui manque de subtilité. Argument, jeu de mots, plaisanterie facile. La littérature facile (Ac.1932).Tu abuses toujours des effets les plus faciles, cet œil qui grossit comme un boulet de verre tricolore, le nez ravagé par le phylloxéra (Claudel, Protée,1927, I, 4, p. 369):
9. Une armée de fonctionnaires (...) assidus en dépit de quelques exceptions (...), de quelques occupants de sinécure, cibles de brocards faciles... Arnoux, Roi,1956, p. 324.
D.−
1. Facile à + inf.
a) Qui se prête aisément à subir l'action exprimée par l'infinitif. Problème facile à résoudre. Cette phrase, ce passage est facile à traduire (Ac.).J'en suis venu à aimer les livres très courts, faciles à lire, d'une impression large, pleine d'éclaircies (Renard, Journal,1890, p. 52).Facile à conduire, mais sujet aux paniques, prompt aux débandades, ce troupeau soutient mollement les chefs, qu'il lâche aux tournants de la route (Vogüé, Morts,1899, p. 243):
10. ... deux équipes sont là. Entre elles, le rapport apparent des forces est facile à établir. D'un côté, tout; de l'autre, rien. De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 104.
Rem. L'inf. introduit par à est parfois sous-entendu. Cible facile (à atteindre). Sortie sur un petit escalier, portes battantes assourdies, serrures faciles, gonds discrets (Balzac, Mais. Nucingen, 1838, p. 608).
Loc. (Personne) facile à vivre. (Personne) dont le caractère est conciliant, accommodant. Vous avez un très bon caractère et vous êtes très facile à vivre (France, Vie littér.,1888, p. 11).
[Pour marquer la désapprobation] C'est facile à dire; cela est plus facile à dire qu'à faire. Le médecin (...) a encore insisté pour qu'on m'envoye à la campagne... C'était bien facile à dire, mais on avait pas les moyens (Céline, Mort à crédit,1936, p. 111).Calmez-vous, calmez-vous! C'est facile à dire! (Camus, Cas intéress.,1955, 5etabl., p. 651).
b) Qui est naturellement porté à :
11. Il est pour les âmes faciles à s'épanouir une heure délicieuse qui survient au moment où la nuit n'est pas encore et où le jour n'est plus... Balzac, Bourse,1832, p. 391.
2. Facile à + subst.
a) Enclin à. Sa mélancolie n'avait rien d'atrabilaire, douce plutôt et facile aux attendrissements (Bremond, Hist. sent. relig.,t. 4, 1920, p. 132).Tous les hommes sont faciles au crime et retombent de nature dans le mal (Pourrat, Gaspard,1931, p. 152).
b) Sujet à, exposé à. Pendant la période apyrexique, Harbert demeurait comme brisé, ayant la tête lourde et facile aux étourdissements (Verne, Île myst.,1874, p. 508).
E.−
1. Que l'on obtient, que l'on acquiert sans effort, sans peine.
[En parlant d'une chose concr.] Après une jeunesse si pauvre, j'éprouve une espèce d'ahurissement devant le facile et abondant argent qui me tombe entre mes mains (Goncourt, Journal,1892, p. 327):
12. Des volontaires sans discipline ne font pas vingt-cinq lieues à pied avec armes et bagages en huit jours, dans un pays où le vin est facile... Giono, Bonh. fou,1957, p. 309.
[En parlant d'une chose abstr.] Gloire facile; remporter une victoire facile. J'avais l'orgueil de ma candeur, de mon inexpérience, de ma facile égalité d'âme (Sand, Hist. vie,t. 3, 1855, p. 411):
13. Les chaleurs débilitantes de l'été énervent les vices eux-mêmes. Dans ces climats privilégiés, la vertu est aussi facile que la sobriété. About, Grèce,1854, p. 207.
Spéc. Qui peut être assumé aisément. Morale facile. La religion chez eux, douce et facile, n'y est pas, comme partout ailleurs, une sorte de gêne, une source de discordes (Dusaulx, Voy. Barège,t. 1, 1796, p. 75).La religion trop facile et trop séduisante que notre mère faisait aimer au lieu de la faire redouter de ses filles (Lamart., Nouv. Confid.,1851, p. 71).
2. Qui se prête à être saisi sans peine par l'esprit, qui se comprend aisément. Cet auteur (...) n'est pas facile (Ac.).Il ne reste, pour juillet, à l'oral, que de l'anglais, du français et un texte facile dans une deuxième langue (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1907, p. 221):
14. Si bonne-maman trichait aux cartes pour me faire gagner, si tante Lili me proposait une devinette trop facile, j'entrais en transes. Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 17.
F.− Sociable, arrangeant, accommodant. Un homme de caractère facile. Il est toujours de bonne humeur. Il est facile, jovial (Mérimée, Théâtre C. Gazul,1825, p. 342).François Ier. Ce roi chevalier, de sang chaud et de mince cervelle, bon compagnon, facile avec les siens (France, Génie lat.,1909, p. 14):
15. ... les gens bien élevés et très vicieux (...) ayant des crimes à racheter, (...) sollicitent par provision l'indulgence en se montrant faciles avec les défauts de leurs juges... Balzac, Cous. Bette,1846, p. 45.
Facile en.Tout le monde sait parfaitement que si ces gens-là travaillent dur, ils ne sont pas faciles en affaires (Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1085).
Vieilli. Qui accorde aisément ce que l'on attend de lui. C'est un homme trop facile, on lui fait faire tout ce qu'on veut (Ac.).Ce bon et trop facile Porsenna (Michelet, Hist. romaine,t. 1, 1831, p. 83):
16. J'ai vu des gens assez bêtes et assez faciles pour se laisser persuader qu'ils n'aiment pas une chose qu'ils aiment. Valéry, Tel quel I,1941, p. 86.
Femme facile. Dont on obtient sans peine les faveurs. Le gros Hornsby, séducteur pour bonniches faciles (Magnane, Bête à concours,1941, p. 223).
P. méton. Il essaya même de courtiser la jeune femme; il connaissait vaguement l'histoire de ses secrètes amours, ce qui la lui faisait juger de vertu facile (Zola, M. Férat,1868, p. 120).
Rem. On relève ds la lang. pop et arg. un emploi adv. avec le sens de « facilement ». Un petit coup fourré (...) qu'on croyait écraser facile (Simonin, Cave se rebiffe, 1954, p. 170).
Prononc. et Orth. : [fasil]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1441 « dont l'exécution, la réalisation n'offrent pas d'obstacles » (Livre de la vie active, ap. Coyecque, Hôtel-Dieu de Paris, I, 79 ds R. Hist. litt. Fr. t. 12, p. 694); 1559 « qui se prête sans peine à quelque chose » facile à pardonner (Amyot, Pyrrhus, 17 ds Littré); 1613 « qui crée, produit sans peine » (Régnier, Sat. IX ds Littré). Empr. au lat. class. facilis « qui se fait aisément; qui fait facilement; d'humeur facile ». Fréq. abs. littér. : 7 175. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 10 599, b) 9 478; xxes. : a) 8 008, b) 11 576. Bbg. De Gorog (R.). The Concepts difficult and easy in Old French. In : [Mélanges Pei (M.A.)]. Chapel Hill, 1972, pp. 115-126. − Grundt (L.-O.). Ét. sur l'adj. invarié en fr. Bergen-Oslo-Tromsø, 1972, p. 219, 231. − Kayne (R. S.). Synt. du fr. Paris, 1977, pp. 315-319.

Wiktionnaire

Adjectif

facile \fa.sil\ masculin et féminin identiques

  1. Qui se fait sans peine.
    • Calcul facile.
    • Opération facile.
    • Il n’y a rien de si facile.
    • C’est une chose facile.
    • L’exécution en est facile.
    • Ce lieu est de facile abord.
    • Tout lui devint facile.
    • Il est facile de vous contenter.
  2. (Par extension) Qui est aisé à faire.
    • C’est un homme qui n’est pas facile à contenter.
    • Cet auteur n’est pas facile à comprendre, n’est pas facile.
    • Ce passage, cette phrase est facile à traduire.
  3. (En particulier) Qui est aisé à aborder et à converser.
    • Cet homme est de facile accès.
  4. (En particulier) Qualifie un travail qui coûte peu, qui se fait vite et bien.
  5. (Littérature & Beaux-Arts) Qui ne sent pas la gêne, qui paraît fait sans peine, sans effort.
    • Un style naturel et facile.
    • Des vers faciles.
    • Une élocution facile.
    • Des mouvements faciles et gracieux.
    • La musique de ce compositeur est facile.
  6. Qui exécute sans peine.
    • Un esprit facile.
    • Un génie facile.
    • Une plume facile.
    • Un crayon, un pinceau, un ciseau facile.
  7. (Quelquefois) (Péjoratif) Dont on voit qu'aucun effort ne fut fait pour le faire.
    • Surtout, cette irruption de l’argent facile, avec la spéculation, et l’apparition de nouveaux riches, avait contribué à bousculer l’ordonnancement social : ainsi, était-ce la fille d'un commissaire aux vivres, une bourgeoise, une financière enrichie, la « Poisson », qui devint la favorite de Louis XV […]. — (Marc Ferro, Histoire de France, éd. Odile Jacob, 2003)
    • Une basse littérature facile.
  8. Qui se plie sans peine aux circonstances, qui se prête aisément à ce que l’on attend de lui.
    • Un caractère facile.
    • Un homme facile à vivre, d’une humeur traitable et facile, d’un commerce facile.
    • être d’un naturel doux et facile.
  9. (En particulier) (Péjoratif) Dont on peut faire tout ce qu’on veut.
    • C’est un homme trop facile.
    • Il s’est montré bien facile envers lui.
    • Je ne l’aurais pas cru si facile.
  10. (En particulier) (Péjoratif) (Vieilli) Qualifiait une femme, une jeune fille, qui se laissait séduire aisément.
    • C’est une femme facile et qui a déjà eu plusieurs intrigues.
  11. (Par extension) Peu sévère, peu contraignant, relâché, en parlant des choses.
    • Avoir une conscience facile.
    • Avoir des mœurs faciles.

Adverbe

facile \fa.sil\

  1. Facilement.
    • Le Px rappelle l'esthétique des vieux Vespa et se rétroïse facile. — (site scootentole.org, 16 mars 2009)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FACILE. adj. des deux genres
. Qui se fait sans peine. Calcul facile. Opération facile. Il n'y a rien de si facile. C'est une chose facile. L'exécution en est facile. Ce lieu est de facile abord. Tout lui devint facile. Il est facile de vous contenter. Par extension, C'est un homme qui n'est pas facile à contenter. Cet auteur n'est pas facile à comprendre, n'est pas facile. Ce passage, cette phrase est facile à traduire. Cet homme est de facile accès, Il est aisé de l'aborder et de l'entretenir. Avoir le travail facile, se dit d'une Personne à qui le travail coûte peu, qui le fait vite et bien. Fam., Cela vous est facile à dire, Cela est plus facile à dire qu'à faire, Sorte de reproche que l'on adresse à ceux qui vous conseillent ce qu'ils ne voudraient pas ou ne pourraient pas faire eux-mêmes. Il signifie aussi, surtout en termes de Littérature et de Beaux-Arts, Qui ne sent point la gêne, qui paraît fait sans peine, sans effort. Un style naturel et facile. Des vers faciles. Une élocution facile. Des mouvements faciles et gracieux. La musique de ce compositeur est facile. Il signifie également Qui exécute sans peine. Un esprit facile. Un génie facile. Une plume facile. Un crayon, un pinceau, un ciseau facile. Il s'emploie quelquefois dans un sens défavorable. La littérature facile. Il signifie aussi Qui se plie sans peine aux circonstances, qui se prête aisément à ce que l'on attend de lui. Un caractère facile. Un homme facile à vivre, d'une humeur traitable et facile, d'un commerce facile. Être d'un naturel doux et facile. Dans cette acception, il est souvent pris en mauvaise part. C'est un homme trop facile, on lui fait faire tout ce qu'on veut. Il s'est montré bien facile envers lui. Je ne l'aurais pas cru si facile. C'est une femme facile et qui a déjà eu plusieurs intrigues. Par extension, il se dit en parlant des Choses. Avoir une conscience facile. Avoir des mœurs faciles, Peu sévères.

Littré (1872-1877)

FACILE (fa-si-l') adj.
  • 1Que l'on fait, que l'on obtient sans peine. C'est une chose facile. Victoire facile. Le prince doit, par sa constance et par sa fermeté, rendre aisé et facile l'exercice de la justice, Bossuet, Polit. VIII, IV, 3. Non, je crois tout facile à votre barbarie, Racine, Bérén. IV, 5. Tu n'es point observé ; l'accès t'en est facile, Voltaire, Orphel. I, 6. J'admirais cette vie et si douce et si pure, Ce facile bonheur que donne la nature, Ducis, Othello, III, 4. Qu'y a-t-il de plus difficile ? de se connaître ; de plus facile ? de donner des avis, Barthélemy, Anach. ch. 29.

    Cet homme est de facile accès, il est aisé de l'aborder et de l'entretenir.

    Avoir le travail facile, travailler vite et bien. Agatharque se vantait d'avoir le travail facile, et de finir promptement ses tableaux, Courier, Lett. II, 339.

    Auteur facile, auteur que l'on comprend sans beaucoup de peine. Xénophon est facile. Langue facile, langue qu'on n'a pas beaucoup de peine à apprendre. L'espagnol est facile pour les Français.

    Impersonnellement. Il est facile de… Il n'est pas si facile qu'on pense D'être fort honnête homme et de jouer gros jeu, Deshoulières, Réflex. XI.

    Substantivement. Ce qu'il y a de facile. C'est là le facile de la chose.

  • 2Facile à… en parlant des choses, avec un verbe à l'infinitif, se dit de ce qui se fait sans peine ; et alors le verbe prend la signification passive. Idée facile à concevoir. Prix facile à obtenir.

    Familièrement. Cela est facile à dire, sorte de reproche qu'on adresse à ceux qui conseillent ce qu'ils ne feraient pas. Cela vous est bien facile à dire, et vous vous croyez par là dégagé de payer l'amende, Dancourt, Femme d'intrigues, v, 5.

    Facile à… en parlant des personnes, se dit en un sens analogue. Il se rendra facile à conclure une paix Qui faisait dès tantôt ses plus ardents souhaits, Corneille, Sertor. V, 4. De véritables gens de bien, faciles à recevoir les impressions qu'on veut leur donner, Molière, Préf. de Tart. Je me sens sur ce point trop facile à confondre, Boileau, Épît. VIII. Ces événements n'altéraient que faiblement la tranquillité d'Henri III, le plus facile des hommes à se consoler, Anquetil, Ligue, II, p. 157.

    Terme de manége. Cheval facile au montoir, qui se laisse monter sans remuer.

  • 3 Terme d'art et de littérature. Il se dit des compositions qui ne sentent point la gêne, qui se développent sans peine, sans effort. Un style facile. Des chants faciles et expressifs. Facile ne signifie pas seulement une chose aisément faite, mais encore qui paraît l'être ; le pinceau du Corrége est facile, le style de Quinault est beaucoup plus facile que celui de Despréaux, comme le style d'Ovide l'emporte en facilité sur celui de Perse, Voltaire, Dict. phil. Facile. Ce drame lyrique de Quinault fut comme tout ce qui sortait alors de sa plume, tendre, ingénieux, facile, Voltaire, Comment. Corneille, Andromède, préf.
  • 4Qui fait sans peine, qui crée, qui produit, exécute aisément. Un génie facile. Un talent facile. Desportes n'est pas net, Dubellay trop facile, Régnier, Sat. IX. Je n'ai point l'heureux don de ces esprits faciles Pour qui les doctes sœurs, caressantes, dociles, Ouvrent tous leurs trésors, Rousseau J.-B. Ode au comte du Luc.

    On dit de même une plume facile. Un crayon facile. Un ciseau, un burin facile.

  • 5Traitable. Ces féroces humains… Vont d'un esprit moins fier et d'un cœur plus facile Sous notre joug heureux baisser un front docile, Voltaire, Alz. I, 1.

    En parlant des choses. Les mers qui baignent cette longue côte sont faciles, ouvertes, débarrassées de tous les obstacles qui pourraient gêner la navigation, Raynal, Hist. phil. XIII, 9.

  • 6Il se dit des dispositions morales commodes aux autres comme les choses faciles. Comte…Soigneux de ma fortune et facile à mes vers, Régnier, Sat. II. …Saluez ces pénates d'argile ; Jamais le ciel ne fut aux humains si facile Que quand Jupiter même était de simple bois, La Fontaine, Phil. et Bauc. L'on désirerait de ceux qui ont un bon cœur qu'ils fussent toujours pliants, faciles, complaisants, La Bruyère, XI. D'une mère facile affectez l'indulgence, Racine, Brit. I, 2. Déjà même les dieux nous semblaient plus faciles, Voltaire, Œdipe, I, 1. Il m'aime, il est facile, il craindra devant moi D'armer le désespoir d'un gendre tel que toi, Voltaire, Rome sauvée, III, 3. Pour les séditieux César toujours facile Conserve en nos périls un courage tranquille, Voltaire, ib. IV, 2. Facile et non pas faible, ardent, plein de génie, Trop ami des plaisirs, et trop des nouveautés, Voltaire, Henr. VII.

    Un homme facile à vivre, un homme dont l'humeur est égale et accommodante.

    Il se dit des choses dans le même sens. Il connaissait les deux visages de la justice : l'un facile dans le premier abord ; l'autre sévère et impitoyable quand il faut conclure, Bossuet, le Tellier. À la facile audience de ce sage magistrat et par la tranquillité de son favorable visage, une âme agitée se calmait, Bossuet, ib. Sa facile bonté sur son front répandue Jusqu'aux moindres détails est d'abord descendue, Racine, Brit. v, 3. Ah ! j'ai quitté des dieux dont la bonté facile Me permettait la mort, la mort mon seul asile, Voltaire, Alz. v, 3.

  • 7 Particulièrement. Qui manque de la fermeté nécessaire, qui se laisse aller à une indulgence, à une complaisance excessive. C'est un homme trop facile ; on lui fait faire ce qu'on veut. Je ne l'aurais pas cru si facile. Ah ! parle, est-il bien vrai que cet audacieux D'un père trop facile ait surpris la faiblesse ? Voltaire, Tancr. III, 1.

    En mauvaise part, femme facile, femme qui cède facilement.

    Au XVIIe siècle on disait, sans aucun sens défavorable, d'une femme qu'elle était facile, pour signifier qu'elle faisait un bon accueil. A-t-elle été facile ? Son hommage auprès d'elle a-t-il eu plein effet ? Corneille, Othon, II, 1. …Laissons cette causeuse ; Qu'elle soit à son choix facile ou rigoureuse, Corneille, Mél. V, 6.

SYNONYME

1° AISÉ, FACILE. Étymologiquement, facile est ce qui se fait sans peine (de facere, faire) ; aisé est ce qui a ou donne de l'aise. Girard a bien exprimé cette nuance : Le premier de ces mots exclut proprement la peine qui naît des obstacles et des oppositions qu'on met à la chose ; et le second exclut la peine qui naît de l'état même de la chose ; ainsi l'on dit que l'entrée est facile lorsque personne n'arrête au passage ; et qu'elle est aisée lorsqu'elle est large et commode à passer.

2° FACILE, FAIBLE. Un homme facile est en général un esprit qui se rend sans peine à la raison, aux remontrances, un cœur qui se laisse fléchir aux prières ; et faible est celui qui laisse prendre sur lui trop d'autorité, Voltaire, Dict. phil.

HISTORIQUE

XVIe s. Tant s'en fallait, que les femmes fussent faciles, que l'on ne sçavait anciennement que c'estoit que d'adultere, Amyot, Lyc. 31. Il estoit doulx et privé avec ses familiers et amis, facile à pardonner quand on l'avoit courroucé, Amyot, Pyrrhus, 17.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FACILE, adj. (Littér. & Morale.) ne signifie pas seulement une chose aisément faite, mais encore qui paroît l’être. Le pinceau du Correge est facile. Le style de Quinaut est beaucoup plus facile que celui de Despréaux, comme le style d’Ovide l’emporte en facilité sur celui de Perse. Cette facilité en Peinture, en Musique, en Éloquence, en Poésie, consiste dans un naturel heureux, qui n’admet aucun tour de recherche, & qui peut se passer de force & de profondeur. Ainsi les tableaux de Paul Veronese ont un air plus facile & moins fini que ceux de Michel-Ange. Les symphonies de Rameau sont supérieures à celles de Lulli, & semblent moins faciles. Bossuet est plus véritablement éloquent & plus facile que Flechier. Rousseau dans ses épîtres n’a pas à beaucoup près la facilité & la vérité de Despréaux. Le commentateur de Despréaux dit que ce poëte exact & laborieux avoit appris à l’illustre Racine à faire difficilement des vers ; & que ceux qui paroissent faciles, sont ceux qui ont été faits avec le plus de difficulté. Il est très-vrai qu’il en coûte souvent pour s’exprimer avec clarté : il est vrai qu’on peut arriver au naturel par des efforts ; mais il est vrai aussi qu’un heureux génie produit souvent des beautés faciles sans aucune peine, & que l’enthousiasme va plus loin que l’art. La plûpart des morceaux passionnés de nos bons poëtes, sont sortis achevés de leur plume, & paroissent d’autant plus faciles qu’ils ont en effet été composés sans travail : l’imagination alors conçoit & enfante aisément. Il n’en est pas ainsi dans les ouvrages didactiques : c’est-là qu’on a besoin d’art pour paroître facile. Il y a, par exemple, beaucoup moins de facilité que de profondeur dans l’admirable essai sur l’homme de Pope. On peut faire facilement de très-mauvais ouvrages qui n’auront rien de gêné, qui paroîtront faciles, & c’est le partage de ceux qui ont sans génie la malheureuse habitude de composer. C’est en ce sens qu’un personnage de l’ancienne comédie, qu’on nomme italienne, dit à un autre :

Tu fais de méchans vers admirablement bien.

Le terme de facile est une injure pour une femme : c’est quelquefois dans la société une loüange pour un homme : c’est souvent un défaut dans un homme d’état. Les mœurs d’Atticus étoient faciles, c’étoit le plus aimable des Romains. La facile Cléopatre se donna à Antoine aussi aisément qu’à César. Le facile Claude se laissa gouverner par Agrippine. Facile n’est-là, par rapport à Claude, qu’un adoucissement, le mot propre est foible. Un homme facile est en général un esprit qui se rend aisément à la raison, aux remontrances ; un cœur qui se laisse fléchir aux prieres : & foible est celui qui laisse prendre sur lui trop d’autorité. Article de M. de Voltaire.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « facile »

Lat. facilis, aisé à faire, de facere, faire. Facile est récent et fait sur le latin ; si cet adjectif a existé dans l'ancienne langue, il s'est dit fele, comme frele de fragilis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Emprunté au latin facilis, dérivé de facĕre (« faire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « facile »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
facile fasil

Évolution historique de l’usage du mot « facile »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « facile »

  • La critique est plus facile que la pratique. De George Sand / Journal intime
  • Il est facile de poser la question difficile. De Wystan Hugh Auden / La Question
  • Qu'une âme généreuse est facile à séduire ! De Jean Racine / Alexandre
  • Il est plus facile de critiquer que d'imiter. De Zeuxis
  • Bébés : facile à faire, difficile d’en accoucher. De Anonyme
  • Il est difficile de promettre, mais facile de tenir. De Jules Andrassy
  • Avoir une vie facile est un but difficile à atteindre. De William Cowper
  • Il est plus facile de mourir que d'aimer. De Louis Aragon
  • Rien n'est plus facile que parler. De Térence
  • Le mouvement est facile à affoler. L'équilibre est facile à détruire. De J.M.G. Le Clézio / L'Extase matérielle
  • Il est plus facile de dire que de faire. De Proverbe français
  • Il est plus facile de commencer que de finir. De Plaute
  • Dans un match vivant face à un Brighton qui n'a plus grand chose à craindre avec ses 9 points d'avance sur la zone rouge, les Reds ont cru se rendre la tâche facile en marquant rapidement deux buts sur des ballons récupérés grâce à leur pressing étouffant. Mohamed Salah (1-0, 6e) et Jordan Henderson de 20 mètres (2-0, 8e) ont cru lancer Liverpool pour une soirée tranquille. Mais les Seagulls, au jeu séduisant même face aux gros, sont revenus sur une reprise instantanée de Leandro Trossard juste avant la pause (2-1, 45e). Le champion a eu le dernier mot avec Salah à un quart d'heure de la fin (3-1, 76e). Le doublé de l'Égyptien porte son total de buts à 19, encore à trois unités de Jamie Vardy, de Leicester. Sport24, Liverpool, facile à Brighton - Angleterre - Etranger - Football
  • L’heure de la retraite approche et je sais que le circuit va me manquer. Il aurait été facile de m’arrêter maintenant, mais je veux continuer de me donner une chance de profiter du tennis. Dicodusport, Tennis - Roger Federer : "Il aurait été facile de m'arrêter maintenant" - Dicodusport
  • Le scepticisme est la plus facile des philosophies. De Robert Kemp / La vie des livres
  • L’été arrive, et la vie devient facile. De Ira Gershwin / Summertime
  • Je me laisse, je fais facile, je chante, je chante C'est que ma vie en péril, des nuits, ça me hante Quand de haut en bas ça tangue Moi, les yeux fermés j'avance Tout en inconscience, quand j'y pense NRJ.fr, Camélia Jordana: zoom sur «Facile», le hit qui marque son retour musical - Actu Camélia Jordana - NRJ.fr
  • Le scanner d'empreintes digitales sur un téléphone ou un ordinateur portable tient les personnes indésirables à distance. Mais avec un peu de... doigté et une imprimante 3D bon marché, cette sécurité peut être facilement contournée tant chez Samsung que chez Apple ou chez Huawei. Site-DataNews-FR, Le capteur d'empreintes digitales sur les smartphones et MacBook assez facile à tromper - ICT actualité - Data News
  • La star des buffet froid de fêtes ou de réunions familiales, le saumon en bellevue saura se faire apprécier de tous. Aussi bon au goût que jolie à voir, vos invités seront ravis. Et en plus, c'est facile à préparer. À vous de jouer ! Femme Actuelle, Saumon en bellevue facile : nos conseils et recette pour le réussir : Femme Actuelle Le MAG

Traductions du mot « facile »

Langue Traduction
Anglais easy
Espagnol fácil
Italien facile
Allemand einfach
Chinois 简单
Arabe سهل
Portugais fácil
Russe легко
Japonais 簡単
Basque erraza
Corse faciule
Source : Google Translate API

Synonymes de « facile »

Source : synonymes de facile sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « facile »

Partager