La langue française

Unique

Sommaire

  • Définitions du mot unique
  • Étymologie de « unique »
  • Phonétique de « unique »
  • Citations contenant le mot « unique »
  • Images d'illustration du mot « unique »
  • Traductions du mot « unique »
  • Synonymes de « unique »
  • Antonymes de « unique »

Définitions du mot « unique »

Trésor de la Langue Française informatisé

UNIQUE, adj.

A. − [Au sens quantitatif]
1.
a) [Postposé] Qui est un seul, sans aucun autre du même genre. Anton. multiples, plusieurs.
[En parlant de qqn] Fils, fille unique; assemblée, corps unique. Un homme à qui l'on va confier (...) la vie de sa femme et d'un enfant unique, où la vie des trois êtres est concentrée dans une seule (Lamart., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 15).
[En parlant d'une chose concr.] Chambre, goutte, image, note, œil, pièce, route, salle, tronc, voie unique; fruit, source unique de qqc. Les troisièmes [branches du nerf vague, chez les poissons] sont uniques de chaque côté; elles forment un très-gros nerf qui parcourt toute la longueur du corps du poisson (Cuvier, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 235).Nous avions une fleur unique dans notre petit jardin. Comme c'était aujourd'hui la fête d'une amie de mon enfance, malade et probablement près de sa fin, nous avons coupé cette pauvre fleur (Bloy, Journal, 1898, p. 279).
[En parlant d'une chose abstr.] Une pensée unique l'occupe et l'absorbe: hors le poison qui la tue et le remède qu'elle va chercher, rien ne peut trouver place dans son imagination ni dans son cœur (Cottin, Mathilde, t. 1, 1805, p. 311).Plus profondément l'appréhension par le cœur est aux yeux de Pascal fait primitif parce qu'acte unique de l'être, je veux dire non divisible en moments distincts et comme soustrait au temps (Du Bos, Journal, 1923, p. 354).
SYNT. Action, amour, base, but, cas, cause, centre, coup, direction, don, effet, effort, essence, existence, expérience, facteur, faculté, fait, fin, fonction, force, forme, formule, histoire, idée, impression, intention, lieu, loi, matière, méthode, mobile, modèle, mot, mouvement, moyen, nom, objet, œuvre, ordre, origine, passion, phénomène, plan, point, préoccupation, principe, puissance, réalité, règle, remède, sensation, sentiment, série, solution, substance, sujet, système, terme, thème, type, valeur, volonté unique.
− Dans le domaine de la circulation.Voie à sens unique et, p. ell. du déterminé, sens unique. V. sens2I A 1.Au fig. À sens unique. Ce mécanisme parasitaire ne jouait qu'en une direction: l'antireligieuse, ne prenait jamais la pente inverse. Augustin l'appelait « son verbalisme à sens unique » (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 300).
Spécialement
CH. DE FER. Voie unique. Ligne ne comportant qu'une voie et qui nécessite un régime spécial d'exploitation et de signalisation (d'apr. Lar. Lang. fr.).
ÉQUIP. Voie unique. Limitation provisoire de la circulation à une seule file de véhicules pour cause de travaux, d'entretien (d'apr. Lar. Lang. fr.).
LÉGISL. SOC. Allocation de salaire unique. V. salaire A 2.
RELIG. [En parlant du Dieu des religions monothéistes] Dieu unique. Tous les autres écrivains me paraissaient auprès de lui n'avoir point reconnu le dieu unique (Valéry, Variété II, 1929, p. 170).Parler d'un être suprême, au sens propre des termes, (...) c'est (...) admettre que le nom propre de Dieu est l'Être, de sorte que ce nom appartienne à cet être unique en un sens qui ne convient qu'à lui (Gilson, Espr. philos. médiév., 1931, p. 46).
RELIG. CHRÉT. Le Fils unique de Dieu, du Père. Le Christ, ,,le Fils éternel de Dieu qui s'est incarné dans le Christ. Il est unique parce que Lui seul, non l'Esprit, procède par génération`` (Foi t. 1 1968). Je crois en un seul Dieu (...) Et en Jésus-Christ, son Fils unique, Notre Seigneur (Claudel, Ville, 1901, iii, p. 486).
Empl. subst. masc., PHILOS., RELIG. [Chez certains philosophes]
Synon. de l'Un (Dieu). (Ds Foulq.-St-Jean 1969).Certes vous connaissez Dieu, le Tout-Puissant et l'Unique, mais vous ne le connaissez pas dans la charité (Psichari, Voy. centur., 1914, p. 226).
,,Chez Stirner (...) l'individu, qui est pour lui-même le seul être dont il doive tenir compte`` (Foulq.-St-Jean 1969).
b) [Antéposé, et le plus souvent dans une constr. avec déterm.] Qui est seul de son genre dans un contexte donné. Synon. exclusif.
[En parlant de qqn] (L')unique enfant (de qqn); (l')unique femme, fils, fille, héritier, héritière, maître, parent, servante, témoin. Occupée à surveiller le ménage et l'unique domestique de son fils, elle ne sortait jamais (Balzac, Cous. Pons, 1847, p. 162).En cette matière le Saint-Père demeure l'unique juge et (...) rien ne s'accomplira que par lui (Mauriac, Bâillon dén., 1945, p. 431).
[En parlant d'une chose concr.] Unique étage, fenêtre, lampe, lumière, lit, pièce, porte, rue, réverbère, trésor, vêtement; unique source de qqc. Je pris, dans mon portefeuille, l'unique photographie que je possédais, une épreuve déjà ancienne (Duhamel, Confess. min., 1920, p. 123).Je descendis l'escalier, et par la porte grande ouverte je jetai à la dérobée un regard dans l'unique chambre où habitait la famille (Tharaud, An prochain, 1924, p. 301).
[En parlant d'une chose abstr.] Il se fâchait souvent avant d'avoir réfléchi, et son unique défaut était de croire avec précipitation à des torts qu'il ne prenait pas le temps de se faire prouver (Sand, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 361).
SYNT. Unique affaire, base, bien, but, cause, exemple, étude, faiblesse, fin, fois, fonction, fondement, force, forme, harmonie, idée, intérêt, joie, lien, loi, manière, mérite, mobile, mot, motif, moyen (de + inf.), objet, occasion, occupation, passion, pensée, plaisir, préoccupation, principe, privilège, problème, question, raison, recours, refuge, réalité, règle, remède, réponse, ressort, ressource, résultat, salut, secours, sentiment, soin, solution, souci, soutien, substance, sujet (de qqc.), vérité, vœu.
PHILOS. L'unique nécessaire. L'essentiel. C'est la réalité de cette présence nécessaire qui rend possible en nous la conscience de ce conflit même. Il y a un « unique nécessaire » (Blondel, Action, 1893, p. 339).RELIG. V. nécessaire II A 1.
[Renforçant seul] Seul et unique parent de madame Birotteau, Pillerault avait concentré toutes ses affections sur elle et sur Césarine (Balzac, C. Birotteau, 1837, p. 123).Les gendarmes, jeune homme, vont par deux (...). On n'en vit jamais de seul et unique (Audiberti, Ampélour, 1937, p. 88).[Renforçant même] Deux aspects d'un même et unique univers (Gide, Journal, 1949, p. 338).[Renforçant vrai] Dès le premier mot de la Genèse, Dieu, le vrai et unique Dieu, apparaît, comme le créateur de toutes choses au ciel et sur terre (Théol. cath.t. 4, 11920, p. 948).
2. [Gén. postposé] Qui est le même pour plusieurs personnes, pour plusieurs choses, pour plusieurs cas. Commandement, liste, parti, principe unique. Les Provinces-Unies de la Hollande, les États-Unis de l'Amérique, ont un chef unique, et sont regardés comme des républiques (Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois, 1807, p. 7).
ENSEIGNEMENT
École unique. ,,École qui serait la même pour tous les élèves, conduisant, seule, aux fins et aux objectifs définis par l'État, conformément à une conception valable pour tous, quels que soient les origines, les milieux sociaux, les croyances des enfants et des parents`` (Leif 1974). Il expose ses idées pédagogiques, au sujet de l'éducation distinguée qu'il veut donner à son neveu (...) Ah! certes, il n'eût pas été partisan de l'école unique! (Rolland, Beethoven, t. 1, 1937, p. 54).
Classe unique, écoles à classe unique. Écoles ne comprenant qu'une seule classe dirigée par un seul maître, et recevant des enfants de six à onze ans, dans les milieux ruraux à faible population (d'apr. Leif 1974, s.v. école). Dans le cas d'une classe enfantine annexée à une école mixte à classe unique ou à une école spéciale de filles à une classe, la classe enfantine pourra conserver les enfants de 6 à 7 ans (Encyclop. éduc., 1960, p. 99).
B. − [Au sens qualitatif]
1. Qui est seul de son espèce ou qui, dans son espèce, se distingue des autres par certains traits. Synon. singulier.Unique et absolu; unique et constant; unique et incomparable; unique et inimitable; unique et irremplaçable; unique et merveilleux.
[En parlant de qqn] Créature, individu, personne unique. Il faut que ces deux êtres uniques [Napoléon et Goethe] s'attirent, et qu'il arrive qu'ils se soient vus (Valéry, Variété IV, 1938, p. 119).Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde (Saint-Exup., Pt Prince, 1943, p. 470).
[En parlant de qqc.] Nous songeons à cette perle unique, laquelle à fin de nous procurer, il nous est recommandé de ne pas hésiter à vendre tout ce que nous avons (Claudel, Poète regarde Croix, 1938, p. 102).Le développement sexuel de l'homme est unique dans l'échelle animale par sa longueur et par les menaces incessantes d'accidents, de conflits, de déviations qui le compromettent (Mounier, Traité caract., 1946, p. 140).
SYNT. Exemplaire, objet, œuvre unique; cas, événement, fait unique; chance, chose, collection, génie, gloire, grâce, grandeur, heure, impression, instant, joie, moment unique; unique au monde; unique dans son espèce, dans/en son genre; unique dans l'histoire, dans le monde.
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. L'art est à l'opposé des idées générales, ne décrit que l'individuel, ne désire que l'unique (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1906, p. 230).
2. Qui est supérieur aux autres, remarquable. Synon. excellent, exceptionnel, extraordinaire, incomparable, irremplaçable, supérieur, transcendant.On entendit le rire unique, que Lagarrigue compare au roulement du petit tambour d'écorce soudanais (Bernanos, Joie, 1929, p. 647).
[En parlant de qqn] Bergson est unique dans la faculté de posséder une vérité, une fois qu'il s'en est emparé, non seulement dans toute sa richesse interne mais dans toutes ses puissances de rayonnement (Du Bos, Journal, 1922, p. 59).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Le sentiment de l'Éternel [dans Athalie], que j'ai marqué le dominant et l'unique de la pièce, est si bien conçu et exprimé par l'âme et par l'art à la fois, que ceux même qui ne croiraient pas seraient pris non moins puissamment par ce seul côté de l'art (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 505).
3. Fam. Qui étonne beaucoup, en bien ou en mal, par son caractère ou son comportement étrange. Synon. curieux, extravagant, incroyable, inouï, stupéfiant.Tu es unique! Ces brigadiers de la Sûreté, (...) ces hommes uniques qui, avec un flair de chien de chasse et sans se rendre bien compte comment, (...) arrivent à la connaissance du voleur (Goncourt, Journal, 1879, p. 11).Le petit Robert notre apprenti (...) vous donnera la collection... Elle est dans le bas du placard... Un ensemble unique (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 191).
Loc. impers., souvent péj. C'est unique. Triboulet: Ô pauvre cœur de femme!Mais explique Tes raisons de l'aimer. Blanche: Je ne sais. Triboulet: c'est unique! C'est étrange! (Hugo, Roi s'amuse, 1832, p. 444).
REM.
Unicum, -a, subst. masc.Chose unique dont on ne peut trouver d'autres exemples, qu'on ne peut reproduire. Nous touchons ici au nœud même de l'histoire d'Israël (...) à ce qui le range parmi les unica de l'histoire de l'humanité (Renan, Hist. peuple Isr., t. 2, 1889, p. 239).Ces deux éléments [document filmé et document écrit] auront les mêmes défauts, mais le film aura celui plus grave de ne pouvoir « boucher les trous » par une enquête ultérieure ou par une nouvelle prise de vues, les circonstances, les personnages étant rarement les mêmes. De ce point de vue, tout film est un « unicum » (Griaule, Méth. ethnogr., 1957, p. 87).
Prononc. et Orth.: [ynik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1480 « qui est un seul, qui répond seul à sa désignation et forme une unité » (Mistère du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, vers 16: ung Dieu en trinité, [...] Les trois sans fin joincts en vouloir unique); 2. a) 1495 « seul en son genre » (J. de Vignay, Mir. hist., IX, 25, éd. 1531 ds Gdf. Compl.); b) 1579 « qui est seul (p. oppos. à plusieurs) » (Garnier, La Troade, Argum. 7, II, p. 83 ds IGLF: Astyanax, l'unique fils d'Hector); 1604 enfant unique (Montchrestien, R. d'Esc., p. 102, ibid.); 1625 seul et unique (G. Naudé, Apologie pour Grands Hommes, p. 141); 3. a) 1540 « qui n'a pas son semblable » (Amadis de Gaule, I, 5, éd. Y. Giraud, t. 1, p. 43: Oriane, l'une des plus belles creatures qui jamais fut veue, [...] estoit apellee Unique, pource qu'on ne trouvoit sa pareille en beaulté); b) 1732 « qui paraît foncièrement différent des autres » (R. A. Lesage, Aventure du Chevalier de Beauchene, p. 68: Je me regarde comme un homme unique en mon espèce); 4. 1758 fam. « qui étonne beaucoup » (Diderot, Le Père de famille, p. 190). Empr. au lat.unicus « seul; incomparable, sans égal », dér. de unus « un (seul) ». Fréq. abs. littér.: 6 350. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 8 043, b) 6 795; xxes.: a) 11 450, b) 9 614.

Wiktionnaire

Adjectif

unique \y.nik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est seul en son genre.
    • A onze heures il arrivait à Fresnay-les-Chaumes, déjeunait à l’unique bouchon de ce hameau de Pithiviers-le-Vieil, d'un chanteau de pain bis et d'un hareng saur, additionnés d'un petit vin du pays qui lui fit faire une de ces grimaces ! — (Louis Boussenard, « La bande des chauffeurs : roman historique et dramatique », dans L'Œil de la police, n° 17, 2e année, s.d. (1909 ?), p. 6)
    • Pour unique réponse, Geisha s'étira paresseusement et demanda une cigarette. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 45)
    • On ne trouve plus ce livre, j’en ai l’unique exemplaire qui reste.
    • Mon unique soin. Son unique préoccupation.
  2. (Mathématiques) Désigne un objet mathématique qui est le seul à vérifier une propriété, éventuellement à transformations près.
    • À isomorphisme près, il existe un unique groupe cyclique de cardinal 4.
  3. (Figuré) (Par hyperbole) Qui est de beaucoup au-dessus des autres et auquel les autres ne peuvent être comparés.
    • Ce peintre, ce musicien est unique en son genre. C’est un homme unique. Une élégance unique.
  4. (Ironique) Se dit d’un homme ridicule, d’un extravagant, pour dire qu’il n’a pas son semblable.
    • Vous êtes unique.

Nom commun

unique \y.nik\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Ce qui est à nul autre semblable.
    • Quand un homme parle d’un millier de briques, il ne songe jamais qu’il parle d’une collection unique d’uniques, que son esprit ne peut saisir individuellement. — (H.-G. Wells, La Découverte de l’Avenir et le Grand État, traduction de Henry-D. Davray, 1913)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

UNIQUE (u-ni-k') adj.
  • 1Qui est un, dont il n'y a pas d'autre. Votre portrait vous fait tort, Incomparable Angélique, Il vous ressemble si fort Que vous n'êtes plus unique, Gombault, Épig. liv. II, dans RICHELET. Non ! un frère incommode, et n'est pas de mon goût ; Et je veux être fils unique, Molière, Amph. III, 7. Sur ce que la religion chrétienne n'est pas unique, Pascal, Pens. XXIV, 86, éd HAVET. Adieu, ma chère enfant, l'unique passion de mon cœur, le plaisir et la douleur de ma vie, Sévigné, 15. Je trouve des métayers… qui me doivent toutes ces sommes, et qui n'ont pas un unique sou pour les payer, Sévigné, 15 juin 1689. Comme la matière que je traite [la révolution anglaise] me fournit un exemple, manifeste et unique dans tous les siècles, de ces extrémités furieuses, Bossuet, Reine d'Anglet. [Joas à Josabeth, qui lui a servi de mère] ô mon unique mère ! Racine, Athal. IV, 4. Je ne sais s'il est permis de juger les hommes par une faute qui est unique, et si un besoin extrême, et une violente passion, ou un premier mouvement tirent à conséquence, La Bruyère, XII.

    Terme de l'Écriture. L'unique nécessaire, l'affaire du salut.

    Terme d'alchimie. Unique parfait, le mercure des philosophes.

    Terme de numismatique. Médailles uniques, médailles qui ne se trouvent pas même dans les cabinets les plus riches et qu'on ne rencontre que par hasard.

  • 2On dit de certaines charges, qu'elles sont uniques, pour exprimer que ceux qui en sont revêtus n'ont point de collègue.

    Par extension, route unique, route où l'on n'a point de rival. On ne va plus à la postérité que par des routes uniques ; le grand chemin est trop battu, et on s'y étouffe, Voltaire, Lett. Richelieu, 13 juin 1768.

  • 3 Fig. Qui est infiniment supérieur aux autres, auquel nul ne peut être comparé. Ces hommes uniques dont les ouvrages seront de tous les temps, Massillon, Or. fun. Dauphin. Elle [Mlle Clairon] n'était pas alors ce qu'elle est aujourd'hui ; elle a créé son art, elle est unique ; il est juste qu'elle soit persécutée à Paris, Voltaire, Lett. en vers et en prose, 147. Homme unique plutôt que grand homme, Voltaire, Charles XII, 8.

    En mauvaise part, ridicule, extravagant. Il est unique avec ses prétentions. C'était, Dieu lui pardonne, une femme unique pour gâter ses enfants, Diderot, Père de famille, I, 3.

  • 4Il se dit, dans un sens analogue, des choses auxquelles nulle autre ne peut être comparée. Une grâce, une gentillesse unique. Mme de Vins m'a priée de vous bien assurer de… l'estime très particulière et très unique qu'elle a pour vous, Sévigné, à Mme de Grignan, 19 août 1675. Sire, faire des vers et de jolis vers après une victoire, est une chose unique et par conséquent réservée à Votre Majesté, Voltaire, Lett. au roi de Pr. 5 mai 1741.

    Voilà qui est unique, c'est unique, se dit, le plus souvent en mauvaise part, d'une chose à laquelle on ne s'attendait pas. Ce qui est encore unique, c'est que les Chinois n'avaient jamais fait de traité de paix depuis la fondation de l'empire, Voltaire, Russie, I, 7.

  • 5 S. m. Unique dauphin, variété de tulipe.

    Unique impérial, unique triomphant, variété d'œillet.

  • 6 S. f. Espèce de rose.

    Espèce de coquille univalve.

REMARQUE

Corneille a dit le plus unique : Je verrai mon amant, mon plus unique bien, Mourir pour son pays, ou détruire le mien, Hor. I, 3. Voltaire a blâmé cet emploi. Cependant on le trouve aussi dans Bossuet, du moins avec uniquement : Il n'y a qu'à considérer avec attention les paroles de Jésus-Christ dans leur tout, et ensuite l'une après l'autre ; c'est ce que je ferai dans ce discours plus uniquement que jamais, 2e instr. pastor. sur les Promesses de J. C. I.

HISTORIQUE

XVIe s. Ce tant louable labeur de traduire me semble moien unique et suffisant pour elever nostre vulgaire à l'égal des autres plus fameuses langues, Du Bellay, J. I, 7, verso. L'unique et principale amitié descout toutes aultres obligations, Montaigne, I, 217. Sans parangon estes l'unique entre les belles, Nuits de Straparole, t. II, p. 153.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « unique »

Lat. unicus, dérivé de unus, un.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin unicus, -a, -um : « unique, seul ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « unique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
unique ynik

Citations contenant le mot « unique »

  • Une infirmité : celle d'être un enfant unique. De Paul Ohl / Knockout Inc...
  • Il n'y a pas une méthode unique pour étudier les choses. De Aristote
  • Vous êtes et resterez à jamais unique. Aussi soyez vous-même. De Anthony Rapp
  • Faire du théâtre, l'unique manière de ne pas s'y ennuyer. De Roland Topor
  • Ils sont innombrables ceux qui me ressemblent, et moi, cependant, je demeure unique. De Vasyl Symonenko / Moi
  • La peur de la mort est l'unique source des religions. De Maurice Maeterlinck
  • Je n'ai pas de nom. Pourquoi aurais-je un nom. Je suis unique. De Gérard Klein
  • Qu’est-ce qu’une crucifixion unique, auprès de celle, quotidienne, qu’endure l’insomniaque ? De Emil Michel Cioran
  • L’unique ressort dans la nature humaine est la convoitise. De Daphné du Maurier / Le bouc émissaire
  • On lui a vite fait comprendre que ce n’était pas uniquement la mission de Phillip Danault, mais bien celle de Nick Suzuki et de Domi. Chacun devait mettre la main à la pâte. La stratégie a fonctionné. Le Journal de Montréal, Une occasion unique | Le Journal de Montréal
  • Chacun se juge unique, avec raison. Mais on se croit seul unique. Jean Prévost, Les Caractères, Albin Michel
  • Image, ma seule, mon unique passion. De Charles Baudelaire
  • Tout moment est dernier, parce qu’il est unique. De Marguerite Yourcenar
  • Notre unique bien c'est la terre. De Jean-Louis Aubert / Locataire
  • La souffrance est l'unique cause de la conscience. De Fiodor Dostoïevski / Des Larmes et des saints
  • La vraie et unique vertu est de se haïr. De Blaise Pascal / Pensées
  • Le chemin de la connaissance est toujours à sens unique. De Claire France / Et le septième jour...
  • Leader unique de sa formation sur la prochaine Grande Boucle, Mikel Landa est revenu sur ce rôle qu'il occupera : "C'est vrai que c'est peut-être la première fois que je suis leader unique d'une équipe sur le Tour. " Seulement battu par Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) sur le dernier Tour de Burgos, le Basque a livré ses impressions sur le jeune prodige belge : "Il est très fort dans tous les domaines. C'est un coureur très complet. J'ai essayé de le battre, mais ce n'est pas du tout facile" , a-t-il indiqué. , Tour de France - Landa : «La première fois que je suis leader unique»
  • Au Liban, un système politique unique au monde (et en panne) Le Monde.fr, Avec le report des législatives, Hongkong, unique « zone libre » de Chine, plonge dans un vide constitutionnel
  • Jeu de puces Wi-Fi à bande unique rapport de marché couvre une analyse approfondie historique, actuelle et prévisionnelle. Le rapport couvre une analyse approfondie des tendances émergentes et du paysage concurrentiel. Les analystes de la première recherche ont observé que la croissance rapide du marché des Jeu de puces Wi-Fi à bande unique dernières années au cours de la période de prévision devrait ouvrir des perspectives potentielles aux Jeu de puces Wi-Fi à bande unique fabricants du marché mondial. Les Jeu de puces Wi-Fi à bande unique marchés mondiaux ont été segmentés en fonction du produit, de l’utilisateur final et des régions géographiques. Journal l'Action Régionale, Impact de covid-19 sur Jeu de puces Wi-Fi à bande unique Marché 2020 | Étude approfondie par l’analyse des principaux acteurs – Qualcomm Technologies, MediaTek, Intel Corporation, Texas Instruments Incorporated. – Journal l'Action Régionale
  • Depuis une semaine, les célèbres allées d’Étigny est passée en sens unique. Il est donc possible de l’emprunter pour se diriger vers les Thermes, mais pour tous les véhicules qui descendent du col du Portillon, de la Vallée du Lys, de l’Hospice de France ou de la station de Luchon Superbagnères, il faut désormais de prendre la direction de l’Allée des Bains et emprunter ensuite boulevards ou petites rues, afin de revenir vers le centre-ville. "Un test pour toute la durée de la saison, alors que nous avons du monde, et puis nous ferons le point", avait annoncé l’adjoint à l’urbanisme, Claude Lacombe. Une décision qui divise les professionnels, inquiets de perdre de la clientèle dans cette période économiquement tourmentée. L’hôtel d’Étigny, situé à quelques mètres du parc thermal, se retrouve aujourd’hui enclavé par ce sens unique. Et même si l’établissement est resté fermé cet été face à l’absence de touristes étrangers, ses propriétaires sont catastrophés devant ce nouveau sens de circulation. "Comment nos clients vont-ils arriver jusqu’à nous" s’interroge Cécile Organ. "S’ils empruntent le cours des Quinconces, ils devront faire tout le tour de la ville pour revenir dans le bon sens. Nous travaillons majoritairement avec des étrangers. J’ai peur qu’il leur soit difficile de trouver leur chemin. De plus, l’Allée des Bains, qui vient tout juste d’être refaite, subi désormais un fort afflux de voitures, qu’elle n’arrive pas à gérer. Une nuisance sonore importante pour nos clients." Pour ce couple d’hôtelier, il suffirait que le sens unique s’arrête au bout des Allées d’Étigny, et n’englobe pas l’avenue Bonnemaison. ladepeche.fr, Le sens unique du centre-ville ne fait pas l’unanimité - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « unique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « unique »

Langue Traduction
Anglais unique
Espagnol unico
Italien unico
Allemand einzigartig
Chinois 独特
Arabe فريد
Portugais único
Russe уникальный
Japonais ユニークな
Basque berezia
Corse unicu
Source : Google Translate API

Synonymes de « unique »

Source : synonymes de unique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « unique »

Partager