Affirmer : définition de affirmer


Affirmer : définition du Wiktionnaire

Verbe

affirmer \a.fiʁ.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’affirmer)

  1. Assurer, soutenir qu’une chose est vraie.
    • Rabalan se sentit troublé. Du moment que le maire affirmait d’une façon aussi autoritaire qu’il était sorcier, il fallait le croire… Ça l’étonnait pourtant. — (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • Lorsque dans une armée le besoin de récompenses se fait très vivement sentir, on peut affirmer que sa valeur est en baisse. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.359)
    • On ne parlait que de s’élancer dans les airs et tout le monde affirmait : « C’est forcé qu’on y vienne ! » mais on n’y venait pas sans anicroches. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 17 de l’éd. de 1921)
    • […] ils n'ignorent rien de tout cela et savent notamment fort bien que c'est en l’affirmant qu'ils créeront cette éternité de barbarie nécessaire au maintien des institutions qui leur sont chères. — (Julien Benda, La trahison des clercs, 1927, édition revue & augmentée, Grasset, 1946, p.194)
    • Vous m'avez affirmé, sévères dénonciateurs, que les usines clermontoises étaient le centre d'un système d'aspiration qui attirait à lui toutes les forces humaines. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • D'autre part, les renseignements recueillis sur la ménagère établissaient qu'elle radotait assez souvent et n'était pas capable, pour peu qu'on insistât, d’affirmer deux fois les mêmes choses. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    1. (Logique) Exprimer qu’une chose est certaine.
      • Toute proposition affirme ou nie.
      • Ce sont vos affirmations qui provoquent et justifient mes négations. Cessez d’affirmer et je cesserai de nier. — (Sébastien Faure , Douze preuves de l'inexistence de Dieu, conférence de 1908)
  2. (Justice) Assurer avec serment.
  3. Assurer fermement.
    • Il régnait, en fait, depuis la maladie de son père (1179) et n'avait négligé aucune occasion d’affirmer son autorité, en prenant le contrepied des décisions paternelles. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • La cité mosane prospère tant et si bien qu'en 1905, elle réussit à chiper à Bruxelles la célébration du 75e anniversaire de l'indépendance, tout en affirmant sa différence, sa « wallonitude ». — (Christine Renardy, Liège et l'Exposition universelle de 1905, page 18, 2005)
  4. Rendre plus ferme.
    • Siè, dit Arsène André, reprenant le wallon de son enfance pour mieux affirmer sa réplique. Siè, Adonis !… siè! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Mais l’ambiance devint nettement plus enthousiaste lorsque commencèrent à arriver des tableaux des écoles françaises dont la cote internationale était déjà à peu près affirmée. — (Georges Perec, Un cabinet d’amateur, 1979, Le Livre de Poche, page 108)
  5. (Pronominal) Se manifester clairement, nettement.
    • Il s'affirme de plus en plus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Affirmer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AFFIRMER. v. tr.
Assurer soutenir qu'une chose est vraie. Je l'ai vu, je vous l'affirme. Oseriez-vous affirmer cela? Il se dit, en termes de Logique, d'une Proposition et signifie simplement Exprimer qu'une chose est. Toute proposition affirme ou nie. En termes de Palais, il signifie Assurer avec serment.

Affirmer : définition du Littré (1872-1877)

AFFIRMER (a-fir-mé) v. a.
  • 1Assurer qu'une chose est vraie. Affirmer avec serment. J'ose affirmer que… Ne rien affirmer.
  • 2 En termes de logique, exprimer l'affirmation. Toute proposition affirme ou nie.
  • 3 En termes de palais, jurer, assurer par serment.

HISTORIQUE

XIIe s. Mais il ne voleit pas la cote verte oster ; Kar jo quid bien pur veir, e sil puis afermer, Qu'il out desuz [dessous] la haire, qu'il ne volt pas mustrer, Th. le mart. 162.

XIIIe s. Lors fu mandé li messager que Salehedin i avait envoiié, si lor fu dit et affremé que il averoient bataille au jour que il avoient requis, Chr. de Rains, 26. Seigneur, se là fussiés, por voir vous puis conter, Très bien peüssiés dire et pour voir afermer Qu'ainc ne veïstes gent si vaillament errer, Ch. d'Ant. V. 401. Se li barons [mari] revient… et dist que li enfant sont bastart, en afermant qu'il ne fu el païs par nuit ne par jor, Beaumanoir, XVIII, 14.

XIVe s. Il avait donné à entendre de bouche et affermé aux dits courretiers…, Bibl. des Chart. 2e série, t. III, p. 424.

XVe s. Les Auglois se vantoient et affermoient que [les Bretons] les avoient mandés, et se tenoient leurs soudoyers, Froissart, II, II, 68.

XVIe s. Clitomachus affermoit n'avoir jamais sceu…, Montaigne, II, 238. Peu de gents faillent, notamment aux choses malaysées à persuader, d'affermer qu'ils l'ont veue, Montaigne, IV, 179. Sylvestre la [la puissance du pape] prefere à tous conciles et tous decrets, affermant que toute la vertu de l'Escriture depend d'icelle, Sleidan, F. 3. La mere afferma qu'elle avoit conceu les deux enfants du Dieu Mars, Amyot, Rom. 6.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AFFIRMER.

4 V. réfl. Néologisme. S'affirmer, se poser, se déclarer avec tel ou tel caractère. C'est un homme qui ne manque aucune occasion de s'affirmer.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Affirmer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « affirmer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « affirmer »

Étymologie de affirmer - Wiktionnaire

(XIIIe siècle) Du latin affirmare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de affirmer - Littré

Affirmare, de af pour ad (voy. À), et firmare, rendre ferme (voy. FERME et FERMER) ; provenç. affermar ; espagn. afirmar ; ital. affermare. Affirmer est la forme moderne du mot, dont affermer est la forme ancienne (voy. aussi AFFERMIR). On a dit affermer dans tout le cours de la langue, même au XVIe s., conformément à l'analogie française qui de firmus avait fait ferme, et qui, par conséquent, d'affirmare faisait affermer. Ce n'est qu'au XVIIe siècle qu'affirmer a supplanté affermer, sans doute pour établir une distinction entre affermer, donner à ferme, et affermer, assurer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « affirmer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affirmer afirme play_arrow

Conjugaison du verbe « affirmer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe affirmer

Évolution historique de l’usage du mot « affirmer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affirmer »

  • Mais un seul petit détail sépare encore ces ambitieuses start-up des Google et autres Amazon aux 1 000 milliards de dollars : aucune ne gagne d’argent. Et, à vrai dire, personne ne peut affirmer avec certitude que ce métier sera rentable un jour. La concentration actuelle revêt donc des allures de course pour la survie. Celle-ci dépend finalement de deux facteurs : le niveau de concurrence et le modèle économique. Le Monde.fr, « Personne ne peut affirmer que le marché de la livraison de repas sera rentable un jour »
  • L'enfance déconcerte souvent la jeunesse, plus éprise d'affirmer sa maturité naissante que de raviver les souvenirs encore proches de l'adolescence. De Geneviève de La Tour Fondue / Retour à la vigie
  • Le meilleur moyen d’éviter les risques consiste à affirmer que toute activité est techniquement irréalisable pour des raisons beaucoup trop compliquées à expliquer. De Scott Adams / Le Principe de Dilbert
  • Haleine - L’avoir forte donne l’air distingué. Eviter les allusions sur les mouches et affirmer que ça vient de l’estomac. De Gustave Flaubert / Dictionnaire des idées reçues
  • Les journalistes disent une chose qu’ils savent ne pas être vraie, dans l’espoir que, s’ils continuent à l’affirmer assez longtemps, elle deviendra vraie. De Arnold Bennett / Les choses qui m’intéressent
  • Il est de ces êtres qui ont le privilège de s'affirmer en se niant et de se retrouver en se reniant. De Jean Nochier / A mourir de rire
  • On fait des promesses quand on sent le besoin d'affirmer, de solidifier des sentiments que l'on craint de perdre. De Gilbert Langlois / Le Domaine Cassaubon
  • Celui qui aime Dieu quand tout va très bien ne peut pas affirmer avec certitude qu'il aime Dieu. De Maximilien Kolbe / Ecrits spirituels inédits
  • Tout français désire bénéficier d’un ou plusieurs privilèges. C’est sa façon d’affirmer sa passion pour l’égalité. De Charles de Gaulle
  • Plus on a médité, plus on est en état d'affirmer qu'on ne sait rien. De Voltaire
  • L’homme est la créature qui, pour affirmer son être et sa différence, nie. De Albert Camus / L’Homme révolté
  • Il suffit en France d'affirmer un chose avec autorité pour être cru sur parole. De Alexandre Minkowski / Un juif pas très catholique
  • La meilleure façon de manquer d’humour c’est d’affirmer qu’on en a. De Didier Nordon / Des cailloux et des choses sures
  • Lire haut, c'est s'affirmer à soi-même sa lecture. De Victor Hugo / Les Misérables
  • L'essence du drame est d'affirmer et de conclure. De Jacques Copeau
  • Nier c’est encore affirmer. De Alfred Capus
  • Il faut affirmer si nous voulons comprendre, et nous donner si nous voulons sentir. Jean-Paul Sartre, Situations II, Gallimard
  • Juger est abominable : la sentence qui affirme est un mensonge. Remy de Gourmont, Épilogues, Mercure de France
  • Lorsque tu affirmes, tu interroges encore. Maurice Blanchot, L'Attente, l'Oubli, Gallimard

Vidéos relatives au mot « affirmer »

Traductions du mot « affirmer »

Langue Traduction
Portugais afirmar
Allemand sagen
Italien affermare
Espagnol afirmarse
Anglais say
Source : Google Translate API

Synonymes de « affirmer »

Source : synonymes de affirmer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « affirmer »


Mots similaires