La langue française

Grièvement

Sommaire

  • Définitions du mot grièvement
  • Étymologie de « grièvement »
  • Phonétique de « grièvement »
  • Citations contenant le mot « grièvement »
  • Images d'illustration du mot « grièvement »
  • Traductions du mot « grièvement »
  • Synonymes de « grièvement »
  • Antonymes de « grièvement »

Définitions du mot grièvement

Trésor de la Langue Française informatisé

GRIÈVEMENT, adv.

D'une manière (très) grave. Synon. gravement, sérieusement; anton. légèrement.
A. − [En parlant d'une atteinte physique] Grièvement blessé. Un enfant qui se mourait dans le village, que Julie avait assisté, soigné jusqu'au jour où, grièvement atteinte elle-même, elle avait dû remettre à d'autres son rôle (Fromentin, Dominique,1863, p. 258).J'ai déjà dit que Peter fut évacué sur l'hôpital, avec d'autres types plus ou moins grièvement touchés (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 266) :
Son genou a été accroché et brisé par l'empennage de l'avion, au cours du saut en parachute, mais Sagon n'a pas ressenti le choc. Son visage et ses mains sont assez grièvement brûlés. Mais, tout compte fait, il n'a rien subi qui soit inquiétant. Saint-Exup., Pilote de guerre,1942, p. 291.
B. − Vieilli et littér. [En parlant d'une atteinte morale] Cette heure était contre les habitudes de Mariette : avait-elle voulu se donner le cruel plaisir de l'humilier en le faisant se trouver face à face avec un rival préféré, avec celui qui l'avait insulté grièvement à Asnières en prenant la défense des deux sœurs (Champfl., Avent. MlleMariette,1853, p. 260).De ce qu'en péchant grièvement on ne se serait pas rendu compte nettement de sa faute (...) on ne mériterait point une peine éternelle! Mais c'est là une maxime horrible (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 301).L'attitude de Gérard au bal avait grièvement blessé son amour-propre, et on le sentait à son ton agressif (Theuriet, Mariage Gérard,1875, p. 96).
Prononc. et Orth. : [gʀi(j)εvmɑ ̃]. DG, Dub., Pt Rob., Lar. Lang. fr. [gʀijεv-]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1175 grivement « fortement » (Horn, éd. M.K. Pope, 4733); 1457 griefvement « gravement » (Arch. Nord, B 1687, fo21 vods IGLF), ne subsiste que dans cet emploi. Dér. de grief1*; suff. -ment2*; a remplacé l'a. fr. griement (ca 1160, Enéas, éd. J.J. Salverda de Grave, 5945), v. aussi gravement. Fréq. abs. littér. : 103.

Wiktionnaire

Adverbe

grièvement \ɡʁi.jɛv.mɑ̃\

  1. (Vieilli) Gravement (en parlant d'une atteinte morale).
    • Il n'est pas à croire que Dieu s’en tienne si grièvement offensé. — (Louis Bourdaloue, Serm. 20e dim. après la Pentec. Dominic. t. IV, p. 237.)
    • On peut par la seule attention qu’on donne à la médisance, pécher très grièvement. — (Louis Bourdaloue, Exhort. faux témoign. rendus contre J. C. t. II, p. 24.)
    • Ce scélérat devrait être poursuivi au parlement de Paris et être puni plus grièvement qu’à la cour des aides. — (Voltaire, Lett. Damilaville, 16 sept. 1766.)
  2. Gravement (en parlant d'une atteinte physique).
    • Le colonel, peu grièvement blessé, se retira sur la Loire et quitta Tours avant le licenciement. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Le canot bascule sur le berthon, se met à glisser vers l'avant écrasant une trentaine de personnes et blessant grièvement à la jambe Isaac Lehmann. — (Philippe Masson, Les Naufrageurs du Lusitania et la guerre de l'ombre, Albin Michel, 1985, p.117)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRIÈVEMENT. adv.
D'une manière griève. Il ne se dit plus guère que dans l'expression Blessé grièvement.

Littré (1872-1877)

GRIÈVEMENT (gri-è-ve-man) adv.
  • D'une manière griève ; excessivement. Il n'est pas à croire que Dieu s'en tienne si grièvement offensé, Bourdaloue, Serm. 20e dim. après la Pentec. Dominic. t. IV, p. 237. On peut par la seule attention qu'on donne à la médisance, pécher très grièvement, Bourdaloue, Exhort. faux témoign. rendus contre J. C. t. II, p. 24. Ce scélérat devrait être poursuivi au parlement de Paris et être puni plus grièvement qu'à la cour des aides, Voltaire, Lett. Damilaville, 16 sept. 1766.

HISTORIQUE

XIIIe s. Cil qui l'oroient justicié seroient escommenié griement sans estre absols que par l'apostole [le pape], Beaumanoir, XI, 44.

XVIe s. Les dieux punirent griefvement les iniques vœux d'Œdipus, en les luy octroyant, Montaigne, I, 404. Deucalion, estant griefvement courroucé contre les Atheniens, les envoya sommer de lui rendre Daedalus, Amyot, Thés. 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « grièvement »

 Dérivé de griève avec le suffixe -ment.
A remplacé (1457) avec l'orthographe griefvement l'adverbe en ancien français griement (V. 1130) ou grivement (V. 1175), dérivé de l'ancien adjectif grief, grieve (1130-1140). Signifie à l'origine "fortement", puis prend sa valeur moderne "gravement" (1457)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Griève, et le suffixe ment ; provenç. greument, greumen, grieumen ; espagn. portug. et ital. gravemente. L'ancien adverbe griement est régulier, étant formé de grié ou grief, terminaison unique pour le masculin et le féminin, comme dans le latin gravis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « grièvement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grièvement grjɛvœmɑ̃

Citations contenant le mot « grièvement »

  • Le conducteur d’une voiture a perdu le contrôle de son véhicule sur la route de l’Europe. D’après les premières constatations, la vitesse serait en cause. Trois des occupants de la voiture ont été blessés, dont l’un très grièvement. Âgé de 21 ans, il a été héliporté au CHU de Bordeaux. Les deux autres victimes, des jeunes hommes de 22 et 24 ans, ont été transportés à l’hôpital de Libourne. Une enquête de gendarmerie a été ouverte. SudOuest.fr, Gironde: un automobiliste de 21 ans grièvement blessé dans une sortie de route
  • Un jeune conducteur âgé de 18 ans a été grièvement blessé dans un accident de la circulation à Cavaillon ce 13 juillet. Le conducteur du véhicule a perdu le contrôle sur une route de campagne, dans la colline Saint-Jacques. La voiture a fini par faire des tonneaux. Le jeune homme blessé a dû être médicalisé par une équipe du Smur, aidée par les sapeurs-pompiers du centre de secours principal local, avant de faire transporter la victime jusqu’à l’hôpital de la cité cavare à bord d’une ambulance. , Faits-divers - Justice | Un jeune conducteur grièvement blessé
  • Les pompiers de Nogaro, Plaisance, Riscle et Aignan sont intervenus sur place ainsi que le Smur 40. Trois hélicoptères du Samu ont été dépêchés sur place. Les trois pilotes ont été grièvement blessés. Parmi eux, un enfant de 11 ans qui a été héliporté vers le CHU de Purpan à Toulouse par le Samu 31. Une deuxième victime, un homme âgé de 45 ans, a été évacuée, également par hélicoptère, vers le CHU de Rangueil. Le troisième pilote, âgé de 40 ans, a été pris en charge par le Smur 40 et transporté vers le centre hospitalier de Mont-de-Marsan. ladepeche.fr, Circuit de Nogaro : collision entre motos, trois pilotes grièvement blessés dont un enfant de 11 ans - ladepeche.fr
  • Un homme d’environ 70 ans, grièvement blessé, a été évacué à l’hôpital de Périgueux. Outre les pompiers, le Smur se trouvait sur les lieux. SudOuest.fr, Accident de la route en Dordogne : deux blessés, dont un grièvement

Images d'illustration du mot « grièvement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « grièvement »

Langue Traduction
Anglais seriously
Espagnol seriamente
Italien sul serio
Allemand ernsthaft
Chinois 认真地
Arabe بجدية
Portugais seriamente
Russe шутки в сторону
Japonais 真剣に
Basque serio
Corse in seriu
Source : Google Translate API

Synonymes de « grièvement »

Source : synonymes de grièvement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « grièvement »

Partager