Réparer : définition de réparer


Réparer : définition du Wiktionnaire

Verbe

réparer \ʁe.pa.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Remettre en état ce qui a été endommagé.
    • Elle avait tenu, par coquetterie d’intendante , à lui faire visiter toute l'installation vinicole, depuis le hangar où se réparaient les fûts jusqu'aux caves où les crus de réserve hérissaient leurs milliers de bouteilles. — (Victor Margueritte, Un cœur farouche, Paris : Ernest Flammarion, 1921 p. 169)
    • Trois croix voisinaient avec celle qui marquait la tombe d’un matelot autrichien. Un ours blanc avait essayé de violer cette dernière que nous avons réparée […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Dans mon demi-sommeil je pense à ces défectuosités du gréement […] et à tout ce qu’il faudra réparer aux îles Bermudes, avant de continuer ma croisière. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Dès sa première communion, gagé par l’un ou par l'autre, […], il était sans l’avoir appris devenu habille à menuiser, à charronner, à réparer un coutre, à ferrer un cheval. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 10)
    • Jean Robin (Ad. Sénégal) fut ainsi dépanné un jour par un forgeron maure (un mallem) « qui, alors que je me trouvais en panne dans un village de brousse, parce que la camionnette à gazogène (c'était pendant la guerre) avait un cylindre fendu, le répara à l'aide d'un morceau de théière en étain […]. » — (Bernard Viollier, Les conditions d'exercice du métier, dans La France d'outre-mer (1930-1960), sous la direction de Jean Clauzel, Karthala Éditions, 2003, page 96)
    • La nuit, il réparait son vieux fourgon qui pissait l’huile de partout, puis il partait avant le lever du jour pour Rungis. — (Margot D. Marguerite, La vieille dame qui ne voulait pas mourir avant de l'avoir refait, La Manufacture de livres - 12/21, 2017)
  2. (Arts) Ôter les défauts d’aspect, mettre la dernière main à un ouvrage
    • Réparer une figure qui a été jetée en moule,
    • Réparer un cadre, des moulures, etc., en les grattant pour leur rendre les formes que les couches de blanc ont altérées ou masquées.
  3. (Figuré) Rétablir dans l'état précédent.
    • Réparer ses affaires, sa fortune ébranlée ou détruite.
    • Réparer ses forces.
    • Réparer l’honneur, la réputation de quelqu’un.
  4. (Au sens moral) Effacer, faire disparaître.
    • Il tâche de réparer sa faute.
    • Réparer une sottise, une bévue.
    • Il a bien réparé ses torts.
    • Réparer la honte d’une défaite.
    • C’est un mal qu’on ne peut réparer, qui ne peut se réparer.
    • Réparer un oubli.
  5. Donner des satisfactions proportionnées, des contreparties, des dédommagements
    • Réparer une offense, une injure.
    • Un tel affront ne se répare pas.
    • Réparer le dommage que l’on a causé à quelqu’un.
    • (Absolument)Hercule a la fougue d’Achille, mais bien plus de bonté. S’il a méfait, il se repent, répare. — (Jules Michelet, Bible de l’Humanité, Calmann-lévy, 1876, p.223)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Réparer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉPARER. v. tr.
Remettre en état ce qui a été endommagé. Cette maison va s'effondrer, si vous ne la réparez. Cette église a besoin d'être réparée. Réparer les brèches d'une muraille. Réparer un fossé, un canal, une route. Il y a beaucoup à réparer à cette voiture. Réparer une montre, une pendule. Réparer une figure qui a été jetée en moule, Oter les défauts qui y sont survenus par le jet, la polir, y mettre la dernière main. Les doreurs sur bois disent de même : Réparer un cadre, des moulures, etc., Les gratter pour leur rendre les formes que les couches de blanc ont altérées ou masquées. Fig., Réparer ses affaires, Rétablir sa fortune ébranlée ou détruite. Fig., Réparer ses forces, Rétablir ses forces. Fig., Réparer l'honneur, la réputation de quelqu'un, Donner toutes les satisfactions convenables à quelqu'un dont on a offensé l'honneur, dont on a blessé la réputation.

RÉPARER signifie, au sens moral, Effacer, faire disparaître. Il tâche de réparer sa faute. Réparer une sottise, une bévue. Il a bien réparé ses torts. Réparer la honte d'une défaite. C'est un mal qu'on ne peut réparer, qui ne peut se réparer. On dit dans un sens analogue : Réparer un oubli. Réparer une offense, une injure, Donner des satisfactions proportionnées à cette offense, à cette injure. On dit de même : Un tel affront ne se répare pas. Réparer le dommage que l'on a causé à quelqu'un, Dédommager quelqu'un du tort qu'on lui a fait. Il s'emploie aussi absolument. Vous avez fait le mal : à vous de réparer. Réparer une perte, S'en dédommager. Il travaille à réparer ses pertes. La mort de cet homme est une perte qu'on ne saurait réparer. Réparer le temps perdu, réparer la perte du temps, Profiter mieux du temps qu'on n'a fait par le passé, en faire un meilleur usage; redoubler son travail pour faire en peu de temps ce qu'on avait négligé de faire jusqu'alors. Dans le langage de la Chevalerie, Réparer les torts, Venger les injures reçues, rétablir dans leurs droits ceux qui en avaient été dépouillés.

Réparer : définition du Littré (1872-1877)

RÉPARER (ré-pa-ré) v. a.
  • 1Remettre en bon état. refaire, raccommoder. Réparer un mur, un chemin, un fossé, un canal. Réparer des armes. Cette redoutable infanterie de l'armée d'Espagne, dont les gros bataillons serrés semblables à autant de tours, mais à des tours qui sauraient réparer leurs brèches…, Bossuet, Louis de Bourbon. Tout siége de grande ville exige des frais immenses ; et, quand il faut réparer chez soi un village ruiné, on le néglige, Voltaire, Louis XIV, 20.

    Absolument. Conserver et réparer est presque aussi beau que faire, Voltaire, Dict. phil. Médecins. Il est plus aisé de détruire que de réparer, Raynal, Hist. phil. I, 11.

  • 2Adoucir les traits de la lime rude, ou effacer les o ups de marteau qui sont restés après le planage

    Réparer une étoffe de laine, y faire revenir le poil par le moyen du chardon.

    Terme de doreur sur bois. Réparer un cadre, des moulures, les gratter pour leur rendre les formes que les couches de blanc ont altérées ou masquées.

    Terme de beaux arts. Réparer une figure qui a été jetée en moule, ôter les défauts qui y sont survenus par le jet, y mettre la dernière main.

    Terme de numismatique. Faire reparaître les mots et les figures d'une médaille fruste.

  • 3Réparer le sang de quelqu'un, continuer sa race. Je veux qu'un petit-fils puisse y tenir ton rang, Soutenir ma vieillesse et réparer mon sang, Corneille, le Ment. II, 5.

    Régénérer. L'amour du Père par lequel il a voulu réparer les hommes, Bossuet, 2e serm. Nativ. 1.

  • 4 Fig. Rétablir. Le ciel même peut-il réparer les ruines De cet arbre séché jusque dans ses racines ? Racine, Athal. I, 1. Je vais avec Brutus, en ces murs désolés, Rappeler la justice et nos dieux exilés… Et de la liberté réparer les ruines, Voltaire, M. de Cés. III, 7.

    Réparer ses affaires, rétablir sa fortune.

    Remédier à. Le lait, qui est l'unique remède, ne peut pas réparer tant de sécheresse, Sévigné, 23 mars 1672.

    Réparer ses forces, les rétablir. Réparez promptement votre force abattue, Racine, Phèd. I, 3.

    Réparer son honneur, effacer, par quelque bonne action, la honte d'une mauvaise action précédente. Que si les rois de l'Inde et de l'Égypte étaient assez prudents pour ne se pas compromettre avec des lions, il [le roi de Scythie] était assez courageux pour ne pas dédaigner ce combat, et qu'il réparerait l'honneur du diadème, Voltaire, Princ. de Babyl. I.

    Réparer l'honneur, la réputation de quelqu'un, donner satisfaction à quelqu'un dont on a offensé l'honneur ; et aussi le venger.

  • 5Effacer, faire disparaître. Mon père cependant répare sa défaite, Corneille, Sophon. I, 4. L'argent répare toute chose, La Fontaine, Scamandre. En déplorant vainement les fautes qui ont ruiné nos affaires, une meilleure réflexion nous apprend à déplorer celles qui ont perdu notre éternité, avec cette singulière consolation qu'on les répare quand on les pleure, Bossuet, Reine d'Anglet. Mon disciple, mon fils, viens réparer ma honte, Boileau, Chapelain décoiffé, SC. 3. Ce n'est point à vous à réparer ni ses malheurs, ni ses sottises, Maintenon, Lett. à Mme d'Aubigné, 20 oct. 1681. Même elle avait encor cet éclat emprunté Dont elle eut soin de peindre et d'orner son visage Pour réparer des ans l'irréparable outrage, Racine, Athal. II, 5. Souffrez que de vos pleurs je répare l'outrage, Racine, Bérén. IV, 2. Que ne puis-je aussi bien, par d'utiles secours, Réparer promptement mes injustes discours ! Racine, Iph. III, 4. C'est ainsi que notre pécheresse répara l'injuste usage qu'elle avait fait de son cœur, Massillon, Carême, Pécheresse. Si j'avais fait une faute à cent ans, je voudrais la réparer à cent et un, Voltaire, Lett. Thibouville, 26 nov. 1777. L'empereur traita généreusement le pape [Clément VII prisonnier], pour réparer aux yeux des catholiques, dont il avait besoin, le scandale de Rome saccagée, Voltaire, Ann. Emp. Charles-Quint, 1529. Le désir de plaire qu'inspire quelquefois le besoin de réparer des torts, Staël, Corinne, XX, 4.

    On dit dans un sens analogue : réparer un oubli.

    Réparer une offense, une injure, donner des satisfactions proportionnées à cette offense, à cette injure. Ah ! seigneur, est-il rien qui répare l'injure Que fait à l'innocence un moment d'imposture ? Corneille, Nicom. IV, 1. Il est vrai qu'un écrivain satirique, après avoir outragé des hommes célèbres, croit réparer ses insultes par les éloges qu'il leur donne après leur mort, D'Alembert, Mél. litt. Œuv. t. III, p. 276, dans POUGENS.

    Réparer le passé, faire oublier par des actions meilleures les actions passées. Les désirs continuels de plaire au roi et de réparer le passé, Sévigné, à Bussy, 25 avr. 1687.

  • 6Compenser. Est-il quelque défaut que les biens ne réparent ? Corneille, Mél. IV, 1. Si quatre mille écus de rente bien venants, Une grande tendresse et des soins complaisants, Peuvent, à son avis, pour un tel mariage, Réparer entre nous l'inégalité d'âge, Elle peut m'épouser ; sinon, choisir ailleurs, Molière, Éc. des mar. I, 2. Je veux jusqu'au trépas incessamment pleurer Ce que tout l'univers ne peut me réparer, Molière, Psyché, II, 1. C'est une peine incroyable pour moi de ne pouvoir causer avec vous ; c'est m'ôter une satisfaction que rien ne peut réparer, Sévigné, 8 avr. 1676. Son bien répare assez le manque de noblesse, Th. Corneille, la Comt. d'Org. IV, 8. J'approuvais tout [d'un festin] pourtant de la mine et du geste, Pensant qu'au moins le vin dût réparer le reste, Boileau, Sat. III. L'Europe a vu avec surprise cette femme [Catherine Ire], qui ne sut jamais ni lire ni écrire, réparer son éducation et ses faiblesses par son courage, et remplir avec gloire le trône d'un législateur, Voltaire, Charles XII, 5. La politique, qui lie toutes les puissances de l'Europe par des négociations continuelles, et qui, réparant la faiblesse des unes ou tempérant la force des autres, les tient toutes, malgré leur ambition, dans un équilibre qui fait leur sûreté, Condillac, Étud. hist. III, 2.

    Réparer de, avec un infinitif, faire en compensation de. Vous trouverez mon fils à Marseille au devant de vous ; il doit bien cette civilité à notre gouverneur [M. de Chaulnes], pour réparer de n'avoir pas été jusqu'à Rome, Sévigné, à Coulanges, 14 août 1691.

    Réparer le temps perdu, réparer la perte du temps, profiter mieux du temps qu'on n'a fait par le passé.

    Réparer un dommage, dédommager d'une perte. Condamnez le criminel à vivre pour être utile ; qu'il travaille continuellement pour son pays, parce qu'il a nui à son pays ; il faut réparer le dommage ; la mort ne répare rien, Voltaire, Pol. et lég. Prix just. et human. 3.

    Réparer une perte, s'en dédommager. Philisbourg qui tint si longtemps le Rhin captif sous nos lois, et dont le plus grand des rois a si glorieusement réparé la perte, Bossuet, Louis de Bourbon. À l'âge où je suis on ne répare plus les pertes que mon cœur a faites, Rousseau, Hél. VI, 3.

  • 7Dans le langage de la chevalerie, réparer les torts, rétablir dans leurs droits ceux qui en avaient été dépouillés.
  • 8Se réparer, v. réfl. Être réparé. Pourvu que les ruines de votre tête se puissent réparer, et que sa beauté revienne avec les roses…, Guez de Balzac, liv. III, lett. 14. Les ruines d'une maison Se peuvent réparer ; que n'est cet avantage Pour les ruines du visage ! La Fontaine, Fabl. VII, 5.
  • 9Être effacé. Les affronts à l'honneur ne se réparent point, Corneille, Cid, II, 3. La médisance ne se répare point par la prière, ni l'injustice par l'aumône, Bourdaloue, Pénitence, 2e avent, p. 485.
  • 10Être remplacé. La mort de ces hommes uniques et qui ne se réparent pas, La Bruyère, IX.
  • 11Être reproduit. Je m'attends bien que, s'il disparaît des étoiles anciennes, il en paraît de nouvelles ; il faut que l'espèce se répare, Fontenelle, Mond. 5e soir. Platon veut même que l'on règle le nombre des mariages, de manière que le peuple se répare sans que la république soit surchargée, Montesquieu, Esp. XXIII, 17. Ce Dieu charmant enseigne au monde Le secret de se réparer, Bernis, Quatre sais. Print. Tout s'altère et tout se répare dans l'univers, Voltaire, Phil. Newt. III, 8. Ainsi l'eau, l'air, le feu, la terre se répondent, L'océan se répare, et nos champs se fécondent, Delille, Trois règ. III.
  • 12Être régénéré spirituellement. C'est une maxime établie que le bien nous coûte plus que le mal, et que c'est un ouvrage plus laborieux de se réparer que de se perdre, Bossuet, Sermons, vérit. convers. 2.

HISTORIQUE

XIIe s. Endementiers que [pendant que] il reparoient le temple, Machab. I, 4.

XIVe s. En cure de toutes plaies dont les os sont plaiés, que jamais la char ne soit consoudée par mire, se l'os n'est plainement reparé avant, Lanfranc, f° 10, verso.

XVe s. Ce fut en may que prez sont verds et coulourez de fleurs, bois revestus de fueilles et reparez de plusieurs manieres d'oysillons, Perceforest, t. II, f° 116. Elle avoit le viaire [visage] qui estoit blanc à merveilles, reparé de fin vermeil, ib. t. V, f° 44. Et mesmement ledit dauphin fut un peu blessé ; mais ses gens le tirerent hastivement hors du peril, et le menerent en autre lieu sur, où en bref temps il fut reparé et mis en bonne santé, Monstrelet, II, 2.

XVIe s. Il leur faisoit reparer et amender leurs faultes par actes de prouesse, Amyot, Sylla, 13. Voyans que les femmes mesmes se mocquoient d'eulx, et voulans reparer la honte qu'ilz avoient receue, Amyot, Dion, 50. Pompeius comme voulant reparer à l'envie que l'on en eust peu concevoir contre Caesar, pour l'amitié qu'il luy portoit, Amyot, Pomp. 81.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Réparer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

REPARER, v. act. (Gram.) c’est mettre ou restituer une chose dégradée, défectueuse, endommagée, en bon état. Il se dit au simple & au figuré ; on répare un mur, on répare une injure, on répare un dommage, on répare un tort.

Réparer, (Médailles.) réparer des médailles, c’est les retoucher ; ensorte qu’étant frustes & effacées, elles paroissent nettes & lisibles. Pour cela, on enleve la rouille avec le burin, on rétablit les lettres, on polit le champ, & on ressuscite des figures qui ne paroissoient presque plus. Quand les figures sont rongées, on prend une espece de mastic que l’on applique au métal, & que l’on retaille ensuite très proprement, pour faire croire que les figures sont entieres & bien conservées ; c’est une ruse qu’on a souvent mis en usage, les connoisseurs gardent leurs médailles sans les réparer, parce que rien ne contribue tant à les gâter. Voyez Joubert, scienc. des médailles. (D. J.)

Réparer, en terme de Doreur sur bois, est proprement l’action de découvrir la sculpture qu’on avoit remplie en blanchissant une piece, voyez Blanchir. Cette opération suit immédiatement le blanchissement, & se fait avec des fers plus ou moins gros que l’on reprend à plusieurs fois. Voyez les fig. Pl. du Doreur ; on y voit un ouvrier qui répare.

Réparer, terme de Ferblantier ; c’est abattre avec le marteau à reparer, les inégalités que le marteau à emboutir à tête à diamant a formées ; cela donne aussi à la piece que l’on travaille un luisant fort beau. Ce qui se fait avec un marteau propre à cet ouvrage. Voyez les Pl.

Réparer, une figure de bronze, de plâtre, &c. c’est en ôter ses barbes & ce qui se trouve de trop fort dans les joints & les jets du moule. On dit une statue bien nettoyée & réparée, & dans plusieurs autres ouvrages on se sert de ce mot, pour dire qu’on y met la derniere main.

Réparer, (Graveur-Cizeleur) c’est un terme dont se servent les Sculpteurs, les Cizeleurs & les Graveurs en relief, & en creux, pour exprimer l’action de finir & terminer leurs ouvrages, soit avec des limes, des burins, des échopes, des cizelets, &c. soit que ces ouvrages ayent été fondus ou non. Voyez Sculpture, Cizelure, Gravure, en relief & en creux.

Réparer, en terme d’Orfévre en grosserie ; c’est adoucir les traits d’une lime rude, avec laquelle on a ébauché une piece, où les coups de marteau qui y sont restés après le planage, voyez Planage & Planer. On se sert comme nous l’avons dit, des rifloirs dans cette opération. Voyez Rifloirs.

Réparer, terme de Potier d’étain ; il se dit des dernieres façons qu’on donne aux pieces ajoutées à la menuiserie ou poterie, & aux pieces de rapport ; pour cela, il faut épiler avec le fer à souder les jets & resouder ou remplir les retirures ou creux que la chaleur du moule occasionne quelquefois ; ensuite raper avec l’écouane ou la rape, gratter avec les grattoirs à deux mains ou sous-bras, & brunir avec les brunissoirs pareils. Voyez ces mots.

On acheve les cuillieres d’étain, en les grattant & brunissant ensuite ; à l’égard de celles de métal, après qu’elles sont grattées on les polit. Voyez Poli.

Réparer, (Sculpt.) une statue ou toute autre figure de fonte, c’est la retoucher avec le ciseau, le burin ou tout autre instrument pour perfectionner les endroits qui ne sont pas bien venus ; on en ôte les barbes & ce qu’il y a de trop dans les joints & dans les jets. Voyez Statue, voyez aussi Fonte.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Réparer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « réparer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « réparer »

Étymologie de réparer - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin reparare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de réparer - Littré

Provenç. et espagn. reparar ; ital. riparare ; du lat. reparare, de re, et parare, disposer. Voy. PARER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « réparer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réparer repare play_arrow

Conjugaison du verbe « réparer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe réparer

Citations contenant le mot « réparer »

  • Le smartphone est bien plus qu’un téléphone, il est le centre névralgique de notre vie numérique et physique. Des réseaux sociaux, à votre banque, en passant par votre billet de tramway, tout passe par ce bijou de technologies, qui se révèlent bien vite très fragiles. Que faire si l’écran de votre smartphone est cassé ou quand votre mobile ne répond plus ? Pas de panique, nous allons vous expliquer comment réparer au mieux et au plus vite votre mobile. Frandroid, Écran cassé, batterie usée... comment faire réparer son smartphone ?
  • Avant de commencer la réparation, il est important de connaître le core de votre planche, c'est-à-dire le type de pain de mousse qui a servi de base à sa conception. Le pain de mousse qui forme le squelette de votre planche peut être en polyuréthane ou en polystyrène. Il est important de faire la différence entre les deux, car si les planches en polyuréthane peuvent se réparer aussi bien avec de la résine polyester ou époxy, les planches en polystyrène fondent au contact de la résine polyester. Surf-report.com, Comment réparer sa planche de surf ?, Pour réparer sa précieuse planche de surf, il faut respecter quelques étapes.
  • Apple permet désormais à des enseignes indépendantes en France de réparer les iPhone cassés. L'utilisateur disposera ainsi de plus de choix pour faire réaliser cette tâche. Frandroid, Faire réparer votre iPhone va devenir un peu plus simple
  • Les hommes sont comme les horloges : bons, ils servent très longtemps ; mauvais personne ne peut les réparer. De Max Aub / Contes certains
  • L'humanité serait depuis longtemps heureuse si les hommes mettaient tout leur génie non à réparer leurs bêtises, mais à ne pas les commettre. De George Bernard Shaw
  • Les ruines d'une maison Se peuvent réparer : que n'est cet avantage Pour les ruines du visage ! De Jean de La Fontaine / Fables
  • On demande pardon quand tout est gâché et que cette absolution tardive ne peut plus rien réparer. De Hubert Aquin / L'invention de l'amour
  • Elle eut soin de peindre et d'orner son visage. Pour réparer des ans l'irréparable outrage. De Jean Racine
  • Il faut rougir de faire une faute, et non de la réparer. De Jean-Jacques Rousseau / Emile ou de l’éducation
  • L'aveu des fautes ne coûte guère à ceux qui sentent en eux de quoi les réparer. De Marquise de Lambert
  • Quand le bateau est au milieu du fleuve, il est bien tard pour réparer l’avarie. De Proverbe chinois
  • Penche-toi sur ton passé, répare ce que tu peux réparer, et tâche de profiter de ce qui te reste. De Philip Roth / Un homme

Images d'illustration du mot « réparer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « réparer »

Langue Traduction
Corse riparà
Basque konpondu
Japonais 修正する
Russe исправить
Portugais consertar
Arabe لإصلاح
Chinois 修理
Allemand reparieren
Italien aggiustare
Espagnol reparar
Anglais to fix
Source : Google Translate API

Synonymes de « réparer »

Source : synonymes de réparer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « réparer »


Mots similaires