La langue française

Mollement

Définitions du mot « mollement »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOLLEMENT, adv.

D'une manière molle.
A. − Avec lenteur, avec douceur.
1. [Dans le comportement ou l'attitude d'une pers.] Être couché, assis mollement. Elle se refourra dans le lit chaud, mollement, avec une paresse de chatte frileuse (Zola, Nana, 1880, p.1125).Et la foule lente passait mollement devant les baraques à la façon d'une pâte qui coule (Maupass., Contes et nouv., t.1, Père Amable, 1886, p.230):
1. «Pourvu que Paule ne soit pas encore rentrée!» se disait-elle le lendemain matin, tout en pédalant mollement à travers une forêt dont l'ombre mince atténuait à peine les fureurs du ciel. Beauvoir, Mandarins, 1954, p.226.
2. [Dans le mouvement d'une chose] Des barques de pêche se balançaient mollement, et plus loin une grande carène gisait, à moitié recouverte par le flot (Psichari, Voy. centur., 1914, p.137).Ce n'est rien qu'un berceau de sable fin, mais si profond, si doux, si mollement creusé pour le flanc (Colette, Pays. et portr., 1954, p.101).
En partic., dans le domaine des sens. Une nuance d'aigue-marine d'une délicatesse inouïe teignait mollement toute la caverne (Hugo, Travaill. mer, 1866, p.280).
B. − Faiblement, sans énergie ni détermination. Il le repoussa par deux fois, mais, dit-on, un peu mollement (Michelet, Hist. romaine, t.2, 1831, p.282).La comtesse se défend mollement, parle du péril pour une femme de publier un livre (Goncourt, Journal, 1894, p.597):
2. − Mais, madame, je vous ai prévenue qu'il ne fallait pas compter sur les gendarmes. − Vous me l'avez mal dit; vous me l'avez dit mollement, lourdement, flegmatiquement. Est-ce que je pouvais vous croire? About, Roi mont., 1857, p.173.
C. − Vieilli. En évitant tout effort et toute contrainte; en recherchant les agréments, le confort. Vivre mollement (Ac.).
Prononc. et Orth.: [mɔlmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1175-80 «faiblement, sans vigueur, sans y mettre son énergie» (Renart, éd. M. Roques, IIIb, 4883); 2. fin xiies. «dans la douceur, confortablement» (Sermons St Grégoire sur Ezéchiel, 100, 18 ds T.-L.). Dér. de mou, molle*; suff. -(e)ment2*. Fréq. abs. littér.: 605. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 897, b) 992; xxes.: a) 735, b)833.

Wiktionnaire

Adverbe

mollement \mɔl.mɑ̃\

  1. (Sens propre) (Rare) D’une manière molle.
    • Être couché mollement, être étendu mollement. être couché dans un bon lit, être étendu de manière à reposer ses membres.
  2. (Figuré) Avec un abandon gracieux.
    • Ses bras, à moitié endormis, mollement jetés hors de la bergère, achevaient d'exprimer une pensée de bonheur. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  3. Faiblement ; lâchement ; sans vigueur.
    • Vers le soir, il entre dans un champ de blé, de blés hauts et mûrs, dont la brise balance mollement les beaux épis d’or. — (Octave Mirbeau, « La Mort du chien » dans Lettres de ma chaumière, 1886)
    • Les tribunaux frappèrent, tout d'abord, assez durement, les gentilles délinquantes qui s'obstinaient à porter […] le cirsac mollement cotonneux. — (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p.121)
    • Pourtant j’aurais voulu examiner le paysage, mollement éclairé par la lune, et crayonner quelques notes au passage. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. II, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • […]; cette bande qui s'étend sur les villages de Brotte, Ailloncourt, Éhuns, Citers, etc., est représentée par des collines ou des croupes mollement ondulées de 300 mètres d'altitude moyenne, […]. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 13)
  4. D’une manière molle et efféminée.
    • Vivre mollement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOLLEMENT. adv.
D'une manière molle. Il n'est guère usité au propre que dans ces phrases : Être couché mollement, être étendu mollement, Être couché dans un bon lit, être étendu de manière à reposer ses membres.

MOLLEMENT, au figuré, signifie Avec un abandon gracieux. Se balancer mollement. Il signifie aussi Faiblement, lâchement, sans vigueur. Agir, travailler mollement. Il s'est conduit mollement dans cette affaire. Attaquer, poursuivre mollement. Il signifie encore D'une manière molle et efféminée. Vivre mollement.

Littré (1872-1877)

MOLLEMENT (mo-le-man) adv.
  • 1D'une manière molle. Être assis mollement. J'étais couché mollement, Et contre mon ordinaire Je dormais tranquillement, La Fontaine, l'Amour mouillé, Imit. d'Anacréon. Mollement couchés sur des carreaux de velours, entourés de rideaux de soie, qu'ils ouvrent ou ferment à leur gré, ces superbes indolents…, Raynal, Hist. phil. IX, 19. Mais, oh ! que mollement reposera ma cendre…, Chénier, Élégies, IX.
  • 2Avec un abandon gracieux. Se balancer mollement.

    Fig. Avec un abandon moral. Ces femmes… Dont l'œil rit mollement avec afféterie, Régnier, Sat. IX. Me laisser [dit le sceptique] mollement conduire à la mort, dans l'incertitude de l'éternité de ma condition future, Pascal, Pensées, t. I, p. 299, éd. LAHURE. Pour ne jamais sortir de l'état où vous êtes, vous n'avez qu'à suivre vos penchants, vous prêter à vous-même, vous laisser entraîner mollement au courant, Massillon, Carême, Fausse conf. Et toi, qui mollement te livres Au doux sourire du bonheur, Lamartine, Médit. II, 15.

  • 3Sans grande vigueur. Qu'au reste les veneurs, allant sur leurs brisées, Ne forcent pas le cerf s'il est aux reposées ; Qu'ils prennent connaissance et pressent mollement, Sans le donner aux chiens qu'à mon commandement, Corneille, Clit. II, 5. Vante un baiser cueilli sur les lèvres d'Iris, Qui mollement résiste…, Boileau, Art p. II. Ils agissent mollement dans les choses qui sont de leur devoir, La Bruyère, XI. L'armée du pape se conduit lâchement, celle de Venise mollement, Voltaire, Ann. Emp. Charles-Quint, 1526. Les personnes dont vous parlez le serviraient peut-être, mais très mollement, et les dévots crieraient et l'emporteraient, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 18 juill. 1760.
  • 4D'une manière efféminée. Vivre mollement. Vers le milieu de l'autre siècle, tout ne respirait que cet amour tendre et mollement passionné qui régnait dans la tragédie, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuvr. t. III, p. 385, dans POUGENS. Je n'aurais point, en vers de délices trempés. Et de l'art des plaisirs mollement occupés…, Chénier, Élégies, XI.

HISTORIQUE

XIIIe s. Tybert s'escuse molement, Que vers lui corpable [coupable] se sent, Ren. 2204. Et te disrent que cil [le roi régnant] n'avoit mestier à roi, et te prierent moult que tu lou fusses ; et tu lor respondies molement, et deis que tu ne lou pooies estre tant com li rois Moines vesquist ; einsinc fainsis [tu feignis] ta parole, Merlin, f° 39, recto.

XIVe s. Qu'il ne feroient nulle chose pereceusement ne mollement, Bercheure, f° 37, verso. Et donques appartient il proceder molement aveuc telle gent, et leur fere guerre par dilacions ? Bercheure, f° 97, verso.

XVe s. Et disoit que Jean Lyon s'acquittoit trop mollement en celle besogne, Froissart, II, II, 52.

XVIe s. Afin qu'il couchast plus mollement, Amyot, Alc. 27.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mollement »

Molle, et le suffixe ment ; provenç. molamen ; espagn. muellemente ; ital. mollemente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mollement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mollement mɔlmɑ̃

Citations contenant le mot « mollement »

  • Sur le couple. Des espèces de frère et soeur légalement et mollement incestueux, entre le frigidaire et la télé. De Paul Guth / Lettres à votre fils qui en a ras-le-bol
  • Des accusations graves contestées par la Chine, auxquelles la France répond trop mollement, estime la communauté Ouighour. Elle aimerait que notre pays passe de la parole aux actes comme le font les Etats-Unis. "Nous attendons des actions, des sanctions de la part de la France, affirme Dilnur Reyhan, présidente de l’institut ouïghour d’Europe. Des timides réactions, des timides ou condamnations ne pourront pas stopper réellement la Chine dans cette folie." Franceinfo, Persécution des Ouïghours en Chine : la France condamne des "pratiques inacceptables", Pékin dénonce des mensonges
  • (AOF) - Après avoir mollement salué hier le plan de relance européen, les Bourses européennes sont nettement reparties à la baisse ce mercredi, sur fond de tensions diplomatiques sino-américaines et de résurgence de la pandémie de Covid-19. Ainsi, le CAC 40 a perdu 1,32% à 5 037,12 points et l’EuroStoxx 50 a abandonné 1,02% à 3 370,76 points. A Wall Street, la tendance est incertaine en fin d’après-midi : le Dow Jones avance de 0,3% tandis que le Nasdaq Composite cède 0,08%. Capital.fr, Les Bourses européennes affectées par les tensions sino-américaines et le Covid-19 - Capital.fr
  • Singes, sangliers, cerfs, loups, dauphins, etc… devant les formidables défilés d’animaux qui sont passés dehors en grandes pompes dans un silence préhistorique, nous n’avons en effet su voir que de quoi nous vautrer mollement dans l’attendrissement. Abrutis par la tyrannie du « cute » nous sommes devenus incapables d’observer un animal pour ce qu’il est vraiment, c’est-à-dire, hors de la biologie élémentaire, un totem. , Humeurs noires - ​Le vrai monde d’après était pendant - Libération.fr
  • (AOF) - Après avoir mollement salué hier le plan de relance européen, les Bourses européennes repartent nettement à la baisse ce mercredi. La résurgence de la pandémie de Covid-19 inquiète, notamment aux Etats-Unis, faisant planer un risque sur la reprise de l’activité. De plus, le contexte est aussi marqué par un regain de tensions diplomatiques entre la Chine et les Etats-Unis. Côté valeurs, la publication d’Orpea est saluée, tandis que celle de Valeo est sanctionnée. Vers 12h, le CAC 40 perd 1,05% à 5 050,94 points et l’EuroStoxx 50 recule de 0,78% à 3 378,65 points. Capital.fr, Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les Bourses européennes repartent à la baisse, les relations sino-américaines inquiètent - Capital.fr
  • L'environnement de marché est marqué également par des résultats de banques américaines diversement accueillis et des chiffres montrant que l'inflation ne repart que mollement aux Etats-Unis malgré la réouverture des entreprises. , Wall Street se cherche une tendance dans un climat tendu - EasyBourse

Images d'illustration du mot « mollement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mollement »

Langue Traduction
Anglais softly
Espagnol suavemente
Italien dolcemente
Allemand leise
Chinois 轻轻的
Arabe بهدوء
Portugais suavemente
Russe мягко
Japonais そっと
Basque softly
Corse dolce
Source : Google Translate API

Synonymes de « mollement »

Source : synonymes de mollement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mollement »

Mollement

Retour au sommaire ➦

Partager