La langue française

Résistant

Définitions du mot « résistant »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉSISTANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de résister*.
II. − Adjectif
A. − [En parlant d'un inanimé]
1. Qui résiste, qui oppose une force annulant ou diminuant la force subie; dur, solide. Bois, marbre résistant. La force résistante du grès et le cœur d'acier du chêne (Michelet,Insecte,1857, p. XXXV).
PHYS. Qui s'oppose au mouvement. Espace, milieu résistant. On peut comparer ce phénomène à celui qui se produit lorsqu'une planète ou une comète se meut dans un milieu résistant: la perte d'énergie due à la résistance se traduit (...) par une diminution du grand axe de l'orbite (H. Poincaré, Hyp. cosmogon.,1911, p. 227).
2. Qui résiste bien aux causes de destruction, aux efforts, à l'usure. Acier, obstacle résistant; étoffe, peinture résistante. [La faux] doit être souple et résistante, mince et large, de métal pur, de fil ardent (Pesquidoux,Chez nous,1923, p. 75).Papier épais dur, type 129 particulièrement résistant, pour filtration des solvants volatils (Catal. instrum. lab. [Prolabo], 1932, p. 172).
Résistant à (qqc.).Métal résistant à la corrosion, aux rayonnements atomiques, à la température. Un vaisseau démâté, la carène prise entre deux rocs, résistante aux assauts de la tempête (Zola,Page amour,1878, p. 1032).Ces substances sont peu résistantes aux agents chimiques et sont attaquées par le gaz carbonique et l'eau à des températures peu élevées (Goldschmidt,Avent. atom.,1962, p. 207).
3. BOT. Qui supporte bien le climat, qui est adapté à la nature du sol. Le bouleau surtout qui, vivace et résistant, étend son aire de la Sibérie à la Scandinavie, du Canada à l'Alaska (Vidal de La Bl.,Princ. géogr. hum.,1921, p. 165).
Résistant à (qqc.).Qui résiste à des causes de destruction. L'obligation dans laquelle s'est trouvé le viticulteur de greffer les cépages indigènes sur des sujets résistants au phylloxéra souleva d'abord des problèmes purement techniques (Levadoux,Vigne,1961, p. 62).
B. − [En parlant d'un animé]
1. Qui supporte l'effort, la fatigue, les privations, la maladie, les intempéries. Synon. endurant, fort1, robuste.Homme résistant; être résistant à la douleur, au froid, à la peine. Hein, ils étaient plus résistants que nous, ceux-là! Nous n'avons plus, hélas! ni l'âme, ni le corps assez solides pour supporter de tels jeûnes (Huysmans,En route, t. 2, 1895, p. 60).Ludwig Bergen était un champion des grands parcours, sérieux et résistant, promis aux victoires (Peyré,Matterhorn,1939, p. 105).
Empl. subst. masc. Le coureur de fond est d'abord un résistant. Il doit posséder un organisme en parfait état pour être en mesure d'effectuer, chaque jour, un entraînement très long et de l'assimiler (Jeux et sports,1967, p. 1241).
2. Qui s'oppose aux volontés d'autrui. Synon. rebelle.Je la sentis plus résistante, plus fermée que jamais à toute bonne influence (...). Je lisais au pli de son front (...) une obstination grandissante, un refus qu'elle n'opposait plus seulement aux vérités saintes, mais à tout ce que je pouvais lui dire, à tout ce qui venait de moi (Gide,Robert,1930, p. 1341).Jacques avait l'impression de perdre le contact, d'avoir devant lui un être pétrifié, résistant, incommunicable (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p. 575).
3. Qui s'oppose à un roi, à un chef, à un despote, à un gouvernement, etc. dont l'autorité n'est pas reconnue, mais rejetée, jugée inacceptable. Le baron Daru était, on le sait, bonapartiste résistant, convaincu (Vallès,Réfract.,1865, p. 89).
Empl. subst. Huit années que les résistants afghans luttent contre la plus grande puissance militaire du monde (Le Figaro Magazine,5 déc. 1987, p. 15, col. 1).
En partic. [Pendant la Seconde Guerre Mondiale] Qui s'opposait à l'occupation allemande et à la politique de collaboration, qui s'est engagé dans un combat actif contre elles. Écrivain, journal résistant. Toutes les forces françaises combattantes et résistantes à l'extérieur et à l'intérieur du territoire national (De Gaulle,Mém. guerre,1956, p. 470).
Empl. subst. Un résistant de la onzième heure; les résistants de France, du maquis. Au prix du plus insignifiant des risques courus par les vrais résistants, ceux des parachutages d'armes, des sabotages, des attaques à main armée. Qui oserait se glorifier d'avoir appartenu aux services de l'arrière? (Mauriac,Bâillon dén.,1945, p. 428).[Avec une majuscule] La soirée bouleversante où les Résistants entendirent à la radio anglaise le message codé annonçant l'imminence du débarquement en Normandie (Jankél.,L'Irréversible et la nostalgie,1974, p. 43).
REM. 1.
Résistantialiste, subst. masc.Partisan de la Résistance. Le beurre (...) coûtait seulement moins cher du temps des Fritz. − Ne parle pas comme ça devant un résistantialiste, dit Lucie (Beauvoir,Mandarins,1954, p. 392).
2.
Résistantiel, -elle, adj.Qui est typique de la mentalité des Résistants. Voici un livre « l'Énigme Jean Moulin » libéré du conformisme et de la casuistique résistantiels coutumiers (Réalités,janv. 1978, p. 15, col. 1).
Prononc. et Orth.: [ʀezistɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1355 subst. (ds Isambert, Rec. gén. des anc. lois fr., t. 4, p. 749: et se [...] naissait ou mouvait debat, riot, ou questions contre les resistens, ou ceuls qui recourroient [Qui reprendroient par la force les choses qui auroient esté prises]); 1480 « celui qui résiste à » (P. Le Baud, Hist. de Bretagne, B.N. Ms. fr. 8266, f o114 v ods Fonds Barbier: Et quand il eut ainsi vaincu ses resistants, il composa un chastel sur la rive d'Udon); spéc. 1943 (La Déportation ds Combat, 15 avr., col. C). Part. prés. de résister*. Cf. le m. fr. résisteur 2e moit. xves. (Georges Chastellain, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, t. 3, p. 254) − xvies. 1531 [date ms.] Raoul de Presle, Cité de Dieu, VIII, chap. 24 ds Delb. Notes mss. Fréq. abs. littér.: 495. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 413, b) 508; xxes.: a) 614, b) 1 110.

Wiktionnaire

Adjectif

résistant

  1. Qui oppose de la résistance ; qui est solide.
    • Une végétation arbustive, résistante à la sécheresse occupe les faces exposées au sud. — (Robert E. Ricklefs & Gary L. Miller, Écologie, page 149, De Boeck Supérieur, 2005)
    • La peau de cet animal est ferme et résistante.
    • Ils enfermèrent cette substance dans une enveloppe à la fois légère et résistante.
  2. D'une santé solide, qui résiste aux maladies, aux infections.
    • Le Bacchus, qui provient d'un semis de Clinton, est un cépage d'avenir pour la culture en treillages dans les sols profonds. […]. Il est très vigoureux, très fertile, très résistant au phylloxéra, à l’oïdium et au mildew. — (Lyon horticole, vol. 13-14, Association horticole lyonnaise, 1891, page 54)
    • Francis Hallé : (...) Une épidémie, par exemple une attaque bactérienne, ça ne tue jamais 100 % des arbres. Ça s’est passé avec les ormes il y a quelques années. Presque tous les ormes ont disparu, mais pas tous ! Il reste des ormes résistants. — (Propos recueillis par Lucien Jedwab, Rencontre entre les botanistes Gilles Clément et Francis Hallé : « Les plantes paraissent toujours exotiques au début », Le Monde, 4 juillet 2017,)
    • Une santé résistante.
  3. (Électricité) Qui est doté d'une résistance électrique.
    • Un léger choc suffit toutefois à faire disparaître cette conductibilité d'emprunt, à « décohérer » la limaille qui redevient électriquement résistante. — (Revue catholique des revues françaises et étrangères, P. Lethielleux, 1897, page 256)

Nom commun

résistant \ʁe.zis.tɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : résistante)

  1. Personne appartenant à un mouvement de résistance.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Forme de verbe

résistant \ʁe.zis.tɑ̃\

  1. Participe présent de résister.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉSISTANT, ANTE. adj.
Qui oppose de la résistance, qui est solide. La peau de cet animal est ferme et résistante. Ils enfermèrent cette substance dans une enveloppe à la fois légère et résistante. Fig. et fam., Une santé résistante. Il est très résistant.

Littré (1872-1877)

RÉSISTANT (ré-zi-stan, stan-t') adj.
  • 1Qui ne cède pas à l'impression d'un autre corps. La capacité de me faire éprouver les diverses sensations constituera les différentes qualités de ce corps ; mais sa qualité essentielle sera toujours d'être résistant ; sans elle, je n'eusse pas connu les autres, Destutt-Tracy, Instit. Mém. scienc. mor. et pol. t. III, p. 531.
  • 2 Terme de physique. Qui s'oppose au mouvement. Un corps abandonné librement à la force de la gravitation dans un espace non résistant, Voltaire, Mél. litt. à M***.
  • 3Qui supporte facilement la peine, le travail. Cet homme est très résistant.

HISTORIQUE

XIVe s. Son contraire est fort resistant, Nat. à l'alch. errant, 367.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « résistant »

Participe présent adjectivé et substantivé de résister.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « résistant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
résistant resistɑ̃

Citations contenant le mot « résistant »

  • En 1943, alors à peine âgé de 23 ans, Albin Chalandon troque ses études de philosophie à Paris pour l’ombre de la Résistance intérieure. Son entrée dans la mobilisation face à l’occupation nazie semble tenir de la plume de Joseph Kessel, parmi ces destins de résistants qui confèrent une dimension romanesque à la réalité : le 3 juin 1944, il échappe de justesse à une rafle des SS lors d’une réunion de la bande clandestine à laquelle il appartient, l’Organisation de résistance de l’Armée (ORA). www.larep.fr, Ancien garde des Sceaux et résistant au maquis de Lorris, Albin Chalandon s'est éteint - Orléans (45000)
  • Monique Barussias, présidente déportés internés résistants et patriotes de la Haute-Vienne France 3 Nouvelle-Aquitaine, Hommage à Camille Reix, résistant haut-viennois et ancien déporté
  • Maquisard du mont Mouchet, Albert Saint-Léger s'est éteint dimanche après avoir oeuvré toute sa vie pour rendre hommage à ses amis résistants et anciens combattants, et faire que les jeunes générations n'oublient pas. midilibre.fr, Florac : décès du Résistant et passeur de mémoire Albert Saint-Léger - midilibre.fr
  • Arrêté sur dénonciation en décembre de la même année, le résistant entame son long et douloureux périple jusqu’à Dachau. Il est tout d’abord jugé par une section spéciale du tribunal pour « menées antinationales contre la sécurité de l’Etat », puis emprisonné à Limoges en février 1944 pendant quinze mois et condamné à payer une amende de 3000 francs. www.lepopulaire.fr, Dernier déporté et résistant de Haute-Vienne, Camille Reix est décédé le 8 avril dernier - Saint-Junien (87200)
  • Attention à ne pas faire trop résistant non plus sinon nos téléphones risquent de durer trop longtemps et les constructeurs ne vont plus rien vendre. , Gorilla Glass Victus : Corning promet un verre nettement plus résistant aux rayures et chutes - Les Numériques
  • C'est à « un taureau résistant injustement condamné » qu'ont rendu hommage les militants qui se sont donné rendez-vous ce jeudi matin à Meaux. Certains ont fait le déplacement depuis Orléans (Loiret), Strasbourg (Bas-Rhin) ou Toulouse (Haute-Garonne). leparisien.fr, Meaux : des militants rendent hommage à Ferdinand, le «taureau résistant» abattu il y a un an - Le Parisien

Images d'illustration du mot « résistant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « résistant »

Langue Traduction
Anglais resistant
Espagnol resistente
Italien resistente
Allemand beständig
Chinois 抵抗的
Arabe مقاومة
Portugais resistente
Russe резистентный
Japonais 耐性がある
Basque erresistenteak
Corse resistente
Source : Google Translate API

Synonymes de « résistant »

Source : synonymes de résistant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « résistant »

Résistant

Retour au sommaire ➦

Partager