Rafraîchir : définition de rafraîchir


Rafraîchir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RAFRAÎCHIR, verbe trans.

A. − Rendre plus frais, donner de la fraîcheur à quelqu'un, quelque chose.
1. [L'obj. désigne l'air ambiant, un lieu] Abaisser la température de façon agréable. Anton. réchauffer.La brise, la pluie rafraîchit l'atmosphère; rafraîchir une pièce en l'aérant. Une cour pavée de marbre, ombragée de sycomores, rafraîchie par deux fontaines moresques (Lamart., Voy. Orient,t. 2, 1835, p. 212).Les heures du matin ont le timbre plus clair, et leur parfum pulvérisé rafraîchit l'air (Romains, Vie unan.,1908, p. 90).
Empl. pronom. et empl. intrans. [Le suj. désigne l'air ambiant, un lieu] Devenir plus frais ou modérément froid. Synon. moins usité fraîchir.Le temps se rafraîchit. On se disait: « Ça va enfin rafraîchir ». Ça mit dans l'air une braise de plus (Giono, Baumugnes,1929, p. 108).Voilà le temps qui rafraîchit!... que remarque tout de suite ma mère! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 384):
1. Ce fut une légère fraîcheur qui d'abord atteignit ma somnolence. Sans qu'il se fût levé un souffle d'air, toute la campagne se rafraîchit autour de moi et je sentis tomber un peu d'humidité sur mes mains. Bosco, Mas Théot.,1945, p. 224.
2. [L'obj. désigne une pers., une partie du corps]
a) Abaisser la température, donner une sensation de fraîcheur, en partic. par contact de la peau avec quelque chose de froid. Rafraîchir le front, les tempes d'un malade avec un linge humide, un peu d'eau. Un vent léger rafraîchissait le front, les yeux, la bouche de mon amie Bérénice et découvrait sa nuque énergique de petite bête (Barrès, Jard. Bérén.,1891, p. 95).V. alcarazas ex. 4.
Empl. pronom. réfl.
dir. Le désir lui vint tout à coup de se baigner dans la Brindille pour se rafraîchir et apaiser l'ardeur de son sang (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Pte Roque, 1885, p. 1039).
indir. Se rafraîchir le visage. Trempe tes mains, cria Albine. Au fond, l'eau est glacée. En effet, ils purent se rafraîchir les mains. Ils se jetèrent de l'eau au visage (Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 1386).
Au fig. Donner une impression de fraîcheur, de jeunesse, de pureté. Rafraîchir le cœur, l'âme. Ces mines drôles, ce langage pittoresque et facile [de l'enfant] lui rafraîchissaient l'esprit comme les caresses sur son front (Chardonne, Épithal.,1921, p. 173).Part. passé adj. À présent, l'âme rafraîchie et légère, elle découvrait avec ivresse une beauté nouvelle dans les choses (Chardonne, Épithal.,1921p. 140).
MÉD., vieilli. Nourriture, remède qui rafraîchit. Nourriture, remède qui facilite le transit intestinal. (Dict. xixeet xxes.). Rafraîchir le sang. Calmer l'échauffement, l'irritation du sang par des dépuratifs et par un régime et des soins appropriés. Anton. échauffer.Le sommeil rafraîchit le sang (Ac.).Il n'y a plus de vie en moi: ce que je mange ne me nourrit pas, l'air en entrant dans ma poitrine ne me rafraîchit pas le sang (Balzac, Béatrix,1839, p. 252).
Au fig. Calmer l'inquiétude, revigorer. Des œuvres comme Ruy-Blas vous rafraîchissent le sang! Cela vous sort de la crasse littéraire qui nous entoure (Flaub., Corresp.,1879, p. 252).
Empl. pronom. réfl. indir. Orso se rafraîchit le sang en pensant qu'il pourrait faire à miss Nevil un tableau de l'état de son âme, tableau qui ne pourrait manquer d'intéresser puissamment cette belle personne (Mérimée, Colomba,1840, p. 83).
b) Apaiser la soif, désaltérer; donner une sensation de fraîcheur. Cette pâte légère [le loukoum], transparente et fondante, qui rafraîchit délicieusement la bouche des fumeurs (About, Grèce,1854, p. 396).
Empl. abs. Cette boisson rafraîchit bien. Comme le café ne rafraîchit pas, il boit encore un verre de vin (Renard, Journal,1900, p. 594):
2. Il est des boissons qu'on prépare Avec le jus des oranges pressurées, Des citrons, des limons, Et qui rafraîchissent parce qu'elles sont À la fois acides et douceâtres. Gide, Nourr. terr.,1897, p. 217.
Empl. pronom. réfl. Se désaltérer; prendre un rafraîchissement. Se rafraîchir dans un bistrot. On se rafraîchit dans ce village avec un petit vin blanc mousseux qui ressemble beaucoup à la tisane de Champagne (Nerval, Filles feu,Angélique, 1854, p. 585).Pour me rafraîchir ensuite, j'avalai un plein bol de cidre et je me remis à bondir comme un possédé (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Ma femme, 1882, p. 669).Ce jeune homme doit être épuisé par sa course (...); ne vaudrait-il pas mieux qu'il se rafraîchisse, qu'il se repose, et vous l'interrogeriez après (Cocteau, Machine infern.,1934, iv, p. 125).
3. [L'obj. désigne une chose] Plonger dans de l'eau froide, dans de la glace, dans un milieu froid. Rafraîchir le vin, le champagne. Quand elles [les laitues] ont bouilli une demi-heure vous les rafraîchissez dans un seau d'eau fraîche (Viard, Cuisin. roy.,1831, p. 3).Tout le monde se précipite à la pompe pour inonder les bouteilles et les rafraîchir un peu (Colette, Cl. école,1900, p. 251).
Empl. intrans. Mettre les fruits à rafraîchir. Les domestiques sont couchés et c'est Nanie qui va périodiquement chercher à la cuisine les bouteilles qui rafraîchissent dans le frigidaire géant (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 207).
B. − Remettre en état de fraîcheur primitive ou en meilleur état.
1. Vieilli. [L'obj. désigne une pers. ou un groupe de pers., en partic., des troupes, un animal] Rétablir les forces, la santé par la nourriture et le repos. Synon. requinquer (fam.), retaper (fam.).Rafraîchir des troupes, des chevaux. Nous nous proposions de faire quelque séjour dans la rade, afin d'y rafraîchir et d'y reposer nos équipages (Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 316).M. Méridier, rajeuni, rafraîchi, ayant reconquis une partie de sa gaieté d'autrefois, se soumettait cet avenir (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 101).
P. méton. Rafraîchir une place (d'hommes et de munitions). Y faire entrer de nouvelles troupes, de nouvelles munitions. (Dict. xixeet xxes.).
Empl. pronom. Ces troupes ont besoin de se rafraîchir (Ac.1935).Il fallait que les chevaux se rafraîchissent, et la côte qui suivait était rude à monter (Flaub., Éduc. sent.,1845, p. 116).
[Avec ell. du pron.] On faisait rafraîchir les chevaux fatigués d'une marche de trois heures (Krüdener, Valérie,1803, p. 46).
2. [L'obj. désigne une chose]
a) Revigorer une plante, une fleur. En Octobre, quelques pluies avaient rafraîchi les prés, les arbres étaient encore verts et feuillés au milieu du mois de novembre (Balzac, Tén. affaire,1841, p. 29).
b) Rénover, réparer, nettoyer ce qui était défraîchi, fané ou usagé. Synon. retaper (fam.).Rafraîchir un appartement, des couleurs, un mobilier; rafraîchir une robe en transformant le col. [Angèle] crut, en outre, devoir rafraîchir sa toilette de gala par une garniture de rubans mauves (Zola, Curée,1872, p. 361).V. radoub ex. de Pagnol:
3. Beaucoup trop pauvres, au moment de notre arrivée, pour renouveler les peintures du logement ou obtenir du moins qu'elles fussent rafraîchies, nous avions souffert (...) d'avoir à toucher et à sentir la crasse des autres. Duhamel, Jard. bêtes sauv.,1934, p. 64.
Rafraîchir un tableau. ,,Lui rendre la vivacité des couleurs en le nettoyant et le vernissant`` (Ac.).
Rafraîchir une tapisserie. ,,La raccommoder aux endroits où elle est gâtée pour la réparer`` (Ac.).
c) Rogner, tailler les extrémités d'une chose; en partic., couper légèrement les cheveux, la barbe. Rafraîchir les bordures d'un parterre. Le farouche chasseur s'était fait rafraîchir les cheveux et la barbe (Theuriet, Mais. deux barbeaux,1879, p. 63).
Part. passé adj. Le petit M. Mazerelles, ganté de clair, la barbe rafraîchie, trop aimable, jouait au beau parmi les dames (Martin du G., Devenir,1909, p. 132).
Spécialement
AGRICULTURE
Couper l'extrémité des racines d'une plante pour la revigorer. On rafraîchit les racines en en coupant l'extrémité avec la serpette ou avec tout autre instrument; puis on les repique en lignes et au plantoir (Carrière, Pépinières,1878, p. 63).
Rendre lisse une coupe faite à l'aide d'une scie, d'un sécateur; ,,aviver la surface d'une cassure ou d'une meurtrissure accidentelle`` (Bén.-Vaesk. Jard. 1981). La serpette (...) sert à rafraîchir les plaies faites par la scie [de jardinier] pour aviver les tissus mâchés et pour aplanir les coupes selon une surface unie (Brunet, Matér. vitic.,1909, p. 48).De mars en octobre, chaque semaine, le résinier rafraîchit la plaie. Cette opération s'appelle le « piquage » (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 120).
BÂT. ,,Retailler d'anciens joints ou d'anciens lits de pierre ou une vieille menuiserie`` (Barb.-Cad. 1963).
MAR. Rafraîchir un câble, une amarre. En couper le bout ou ,,filer une certaine longueur de manière que le portage sur le bord ne soit plus à la même place`` (Gruss 1978). Notre câble (...) fut ragué, ce qui nous obligea de le rafraîchir de 25 brasses (Freycinet, Voy. terres austr.,1815, p. 171).
3. Au fig. Animer, renouveler, revigorer ce qui était amoindri. Où nous aspirons, c'est à leur affection [des autres], à leur volonté, à leur action dévouée et aimante, comme à la source capable de rafraîchir une ardeur qui ne peut se concentrer toute en nous (Blondel, Action,1893, p. 253).
Rafraîchir la tête, les idées. Reposer l'esprit en clarifiant les idées. Baptiste va vous conduire tout à l'heure à la Grange-Allard. Vous me ferez le plaisir d'y passer quelques semaines; cela vous rafraîchira les idées (Theuriet, Mariage Gérard,1875, p. 122).
Empl. pronom. Je sens que ma tête se rafraîchit, que mes idées ensuite seront plus claires (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1910, p. 236).
Rafraîchir la mémoire, le souvenir. Rappeler à quelqu'un ce qu'il a oublié. La voisine d'Augustin venait de découvrir qu'il pouvait rafraîchir d'assez confus souvenirs qu'elle avait gardés d'un unique voyage d'Italie (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 80).Les gens ont drôlement besoin qu'on leur rafraîchisse la mémoire (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 347).
Prononc. et Orth.: [ʀafʀeʃi:ʀ], [-ε-], (il) rafraîchit [ʀafʀeʃi], [-ε-]. Ac. 1694, 1718: raffraischir; dep. 1740: rafraîchir. Étymol. et Hist. I. 1. 1176-84 rafrescir « redonner de la vigueur » (Gautier d'Arras, Eracle, éd. G. Raynaud de Lage, 1679); id. verbe pronom. soi rafrescir (Id., ibid., 1729); 2. 1180-90 rafreschir « rendre plus vif en renouvelant; rappeler » (Alexandre de Paris, Alexandre, br. I, v. 11 ds Elliott Monographs n o37, p. 1); xvies. rafraischir la mémoire (Lettres [sans date] de Catherine de Navarre, Bibliothèque des Chartes, 4esérie, t. 3, p. 334 ds Littré); 3. déb. xvies. « remettre à neuf, réparer » (Garin le lorr., ms. Berne 113, f o30c ds Gdf. Compl.; enforcir, éd. I. E. Vallerie, 11670 et éd. P. Paris, t. 2, p. 271); 1690 rafraischir les vieux tableaux (Fur.); 4. 1600 « revigorer quelque chose en coupant les extrémités » (O. de Serres, Théâtre d'agriculture, p. 646); 5. 1815 mar. rafraîchir un câble (Freycinet, loc. cit.); 6. 1834 « redonner vie à un végétal » (Lamennais, Paroles croyant, p. 224); 7. 1894 rafraîchir un bois (Bricka, Cours ch. de fer, t. 1, p. 302). II. 1. a) Fin xiiies. [ms.] « procurer une sensation de fraîcheur » (1reContinuation de Perceval, éd. W. Roach, II, 7974); b) fin xives. « procurer une sensation de fraîcheur par une boisson » (Froissart, Chron., éd. S. Luce, VI, 170); 1330 verbe réfl. « se désaltérer » (Hugues Capet, 106 ds T.-L.); 2. 1673 méd. « donner une sorte de fraîcheur à l'intérieur du corps » (Molière, Malade Imaginaire, I, 1); 3. 1689, 20 juill. fig. « rendre frais, jeune » (Mmede Sévigné, Lettres, éd. La Pléiade, t. 3, p. 645). Dér. de fraîchir*; préf. r(a)-*; en a. et m. fr., on rencontrait parallèlement la forme refraîchir. Fréq. abs. littér.: 677. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 086, b) 1 230; xxes.: a) 1 074, b) 646. Bbg. Quem. DDL t. 13.

Rafraîchir : définition du Wiktionnaire

Verbe

rafraîchir \ʁa.fʁɛ.ʃiʁ\ transitif, intransitif ou pronominal 2e groupe (voir la conjugaison) (orthographe traditionnelle) (pronominal : se rafraîchir)

  1. Rendre frais, donner de la fraîcheur.
    • […] la brise du soir qui se levait rafraîchissait l’air. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Il ventait dur, sans que l’atmosphère en fût rafraichie, car le vent soufflait du sud. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.112)
    • Ouvrez les fenêtres pour rafraîchir l’appartement.
    • Rafraîchir le visage de quelqu’un avec un peu d’eau.
    • (Absolument) Cette boisson rafraîchit bien.
  2. Réparer, remettre en meilleur état.
    • Rafraîchir une toilette, etc.
    • Rafraîchir un tableau, lui rendre la vivacité des couleurs en le nettoyant et en le vernissant.
    • Rafraîchir une tapisserie, la raccommoder aux endroits où elle est abîmée.
  3. Rogner, couper, tailler l’extrémité d’une chose.
    • Rafraîchir les cheveux. Rafraîchir les bordures d’un parterre.
  4. (Militaire) Rétablir par la bonne nourriture et par le repos, une personne, et en particulier un soldat.
    • Ces troupes sont fatiguées, il faut les remettre au repos pour les rafraîchir. Ces troupes ont besoin de se rafraîchir.
  5. (Informatique) Actualiser une page web, la charger à nouveau.
    • Veuillez rafraîchir la page si le diagramme est illisible. — (site http://www.netgyver.com/int/fr/mail_edit)
  6. (Intransitif) Devenir plus frais.
    • Le temps se rafraîchit.
    • Mettre du vin à rafraîchir.
  7. (Pronominal) Prendre un rafraîchissement, boisson ou collation légère.
    • Or, pour se rafraîchir, il fallait constamment dégeler les liquides auprès du feu, car, sous la forme de glace, ils eussent été impropres à désaltérer. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rafraîchir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAFRAÎCHIR. v. tr.
Rendre frais, donner de la fraîcheur. Rafraîchir le vin. Rafraîchir l'eau. Il est venu une pluie qui a rafraîchi le temps. Ouvrez les fenêtres pour rafraîchir l'appartement. Rafraîchir le visage de quelqu'un avec un peu d'eau. L'air, le temps se rafraîchit. Absolument, Cette boisson rafraîchit bien. Rafraîchir le sang, Le rendre plus calme, diminuer l'irritation par un régime ou des remèdes appropriés. L'usage du lait lui a rafraîchi le sang. Le sommeil rafraîchit le sang. On dit absolument, dans le même sens : Ce sirop rafraîchit. Fig. et fam., Rafraîchir le sang se dit d'une Chose qui fait plaisir, qui calme les inquiétudes, qui donne de la tranquillité. Cette nouvelle m'a rafraîchi le sang. Fig. et fam., Rafraîchir à quelqu'un la mémoire d'une chose, Lui en renouveler, lui en rappeler le souvenir. Je lui rafraîchirai la mémoire se dit péjorativement en parlant de Quelqu'un qui prétend ignorer ce qu'il sait très bien.

RAFRAÎCHIR signifie quelquefois Réparer, remettre en meilleur état. Rafraîchir un tableau, Lui rendre la vivacité des couleurs en le nettoyant et en le vernissant. Rafraîchir une tapisserie, La raccommoder aux endroits où elle est abîmée, la réparer. Rafraîchir une toilette, etc. Il signifie encore Rogner, couper, tailler l'extrémité d'une chose. Rafraîchir les cheveux. Rafraîchir les bordures d'un parterre. Il se dit aussi en parlant des Personnes et signifie Les rétablir par la bonne nourriture et par le repos. On l'emploie surtout en termes de Guerre. Ces troupes sont fatiguées, il faut les remettre au repos pour les rafraîchir. Ces troupes ont besoin de se rafraîchir.

RAFRAÎCHIR s'emploie aussi intransitive ment et signifie Devenir frais. Tandis que le vin rafraîchit. Mettre du vin à rafraîchir.

SE RAFRAÎCHIR signifie aussi Prendre un rafraîchissement, boisson ou collation légère Venez vous rafraîchir. On dit absolument dans le même sens : Faites rafraîchir vos gens, vos chevaux, etc.

Rafraîchir : définition du Littré (1872-1877)

RAFRAÎCHIR (ra-frê-chir) v. a.
  • 1Rendre plus frais. Une pluie rafraîchira les campagnes desséchées. Et du vent de son aile il me rafraîchissait, Tristan, M. de Chrispe, III, 1. Elle [une terre] est rafraîchie par le vent du nord qui souffle du côté de la mer, Fénelon, Tél. III. Les glaces en été rafraîchissent ses vins, Delille, Imag. VI.

    Rafraîchir un canon, humecter l'intérieur avec de l'eau et du vinaigre, lorsqu'on a tiré un certain nombre de coups.

    Dans les sucreries, rafraîchir les pains terrés, couvrir l'ancienne terre d'une nouvelle couche.

    Terme de brasserie. Rafraîchir le grain, lui donner de l'eau nouvelle, lorsqu'il est à moitié trempé.

    Terme d'imprimerie. Rafraîchir le tympan, enlever, au moyen de feuilles de papier gris, l'eau trop abondante dont il est abreuvé.

  • 2Il se dit aussi de ce qui donne une sorte de fraîcheur à l'intérieur du corps. Pour humecter et rafraîchir les entrailles, Molière, Mal. imag. I, 1.

    Absolument. Cette boisson rafraîchit.

    Rafraîchir le sang, le rendre plus calme par les remèdes, par le régime. Les médecins m'ont pensé tuer, voulant me rafraîchir le sang, Courier, Pamphlet des pamphlets.

    Fig. Rafraîchir le sang, se dit des choses qui font plaisir, qui donnent de la tranquillité. Nous trouvions qu'une mauvaise compagnie était bien meilleure qu'une bonne, qui vous laisse affligée quand elle part, au lieu que l'autre vous rafraîchit le sang, et vous fait respirer de joie, Sévigné, 31 mai 1680. Il n'y a rien qui rafraîchisse le sang comme d'avoir su éviter de faire une sottise, La Bruyère, XI. Rien ne rafraîchit le sang comme de secourir les malheureux, Voltaire, Lett. Boisgelin, mars 1767.

    Fig. Se rafraîchir la tête, se calmer l'esprit. Je me vais rafraîchir la tête à écrire à ma fille, Sévigné, 494.

  • 3Réparer, mettre en meilleur état. Rafraîchir un mur. Lorsque des imprimeurs huguenots eurent rafraîchi les premières pages d'une vieille édition du R. P. Busenbaum que l'on fit passer pour nouvelle, Voltaire, Mél. litt. Honn. litt. 7.

    Rafraîchir un tableau, une tapisserie, rendre la vivacité des couleurs en nettoyant et vernissant un tableau ; refaire une tapisserie aux endroits où elle est gâtée.

    Terme de peinture en bâtiment. Faire revivre des couleurs ou des vernis en les lavant.

    Terme de maçonnerie. Retailler d'anciens joints ou d'anciens lits de pierre.

    Remettre de l'eau ou un lait de chaux dans le mortier qui est devenu trop ferme.

    Terme rural. Rafraîchir la terre, la remuer, la bêcher de nouveau, lui donner un nouveau labour.

  • 4Rogner, couper l'extrémité. Rafraîchir les cheveux. Rafraîchir le bord d'un chapeau, d'un manteau.

    Rafraîchir les racines d'une plante, en rogner tant soit peu le chevelu.

    Terme d'hippiatrique. Rafraîchir la queue, couper au bas de la queue tous les crins qui débordent.

  • 5 Fig. Rendre frais, jeune. Je remercie Mme de Rochebonne de vous avoir obligée à me faire ce portrait [du petit Rochebonne] ; il est charmant ; mon imagination en a été toute rafraîchie, Sévigné, 20 juill. 1689. À chaque pas qu'il fait, un souvenir flatteur Rafraîchit sa pensée et rajeunit son cœur, Delille, Imag. VI. Lorsque du renouveau l'haleine caressante Rafraîchit l'univers de jeunesse paré, Chénier M. J. la Promenade.

    Familièrement. Rafraîchir à quelqu'un la mémoire de quelque chose, lui en rappeler le souvenir. Le chevalier de Grammont était tout plein de ces façons honnêtes de rafraîchir la mémoire de ceux qui l'avaient un peu tardive sur le payement, Hamilton, Gramm. 9. Je crains qu'il ne soit nécessaire de lui rafraîchir le souvenir de la rivière et de moi, Fontenelle, Lett. gal. 35.

    Se rafraîchir quelque chose, s'en rafraîchir la mémoire. Avant de se transporter à Versailles, il fut quatre ou cinq mois à se rafraîchir la botanique avec M. Marchant, son ami et son confrère, Fontenelle, Bourdelin.

    Rendre plus vif en renouvelant. Irai-je rafraîchir sa honte et mon dommage ? Régnier, Élég. II.

  • 6Rétablir par le repos et la nourriture. Rafraîchir des troupes.

    Rafraîchir une place d'hommes et de munitions, ou, simplement, la rafraîchir, la ravitailler, y faire entrer des hommes, des munitions, des vivres.

    On dit de même, en termes de marine : rafraîchir une escadre, une flotte.

  • 7 V. n. Devenir plus frais. La rivière rafraîchit de jour en jour. Mettez le vin rafraîchir à la cave. D'autres carafes qui rafraîchissent dans un seau de faïence, Diderot, Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 124, dans POUGENS.
  • 8Se rafraîchir, v. réfl. Devenir plus frais. Le temps se rafraîchit. Bacchus se rafraîchit dans les eaux des naïades, Delille, l'Hom. des ch. III.

    Avec ellipse du pronom personnel. Faire rafraîchir de l'eau dans la neige.

    Prendre le frais. Vous vous rafraîchirez à l'ombre. Je vis de votre armet la visière haussée, Que pour vous rafraîchir vous levâtes exprès, Mairet, Sophon. IV, 1.

  • 9Se rétablir par le repos et la nourriture. Ces troupes se sont rafraîchies dans de bons quartiers. Ils débarquèrent tous Au port de Joppe, et là se rafraîchirent, La Fontaine, Fianc. Sans être touché de la curiosité de voir un pays que je n'avais jamais vu, sans avoir égard aux prières de l'équipage qui voulait se rafraîchir à terre, j'ordonnai aux pilotes qu'on retournât en Italie, Fontenelle, Dial. III, Morts anc. mod.
  • 10Boire un coup, manger un peu, se reposer. Je m'en vais te verser de quoi te rafraîchir, Tristan, Marianne, IV, 5. Rafraîchissez-vous à la Garde, Sévigné, 18 oct. 1688.

    Avec suppression du pronom personnel. Faire rafraîchir les chevaux.

HISTORIQUE

XIIe s. Ne devez rafreschir tant vielle iror [colère], Gerard de Ross. p. 377.

XIIIe s. Tote verdeur se rafreschit, Et toz li monz [monde] ragouenist [rajeunit] Por la saison qui est novele, Partonopex, ms. de St-Germ. f° 124, dans LACURNE. Et avoient mis les chevaus hors des huissiers [vaisseaux de transport] por rafreschir, Villehardouin, LVI.

XIVe s. Ainsi fu prise Vaux com vous oÿ avez, Là se sont rafreschi nos François honnorez, Guesclin. 18554.

XVe s. Et je m'en irai à Bruges et à Ypre apprendre encore mieux les nouvelles ; et les rafreschirai par paroles, Froissart, II, II, 174. La forte ville de Hainebon, qui grandement estoit rafraischie et renforcée, ravitaillée et pourvue de toute artillerie, Froissart, I, I, 186. Et vinrent à Dinan, et rafraischirent en l'abbaye, et puis passerent outre Bouchain, Froissart, I, I, 79.

XVIe s. Faire rafreschir et observer estroitement les anchiennes ordonnances, Souvenirs de la Flandre wallone, juillet et août 1867, p. 116. Une chose qui nuit es assauts, est d'assaillir avecques confusion et desordre ; ce qui arrive aisement quand il faut rafraischir les hommes ; parquoy, à mon avis, il suffiroit de deux mille hommes, à chascune bresche, à la fois, lesquels estans rafraischis deux fois de pareil nombre, ne faudroit employer pour les trois assauts que douze mille hommes, Lanoue, 450. Il se retira à une lieue de là, non pour rafraischir ses gens (comme on parle ordinairement), ains pour les reschauffer à couvert contre l'injure du temps, Lanoue, 660. Ce qui des racines se trouvera escorcé, froissé, ou rompu, provenant du rude arracher ou transport, sera rafreschi et osté avec la serpe, De Serres, 646. Mon cher roy [Henri IV], je n'ay voullu laisser partir ce porteur sans vous rafraischir la memoire de petite sueur [sœur] qui se meurt d'envie de vous voir, Lettre de Catherine de Navarre, Bibl. des chartes, 4e série, t. III, p. 334.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rafraîchir »

Étymologie de rafraîchir - Wiktionnaire

Verbe dérivé de fraîchir avec le préfixe ra-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de rafraîchir - Littré

Re…, et l'inusité afraîchir, de à, et frais ; bourg. renfroichi, refroichi ; wallon, rafrehi. L'ancienne langue disait aussi souvent refreschir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rafraîchir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rafraîchir rafraiʃir play_arrow

Conjugaison du verbe « rafraîchir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe rafraîchir

Citations contenant le mot « rafraîchir »

  • Vous avez l’impression d’entrer dans un four une fois le pas de la porte de votre domicile franchi ? Imaginez un peu ce que doit ressentir votre bambin, plus sensible à la canicule. Comment l'habiller ? Comment bien l'hydrater ? Faut-il quand même continuer les sorties au parc ? Voici les bons gestes à adopter pour le rafraîchir efficacement et sans le mettre en danger. LCI, Pic de chaleur : ce qu’il faut faire (ou pas) pour rafraîchir votre bébé | LCI
  • Il fait chaud, envie de se rafraîchir ? Consultez la liste des sites de baignade dont l'eau est surveillée et analysée pendant tout l'été en Alsace. Découvez aussi les mesures prises pour profiter des plages et piscines malgré l'épidémie de Covid-19. France Bleu, Baignades en Alsace : où se rafraîchir en toute sécurité en Alsace cet été ?
  • Dans la vallée du Rhône, six départements sont en vigilance canicule. À Villeurbanne (Rhône), les habitants tentent d'adopter les bons gestes face aux fortes températures. Boire beaucoup d'eau, chercher de l'ombre, se rafraîchir la nuque... chacun y va de sa technique. Sous les tentes du marché, les clients cherchent à s'hydrater et les produits incontournables de l'été ont la cote. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 30/07/2020 présenté par Jacques Legros sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 30 juillet 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français. LCI, Vos conseils pour se rafraîchir quand le mercure s'affole | LCI
  • Il fait chaud, très chaud ! Alors quoi de mieux que de se rafraîchir à la piscine ?  midilibre.fr, Gard rhodanien : se rafraîchir à la piscine Camille-Muffat à Villeneuve-lès-Avignon - midilibre.fr
  • - Pour me rafraîchir, je me mets des feuilles sur la tête. - Tu pourrais aussi enlever ta toque en fourrure. De Wes Anderson / Moonrise Kingdom (2012)
  • Peut-être une des fonctions du cinéma est-elle de nous rafraîchir la mémoire ? De Jacques Tardi / Libération - 18 Mars 2000

Images d'illustration du mot « rafraîchir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rafraîchir »

Langue Traduction
Corse ricaricà
Basque freskatu
Japonais リフレッシュ
Russe обновление
Portugais refrescar
Arabe تحديث
Chinois 刷新
Allemand aktualisierung
Italien ricaricare
Espagnol actualizar
Anglais refresh
Source : Google Translate API

Synonymes de « rafraîchir »

Source : synonymes de rafraîchir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rafraîchir »


Mots similaires