Franchise : définition de franchise


Franchise : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FRANCHISE, subst. fém.

A.− Liberté, indépendance.
1. Vx. État de celui qui est de condition libre, qui n'est assujetti à aucun maître; anton. servitude. Droit de posséder des fiefs en franchise (Barante, Hist. ducs Bourg.,t. 3, 1821-24, p. 151):
1. − Je vous ai vu passer, lors d'autres chasses, et aussi Monseigneur de Valois votre frère, quand il est venu affranchir les serfs du comté. − Tu es homme libre? − Grâce à vous, mon Sire, et point serf comme je suis né. Je sais mes chiffres, et tenir le stylet pour compter s'il le faut. − Es-tu content d'être libre? − Content... sûr qu'on l'est. C'est-à-dire qu'on se sent autrement, on cesse d'être comme des morts en notre vivant. Et nous savons bien, nous autres, que c'est à vous qu'on doit les ordonnances. On se les répète souvent, comme notre prière sur la terre : « Attendu que toute créature humaine qui est formée à l'image de Notre-Seigneur doit généralement être franche par droit naturel... » C'est bon d'entendre ça, quand on se croyait pour toujours ni plus ni moins que les bêtes. − Combien as-tu payé ta franchise? Druon, Roi de fer,1955, p. 311.
2. Au plur. Droits, privilèges, libertés que possédaient par charte ou concession, des villes, des pays et leurs habitants, des corps constitués, limitant ainsi le pouvoir de l'autorité souveraine. On promit de conserver les privilèges et franchises qu'elle [la commune] tenait des ducs de Normandie, des rois d'Angleterre et de France (Barante, Hist. ducs Bourg.,t. 4, 1821-24, p. 214):
2. ... la Révolution ayant fait table rase des franchises et libertés d'autrefois, ainsi que des Parlements qui en étaient les gardiens, les nouveaux intendants [les préfets et sous-préfets de Bonaparte] administraient sans obstacle au nom du pouvoir central. Bainville, Hist. Fr.,t. 2, 1924, p. 102.
P. ext. [En parlant de groupes, de catégories d'individus] Synon. de libertés.L'aristocratie féodale (...) dut entrer en lutte ou en négociations avec la royauté, (...) avec le clergé et le peuple, qui réclamaient énergiquement leurs franchises (Ozanam, Philos. Dante,1838, p. 27):
3. Au nom de la noblesse, Balian de Sidon refusa : les droits de la couronne de Jérusalem, dont se réclamait Frédéric II, restaient limités par les droits, franchises et privilèges des barons, et la Syrie franque n'avait pas à supporter le bon plaisir d'un podestat impérial qui se permettrait, comme à Beyrouth, d'attaquer les liges sans jugement préalable de leurs pairs. Grousset, Croisades,1939, p. 341.
3. DR. ANC.
a) Privilège accordé à certains ouvriers qui n'étaient pas passés maîtres, de gagner leur maîtrise en travaillant dans certains quartiers ou endroits déterminés :
4. On connaît la prodigieuse activité des manufactures de quelques faubourgs de Paris, et principalement du faubourg Saint-Antoine, où l'industrie jouissait de plusieurs franchises (...). Comment arrivait-il donc qu'on y fût plus habile sans apprentissage, sans compagnonnage forcé, que dans le reste de la ville, où l'on était assujetti à ces règles qu'on cherche à faire envisager comme si essentielles? Say, Écon. pol.,1832, p. 195.
,,Il a gagné sa franchise, se disait De celui qui ayant terminé son apprentissage, pouvait s'établir comme ouvrier dans un lieu de franchise`` (Ac. 1835, 1878).
b) Lieu déterminé auquel est attaché le droit d'asile. Synon. asile.On ne saurait le prendre en ce lieu-là, c'est une franchise (Ac.1835, 1878).Les franchises des églises (Ac.1798-1878).
P. ext. Droit d'asile attaché à un lieu déterminé. Les hôtels des ambassadeurs sont lieux de franchise (Ac.1932).Au fig. Rome déchue offre un asile aux puissances tombées; ses ruines sont un lieu de franchise pour la gloire persécutée et les talents malheureux (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 423).
Franchises universitaires. Les franchises universitaires parmi lesquelles figurait l'interdiction aux forces de police de forcer l'enceinte des facultés (Étiemble dsLe Monde,21 mai 1980, p. 1, col. 4).
B.− Exemption de paiement d'impôts, de taxes. Je reconnais que la franchise du port de Livourne ayant toujours été regardée comme la cause première de sa prospérité, la Toscane peut avoir un intérêt direct à la maintenir (Id.,Corresp., t. 4,1789-1824,p. 147).Cf. port* franc.
Franchise de bagages. Poids de bagages inférieur à une limite fixée, qu'un voyageur peut emporter avec soi sans payer aucune taxe. (Ds Lar. Lang. fr., Pt Rob., Lar. encyclop.).
Franchise douanière. Exonération des droits de douane appliquée aux marchandises admises sur le territoire national (en entrepôt, en transit, en admission temporaire) ou en zone franche (d'apr. Cap. 1936; Rob., Nouv. Lar. ill. − Lar. Lang. fr., Pt Rob.).
Franchise postale. Exemption du paiement des droits de poste accordée à certaines personnes, à certains organismes. Franchise militaire (Ac.1932).Franchise de poste, franchise de lettre (Ac.1878-1932).On ôtera le contreseing aux membres du parlement (...). On leur conservera pourtant la franchise de leurs ports de lettres (Le Moniteur,t. 2, 1789, p. 371).La franchise postale dont jouissent les bibliothèques universitaires facilitant singulièrement ce genre de prêt (Civilis. écr.,1939, p. 48-7).
C.− Caractère de celui qui est franc; qualité de ce qui est franc.
1. [En parlant d'une pers.] Qui parle et agit ouvertement, sans dissimulation, comme elle pense. Entière franchise; air de franchise; parler avec franchise. La véritable franchise existe parmi les jeunes sous-officiers de cavalerie, braves comme leur épée et se moquant de tout ce qui peut arriver (Stendhal, Mém. touriste,t. 2, 1838, p. 419).
a) [En parlant de son aspect, de son attitude] Il a cependant sur nos gouvernants un remarquable avantage : celui d'une franchise à toute épreuve. Ce qu'il pense, il le dit (Clemenceau, Iniquité,1899, p. 330). [en Afrique] il faut un regard ferme sur la vie, un regard pur, allant droit devant soi, un regard de toute franchise, de toute clarté (Psichari, Voy. centur.,1914, p. 23):
5. ... cette sincérité courageuse que les conquérants de la Gaule regardaient comme la vertu de leur race, opinion qui, devenue populaire, donna naissance par la suite à un mot nouveau, celui de franchise [it. ds le texte]. Thierry, Récits mérov.,t. 2, 1840, p. 181.
b) [En parlant du comportement, des sentiments] Nous autres (...) savons combien est rare cette noble franchise du cœur qui se sépare des choses convenues (Balzac, Corresp.,1839, p. 649).L'émotivité, chez les caractères de haute trempe, peut aussi favoriser la franchise, qui est la forme affective de la véracité (Mounier, Traité caract.,1946, p. 237):
6. Il y a une sorte de netteté et de franchise de style qui tient à l'humeur et au tempérament, comme la franchise du caractère. On peut l'aimer, mais on ne doit pas l'exiger. Voltaire l'avait; les Anciens ne l'avaient pas. Ces Grecs inimitables avaient toujours un style vrai, convenable, aimable; mais ils n'avaient pas un style franc. Cette qualité est d'ailleurs incompatible avec d'autres qui sont essentielles à la beauté. Elle peut s'allier avec la grandeur, mais non avec la dignité. Il y a en elle quelque chose de courageux et de hardi, mais aussi quelque chose d'un peu brusque et d'un peu pétulant. Joubert, Pensées,t. 2, 1824, p. 66.
Franchise de + subst.D'une franchise d'allures qui touchait à la violence (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Épreuve, 1889, p. 1117).Sa franchise d'accueil, le naturel de ses paroles et leur sérieux charmant (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 134).
SYNT. Franchise absolue, brutale; grande, noble franchise; accès de franchise; accent, caractère de franchise; manque de franchise. PARAD. Franchise/bonté, franchise/générosité, franchise/ loyauté.
2. [En parlant de qqc.] Qualité de ce qui est franc, net. Ces cruelles influences furent épargnées à Tourguéniev, grâce à la franchise de ses impressions premières (Bourget, Nouv. Essais psychol.,1885, p. 238):
7. ... quelques humains se courbaient sur un champ, près d'une charrette attelée d'un cheval rouan (...). Et les essieux claquaient, un instant; le son traversait l'air, pur, dépouillé, sans avoir perdu sa franchise première. Genevoix, Raboliot,1925, p. 286.
PEINT., SCULPT. [En parlant d'une œuvre ou de la manière de l'exécuter] Qualité de ce qui est franc, hardi, net. La franchise du crayon, du pinceau, du ciseau. La franchise du dessin, du coloris (Ac.1878-1932).Les natures mortes [de Cézanne] surtout sont intéressantes par l'éclat de leurs couleurs, par la franchise des tonalités, par l'originalité de certaines nuances analogues à celles de la faïence ancienne (Mauclair, Maîtres impressionn.,1923, p. 152).L'ampleur et la franchise des formes sculptées remplacent ici [la Vierge de pitié, du XVesiècle, autrefois à Villeneuve-d'Avignon] la gentillesse menue des figures d'enlumineurs (Hourticq, Hist. Art,Fr., 1914, p. 121).
REM.
Francheté, subst. fém.,région. (Canada). Synon. de franchise C.Vous êtes tous là à me demander mon idée : je vous la donne de francheté (Guèvremont, Survenant,1945, p. 238).
Prononc. et Orth. : [fʀ ɑ ̃ ʃi:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1130 « liberté » (Lois de Guillaume, éd. J. E. Matzke, 39, 1); b) 1215-20 « privilège, immunité limitant l'autorité souveraine au profit d'une ville, d'un corps, d'un individu » (Hugues de Berzé, Bible, éd. F. Lecoy, 271); 2. ca 1150 « noblesse de cœur, de caractère (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 6939); 3. 1559 « qualité de celui qui dit librement ce qu'il pense » (Amyot, Cor. 26 ds Littré). Dér. de franc3*, franche; suff. -ise*. Fréq. abs. littér. : 1 394. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 691, b) 1 643; xxes. : a) 1 781, b) 1 680. Bbg. Breslin (M.-S.). The Old French abstract suffix -ise. Rom. Philol. 1969, t. 22, p. 419. − Burgess (G. S.). Contribution à l'ét. du vocab. pré-courtois. Genève, 1970, pp. 56-67. − Chaurand (J.). Introd. à l'hist. du vocab. fr. Paris, 1977, pp. 53-66. − Gohin 1903, p. 307. − Payen (J.-C.). A Semiological study of Guillaume de Lorris. Yale fr. St. 1974, no51, p. 175. − Stimm (H.). Die Romanischen Wörter für frei. Saarbrücken, 1967, p. 30. − Venck. 1975, pp. 249-261.

Franchise : définition du Wiktionnaire

Nom commun

franchise \fʁɑ̃.ʃiz\ féminin

  1. Exemption, immunité, liberté.
    • Jamais ils ne permettent à un castor étranger de venir s’établir auprès d’eux, et souvent ils combattent avec la plus grande violence pour assurer la franchise de leur territoire. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  2. (En particulier) Droit d’asile attaché à certains lieux.
    • Les hôtels des ambassadeurs sont lieux de franchise.
  3. (Par extension) Exemption fiscale accordée sur un territoire ou à un groupe.
    • La franchise du port de Cadiz est un événement d’une haute importance, non-seulement pour cette ville, mais pour l’Espagne et pour l’Europe entière. — (Anonyme, Espagne. - Cadiz et Gibraltar, Revue des deux Mondes, 1829, tome 1)
    • […] à deux pas de la frontière, les douaniers tolèrent l’entrée en franchise de certaines denrées belges, meilleur marché qu’en-deçà. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  4. Exemption des droits de poste accordée à certaines personnes, à certaines administrations.
    • L’évêque de Nevers expédia cette lettre, en franchise postale, à tous les maires de son diocèse, les priant de leur prêter leur concours. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
  5. Sincérité, loyauté, droiture naturelle.
    • Eh bien ! reprit Bois-Guilbert, je parlerai avec autant de franchise que jamais le fit une pénitente crédule à son père spirituel, au confessionnal. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  6. (Peinture) (Sculpture) Qualité de ce qui est franc, hardi.
    • La franchise du crayon, du pinceau, du ciseau. - La franchise du dessin, du coloris.
  7. (Commerce) Concession commerciale.
  8. (Par analogie) Délégation.
    • Vient enfin la phase de « déploiement stratégique » marquée par la création d’un système de franchise permettant la démultiplication de l’action et de contrer les reductio ad versaillum du groupuscule. — (Josselin Tricou, « Entre masque et travestissement : Résistances des catholiques aux mutations de genre en France: le cas des "Hommen" », dans la revue Estudos de Religião, vol. 30, n° 1, jan.-avr. 2016, page 67)
    • Mais cette franchise d'Al-Qaïda a brutalement été mise en lumière : l'organisation a revendiqué, mercredi 14 janvier, l'attaque contre Charlie Hebdo menée par les frères Kouachi. — (« Attaque contre "Charlie Hebdo" : au Yémen, la franchise la plus dangereuse d'Al-Qaïda », par France Info avec AFP, publié le 10/01/2015 & màj le 14/01/2015, sur le site de France Info (www.francetvinfo.fr))
  9. (Assurance) Somme restant à la charge de l’assuré dans le cas où survient un sinistre.

Forme de verbe

franchise \fʁɑ̃.ʃiz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de franchiser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de franchiser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de franchiser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de franchiser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de franchiser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Franchise : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FRANCHISE. n. f.
Exemption, immunité. Jouir de certaines franchises. Les franchises d'une ville, d'une province. Entrer en franchise, Entrer sans payer de droits. Franchise des lettres, franchise de port, Exemption des droits de poste accordée à certaines personnes. Franchise militaire. Il se dit particulièrement des Droits d'asile attachés à certains lieux. Les hôtels des ambassadeurs sont lieux de franchise. Il signifie aussi Sincérité, loyauté, droiture naturelle. Parler avec franchise, avec une trop grande franchise. C'est un homme plein de franchise. Un ton de franchise. Il a mis beaucoup de franchise dans ses procédés. La franchise de son caractère. Un discours plein de franchise et de dignité. En termes de Peinture, de Sculpture, etc., il désigne la Qualité de ce qui est franc, hardi. La franchise du crayon, du pinceau, du ciseau. La franchise du dessin, du coloris.

Franchise : définition du Littré (1872-1877)

FRANCHISE (fran-chi-z') s. f.
  • 1État de celui qui n'est assujetti à aucun maître ; liberté. Enfin le temps l'a remise [Marseille] En son entière franchise, Malherbe, II, 4. Conservez-vous l'esprit, gardez votre franchise, Régnier, Sat. XII. Cesse de soupirer, Rome, pour ta franchise, Corneille, Cinna, IV, 4. Don Raimond prisonnier recouvrant sa franchise, Corneille, D. Sanche, V, 3. J'en tiens [de l'amour], ou l'on n'en tint jamais. - C'est consentir bientôt à perdre ta franchise, Corneille, Galer. du pal. II, 3.

    La liberté dont on jouit en un lieu. Sa tête [du sauvage] est droite et relevée, son regard fixe ; il est le maître dans sa forêt ; plus je le considère, plus il me rappelle la solitude et la franchise de son domicile, Diderot, Ess. sur la peint. 4.

    Les franchises d'un pays, d'une ville, les droits que possède un pays, une ville, et qui limitent l'autorité souveraine. Il [Simon] envoya vers le roi Démétrius, le priant de rétablir la Judée dans ses franchises, Sacy, Bible, Machab. I, XIII, 34. Vous pouvez ôter à une ville ses franchises, La Bruyère, X. Toutes les villes murées avaient des franchises, des libertés, des priviléges jusque dans la plus grande anarchie du pouvoir féodal, Voltaire, Dic. phil. Franchise. Les souverains qui affranchirent les terrains dont étaient composés leurs domaines, en recueillirent d'abord un grand avantage, puisqu'on acheta chèrement ces franchises, Voltaire, ib. Propriété. Le règne d'un prince faible et méprisable procure quelquefois un bien ; le peuple reprend ses droits et ses franchises, qui ne sont que trop souvent de nulle considération sous les règnes glorieux, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuv. t. v, p. 32, dans POUGENS.

  • 2Immunité, exemption. Jouir de certaines franchises.

    La franchise d'un lieu, l'avantage dont il jouit de recevoir les marchandises étrangères franches de toute taxe. La franchise que Law conserva au port de Marseille, y attira des vaisseaux de toutes parts, Duclos, Mém. Rég. Œuv. t. VI, p. 62, dans POUGENS.

    Franchise des lettres, exemption de droits de poste accordée à certaines lettres.

  • 3On disait qu'un ouvrier avait gagné sa franchise, pour signifier qu'il avait fini son apprentissage et pouvait travailler à son compte.
  • 4Droit d'asile attaché à certains lieux. La franchise d'une église. À Rome, l'hôtel d'un ambassadeur est un lieu de franchise. Pour lui tout votre empire est un lieu de franchise, Corneille, Cid, IV, 5. Mégaclès leur persuada [aux réfugiés du temple de Minerve] de venir se présenter devant les juges en tenant un fil attaché par un des bouts à la statue de la déesse, afin de ne point perdre leur franchise, Fénelon, Solon.

    Franchise des quartiers, nom donné, dans la ville de Rome, à une certaine étendue des hôtels des ambassadeurs des princes chrétiens, dans laquelle ceux qui se retirent ne peuvent être ni poursuivis ni arrêtés par la justice.

    Le lieu même de la franchise. On ne saurait le prendre en ce lieu-là, c'est une franchise.

  • 5Sincérité avec laquelle on parle à autrui ou on agit à l'égard d'autrui. La franchise du caractère. Et de lui témoigner avec quelle franchise à ses commandements vous me voyez soumise, Corneille, Théod. II, 1. Avoir une âme ouverte, une franchise entière, Corneille, Nicom. IV, 2. … seigneur, étant seuls, je parle avec franchise, Corneille, Sertor. III, 2. Il est bien des endroits où la pleine franchise Deviendrait ridicule et serait peu permise, Molière, Mis. I, 1. Mais du plus grand des rois la bonté sans limite… Crut voir dans ma franchise un mérite nouveau, Boileau, Épît. V. N'espérez plus de candeur, de franchise, d'équité… d'un homme qui s'est depuis quelque temps livré à la cour, La Bruyère, VIII. Perdez moins d'artifice à tromper ma franchise, Voltaire, Brutus, II, 2. Aldée, qui était la franchise même, parla ainsi à ce prince, Voltaire, Princ. Babyl. 3. Dans un discours à son supérieur, la liberté est une hardiesse ou mesurée ou trop forte ; la franchise se tient plus dans les justes bornes, et est accompagnée de candeur, Voltaire, Dict. phil. Franchise.
  • 6 Terme d'arts. Franchise de pinceau, franchise de burin, travail franc, facile et hardi du pinceau, du burin.

    De même au jeu : C'est un jeu (manière de jouer) qui a de la franchise.

SYNONYME

FRANCHISE, SINCÉRITÉ. La sincérité ne trahit jamais la vérité ; la franchise la dit ouvertement. L'homme sincère l'est avec lui-même aussi bien qu'avec les autres ; l'homme franc ne l'est qu'avec autrui ; la franchise est la sincérité considérée à l'égard d'autrui.

HISTORIQUE

XIe s. Si perde [qu'il perde] sa franchise, si al rei nel pot reacheter, Lois de Guill. 41.

XIIe s. Il velt de nostre terre la franchise retraire [ôter, retirer], Sax. XXX. Ele [l'Église] deit aveir bien, e tuit li suen [tous les siens] franchise, Quant par sa mort li ad nostre sire conquise, Th. le mart. 70.

XIIIe s. Moult fut Berte courtoise et pleine de franchise, Berte, VI. Li lions par sa grant franchise Ne vost soufrir en nule guise Que fust en sa cort mal menez Qui d'amors fust achoisonez, Ren. 8383. Franchie est naturex poers [pouvoir] que chascuns puet fere sa volenté, se droit ou force ne le defent, Liv. de just. 54. Le [la] premiere reson, si est se cil et se [sa] mere ont esté en l'estat de francise toute lor vie, Beaumanoir, XLV, 13. Franche [France], que de francisse est dite par droit non, A perdu de francisse le los e le renon, Rutebeuf, 234. Ceste franchise ont ancienement les seignors dou reiaume de Jerusalem doné as borgeis…, Ass. de J. I, 47. Les possessions et les franchises de la sainte Yglise de Jerusalem ma mere… maintiendrai à elle, ib. I, 29. Meismement les bones villes et les coustumes de ton royaume garde en l'estat et en la franchise où tes devanciers les ont gardées, Joinville, 301.

XIVe s. Qui franchise vent pour avoir, Bien dessert [mérite] à souffrance avoir ; L'or et l'argent de toute Frise Ne d'Altemont ne vaut franchise, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 393.

XVe s. Voulut monstrer audit duc de Bourgongne de grans franchises, et luy fist sçavoir tout cecy [une proposition de trahison], Commines, IV, 13.

XVIe s. Si l'ay fait par franchise et fiance de sa loyauté, Montaigne, I, 26. Longueur du temps n'esteint noblesse ni franchise, Loysel, 35. Qui brise une franchise, brise toutes les autres [celui qui enfreint un asile ne peut être reçu en aucun], Loysel, 828. Il commencea à user d'une franchise de parler, qui de soy-mesme est odieuse, Amyot, Cor. 26. Il passa en l'isle de Samothrace, là où il s'alla rendre en la franchise et sauvegarde du temple de Castor et de Pollux, Amyot, P. Aem. 38.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Franchise : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

FRANCHISE, s. f. (Hist. & Morale.) mot qui donne toûjours une idée de liberté dans quelque sens qu’on le prenne ; mot venu des Francs, qui étoient libres : il est si ancien, que lorsque le Cid assiégea & prit Tolede dans l’onzieme siecle, on donna des franchies ou franchises aux François qui étoient venus à cette expédition, & qui s’établirent à Tolede. Toutes les villes murées avoient des franchises, des libertés, des priviléges jusque dans la plus grande anarchie du pouvoir féodal. Dans tous les pays d’états, le souverain juroit à son avenement de garder leurs franchises.

Ce nom qui a été donné généralement aux droits des peuples, aux immunités, aux asyles, a été plus particulierement affecté aux quartiers des ambassadeurs à Rome ; c’étoit un terrein autour de leurs palais ; & ce terrein étoit plus ou moins grand, selon la volonté de l’ambassadeur : tout ce terrein étoit un asyle aux criminels ; on ne pouvoit les y poursuivre : cette franchise fut restreinte sous Innocent XI. à l’enceinte des palais. Les églises & les couvens en Italie ont la même franchise, & ne l’ont point dans les autres états. Il y a dans Paris plusieurs lieux de franchises, où les débiteurs ne peuvent être saisis pour leurs dettes par la justice ordinaire, & où les ouvriers peuvent exercer leurs métiers sans être passés maîtres. Les ouvriers ont cette franchise dans le faubourg S. Antoine ; mais ce n’est pas un asyle, comme le temple.

Cette franchise, qui exprime originairement la liberté d’une nation, d’une ville, d’un corps, a bientôt après signifié la liberté d’un discours d’un conseil qu’on donne, d’un procédé dans une affaire : mais il y a une grande nuance entre parler avec franchise, & parler avec liberté. Dans un discours à son supérieur, la liberté est une hardiesse ou mesurée ou trop forte ; la franchise se tient plus dans les justes bornes, & est accompagnée de candeur. Dire son avis avec liberté, c’est ne pas craindre ; le dire avec franchise, c’est n’écouter que son cœur. Agir avec liberté, c’est agir avec indépendance ; procéder avec franchise, c’est se conduire ouvertement & noblement. Parler avec trop de liberté, c’est marquer de l’audace ; parler avec trop de franchise, c’est trop ouvrir son cœur. Article de M. de Voltaire.

Franchise de pinceau, ou de burin, (Peint. Gravure.) on entend par ce terme cette liberté & cette hardiesse de main qui font paroître un travail facile, quoique fait avec art. Rien ne caractérise mieux les talens & l’heureux génie d’un artiste qui ne fatigue point, & qui se joue en quelque sorte des difficultés. Voyez Facilité, Liberté.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « franchise »

Étymologie de franchise - Littré

Franc 3 ; provenç. franquesa ; espagn. et portug. franqueza ; ital. franchezza.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de franchise - Wiktionnaire

(1130) Mot composé de franc, franche et -ise (« liberté, privilège, immunité »).
(Commerce) Repris de l’anglais.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « franchise »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
franchise frɑ̃ʃiz play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « franchise »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « franchise »

  • O’Kebap est une chaîne de restauration rapide spécialiste du sandwich kebap. La franchise revendique la qualité de ses produits et propose un multi choix de consommation: sur place, à emporter et la livraison à domicile, un service jamais vu dans la restauration de kebap. AC Franchise, Ouvrir une franchise de kebab : quelles opportunités ?
  • 3 étapes pour ouvrir une franchise de location de véhicules Toute la Franchise, Ouvrir une franchise de location de voiture
  • Dossiers de la franchise Observatoire de la franchise, rejoindre une nouvelle franchise
  • Actualités de la franchise Observatoire de la franchise, Olivier Coffin est désormais le premier triple franchisé Petits-fils
  • La franchise spécialisée dans la cuisine nikkei, comprenez une fusion des cuisines péruvienne et japonaise, vient de signer un partenariat avec la chaîne de restaurants La Cevicheria pour proposer un plat péruvien estival en diable : le ceviche. Toute la Franchise, Pour l’été, la franchise Côté Sushi s’associe à La Cevicheria
  • Olivier Coffin est un des tous premiers franchisés du réseau Petit-fils. Il a rejoint l’enseigne en 2013, un an après son lancement en franchise, pour ouvrir son agence d’aide à domicile pour les personnes âgées à Aix-en-Provence.  En 2017, il devient le premier multi-franchisé du réseau en ouvrant une nouvelle agence à Marseille Prado.  Toute la Franchise, Un franchisé Petits-fils ouvre à Nice sa troisième agence
  • Intéressé par un secteur d’activité en particulier ? Consultez la liste des franchises par thématique. Toute la Franchise, « C’est une franchise à taille humaine où les contacts sont réguliers entre nous », Sébastien Gayard (franchisé Médical’Isle de Morières-les-Avignon)
  • Le 16 juillet prochain, l’enseigne de boulangeries artisanales « Boulangerie Louise » ouvrira sa première franchise à Breuil-le-Vert, dans l’Oise. Le nouveau point de vente qui sera dirigé par Mohamed et Abdelkader Djebaili, confirme la volonté du réseau de dynamiser son déploiement sur tout le territoire national. Toute la Franchise, Boulangerie Louise ouvrira bientôt sa première franchise à Breuil-le-Vert, dans l’Oise
  • Lorsque la franchise sert de tremplin à la bêtise, on se surprend à regretter l’hypocrisie. De Guy Bedos / Journal d’un mégalo
  • Vous avez l'air tellement d'un faux-jeton que c'en devient une espèce de franchise. De Pierre Bénard
  • La politesse est plus généreuse que la franchise, car elle signifie qu’on croit à l’intelligence de l’autre. De Roland Barthes
  • Tout le monde aime la flatterie, chacun se méfie de la franchise. De Proverbe chinois
  • L'hypocrisie fait les amis, la franchise engendre la haine. De Bernard Werber / Le rire du cyclope
  • La franchise est une vertu, ne serait-ce qu'à cause de sa rareté. De Jean-Claude Clari / Le Mot chimère a deux sens
  • Les femmes croient que d'avoir de la franchise les ferait paraître moins nues. De Emile Pontich / Les Cahiers d'un individualiste
  • Le mensonge tue l'amour, a-t-on dit. Eh bien, et la franchise donc ! De Abel Hermant
  • Il est bien des endroits ou la pleine franchise Deviendrait ridicule et serait peu permise. De Molière / Le misanthrope
  • Le cynisme est le comble de la franchise dans une société d'hypocrites. De Philippe Bouvard
  • L'hypocrisie se cache parfois sous la franchise du regard. De Adolphe Brassard / Racisme meurtrier
  • La franchise est le moyen le plus déguisé d'être malveillant à coup sûr. De Henry Bataille
  • La franchise est souvent une faute, presque toujours une maladresse. De Delaroa / Les Pâtenôtres d'un surnuméraire
  • La complaisance fait des amis, la franchise engendre la haine. De Térence / L'Andrienne
  • Longueur de temps n’éteint noblesse ni franchise. De Proverbe français

Images d'illustration du mot « franchise »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « franchise »

Langue Traduction
Corse franchise
Basque frankizia
Japonais フランチャイズ
Russe франшиза
Portugais franquia
Arabe الامتياز التجاري
Chinois 专营权
Allemand franchise
Italien franchigia
Espagnol franquicia
Anglais franchise
Source : Google Translate API

Synonymes de « franchise »

Source : synonymes de franchise sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « franchise »



mots du mois

Mots similaires