La langue française

Opiniâtre

Définitions du mot « opiniâtre »

Trésor de la Langue Française informatisé

OPINIÂTRE, adj.

A. − [En parlant d'une pers.]
1. Vieilli. [Avec gén. une connotation péj.] Qui est attaché de manière tenace et irréductible à ses opinions. Synon. obstiné.C'était, en vérité, une de ces exaltées à principes, une de ces puritaines opiniâtres comme l'Angleterre en produit tant (Maupass.,Contes et nouv., t.2, Miss Harriet, 1883, p.865).Elle ne fut pas poursuivie pour hérétique, sans doute parce qu'elle ne se montra pas opiniâtre et que l'opiniâtreté constitue seule l'hérésie (A. France,J. d'Arc, t.2, 1908, p.432).
2. P. ext. Qui est tenace, entêté dans ses idées ou son comportement. Synon. persévérant, têtu, volontaire.Les vieux samnites n'étaient pas autre chose, des pasteurs féroces, ennemis des laboureurs de la plaine, adversaires opiniâtres de la grande cité italique (Michelet, Hist. romaine, t. 1, 1831, p.143).Tous les renseignements donnés par M. Thibault étaient exacts. Si opiniâtre que fût Antoine, il était bien obligé d'abandonner un à un ses soupçons (Martin du G.,Thib., Pénitenc., 1922, p.692):
1. ... ma grand'tante exerçait la régence. Pourtant je regimbais déjà, à ce qu'on m'a dit, par l'effet d'une nature décidément opiniâtre dont j'éprouve encore aujourd'hui l'impuissance à se résigner. Guéhenno,Journal homme 40 ans,1934, p.20.
Emploi subst. C'était par-dessus tout un opiniâtre. Il se servait de la méditation comme on se sert d'une tenaille (...) il pensait avec acharnement (Hugo,Quatre-vingt-treize,1874, p.123).
3. [En parlant d'un trait morphologique, d'une expression] Qui exprime la volonté, l'entêtement. Une voix opiniâtre; un profil opiniâtre. On se retournait sur son petit visage rond et pâle, une face de gamin, têtue et opiniâtre, éclairée de deux yeux très bleus (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p.168).Le menton est opiniâtre, le front raisonnable et volontaire sous les bandeaux modestes (Green,Journal,1940, p.13).
En partic. Insistant. Oui, je me souviens d'un regard opiniâtre qui pesa sur moi toute la soirée (Dumas père, Dame Monsoreau,1846, prol., p.127).
4. [En parlant d'une tâche physique, intellectuelle, d'une action à mener] Qui est poursuivi avec persévérance, avec acharnement. Travail, labeur opiniâtre. Mon amour des choses naturelles ne va pas au détail ni aux recherches analytiques et opiniâtres de la science, mais à l'universalité de ce qui est (M. de Guérin,Corresp.,1838, p.346).Il l'avait consacré [son temps] sans sacrifices pénibles, sans regret même, à l'étude, une étude opiniâtre et acharnée (Roy,Bonheur occas.,1945, p.29):
2. Les Grecs de l'antiquité essayèrent de montrer l'homme tel qu'il est en réalité, dans toutes les postures possibles, mais la technique qui leur permit d'arriver à ce résultat ne fut acquise qu'au cours de plusieurs siècles d'efforts opiniâtres. Lowie,Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p.208.
En partic. [En parlant d'un conflit armé] Acharné, déterminé. Le combat fut vif et opiniâtre de part et d'autre. Chacun sentait l'importance du succès (Las Cases,Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.678).Dans cette région tourmentée, coupée de futaies, de taillis, d'étroits vallons, de gorges, se livrera une lutte obscure et opiniâtre qui se prolongera durant des semaines et même des mois (Bordeaux,Fort de Vaux,1916, p.136).
5. Au fig. [En parlant d'un trait de caractère, d'un sentiment, d'une attitude morale ou intellectuelle] Qui se manifeste avec constance, ténacité. Ardeur, courage, volonté opiniâtre; amour, rage, cruauté opiniâtre; patience, dévouement, douceur opiniâtre. Je ne m'expliquais pas cette haine instinctive et opiniâtre (Lacretelle,Silbermann,1922, p.59).Mon père a toujours travaillé seul, conduit, éperonné par une ambition trop opiniâtre pour se découvrir des semblables et signer des alliances (Duhamel,Notaire Havre,1933, p.78):
3. ... il se sentait, dans la nature éplorée, seul, tout seul, terrassé par une indicible mélancolie, par une opiniâtre détresse, dont la mystérieuse intensité excluait toute consolation, toute pitié, tout repos. Huysmans,À rebours,1884, p.274.
B. − P. anal.
1. [En parlant d'un animal] Têtu, obstiné. Ainsi, les naturalistes vous diront que l'ours aime la solitude, qu'il ne craint pas le danger, qu'il est très-susceptible de colère; moi, j'ajouterai que c'est un animal opiniâtre, à tête dure, à idée fixe (Balzac,OEuvres div., t.2, 1830, p.57).
2. [En parlant d'un végétal] Qui croît en dépit de tout, malgré des conditions défavorables. Les mousses sont venues et se sont incrustées sur les parois du grès raboteux; après elles, les fougères, les tiges opiniâtres du genévrier, puis les colonies envahissantes des arbres (Taine,Notes Paris,1867, p.251).
3. [En parlant d'un phénomène naturel] Qui se manifeste avec persistance. Une bise, un vent opiniâtre. La brume fut aussi opiniâtre, jusqu'au 5 septembre, qu'elle l'avait été précédemment (Voy. La Pérouse,t.3, 1797, p.100).Les premières lueurs de l'aube parurent à travers les carreaux couverts de buée. Une aube lamentable, blafarde, noyée dans l'opiniâtre pluie (Rolland,J.-Chr., Adolesc., 1905, p.298).
4. PATHOL. Qui résiste à tout, que rien ne peut enrayer. Toux, douleur, insomnie, fièvre opiniâtre. La teigne n'est point une maladie dangereuse, mais elle est opiniâtre et rebelle (Geoffroy,Méd. prat.,1800, p.449).Les fonctions digestives sont ralenties: l'appétit est diminué, les digestions pénibles, surtout il existe une constipation opiniâtre, rebelle (Quillet Méd.1965, p.472).
Prononc. et Orth.: [ɔpinjɑ:tʀ ̭]. Ac. 1694 et 1718: -astre; dep. 1740: -âtre. Étymol. et Hist. 1. a) 1431 adj. opiniastre «fortement attaché à son opinion, à sa volonté» (Sentence... ds Isambert, Recueil gén. des anc. lois fr., t.8, p.766); b) 1585 «qui résiste, qui ne cède pas» (Noël du Fail, Contes d'Eutrapel, éd. J. Assézat, t.2, p.117: les plus (...) opiniastres affections); 2. 1549 subst. «personne fortement attachée à son opinion» (Du Bellay, Deffence et illustration, éd. H. Chamard, p.57). Dér. sav. du lat. opinio «opinion», peut-être d'apr. acariâtre* (Bl.-W.1-5) ou par formation comparable à école/écolâtre (v. FEW t.7, p.374, note 2). Fréq. abs. littér.: 358. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 862, b) 460; xxes.: a) 303, b) 357. Bbg. Lewicka (H.). Dat. de mots. Kwart. neofilol. 1954, t.1, p.77. _Salvioni (C.). Opiniâtre. Z. fr. Spr. Lit. 1909, t.35, pp.147-148.

opiniâtre .« Qui est attaché d'une manière tenace à son opinion »

Wiktionnaire

Adjectif

opiniâtre \ɔ.pi.njatʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est trop fortement attaché à son opinion, à sa volonté, en parlant des personnes.
    • Tous les sots sont opiniâtres, et tous les opiniâtres sont des sots. — (Baltasar Gracián, L'homme de cour, traduction de Amelot de la Houssaie, 1702)
    • Celui-là est défendu contre les quémandeurs trop opiniâtres par une sorte de femelle revêche, bourrue, grimaçante, qui s'entend à merveille à décourager les volontés les plus obstinées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 183)
    • Un esprit opiniâtre.
    • Un enfant opiniâtre.
    • La nature envers moi moins mère que marâtre
      M'a formé très rétif, et très opiniâtre
      Surtout lorsque quelqu'un veut m'imposer la loi
      . — (Philippe Néricault Destouches, Le Glorieux, Philinte, Acte III, sc.7)
  2. (Par extension) Se dit des choses où l’on met de la persévérance, de l’obstination, de l’acharnement.
    • Le combat fut opiniâtre.
    • Une défense opiniâtre.
    • Un travail opiniâtre vient à bout de tout.
    • Il a gardé un silence opiniâtre.
    • (Par extension) La nature opiniâtre de Cédric dut fléchir devant de tels obstacles. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  3. (Médecine) Qui dure longtemps, qui résiste aux remèdes.
    • Bien qu'il fût Islandais pur sang , il semblait supporter difficilement le climat de son pays : il était affligé d'une toux opiniâtre. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 78)

Nom commun

opiniâtre \ɔ.pi.njatʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Par substantivation) Personne qui est de nature opiniâtre.
    • L'opiniâtre soutient constamment son opinion ; quelque tort qu'il ait, il ne veut pas en dédire. — (Gabriel Girard, La justesse de la langue, 1718)

Forme de verbe

opiniâtre \ɔ.pi.njatʁ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de opiniâtrer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de opiniâtrer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de opiniâtrer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de opiniâtrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de opiniâtrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OPINIÂTRE. adj. des deux genres
. Qui est trop fortement attaché à son opinion, à sa volonté. Un esprit opiniâtre. Un enfant opiniâtre. Substantivement, C'est un opiniâtre.

OPINIÂTRE se dit, par extension, des Choses où l'on met de la persévérance, de l'obstination, de l'acharnement. Le combat fut opiniâtre. Une défense opiniâtre. Un travail opiniâtre vient à bout de tout. Il a gardé un silence opiniâtre. Un mal opiniâtre, une fièvre, un rhume opiniâtre, Un mal, une fièvre, un rhume qui dure longtemps, qui résiste aux remèdes.

Littré (1872-1877)

OPINIÂTRE (o-pi-ni-â-tr') adj.
  • 1Fortement attaché à son opinion, à sa volonté. La mule est un animal opiniâtre. Vous êtes opiniâtre, me disent-ils ; vous le direz [le mot de prochain], ou vous serez hérétique, et M. Arnaud aussi, Pascal, Prov. I. Les convulsionnaires de Paris ont été sur le point de faire une révolution ; ils ont été bien fous, mais ils n'ont pas été assez opiniâtres, Voltaire, Dict. phil. Ignace de Loyola. Et dans son zèle aveugle un peuple opiniâtre, Voltaire, Œdipe, III, 5.

    Opiniâtre à. On cesse d'être opiniâtre à maltraiter une personne qui est opiniâtre à nous aimer malgré nos mauvais traitements, Le Maistre, Plaid. XXIX.

    Substantivement. Personne opiniâtre. Attendons-nous que les impies et les opiniâtres se taisent ? Bossuet, Hist. II, 13. C'est en cela que consiste l'opiniâtreté qui fait l'hérétique et l'hérésie… afin qu'on puisse connaître cet opiniâtre qui est hérétique… voici sa propriété incommunicable et son manifeste caractère, c'est qu'il s'érige lui-même, dans son propre jugement, un tribunal au-dessus duquel il ne met rien sur la terre, ou, pour parler en termes simples, c'est qu'il est attaché à son propre sens, jusqu'à rendre inutiles tous les jugements de l'Église, Bossuet, Projet de réunion, Réfl. Molanus, II, VIII, 1. M. Oronte est un petit opiniâtre, Lesage, Crispin rival de son maître, sc. 5. Quel opiniâtre ! il me met en fureur, Bernardin de Saint-Pierre, Mort de Socrate.

  • 2Il se dit des choses où l'on apporte de la persévérance, de l'obstination, de l'acharnement. Mais il hait des chrétiens l'opiniâtre zèle, Corneille, Théod. V, 1. Sa haine opiniâtre à croître mes malheurs, Corneille, Œdipe, II, 2. Je voudrais bien pouvoir comprendre la délicatesse de conscience qui empêchera la signature de M. de Montausier et de sa fille : cette opiniâtre aversion est une chose extraordinaire, Sévigné, 1er août 1685.

    Fig. Je ne pouvais concevoir par quel prodige votre opiniâtre image m'avait pu laisser si longtemps en paix avec tant de sujets de me la rappeler, Rousseau, Hél. III, 18.

    Travail opiniâtre, travail où l'on persiste malgré la difficulté.

    Combat opiniâtre, combat soutenu longtemps avec vigueur de part et d'autre. Le combat fut rude et opiniâtre, Rollin, Hist. anc. Œuvr. t. III, p. 177, dans POUGENS.

    Un mal opiniâtre, un rhume opiniâtre, un mal, un rhume qui résiste aux remèdes.

HISTORIQUE

XVIe s. Le vice, de soy mesme, est opiniastre et contentieux à se deffendre, Amyot, Comment disc. le flatt. 55. D'une conference de lettres elle en fait une opiniastre emulation et contention, Amyot, Comment refrén. la colère, 36.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « opiniâtre »

(1431) Dérivé de opinion avec le suffixe -âtre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Opiner, opinion, avec la finale péjorative âtre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « opiniâtre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
opiniâtre ɔpɛ̃jatr

Citations contenant le mot « opiniâtre »

  • Mais mis à part ces contretemps professionnels, cet arrêt subit l’a peu affecté. « Ici, c’était un peu comme d’habitude et je ne m’en suis jamais plaint. Mais j’ai vu des gens agressifs et dans le déni. Moi aussi il me fait chier, le masque, mais je le mets! » lance-t-il, encore étonné de l’attitude opiniâtre de certains. La Voix de l’Est, Luc Senay: le plaisir et la chance de jouer | Arts | La Voix de l’Est - Granby
  • Au-delà de l’aventure qui a repoussé les limites du « scientifiquement correct », c’est un immense champ de réflexion et d’investigation sur les migrations humaines dans la protohistoire, qu’à ouvert cet opiniâtre savant scandinave. Nice-Matin, Qu'est ce qu'on regarde ce vendredi soir à la télé? Kon-Tiki sur Arte - Nice-Matin
  • Tous les sots sont opiniâtres, et tous les opiniâtres sont des sots. De Baltasar Gracian y Morales / L'homme de cour
  • Un travail opiniâtre vient à bout de tout. De Virgile / Les Géorgiques
  • Le mal est un mulet ; il est opiniâtre et stérile. De Victor Hugo / Fragments
  • Les opiniâtres sont les sublimes. De Victor Hugo / Les Travailleurs de la Mer
  • Un homme qui enseigne devient aisément opiniâtre, parce qu’il fait le métier d’un homme qui n’a jamais tort. De Montesquieu
  • Nombreux sont opiniâtres en ce qui touche la voie une fois prise, peu en ce qui touche le but. De Friedrich Nietzsche
  • Une des plus vraies satisfactions de l'homme, c'est quand la femme qu'il a passionnément désirée et qui s'est refusée opiniâtrement à lui cesse d'être belle. De Charles-Augustin Sainte-Beuve
  • Il y a des bravoures opiniâtres et ignorées qui se défendent pied à pied dans l'ombre contre l'envahissement fatal des nécessités et des turpitudes. De Victor Hugo / Les Misérables
  • C'était par-dessus tout un opiniâtre. Il se servait de la méditation comme on se sert d'une tenaille ; il ne se croyait le droit de quitter une idée que lorsqu'il était arrivé au bout ; il pensait avec acharnement. De Victor Hugo / Quatre-vingt-treize
  • Qui aurait imaginé qu’un jour Pierre Hurmic pourrait s’emparer de la mairie de Bordeaux, tenue par la droite depuis trois quarts de siècle ? Réponse : lui-même. Depuis près de trente ans, inlassablement, cet avocat d’origine basque, discret et opiniâtre, se présente aux élections municipales, sous l’étiquette écologiste, siège au conseil municipal, ferraille en solitaire contre Alain Juppé, sillonne marchés et places publiques. Un bon quart de siècle à arpenter la capitale girondine, dont il connaît la moindre rue, le moindre porche, à prêcher la bonne parole verte, généralement à bicyclette. L'Obs, Le triomphe à Bordeaux du discret mais opiniâtre Pierre Hurmic
  • Ensemble ils ont traversé l’Atlantique, rallié le Groenland, prisonniers de la banquise pendant 130 jours avec comme seule nourriture du riz et des œufs de sa poule Monique. Puis il navigue dans des conditions extrêmes dans les latitudes sud, passe le cap Horn et rejoint l’Antarctique avant un long retour en Bretagne sur l’île Yvinec où il a grandi. Un garçon opiniâtre et une poule qui lui offre un œuf par jour, voilà les personnages d’un récit de voyage qui a plu aux jurés du Prix Pierre Loti 2020, qui pourtant ont délibéré cette année dans des conditions particulières. Guirec Soudée arrive lundi 27 à Hendaye pour rencontrer ses lecteurs et recevoir sa récompense. SudOuest.fr, Hendaye : Un marin, une poule, un incroyable voyage
  • Bluesman envoûtant, écrivain inventif, mais aussi self manager opiniâtre, Blick Bassy est de ces artistes à qui tout réussit. Le songwriter camerounais franchit aujourd’hui un nouveau cap, avec un album aux accents révolutionnaires (1958) et un clip à la note épique, qui célèbrent en grandes pompes une figure oubliée des indépendances africaines : Ruben Um Nyobé, leader historique de l’Union des Populations du Cameroun, exécuté en 1958 par les militaires français, au terme d’une longue traque. C’est cette histoire qui vous sera contée à l’Adagio accompagnée par le violoncelliste Clément Petit, le tromboniste Johan Blanc, le trompettiste et claviériste Alexis Anerilles. , Blick Bassy, « 1958 » : Concert a Thionville
  • Au Tracteur, à Peyral, sur les côteaux du Lauragais, irisés par des tournesols flamboyants, Jean-Pierre Beauredon a clôturé son premier acte avec ses publics. C’est le moment de lui gratifier notre sentiment et notre admiration pour l’ensemble de son œuvre. Comment doit-on l’appeler ? Metteur en scène ou en espace, réalisateur, comédien, directeur artistique, adaptateur, lecteur, auteur, voix off, chanteur, scénographe ? Cliquez sur les réseaux et vous trouverez la réponse : Il rassemble, il aime tout, simplement. Digne des autres Jean-Pierre : les Bacri, Mocky, Marielle, Darroussin, son nom est aussi "beau" que les Beaumarchais, les Beaurivage, les Beltoise ou Belmondo. Tout est beauté dans une carrière de 40 ans consacrée pour moitié à ce beau repaire du Tracteur. Il sème là pendant vingt années tel un d’Artagnan opiniâtre et saisi la balle au bond avec le cercle du Grand Rond, vingt ans après… Donner du texte au corps ou réciproquement. ladepeche.fr, Cintegabelle. Au Tracteur: Acte II pour Jean-Pierre Beauredon - ladepeche.fr

Traductions du mot « opiniâtre »

Langue Traduction
Anglais obstinate
Espagnol obstinado
Italien ostinato
Allemand hartnäckig
Chinois 顽固
Arabe عنيد
Portugais obstinado
Russe упрямый
Japonais 頑固な
Basque burugogor
Corse obstinate
Source : Google Translate API

Synonymes de « opiniâtre »

Source : synonymes de opiniâtre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « opiniâtre »

Opiniâtre

Retour au sommaire ➦

Partager