Pacifique : définition de pacifique


Pacifique : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PACIFIQUE, adj.

A. − [En parlant d'une pers., d'un groupe de pers.]
1. Qui aime la paix, qui aspire à la paix, qui vit en paix. Homme, souverain pacifique; nation, pays, peuple pacifique. L'évangéliste dit: «Que chacun soit pacifique en esprit et vérité, et il n'y aura plus de guerres» (Alain, Propos, 1921, p.335).C'est passé en proverbe, senor, que les plus pacifiques des hommes sont les pêcheurs à la ligne (Montherl., Bestiaires, 1926, p.447):
1. La pénétration d'esprit, la douceur et le courage faisaient la perfection de l'homme, aux yeux de Socrate et de Platon: la douceur, qui rend l'homme pacifique dans la cité et agréable aux citoyens... Joubert, Pensées, t.1, 1824, p.400.
Empl. subst. Heureux les pacifiques (Matth. 5).Notre formalisme a beau faire: les conquérants sont les seuls princes que la multitude respecte; les pacifiques, les débonnaires sont méprisés, bafoués, jetés à l'échafaud ou au couvent (Proudhon, Guerre et Paix, 1861, p.99).
DR. Possesseur pacifique. Possesseur dont le titre n'est pas contesté, qui n'est pas troublé dans sa possession. (Dict. xixeet xxes.).
2. [P.méton.] Qui témoigne d'un amour de la paix, d'un désir de paix. Esprit, humeur pacifique. Que signifie encore cette presque certitude de leurs intentions pacifiques que donne le même ministre, au moment où il s'agissoit de laisser un libre cours aux émigrations? (Robesp., Discours, Guerre, t.8, 1791, p.51).Robert et son écuyer suivaient, tête levée, cette bataille où l'agilité l'emportait sur le poids (...) la méchanceté belliqueuse sur les instincts pacifiques (Druon, Lis et lion, 1960, p.319).
B. − [En parlant d'une chose]
1. Qui a pour mobile l'établissement ou/et la sauvegarde de la paix. Une action, une intervention pacifique; fins, utilisations pacifiques. Dès lors, quoi qu'il dût advenir, l'amitié de la population marocaine était assurée à la «pénétration pacifique de l'Allemagne» (Maurras, Kiel et Tanger, 1914, p.171).La puissance du groupe, lignée, tribu, clan, croît avec le nombre de ses membres si les divers groupes sont en compétition pacifique ou guerrière (Tiers Monde, 1956, p.166):
2. Arrive la Révolution de Juillet. Il [Bugeaud] est nommé député, et en même temps général. Mais la politique pacifique de Louis-Philippe n'a pas de plus solide soutien que ce soldat. Maurois, Dialog. commandement, 1924, p.161.
2. Qui se passe dans la paix, dans le calme, en toute absence d'agressivité. La coexistence pacifique. Le travail spirituel exige des conditions de tranquillité capables d'assurer un déroulement pacifique au mouvement progressif des idées (Nizan, Chiens garde, 1932, p.142):
3. Certes je prévoyais que notre association ne serait pas des plus pacifiques et que les problèmes littéraires qui se confondent (...) avec ceux de la vie domestique (...) seraient entre nous des occasions de heurts assez fréquentes. Aymé, Confort, 1949, p.121.
3. Où règnent le calme, la tranquillité, la paix. Jamais le pacifique hôtel Jungfrau n'avait subi pareil vacarme (A. Daudet, Tartarin Alpes, 1885, p.159).Mais viennent ensuite les guerres de religion, dont la Lorraine subit le contre-coup et que les années trop courtes du règne pacifique de Henri II parvinrent à peine à faire oublier (Guyot, Agric. Lorr., 1889, p.7).Aujourd'hui, Mâchecoul est une petite ville pacifique, pleine de couvents (Chardonne, Femmes, 1961, p.40).GÉOGR. Océan Pacifique (ainsi nommé par Magellan qui l'aurait traversé sans subir de tempêtes). Empl. subst. Le Pacifique:
4. Aucune île du Pacifique occupée par les États-Unis ne pourra être placée sous trusteeship [mandat] sans le consentement de ce gouvernement et, par là même, seulement en des termes acceptés par les États-Unis. Charte Nations Unies, 1946, p.28.
Prononc. et Orth.: [pasifik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. Dr. a) 1462 possession pacifique (Approbation et confirmation des Ordonnances et coutumes de la ville de Mimizan [Landes] ds Ordonnances des rois de France, t.15, p.631); b) 1463 (Lettres de Louis XI, éd. J. Vaesen et É. Charavay, t.2, p.100: lors serions seigneur pacific de toute la conté de Roussillion); 1539 possesseur pacific (Nouv. Cout. général (Bretagne), éd. Ch. A. Bourdot de Richebourg, t.4, p.297); 2. a) α) 1496 paciffique «qui aspire à la paix, tranquille (d'une personne)» (Andrieu de La Vigne, Mystère de St Martin, éd. A. Duplat, 148); β)1546 subst. «celui qui, aimant la paix, s'abstient de toute violence» (Bible, impr. Genève, J. Girard, Matth. 5, 9 d'apr. FEW t.7, p.460b); b) α) fin du xves. [ms.] estat pacificque (Mystère de la Passion de Troyes, ms. Bibl. Troyes, 2282, t.1, fo130 rod'apr. J.-Cl. Bibolet, Thèse dactylographiée, Paris, 1983, t.3, p.202); β) 1616 [éd.] «qui n'est pas troublé, où règne le calme» (A. d'Aubigné, Hist. univ., livre IV, chap. 21, Maillé, t.1, 1repartie, p.255: toutes choses estoient pacifiques en touttes les terres du Roi Philippes); 3. 1523 [éd.] «qui procure la paix, la tranquillité (des choses)» (Lefèvre D'Etaples, Nouv. Test., t.2, fo134 ro); 4. [1525?] mer pacifique (Fabre, Le Voyage et navigation faict par les Espaignolz es Isles et Mollucques, Paris, fo14 ro: En ces trois moys et vingt iours alerent quatre mille lieues en ung gouffre par la mer pacifique. Et est bien pacifique car en tout ce temps sans veoir terre aulcune ne eurent orage ne tempeste); 1765 Ocean Pacifique (Encyclop.). Soit empr. au lat. pacificus «qui établit la paix» (v. pacifier), soit empr. au prov. pacific, att., dans un sens jur., au xives. (pacific senhor, Chron. des Albigeois ds Hist. gén. du Languedoc, éd. 1737, t.3, 2epartie, col. 20); aussi en 1375 ds Pansier t.3. Voir FEW t.7, pp.460b-461a et Du mot au texte: actes du 3eColloque Internat. sur le Moyen Français, publ. par P.Wunderli, 1982, p.105. Fréq. abs. littér.: 758. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1041, b) 1111; xxes.: a) 975, b) 1152.
DÉR.
Pacifiquement, adv.De manière pacifique, sans violence, avec calme. Je suis sûr que cette nouvelle perspective lui sourira, surtout voyant qu'elle se lie si pacifiquement à mon passé (Renan, Lettres, 1845, p.404).En un instant cinquante soldats armés jusqu'aux cheveux, bondirent dans la cuisine où reposait pacifiquement Walter Schnaffs (Maupass., Contes et nouv., t.2, Avent. W. Schnaffs, 1883, p.208).Tant mieux si la France pouvait un jour se libérer pacifiquement des Anglais (Bainville, Hist. Fr., t.1, 1924, p.72). [pasifikmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1reattest. début du xives. «d'une manière pacifique» (Aimé Du Mont-Cassin, Hist. des Normands, éd. V. de Bartholomaeis, p.299, ligne 4); de pacifique, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 31.

Pacifique : définition du Wiktionnaire

Adjectif

pacifique \pa.si.fik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui aime la paix, qui est favorable à la paix.
    • Un prince pacifique.
    • Un esprit pacifique.
    • Un esprit doux et pacifique.
    • Avoir une humeur pacifique.
  2. Qui est paisible, tranquille, exempt de guerres.
    • Son règne fut pacifique.
    • Contrairement aux vieilles sagas scandinaves où bouillonne le sang des Vikings, Le Kalevala est un récit plutôt pacifique. — (André Clavel, L’Iliade boréale, dans L’Express, n° 3081, 21 juillet 2010)
  3. (Géographie) Relatif à l’océan Pacifique ou aux régions baignées par cet océan.
    • Le tremblement de terre de magnitude 8,9 et le tsunami qui l’a suivi ont en effet dévasté la côte pacifique de la région du Tohoku (Nord-Est), qui représente 8 % du produit intérieur brut (PIB) de la troisième économie du monde. — (L’économie japonaise paralysée après le séisme, Le Monde, 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pacifique : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PACIFIQUE. adj. des deux genres
. Qui aime la paix, qui est favorable à la paix. Un prince pacifique. Un esprit pacifique. Un esprit doux et pacifique. Avoir une humeur pacifique. Il signifie aussi Qui est paisible, tranquille, exempt de guerres. Son règne fut pacifique. Océan Pacifique ou, par ellipse, Le Pacifique, L'océan qui est entre l'Asie, l'Océanie et l'Amérique.

Pacifique : définition du Littré (1872-1877)

PACIFIQUE (pa-si-fi-k') adj.
  • 1Qui porte la paix, qui aime la paix. Homme pacifique. Desseins pacifiques. Il leur tomba du ciel un roi tout pacifique, La Fontaine, Fabl. III, 4. Et porte grand amour aux hommes pacifiques, Molière, Sgan. XVII. Ce siècle pacifique par indifférence, Rousseau, Lett. de la mont. 5. Heureux, deux fois heureux, le peuple pacifique Qui, content des climats où l'ont placé les dieux, Vit libre sur le sol où dorment ses aïeux, Massillon, Helv. VIII.

    Substantivement. Bienheureux les pacifiques, parce qu'ils seront appelés enfants de Dieu ! Sacy, Bible, Évang. St Math. V, 9. Le titre que Dieu lui [à Salomon] donne est celui de pacifique… il donne la gloire d'affermir le trône à ce pacifique, qu'il préfère aux guerriers par cet honneur, Bossuet, Polit. IX, IV, 7.

  • 2Qui porte la paix, la tranquillité. C'est ce qui a été réservé, pour vous et pour vos enfants, des hosties pacifiques des enfants d'Israël, Sacy, Bible, Lévit. X, 14. île pacifique [l'île des Faisans] où doivent se terminer les différents de deux grands empires, Bossuet, Mar.-Thér. Car, sitôt que du soir les ombres pacifiques D'un double cadenas font fermer les boutiques, Boileau, Sat. VI. Que Dieu jette sur vous des regards pacifiques ! Racine, Esth. I, 2.

    Écrire en formule pacifique, se disait d'un évêque qui écrivait non comme évêque, mais comme simple particulier.

    Où règne la tranquillité. Il contempla longtemps les formes magnifiques Que la nature prend dans les champs pacifiques, Hugo, Ray. et ombres, 34.

  • 3 Terme de jurisprudence. Possesseur pacifique, celui qui possède sans réclamation.

    Titulaire pacifique, celui dont le titre n'est pas contesté.

  • 4 Terme de géographie. Mer Pacifique, la Mer du Sud.

    On dit aussi l'océan Pacifique, et, par abréviation, le Pacifique. Parcourir le Pacifique.

SYNONYME

PACIFIQUE, PAISIBLE. Le pacifique est celui qui porte la paix, qui aime la paix ; le paisible est celui qui reste en paix.

HISTORIQUE

XVIe s. Laissant toute la province pacifique, il s'en retourna à Rome, Amyot, P. Aem. 6. Toutes choses estoient pacifiques en toutes les terres du roi Philippe, D'Aubigné, Hist. I, 255. Comme ils revenoient [d'une sortie, au siége de la Rochelle] sentans plus les pacifiques qu'ils n'estoient partis, ceux de la ville…, D'Aubigné, ib. II, 45.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PACIFIQUE. - HIST. XVIe s. Ajoutez : Toute correction en present certes ne semble point estre de joye, mais de tristesse ; mais après elle rendra fruict très pacifique de justice à ceulx qui seront excitez par elle, Hébr. XII, 11, Nouv. Test. éd. Lefebvre d'Étaples, Paris, 1525.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Pacifique : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PACIFIQUE, adj. (Gram.) qui aime la paix. On dit ce fut un prince pacifique. Le Christ dit bienheureux les pacifiques, parce qu’ils seront appellés enfans de Dieu. Voilà un titre auquel l’auteur de l’apologie de la révocation de l’édit de Nantes doit renoncer. Un regne pacifique est celui qui n’a été troublé ni par des séditions ni par des guerres. Un possesseur pacifique est celui dont le tems de la jouissance tranquillise & assure la possession. Un bénéfice pacifique celui dont le titre n’est & ne peut être contesté.

Pacifiques ou Pacificateurs, s. m. (Hist. eccl.) est le nom qu’on donna dans le vj. siecle à ceux qui suivoient l’hénotique de l’empereur Zénon, & qui sous prétexte d’union entre les Catholiques & les Hérétiques, détruisoient la vérité de la foi, exprimée dans le concile de Chalcédoine. Evagre, liv. III. Scandere, Hœr, 103. Baronius A. C. 582. n. 25. Voyez Hénotique.

Pacifiques, (Hist. ecclés.) on donna dans le xvj. siecle ce nom à certains anabatistes qui courant dans les bourgs, se vantoient d’annoncer la paix, & par cet artifice trompoient les peuples. Prateole V. pacif. fœdere. Hœer. 232.

Pacifiques, (Jurisprud.) voyez Lettres Pacifique & le mot Pacificis.

Pacifique, adj. (Géogr.) les Géographes appellent la mer du Sud mer pacifique, mare pacificum, parce qu’elle est, dit-on, beaucoup moins sujette aux tempêtes que l’Océan atlantique ou mer du Nord. Cependant quelques navigateurs assurent qu’elle ne mérite point ce nom, & qu’ils y ont essuyé des tempêtes aussi violentes que dans aucune autre mer. Mais Magellan ayant vogué sur cette vaste mer avec un vent favorable, & y ayant fait un voyage fort tranquille lorsqu’il la traversa pour la premiere fois en 1520, lui donna le nom de mer pacifique, qu’elle a toujours conservé depuis.

Les vents y sont ordinairement si réglés, que les vaisseaux peuvent aller de l’Amérique aux îles Philippines en dix semaines de tems ou environ. Voyez Alisé & Vent. Chambers.

La mer Pacifique en Géographie, s’appelle mer du Sud. Voyez Mer du Sud. L’Océan pacifique ou grande mer du Sud est située entre la côte occidentale d’Asie & d’Amérique ; elle s’étend jusqu’à la Chine & aux îles Philippines.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pacifique »

Étymologie de pacifique - Littré

Provenç. pacific ; esp. et ital. pacifico ; du lat. pacificus (voy. PACIFIER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de pacifique - Wiktionnaire

Du latin pacificus (« qui fait la paix, pacificateur »), de pax, pacis (« paix ») et faciō (« faire »).
(Géographie) De océan Pacifique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pacifique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pacifique pasifik play_arrow

Citations contenant le mot « pacifique »

  • L'Iran va poursuivre son programme nucléaire pacifique en accord avec le règlement de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas Araghchi cité lundi par l'agence de presse semi-officielle Fars. , L'Iran va poursuivre son programme nucléaire pacifique en accord avec le règlement de l'AIEA, selon son vice-ministre des AE
  • A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes. De John Fitzgerald Kennedy / Adresse au premier anniversaire de l'Alliance pour le Progrès le 13 mars 1962
  • Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès. De Jules Mazarin
  • La paix est rarement refusée aux pacifiques. De Johann Friedrich von Schiller / Guillaume Tell
  • La paix universelle se réalisera un jour non parce que les hommes deviendront meilleurs mais parce qu'un nouvel ordre, une science nouvelle, de nouvelles nécessités économiques leur imposeront l'état pacifique. De Anatole France / Sur la pierre blanche
  • Un peuple est pacifique aussi longtemps qu'il se croit assez riche et redouté pour installer sournoisement sa dictature économique. De Georges Bernanos / Courrier
  • L'Etat fondé sur le principe civique, respectant l'homme et son monde naturel dans toutes ses dimensions ou composantes est un Etat pacifique et humain. De Vaclav Havel / Méditations d'été
  • Ceux qui rendent une révolution pacifique impossible rendront une révolution violente inévitable. De John Fitzgerald Kennedy / mars 1962
  • Le golf est un sport pacifique qui se joue violemment de l’intérieur. De Bob Toski
  • L'amour devrait être éternellement pacifique. De Zoé Valdés / La sous-développée

Images d'illustration du mot « pacifique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pacifique »

Langue Traduction
Corse tranquillu
Basque baketsu
Japonais 平和な
Russe мирное
Portugais pacífico
Arabe امن
Chinois 平静的
Allemand friedlich
Italien tranquillo, calmo
Espagnol pacífico
Anglais peaceful
Source : Google Translate API

Synonymes de « pacifique »

Source : synonymes de pacifique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pacifique »



mots du mois

Mots similaires