La langue française

Honnêteté

Définitions du mot « honnêteté »

Trésor de la Langue Française informatisé

HONNÊTETÉ, subst. fém.

A. − Conformité (quant à la probité, à la vertu) à une norme morale socialement reconnue.
1. Respect de la loi morale, conformité à la morale. Honnêteté absolue, scrupuleuse, stricte. Il détruisit l'honnêteté de Lucien en le plongeant dans des nécessités cruelles et en l'en tirant par des consentements tacites à des actions mauvaises ou infâmes (Balzac, Splend. et mis.,1844, p. 103).Le catholicisme les a habitués à une espèce d'honnêteté formelle qui leur suffit. Du moment où l'on va à la messe, on peut mentir (Renard, Journal,1906, p. 1062).Cette sorte de naïveté qui ne prouve qu'un fond d'honnêteté et de bonne éducation (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 483) :
1. ... ce naïf compliqué croit dur comme fer qu'un homme de lettres, un journaliste, un député, même de l'espèce bien pensante, bénéficie d'une sorte d'alibi moral, a droit à un traitement de faveur, ne peut être tenu, avec le commun des êtres raisonnables, d'observer les règles élémentaires de la simple honnêteté. Bernanos, Imposture,1927, p. 415.
En partic.
♦ Dans le domaine des affaires, du commerce.Qualité de celui qui est fidèle à ses obligations, à ses engagements, qui ne cherche pas à tromper; qualité de ce qui est fait en respectant les engagements pris, sans tromperie. Honnêteté en affaires; honnêteté des opérations commerciales. Larsonneau s'était si admirablement conduit dans l'affaire de Charonne, que Saccard (...) poussa l'honnêteté jusqu'à lui donner ses dix pour cent et son pot-de-vin de trente mille francs (Zola, Curée,1872, p. 587).Nous devons servir à nos prêteurs un intérêt de huit pour cent (...). Je veux bien laisser Courtois répéter à tout bout de champ que ce n'est pas usuraire. C'est en tous cas (...) à la limite de l'honnêteté (Duhamel, Notaire Havre,1933, p. 203).Il conserva néanmoins toute l'honnêteté commerciale compatible avec cette époque de grandes tentations [la guerre] (Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 170).
♦ Dans le domaine de la vie intellectuelle, de la création artistique.Rigueur, franchise. Reconnaître en ces pages l'expression d'une grande honnêteté intellectuelle et d'une parfaite sincérité (Renan, Avenir sc.,1890, p. xi).La liberté de l'artiste n'a pas de droit contre la réalité; son honnêteté consiste à bien nommer ce qu'il nomme, à bien montrer ce qu'il montre, − pour l'écrivain, à être probe avec les mots (Massis, Jugements,1923, p. 277).Le livre d'Ernst Jünger sur la guerre de 14, Orages d'acier, est incontestablement le plus beau livre de guerre que j'aie lu; d'une bonne foi, d'une véracité, d'une honnêteté parfaites (Gide, Journal,1942, p. 147) :
2. ... je garde ma foi dans une patrie où chacun s'efforcera de comprendre les raisons des uns et les excuses des autres. Alors se lèveront les jours bénis où il y aura de nouveau assez de place dans les prisons pour les condamnés de droit commun, où écrivains et journalistes, ruisselants de bonne foi et d'honnêteté intellectuelle, auront appris à se méfier du destin redoutable qui peut tenir dans leur stylo, où il ne sera plus nécessaire d'ergoter sur ce que signifie trahison et intelligence avec l'ennemi. Mauriac, Bâillon dén.,1945, p. 482.
Rem. La docum. atteste un emploi p. méton. au sens de « personne qui respecte les lois de la morale ». La nouvelle [du vol] s'était répandue dans les rayons. Les consciences inquiètes frissonnaient, les honnêtetés les plus sûres d'elles redoutaient le coup de balai général (Zola, Bonh. dames, 1883, p. 714).
Loc. adv. Avec honnêteté, en toute honnêteté. Avec bonne foi, en (toute) vérité. Là sont exposées avec honnêteté les objections contre la proposition qu'il s'agit d'établir (Renan, Souv. enf.,1883, p. 248).Le 14 juin, je puis dire en toute honnêteté que j'ai émergé, que j'ai vaincu le désintérêt qui m'avait envahi à l'égard de toutes choses (Du Bos, Journal,1927, p. 306).
2. Vieilli. Respect de la décence, de la pudeur, conformité à la bienséance, à la décence, à la pudeur. Blesser, braver, choquer l'honnêteté; propos contraires à l'honnêteté. [La mariée] rêvait à mille instincts confus, pauvre colombe enfermée dans la cage et qui n'avait entrevu, entre les barreaux de l'honnêteté et le voile obscur des convenances, qu'un coin de ce grand ciel qu'on appelle amour (Flaub., Smarh,1839, p. 72).Deux femmes chantaient une antique ballade. Il y avait dans leur mise et dans leurs manières un air de décence et d'honnêteté (Toepffer, Nouv. genev.,1839, p. 428).L'escalier retrouvait son recueillement de chapelle bourgeoise; pas un souffle ne sortait des portes d'acajou, toujours closes sur la profonde honnêteté des appartements (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 227) :
3. ... une chaude invective contre Damoiselle Magdelaine de Poissy qui s'était mésalliée contre le gré de sa famille : « Messieurs, il est véritablement étrange que l'intimée, après avoir violé l'honnêteté publique, la révérence paternelle et la discipline de l'Église; après avoir déshonoré sa maison, flétri la noblesse de sa naissance (...), vienne aujourd'hui se plaindre de son père, déchirer sa mémoire, etc., etc. » Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 379.
[Avec une forte connotation sexuelle] [Ulric dit à Rosette] Il y a des gens qui ne peuvent pas comprendre qu'on fasse le bien seulement pour le bien; nous avons affaire à ces gens-là, et quoi que nous disions, quoi que nous fassions, l'honnêteté de nos relations sera toujours criminelle à leurs yeux (Murger, Scènes vie jeun.,1851, p. 57).Les messieurs les chatouillaient [les dames], leur pinçaient les jambes (...) ils savaient s'arrêter où il fallait, pour l'honnêteté (Zola, Assommoir,1877, p. 449).
En partic. [En parlant d'une femme] Conformité à une norme sexuelle (liée à un statut social). Ni la vertu ni l'honneur ni l'honnêteté ne peuvent empêcher une femme d'être femme, d'avoir les caprices, les faiblesses de son sexe (Goncourt, Journal,1864, p. 101).On la connaissait pour sa rage de dépense, sans force devant la tentation, d'une honnêteté stricte, incapable de céder à un amant, mais tout de suite lâche et la chair vaincue, devant le moindre bout de chiffon (Zola, Bonh. dames,1883, p. 447).Des femmes de chambre de luxe, c'est-à-dire des donzelles qui ne veulent rien faire... qui ne travaillent pas, et dont je ne garantis pas l'honnêteté et la moralité (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 289) :
4. ... j'étais embarrassé devant certains de ses regards, de ses sourires. Ils pouvaient signifier mœurs faciles, mais aussi gaîté un peu bête d'une jeune fille sémillante mais ayant un fond d'honnêteté. Une même expression, de figure comme de langage, pouvant comporter diverses acceptions, j'étais hésitant comme un élève devant les difficultés d'une version grecque. Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 882.
Rem. La rem. faite sous honnête I vaut également ici.
SYNT. Honnêteté bornée, farouche, foncière, naturelle, parfaite; honnêteté sans tache; une grande honnêteté; honnêteté de la conduite, des intentions, des sentiments de qqn; être l'honnêteté même; actes contraires à l'honnêteté.
B. − Vieilli. Conformité à certains comportements socialement valorisés, respect de ces comportements.
1. Conformité aux convenances, respect du savoir-vivre. Synon. civilité, obligeance, politesse.Il n'a pas eu l'honnêteté de l'aller voir (Ac.). [Les] signes extérieurs d'honnêteté et de bienveillance que les hommes se doivent les uns aux autres dans le commerce de la vie (Bonald, Législ. primit., t. 2, 1802, p. 67).Il prenait son journal, confiait ses sous à l'écuelle qui recueillait le produit de l'honnêteté de la clientèle (Queneau, Pierrot,1942, p. 184) :
5. Celui qui, de nos jours, porterait dans la bataille de la vie une telle délicatesse serait victime sans profit; son attention ne serait même pas remarquée. « Au premier occupant » est l'affreuse règle de l'égoïsme moderne. Observer, dans un monde qui n'est plus fait pour la civilité, les bonnes règles de l'honnêteté d'autrefois, ce serait jouer le rôle d'un véritable niais, et personne ne vous en saurait gré. Renan, Souv. enf.,1883, p. 357.
2. P. ext., gén. au plur. Marque, témoignage d'obligeance, de politesse. On se doit des honnêtetés entre camarades, quand on n'est pas des sauvages, et un petit verre par-ci par-là, ça ne fait de tort à personne (Bloy, Femme pauvre,1897, p. 27).Dans le bois, M. Robert les reçut avec des honnêtetés signalées (Pourrat, Gaspard,1925, p. 51) :
6. Les gens nous veulent du bien. Après la campagne de 1806, toutes les honnêtetés qu'on pouvait nous faire, on nous les a faites. Les bourgeois nous emmenaient par trois ou quatre dîner chez eux. On nous donnait même des bals, on nous appelait les héros d'Iéna. Erckm.-Chatr., Conscrit 1813,1864, p. 152.
En partic., vieilli. Présent fait par reconnaissance, obligeance ou politesse. Cela mérite bien une honnêteté (Ac.). Chaque famille, lorsqu'elle tuait le sien [son porc], pour faire une honnêteté à son pasteur, lui envoyait des cochonnailles dans une assiette recouverte d'une crépine et enveloppée d'une serviette blanche (Pourrat, Gaspard,1922, p. 71) :
7. Je reçus encore de M. Johnston une prodigieuse quantité de fruits de toute espèce, cent bouteilles de vin de Malvoisie, une demi-barrique de vin sec, du rum et des citrons confits. Depuis mon arrivée à Madère, tous les momens de mon séjour ont été marqués par les honnêtetés les plus recherchées de sa part. Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 15.
Prononc. et Orth. : [ɔnεt(ə)te]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1265 « bienséance, convenance » (Brunet Latin, Trésor, éd. F. J. Carmody, II, 73, 3); 2. 1275-85 « dignité, noblesse » (A. Le Roi, Cleomadès, éd. A. Henry, 8488); 3. 1538 « fait d'être conforme à la probité » (Est. d'apr. FEW t. 4, p. 461b). Réfection d'apr. honnête*, de l'a. fr. onesté (ca 881 « dignité, noblesse » Ste Eulalie, 18, éd. Henry Chrestomathie, no2, p. 3), empr. au lat. honestas, -atis « honneur, considération; beauté morale, noblesse d'âme, vertu ». Fréq. abs. littér. : 850. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 797, b) 1 365; xxes. : a) 1 632, b) 1 220.

Wiktionnaire

Nom commun

honnêteté \ɔ.nɛt.te\ féminin

  1. État moral constitué par l’instinct ou l’habitude de la vertu, de la probité.
    • Des actions d’une grande honnêteté. — L’honnêteté de son âme, de sa conduite. — L’honnêteté de ses principes.
    • (Ironique)Ça fleure l’honnêteté bourgeoise. C'est, en somme, du vice utilitaire. Tout est garanti, normal. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 78)
  2. Chasteté, pudeur.
    • […] François se dévoyait auprès des filles publiques, rien que pour faire diversion à la monotonie d'un mariage banal. On dit que ces professionnelles ont des charmes secrets, des recettes magiques pour exaspérer la volupté de leurs clients et leur procurer des extases sans pareilles que honnêteté de leurs épouses est incapable de leur offrir. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
  3. Bienséance.
    • Chacun a l'impression qu'il nous manquait deux heures pour être vraiment prêts à la guerre. Mais avec conscience les hommes regagnent le temps perdu.[…]. L'honnêteté du régiment se rétablit, […]. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • Il n’est pas de l’honnêteté d’en user si familièrement avec des gens à qui on doit du respect.
    • Cela est contre les règles de l’honnêteté.
    • Blesser les règles de l’honnêteté.
  4. Civilité.
    • Il n’a pas eu l’honnêteté de l’aller voir.
    • Il a beaucoup d’honnêteté pour tous ceux qui ont affaire à lui.
  5. Actes de civilité, des politesses que l’on fait.
    • Il ne lui a pas fait la moindre honnêteté.
    • Il le reçut, il le traita avec toutes sortes d’honnêtetés.
    • Il lui a fait mille honnêtetés, toutes les honnêtetés imaginables.
  6. Manière d’agir obligeante et courtoise.
    • Il en a usé avec la plus grande honnêteté.
    • L’honnêteté de son procédé.
  7. Présent qu’on fait par reconnaissance.
    • Il m’avait rendu un service, et je lui ai fait une honnêteté.
    • Cela mérite bien une honnêteté.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HONNÊTETÉ. n. f.
État moral constitué par l'instinct ou l'habitude de la vertu, de la probité. Des actions d'une grande honnêteté. L'honnêteté de son âme, de sa conduite. L'honnêteté de ses principes. Il signifie aussi Chasteté, pudeur. Des paroles contre l'honnêteté, contraires à l'honnêteté. Cela répugne à l'honnêteté. Cela blesse, cela choque l'honnêteté. L'honnêteté des mœurs. Il signifie encore Bienséance. Il n'est pas de l'honnêteté d'en user si familièrement avec des gens à qui on doit du respect. Cela est contre les règles de l'honnêteté. Blesser les règles de l'honnêteté. Il signifie également Civilité. Il n'a pas eu l'honnêteté de l'aller voir. Il a beaucoup d'honnêteté pour tous ceux qui ont affaire à lui. Il se dit aussi des Actes de civilité, des politesses que l'on fait. Il ne lui a pas fait la moindre honnêteté. Il le reçut, il le traita avec toutes sortes d'honnêtetés. Il lui a fait mille honnêtetés, toutes les honnêtetés imaginables. Il signifie aussi Manière d'agir obligeante et courtoise. Il en a usé avec la plus grande honnêteté. L'honnêteté de son procédé. Il se dit, quelquefois, d'un Présent qu'on fait par reconnaissance. Il m'avait rendu un service,.. et je lui ai fait une honnêteté. Cela mérite bien une honnêteté.

Littré (1872-1877)

HONNÊTETÉ (o-nê-te-té) s. f.
  • 1Conformité à ce qui est honnête, bienséant. Blesser les règles de l'honnêteté. Accorde à ma prière Ce que l'honnêteté doit à ta prisonnière, Du Ryer, Scévole, I, 6.
  • 2Conformité à l'honneur et à la probité. L'honnêteté de son âme, de sa conduite, de ses principes. Et pour venir à bout de mon honnêteté, Il met tout en usage et crime et piété, Rotrou, Venceslas, II, 1. C'est après avoir connu l'honnêteté de ma flamme qu'elle m'a aidé à persuader votre fille de me donner sa foi et de recevoir la mienne, Molière, Avare, III, 5.

    Ensemble des qualités qui font l'honnête homme, l'homme accompli selon le monde. Il n'y a que la religion chrétienne qui rende l'homme aimable et heureux tout ensemble ; dans l'honnêteté, on ne peut être aimable et heureux tout ensemble, Pascal, Pens. XXV, 39, édit. HAVET.

  • 3Pudeur, modestie, chasteté. L'honnêteté d'une femme n'est pas dans les grimaces, Molière, Crit. 3. Le latin dans les mots brave l'honnêteté, Mais le lecteur français veut être respecté, Boileau, Art p. II. Ce serait acheter trop cher le plaisir de rire soi-même ou de faire rire les autres, que de l'acheter aux dépens de l'honnêteté, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 139, dans POUGENS.
  • 4Observation des bienséances de la société. Il n'a pas eu l'honnêteté d'aller le voir. Son sexe et l'hospitalité De la part de ces coqs, peuple à l'amour porté, Lui faisaient espérer beaucoup d'honnêteté, La Fontaine, Fabl. X, 8. Briard fut choisi pour l'ambassade de Turin, et, quand l'affaire fut faite, le roi en dit un mot d'honnêteté à M. le Prince, Saint-Simon, 44, 4.

    Acte, parole d'honnêteté. Les honnêtetés qu'il veut bien que vous me disiez de sa part, me font croire, ou qu'il est extrêmement civil, ou qu'il a assez bonne opinion de moi, Voiture, Lett. 125. Pour faire une honnêteté au premier président, Sévigné, 574. Je vous remercie des honnêtetés que vous avez faites à la Brosse, Sévigné, 50. Le P. Roslet, à qui je vous prie de faire bien des honnêtetés de ma part, Bossuet, Lett. quiét. 224. Il me laissa souper au bout de la table, loin du feu, sans me faire la moindre honnêteté, Rousseau, Confess. IX.

  • 5Manière d'agir obligeante. L'honnêteté de son procédé.
  • 6Cadeau qu'on fait par reconnaissance. Cela méritait bien une honnêteté.

REMARQUE

Pour les deux nn à honnêteté, voy. HONNÊTE.

HISTORIQUE

Xe s. Por o [pour cela] s'furet morte [elle serait morte] à grand honestet, Eulalie.

XIIe s. Li priur del munt deu, huem [homme] de grant honesté, Arcevesque et evesque e priur e abé, Th. le mart. 106.

XIIIe s. Cou [ce] fist li empereres pour plus grant honesté, Dont li nostre François fussent plus honoré, Ch. d'Ant. II, 261. Tulles [Cicéron] dit : cil est honestes qui n'a nulle laide teche ; car honestés n'est autre chose que honor estable et permanans, Latini, Trésor, p. 338.

XIVe s. Li evesque fu cians [céans] dont vous oy avez, Au bon duc de Berry montra moult d'onnestez, Guesclin. variantes des vers 20783 à 20844.

XVIe s. Si n'estoit point ce peintre Polygnotus homme mechanique ny mercenaire, qui peignist ce portique pour gaigner de l'argent, ains feit liberalement ceste honesteté à la chose publique, Amyot, Cimon, 8. Lucullus avoit des son jeune aage appris par honesteté les lettres humaines, Amyot, Lucull. 2. L'honnesteté de ses mœurs, Montaigne, III, 520.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HONNÊTETE, s. f. (Morale) pureté de mœurs, de maintien, & de paroles. Ciceron la définissoit une sage conduite, où les actions, les manieres & les discours, répondent à ce que l’on est & à ce qu’on doit être. Il ne la mettoit pas au rang des modes, mais des vertus & des devoirs, parce que c’en est un, de fournir des exemples de la pratique de tout ce qui est bien. De simples omissions aux usages reçus des bienséances, attachées seulement au tems, aux lieux, & aux personnes, ne sont que l’écorce de l’honnêteté. Je conviens qu’elle demande la régularité des actions extérieures, mais elle est sur-tout fondée sur les sentimens intérieurs de l’ame. Si le jet des draperies dans la peinture, produit un des grands ornemens du tableau, on sçait que leur principal mérite est de laisser entrevoir le nud, sans déguiser les jointures & les emmanchemens. Les draperies doivent toujours être conformes au caractère du sujet qu’elles veulent imiter. Ainsi l’honnêteté consiste 1°. à ne rien faire qui ne porte avec soi un caractere de bonté, de droiture & de sincérité ; c’est là le point principal : 2°. à ne faire même ce que la loi naturelle permet ou ordonne, que de la maniere & avec les réserves prescrites par la décence. Pour ce qui concerne l’honnêteté considérée dans le droit naturel, voyez Honnête. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « honnêteté »

 Dérivé de honnête avec le suffixe -té.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. honestat, honestetat ; anc. espagn. honestad, espagn. mod. honestitad ; ital. onestà ; du latin honestatem, de honestus, honnête. Honesté représente honestatem, honesteté représente honestitatem (QUICHERAT, Addenda).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « honnêteté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
honnêteté ɔnɛtœte

Citations contenant le mot « honnêteté »

  • Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses. De Paul Bourget
  • L'honnêteté des femmes est souvent l'amour de leur réputation ou de leur repos. De François de La Rochefoucauld
  • L’honnêteté est la meilleure des lignes de conduite - lorsque il y a de l’argent à la clé. De Mark Twain
  • Le premier devoir qui commande est celui de l'honnêteté. De Napoléon Bourassa / Jacques et Marie
  • Il respirait l'honnêteté, mais il avait le souffle court. De Jules Renard
  • L’anonymat garantit l’honnêteté. De John Irving / Le monde selon Garp
  • Il est honnête Il a donc de quoi ? Émile Augier, Les Effrontés, III, 8, Giboyer , Michel Lévy
  • Maudit soit à jamais le rêveur inutile Qui voulut le premier, dans sa stupidité, S'éprenant d'un problème insoluble et stérile, Aux choses de l'amour mêler l'honnêteté ! Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, Femmes damnées
  • L'honnêteté des femmes est souvent l'amour de leur réputation et de leur repos. François, duc de La Rochefoucauld, Maximes
  • Est-il rien de plus agaçant que les honnêtes gens qui parlent sans cesse de leur honnêteté ? Vivent les coquins, qui sont muets sur leurs coquineries. Paul Léautaud, Passe-temps, Mercure de France
  • Si quelqu'un me demandait en quoi consiste l'honnêteté, je dirais que ce n'est autre chose que d'exceller en tout ce qui regarde les agréments et les bienséances de la vie. Antoine Gombaud, chevalier de Méré, Œuvres posthumes, Discours I
  • C'est un homme qui aime l'honnêteté d'autrui. Jules Romains pseudonyme littéraire devenu ensuite le nom légal de Louis Farigoule, Les Hommes de bonne volonté, Montée des périls , Flammarion
  • L'honnêteté est au-dessus des lois mêmes. Ménandre, Le Carthaginois, fg. 265 K (traduction G. Guizot)
  • L'honnêteté ici vaut bien mieux que l'adresse. Sophocle, Philoctète, 1246 (traduction Mazon)
  • Quand un voleur ne trouve plus l'occasion de voler, il se croit honnête homme. , Talmud, 22a
  • Les leçons de la vie nous enseignent que, parfois, pour être bon, il faut cesser d'être honnête. Jacinto Benavente, El hijo de Polichinela
  • À beaucoup de gens il ne manque que de l'argent pour être honnêtes. Carlo Alberto Pisani Dossi, dit Carlo Dossi, Note Azzurre, 521
  • Il n'est femme qui reste honnête si elle voit qu'on pense qu'elle ne l'est pas. Félix Lope de Vega Carpio, El remedio en la desdicha, I, 8
  • Il peut être parfois plus honnête de mentir que de dire la vérité. Toivo Pekkanen, À l'ombre de l'usine
  • J'ai peur que nous ne devions rendre le monde honnête avant de pouvoir dire honnêtement à nos enfants que l'honnêteté est la meilleure politique. George Bernard Shaw, Causerie à la radio, 1932
  • L’honnêteté ne fait pas manger. De Proverbe québécois
  • L’honnêteté, c’est pour les imbéciles. De Ulrich Wickert
  • L’honnêteté est une folle qui s’aliène ceux qu’elle sert. De William Shakespeare / Othello
  • Ce serait beau, l’honnêteté d'un avocat qui demanderait la condamnation de son client. De Jules Renard
  • L’honnêteté c’est de faire régulièrement ce qui se voit, après c’est de l’héroïsme. De Anonyme
  • L’honnêteté est la clef des relations humaines. Si vous pouvez la feindre, vous êtes tranquille. De Richard Jeni
  • Le nu est la sincérité du corps : une honnêteté que tout le monde ne peut avoir. De Jacinto Benavente / Philosophie de la mode
  • L'honnêteté est la plus grande de toutes les malices, parce que c'est la seule que les malins ne prévoient pas. De Alexandre Dumas, fils
  • L'honnêteté est certainement une valeur qui fait l'unanimité, voire une de celles qui sous-tend toutes les autres. Cependant, dans un monde qui fait de plus en plus la part belle à la superficialité, aux apparences et même aux petites combines pour atteindre ses objectifs, quelle place lui accorder encore ? Surtout, l'honnêteté paie-t-elle toujours aujourd'hui ou bien peut-elle être perçue comme une forme de vulnérabilité ? "On est fait pour s'entendre" lance avec vous des pistes de réflexions entre 14h30 et 15h30 ! RTL.fr, L'honnêteté paie-t-elle toujours ?
  • Cependant, plutôt que de le faire, Sutcliffe et le club sont sortis et ont confirmé la nouvelle via leurs canaux officiels dans ce qui était une honnêteté rafraîchissante dans un monde enveloppé de manteaux et de poignards. Urban Fusions, L'honnêteté de Liam Sutcliffe mérite des félicitations, et une décision est probablement pour le mieux - Total Rugby League - TotalRL.com | League Express | Rugby
  • Elle a dit que Harry lui avait dit qu’il voulait devenir commerçant après avoir lu un livre de l’école, alors ils ont décidé de mettre en place le stand d’honnêteté. News 24, Un écolier de cinq ans est parti en larmes après que des voleurs ont volé tout le contenu de son étal d'honnêteté - News 24
  • En période de crise financière, où des milliers de personnes demandent de l’aide au gouvernement, y compris indûment, un Sénégalais a fait montre d’honnêteté à Caxias do Sul. Senego.com - Actualité au Sénégal, toute actualité du jour, Brésil : Un Modou-modou, sauveur d'un Brésilien, un exemple d'honnêteté magnifié - Senego.com

Traductions du mot « honnêteté »

Langue Traduction
Anglais honesty
Espagnol honestidad
Italien onestà
Allemand ehrlichkeit
Chinois 诚实
Arabe أمانة
Portugais honestidade
Russe честность
Japonais 正直
Basque zintzotasuna
Corse onestà
Source : Google Translate API

Synonymes de « honnêteté »

Source : synonymes de honnêteté sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « honnêteté »

Honnêteté

Retour au sommaire ➦

Partager