La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « stupidité »

Stupidité

Variantes Singulier Pluriel
Féminin stupidité stupidités

Définitions de « stupidité »

Trésor de la Langue Française informatisé

STUPIDITÉ, subst. fém.

A. − Vieilli. État d'une personne stupide, paralysée, rendue muette par un choc profond. Je regardai ses yeux éteints, dans un état de stupidité absolue (Sand, Mauprat, 1837, p. 300).
MÉD., vx. État d'une personne qui manifeste une léthargie morale et intellectuelle, une profonde indifférence. Synon. confusion* mentale.Le début de la stupidité est quelquefois brusque; on l'a vue survenir ainsi à la suite d'affections morales vives et inattendues; d'autres fois, elle succède à des accès de manie et de mélancolie (Encyclop. méthod. Méd.t. 131830).
B. − Class. ou littér. État d'apathie, de torpeur, d'affaiblissement de la sensibilité. J'avais comme gagné, à force de marcher le long de ce mur, la stupidité d'un factionnaire qu'on ne relève pas (Sainte-Beuve, Volupté, t. 2, 1834, p. 87).Les yeux bleus du vieillard peignaient l'étonnement et presque la stupidité. Après cinq ou six minutes, il engagea ces messieurs à s'asseoir. Il ne parut comprendre un peu de quoi il s'agissait qu'après un gros quart d'heure (Stendhal, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 148).
C. −
1. Caractère d'une personne qui manque d'intelligence, d'ouverture, de vivacité d'esprit. Synon. bêtise, sottise.Agir par stupidité; avoir la stupidité de; prétentieuse, prodigieuse stupidité. Sa femme, qu'il avait rendue presque imbécile par ses mauvais traitements, croupissait dans la misère. Cette paresse, cette incurable stupidité, me faisaient tellement souffrir (...) que j'évitais de passer par ici (Balzac, Méd. camp., 1833, p. 107).Le comte supportait la stupidité de madame Maloir, jouant au bésigue avec elle, malgré son odeur de rance (Zola, Nana, 1880, p. 1452).
En partic. [Avec un jugement de valeur] Défaut d'intelligence, lourdeur intellectuelle attribuée à un groupe humain, social. Stupidité de la foule, de la jeunesse, des masses, des paysans. Des moines tantôt inventant d'anciens miracles, tantôt en fabriquant de nouveaux, et nourrissant de fables et de prodiges l'ignorante stupidité du peuple, qu'ils trompaient pour le dépouiller (Condorcet, Esq. tabl. hist., 1794, p. 98).Je la trouvai stupide, ainsi que je l'avais prévu, mais de cette stupidité sans prétention qui est un charme chez le sexe (Montherl., Pte Inf. Castille, 1929, p. 629).
2. Caractère d'une chose qui est faite, produite sans intelligence, sans discernement. Stupidité de la guerre. Ensuite la foule se retire, un peu consolée, par l'incident, de la stupidité de la pièce (Villiers de L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 86).Il avait eu l'impression de s'abandonner aux circonstances, remuant des regrets, lisant les journaux, écoutant des propos dont la plupart étaient d'une stupidité contagieuse (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p. 164).
3. Action, parole stupide, qui manque de jugement. Synon. ânerie, idiotie, ineptie, connerie (vulg.).Mais une chose me console de ces stupidités, c'est d'avoir rencontré pour ma personne et pour mon livre tant de sympathies (Flaub.,Corresp.,1857,p. 156).« Mais non, mon vieux... C'est tout simple: nous nous aimons. »« Ah, ne dis pas de stupidités! » fit Antoine brusquement (Martin du G., Thib., Été 1914, 1936, p. 601).
Prononc. et Orth.: [stypidite]. Att. ds Ac. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1541 « insensibilité; apathie » (Calvin, Institution Chrétienne, III, 8, éd. J.-D. Benoit, t. 3, p. 186); 2. 1580 « état d'une personne paralysée par l'émotion » (Montaigne, Essais, I, 2, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 12); 3. id. « caractère d'une personne qui manque d'intelligence » (Id., ibid., II, 10, p. 411); 4. 1599 « stupéfaction » (Marnix, Differens, I, V, 9 ds Hug.); 5. 1825 « propos stupide » (Berryer, Let., in Le Portefeuille de Lamennais, p. 33 ds Quem. DDL t. 21). Empr. au lat.stupiditas, dér. de stupere « être engourdi, demeurer immobile ». Fréq. abs. littér.: 430. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 553, b) 539; xxes.: a) 826, b) 570.

Wiktionnaire

Nom commun - français

stupidité \sty.pi.di.te\ féminin

  1. Pesanteur d’esprit.
    • De tout temps le public a été mal éduqué. Il demande inlassablement à l’art d’être populaire, de répondre à ses goûts, de flatter son absurde vanité, de lui dire ce qu’on lui a déjà dit auparavant, de lui montrer ce qu’il devrait être las de voir, de l’amuser quand il se sent lourd d’avoir trop mangé, et de distraire son esprit quand il est fatigué de sa propre stupidité. L’art ne doit jamais chercher à être populaire ; c’est au public de se faire artiste lui-même. — (Oscar Wilde, L’Âme humaine, 1891. Traduction de Nicole Vallée, 2006. p. 42-43.)
    • C'est contre sa bigoterie, sa stupidité, la stupidité mesquine des médiocres qui veulent briser les ailes du génie, que Thea Kronborg devra livrer la plus dure des luttes qui la mèneront finalement au succès. — (Albert Baiwir, Le déclin de l'individualisme chez les romanciers américains contemporains, Liège : Faculté de Philosophie et Lettres & Paris : Librairie E. Droz, 1943, p. 377)
  2. Parole ou action stupide.
    • On nous dit en vain que le grec s’est réfugié dans l’enseignement supérieur, qu'il demeure entier dans quelques chaires et dans quelques bibliothèques. C'est ici la plus grande stupidité que l'on ait dite dans les temps modernes, où pourtant on ne s'est pas privé de dire des stupidités. C'est comme si l'on disait que les anciens Égyptiens vivent et revivent dans les momies des sarcophages des salles basses du Louvre. — (Charles Péguy, « Les suppliants parallèles » , dans Les Cahiers de la Quinzaine, 7e série, n° 7, du 17 décembre 1905)
  3. Privation d’esprit et de jugement.
    • Quand je pense à cette séparation, ce que je retrouve dans ma mémoire, c’est le sentiment de stupidité et d’anéantissement qui me prit tout entier quand je fus dans la rue. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

STUPIDITÉ. n. f.
Pesanteur d'esprit, privation d'esprit et de jugement. Il est d'une grande stupidité. Admirez la stupidité de cet homme. Il signifie aussi Parole, action stupide. Il ne dit, il ne fait que des stupidités.

Littré (1872-1877)

STUPIDITÉ (stu-pi-di-té) s. f.
  • 1Privation d'esprit et de jugement. Ce repos dans cette ignorance [sur ce qui nous attend après la mort] est une chose monstrueuse, dont il faut faire sentir l'extravagance et la stupidité à ceux qui y passent leur vie, Pascal, Pens. IX, 2, édit. HAVET. Le temps de cette vie est proprement un temps de stupidité ; toutes nos connaissances y sont obscures, sombres, languissantes, Nicole, Ess. mor. 3e traité, ch. 2. L'ennuyeux loisir d'un mortel sans étude, Qui jamais ne sortant de sa stupidité…, Boileau, Épît. X. La stupidité est en nous une pesanteur d'esprit qui accompagne nos actions et nos discours, La Bruyère, Théophr. XI. Abdère même, cette petite ville si renommée jusqu'ici pour la stupidité de ses habitants, eut à peine produit Démocrite, qu'elle vit paraître Protagoras, Barthélemy, Anach. ch. 29.
  • 2Parole, action stupide. Il ne dit, il ne fait que des stupidités. C'est une stupidité.

HISTORIQUE

XVIe s. Il convient que ceux qui font de patience stupidité, et d'un homme fort et constant un tronc de bois, perdent courage et se desesperent, quand ils se voudront adonner à patience, Calvin, Instit. 555. Cette morne, muette et sourde stupidité [de la douleur], Montaigne, I, 7. Des biens, dont la plus grande partie est de nous ignorée, à cause de nostre stupidité, Lanoue, 151.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

STUPIDITÉ. Ajoutez :
3Stupéfaction, étonnement (sens aujourd'hui inusité). Je perds une maîtresse en gagnant un empire ; Mon amour en murmure et mon cœur en soupire ; Et de mille pensers mon esprit agité Paraît enseveli dans la stupidité, Corneille, Héracl. II, 6. La reine, à ce malheur si peu prémédité, Semble le recevoir avec stupidité, Corneille, Œdipe, V, 10.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « stupidité »

Lat stupiditatem, de stupidus, stupide.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin stupiditas de même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « stupidité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
stupidité stypidite

Fréquence d'apparition du mot « stupidité » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « stupidité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « stupidité »

  • Il est dangereux d'être sincère, à moins d'être également stupide.
    George Bernard Shaw — Maxims for Revolutionists
  • Le génie a sans doute ses limites, mais la stupidité n’est pas pour autant handicapée.
    Elbert Hubbard
  • Il faut compter avec la stupidité des hommes en attendant qu’elle soit vaincue.
    Alexandra David-Néel
  • Contre la stupidité, même les dieux se disputent en vain.
    Johann Friedrich von Schiller — La pucelle d'Orléans
  • N’est stupide que la stupidité.
    Robert Zemeckis — Forrest Gump
  • L'intolérance et la haine prospèrent dans l'ignorance, la stupidité et le faux nationalisme.
    Albert-Ena Caron — Les Mauvais Bergers
  • La grande malice des uns est le plus souvent faite de la stupidité des autres.
    Henri Maret
  • Non, la cause première des accidents mortels, quel que soit le découpage subtil qu’on en fait, c’est la bêtise humaine. C’est la stupidité des conducteurs.
    La Presse — Mortellement stupides
  • Le président des Etats-Unis a menacé la France de représailles "après la stupidité de Macron". Donald Trump réagissait à l'imposition de la taxe Gafa sur les géants américains du numérique. Il menace de taxer davantage le vin français.
    lejdd.fr — Donald Trump dénonce la "stupidité" d'Emmanuel Macron sur la taxe Gafa
  • Carlo Cipolla, qui est mort en l’an 2000, soulignait que les gens stupides sont nombreux, irrationnels et qu’ils créent des problèmes pour les autres sans en tirer le moindre bénéfice ce qui affaiblit la société. Il n’y a aucune protection contre la stupidité. La seule façon pour une société de ne pas être emportée par le poids de ces idiots est pour ceux qui ne le sont pas de travailler plus et plus intelligemment.
    Slate.fr — Les 5 lois de la stupidité humaine | Slate.fr
Voir toutes les citations du mot « stupidité » →

Traductions du mot « stupidité »

Langue Traduction
Anglais stupidity
Espagnol estupidez
Italien stupidità
Allemand dummheit
Chinois 愚蠢
Arabe غباء
Portugais estupidez
Russe тупость
Japonais 愚かさ
Basque ergelkeria
Corse a stupidità
Source : Google Translate API

Antonymes de « stupidité »

Combien de points fait le mot stupidité au Scrabble ?

Nombre de points du mot stupidité au scrabble : 11 points

Stupidité

Retour au sommaire ➦