La langue française

Loyauté

Définitions du mot « loyauté »

Trésor de la Langue Française informatisé

LOYAUTÉ, subst. fém.

A. − Au sing.
1. [En parlant d'une pers.] Fidélité manifestée par la conduite aux engagements pris, au respect des règles de l'honneur et de la probité. Synon. droiture, honnêteté; anton. déloyauté.Manque de loyauté; être un exemple de loyauté, d'une loyauté proverbiale. La loyauté, la fidélité aux engagements, le respect pour l'ennemi courageux, la pitié même (...). Nous voyons (...) ces qualités briller chez plusieurs nations (Constant,Esprit conquête,1813, p. 138).Ces étourderies eurent un caractère de franchise et de loyauté qui ne déplaisait pas à la nature loyale et franche de son hôte (Sandeau,Mllede La Seiglière,1848, p. 186):
Je te croyais tellement honnête, tellement désintéressé! Ça m'intimidait que je devais être loyal envers toi. Tu parles de loyauté! Tu juges tout le monde: mais ça ne t'étouffe pas plus qu'un autre, les scrupules. Beauvoir,Mandarins,1954, p. 483.
SYNT. Agir, se conduire avec, par, sans loyauté; prêter serment de loyauté; croire en, mettre en doute la loyauté de qqn; admirable, entière, grande, parfaite, pleine loyauté; loyauté naturelle, scrupuleuse, sublime, totale; loyauté et bravoure, courage, droiture, franchise, grandeur d'âme, honnêteté, honneur, noblesse.
[En parlant des attributs d'une pers.] La loyauté d'un regard; un air de loyauté. Tout le monde rend justice à la loyauté de votre caractère, à la régularité de vos moeurs (Béranger,Chans., t. 1, 1829, p. xxxviii).Son attitude, son regard, sa voix, prêtaient à tout ce qu'elle disait une indiscutable loyauté (Martin du G.,Devenir,1909, p. 107).
2. P. ext. Caractère de ce qui est inspiré par cette fidélité aux engagements pris. La loyauté d'une action, d'un combat; la loyauté de son amitié, de son amour, de sa bravoure, de ses intentions, de ses sentiments. Je n'étais pas des siens; mais j'étais prêt à reconnaître la loyauté de ses vues et la sincérité de ses convictions (Reybaud,J. Paturot,1842, p. 357).Faria (...) lut sur ses traits animés par l'expression du dévouement le plus pur la sincérité de son affection et la loyauté de son serment (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 218).
B. − Au sing ou au plur., p. méton, rare ou vx
1. [En parlant d'une pers.] Caractère loyal. Craignant néanmoins son inexpérience à Paris, et surtout les mauvais conseils, qui gâtent tant de ces loyautés si fragiles, Lisbeth accompagnait Mathurine à la grande Halle (Balzac,Cous. Bette,1846, p. 150).Si nous avions l'occasion de causer, vous ne me convertiriez pas, et je ne vous pervertirais point. Nos consciences s'entendraient. Nos loyautés sympathiseraient (Hugo,Corresp.,1867, p. 64).
2. Acte loyal. Anton. déloyauté (v. ce mot B).Je pourrais dire que ce fut une loyauté de ma part, ce conseil donné au marquis (...). Si je n'étais convaincu qu'il n'y a pas d'effet sans cause et pas de ces loyautés-là sans un secret égoïsme, j'y reconnaîtrais une horreur d'exploiter (Bourget,Disciple,1889, p. 183).
Prononc. et Orth.: [lwajote]. Littré met en garde contre une prononc. [lɔjo-]. À rapprocher de la prononc. [lwɔjo-] (1 sujet ds Martinet-Walter 1973). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1130 lealted (Lois G. le Conquérant, éd. J. E. Matzke, no14). Dér. de loyal*; suff. a. fr. -té < lat. -itate, plutôt que du lat. médiév. legalitas, -atis de même sens (1103 ds Nierm.), cf. FEW t. 5, p. 241b, note 2, v. aussi légalité. Fréq. abs. littér.: 539. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1031, b) 777; xxes.: a) 607, b) 629. Bbg. Gohin 1903, p. 316.

Wiktionnaire

Nom commun

loyauté \lwa.jɔ.te\ féminin (pluriel à préciser)

  1. Fidélité à tenir parole, à faire honneur à ses engagements.
    • Il félicita le défenseur de sa « loyauté, » et profita habilement de cette loyauté. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • En somme, il appartenait à la race qui avait fait l’Angleterre et l’Amérique ce qu’elles étaient. […] : sa personne constituait simplement un individu agressif, doué d’un sens aigu de l’appropriation, sans aucun sentiment de la cohésion de l’État, sans loyauté, sans dévouement, sans code d’honneur et même sans code de courage. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 83 de l’éd. de 1921)
    • M. Fabre représentait l’Honneur, la Loyauté, la Probité, la vie régulière et laborieuse, le livret de Caisse d’Épargne, le pain gagné à la sueur d’un front d’exploité, — bref tout ce que les bourgeois proclament des lèvres comme des vertus civiques. — (Émile Armand, La revanche des « bandits tragiques », dans Les réfractaires, nº 2, février-mars 1914)
    • Ce retour, nous l'avons vu, n'est pas la simple rémanence d'un passé tribal et paysan, mais la reconstitution dans une société moderne de modes traditionnels de loyauté et d'exercice du pouvoir : alliances matrimoniales, solidarité des corporations, clientélisme, c'est-à-dire échange de la loyauté politique contre une prébende matérielle. — (Olivier Roy, L'échec de l'islam politique, Éditions du Seuil, 1992,)
    • L’intégrité journalistique repose largement sur l’absence de conflits de loyautés, et même sur l’absence d’apparence de tels conflits. — (Marc-François Bernier, Éthique et déontologie du journalisme, page 315, Presses de l’Université Laval, 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOYAUTÉ. n. f.
Fidélité à tenir sa parole, à faire honneur à ses engagements. C'est un homme dont la loyauté est connue. Leur procédé est plein de loyauté.

Littré (1872-1877)

LOYAUTÉ (lo-iô-té ; plusieurs disent loi-iô-té ; d'après Bèze, au XVIe siècle, on devait prononcer loi-iô-té ; il condamne ceux qui disaient lo-iô-té) s. f.
  • Qualité de la chose ou de la personne qui est loyale. Loyauté de la conduite, des procédés. Qu'eussé-je fait, Pollux, en cette extrémité, Qui commettait ma vie avec ma loyauté ? Corneille, Médée, I, 1. Un homme, parfait modèle du caractère français dans son antique loyauté, et de l'esprit français dans sa culture nouvelle, Staël, Corinne, XII, 1. [Il] Pousse la loyauté jusques à l'imprudence, Delavigne, Vêpr. sicil. I, 1. Roi, pendant que tu sors joyeux de ma demeure, Ma vieille loyauté sort de mon cœur…, Hugo, Hernani, III, 6.

HISTORIQUE

XIe s. …Et il ait oud [eu] en arere [en arrière] testimoine de leauté, Lois de Guillaume, 8.

XIIe s. La leauté doit l'en toz jors amer : Dex le commande, qui tot a à jugier, Li charois de Nysmes, V. 443. Quant [il] servi sun seignur par si grant leauté, Th. le mart. 54.

XIIIe s. Et les dames qui chastement vivront, Se loiauté font à ceus qui iront [à la croisade], Si partiront [auront part] à cest pelerinage, Quesnes, Romanc. p. 94. Mais il avoit le cuer [cœur] si plein de loyauté, Berte, XLV. Envie est de tel cruauté, Qu'ele ne porte leauté à compaignon ne à compaigne, la Rose, 254. La leaulté du roy peut l'en [l'on] veoir ou [au] fait de monseigneur de Trie, Joinville, 200.

XVIe s. Ceste dame estant honneste et gardant loyaulté à son mary, Amyot, Alc. 13. En grand pauvreté n'a pas grand loyauté, Leroux de Lincy, Prov. t. II, 293. Loyauté vaut mieux qu'argent, Leroux de Lincy, ib. p. 341.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « loyauté »

Loyal ; provenç. leyaltat, leiautat, lealtat ; espagn. lealtad ; ital. lealtà.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français loiauté.
Peut aussi être considéré comme venant de loyal (lui-même de l’ancien français loial), auquel est rajouté le suffixe -ité qui indique un état.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « loyauté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
loyauté lɔjote

Citations contenant le mot « loyauté »

  • Le doute est peut-être plus lent mais tout aussi fluide que l'eau, il trouve dans le mur de la conscience les failles insoupçonnées, les crevasses oubliées ; il érode la loyauté la plus intransigeante. De Pierre Gélinas / Les Vivants, les morts et les autres
  • En grande pauvreté ne gît pas grande loyauté. De François Villon
  • La loyauté, c'est aussi d'être fidèle à soi-même. De Germain Véronneau
  • L'entreprise ne peut exiger la loyauté de ses salariés : elle doit la mériter. De Charles Handy
  • L'amour altère souvent les décisions inspirées par la loyauté. De Bertrand Vac / La Favorite et le conquérant
  • La loyauté a son petit côté d'obligation, de contrat à respecter. De André Mathieu / L'Amour en zodiaque - Madame Scorpion
  • La loyauté et la jalousie font la grandeur des chiens et le malheur des saints. De Lao She / Un fils tombé du ciel
  • Dans la vie il y a deux expédients à n’utiliser qu’en dernière instance : le cyanure ou la loyauté. De Michel Audiard / Le Gentleman d’Epsom
  • La clause relative aux règlements amiables des litiges s’applique-t-elle lorsque le contrat est annulé ? Un pouvoir adjudicateur peut-il résilier pour motif d’intérêt général un contrat à la suite d’une irrégularité dans la procédure de passation ? L’absence de titre domanial est-elle cause d’illicéité du contrat ? Dans plusieurs décisions publiées en ce mois de juillet 2020, le Conseil d’Etat se penche, avec plus ou moins de précision, sur la délicate question de la loyauté dans les relations contractuelles. achatpublic.info, La loyauté dans les relations contractuelles devant le Conseil d'Etat - achatpublic.info
  • "En 2017, lorsque j'ai été élu, j'ai fait le choix, pour diriger le gouvernement, de nommer un responsable politique qui était peu connu des Françaises et des Français, qui n'avait pas fait ma campagne, qui ne venait pas de ma formation politique", a tenu à rappeler Emmanuel Macron. "C'est inédit dans La Cinquième République. (...) Et pendant trois années à mes côtés, il a dirigé avec beaucoup de courage, de loyauté, de détermination, le gouvernement pour agir et faire ce sur quoi je m'étais engagé vis à vis des Françaises et des Français", a-t-il poursuivi. "Changer de Premier ministre aujourd'hui ne signifie pas ne pas reconnaître tout ce travail qui a été fait." Europe 1, Emmanuel Macron loue le "courage", la "loyauté" et la "détermination" d'Edouard Philippe
  • De mon passage au club, j'ai appris à mieux connaître les gens et beaucoup de choses autour de la loyauté et de ce que Christophe (Urios) a pu nous apprendre. J'ai appris aussi à vivre dans un monde d'humain où tout le monde ne peut pas être correct, mais il faut savoir s'y faire. lavoixdelain.fr, Rugby - Silvère Tian : "La loyauté manque aujourd'hui dans le rugby"
  • Je ne veux pas savoir comment va votre relation de couple, soyons honnête. Quand je parle de fidélité, je devrais probablement parler davantage de loyauté. En termes clairs, aimez-vous assez votre véhicule pour en racheter un autre de la même compagnie quand viendra le temps de changer? Êtes-vous fidèle à votre marque de voiture? Gars de char, Êtes-vous fidèle à votre marque de voiture, et voyez ceux qui le sont!

Images d'illustration du mot « loyauté »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « loyauté »

Langue Traduction
Anglais loyalty
Espagnol lealtad
Italien lealtà
Allemand loyalität
Chinois 忠诚
Arabe وفاء
Portugais fidelidade
Russe лояльность
Japonais ロイヤリティ
Basque leialtasun
Corse lealtà
Source : Google Translate API

Synonymes de « loyauté »

Source : synonymes de loyauté sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « loyauté »

Loyauté

Retour au sommaire ➦

Partager