La langue française

Batailleur, batailleuse

Sommaire

  • Définitions du mot batailleur, batailleuse
  • Étymologie de « batailleur »
  • Phonétique de « batailleur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « batailleur »
  • Citations contenant le mot « batailleur »
  • Traductions du mot « batailleur »
  • Synonymes de « batailleur »
  • Antonymes de « batailleur »

Définitions du mot batailleur, batailleuse

Trésor de la Langue Française informatisé

BATAILLEUR, EUSE, subst. et adj.

A.− Subst. Celui qui livre bataille :
1. ... ces victoires merveilleuses [de Bonaparte], mais où l'habileté, l'adresse du batailleur avaient plus de part que la force réelle, n'aboutirent qu'à une conquête précaire. Proudhon, La Guerre et la paix,1861, p. 234.
2. Homme d'énergie et même de violence, né pour faire la guerre, ravager les pays conquis et massacrer les vaincus, plein d'instincts sauvages de chasseur et de batailleur, il ne comptait guère la vie humaine. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, La Petite Roque, 1885, p. 1042.
P. ext. :
3. Les esprits superficiels qui lui en avaient parlé d'après ses cours, son combat contre les Jésuites, en faisaient un grand disputeur, un batailleur, un Lamennais. Michelet, Journal,1849-60, p. 584.
B.− Adj. Qui aime à batailler, qui est enclin à se battre :
4. − Ça, ce doit être du champagne, dont j'ai souvent entendu parler, de ce vin de France qui tourne la tête à ces hommes batailleurs, et les porte à faire la guerre contre tout le monde! Erckmann-Chatrian, L'Ami Fritz,1864, p. 199.
5. Et M. de Charlus le disait sincèrement, non seulement par amour pour Morel, mais parce qu'un goût batailleur qu'il croyait naïvement tenir de ses aïeux, lui donnait tant d'allégresse à la pensée de se battre que, ce duel machiné d'abord seulement pour faire venir Morel, il eût éprouvé maintenant du regret à y renoncer. Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 1070.
Au fig. :
6. Je suis quelquefois sévère pour lui [Arnauld], pour son humeur écriveuse et batailleuse; ... Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 3, 1848, p. 90.
7. Il se dégage de Flaubert tant de nervosité, tant de violence batailleuse, que les milieux dans lesquels il se trouve deviennent bientôt orageux, qu'une certaine agressivité gagne chacun. E. et J. de Goncourt, Journal,1873, p. 956.
Rem. Dans l'emploi adj., on rencontre la forme vieillie ou région. batailleux, euse. Même sens. Ne vous liez point avec cet homme-là; il est batailleux sur les moindres choses (S. Mercier, Néologie, t. 1, 1801, p. 71).
Prononc. : [batɑjœ:ʀ], fém. [-ø:z]. En ce qui concerne une prononc. avec l mouillé, mêmes indications que pour bataille.
Étymol. ET HIST. − 1. Ca 1200 adj. masc. bataillierre cas sujet « (d'un homme) qui aime à se battre » (J. Bodel, Saisnes, LI dans Gdf. Compl. : Tant com fuz bachelers, assez fuz bataillierre) 1262-68 id. bataillor « (d'un inanimé) relatif à la guerre, guerrier » (Brunet Latin, Trésor, éd. Chabaille, 129 dans T.-L. : Mars [la planète] est chaus et bataillereus [var. bataillor]); av. 1450 masc. « (d'un inanimé) destiné à la bataille » (Grand. Chron. de Fr., Phel. l Bel, XLII, P. Paris dans Gdf. : Ilec avoit grant copie d'armes et grant appareil batailleur); seulement en a. et m. fr.; repris par Ac. 1835; 2. ca 1280 subst. masc. « celui qui se bat » (Gouvernement des rois, éd. S.-P. Molenaer, 374, 4 dans T.-L. : Au bon bataillor covient avoir principaument deus choses, c'est assavoir sens et hardement) − 1536, Calvin dans Littré; considéré comme ,,vieux mot`` par Trév. 1752-71; repris au xviiies. (J.-J. Rousseau dans Besch.). Dér. de bataille*; suff. -eur2*. Antérieurement, batailleros (bataillerus [bataillerurs var. du ms. M] ca 1170, Rois, éd. E.-R. Curtius, p. 32), dér. de l'a. fr. bataillier « guerrier » (ca 1200 dans Gdf.); suff. -eux*. La date de 1213, Fet des Romains, signalée pour batailleur par la plupart des dict. mod. correspond en réalité à la forme batailleros.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 106.

Wiktionnaire

Adjectif 1

batailleur \ba.ta.jœʁ\

  1. Qui aime à batailler.
    • Suivant le caractère des barbares, dont la fougue est violente, mais de peu de durée, ils se réconcilièrent en faisant de nouveau le serment de ne rien entreprendre l’un contre l’autre. Tous deux étaient d’un naturel turbulent, batailleur et vindicatif ; […]. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833–1837)

Adjectif 2

batailleur \ba.ta.jœʁ\

  1. (Vieilli) Fortifié, équipé d’éléments de défense.
    1. (En particulier) Nef batailleresse : navire de guerre.

Nom commun

batailleur \ba.ta.jœʁ\ masculin (pour une femme on dit : batailleuse)

  1. Celui qui aime à batailler.

Forme d’adjectif

batailleuse \ba.ta.jøz\

  1. Féminin singulier de batailleur.

Nom commun

batailleuse \ba.ta.jøz\ féminin singulier

  1. Celle qui aime à batailler.

Forme d’adjectif

batailleuse \ba.ta.jøz\

  1. Féminin singulier de batailleur.

Nom commun

batailleuse \ba.ta.jøz\ féminin singulier

  1. Celle qui aime à batailler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BATAILLEUR, EUSE. adj.
Qui aime à batailler. Cet homme est bien batailleur. Être d'humeur batailleuse.

Littré (1872-1877)

BATAILLEUR (ba-tâ-lleur, lleûz', ll mouillées, et non ba-tâ-yeur) s. m.
  • 1Qui se plaît à batailler, à se battre.
  • 2Qui aime à disputer. Il ergote et dispute sans cesse, c'est un grand batailleur.

    Adj. Batailleur, batailleuse. Un esprit batailleur. Humeur batailleuse, Rousseau, dans BESCHERELLE.

HISTORIQUE

XIIIe s. Comment sont peries les ames batelleresses ? Comment sont cheü li fort d'Israhel ? Chron. de Rains, p. 81.

XVe s. Aux bons batailleurs sont necessaires huit conditions : la premiere qu'ils soyent adurcis à souffrir le fais des armes…, Christine de Pisan, Hist. de Ch. V, II, 24. Inclination et condition amoureuses, plus que batailleresses, Bouciq. I, ch. 2.

XVIe s. Il n'est point en nostre puissance de venir en combat contre le diable, si fort et si grand batailleur, Calvin, Inst. 728.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « batailleur »

(XIVe siècle) Dérivé de batailler avec le suffixe -eur. Du moyen français batailleur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(XIVe siècle) Dérivé de batailler avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Batailler ; provenç. batalhador, et au féminin batalhairitz ; espagn. batallador ; ital. battagliatore.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « batailleur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
batailleur batajœr

Évolution historique de l’usage du mot « batailleur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « batailleur »

  • De quoi sécher les larmes du batailleur acharné qu’est Romain. Ouverte depuis seulement un an, l’académie sochalienne drivée par Pierre Tournier tient le défenseur de devoir que tout club cherche à fidéliser. , Sport franc-comtois | Aviez-vous reconnu Romain Zandona ?
  • Son corps est apparu bien plus tard. Le corps de Corto, là où tout commence finalement, figure une masculinité aventureuse, sure d'elle même, batailleuse, puissante physiquement, mais aussi nonchalante et élégante, avec un zeste de glamour qui plaît sans en avoir l'air aux femmes qu'il croise. Art de l'esquive et du hors champ, son corps n'est qu'un trait (comme un trait d'esprit), une ombre flottante mais persistante comme le sont les parfums. A la fois réel et vaporeux, il voyage sans tomber malade, sans blessure et sans douleur. Club de Mediapart, Corps de Corto | Le Club de Mediapart
  • On ne se le cachera pas, je n’étais pas un batailleur. Mais ce qui m’aidait, c’était mon talent, ma vision, ma détermination. Tous les joueurs admis au Temple s’y sont rendus avec leurs forces. La Presse, Pierre Turgeon: «Le Temple, ça serait la cerise sur le sundae»
  • La politique demande un lutteur, un batailleur, un homme qui triomphera. Rien de plus. De J.-Donat Dufour / Vers les sommets
  • L’adjoint finit par ceindre l’écharpe tricolore de maire fin mars 2014. Un graal politique obtenu au terme d’une campagne homérique conduite – déjà ! – autour d’une stratégie de rupture, hors des partis, avec de réguliers coups d’éclat. Philippe Saurel, historien amateur, notamment, de la geste napoléonienne, se mua alors en hussard batailleur. Surtout contre ses anciens amis socialistes, qu’ils siègent sur les bancs de l’opposition municipale (Jean-Pierre Moure, Michaël Delafosse…) ou qu’ils président aux destinées du Département (Kléber Mesquida) et de la Région (Carole Delga). midilibre.fr, Philippe Saurel : batailleur pour sa ville de cœur - midilibre.fr
  • Mais l’homme valait mieux que sa caricature. Urbain, curieux, gouailleur, attachant, franc-tireur, batailleur, il était « cash » dans un univers politique aseptisé, formolisé où la pensée du « politiquement correct » prédominait. Chaleureux, il aimait le contact avec ses concitoyens, savait écouter et échanger sans compter son temps. Et il disait à haute voix ce que beaucoup pensaient tout bas. Il donnait envie d’être son ami même à ceux qui n’étaient pas de son camp… Opinion Internationale, Hommage à Claude Goasguen : Adieu l’ami ! par Michel Scarbonchi - Opinion Internationale
  • «Il sait ce que doit être fait, et il peut aller sur la glace et le faire. Il n’y a pas beaucoup de joueurs qui peuvent prendre le contrôle d’un match, d’une situation. Il a le talent, les habiletés, la vitesse, l’intelligence, le niveau de compétitivité, le côté batailleur, la persévérance, la volonté d’être le meilleur, et la volonté de gagner.» Le Droit, Repêchage: Alexis Lafrenière devra attendre davantage pour connaître son sort | Le fil des régions | Actualités | Le Droit - Gatineau, Ottawa
  • Continuons avec ces phrases célèbres que colportent les histoires de la littérature. « S’enfermer dans sa tour d’ivoire » en est une. Mais sait-on seulement que Sainte-Beuve, critique et poète à ses heures, en est l’auteur ? À l’instant d’évoquer le caractère batailleur et public de Victor Hugo, il l’opposait à l’un de ses contemporains, Alfred de Vigny : « Et Vigny, plus secret,/Comme en sa tour d’ivoire, avant midi, rentrait. » (1837) Il faudrait développer, mais la place manque, tant l’idée d’une littérature hautaine et désengagée, ayant définitivement pris ses distances d’avec les vicissitudes du monde, demande à être combattue. The Conversation, Cinq leçons sur la distance en littérature
  • C’était un film merveilleux, entièrement porté par la grâce et l’énergie d’une jeune fille batailleuse et attachante. Le grand rêve de cette fille de St-Malo, née en 1987 et bien décidée à ne pas subir sa vie ? Cultiver des fleurs. Vivre et travailler seule. Sans rendre de compte à personne, quoi qu’il en coûte. Entêtée, courageuse et charmante, Anaïs a crevé l’écran, et pulvérisé le box-office : lancé grâce au financement participatif, le documentaire poétique et rageur de Marion Gervais a de cumulé plus de 800.000 vues sur Internet, avant d’être ovationné lors du festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo et défendu par « Télérama ». Depuis cinq ans, elle en a fait du chemin, Anaïs, qui vend aujourd’hui ses plantes séchées et tisanes bios aussi bien chez le chef Olivier Roellinger qu’à l’Hôtel Amour, autant en ligne que dans des coopératives bio ou des corners pour bobos parisiens ! Mais qui est cette fille longiligne à la sensibilité à fleur de peau, cette fée clochette des années 2000, aussi à l’aise en bottes au milieu d’un champ qu’en robe et talons dans le métro parisien, partant à l’assaut de ses fournisseurs ? , Anaïs Kerhoas : elle envoie tout sur les roses pour cultiver de la camomille - Elle

Traductions du mot « batailleur »

Langue Traduction
Anglais fighter
Espagnol batallador
Italien battagliero
Allemand kämpfer
Portugais lutador
Source : Google Translate API

Synonymes de « batailleur »

Source : synonymes de batailleur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « batailleur »

Partager