La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « guerrier »

Guerrier

Variantes Singulier Pluriel
Masculin guerrier guerriers
Féminin guerrière guerrières

Définitions de « guerrier »

Trésor de la Langue Française informatisé

GUERRIER, -IÈRE, subst. et adj.

I. − Substantif
A. − Vieilli et littér. Personne dont le métier est de faire la guerre. Ancien guerrier; guerrier armé; beau, courageux, fameux, fidèle, jeune, triomphant, vieux guerrier; guerrière en dentelles; génération de guerriers. Eh bien, braves guerriers (Recueils textes hist.,1792, p. 44).Tel un guerrier blessé est couché sur les drapeaux qu'il a conquis (Chateaubr., Martyrs, t. 3, 1810, p. 178) :
1. Il fallait lui trouver pour époux quelque vaillant guerrier, capable de défendre le pays contre les Turcs. Grousset, Croisades,1939, p. 147.
B. − Soldat. Ondouré accusa le guerrier blanc d'avoir voulu faire mourir sa fille (Chateaubr., Natchez,1826, p. 330).
II. − Adjectif
A. − [En parlant de pers.] Qui aime la guerre, qui est tourné vers la guerre. Esprit, instinct, peuple guerrier; vierge guerrière; vertus guerrières. Des âmes guerrières de chez nous (Barrès, Voy. Sparte,1906, p. 222).Chez elles [les fourmis] les races guerrières sont richement entretenues par une nation de serviteurs (Maurois, Silences Bramble,1918, p. 174).
B. − [En parlant de choses] Qui a la guerre pour objet, qui évoque la guerre, qui a rapport à la guerre. Accoutrement, appareil, droit, récit, trophée guerrier; expédition, folie, fureur guerrière; images guerrières. Les élans guerriers du premier allegro (Berlioz, Beethoven, Corrêa, 1941 [1838], p. 30).J'aime les chants guerriers mêlés aux chocs du verre (Bornier, Fille Rol.,1875, II, 4, p. 40) :
2. Si notre pays avait, maintes fois, négligé sa défense, méconnu ses soldats, perdu des batailles, il n'en était pas moins apparu, de tout temps, comme capable par excellence des plus grandes actions guerrières. De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 245.
P. métaph. Le soir. Tous les arbres de l'Ouest sont en bataille contre le soleil et on les voit s'étirer, hausser leurs feuillages comme un bouclier et cacher la lumière. Un peu de jour suinte entre les feuilles comme si le bouclier était fait de mille peaux de petites bêtes et que les coutures soient en train de craquer parce que l'arbre guerrier essayait d'étouffer les soubresauts de l'autre (Giono, Eau vive,1943, p. 117).
Prononc. et Orth. : [gε ʀje] et [ge-], fém. [-ʀjε:ʀ]. Att. ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. Subst. ca 1100 guerrer « homme qui fait la guerre » (Roland, éd. J. Bédier, 2066). II. Adj. 1. ca 1200 ome guerier « guerrier » (Aiol, 7934 ds T.-L.), emploi isolé; 2. 1572 « relatif à la guerre » (R. Belleau, Bergerie, 1rejournée, fo3 rods Gdf. Compl.); 3. 1580 « qui a, qui montre des dispositions pour la guerre, les armes » (Montaigne, Essais, II, 12, éd. A. Thibaudet, p. 523). Dér. de guerre*; suff. -ier*. Fréq. abs. littér. : 2 655. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 7 853, b) 2 357; xxes. : a) 2 261, b) 2 008. Bbg. Boulan 1934, p. 109.

Wiktionnaire

Nom commun - français

guerrier \ɡɛ.ʁje\ ou \ɡe.ʁje\ masculin (pour une femme, on dit : guerrière)

  1. Celui qui fait la guerre et qui s’y plaît.
    • Mais, l’ayant vu une fois déployer sa force dans la bataille, il me semble que je le reconnaîtrais entre mille guerriers. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Hilperik entra à Paris sans aucune opposition, et logea ses guerriers dans les tours qui défendaient les ponts de la ville, alors environnée par la Seine. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833–1837)
    • […]; les utopies sociales furent faites en vue de maintenir un noyau de guerriers homériques dans les cités, etc. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. V, La grève générale politique, 1908, p. 233)
    • N’avait-on pas vu, parfois des pachas turcs épouser leurs esclaves et de riches guerriers préférer leur servante à d’autre épouses plus magnifiquement parées ? — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Le garçon était assis, le dos à la porte, concentré sur l’écran de son ordinateur, sur lequel on voyait une sorte de guerrier bigorexique anéantissant des squelettes avec une épée disproportionnée. Il ne nous accorda même pas un regard. — (Luis Montero Manglano, L'Oasis éternelle, traduit de l'espagnol par Claude Bleton, éd. Actes Sud, 2018, chap. 4)
  2. (Soutenu) Soldat.
    • C’est notre première bataille, mais nous ébauchons instinctivement tous les gestes et les pensées que nous aurons une fois guerriers. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)

Adjectif - français

guerrier \ɡɛ.ʁje\ ou \ɡe.ʁje\

  1. Qui a rapport à la guerre.
    • Tu ne te souviens sans doute pas de moi, m'écrivait-il, mais il est impossible que tu aies complètement oublié nos petites aventures guerrières de l'été 1914, l'entrée en Belgique par Trélon, la rentrée en France, dare-dare, par Solre-le-Château, et cette sinistre nuit de Zorées, et cette traversée du bois du Nouvion, […]. — (Pierre Benoit, Boissière, Paris : chez Albin Michel, 1935, chap. 1)
    • Ce héros, la lance brandie en avant, l’oriflamme sacrée flottant au-dessus de sa tête, entra d’un élan fougueux dans la masse guerrière qui lui prêtait le flanc. — (Ivan Gobry, Charles VIII : Fils de Louis XI 1483-1498, Éditions Flammarion, 2012)
  2. Qui est porté à la guerre ; qui est propre à la guerre.
    • Le cabo­tinage était poussé par Murat jusqu’au grotesque, et les historiens n’ont pas assez remarqué quelle responsabilité incombe à Napoléon dans cette dégénérescence du véritable esprit guerrier. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VII, La morale des producteurs, 1908, page 359)
    • C’est très violent et très “testostéroné”, cette manière d’opposer sans cesse les acteurs les uns aux autres. Laurent Wauquiez a un modèle de société très guerrier. — (Éric Feraille in Barnabé Binctin, M. Wauquiez multiplie par… 40 les subventions aux chasseurs, Reporterre, 21 septembre 2016 → lire en ligne)
  3. Qui a l’allure, l’apparence d’un homme de guerre.
    • Avoir l’air guerrier, la mine guerrière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GUERRIER, IÈRE. adj.
Qui a rapport à la guerre. Actions guerrières. Travaux guerriers. Exploits guerriers. Il signifie aussi Qui est porté, qui est propre à la guerre. Humeur guerrière. Nation guerrière. Courage guerrier. Une âme guerrière. Avoir l'air guerrier, la mine guerrière, Avoir l'air, le maintien, la contenance d'un homme de guerre. Il s'emploie aussi comme nom et signifie Celui qui fait la guerre et qui s'y plaît. C'est un grand guerrier. Les plus fameux guerriers. On l'emploie de même quelquefois au féminin. Une guerrière. Il s'est dit, dans le style soutenu, pour Soldat. Il rassembla autour de lui ses guerriers.

Littré (1872-1877)

GUERRIER (ghè-rié, riè-r') adj.
  • 1Qui appartient à la guerre. Revois ce champ guerrier dont les sacrés sillons Élevaient contre toi de soudains batailions, Corneille, Médée, III, 3. Et ne suis-je blanchi dans les travaux guerriers Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ? Corneille, Cid, I, 7. Prenez soin qu'à l'instant la trompette guerrière Dans le camp ennemi jette un subit effroi, Racine, Athal. V, 3. On n'imaginerait pas qu'au milieu d'une vie si agitée et si guerrière il faisait un livre, Fontenelle, Renau.
  • 2Qui est porté ou propre à la guerre. Un prince guerrier. On le voyait [le général espagnol, à la bataille de Rocroi], porté dans sa chaise, et, malgré ses infirmités, montrer qu'une âme guerrière est maîtresse du corps qu'elle anime, Bossuet, Louis de Bourbon. Mais vous, s'il était vrai que son ardeur guerrière Eût ouvert à la vôtre une illustre carrière, Racine, Alex. IV, 2. Dans cette île et guerrière et chrétienne, Voltaire, Tancr. I, 1. Il n'y avait du temps d'Auguste qu'une seule nation, et il y en a aujourd'hui plusieurs, policées, guerrières, éclairées, qui possèdent des arts que les Grecs et les Romains ignorèrent, Voltaire, Louis XIV, 29.

    Avoir l'air guerrier, la mine guerrière, avoir l'air, la contenance d'un homme de guerre.

  • 3 S. m. Celui qui fait la guerre. Un injuste guerrier, terreur de l'univers, Boileau, Sat. X. Aux plus savants auteurs comme aux plus grands guerriers Apollon ne promet qu'un nom et des lauriers, Boileau, Art p. IV. Montrez-nous, guerriers magnanimes, Votre vertu dans tout son jour ; Voyons comment vos cœurs sublimes Du sort soutiendront le retour, Rousseau J.-B. Ode à la Fortune. Il [René] remonta le Meschacebé jusqu'aux Natchez, et demanda à être reçu guerrier de cette nation, Chateaubriand, Atala, Prologue.

    Il se dit au féminin. Cette illustre guerrière Ayant vu ses soldats gisants sur la poussière, Mairet, Mort d'Asdrub. v, 2.

    Dans le style soutenu, soldat. Depuis, comme il arrive toujours, l'infortune ayant écrasé ces guerriers [les soldats entrés dans Moscou], des reproches s'élevèrent ; eh ! qui ne sait que de pareils désordres ont toujours été le mauvais côté des grandes guerres, le côté honteux de la gloire ; que la renommée des grands conquérants porte son ombre comme toutes les choses de ce monde ? Ségur, Hist. de Nap. VIII, 8. Dans cette colonne [armée française sortant de Moscou] de cent quarante mille hommes et d'environ cinquante mille chevaux de toute espèce, cent mille combattants marchant à la tête avec leurs sacs, leurs armes, plus de cinq cent cinquante canons et deux mille voitures d'artillerie, rappelaient encore cet appareil terrible de guerriers vainqueurs du monde, Ségur, ib. IX, 1.

    Fig. Là, bornant son discours, encor tout écumante, Elle souffle aux guerriers [les chanoines de la Sainte-Chapelle] l'esprit qui la tourmente, Boileau, Lutr. V.

    Caste des guerriers, se dit, dans l'Égypte et dans l'Inde, de la caste de ceux qui portent les armes. La tribu des guerriers, ouvrage de ses bras [de Brama], Eut la force en partage et courut aux combats, Delavigne, Paria, I, 1.

    PROVERBE

    Un guerrier doit avoir assaut de lévrier, fuite de loup et défense de sanglier, c'est-à-dire assaillir hardiment, fuir lentement, et se défendre, quand il est acculé, comme le sanglier.

SYNONYME

1° GUERRIER, BELLIQUEUX. Un prince guerrier est un prince qui fait la guerre et, si l'on veut, aime la guerre. Un prince belliqueux est un prince qui aime la guerre. Un prince belliqueux peut n'avoir pas encore fait la guerre ; un prince guerrier l'a faite.

2° GUERRIER, MARTIAL., Une mine guerrière, une attitude guerrière est la même chose qu'une mine martiale, qu'une attitude martiale. La seule différence que l'usage ait mise, c'est que guerrier appartient davantage au style élevé, et martial au style ordinaire.

HISTORIQUE

XIe s. Li quens Rolanz fut nobile guerrer, Ch. de Rol. CLII.

XIIe s. …l'espée dan Girart le guerrer, Ronc. p. 50.

XIIIe s. Car ainc en nule maniere [je] Ne forfis Que fussiez ma guerriere [ennemie], Quesnes, Romanc. p. 88. Gille [elle] ot nom et fu mere Rolant le bon guerrier, Berte, CXXIX. Et li Turc sont sage et boin guerroier, Chr. de Rains, p. 202. Ysengrin, qui fu ses guerriers [son ennemi], Et qui le haoit [haïssait] mortelment, Ren. 18854.

XIVe s. Il a en France un tel proverbe : de bon tourneeur [homme de tournoi] couart guerrier, Oresme, Eth. 79.

XVIe s. Laissant le tout sur sa guerriere experience, Carloix, IX, 5. Je hais moins l'injure guerriere que pacifique, Montaigne, IV, 101. Leurs chansons guerrieres [des peuples d'Amérique], Montaigne, I, 245. Ces mouvements guerriers qui nous ravissent de leur horreur et espoventement, cette tempeste de sons et de cris, Montaigne, II, 187.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « guerrier »

Guerre ; bourguig. guarrei ; provenç. guerrier, guerrer ; esp. guerrero ; port. guerreiro ; ital. guerriere. On remarquera à l'historique le sens de : celui qui fait peine, mal à un autre ; ce sens se retrouve au verbe dans le dialecte du Berry (voy. GUERROYER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Dérivé de guerre, avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « guerrier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
guerrier gɛrje

Fréquence d'apparition du mot « guerrier » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « guerrier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « guerrier »

  • Je suis un guerrier et un insatisfait permanent, c’est ça l’apanage du champion.
    André Panza
  • Il n'existe que trois êtres respectables : le prêtre, le guerrier, le poète. Savoir, tuer et créer.
    Charles Baudelaire — Mon cœur mis à nu
  • Le miroir est l'âme de la femme comme le sabre est l'âme du guerrier.
    Proverbe japonais
  • On les a surnommés les « guerriers des glaces ». À la fin des années 1970, des alpinistes polonais se lancent dans un pari fou : gravir l’Everest en hiver. « On devait entrouvrir les tentes, sinon elles gelaient de l’intérieur au petit matin, à cause de la respiration et de la vapeur produite lorsqu’on cuisinait », racontera plus tard l’un d’eux.
    National Geographic — L’Himalayisme, version hivernale | National Geographic
  • Le guerrier victorieux remporte la bataille, puis part en guerre. Le guerrier vaincu part en guerre, puis cherche à remporter la bataille.
    Sun Tzu — L'art de la guerre
  • Quand on retrouve dans le sol une ossature humaine, il y a toujours une épée près d'elle. C'est un os de la terre, un os stérile. C'est un guerrier.
    Jean Giraudoux — La guerre de Troie n'aura pas lieu, I, 6, Andromaque , Grasset
  • Au jour du jugement, la plume du savant pèsera autant que l’épée du guerrier.
    Proverbe indien
  • L'art du guerrier consiste à équilibrer la terreur d'être un homme avec la merveille d'être un homme.
    Carlos Castaneda — La Roue du temps
  • Rechercher la perfection de l'esprit du guerrier est la seule tâche digne de notre existence temporelle et de notre âge d'homme.
    Carlos Castaneda — La Roue du temps
  • Découvrez notre guide de présentation du guerrier dans Dungeons & Dragons 5, et donc par extension BG3, avec des infos sur son style de jeu, ses caractéristiques, dons, compétences, équipement, styles de combat et archétypes martiaux. Avec quelques conseils sur la façon de créer un bon guerrier.
    Millenium — Baldur's Gate 3 : La classe Guerrier - Millenium
Voir toutes les citations du mot « guerrier » →

Traductions du mot « guerrier »

Langue Traduction
Anglais warrior
Espagnol guerrero
Italien guerriero
Allemand krieger
Chinois 战士
Arabe محارب
Portugais guerreiro
Russe воин
Japonais 戦士
Basque gerlari
Corse guerrieru
Source : Google Translate API

Synonymes de « guerrier »

Source : synonymes de guerrier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « guerrier »

Combien de points fait le mot guerrier au Scrabble ?

Nombre de points du mot guerrier au scrabble : 9 points

Guerrier

Retour au sommaire ➦