Durement : définition de durement


Durement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DUREMENT, adv.

D'une manière dure.
A.− [En parlant de choses ou de pers.]
1. Rare. En opposant une résistance au toucher, à la pression, au contact. Les coudes durement appuyés sur le fer [du lit] (Renard, Poil Carotte,1894, p. 130).Chevaux durement arc-boutés (Arnoux, Rhône,1944, p. 189).
En partic. De façon raide, rigide. Anton. souplement.Une chemise de coton fort blanche durement empesée (Flaub., Champs et grèves,1848, p. 330).
2. De manière trop intense, trop vive, en choquant ou blessant les organes des sens. Synon. fort, vivement, crûment; anton. doucement.
a) [En parlant de la sensation du chaud ou du froid] Le soleil d'août frappait durement les pierres (Lacretelle, Hts Ponts,t. 2, 1933, p. 7).
b) [En parlant du goût] Synon. fortement, âprement.Une salade durement vinaigrée (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 58).
c) [En parlant de l'ouïe] Deux sons donnant à l'oreille l'impression de deux sons qui s'unissent durement forment une dissonance (Rougnon, 1935, p. 33).Le dallage de pierre retentirait durement des échos de la mer (Gracq, Beau tén.,1945, p. 135).
d) [En parlant de la vue, en éblouissant ou en choquant (lumière, couleur)] Trancher durement sur (qqc.), contraster durement avec (qqc.). Le grand soleil luisait durement dans le ciel tout bleu (Maupass., Une vie,1883, p. 55).La nouveauté de Ramsès III sera la taille en profondeur des hiéroglyphes. Leur paroi interne est peinte de bleu pâle et de rose, ce qui fait que l'ombre les découpe durement en noir (Cocteau, Maalesh,1949, p. 110).
P. ext. [En parlant d'un tracé, d'un contour, de lignes] De manière fortement appuyée, accusée, sans douceur ou sans harmonie. Une fille au visage durement taillé de paysanne meusienne (Arnoux, Paris,1939, p. 156).
B.− Au fig. [En parlant principalement de pers.]
1. De manière pénible à supporter, physiquement ou moralement.
a) De manière rigoureuse, ferme, sévère, avec rudesse mais sans violence. Synon. à la dure.Enfant élevé durement. Desroches (...) élevé durement par un père d'une excessive sévérité (Balzac, Début vie,1842, p. 434).Le père, qui déteste le bruit, mène durement ce gamin insupportable (Chardonne, Épithal.,1921, p. 406).
b) De manière rude, énergique, avec intensité et en peinant. Travailler durement; gagner durement son pain, sa vie. Synon. à la sueur de son front, péniblement.Il faut avoir besogné durement de l'aube à la nuit avec son dos et ses membres pour comprendre ce que cela veut dire (Hémon, M. Chapdelaine,1916, p. 40).
c) De manière violente, avec force; sans ménagement. Synon. brutalement, fort, fortement, rudement, violemment.Elles étaient secouées durement sur leurs deux roues (Zola, Terre,1887, p. 14).Il s'en va, très pâle, et se heurte durement au chambranle de la porte (Vercel, Capit. Conan,1934, p. 117).
d) De manière douloureuse, en affectant profondément qqn. Être durement éprouvé; atteindre, frapper, toucher durement qqn. 17 avril − Pâques. La joie de l'Église me pénètre en sens inverse du commun des fidèles. En ce jour d'allégresse, je sens plus durement ma captivité (Bloy, Journal,1892, p. 26).
2. Avec dureté, sans bonté, sans bienveillance (dans le sentiment ou le comportement). Châtier, juger, regarder, condamner, traiter durement qqn.; réprimer durement qqc., parler, répondre durement à qqn. Elle me reprocha durement ma conduite (Restif de La Bret., M. Nicolas,1796, p. 185):
Irrité de ces larmes, il lui parla durement. − Puisque tu ne peux plus me donner ce que je te demande, c'est inutile de nous revoir. France, Histoire comique,1903, p. 275.
Prononc. et Orth. : [dyʀmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. xes. durament (Passion de Clermont, éd. d'A. S. Avalle, 322); ca 1100 durement (Roland, éd. J. Bédier, 2014). Dér. de dur, dure*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 805. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 588, b) 889; xxes. : a) 1 463, b) 1 565.

Durement : définition du Wiktionnaire

Adverbe

durement \dyʁ.mɑ̃\ invariable

  1. D’une manière dure.
    • Être couché durement.
    • Il lui parla durement.
    • On l’a traité durement.

Adverbe

durement \Prononciation ?\

  1. Durement.
  2. Fortement, beaucoup.
    • Durement en dei estre lié — (Éliduc, Marie de France, f. 155v, 1re colonne de ce manuscrit de 1275-1300)
    • Mais chil estoient durement esconsé — (Hervis de Metz, édition de E. Stengel, p. 42, 1200-25. Voir le verbe esconser.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Durement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DUREMENT. adv.
D'une manière dure. Être couché durement. Il lui parla durement. On l'a traité durement.

Durement : définition du Littré (1872-1877)

DUREMENT (du-re-man) adv.
  • 1D'une manière dure. Être couché durement.
  • 2D'une manière qui fait sur l'oreille l'effet d'un corps dur pour le toucher. Quand on aura dit qu'il versifie durement, tout sera dit, D'Olivet, Hist. Acad. t. II, p. 158, dans POUGENS.

    Dans un sens analogue, en peinture et en sculpture. Muscles durement exprimés.

  • 3 Fig. D'une manière qui agit sur les sentiments, sur le moral, comme un corps dur. Répondre durement. On condamne durement cette coutume des Lacédémoniens comme pouvant porter les jeunes gens à peu respecter en d'autres occasions le bien d'autrui, Rollin, Traité des Ét. liv. V, 3e part. ch. 2.
  • 4Avec austérité. Le religieux vivait très durement, Chateaubriand, dans le Dict. de BESCHERELLE.

HISTORIQUE

XIe s. N'i a celoi qui durement ne plort, Ch. de Rol. CXXXV.

XIIe s. Par Mahomet, ferez [frappez] i durement, Ronc. p. 129. [Elle] ot un anel où durement se fie, ib. p. 162. Lors vous truis [trouve] je cruel si durement, Couci, X. Quant ot [ouït] li reis Henris, [que] l'arcevesques s'en fui, Durement s'en marri, e si conseillier tuit, Th. le mart. 63. E vit une dame ki se baignoit en un solier del altre part ; si fud durement belle, Rois, 154.

XIIIe s. Dont ce fu moult grant damage, quar moult estoient preudome et vaillant durement, Villehardouin, XXI. Quant il oïrent que li marchis venoit, si alerent encontre li, et l'ennorerent moult durement, Villehardouin, XXVII. Moult i ot de ceus qui mauvaisement le tindrent, dont il furent moult durement blasmé, Villehardouin, XXII.

XVe s. Et en abattirent ce jour, si comme on dit, plus de soixante [ennemis] ; car ils estoient grands et forts chevaliers durement, Froissart, I, I, 31. Si en virent nullui [les Escots avaient décampé pendant la nuit], dont ils [les Anglais] furent moult durement esbahis, Froissart, I, I, 42.

XVIe s. Il traittoit ses subjects durement et violentement, Amyot, Pyrrh. 8.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « durement »

Étymologie de durement - Littré

Dure, et le suffixe ment ; provenç. duramen, durament ; espagn. et ital. duramente. Dans tout le moyen âge, durement signifie souvent beaucoup, très , fort ; il a gardé ce sens dans le langage populaire de quelques provinces : nous avons durement marché. De même on y dit avec l'adjectif : nous avons fait un dur feu, un bon feu ; c'est une dure terre, une terre bonne et productive.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de durement - Wiktionnaire

 Dérivé de dure avec le suffixe -ment. (Vers 980) durament.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de durement - Wiktionnaire

De dur, avec le suffixe -ment des adverbes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « durement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
durement dyrmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « durement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « durement »

  • La population des quartiers pauvres de Kibera, le plus grand bidonville de Nairobi, a été durement touchée par l’impact économique de la pandémie de coronavirus. Pour soutenir les personnes démunies, l'association Adopt a Family met en relation des familles kenyanes aisées avec les moins fortunés. L’initiative a permis d'apporter secours à plus de 400 familles. VOA, Coronavirus: le plus grand bidonville de Nairobi durement touché
  • Les maisons de retraites médicalisées, ou Ehpad, vont devoir accélérer leur transformation, durement frappées par l’épidémie de coronavirus qui a révélé leurs faiblesses et la nécessité pour elles d’investir et de fonctionner autrement. SudOuest.fr, Coronavirus : durement frappés par la crise sanitaire, les Ehpad vont devoir investir et se transformer
  • https://www.capital.fr/votre-retraite/la-crise-va-t-elle-frapper-plus-durement-les-actifs-que-les-retraites-1373677 Capital.fr, La crise va-t-elle frapper plus durement les actifs que les retraités ? - Capital.fr
  • L’épidémie de coronavirus a durement touché la ville. Que ce soit pour manifester, boire un verre et maintenant dîner, les habitants se réapproprient les rues désertées pendant le confinement. La Croix, Après avoir été durement touchés par le Covid, les New-Yorkais se réapproprient les rues
  • La Saint Valentin est une fête qui a été inventée par les femmes pour que leur mari dépensent l’argent qu’ils ont durement gagné en achetant des bouquets fleurs vendus deux fois plus cher que les autres jours de l’année. De Josh Ruck
  • Nous vivons dans un monde où des activités de plus en plus nombreuses et pressantes concurrencent toujours plus durement celle qui consiste à se préoccuper de la poésie, que ce soit dans les livres ou dans le rapport à soi. De Yves Bonnefoy / Le Monde de l'Éducation - Septembre 1999
  • On n'est jamais plus faible qu'au lendemain d'une victoire durement acquise, on est prêt à céder sur tous les points lorsqu'on a gagné ce qui nous semblait important. De Jacques Lamarche / Le Royaume détraqué
  • Boire n'est pas un défoulement. C'est au contraire une contrainte imposée durement à l'intellect, afin qu'il ne présente point les images qui font souffrir. De Jean-Michel Wyl / Les Chiens de Satan
  • Le combat est aussi l'ultime recours de ceux sur qui pèsent le plus durement le poids des violences institutionnelles. De Thierry Discepolo et Jacques Luzi / Citations aux combats
  • La création n'est rien d'autre qu'un rêve durement mis en forme. De Gilbert Choquette / La Flamme et la forge
  • La liberté, si durement acquise, n’est autre qu’un exil déguisé. De Paulo Coelho / Comme le fleuve qui coule
  • Travailler durement, vivre durement, mourir durement et aller en enfer après, ce serait vraiment trop dur. De Richard Henry Dana / Une voix du gaillard d'avant

Images d'illustration du mot « durement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « durement »

Langue Traduction
Corse duramente
Basque gogor
Japonais 厳しく
Russe резко
Portugais duramente
Arabe بقسوة
Chinois 严厉地
Allemand hart
Italien duramente
Espagnol duramente
Anglais harshly
Source : Google Translate API

Synonymes de « durement »

Source : synonymes de durement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « durement »



mots du mois

Mots similaires