Bouleverser : définition de bouleverser


Bouleverser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BOULEVERSER, verbe trans.

A.− [L'obj. désigne une chose concr. ou abstr.] Retourner, mettre sens dessus-dessous. Qui, dans sa vie, n'a pas, une fois au moins, bouleversé son chez-soi, ses papiers, sa maison (Balzac, La Duchesse de Langeais,1834, p. 200):
1. L'eau contenue dans la machine brisa la fonte, produisit un jet d'une puissance incommensurable, et se dirigea heureusement sur une vieille forge qu'elle renversa, bouleversa, tordit comme une trombe entortille une maison et l'emporte avec elle. Balzac, La Peau de chagrin,1831, p. 243.
SYNT. Bouleverser une armoire, un jardin, les montagnes; bouleverser des dossiers, les plans de qqn.
Emploi pronom. :
2. [Le curé :] − ... tout d'un coup j'ai senti sur ma tête que le ciel se bouleversait sous quelques énormes nageoires de feutre (...) rien ne se produisant, sinon toujours cette même nage de feutre, je relevais les yeux et je vis la plus belle escadre d'oies sauvages que j'ai jamais vue de ma vie. Giono, L'Eau vive,1943, p. 282.
B.− Au fig. Agiter, troubler, émouvoir profondément.
1. Péj. Là, tout vous remue à la fois. On est ébloui, étourdi, bouleversé, terrifié, charmé (Hugo, Le Rhin,1842, p. 398):
3. Tandis que cet ouragan de désespoir bouleversait, brisait, arrachait, courbait, déracinait tout dans son âme, il regarda la nature autour de lui. Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 408.
Emploi pronom. :
4. ... mon ami (...) ne sait pas encore ce que c'est que lui pour moi. Je ne puis, je le sens tous les jours davantage, exister en son absence; tout mon sang se bouleverse pour un courrier manqué, ... Mmede Staël, Lettres inédites à Louis de Narbonne,1792, p. 25.
5. Un crime! Oh! ma tête s'égare et se bouleverse! Hugo, Lucrèce Borgia,1833, III, 3, p. 175.
Rem. Rare, fam. se ronger les sangs :
6. − Ton mari n'ira pas loin! S'il continue à se bouleverser de cette façon-là... Il maigrit chaque jour un peu plus... Céline, Mort à crédit,1936, p. 241.
2. Plutôt laudatif. Cet art divin, [la musique] cet art qui bouleverse l'âme, l'emporte, la grise, l'affole (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Un Fou?1884, p. 972):
7. Elle me ravageait le cœur. C'est une chose effroyable et délicieuse que de subir ainsi la domination d'une femme (...). (...), toutes les plus petites lignes de son visage, les moindres mouvements de ses traits, me ravissaient, me bouleversaient, m'affolaient. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Adieu,1884, p. 946.
SYNT. Bouleverser une existence, les idées, les projets de qqn; bouleverser le cœur, l'âme, la vie de qqn; bouleverser un pays, la république, l'univers, le monde.
Absolument :
8. Avez-vous entendu ce travail du rossignol? Il peine. Il hésite. Il râcle. Il s'étrangle. Il s'élance et il retombe. Et soudain il trouve. Il vocalise. Il bouleverse. Cocteau, Le Foyer des artistes,1957, p. 190.
Rem. On relève dans la docum. le néol. bouleverseur, adj. Un esprit incertain, inquiet, bouleverseur du travail de la veille (E. et J. de Goncourt, Journal, 1888, p. 756); et aussi à la forme subst. Berlioz (...) un excentrique, un « bouleverseur » de la musique (J. G. Prod'homme dans H. Berlioz, Souvenirs de voyages, éd. 1932, Préface, p. 5).
Prononc. : [bulvε ʀse], (je) bouleverse [bulvε ʀs]. Enq. : /bulveʀs/ (il) bouleverse.
Étymol. ET HIST. − a) 1557 boulverser (les fondemens) (Belleau, Petites Inventions, Priere à Dieu − I, 173 − dans Hug.), graphie isolée; 1564 bouleverser (J. Thierry, Dict. fr.-lat., Paris) − 1611, Cotgr.; b) 1622 fig. pol. « mettre sens dessus dessous (un royaume) » (Caquets de l'Accouchée, 2ejournée, 85 dans IGLF Litt.); c) 1656-57 bouleverser (les consciences) « jeter le trouble (d'un point de vue moral) » (Pascal, Provinciales, 5, IV p. 310 dans IGLF Litt.). Composé tautologique, formé de bouler* pris au sens de « renverser, abattre » et de verser* (Guir. Étymol., pp. 11-12).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 934. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 931, b) 1 039; xxes. : a) 1 752, b) 1 565.
BBG. − Hagnauer 1968, p. 150. − Orr (J.). Qq. mises au point étymol. In : [Mél. Dauzat (A.)]. Paris, 1951, p. 247.

Bouleverser : définition du Wiktionnaire

Verbe

bouleverser transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Agiter, troubler avec violence, mettre sens dessus dessous.
    • Sumner Maine fait observer que les rapports des gouvernements et des citoyens ont été bouleversés de fond en comble depuis la fin du XVIIIe siècle ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908, p.142)
    • Mission dangereuse. Il faut ramper par un boyau bouleversé, marmité, où déjà plusieurs des nôtres agonisent. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.151)
    • Au Ve siècle, l'empire romain, miné par les luttes intestines, tombe en déliquescence. Des invasions de peuples barbares désolent et bouleversent aussi bien Rome que les Gaules. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Figuré) Se dit, au sens physique et au sens moral, en parlant d’un grand désordre, d’une confusion extrême.
    • La loi du 21 mars 1991 est venue considérablement bouleverser le régime du transport ferroviaire intérieur, resté pratiquement inchangé depuis 1891. — (Traité pratique de droit commercial: T.P.D.C., t.2, p.1068, Kluwer, 1990)
    • Cet événement bouleversa toute l’Europe.
    • Les pertes que ce négociant vient d’éprouver ont bouleversé sa fortune, ses affaires.
  3. Causer une émotion extraordinaire et fort pénible ; troubler.
    • A la suite de leur entrevue, Cinq-Mars descendit aux écuries, sauta à cheval, et, la figure bouleversée de fureur, se rua vers l'hôtellerie du Grand-Henri, c’est-à-dire vers la vengeance. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Un matin, elle assista à une scène qui la bouleversa. Un patient attendait son tour afin de passer une radio. Assis sur un chariot, il lisait un policier de la collection le Masque. — (Louis Nucéra, Le kiosque à musique, éd. Grasset, 1984)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bouleverser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOULEVERSER. v. tr.
Agiter, troubler avec violence, mettre sens dessus dessous. Quand la surface des mers est bouleversée par la tempête. Bouleverser tout dans une maison, dans une chambre, dans un cabinet. Pour trouver ce livre, j'ai bouleversé toute ma bibliothèque. Il se dit figurément, au sens physique et au sens moral, en parlant d'un Grand désordre, d'une confusion extrême. Cet événement bouleversa toute l'Europe. Ce ministre a bouleversé l'État. Les pertes que ce négociant vient d'éprouver ont bouleversé sa fortune, ses affaires. Cette nouvelle lui bouleversa l'esprit, la tête, Lui troubla l'esprit. On dit à peu près de même Cela m'a bouleversé, m'a tout bouleversé, Cela m'a causé une émotion extraordinaire et fort pénible.

Bouleverser : définition du Littré (1872-1877)

BOULEVERSER (bou-le-vèr-sé) v. a.
  • 1Agiter, troubler avec violence. Les vents bouleversent les flots. Il n'est pas question d'aller contre les vents Ni de bouleverser l'ordre des éléments, La Fontaine, Florentin, 3. Elle-même, tonnant du milieu des nuages, Bouleversa les mers, déchaîna les orages, Delille, Énéide, I. L'ange fuit, et son vol a bouleversé l'air ; L'éclair dans un ciel noir poursuit, croise l'éclair, Gilbert, Mort d'Abel, ch. VIII.
  • 2Déranger, mettre en désordre. Bouleverser tout dans une maison. Bouleverser les traits d'un visage, Spectat. franç. 1723, dans DES FONTAINES.
  • 3Ruiner, abattre, renverser entièrement. La tempête a tout bouleversé. Je l'ai vu… Bouleverser les murs d'un seul de ses regards, Corneille, Attila, II, 5. Aux frayeurs qu'inspirait alors l'apparition des comètes, a succédé la crainte que, dans le grand nombre de celles qui traversent dans tous les sens le système planétaire, l'une d'elles ne bouleverse la terre, Laplace, Exp. 4.
  • 4 Fig. Mettre dans un grand désordre. Bouleverser l'État. Les intrigues d'une marâtre bouleversaient le palais. Bouleverser l'ancienne législation. Bouleverser les règles de la justice. Cette nouvelle lui bouleversa l'esprit. Cela bouleverse toutes mes idées. L'empire… dont les Huns, les Goths, les Vandales, les Francs Bouleversent la masse et déchirent les flancs, Corneille, Pulch. I, 1. Et ainsi, lui dis-je, un seul docteur peut tourner les consciences et les bouleverser à son gré, et toujours en sûreté, Pascal, Prov. 5. Il faut les ménager eux-mêmes ces hommes scélérats, parce qu'on les craint et qu'ils peuvent tout bouleverser, Fénelon, Tél. XXIV. Le mémoire que vous m'avez envoyé fait verser des larmes et bouleverse l'âme, Voltaire, Lettr. Damilaville, 6 août 1766. La cour de Londres reprochait au prétendant d'être né catholique romain et de venir bouleverser la religion et les lois du pays, Voltaire, Louis XV, 24.

    Absolument. Non, messieurs, on ne veut pas sincèrement l'ordre et la justice ; on ne veut que brouiller et bouleverser, Mirabeau, Collection, t. IV, p. 338.

  • 5Se bouleverser, v. réfl. Se troubler, éprouver une émotion très pénible. Ne vous bouleversez pas. Cette femme va encore se bouleverser.

HISTORIQUE

XVIe s. Regardons à quel fondement nous attachons cette gloire et reputation pour laquelle se bouleverse le monde, Montaigne, I, 347.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bouleverser »

Étymologie de bouleverser - Littré

Boule, et versare, tourner (voy. VERSER) : tourner comme une boule.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de bouleverser - Wiktionnaire

Tautologie de bouler (au sens de « chuter, tomber en boule ») et verser (au sens de « faire tomber »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bouleverser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bouleverser bulvɛrse play_arrow

Conjugaison du verbe « bouleverser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe bouleverser

Évolution historique de l’usage du mot « bouleverser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bouleverser »

  • Toutes ces créations utilisent le design pour résoudre des situations d'urgence, mais ce sont surtout des équipements de fortune. Crochets, séparateurs en Plexiglas, cloches, paravents… ces objets vont se multiplier, en tombant d'ailleurs dans les abus du « tout jetable ». Ils cherchent à nous faire revivre « comme avant », avec la contrainte de la distanciation sociale. Mais ce sont plus des inventions que des produits de design. Le design intervient, lui, sur un temps plus long, sur l'après-Covid, où se dégage une nouvelle conception de l'économie et système de valeurs. Le virus apparaît comme un accélérateur de la transformation qui se faisait jour dans la société. Il va bouleverser notre façon de consommer. Les Echos, « La pandémie va bouleverser notre façon de consommer » | Les Echos
  • Comment la "tech révolution" va bouleverser l’emploi (et ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle) Nice-Matin, Comment la "tech révolution" va bouleverser l’emploi (et ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle) - Nice-Matin
  • La crise est en train de bouleverser l'immobilier... LaProvence.com, Économie | La crise est en train de bouleverser l'immobilier d'entreprise | La Provence
  • Le théâtre rassemble des gens venus écouter un cri qui va les bouleverser. De Wajdi Mouawad / Evene.fr - Juin 2009
  • Nous vivons avec des idées qui, si nous les éprouvions vraiment, devraient bouleverser toute notre vie. De Albert Camus
  • La raison n'a pas sa place en amour, elle risquerait de tout bouleverser. De Anonyme

Traductions du mot « bouleverser »

Langue Traduction
Portugais perturbar
Allemand verändern
Italien sconvolgere
Espagnol cambiar
Anglais upset
Source : Google Translate API

Synonymes de « bouleverser »

Source : synonymes de bouleverser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bouleverser »



mots du mois

Mots similaires