La langue française

Légèrement

Sommaire

  • Définitions du mot légèrement
  • Étymologie de « légèrement »
  • Phonétique de « légèrement »
  • Citations contenant le mot « légèrement »
  • Images d'illustration du mot « légèrement »
  • Traductions du mot « légèrement »
  • Synonymes de « légèrement »
  • Antonymes de « légèrement »

Définitions du mot légèrement

Trésor de la Langue Française informatisé

LÉGÈREMENT, adv.

[Légèrement est un adv. modificateur de verbe et ne peut jamais être détaché en tête de phrase]
I. − [Correspond à léger I]
A. − D'une manière telle que le poids, l'épaisseur ou la pression (de quelque chose) soit faible. Anton. lourdement.Que la couronne pèse légèrement sur la tête blanchie de ce chevalier chrétien! (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 256).J'avais passé mes mains autour de sa taille et je sentais son corps souple peser légèrement sur mes mains jointes (Dumas fils, Dame Cam.,1848, p. 106):
1. ... l'armée était divisée par classes, exactement comme la population, d'après la richesse. La première classe, qui avait l'armure complète, et les deux suivantes, qui avaient au moins le bouclier, le casque et l'épée, formèrent les trois premières lignes de la légion. La quatrième et la cinquième, légèrement armées, composèrent les corps de vélites et de frondeurs. Fustel de Coul., Cité antique,1864, p. 372.
(Être) légèrement vêtu. (Être) vêtu de façon sommaire; porter des vêtements peu épais. Une petite peuplade de sauvages trop légèrement vêtus pour la saison (Jouy, Hermite, t. 2, 1812, p. 64).MmeÉmilie, décolletée et légèrement vêtue, allait de l'un à l'autre (Flaub., 1reÉduc. sent.,1845, p. 122).
B. − Au fig. D'une manière qui n'accable pas, ne provoque pas de difficulté ou donne une impression de gaieté, de bonheur. Enfin, il y a relâche, vacance, gaieté. On porte légèrement la vie et on salue avec gratitude le printemps (Amiel, Journal,1866, p. 199).Je doute que nous devions feindre de prendre légèrement le coup qui nous atteint (Mauriac, Bâillon dén.,1945, p. 491):
2. ... la confession de mes fautes me permet de recommencer plus légèrement et de jouir deux fois, de ma nature d'abord, et ensuite d'un charmant repentir. Camus, Chute,1956, p. 1546.
II. − [Correspond à léger II; l'adv. n'est gén. pas séparé du verbe qu'il détermine par un subst.] Dans une mesure ou d'une manière qui n'a pas une très grande importance ou qui est inférieure à la normale. (Être) légèrement inférieur/supérieur à + subst.; (être) légèrement plus + adj. + que + subst.; (être) légèrement penché; manger légèrement. Il déjeûnait légèrement de deux œufs à la coque, de rôties et de thé; puis il dînait vers les onze heures (Huysmans, À rebours,1884, p. 25).Pour moi la question se pose sur un plan légèrement différent (Du Bos, Journal,1925, p. 242):
3. Un calibreur répartit ensuite les grains nettoyés en différents lots de taille comparable. C'est un tamis cylindrique à mailles rectangulaires animé d'un lent mouvement de rotation autour d'un axe horizontal ou légèrement incliné. Industr. fr. brass.,1955, p. 4.
En partic. D'une manière qui a peu de force, d'intensité. Se plaindre légèrement. Malgré les soins de Balahac, je fus légèrement blessée au côté droit dans ce combat (Genlis, Chev. Cygne, t. 3, 1795, p. 256).Pour dormir plus légèrement et entendre le premier appel tout de suite, elle se gavait de café (Céline, Voyage,1932, p. 345).
III. − [Correspond à léger III; légèrement ne peut en aucun cas être séparé par un subst. du verbe ou de l'adj. qu'il détermine] Synon. un peu, à peine (avec une idée d'imprécision); anton. tout à fait.Véronique était incapable de faire autre chose que de le regarder, ses bras légèrement en croix, comme ceux du prêtre au Pater (Jouhandeau, M. Godeau,1926, p. 206).Vous pouvez choisir le cuir légèrement jaunâtre, qui est sa couleur naturelle, ou employer les différents procédés de teinture dont nous avons dit quelques mots (Closset, Trav. artist. cuir,1930, p. 63).
De façon discrète. Ces paroles firent sourire légèrement Vernyct qui, regardant alors le nouveau procureur du roi, le reconnut (Balzac, Annette, t. 2, 1824, p. 46):
4. Il a vu la marquise tressaillir légèrement, puis détourner la conversation et lui demander des nouvelles de la dernière représentation de l'Opéra... Ponson du Terr., Rocambole, t. 2, 1859, p. 182.
IV. − [Correspond à léger IV; la notion de poids à laquelle il est implicitement fait référence est liée à des sensations et à des phénomènes perceptifs]
A. − [À propos notamment d'une odeur, d'un bruit, d'un goût, d'un espace de temps] D'une manière qui n'a pas une grande force, une grande intensité. Votre femme boira de l'eau légèrement colorée d'un vin de Bourgogne agréable au goût, mais sans vertu tonique (Balzac, Physiol. mar.,1826, p. 125).Le bâtiment, humide et vieux, sentait légèrement le moisi (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Mais. Tellier, 1881, p. 1179):
5. MmeJacquemart effleurait d'abord la porte d'une main tremblante : c'était un signal discret pour avertir qu'elle allait frapper. Puis elle frappait deux fois, l'une très légèrement, l'autre un peu plus fort. Arland, Ordre,1929, p. 218.
B. − D'une manière qui donne une impression de mouvement, de souplesse ou de délicatesse.
1. [À propos d'un animé] Anton. lourdement.Courir légèrement. Les quadrupèdes les plus pesants sont, en quelque sorte, ceux qui marchent le plus légèrement (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 242).Elle marchait légèrement, comme ces oiseaux qui pourraient voler s'ils le voulaient (Flaub., 1reÉduc. sent.,1845p. 101) :
6. ... Lucile enfin mit sur cette main un pied charmant, et s'élança si légèrement à cheval, que tous ses mouvements donnaient l'idée d'une de ces sylphides que l'imagination nous peint avec des couleurs si délicates. Staël, Corinne, t. 3, 1807, p. 224.
En partic. D'une manière qui donne une impression d'agilité. Il fallait une main ailée pour tracer aussi légèrement le portrait d'un être aussi mystérieux (Green, Journal,1934, p. 225).
Au fig. L'art de La Fontaine est de dire légèrement et comme en se jouant cette accablante vérité que Nietzsche, en 1870, étale avec une pathétique éloquence, et dont nous avons si mal tenu compte en 1918 (Gide, Journal,1943, p. 191).
2. [À propos d'un inanimé] Anton. lourdement.Subst. + légèrement touché (littér.).La nature répondait aux paroles de l'enfant par les mille bruissements du soir, accompagnements d'orgue légèrement touché (Balzac, Lys,1836, p. 181):
7. ... les colonnettes qui soutenaient légèrement le plafond s'écartaient avec tant de grâce pour montrer et réserver la place du lit... Proust, Swann,1913, p. 8.
V. − [Correspond à léger V]
A. − D'une manière qui marque peu de valeur intellectuelle, peu d'attention, de sérieux. Anton. sérieusement.Parler légèrement. Plus on va, plus on voit que dans ce monde, rien ne se traite sérieusement que les choses légères et légèrement que les choses sérieuses (Goncourt, Journal,1867, p. 335):
8. ... elle écoutait légèrement, un peu distraite et comme avec le seul sourire de sa figure, la causerie brisée du petit cercle assis sur des sièges où étaient représentées en tapisserie les vertus théologales. Goncourt, MmeGervaisais,1869, p. 76.
En partic., vieilli. D'une façon irréfléchie. Synon. à la légère; anton. prudemment.Croire qqc. ou qqn légèrement. Chaque branchie en offre un nombre extrêmement considérable, et vue légèrement, n'a l'air que d'un gros pinceau (Cuvier, Anat. comp., t. 4, 1805, p. 434).Ne parlons point légèrement, mon enfant, ma fille, ne parle point à la légère de ces vieux saints, des premiers saints (Péguy, Myst. charité,1910, p. 131):
9. ... mais une inculpation de cette nature est trop grave pour que j'y croie aussi légèrement, et vous me permettrez de n'y point ajouter foi, jusqu'à ce que vous m'ayez donné des preuves certaines et irrécusables. Guilbert de Pixér., Cœlina,1801, II, 9, p. 37.
Prononc. et Orth. : [leʒ ε ʀmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1120-50 « sans éprouver de chagrin, de peine » (Grant mal fist Adam, II, 79, p. 97 ds T.-L.); b) ca 1135 « sans difficulté, facilement »(Couronnement de Louis, 878, ibid.); ca 1140 (Gaimar, Engleis, éd. A. Bell, 3702); 2. ca 1208 Ligierement armé (Villehardouin, IX, 3, § 356, éd. E. Faral, t. 2, p. 164); 3. a) ca 1314 « rapidement » (Henri de Mondeville, Chirurgie, 690 ds T.-L.); b) fin xves. « d'une manière légère, dégagée (d'un mouvement du corps) » (Galien restoré [ms. Bibl. nat., 1470, fol. 17 vo] ds L.E. Constans, Chrestomathie, éd. 1890, p. 53, 293); 4. 1340 mengier legierement (doc. ds Gdf. Compl.); 5. fin xves. « à la légère » parler legierement (Commynes, Mém., V, III, 6 [1476], éd. J. Calmette, t. 2, p. 121, 11); 6. 1692 péj. « superficiellement » travailler légèrement (Callières, Mots à la mode, p. 169-171 ds Brunot t. 4, p. 577). Dér. de léger*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 2 276. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 531, b) 3 858; xxes. : a) 3 010, b) 3 641.

Wiktionnaire

Adverbe

légèrement \le.ʒɛʁ.mɑ̃\ invariable

  1. D’une manière légère, non pesante.
    • Il s’avance seul légèrement armé, couvert d’un casque d’acier garni d’or, ombragé de trois queues de cheval blanches comme la neige. — (Voltaire, La Princesse de Babylone, 1768, 1)
  2. Avec agilité.
    • Marcher, courir légèrement.
    • Pour moi, je ne crois pas que sans enchantement On puisse aller plus loin et plus légèrement. — (Jean de Mairet, La Sophonisbe, 1634, IV, 5)
    • Est-il rien qui aille plus vite ni qui s’écoule, s’échappe et vole plus légèrement que le temps passé parmi les délices ? (Jacques-Bénigne Bossuet, Panég. Ste Thér. 3.)
  3. (Figuré)
    • Vous passez légèrement sur des endroits difficiles. — (Marquise de Sévigné, 603.)
    • Pour sortir du monde plus légèrement, il [le chrétien] s’est déjà déchargé lui-même d’une partie de son corps, comme d’un empêchement importun à l’ame. — (Jacques-Bénigne Bossuet, Bourgoing.)
  4. (Musique) Se met quelquefois sur les partitions pour indiquer, dans certains passages, un mouvement analogue à celui de l’allegro vivace et joué de la pointe de l’archet, ou sans forcer le souffle si ce sont des instruments à vent.
  5. D’une façon peu copieuse.
    • Vous avez soupé hier si légèrement que vous serez malade, si vous ne prenez rien ce matin. — (Pierre de Marivaux, Double inconst. I, 1.)
  6. D’une façon peu considérable, peu grave.
    • Nous nous plaignons quelquefois légèrement de nos amis, pour justifier par avance notre légèreté. — (Larochefouc., Réflex. mor. 179.)
    • Il [le Saint-Esprit] ne descend pas sur la terre pour passer légèrement sur les cœurs ; il vient établir sa demeure dans la sainte société des fidèles. — (Jacques-Bénigne Bossuet, 2e sermon, Pentec. Préambule.)
    • Les grâces […] ne feront plus alors que vous émouvoir légèrement. — (Jean-Baptiste Massillon, Carême, Fausse conf.)
    • Je ne connais que légèrement Helvétius ; mais je ne puis m’empêcher d’être indigné de la barbarie avec laquelle on le traite. — (Jean le Rond D’Alembert, Lett. à Voltaire, 6 mai 1760.)
    • Blessé légèrement. — (Marie-Joseph Chénier, Oedipe-roi, III, 4.)
  7. Par antiphrase, légèrement est quelquefois pris aujourd'hui pour fortement, gravement, très fort.
    • Mais vous êtes en train de prier un dieu romain, vous vous foutez de ma gueule ? Je vous signale que vous êtes légèrement engagé dans une quête au nom du dieu unique ! — (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre III, épisode Le Culte secret)
    • Il dîne ici pour la première fois, et, comme vous le savez peut-être, on le dit légèrement pointilleux et moraliste. — (Ch. de Bernard, le Gentilhomme campagnard, I, 13.)
  8. Avec délicatesse et agrément.
    • Ce tableau est légèrement touché. Ce dessin est légèrement fait.
  9. D’une façon inconsidérée.
    • Croire légèrement.
    • Pour moi, quoique je susse les incommodités qui suivent nécessairement les siéges [sic] qui se font en cette saison, j’arrêtai mon jugement ; je pensai que ceux qui avaient présidé à ce conseil avoient vu les mêmes choses que je voyois, et qu’ils en voyoient encore d’autres que je ne voyois pas ; qu’ils ne se seraient pas engagés légèrement au siége [sic] d’une place sur laquelle toute la chrétienté avoit les yeux ; et dès que je fus assuré qu’elle étoit attaquée, je ne doutai quasi plus qu’elle ne dût être prise. — (Vincent Voiture, Lett. 74.)
    • Vous en prenez [des alarmes] sans doute un peu légèrement. — (Jean de Rotrou, Venceslas, IV, 1)
    • Il vous dira ses ennuis ; il m’en a dit assez pour me faire voir qu’il a été trompé ; c’est dommage ; mais il ne faut pas se marier si légèrement. — (Marquise de Sévigné, 7 déc. 1689.)
    • Si le roi n'avait pas révoqué la permission qu’il avait donnée trop légèrement. — (Marthe-Marguerite de Caylus, Souvenirs de Madame de Caylus, p. 225, dans POUGENS)
    • Quelques faits que j'ai trop légèrement affirmés sur la foi des premiers voyageurs. — (Georges Louis Leclerc, Suppl. à l’hist. nat. Œuv. t. XI, p. 209, dans POUGENS.)
  10. Sans égards suffisants.
    • Et que, pour vos projets, il fallait sans scrupule Traiter légèrement un vieillard ridicule. — (Jean-Baptiste Louis Gresset, Méchant, II, 7.)
    • Lorsque Saint-Évremond s’expliquait si légèrement sur Sénèque, il ne l’avait pas lu. — (Denis Diderot, Essai sur les règnes de Claude et de Néron, 1778, II, 37)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LÉGÈREMENT. adv.
D'une manière légère, par opposition à Pesante. Être vêtu, armé légèrement. Marcher, courir, sauter légèrement. Il signifie aussi Peu, au sens physique et au sens moral. Souper légèrement. Être blessé légèrement. Il est trop légèrement touché de sa faute. Il a été puni bien légèrement pour une faute si grave. Il a traité ce point trop légèrement. Il signifie encore Inconsidérément, avec irréflexion. Il se conduit, il parle fort légèrement. Il ne faut pas croire tout ce qu'on vous dit légèrement. Vous avez pris cette résolution un peu trop légèrement. Vous n'avez pas examiné ce passage, cette raison; vous avez passé dessus trop légèrement. Il signifie quelquefois Avec facilité et délicatesse. Ce tableau est légèrement touché. Un dessin légèrement fait. Ce musicien joue, exécute très légèrement.

Littré (1872-1877)

LÉGÈREMENT (lé-jè-re-man) adv.
  • 1D'une manière légère, non pesante. Il s'avance seul légèrement armé, couvert d'un casque d'acier garni d'or, ombragé de trois queues de cheval blanches comme la neige, Voltaire, Princ. Babyl. 1.
  • 2Avec agilité. Marcher, courir légèrement. Pour moi, je ne crois pas que sans enchantement On puisse aller plus loin et plus légèrement, Mairet, Sophon. IV, 5. Est-il rien qui aille plus vite ni qui s'écoule, s'échappe et vole plus légèrement que le temps passé parmi les délices ? Bossuet, Panég. Ste Thér. 3.

    Fig. Vous passez légèrement sur des endroits difficiles, Sévigné, 603. Pour sortir du monde plus légèrement, il [le chrétien] s'est déjà déchargé lui-même d'une partie de son corps, comme d'un empêchement importun à l'ame, Bossuet, Bourgoing.

  • 3 Terme de musique. Se met quelquefois sur les partitions pour indiquer, dans certains passages, un mouvement analogue à celui de l'allegro vivace et joué de la pointe de l'archet, ou sans forcer le souffle si ce sont des instruments à vent.
  • 4D'une façon peu copieuse. Vous avez soupé hier si légèrement que vous serez malade, si vous ne prenez rien ce matin, Marivaux, Double inconst. I, 1.
  • 5D'une façon peu considérable, peu grave. Nous nous plaignons quelquefois légèrement de nos amis, pour justifier par avance notre légèreté, La Rochefoucauld, Réflex. mor. 179. Il [le Saint-Esprit] ne descend pas sur la terre pour passer légèrement sur les cœurs ; il vient établir sa demeure dans la sainte société des fidèles, Bossuet, 2e sermon, Pentec. Préambule. Les grâces… ne feront plus alors que vous émouvoir légèrement, Massillon, Carême, Fausse conf. Je ne connais que légèrement Helvétius ; mais je ne puis m'empêcher d'être indigné de la barbarie avec laquelle on le traite, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 6 mai 1760. Blessé légèrement, Chénier M. J. Œdipe-roi, III, 4.

    Par antiphrase, légèrement est quelquefois pris aujourd'hui pour fortement, gravement, très fort. Il dîne ici pour la première fois, et, comme vous le savez peut-être, on le dit légèrement pointilleux et moraliste, Ch. de Bernard, le Gentilhomme campagnard, I, 13.

  • 6Avec délicatesse et agrément. Ce tableau est légèrement touché. Ce dessin est légèrement fait.
  • 7D'une façon inconsidérée. Croire légèrement. Qu'ils ne se seraient pas engagés légèrement au siége d'une place sur laquelle toute la chrétienté avait les yeux, Voiture, Lett. 74. Vous en prenez [des alarmes] sans doute un peu légèrement, Rotrou, Venceslas, IV, 1. Il vous dira ses ennuis ; il m'en a dit assez pour me faire voir qu'il a été trompé ; c'est dommage ; mais il ne faut pas se marier si légèrement, Sévigné, 7 déc. 1689. Si le roi n'avait pas révoqué la permission qu'il avait donnée trop légèrement, Mme de Caylus, Souvenirs, p. 225, dans POUGENS. Quelques faits que j'ai trop légèrement affirmés sur la foi des premiers voyageurs, Buffon, Suppl. à l'hist. nat. Œuv. t. XI, p. 209, dans POUGENS.
  • 8Sans égards suffisants. Et que, pour vos projets, il fallait sans scrupule Traiter légèrement un vieillard ridicule, Gresset, Méchant, II, 7. Lorsque Saint-Évremond s'expliquait si légèrement sur Sénèque, il ne l'avait pas lu, Diderot, Claude et Nér. II, 37.

SYNONYME

À LA LÉGÈRE, LÉGÈREMENT. Croire à la légère ou légèrement, s'engager à la légère ou légèrement sont des phrases tout à fait synonymes. En effet légèrement signifie d'une façon légère ; à la légère signifie à la manière des personnes légères. La nuance est imperceptible.

HISTORIQUE

XIIe s. Legierement [facilement] aurez les nos [nôtres] vengez, Roncisv. p. 79.

XIIIe s. Et distrent que mout firent grant folie, qui tel gent avoient chasciés [poursuivis] qui tant estoient armés legierement, Villehardouin, CXLII. Memore d'omme retient plus legerement poi [peu] de paroles que mout, Beaumanoir, V, 11.

XIVe s. Quant il porte legierement pluseurs et grans infortunes, Oresme, Eth. 35.

XVe s. Se dejeunerent legerement et puis se coucherent, Louis XI, Nouv. LIII.

XVIe s. Il ne faut pas croire legerement à tout ce qu'escrit Oppius, Amyot, Pompée, 6. Combien l'heur des mortels s'enfuit legerement ! Desportes, Élégies, II, 5, Advanture premiere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « légèrement »

(Date à préciser) Dérivé de léger, par son féminin légère, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Légère, et le suffixe ment ; provenç. leugieramen ; esp. ligeramente ; ital. leggieramente, leggiermente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « légèrement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
légèrement leʒɛrœmɑ̃

Citations contenant le mot « légèrement »

  • Qui donne sa parole légèrement, y manque de même. De Vauvenargues / Maximes
  • On devrait toujours être légèrement improbable. De Oscar Wilde / Aphorismes
  • Le nombre total d'accidents sur la saison 2019-2020 est légèrement supérieur à la saison précédente, qui en avait connu 131, tout comme celui des accidents mortels, qui avait été de 7 sur la saison précédente. Globalement, 90% des victimes d'accidents sont des chasseurs, selon l'OFB. Le Figaro.fr, Les accidents de chasse légèrement en hausse
  • Les festivités du 14 juillet ont été marquées dans la nuit de mardi à mercredi au niveau national par de traditionnelles violences urbaines, notamment en région parisienne. Selon un premier bilan provisoire national, il y a eu 61 interpellations dont 53 gardes à vue et trois policiers blessés légèrement. ladepeche.fr, 14-Juillet : trois policiers légèrement blessés - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « légèrement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « légèrement »

Langue Traduction
Anglais slightly
Espagnol ligeramente
Italien leggermente
Allemand leicht
Chinois
Arabe بعض الشيء
Portugais levemente
Russe немного
Japonais 少し
Basque zertxobait
Corse ligeramente
Source : Google Translate API

Synonymes de « légèrement »

Source : synonymes de légèrement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « légèrement »

Partager