La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « remonter »

Remonter

[rœmɔ̃te]
Ecouter

Définitions de « remonter »

Remonter - Verbe

  • Effectuer une nouvelle ascension ou gravir à nouveau un lieu.

    Il avait repassé le Doubs à la minuit, au lac de Chaillon, puis il avait remonté les crêts par un des milles[sic] sentiers que l’ingéniosité des contrebandiers leur fait sans cesse frayer à travers ces prés-bois et ces boqueteaux de sapins.
    — Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin
  • Revenir au point initial ou dans un lieu précédemment quitté.

    Lors d’une halte, en remontant dans le truck, Paul montre à Stacy les cookies qu’il a dérobés.
    — Philippe Onagre, Runaways : Fugues
  • Progresser à contre-courant ou à contre-flux.

    Du reste, l’histoire ne remonte jamais son cours et il n'est au pouvoir de personne de vivre l’histoire à reculons.
    — Les Communistes expliquent: l'autonomie démocratique et populaire, Parti communiste martiniquais
  • (Navigation) Se diriger vers la source d'un cours d'eau, par navigation ou en suivant sa rive à pied.

    Le tarif des droits à percevoir sur les marchandises transportées par le Rhin , sera réglé de manière , que la totalité du droit à payer entre Strasbourg et la frontière du Royaume des Pays-Bas soit , en remontant, de deux francs , et en descendant, d'un franc trente-trois centimes par quintal, […].
    — Annales maritimes et coloniales, 1818
  • (Figuré) Revenir aux origines ou au début dans un discours ou une narration pour une meilleure compréhension.

    Mais pour que vous pigiez l’histoire, faut que j’remonte à 1919, au temps qu’Milo-la-Graisse terrorisait le quartier. C’est à Grenelle qu’il habitait.
    — Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai
  • Remonter à l'origine d'une chose, la considérer depuis son commencement.

    Hormis quelques scènes isolées, mes premiers souvenirs ne remontent guère au-delà de 1910 et à notre jardin de Sanvic, près du Havre, si grand à mes yeux d'enfant, agrémenté d'une pelouse encadrée de rhododendrons.
    — Louis Néel, Un siècle de physique
  • Suivre une trace ou un indice jusqu'à sa source.

    Compte tenu de la pluie qui était tombée, Misty avait sûrement laissé des dizaines de traces qui nous permettraient de remonter jusqu’à elle si on se grouillait un peu.
    — Andrée A. Michaud, Lazy Bird
  • (Pour les choses) Régresser vers leur origine ou point de départ antérieur.

    Les fleuves remonteront vers leur source avant que cela arrive.
  • Progresser en direction du nord ou vers une latitude plus élevée.

    J’ai grimpé avec le pilote à mon poste dans les barres de perroquet ; il gelait et nous remontions vers le Nord, les voiles serrées, contre un vent coupant et froid.
    — Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland
  • Reprendre la valeur précédemment perdue.

    Après une crise sans précédent, l'entreprise a su remonter la pente, retrouvant peu à peu son éclat d'antan.
    (Citation fictive)
  • (Médecine) Se diriger vers le cœur, concernant une humeur initialement localisée aux extrémités.

    En médecine, l'infection s'était initialement présentée au bout de son doigt, mais à mesure qu'elle évoluait, elle commençait à remonter, se frayant silencieusement un chemin vers son cœur.
    (Citation fictive)
  • (Transitif) Monter quelque chose une nouvelle fois après l'avoir descendu.

    Dans le tumulte des marchés, les traders cherchent constamment à remonter leurs actions après une chute significative.
    (Citation fictive)
  • (Transitif) Effectuer le trajet inverse en partant du bas vers le haut après être descendu.

    "La nuit est chaude. Vous remontez en flânant la Canebière et vous la quittez au boulevard Dugommier. Vous arriver vite au bel escalier monumental, tout battant neuf, qui monte à la gare."
    — Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité
  • (Transitif) Se déplacer à contre-courant ou en direction de la source d'un cours d'eau.

    Le saumon, avec une détermination implacable, remonte la rivière pour accomplir son destin biologique.
    (Citation fictive)
  • (Transitif) Transporter quelque chose vers le haut, à son point d'origine ou plus élevé.

    Remonter une malle au grenier.
    — Remonter les poids d’une horloge et, par ellipse
  • (Transitif, Horlogerie) Action de retendre le ressort d’un mécanisme horloger pour réactiver son mouvement.

    Le mouvement, excellent sans doute, n’avait pas été remonté depuis deux siècles. - Ce n’était pas pour savoir l’heure que j’avais acheté cette pendule en Touraine.
    — Gérard de Nerval, Les Filles du feu
  • (Transitif, Figuré) Redonner de l'élan ou du courage à une personne moralement affaiblie.

    Le journaliste, par ses mots justes et réconfortants, a su remonter le moral de l'athlète découragé après sa défaite.
    (Citation fictive)
  • (Transitif) Consoler, apporter du réconfort.

    Apprenant que je n’ai pu venir à bout d’une demi-bouteille de champagne, achetée pour me « remonter », il [Count Basie] s’en empare et l’achève d’une seule lampée.
    — Hugues Panassié, Cinq mois à New-York
  • (Transitif) Augmenter le taux d'alcool par adjonction.

    Dans le but d'intensifier la force de leur vin, certains vignerons choisissent de remonter le taux d'alcool par adjonction.
    (Citation fictive)
  • (Transitif) Restaurer ou assembler ce qui a été démonté ou détérioré.

    […], et commence la cueillette du butin. N'ayant plus ni chaussettes, ni bottines, ni sac, les déguenillés remontent tranquillement leur garde-robe.
    — Marguerite Baulu, La Bataille de l'Yser
  • (Transitif) Équiper de nouveau ou remplacer des parties usées par des neuves.

    Remonter des bottes. — Remonter un fusil, un pistolet. — Remonter un violon, une guitare : Les garnir de cordes neuves.
  • (Transitif) (Équitation) Fournir de nouvelles montures à une unité cavalière.

    Remonter un régiment de cavalerie.
  • (Transitif) Réparer ou restaurer pour remettre en état d'usage.

    À la première chute, je n'ai décroché qu'un cale-pied que j'ai ramassé pour le remonter moi-même peu après ; à la deuxième chute, j'ai largué une sacoche, qu'il allait falloir faire réparer avant de la réinstaller ; à la troisième, j'ai perdu ma pompe à vélo, que je ne pourrais remplacer que moyennant finances.
    — Louis Harenger, La planète des pauvres : le tour du monde à vélo des communautés Emmaüs
  • (Transitif) Communiquer ou faire connaître quelque chose auprès d'une instance supérieure.

    Dans le cadre d'un reportage rigoureux, le journaliste se doit de remonter toute information précise et vérifiée à la rédaction en chef.
    (Citation fictive)
  • (Transitif) Équiper à nouveau, pourvoir d'un nouvel équipement.

    Après la tempête dévastatrice, l'équipe s'est engagée à remonter le laboratoire avec des équipements plus modernes et résilients.
    (Citation fictive)
  • (Pronominal) Se procurer de nouveau ce qui est nécessaire à une activité ou au fonctionnement quotidien, après en avoir manqué.

    Après une pénurie d'électricité qui a paralysé la ville pendant une journée entière, les habitants se sont enfin remontés en énergie grâce au travail des techniciens.
    (Citation fictive)
  • (Familier) Lever, élever ou hisser quelque chose.

    "— La belote est finie pour aujourd'hui, il faut remonter le calen. Un banc vient de passer sous le pont. — (Sigolène Vinson, Maritima, Éditions de l'Observatoire/Humensis, 2019, part. 1, chapitre 2)

Expressions liées

  • Boire quelque chose pour se remonter
  • L'oiseau qui descend puis remonte
  • La bourse remonte
  • La fièvre, le fleuve remonte
  • Remonter au ciel
  • Remonter au déluge
  • Remonter au vent, dans le vent (naviguer au plus près et particulièrement louvoyer)
  • Remonter aux sources
  • Remonter chez soi
  • Remonter contre le vent
  • Remonter dans l'estime de quelqu'un (être considéré par quelqu'un de façon plus favorable.)
  • Remonter des bottes, des chaussures (en changer les semelles et l'empeigne.)
  • Remonter en auto
  • Remonter en ligne, au front
  • Remonter en piste
  • Remonter la mèche
  • Remonter la pente (améliorer une situation critique se ressaisir.)
    Toutes nos analyses nous montrent dans la vie un effort pour remonter la pente que la matière descend.
    — Henri Bergson, L'Évolution créatrice, P.U.F.
  • Remonter le courage, le moral de quelqu'un
  • Remonter le courant
  • Remonter le long d'un fleuve
  • Remonter son pantalon (rajuster à la taille.)
  • Remonter sur la bête (rétablir ses affaires, sa fortune, son bonheur)
  • Remonter sur les planches, sur le trône
  • Remonter un cavalier (lui fournir une nouvelle monture.)
  • Remonter un concurrent, un score (arriver à hauteur de l'adversaire et le dépasser.)
  • Remonter un diamant
  • Remonter un oiseau (lui redonner santé et force)
  • Remonter un vin (augmenter son degré d'alcool.)
  • Remonter une armoire
  • Remonter une couleur (lui donner plus d'intensité.)
  • Remonter une horloge
  • Remonter une jupe, une manche (diminuer par le haut.)
  • Remonter une malle au grenier, remonter un tableau sur un mur
  • Remonter une pièce
  • Remonter à la classe supérieure, en première division
  • Remonter à paris
  • Se remonter la pendule
  • Un pantalon qui remonte

Étymologie de « remonter »

Composé de re- et monter (XIIe siècle).

Usage du mot « remonter »

Évolution historique de l’usage du mot « remonter » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « remonter » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « remonter »

Antonymes de « remonter »

Citations contenant le mot « remonter »

  • On commence par oublier les noms, puis on oublie les visages. Ensuite on oublie de remonter sa braguette et un jour, on oublie de la descendre.
    George Burns
  • Il importe peu de descendre du singe ; l'essentiel est de ne pas y remonter.
    Richard Wagner
  • Les conservateurs voudraient arrêter, les réactionnaires remonter, les révolutionnaires précipiter le cours des événements qui les submerge tous.
    Oscar Louis Forel — Aphorismes
  • Le jour où l'on aura inventé la machine à remonter le temps, on pourra enfin cesser de chercher midi à quatorze heures.
    Anonyme — Almanach de l'os à moelle - 14 Janvier 1981
  • Pour connaître la sensation du bonheur, il faut autant de temps que pour remonter sa montre.
    Anton Tchekhov — Carnets de notes
  • Tactic : ensemble des moyens et des ruses mis en oeuvre pour remonter le temps.
    Alain Finkielkraut — Petit fictionnaire illustré
  • Quand le ressort secret des volontés s'est détendu, il ne sert à rien de remonter les mécanismes.
    Patrick Segal — L'homme qui marchait dans sa tête
  • L'amour, ça tient du baromètre, ça peut descendre ou remonter.
    Hervé Bazin — Le démon de minuit

Traductions du mot « remonter »

Langue Traduction
Anglais ride up
Espagnol subirse
Italien salire
Allemand hochrutschen
Chinois 骑起来
Arabe لا يناسب
Portugais subir
Russe подъехать
Japonais 乗る
Basque gora igo
Corse cullà
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.