Vivace : définition de vivace


Vivace : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VIVACE1, adj.

A. − [En parlant d'un être vivant]
1. Qui est doté d'une forte vitalité, qui est bâti pour vivre longtemps. Un des plus farouches [des combattants], Chante-en-hiver, avait été affreusement mutilé. C'était un Breton trapu et crépu, de l'espèce petite et vivace (Hugo, Quatre-vingt-treize, 1874, p. 158).
2. Qui fait preuve de vie, de dynamisme, d'enthousiasme. Au peuple le plus fort, le plus vivace, à celui qui par le travail, le génie, l'organisation du pouvoir, la pratique du droit possède à un degré supérieur la capacité politique, à celui-là le commandement (Proudhon, Guerre et paix, 1861, p. 222).[L'infirmière] ne réagit pas: elle était moins vivace que d'ordinaire (Sartre, Sursis, 1945, p. 30).
P. métaph. Le vierge, le vivace et le bel aujourd'hui Va-t-il nous déchirer avec un coup d'aile ivre Ce lac dur oublié que hante sous le givre Le transparent glacier des vols qui n'ont pas fui (Mallarmé, Poés., 1898, p. 67).
3. En partic. [En parlant d'un végét.] Plante vivace. Plante qui vit plus de deux ans en fleurissant et produisant à plusieurs reprises. De l'autre côté, un petit parc romantique, où d'étroites allées tournent autour de plates-bandes gazonnées, ornées de plantes vivaces, dont Gide connaît, surveille, protège, chaque pied (Martin du G., Notes Gide, 1951, p. 1384).
B. − [En parlant d'une chose]
1. [En parlant d'une teinte, d'une couleur, d'un coloris] Vigoureux, affirmé, éclatant. Le vert des arbres était si vivace, les nuances des fleurs si éclatantes, l'air et la lumière baignaient si joyeusement la vaste enceinte de souffles et de rayons (...) qu'on se sentait le désir de s'arrêter là et d'y planter sa tente (Gautier, Rom. momie, 1858, p. 242).
2. Qui appelle la vie, qui fortifie. Oui, tu l'as dit, c'est le soleil de Naples, son air vivace avec lequel on boit la vie (Dumas père, Teresa, 1832, I, 4, p. 148).
3. [En parlant d'une activité hum.] Qui est toujours et pour longtemps vivant, en bonne santé. La guerre, toujours vivace entre les nations, éclate rarement dans sa forme sanglante, entre les particuliers (Proudhon, op. cit., p. 56).
4. [En parlant d'une opinion, d'un sentiment, d'un souvenir] Dont il est difficile de se défaire, qui persiste longtemps et avec force. Haine, préjugé vivace. Il donnait une voix et une arme à son impatience de l'inégalité des individus devant l'intelligence et le renom, à sa rancune latente, honteuse, mais profonde et vivace des priviléges de la pensée (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p. 24).Cette scène, qui devait laisser dans l'esprit de Laurent un souvenir vivace et poignant, fut suivie de plusieurs autres scènes d'importance fort inégale (Duhamel, Nuit St-Jean, 1935, p. 209).
REM.
Vivacement, adv.D'une manière vivace, en faisant preuve d'une forte vitalité. Ah! comme je suis fier de cette belle intelligence, si sainte, si pieuse, si aimante et si vivacement riche! (Balzac, Lettres Étr., t. 3, 1846, p. 239).P. iron. Avec promptitude, brusquerie. Dieu m'accorde de défunter vivacement de cette manière! (Arnoux, Rhône, 1944, p. 204).
Prononc. et Orth.: [vivas]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. a) 1496 [éd. 1531] « (d'une abstraction) qui dure, se maintient longtemps » (Jean de Vignay, Mir. histor., XXV, 64 ds Gdf. Compl.: homme de vivace ancienneté); b) ca 1590 « (d'une affection) id. » (Montaigne, Essais, III, 13, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 1042: La cholique est souvent non moins vivace que nous); 2. a) 1546 « (d'une personne) doué d'une grande vitalité » (Rabelais, Tiers Livre, II, 87, éd. M. A. Screech, p. 32: elle [la jeunesse] est vivace, alaigre, brusque, movente); 1611 « (id.) constitué pour vivre longtemps » (Cotgr.); b) 1718 « (d'un animal, d'une plante) id. » (Ac.). Empr. au lat.vivax, -acis, « qui vit longtemps (d'une personne, d'une plante); animé, vif, bouillant ». Bbg. Darm. 1877, p. 124 (s.v. vivacement).

VIVACE2, adj. et subst. masc.

MUSIQUE, le plus souvent inv.
I. − Adj. D'un mouvement vif, rapide, animé. Allegretto vivace. Je le chante [l'exercice] allegro vivace, entourée d'un cercle admiratif de petites filles qui soupirent d'envie (Colette, Cl. école, 1900, p. 235).
II. − Subst. masc. Beethoven a évité dans son manuscrit autographe, à l'intérieur du morceau, toute double barre, aux changements de mesure (au passage du vivace 2/4 à l'adagio espressivo 3/4, et vice versa) (Rolland, Beethoven, t. 2, 1937, p. 427).
P. métaph. L'homme d'action halète dans la mêlée des accords, au galop des vivaces; il triomphe majestueusement dans les adagios (Proust, Plais. et jours, 1896, p. 182).
Prononc.: [vivatʃe]. Étymol. et Hist. 1765 (Encyclop., s.v. vif). Mot ital. signifiant « vif », terme de mus. att. en 1705 (Brossard), du lat. vivax, -acis, v. vif. Cf. l'angl. vivace (1683, Purcell ds NED).
STAT. Vivace1 et 2. Fréq. abs. littér.: 445. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 473, b) 658; xxes.: a) 890, b) 599.

Vivace : définition du Wiktionnaire

Adjectif 1

vivace \vi.vas\

  1. Qui a une grande vitalité.
    • Il semble que la tradition politique de la classe ouvrière européenne soit encore vivace dans certains pays, alors qu’elle est étouffée en Amérique, où pourtant aussi elle a existé. — (Herbert Marcuse, Débat sur le problème de la violence dans l’opposition, dans La fin de l’Utopie, traduction de Liliane Roskoff & Luc Weibel, 1968)
  2. (Figuré) Ce qui est de longue durée ou difficile à détruire.
    • Chez les possédants, l'agitation sociale réveille une vieille hantise particulièrement vivace chez les bourgeois français : la peur de l'ouvrier. — (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, page 13)
  3. (Botanique) Se dit d’une plante vivant plus de deux ans et capable de produire plusieurs floraisons.
    • Ainsi, parmi les plantes ligneuses, le sureau et la plupart des chèvres-feuilles sont toujours les premières qui feuillent ; parmi les plantes vivaces, le safran et la tulipe. — (Louis-Auguste Clavel de Saint-Geniez, Traité de botanique, t.1, Paris, Louis Vivès, 1855, page 84)
    • Cette plante est extraordinairement vivace, elle ne se resème pas chaque année comme le chanvre et le lin: elle est perpétuelle, et devient de plus en plus vigoureuse et féconde. — (La ramie, nouveau textile soyeux: communication présentée à la Société des sciences industrielles de Lyon, dans la séance du 14 février 1877, par M. Léger, Lyon : Imprimerie Storck, 1877, page 6)

Adjectif 2

vivace \vi.va.tʃe\

  1. (Italianisme) (Musique) Se dit d’un mouvement musical vif et rapide
    • Écouter un allegro vivace.

Nom commun

vivace \vi.vas\ féminin

  1. (Botanique) Plante vivant plus de deux ans et capable de produire plusieurs floraisons.
    • L’entretien des vivaces est long et délicat mais ces plantes permettent d’obtenir de superbes effets dans les massifs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Vivace : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIVACE. adj. des deux genres
. Qui a une grande vitalité. Le corbeau, le cerf sont des animaux vivaces. Il se dit figurément de Ce qui est de longue durée ou difficile à détruire. Les préjugés sont vivaces. En termes de Botanique, il se dit des Plantes qui repoussent plusieurs années de suite, quoi que leurs tiges se renouvellent chaque année. L'aristoloche, la violette sont des plantes vivaces.

Vivace : définition du Littré (1872-1877)

VIVACE (vi-va-s') adj.
  • 1Qui a en soi les principes d'une longue vie. Homme vivace. Ils [les phoques] sont très durs et très vivaces : ils ne meurent pas facilement, dit un témoin oculaire, Buffon, Quadrup. t. VI, p. 295. Que je me sens mortel près de ce tronc vivace [un chêne], Dont la nature a fait un de ses monuments ! P. Lebrun, Poés. t. I, 29.
  • 2 Terme de botanique. Il se dit d'une plante herbacée qui dure plusieurs années, sans conserver cependant ses tiges qui reparaissent tous les ans au printemps ; il est opposé à annuel et à bisannuel. Les plantes vivaces épuisent les champs par la longévité de leurs racines, et traversent les années en attendant les jours réservés à leur reproduction, Ramond, Instit. Mém. scienc. 1823, t. VI, p. 95.
  • 3 Fig. Difficile à détruire. Remords vivace. Préjugé vivace.

HISTORIQUE

XVIe s. La cholique est souvent non moins vivace que vous ; il se veoid des hommes auxquels elle a continué depuis leur enfance jusques à leur extreme vieillesse, Montaigne, IV, 271.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vivace »

Étymologie de vivace - Littré

Provenç. vivatz, viatz ; ital. vivace ; du lat. vivacem, de vivere, vivre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de vivace - Wiktionnaire

(1469) (Adjectif 1 et nom commun) Du latin vivax.
(Date à préciser) De l’italien vivace.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vivace »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vivace vivas play_arrow

Citations contenant le mot « vivace »

  • Décédé samedi matin, Alex Dupont avait entraîné l’Olympique de Charleville et le CS Sedan Ardennes. Le souvenir d’un « mec bien » y est encore vivace. Journal L'Ardennais abonné, Football : disparu samedi matin, Alex Dupont a marqué les Ardennes
  • en musique, le terme italien « vivace » désigne un rythme entraînant. appliqué aux plantes, l’adjectif français « vivace » désigne la persistance et au sens premier, il caractérise ce qui est doté d’une forte vitalité. Sur une playlist ininterrompue qui, à plus ou moins 150 pulsations par minute, va comme un torrent de Britney Spears à Telemann, les deux danseurs de Vivace, absorbent, apprivoisent ou subissent le battement de la vie qui déborde. Radio Intensité, BLOIS (41) - Danse : Vivace | Radio Intensité
  • Si le souvenir de l'effondrement du viaduc Morandi est toujours aussi vivace, la blessure infligée à Gênes est en partie refermée. Deux ans après la tragédie qui a coûté la vie à 43 personnes il est de nouveau possible de traverser le val Polcevera. Le pont San-Giorgio , en référence au saint patron de la ville, est inauguré en grande pompe ce lundi. « Ce pont nous l'avons réalisé en un temps record. C'était notre premier objectif, pour recoudre cette blessure sur le territoire et dans les coeurs », affirme l'un des chefs de projets, Francesco Poma. Les Echos, Deux ans après la catastrophe, Gênes inaugure son nouveau viaduc | Les Echos
  • Soixante-seize ans après ces événements, le devoir de Mémoire est toujours aussi vivace, comme on a pu le constater dimanche sur le site du Mémorial où étaient rassemblées les autorités civiles, et militaires ainsi que les représentants et porte-drapeaux des associations d’anciens combattants et des citoyens. ladepeche.fr, Aubin. 76 ans après la tragédie de Gelles, le souvenir est toujours vivace - ladepeche.fr
  • Le platycodon (Platycodon grandiflora ou Platycodon grandiflorus) ou campanule à grandes fleurs est une plante vivace herbacée, appartenant à la famille des Campanulacées, bien connue pour sa floraison durable et généreuse. Il forme une touffe érigée au port évasé de 40 à 60 cm, pour une largeur de 30 cm. Ses tiges peu ramifiées portent de nombreuses feuilles lancéolées bleu vert dont les bords sont dentés de manière irrégulière. Les boutons floraux globuleux, qui lui valent son nom commun de plante ballon, s'ouvrent en coupes étoilées à 5 pétales pointus, de 5 cm d'un bleu unique marqué de veines plus sombres qui créent un joli contraste, certaines sont blanches ou rose pâle. , Le platycodon, une vivace peu exigeante et une profusion de grandes fleurs étoilées
  • Depuis toujours, surtout en France où l'on a couronné Voltaire, enterré Hugo comme un roi, canonisé Proust et enrôlé Gide, Camus, Malraux, Sartre et Mauriac comme directeurs de conscience, le respect admiratif pour l'écrivain est resté vivace. De Bernard Pivot / Le Métier de lire
  • L'absence n'est-elle pas, pour qui aime, la plus certaine, la plus efficace, la plus vivace, la plus indestructible, la plus fidèle des présences ? De Marcel Proust / Les Plaisirs et les jours
  • Le désir est notre plus vivace ennemi. De Hazrat Ali
  • Le vierge, le vivace et le bel aujourd'hui […]. Stéphane Mallarmé, Poésies, Plusieurs sonnets

Images d'illustration du mot « vivace »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vivace »

Langue Traduction
Corse perenne
Basque iraunkorrak
Japonais 多年生
Russe круглогодичный
Portugais perene
Arabe الدائمة
Chinois 多年生
Allemand mehrjährig
Italien perenne
Espagnol perenne
Anglais perennial
Source : Google Translate API

Synonymes de « vivace »

Source : synonymes de vivace sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vivace »



mots du mois

Mots similaires