Compenser : définition de compenser


Compenser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

COMPENSER, verbe trans.

Faire équilibre à un fait ou un effet, généralement négatif ou défavorable, par un effet opposé.
A.− [Le sujet désigne la chose qui constitue une compensation] Fréq. au passif. Compenser qqc. ou être compensé par qqc.Ce fermier a eu de bonnes et de mauvaises années, les unes compensent les autres. Le gain de cette année compense la perte de la précédente (Ac.1835-1932).Le désavantage d'être au-dessous des princes est richement compensé par l'avantage d'en être loin (Chamfort, Caractères et anecdotes,1794, p. 148).La pauvre grand'mère ne croit pas à Dieu, ni que rien, au delà de la mort, compensera sa triste vie (Gide, Journal,1926, p. 821).Il en faudra, des semaines de pluie, pour compenser cette journée claire (G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Le Désert de Bièvres, 1937, p. 134):
1. Les gémissements des personnes aisées sont-ils autre chose qu'un gaspillage du temps social compensé par le travail des classes laborieuses qui, moins favorisées de dame fortune, renforcent les leurs? Villiers de L'Isle-Adam, Contes cruels,1883, p. 241.
Emploi abs. En avril, Jersey est un paradis. L'hiver y est triste et noir, mais l'été compense (Hugo, Correspondance,1853, p. 139).Et puis j'ai la satisfaction d'être dans un milieu d'artistes, ça compense (Colette, L'Envers du music-hall,1913, p. 150).
Emploi pronom. Les biens et les maux se compensent (Ac. 1835-1932). Cette ardeur pour les hardies délices de l'existence militaire se compensait par de dures rancœurs (P. Bourget, Essais de psychol. contemp.,1883, p. 217).Mouvements de gyration se compensant réciproquement (H. Poincaré, Leçons sur les hyp. cosmogoniques,1911, p. 69):
2. Ah! La vie n'est pas faite pour rire! C'est une chose bien triste (...) surtout quand la pensée de Dieu n'y est pas; mais avec la pensée de Dieu, tout se compense, tout se rétablit. Les maux sont pris en patience, les chagrins s'adoucissent. Chênedollé, Journal,1832, p. 141.
B.− [Le suj. désigne une pers.] Compenser qqc. (par qqc.).Compenser un préjudice; compenser un inconvénient par un avantage, un mal par un bien. Il a compensé ce que je lui devais avec ce qu'il me doit (Ac.1835-1932) :
3. L'ignorance en matière de diététique est encore très étendue dans les pays les plus évolués, mais leurs habitants compensent les déséquilibres de ration par la quantité et la variété, ce que ne peuvent faire d'autres populations. Le Tiers monde,1956, p. 142.
Emploi abs. − Quand on a vécu comme moi, comment pourrait-on faire ce... chose... métier, si on ne... compensait pas quelquefois? (Malraux, La Condition humaine,1933, p. 299).
En partic.
DR. Compenser les dépens. Répartir les dépens entre les plaideurs.
MÉD. Réagir de façon à rétablir un équilibre physiologique en contrebalançant ou neutralisant les effets pathologiques d'une maladie. Compenser une lésion cardiaque.
PSYCHANAL. Réagir à une infériorité réelle ou imaginaire par la recherche de satisfactions dans un comportement secondaire. L'autoritaire souffre d'un sentiment permanent d'incomplétude qu'il a besoin de compenser sans cesse (Mounier, Traité du caractère,1946, p. 511).Compenser une infériorité, n'est-ce pas après tout satisfaire un désir secret? (M. Choisy, Qu'est-ce que la psychanalyse?1950, p. 154).
TECHNOL. Contenir, en leur opposant des effets contraires, les variations de certains appareils ou mécanismes. Lorsque le gouvernail [d'un navire] est compensé, l'étambot arrière (...) devient superflu et est supprimé (A. Croneau, Construction pratique des navires,t. 1, 1892, p. 292).Pour compenser un compas [à bord d'un aéronef], on devra (...) ramener à une valeur minime (...) le champ horizontal permanent causé par des fers durs (A.-B. Duval, L. Hébrard, Traité pratique de navigation aérienne,1928, p. 42, 43).
Rem. On rencontre ds la docum. le part. prés. adj. compensant, ante. Qui compense. Pourrait-on dire qu'il y a une compensation et que chaque individu représente les défauts et les qualités du type exagéré d'une manière compensante; je ne le crois pas (C. Bernard, Principes de méd. exp., 1878, p. 144).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃pɑ ̃se], (je) compense [kɔ ̃pɑ ̃:s]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) [Début xiiies. a. dauph. compensar « équilibrer » (Trad. du Code de Justinien, fol. 34 ds Rayn. t. 4, p. 498b)]; 1277 compenser a (qqc). « équilibrer, corriger » (Lettre d'Edouard I, Lettres de Rois, etc., I, 192 ds Gdf.); b) ca 1395 compenser les dépens (J. Boutillier, Somme rurale, éd. 1505, fo204 ds FEW t. 2, p. 976b, s.v. compensare); c) 1913 part. passé pathol. (Proust, Du côté de chez Swann, p. 132); d) 1953 semelles compensées (Lar. 20eSuppl.); 2. fin du xves. compencer « dédommager » (L'Amant rendu cordelier, éd. A. de Montaiglon, CXLII, v. 1134, p. 50); 1832 part. prés. adj. (Raymond). Empr. au lat. class. compensare « mettre en balance, contre-balancer, compenser ». Fréq. abs. littér. : 444. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 657, b) 333; xxes. : a) 494, b) 850.
DÉR.
Compensable, adj.Qui peut être compensé. Dettes compensables dues par la même personne (Code civil,1804, p. 233). [kɔ ̃pɑ ̃sabl̥]. 1resattest. a) 1580 « qui peut compenser » (M. de La Porte, Epithètes, 311 vods Hug.) − 1611, Cotgr. b) 1804 « qui peut être compensé » (Code civil, loc. cit.); de compenser, suff. -able*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Dub. Dér. 1962, p. 53 (s.v. compensable).

Compenser : définition du Wiktionnaire

Verbe

compenser transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rétablir un équilibre qui est perdu.
    • […], et même, comme si elle eût senti qu’elle frustrait le vieux d’une tendresse à laquelle il avait droit, elle cherchait à compenser la chose en l’entourant plus que jamais de soins et de prévenances. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • […]; on avait bien enregistré trois décès, occasionnés par l'influenza, mais les naissances compensaient les décès. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Mais cette perte a été largement compensée par l'extension des plantations de tabac […] et par le rendement actuel de l'industrie résinière. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Quelque 11 800 personnes, récemment retraitées du NHS (infirmières, médecins, aides-soignants), ont­ ­accepté de reprendre du service pour compenser les personnels absents,en isolation ou malades. — (Sonia Delesalle-Stolper, « Au Royaume-Uni, la piste des anticorps », dans Libérationn° 12072, du lundi 30 mars 2020, p. 9)
  2. Dédommager une perte par un avantage considéré comme équivalent.
    • Certains mâchent du chewing-gum pour compenser le manque de nicotine, moi je lèche des sucettes pour compenser le manque de sérotonine. La sucette est un excellent substitut – sucetitut ? De la douceur à croquer pour combler le manque de douceur à tripoter. — (Nicolas Korsakov, Le Syndrome du cactus, Éditions Publibook, 2012, p. 17)
    • Lundi entreront par ailleurs en vigueur les mesures compensant la suspension des parloirs : télévision gratuite pour tous les détenus, forfait téléphonique et aide pécuniaire pour les plus démunis. — (« Coronavirus. Incidents en prison : l’Administration pénitentiaire promet une réponse « ferme » », article paru le 22 mars 2020 sur www.ouest-france.fr ; consulté le 22 mars 2020)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Compenser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMPENSER. v. tr.
Dédommager d'une perte par un avantage considéré comme équivalent. On a compensé la dette qu'il réclamait de son secrétaire avec les services que ce dernier lui a rendus. Il a compensé ce que je lui devais avec ce qu'il me doit. Ces deux dettes se compensent. Les biens et les maux se compensent. On dit de même quelquefois Cette dette compense telle autre dette. En termes de Procédure, Compenser les dépens, Ordonner dans un jugement que chaque partie restera chargée des frais qu'elle a faits pour la poursuite du procès.

Compenser : définition du Littré (1872-1877)

COMPENSER (kon-pan-sé) v. a.
  • 1 Terme de droit. Déclarer équivalente la valeur de deux choses. Compenser une dette.

    Compenser les dépens, ordonner par jugement que chaque partie restera chargée des frais qu'elle a faits.

  • 2 Par extension, venir en dédommagement de quelque préjudice, d'un désavantage. Hector compense seul tous mes destins contraires, Luce de Lancival, Hector, V, 1. Compensant les satisfactions avec les injures, Fléchier, M. de Mont.
  • 3Se compenser, v. réfl. Être compensé. Des erreurs qui se compensent et qui n'affectent pas le résultat.

HISTORIQUE

XVIe s. Les fautes sont compensées par œuvres de supererogation, Calvin, Instit. 613. La remission gratuite ne peut estre compensée d'aucuns biens procedans de nous, Calvin, ib. 630. Polycrates, pour interrompre le cours de son continuel bonheur, et le compenser, Montaigne, II, 259. Cette douleur estoit compensée par le plaisir que…, Montaigne, III, 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Compenser : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

COMPENSER, v. act. qui exprime l’acte de la compensation. Voyez Compensation.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « compenser »

Étymologie de compenser - Littré

Provenç. compensar, compessar ; espagn. compensar ; ital. compensare, du latin compensare, de com, et pensare, peser (voy. PESER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de compenser - Wiktionnaire

Du latin compensare (« compenser », « contrebalancer » - « compter ensemble » - « abréger », « raccourcir ») composé du préfixe con- issu de cum (« avec ») et de pensare (« peser », « balancer », « estimer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « compenser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
compenser kɔ̃pɑ̃se play_arrow

Conjugaison du verbe « compenser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe compenser

Évolution historique de l’usage du mot « compenser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « compenser »

  • Sur le cycle de vie d’une installation, le nucléaire émet en effet 60 fois moins de CO2 que le charbon, 40 fois moins que le gaz et même quatre fois moins que le solaire. Si on devait compenser l’arrêt de Fessenheim par du solaire, la France émettrait 250.000 tonnes de CO2 de plus dans l’atmosphère, soit l’équivalent d’un an d’éclairage nocturne dans le pays. BFMTV, L'arrêt de Fessenheim va-t-il faire exploser nos émissions de CO2?
  • Devant l’explosion de l’inflation, le gouvernement zimbabwéen tente d’éviter une grève générale. Mais l’augmentation de 50 % des traitements des fonctionnaires est bien loin de compenser la flambée des prix. Courrier international, Au Zimbabwe, une augmentation des salaires très loin de compenser l’inflation
  • Pour tenter de compenser la frustration générée par l’absence de concerts, à cause de la pandémie de Covid-19, le photographe quimperlois Gweza a trouvé un palliatif en organisant une exposition de ses propres photos de musiciens captées sur les scènes bretonnes : Novomax, Carène, Hellfest, Motocultor… Tout ce qu’écume l’artiste quimperlois en temps normal. Le Telegramme, Une exposition des photos de concerts en Bretagne, à Quimperlé, pour compenser les annulations - Quimperlé - Le Télégramme
  • L'imagination a été donnée à l'homme pour compenser ce qu'il n'est pas. L'humour pour le consoler de ce qu'il est. De Saki
  • Il faut compenser l'absence par le souvenir. La mémoire est le miroir où nous regardons les absents. De Joseph Joubert / Pensées
  • Rêver est souvent une manière de compenser pour ce que nous n'avons pas ou n'osons pas. De Roch Carrier / L'homme dans le placard
  • Les gens exigent la liberté d’expression pour compenser la liberté de pensée qu’ils préfèrent éviter. De Sören Kierkegaard
  • Dans toute magistrature, il faut compenser la grandeur de la puissance par la brièveté de sa durée. De Montesquieu / De l'esprit des lois
  • Rien ne peut compenser une seule larme d'un seul enfant. De Fiodor Dostoïevski / Les Frères Karamazov

Traductions du mot « compenser »

Langue Traduction
Corse cumpensà
Basque konpentsatu
Japonais 補う
Russe компенсировать
Portugais compensar por
Arabe يعوض عن
Chinois 补偿
Allemand kompensieren für
Italien compensare
Espagnol compensar por
Anglais compensate for
Source : Google Translate API

Synonymes de « compenser »

Source : synonymes de compenser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « compenser »



mots du mois

Mots similaires