La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « invulnérable »

Invulnérable

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin invulnérable invulnérables

Définitions de « invulnérable »

Trésor de la Langue Française informatisé

INVULNÉRABLE, adj.

Qui n'est pas vulnérable.
A. −
1. [En parlant d'un animé] Qui ne peut être physiquement blessé. Mon coup de pistolet n'avait fait qu'une écorchure! Le monstre invulnérable (...) me dit : « Pourquoi tentez-vous l'impossible, jeune homme? Je vous ai prévenu que j'avais la tête à l'épreuve des balles... » (About, Roi mont.,1857, p. 235).Quant aux canards, ils demeurent à peu près invulnérables lorsqu'on tire sur eux de face; les plumes forment carapace sur laquelle le petit plomb glisse (Gide, Retour Tchad,1928, p. 912).
Invulnérable à + subst. (rare).Ô princes, (...) vous frottez vos bras, vos reins et vos échines (...) D'huile magique à rendre invulnérable aux coups (Hugo, Légende, t. 6, 1883, p. 103).
Emploi subst., rare. Ce jeune homme, qui seul n'avait pas une blessure, superbe, sanglant, charmant, indifférent comme un invulnérable (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 499).
2. P. anal. [En parlant d'un inanimé concr.]
a) Invulnérable à + subst.Qui ne peut être atteint, endommagé par. Les solides constructions du cloître, dont les toits sont couverts de larges dalles qui les rendent invulnérables aux coups de vent, aux orages et à l'action du soleil (Balzac, Langeais,1834, p. 194).
b) Domaine milit.Qui ne peut être pris, vaincu. Garnison, ville invulnérable. L'endroit de la muraille le plus invulnérable, et à cause de cela même, dégarni de sentinelles (Flaub., Salammbô, t. 2, 1863, p. 97).De telles unités [des sous-marins] sont pratiquement invulnérables et leur chance de survie en cas de conflit atomique est très grande (Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 180).
B. − Au fig.
1. [En parlant d'une pers. ou p. méton. d'un trait de son comportement]
a) Qui est moralement au-dessus de toute atteinte. Synon. invincible.Cristobal Colon, personnage (...) d'une volonté magnifique et d'un courage invulnérable (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 163):
La musique! J'ai cru longtemps qu'elle me protégerait de tout. Je vivais dans la musique et j'étais comme dans une citadelle, au plus épais des nuages. Je vis toujours dans la musique, mais je sens bien que je ne suis plus invulnérable. Tout me fait mal. Duhamel, Terre promise,1934, p. 218.
Invulnérable à + subst.Qui ne peut être atteint par. Invulnérable à la fatigue, l'injure. Vous, une longue vie passée dans la sainteté vous a rendus invulnérables aux tentations (Mérimée, Théâtre C. Gazul,1825, p. 135).Elzelina (...) invulnérable à la distraction et maîtresse de soi jusqu'au sein des abandons (Arnoux, Roi,1956, p. 230).
b) Que l'on ne peut atteindre dans sa position hiérarchique, sociale. Synon. intouchable (fam.).Un homme politique invulnérable. À ce poste, il se croyait invulnérable (Lar. Lang. fr.).Le grand homme irréprochable incorruptible invulnérable infaillible (Prévert, Paroles,1946, p. 157).
2. [En parlant d'une chose abstr.] Qui est au-dessus de toute atteinte, qu'on ne peut discuter. Je n'ai pas acheté la natte de votre mère, ni les lunettes pour Decaudin. J'ai une raison honteuse, secrète, mais invulnérable. Je n'ai pas un sou (Sand, Corresp., t. 1, 1831, p. 196).Ils [les officiers] continuent, chaque soir, après les débats, à vivre dans le milieu où la trahison de l'accusé [Dreyfus] est un axiome invulnérable (Martin du G., J. Barois,1913, p. 424).
Prononc. et Orth. : [ε ̃vylneʀabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1509 « qui ne peut être blessé » ici, en parlant d'Achille (Lemaire de Belges, Illustr. des Gaules ds Œuvres, éd. J. Stecher, t. 1, p. 280); 1629 cœur... invulnérable (Corneille, Mélite, II, 4). Empr. au lat.invulnerabilis « invulnérable » au propre et au figuré. Fréq. abs. littér. : 152.
DÉR.
Invulnérabilité, subst. fém.Caractère de celui ou de ce qui est invulnérable. a) [Correspond à invulnérable A] À mesure que l'artillerie a progressé, la valeur du cuirassement [d'un navire] a été en diminuant. Il a bientôt fallu renoncer à l'invulnérabilité (Croneau, Constr. nav. guerre, t. 2, 1892, p. 62).L'invulnérabilité qui prolongeait dans les villages les personnes âgées (Colette, Belles sais., Discours de réception, 1936, p. 210).b) [Correspond à invulnérable B] Ces demi-passions à la Française, n'avaient servi qu'à me convaincre davantage de l'invulnérabilité de mon cœur (Restif de La Bret., M. Nicolas,1796, p. 4).Son égoïsme lui crée une sorte d'invulnérabilité. Il oppose à tout l'avenant un : « Qu'est-ce que cela peut bien me faire? » (Gide, Journal,1943, p. 167).[ε ̃vylneʀabilite]. 1resattest. 1732, oct. (Mercure de France d'apr. Trév. 1752-71), 1778 (Restif de La Bret., Vie de mon père, p. 260 d'apr. R. Arveiller ds Mél. Franck, 1957, p. 13); de invulnérable, suff. -(i)té*. Fréq. abs. littér. : 11.
BBG. Gohin 1903, p. 272 (s.v. invulnérabilité).

Wiktionnaire

Adjectif - français

invulnérable \ɛ̃.vyl.ne.ʁabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut être blessé.
    • La Fable dit qu’Achille était invulnérable, excepté au talon.
    • (Figuré) Être invulnérable aux traits de la médisance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INVULNÉRABLE. adj. des deux genres
. Qui ne peut être blessé. La Fable dit qu'Achille était invulnérable, excepté au talon. Fig., Être invulnérable aux traits de la médisance.

Littré (1872-1877)

INVULNÉRABLE (in-vul-né-ra-bl') adj.
  • Qui n'est pas vulnérable. Souviens-toi du jour épouvantable Où ce fier Espagnol, terrible, invulnérable…, Voltaire, Alz. II, 4. Achille invulnérable à qui les dieux ont fait une armure défensive très inutile, Voltaire, Lois de Minos, Note.

    Fig. Il [le sage des stoïciens] est invulnérable aux injures, La Mothe le Vayer, Vertu des païens, II, Zénon. Une grande âme est au-dessus de l'injure, de l'injustice, de la douleur, de la moquerie ; et elle serait invulnérable, si elle ne souffrait pas la compassion, La Bruyère, XI.

    Le poste des invulnérables, s'est dit quelquefois pour mont pagnote (voy. PAGNOTE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

INVULNÉRABLE. Ajoutez :
2Invulnérable à, qui ne peut être blessé par. Mon cœur à tous ses traits demeure invulnérable, Corneille, Lexique, éd. Marty-Laveaux. Socrate était aussi invulnérable aux richesses qu'Ajax au fer, Racine, Lexique, éd. P. Mesnard.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « invulnérable »

(Siècle à préciser) Du latin invulnerabilis → voir in- et vulnérable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. invulnerabilis, de in… 1, et vulnerabilis, vulnérable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « invulnérable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
invulnérable ɛ̃vylnerabl

Fréquence d'apparition du mot « invulnérable » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « invulnérable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « invulnérable »

  • Il nous faut devenir adultes pour comprendre que les adultes n'existent pas et que nous avons été élevés par des enfants que l'armure de nos rires rendaient faussement invulnérables.
    Christian Bobin
  • Alors un patron est-il invulnérable finalement ? "Oui, il est obligé de l'être. Ce sentiment d'invulnérabilité c'est un moyen de résister à la pression, de résister à tout ce qui vous arrive. Pour les salariés, pour la direction, pour l'entreprise, c'est une obligation d'être ou de paraître invulnérable, invincible", assure Christian Streiff qui ne voit pas d'alternative à cet état de fait.
    La Tribune — Une Epoque Formidable : les grands patrons sont-ils invulnérables ?
  • L’humilité rend invulnérable.
    Marie von Ebner-Eschenbach — Aphorismes
  • Que l'homme n'aime rien, et il sera invulnérable.
    Tchouang-Tseu — La Tentation d'exister
  • « Dans l’ensemble, les gens sont très respectueux des consignes et nous nous assurons que les opérations se déroulent dans des conditions sécuritaires. Il y en a bien quelques-uns qui se croient invulnérables, mais nous les rappelons à l’ordre ! » M. Couillard rappelle que, depuis samedi, le port du masque est obligatoire dans la boutique et dans les aires communes.
    La Presse — Les verts pris d’assaut par les golfeurs
  • Souvent, ceux qui sont au pouvoir se croient invulnérables.
    Françoise Giroud — La rumeur du monde

Traductions du mot « invulnérable »

Langue Traduction
Anglais invulnerable
Espagnol invulnerable
Italien invulnerabile
Allemand unverwundbar
Chinois 无敌的
Arabe منيع
Portugais invulnerável
Russe неуязвимый
Japonais 不死身
Basque invulnerable
Corse invulnerabile
Source : Google Translate API

Antonymes de « invulnérable »

Combien de points fait le mot invulnérable au Scrabble ?

Nombre de points du mot invulnérable au scrabble : 16 points

Invulnérable

Retour au sommaire ➦