La langue française

Lenteur

Sommaire

  • Définitions du mot lenteur
  • Étymologie de « lenteur »
  • Phonétique de « lenteur »
  • Citations contenant le mot « lenteur »
  • Images d'illustration du mot « lenteur »
  • Traductions du mot « lenteur »
  • Synonymes de « lenteur »
  • Antonymes de « lenteur »

Définitions du mot lenteur

Trésor de la Langue Française informatisé

LENTEUR, subst. fém.

A. − [Correspond à lent A]
1. Manque de rapidité d'une personne, d'un animal à effectuer une action, un mouvement. Lenteur de l'escargot. Avec l'air d'une mourante et l'apparente lenteur d'une tortue, elle vint à bout de sa tâche plus vite et mieux que moi (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 201):
1. Nous attendions un souper frugal que nous avions commandé, et l'on s'impatientait de la lenteur de l'hôte lorsqu'il entra avec l'air d'un empressement respectueux, une serviette sur l'épaule comme un maître d'hôtel, et nous dit que le souper était servi. Sénac de Meilhan, Émigré,1797, p. 1612.
Progresser, marcher, se mouvoir avec lenteur; lenteur du débit, des pas, de la parole, de la voix. Il parlait avec une lenteur cherchante, raffinée, paresseuse (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 135).À la lenteur de ses mouvements, il était clair que l'homme était blessé (Malraux, Espoir,1937, p. 478).Sa taille élevée, sa corpulence, la lenteur de son élocution, tout semblait devoir donner à cette semonce une certaine solennité (Duhamel, Combat,1939, p. 169).
2. Manque de rapidité à réagir, de vivacité intellectuelle. Il arrive enfin que la lenteur exprime, notamment aux approches de la puberté, un refus d'avancer dans la vie, d'accepter la maturation et l'avenir (Mounier, Traité caract.,1946, p. 284).
Agir, exécuter, obéir avec lenteur; lenteur de compréhension. J'ai fait en mathématiques mes preuves de stupidité, ou du moins de lenteur d'esprit (Michelet, Journal,1820, p. 104):
2. On trouve souvent dans les armées des hommes que la lenteur de leur esprit fait juger médiocres et qui deviennent de très grands chefs par la seule force de leur ténacité. Maurois, Dialog. commandement,1924, p. 111.
3. P. anal. [À propos d'institutions sociales, humaines] Lenteur de la justice, de la machine administrative, de la procédure. L'injure des puissants, l'outrage de l'orgueil, les lenteurs de la loi (Dumas père, Hamlet,1848, III, 4, p. 210).
B. − [Correspond à lent B]
1. [À propos d'un processus] Manque de rapidité à se manifester. Lenteur d'une action, d'un progrès; lenteur d'une drogue. Nous sommes (...) peu frappés des changements et des altérations qui s'opèrent avec lenteur, soit en nous, soit dans les êtres avec qui nous cheminons (Maine de Biran, Influence habit.,1803, p. 94):
3. La plupart du temps, les novices, à leur première initiation, se plaignent de la lenteur des effets. Ils les attendent avec anxiété, et comme cela ne va pas assez vite à leur gré, ils font des fanfaronnades d'incrédulité qui réjouissent beaucoup ceux qui connaissent les choses et la manière dont le hachish se gouverne. Baudel., Paradis artif.,1860, p. 335.
En partic. [À propos d'un mobile] Allure peu rapide. Ces petits chemin de fer algériens bien connus pour leur lenteur (Tharaud, Fête arabe,1912, p. 95).Compter les platanes et les stations, en m'exaspérant de la lenteur du tacot qui s'arrêtait tous les cinq cents mètres (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 217).
2. Littér. [À propos du temps, d'une unité ou d'une période de temps] Qui est peu rapide dans le temps ou perçu comme tel. Ne pouvant raccrocher ma pensée qu'à des souvenirs ou qu'à des espoirs, à peine m'apercevais-je de la lenteur du temps, de la longueur des heures (Gide, Porte étr.,1909, p. 552).
C. − P. méton., au plur.
1. Actes, mouvements qui manquent de rapidité. Jacqueline monta (...) pour prendre un châle. Elle ne redescendait point. Christophe, pestant contre les éternelles lenteurs des femmes, rentra pour la chercher (Rolland, J.-Chr., Amies, 1910, p. 1187).
2. Au fig. Retards apportés à faire quelque chose. Synon. tergiversations, hésitations.Les lenteurs de la Justice. Il avait (...) mis au point dans le dernier détail, avec des lenteurs auxquelles le condamnait son manque initial de compétence, un projet de chemin de fer sur rail unique (Romains, Hommes bonne vol.,1932, p. 82).Les lenteurs de la machine administrative nazie (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 271).
En partic. Les lenteurs d'un récit :
4. L'hiver est pareil à l'absence L'hiver a des cristaux chanteurs Où le vin gelé perd tout sens Où la romance a des lenteurs Et la musique qui m'étreint Sonne sonne sonne les heures... Aragon, Crève-cœur,1941, p. 25.
Prononc. et Orth. : [lɑ ̃tœ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1355 « (d'une personne) manque de rapidité dans l'action » (Bers., Tit. Liv., BN 20312 ter fol. 37 vods Gdf. Compl.); 1671 lenteur d'esprit (Pomey); 2. 1674 (d'une chose) manque de rapidité dans l'accomplissement » (Racine, Iphigénie, V, 6); 1679 plur. « retard dans l'accomplissement d'une chose » (E. Fléchier, Oraison funèbre de M. de Lamoignon, éd. Paris, 1808, p. 119 : Combien de fois a-t'il essayé de bannir du palais ces lenteurs affectées... afin de faire durer des procès par les lois mêmes qu'on a faites pour les finir?). Dér. de lent*; suff. -eur1*; le lat. lentor signifie « flexibilité, souplesse; viscosité » (d'où l'empr. m. fr. lenteur « mollesse, viscosité » xvies. ds Hug.). Fréq. abs. littér. : 1 504. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 803, b) 1 952; xxes. : a) 2 176, b) 2 501.

Wiktionnaire

Nom commun

lenteur \lɑ̃.tœʁ\ féminin

  1. Manque de rapidité dans le mouvement et dans l’action.
    • Leur procession par les rues se déroule avec la lenteur habituelle, sa psalmodie sourde, […].— (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.47)
    • Libre à d'autres de rire d'une lenteur apparente, d'une hésitation qui est scrupule, d'une méthode qu'on croit inhabile. — (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, p.86)
    • Pendant ce temps, la mère, surprise de la lenteur de sa fille à se décider, étonnée de trouver ce jeune marchand si peu pratique, si peu désireux de vendre, s'impatientait. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Les trente dernières secondes avant onze heures lui parurent durer une éternité. La trotteuse du chronographe sautillait sur les points phosphorescents avec une horripilante lenteur. Elle finit tout de même par s'immobiliser au-dessus du chiffre douze , […]. — (Eric Boisset, Arkandias, vol.2 : Arkandias contre-attaque, Magnard Jeunesse, 1998, chap.7)
  2. (Par analogie) Difficulté, peine, à imaginer, à concevoir.
    • Avoir une grande lenteur d’imagination, une grande lenteur d’esprit.
  3. Manque de tonus, d'action dans une pièce de théâtre, un roman, un film.
    • On a blâmé, dans cette pièce, dans ce roman la lenteur de l’action.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LENTEUR. n. f.
Manque de rapidité dans le mouvement et dans l'action. La lenteur de sa prononciation m'impatiente. Il met beaucoup de lenteur à tout ce qu'il fait, dans tout ce qu'il fait. Agir, parler avec lenteur. Les lenteurs de la procédure. Par analogie, Avoir une grande lenteur d'imagination, une grande lenteur d'esprit, Imaginer, concevoir difficilement et avec peine. Il se dit aussi en parlant de l'Action d'une pièce de théâtre, d'un roman. On a blâmé, dans cette pièce, dans ce roman la lenteur de l'action. Il y a des lenteurs dans ce récit.

Littré (1872-1877)

LENTEUR (lan-teur) s. f.
  • 1Retard à agir, en parlant des personnes. Des lenteurs affectées. … Il [le lièvre] laisse la tortue Aller son train de sénateur ; Elle part, elle s'évertue, Elle se hâte avec lenteur, La Fontaine, Fabl. VI, 10. Mais ta lenteur d'agir est pour moi sans pareille, Molière, l'Ét. I, 11. île [où se fit le mariage de Louis XIV] éternellement mémorable par les conférences de deux grands ministres, où l'on vit se développer toutes les adresses et tous les secrets d'une politique si différente, où l'un se donnait du poids par sa lenteur, et l'autre prenait l'ascendant par sa pénétration, Bossuet, Mar.-Thér. Mais si nous en croyons les lenteurs de Pompée, Crébillon, Catilina, V, 2. De Phorbas que j'attends cours hâter la lenteur, Voltaire, Œdipe, II, 5.
  • 2Retard à se faire, en parlant des choses. Les lenteurs de la procédure. Elle était à l'autel, et peut-être en son cœur Du fatal sacrifice accusait la lenteur, Racine, Iph. V, 6. Que mes feux, que ma crainte et mon impatience Accusaient la lenteur des jours de la vengeance ! Voltaire, Fanat. II, 1.
  • 3 Fig. Il se dit de l'esprit qui conçoit lentement, de l'imagination. La lenteur de son esprit.

    Avoir une grande lenteur d'imagination, une grande lenteur d'esprit, imaginer lentement, concevoir lentement.

  • 4Lenteur se dit aussi de la marche d'une pièce de théâtre, d'un roman, etc. où les événements, mal liés entre eux, sont séparés par des conversations, par des réflexions oiseuses, surabondantes. La lenteur de ces scènes. Il y a des lenteurs dans cette comédie.

HISTORIQUE

XIVe s. Ceulx qui orendroit [présentement] blasment nostre lenteur, Bercheure, f° 37, verso.

XVIe s. La lenteur [viscosité], crassitie, viscosité et glutinosité des humeurs, Paré, XX, 13.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lenteur »

 Dérivé de lent avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. lentorem, qui ne signifie que viscosité, mollesse ; de lentus, lent. On a beaucoup dit lentitude au XVIe siècle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « lenteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lenteur lɑ̃tœr

Citations contenant le mot « lenteur »

  • Je voulais montrer ce que la lenteur et l’observation des choses peuvent nous apporter. De Jirô Taniguchi / Madame Figaro, 30 janvier 2015
  • La diligence qui n’est point dirigée par la lenteur, n’a pas toujours un succès favorable. De Chevalier de Méré / Maximes, sentences et réflexions morales et politiques
  • Lis avec lenteur à une époque où l'on nous parle de lecture rapide et de lecture en diagonale. De Jean Prieur / Les Maîtres de la pensée positive
  • La jeunesse a une patience infinie, et d'autant plus méritoire que le temps, pour elle, se traîne avec une lenteur désespérante. De Jean Dutourd / Les Horreurs de l'amour
  • Imitez le temps. Il détruit tout avec lenteur. Il mine, il use, il déracine, il détache et il n'arrache pas. De Joseph Joubert / Pensées
  • Une sage lenteur a raison de la hâte. De Théognis de Mégare
  • Réfléchis avec lenteur, mais exécute rapidement tes décisions. De Isocrate / A Démonicos
  • Le luxe de demain sera la lenteur dans le silence. De Anonyme
  • Le monde avec lenteur marche vers la sagesse. De Voltaire / Les Lois de Minos
  • La rapidité est sublime, et la lenteur majestueuse. De Antoine de Rivarol / L’Esprit de Rivarol
  • D'où vient des nuits d'été la lenteur paresseuse... De Jacques Delille
  • La vie affective, à condition d’être sincère et pure de tout apocryphe, est donc une lenteur et un attardement. De Vladimir Jankélévitch / Le je-ne-sais-quoi et le presque-rien
  • Il ne faut pas avoir de patience, même de celle dont on s'arme. Patience n'est qu'un habit de lenteur. De Réjean Ducharme / L'Avalée des avalés
  • L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir. De Jean Jaurès
  • Conférencier et auteur d'un best-seller mondial nous enjoignant à reconsidérer la lenteur et ses bienfaits dans nos vies pleines de frénésie, Carl Honoré a vécu ces derniers mois en observateur un peu particulier. Site-LeVifWeekend-FR, Psycho: Pour Carl Honoré, chantre de la lenteur, le confinement va produire des changements durables - Beauté - Psycho - LeVif Weekend
  • Afin de démontrer que la lenteur peut être utile dans certaines situations, les ingénieurs se sont non seulement inspirés de l'aspect, mais également du mode de vie du paresseux. A l'image du mammifère arboricole que l'on trouve dans les forêts tropicales d'Amérique, le SlothBot est lent et économe en énergie. "SlothBot embrasse la lenteur comme principe de conception", a ainsi déclaré Magnus Egerstedt, professeur au GIT et initiateur du projet. "Ce n'est pas ainsi que les robots sont généralement conçus aujourd'hui, mais être lent et hyper-efficace en énergie permettra à SlothBot de s'attarder dans l'environnement pour observer des choses que nous ne pouvons voir qu'en étant présent en permanence pendant des mois, voire des années, a-t-il poursuivi. usinenouvelle.com/, [L'industrie c'est fou] Avec le SlothBot, des ingénieurs américains font l'éloge de la lenteur (robotique) - L'industrie c'est fou
  • Partager la publication "L’éloge de la lenteur" 3bikes.fr, L'éloge de la lenteur - 3bikes.fr
  • Mixologie : Erik Lorincz, éloge de la lenteur The Good Life, Mixologie : Erik Lorincz, éloge de la lenteur - The Good Life

Images d'illustration du mot « lenteur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « lenteur »

Langue Traduction
Anglais slowness
Espagnol lentitud
Italien lentezza
Allemand langsamkeit
Chinois 缓慢
Arabe بطء
Portugais lentidão
Russe медлительность
Japonais 遅さ
Basque moteltasuna
Corse lentitude
Source : Google Translate API

Synonymes de « lenteur »

Source : synonymes de lenteur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « lenteur »

Partager