Coquet : définition de coquet, coquette


Coquet, coquette : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

COQUET, ETTE, adj. et subst.

I.− Emploi adj.
A.− [Appliqué à une pers.] Qui a le souci de plaire.
1. Par une mine soignée, une toilette recherchée. Auguste était si bien mis, si joli, si coquet (Balzac, Envers hist. contemp.,L'Initié, 1848, p. 454).Une jolie femme doit être propre et coquette dès le matin en faisant son ménage, et briller comme une pièce d'argent dans un tas d'ordures (Renard, Journal,1889, p. 38):
1. Nana se montrait très coquette. Elle ne se lavait pas toujours les pieds, mais elle prenait ses bottines si étroites, qu'elle souffrait le martyre dans la prison de Saint-Crépin; et si on l'interrogeait, en la voyant devenir violette, elle répondait qu'elle avait des coliques, pour ne pas confesser sa coquetterie. Zola, L'Assommoir,1877, p. 709.
2. Par son esprit, ses manières, ses attitudes. Air, geste, regard coquet. Cette élégance allongée, ces poses coquettes, ces airs de tête penchés (Gautier, Guide Louvre,1872, p. 101):
2. Cet amour-propre chatouilleux qu'il [le prince Henri de Prusse] avait pour lui l'avertissait de ce qu'il fallait ménager et toucher à point chez les autres; il était poli, il était adroit et insinuant; il était coquet d'esprit; il savait plaire. Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 12, 1851-62, p. 384.
3. En partic. Qui est soucieux de plaire à une personne de l'autre sexe. Particulièrement, au fém. (souvent péj.). Qui cherche à séduire les hommes sans s'attacher à aucun. Elle était coquette, frivole, habile aux petits manèges des femmes (Maurois, Ariel,1923, p. 161):
3. − Je comprends. Vous n'avez été que légèrement coquette, et... − Coquette? ... Je hais la coquetterie. Être coquette, Armand, mais c'est se promettre à plusieurs hommes et ne pas se donner. Se donner à tous est du libertinage. Voilà ce que j'ai cru comprendre de nos mœurs. Balzac, La Duchesse de Langeais,1834, p. 260.
4. Il croyait s'être retiré du monde, mais le monde n'avait cessé de venir à lui sous la forme de ces femmes coquettes et volages qui s'amusaient de son cœur éloquent, insatisfait et frénétique. Et sans y prendre garde, il était entré dans leurs mœurs et dans tous les mensonges. Il était dans de fausses amitiés. Guéhenno, Jean-Jacques,Roman et vérité, 1950, p. 204.
Rem. Dans ce sens, constr. fréq. : être coquet(te) avec qqn.
Rare. [En parlant d'un homme] Être coquet. Manquer de simplicité dans certaines circonstances. Vous êtes coquet : vous ne trouvez pas tout ce que vous faites digne d'être montré (Sand, Corresp.,t. 5, 1812-76, p. 143).
Vieilli. Être coquet de (+ subst.).Être (exagérément) soucieux de. [Les] soldats qui sont si coquets de leurs équipements (Du Camp, Hollande,1859, p. 81).Ces grandes petites filles, coquettes des dessous qu'elles montrent (Colette, Cl. école,1900, p. 247):
5. ... Il [Rougon] était coquet de sa force, comme une femme l'est de sa grâce; et il aimait à recevoir les flatteries à bout portant, dans sa large poitrine, assez solide pour n'être écrasée par aucun pavé. Zola, Son Excellence E. Rougon,1876, p. 49.
B.− P. ext. [Appliqué à une chose]
1. [À une toilette, un détail vestimentaire] Qui est inspiré par le goût de plaire et de séduire; élégant, soigné. Ah! que j'aime les militaires. Leur uniforme coquet (Meilhac, Halévy, Gde duch. Gérolstein,1867, I, 8, p. 200).
2. [À un objet, et plus gén. à une propriété, une maison, un jardin, un appartement, une pièce, etc.] Propre, bien arrangé, disposé avec goût ou raffinement. Elle entra dans un petit appartement, coquet, plein de bibelots, orné avec art (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Le Pardon, 1882, p. 658):
6. ... tout le terrain était divisé en petites propriétés soigneusement entretenues, plantées d'arbres fruitiers entre lesquels s'élançaient follement les pampres d'une branche à l'autre, et dans les massifs luisants des orangers et des citronniers ou suffocants des lauriers-roses on apercevait des habitations, genre petites villas de banlieue, simples, prétentieuses ou coquettes... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 95.
C.− Au fig., mod. et fam. [Appliqué à une somme d'argent] Qui peut séduire, est enviable par son importance assez considérable. Synon. une jolie somme, une somme rondelette.Coûter la coquette somme de (cf. Grand-Jean, Orfèvr. XIXes. Europe,1962, p. 56).Il possédait un petit magot, assez coquet (Martin du G., Confid. afric.,1931, p. 1123):
7. Ader (1841-1925) fut le premier homme à s'élever dans les airs sans le secours d'un ballon. Ingénieur des PTT, il avait quitté l'administration pour la carrière plus aléatoire d'inventeur. Il y avait réussi, et amassé une coquette fortune quand il décida de la consacrer à l'étude du plus lourd que l'air. Il y dépensa environ un million, mais toucha au but. P. Rousseau, Hist. des techniques et des inventions,1967, p. 357.
P. anal. [Appliqué à un autre ordre de grandeur] Malgré l'indifférence d'Angélo, le cheval prit une allure coquette (Giono, Bonheur fou,1957, p. 244).
II.− Emploi subst. (gén. au fém.)
A.− Subst. masc. à valeur de neutre. Le coquet. Caractère de ce qui est élégant, de bon goût, plaisant à regarder. Un fantaisiste élégant, épris du joli, du coquet − et du Beau (Verlaine, Œuvres posth.,t. 3, Prose, 1896, p. 192).
B.− [Désigne une pers.]
1. Personne et plus spécialement femme soucieuse de plaire par une mise élégante, une toilette soignée. Elle se lève et va chez les voisins, coiffée comme une vieille coquette, avec un pimpant bonnet et des bigoudis (Renard, Journal,1907, p. 1122).
2. Au fém., péj. Intrigante, femme frivole. Les rieuses et les coquettes, qui s'offrent d'un regard et se reprennent l'instant d'après (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 10):
8. Il fallut m'asseoir et faire nombre, entendre beaucoup de méchantes plaisanteries, supporter le spectacle des manèges d'une coquette qui calmait celui-ci par un mot, provoquait celui-là par un regard, ménageait et encourageait tous ses adorateurs, distribuait à propos l'espoir ou excitait la jalousie; enfin, semblait mettre tout son art à ne préférer et à n'éconduire personne. Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 408.
Faire le coquet, la coquette. User de manèges savants pour séduire quelqu'un. C'est tout de même agaçant qu'une femme (...) comme vous, ne puisse s'empêcher de faire la coquette dès qu'elle se trouve devant un homme jeune, bien fait (Martin du G., Taciturne,1932, II, 5, p. 1286).P. ext. Manquer de simplicité dans ses actes, dans ses relations avec autrui. Au lieu de faire le coquet pour m'embrasser (...) il s'est jeté après ma robe (Sand, Villemer,1861, p. 206).
Rem. Dans ce sens, l'expr. faire la coquette (appliquée à un homme) se substitue plus volontiers (avec accentuation de la valeur péj.) à son équivalent faire le coquet. Il fait la coquette mais n'aie pas l'air de t'en apercevoir (Sand, Corresp., t. 3, 1812-76, p. 226).
Au fig. [Désigne une entité abstr.] Pourvu que la fortune nous protège! Je me méfie toujours d'elle. C'est une grande coquette (Flaub., Corresp.,1846, p. 289).
3. Spéc., THÉÂTRE. La coquette, la grande coquette (vieilli). Principal rôle féminin de séductrice et d'intrigante dans certaines comédies de caractère, par exemple le rôle de Célimène dans le Misanthrope. P. méton. Actrice jouant ce rôle :
9. Oh! non, pas de rôle de grande coquette. Il faut se parer pour ces sortes de rôles, et j'ai la toilette en aversion. Se parer pour jouer la comédie, cela à l'air de dire aux spectateurs : regardez comme je suis jolie. Leclercq, Proverbes dram.,La Manie des proverbes, 1835, p. 27.
P. anthropomorphisme. L'étoile Vénus, la grande coquette de l'abîme, la Célimène de l'océan (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 644).
C.− Au fém., arg. Braguette. Je pensais qu'à ça, dans les petites rues pendant qu'elle m'ouvrait la coquette (Céline, Mort à créd.,1936, p. 261).
Prononc. et Orth. : [kɔkε], fém. [-εt]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Subst. [xves. coquette (Moralité ds Dochez, Nouv. dict. de la lang. fr., 1860)]; 1611 coquette « femme bavarde, commère polissonne » (Cotgr.); 1643 subst. coquet « homme qui cherche à plaire » (P. Scarron, Recueil de quelques vers burlesques, 96 ds Richardson). B. Adj. 1. 1643 « qui ne cherche qu'à plaire » (P. Scarron, op. cit., p. 91, ibid.); 2. 1743 « séduisant, élégant » air aisé et coquet (La Morlière, Angola, p. 146 ds IGLF); 3. 1899 « d'une importance considérable » (Gyp, Cayenne, p. 19). Dér. de coq1* (suff. -et*, -ette) p. réf. au comportement attribué au coq. Fréq. abs. littér. : 997. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 549, b) 2 191; xxes. : a) 1 519, b) 829. Bbg. De Gorog 1958, p. 186. − Duch. Beauté 1960, pp. 149-150. − Hasselrot 20es. 1972, p. 13. − Kemna 1901, pp. 181-182. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 298. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 95; t. 3 1972 [1930], p. 537.

Coquet, coquette : définition du Wiktionnaire

Adjectif

coquet \kɔ.kɛ\

  1. Qui use de coquetterie. — Note : Dans ce sens, il est surtout utilisé au féminin et il porte une connotation péjorative.
    • […] tu as été coquette à froid, et cette coquetterie-là, c’est l’amour de tête, le vice le plus affreux de la Française. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Elle résolut alors de lutter avec sa rivale […] de feindre pour son mari un amour qu’elle ne pouvait plus éprouver […] d’être coquette avec lui comme le sont ces capricieuses maîtresses qui se font un plaisir de tourmenter leurs amants. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • […] un jeune homme que je connaissais à Évian s’est tué sous la fenêtre d’une de mes amies qui avait été coquette avec lui. — (Maurice Rostand, La Solitude passionnée, 1925)
  2. (Par extension) Qui est recherché dans sa toilette.
    • […] et si je n’ai jamais vu de femme plus hideuse, jamais, jamais je ne vis de plus coquette personne. Une toilette, un bijou aperçu à travers des vitrines éblouissantes, la faisaient tomber en pâmoison. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Les femmes, très coquettes, revêtent en général le costume traditionnel ; la petite veste très serrée moulant le torse et les bras, passe dans la ceinture d’une culotte flottante. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  3. Qui a un aspect élégant, plaisant.
    • La hufa est une petite cape de laine noire, ronde, plate, piquée dans les cheveux avec des épingles, et laissant flotter sur l'épaule un long gland de soie noire étranglé dans un petit cylindre d'argent; rien de plus coquet que cette coiffure si simple. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.50)
    • Une de ces maisons était un coquet petit hôtel qui se dressait vers le milieu de la rue. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  4. Assez élevée, en parlant d’une somme d’argent.
    • Une somme coquette.

Nom commun

coquet \kɔ.kɛ\ masculin (pour une femme on dit : coquette)

  1. Personne qui use de coquetterie.
    • Faire le coquet.
    • C’est une vraie coquette.
    • Le manège d’une coquette.
    • Une coquette fieffée.
    • Une vieille coquette.
  2. (Théâtre) (Au féminin) Comédienne qui joue certains grands rôles de femme dans la comédie de caractère.
    • La grande coquette.
    • Jouer les coquettes.
  3. (Ornithologie) (Désuet) Ancien nom, devenu obsolète, de la coquette, nom désignant les oiseaux-mouches (de la famille des trochilidés) appartenant aux genres Lophornis et Discosura. → voir coquette
    • Dans les coquets (Lophornis Lesson), la queue est courte, ou rectiligne, ou arrondie, ou un peu échancrée; mais la tête est surmontée d'une huppe, où les plumes du cou sont disposées en faisceaux, et se développent de manière à former sur les côtés du cou des parures accessoires. — (Gabriel Delafosse, Jean Baptiste Antoine Guillemin, Jean Kuhn, Bulletin des sciences naturelles et de géologie, Tome XXIV, Bureau central du Bulletin, Paris, 1831, p. 201)

Nom commun

coquette \kɔ.kɛt\ féminin

  1. Femme qui use de coquetterie.
  2. Variété de laitue.
  3. Boîte à herborisation.
  4. (Zoologie) Synonyme de zeuzère du poirier (papillon).
  5. Substantivement, par ellipse, pour une mouche coquette, grain de beauté factice placé sur la lèvre.
    • En France , la mouche passionnée se plaçait au coin de l’œil , la majestueuse au milieu du front, l’enjouée sur les plis que fait la joue en souriant, la galante au milieu de la joue, la baiseuse au coin de la bouche, l’effrontée sur le nez, la coquette auprès des lèvres : la recluse cachait quelque bouton.— (Isidore Lebrun, La Bonne ville, 1826)
    • La coquette est modeste. Une jeune femme qui plaçait alors une mouche sur les lèvres avait bonne envie de se la voir enlever par tout autre ravisseur que par le vent ou par les doigts de sa femme-de-chambre. — (L’esprit des journaux, 1805.)
    • On ne doit point semer son visage de mouches, deux ou trois suffisent. La mouche effrontée se campe sur le nez, la coquette auprès des lèvres. La receleuse est celle qui recele quelque rougeur ou quelque tache. Il y en a plusieurs autres: la mouche du Signal, du Rendez-vous, la précieuse, la mouche de débauche, l’assassine, la fripone, la gourgandine, les inséparables.— (François Gayot de Pitaval, Bibliothèque des gens de cour, ou Mélange curieux des bons mots d'Henry IV, de Louis XIV, de plusieurs princes et seigneurs de la cour, et autres personnes illustres, avec un choix de traits naïfs, gascons et comiques, de plusieurs petites pièces de poésies et de pensées, 1725.)
  6. (Ornithologie) Nom normalisé donné à deux genres de très petits oiseaux nectarivores de la sous-famille des trochilinés (colibris véritables, etc.) totalisant seize espèces caractérisées par leur taille souvent minuscule, et surtout par leurs plumes ornementales souvent spectaculaires telles huppes érectiles touffues, aigrettes, hackles, raquettes, filoplumes caudales très longues, etc., souvent grégaires, et propres aux forêts tropicales de l'écozone néotropicale (genres Lophornis et Discosura).
    • Il y en a sur un buisson appelé la « coquette ; » au-dessus planent les colibris, rouges eux-mêmes sur la poitrine: on dirait des flammes. Ce sont les plus jolis petits êtres qu'on puisse se figurer; gras comme des bouvreuils, ils semblent pour ainsi dire assis sur l'air. La coquette et ses courtisans ailés présentent un spectacle ravissant. — (Frédérika Bremer, La Vie de famille dans le Nouveau-Monde: lettres écrites pendant un séjour de deux années dans l'Amérique du Sud et à Cuba, Traduit du suédois par Mlle R. Du Puget, Tome III, Association pour la propagation et la publication des bons livres, Paris, 1854, p. 138).

Forme d’adjectif

coquette \Prononciation ?\

  1. Féminin singulier de coquet.
    • La Nicole a une fille blondinette, fièrotte, très coquette et qui ne va quasiment chez personne, sauf chez la marquise de Tessancourt, sa marraine ! — (Pierre Montanay, Princesse en sabots, 1938)

Forme de verbe

coquette \kɔ.kɛt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe coqueter ou coquetter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe coqueter ou coquetter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe coqueter ou coquetter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe coqueter ou coquetter.
    • Les jeunes femmes ont un sens aigu de ce qu’il convient de faire et de ne pas faire quand on a cessé d’être jeune. « Je ne comprends pas, disent-elles, que passé quarante ans on se teigne en blond ; qu’on s’exhibe en bikini ; qu’on coquette avec les hommes. Moi, quand j’aurai cet âge-là… » — (Simone de Beauvoir, La Force des choses, Éditions Gallimard, 1963, chapitre 6)
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe coqueter ou coquetter.

Nom commun

coquette \kɔ.kɛt\ féminin

  1. Femme qui use de coquetterie.
  2. Variété de laitue.
  3. Boîte à herborisation.
  4. (Zoologie) Synonyme de zeuzère du poirier (papillon).
  5. Substantivement, par ellipse, pour une mouche coquette, grain de beauté factice placé sur la lèvre.
    • En France , la mouche passionnée se plaçait au coin de l’œil , la majestueuse au milieu du front, l’enjouée sur les plis que fait la joue en souriant, la galante au milieu de la joue, la baiseuse au coin de la bouche, l’effrontée sur le nez, la coquette auprès des lèvres : la recluse cachait quelque bouton.— (Isidore Lebrun, La Bonne ville, 1826)
    • La coquette est modeste. Une jeune femme qui plaçait alors une mouche sur les lèvres avait bonne envie de se la voir enlever par tout autre ravisseur que par le vent ou par les doigts de sa femme-de-chambre. — (L’esprit des journaux, 1805.)
    • On ne doit point semer son visage de mouches, deux ou trois suffisent. La mouche effrontée se campe sur le nez, la coquette auprès des lèvres. La receleuse est celle qui recele quelque rougeur ou quelque tache. Il y en a plusieurs autres: la mouche du Signal, du Rendez-vous, la précieuse, la mouche de débauche, l’assassine, la fripone, la gourgandine, les inséparables.— (François Gayot de Pitaval, Bibliothèque des gens de cour, ou Mélange curieux des bons mots d'Henry IV, de Louis XIV, de plusieurs princes et seigneurs de la cour, et autres personnes illustres, avec un choix de traits naïfs, gascons et comiques, de plusieurs petites pièces de poésies et de pensées, 1725.)
  6. (Ornithologie) Nom normalisé donné à deux genres de très petits oiseaux nectarivores de la sous-famille des trochilinés (colibris véritables, etc.) totalisant seize espèces caractérisées par leur taille souvent minuscule, et surtout par leurs plumes ornementales souvent spectaculaires telles huppes érectiles touffues, aigrettes, hackles, raquettes, filoplumes caudales très longues, etc., souvent grégaires, et propres aux forêts tropicales de l'écozone néotropicale (genres Lophornis et Discosura).
    • Il y en a sur un buisson appelé la « coquette ; » au-dessus planent les colibris, rouges eux-mêmes sur la poitrine: on dirait des flammes. Ce sont les plus jolis petits êtres qu'on puisse se figurer; gras comme des bouvreuils, ils semblent pour ainsi dire assis sur l'air. La coquette et ses courtisans ailés présentent un spectacle ravissant. — (Frédérika Bremer, La Vie de famille dans le Nouveau-Monde: lettres écrites pendant un séjour de deux années dans l'Amérique du Sud et à Cuba, Traduit du suédois par Mlle R. Du Puget, Tome III, Association pour la propagation et la publication des bons livres, Paris, 1854, p. 138).

Forme d’adjectif

coquette \Prononciation ?\

  1. Féminin singulier de coquet.
    • La Nicole a une fille blondinette, fièrotte, très coquette et qui ne va quasiment chez personne, sauf chez la marquise de Tessancourt, sa marraine ! — (Pierre Montanay, Princesse en sabots, 1938)

Forme de verbe

coquette \kɔ.kɛt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe coqueter ou coquetter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe coqueter ou coquetter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe coqueter ou coquetter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe coqueter ou coquetter.
    • Les jeunes femmes ont un sens aigu de ce qu’il convient de faire et de ne pas faire quand on a cessé d’être jeune. « Je ne comprends pas, disent-elles, que passé quarante ans on se teigne en blond ; qu’on s’exhibe en bikini ; qu’on coquette avec les hommes. Moi, quand j’aurai cet âge-là… » — (Simone de Beauvoir, La Force des choses, Éditions Gallimard, 1963, chapitre 6)
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe coqueter ou coquetter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Coquet, coquette : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COQUET, ETTE. adj.
Qui use de coquetterie. Des manières coquettes. Une femme coquette, fort coquette. Il signifie par extension Qui est recherché dans sa toilette. Ce jeune homme est très coquet. Par extension, Mise coquette. Petit chapeau coquet. Il se dit encore des Choses qui ont un aspect élégant, plaisant. Appartement coquet. Une villa coquette. Il s'emploie souvent comme nom. Faire le coquet. Il se dit surtout en parlant des Femmes. C'est une vraie coquette. Le manège d'une coquette. Une coquette fieffée. Une vieille coquette. En termes de Théâtre, La grande coquette, La comédienne qui joue certains grands rôles de femme dans la comédie de caractère. On dit aussi Jouer les coquettes.

Coquet, coquette : définition du Littré (1872-1877)

COQUET (ko-kè, kè-t') adj.
  • 1Qui a de la coquetterie ; qui cherche à plaire. Des manières coquettes. Humeur coquette. Les femmes sont fort coquettes avant le mariage et beaucoup plus après, Hamilton, Gramm. 6. Personne ne dansait mieux, et personne n'était si coquet, Hamilton, ib. C'était [Fénelon] un esprit coquet qui cherchait à être goûté et voulait plaire, Saint-Simon, 31, 107. En gens coquets il [l'amour] change les Catons ; Par lui les loups deviennent des moutons, La Fontaine, Courtis. Un moineau fort coquet Et le plus amoureux de toute la province Faisait aussi sa part des délices du prince, La Fontaine, Fabl. X, 12. Une femme coquette ne se rend pas sur la passion de plaire… Elle regarde le temps et les années comme quelque chose seulement qui ride et qui enlaidit les autres femmes ; oublie du moins que l'âge est écrit sur le visage, La Bruyère, III. Une femme qui n'a qu'un galant croit n'être point coquette ; celle qui a plusieurs galants croit n'être que coquette, La Bruyère, ib. Le magistrat coquet ou galant est pire dans les conséquences que le dissolu ; celui-ci cache son commerce et ses liaisons, et l'on ne sait souvent par où aller jusqu'à lui, La Bruyère, XIV. Un homme coquet est quelque chose de pire qu'un homme galant ; l'homme coquet et la femme galante vont assez de pair, La Bruyère, III. Moi ! j'irais épouser une femme coquette ! Boileau, Sat. X. Ne vous y fiez pas ; je lui trouve l'air bien coquet ; elle a, ma foi, les yeux fripons, Boileau, Héros de romans. Parlons à cœur ouvert et confessons la dette ; Je suis un peu coquet, tu n'es pas mal coquette, Regnard, le Distrait, IV, 3. … On dit que les femmes coquettes Pour faire réussir leurs pratiques secrètes, Des nouveaux débarqués s'informent avec soin, Regnard, Ménechmes, II, 4. La femme est coquette par état, Rousseau, Ém. V. C'est le tissu des intrigues secrètes, L'emploi savant des parures coquettes, Bernard, Art d'aimer, I.

    Par extension. Lorsque la coquette espérance Nous pousse le coude en passant, Puis à tire-d'aile s'élance Et se retourne en souriant, Musset, Poésies nouv. Chanson. Que me veux-tu, chère fleurette, Aimable et charmant souvenir ? Demi-morte et demi-coquette, Jusqu'à moi qui te fait venir ? Musset, À une fleur.

  • 2 Substantivement. … Quand un coquet fieffé, D'amour, de bonne sorte, une fois s'est coiffé, Cela tient comme glu…, Hauteroche, Crisp. mus. V, 5. Son rival autour de la poule S'en revint faire le coquet, La Fontaine, Fables, VII, 13. On nous voit tous pour l'ordinaire, Piller le survenant, nous jeter sur sa peau ; La coquette et l'auteur sont de ce caractère, La Fontaine, Fab. I, 15. Oui, voilà comme il faut que les femmes soient faites, Et non comme j'en sais, de ces franches coquettes Qui s'en laissent conter…, Molière, Éc. des maris, II, 12. Le mot de galante aussi n'est pas assez ; celui de coquette achevée me semble propre à ce que nous voulons, Molière, Pourc. II, 4. Que la peste étouffe les coquets, la coquetterie et tous ceux qui l'ont inventée ! Baron, l'Homme à bonnes fortunes, II, 13. L'autre se façonne en coquette, Qui sans cesse écoute ou caquette, Et n'a jamais assez d'amants, Perrault, Griselidis. La coquette tendit ses lacs tous les matins ; Et, mettant la céruse et le plâtre en usage, Composa de sa main les fleurs de son visage, Boileau, Épît. IX. Lise entend dire d'une autre coquette qu'elle se moque de se piquer de jeunesse, La Bruyère, III. C'est providence de l'amour Que coquette trouve un volage, Lamotte, Fab. II, 7. Une coquette est un tyran qui veut tout asservir, pour le seul plaisir d'avoir des esclaves, Marmontel, Contes mor. Heureusement.

    Terme de théâtre. La grande coquette, la comédienne qui joue les grands rôles de femme dans la comédie de caractère. C'est la grande coquette qui fait Elmire dans Tartuffe, Philaminte dans les Femmes savantes, Célimène dans le Misanthrope. On dit aussi jouer les coquettes.

HISTORIQUE

XIIIe s. Com maintes femmes par le mont [monde], Qui coraiges remuants ont, Et tout aussi les vont tornant, Comme li cokès [petit coq] torne au vent, Bl. et Jehan, 224.

XVe s. Coquette immonde et mal famée Et de tout bon point degarnie, Vieille moralité, dans le Dict. de DOCHEZ.

XVIe s. Une coquette, Oudin, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Coquet, coquette : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

COQUET, adj. Voyez Coquetterie.

Coquet, s. m. terme de Riviere ; c’est une sorte de petit bateau qui vient de Normandie amener des marchandises à Paris. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « coquet »

Étymologie de coquet - Wiktionnaire

(1643) Dérivé de coq avec le suffixe diminutif -et. (1611) Dans le sens de « petit coq ». Pour un traitement plus exhaustif de l'étymologie de ce mot, → voir coquette. Le terme désignant l'oiseau (sens 3), quant à lui, fut créé par le naturaliste français Lesson entre 1825 et 1829, mais évolua rapidement vers sa forme féminine, par influence inverse du terme ornithologique anglais correspondant (coquette) qui, paradoxalement, avait été emprunté du français plus d'un siècle auparavant dans son sens premier de femme séductrice ou d'allumeuse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de coquet - Littré

Diminutif de coq ; coquet, dans le sens de galant, ayant été dit d'après une métaphore empruntée aux allures du coq.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « coquet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coquet kɔkɛ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « coquet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coquet »

  • Une femme qui n'a qu'un amant croit n'être point coquette ; celle qui a plusieurs amants croit n'être que coquette. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • Le monde ressemble à une vieille coquette qui déguise son âge. De Voltaire
  • La femme coquette est l'agrément des autres et le mal de qui la possède. De Voltaire / Epîtres
  • la femme galante se fait craindre et la coquette se fait haïr. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • Une femme qui n'est plus coquette n'a plus de raison d'être. De Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux
  • Notre vie est une coquette si laide qu'on n'ose la regarder en face de peur d'être effrayé. De Xavier Forneret
  • Une vieille coquette ne dit ni les années qu'elle a, ni les dents qu'elle n'a plus. De Jules Petit-Senn
  • L'automne a beau se parer, comme une vieille coquette, s'orner de feuillages pourpres ou mordorés, il n'est que leurre et trompe-l'oeil. De Harry Bernard / Juana, mon aimée
  • Il n'y a point de mal à voir ce que les gens nous montrent. Ce n'est point moi qui ai tort de vous trouver coquette ; c'est vous qui avez tort de l'être. De Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux / La double Inconstance
  • La vie a changé en l'espace d'une nuit pour Saniniu Laizer, un Masaaï propriétaire d'une entreprise minière en Tanzanie. Lui et son équipe ont récemment excavé les deux plus gros fragments de tanzanite jamais découverts, d'un poids de 9,25 et 5,13 kilogrammes. Ces deux mastodontes de pierre ont été vendus au gouvernement par Laizer contre la coquette somme de 7,7 milliards de shillings tanzaniens, soit près de 3 millions d'euros. Avec cet argent, il envisage d'ouvrir une école et un centre commercial pour sa communauté. Futura, Brève | Cet homme a découvert les deux plus gros fragments de tanzanite au monde !
  • Un autre exemplaire du prototype de la figurine s’était vendu pour la coquette somme de 185.000 dollars aux enchères l’année dernière. Aujourd’hui, la figurine proposée sur eBay affiche le montant astronomique de 225.000 dollars comme prix de départ. Si le propriétaire parvient à la revendre à ce prix, il pourrait établir un nouveau record. , Un jouet « Star Wars » très rare en vente à un tarif record de 225.000 dollars
  • Un coup d'oeil dans le miroir, après être passée entre les mains expertes de Nicole, la coiffeuse du centre Roger Duquesne. C'est qu'elle est coquette, Rose Gaudin. Mais ce qui la caractérise surtout, c'est son fort tempérament et sa nature de battante. À 108 ans, notre élégante Aixoise a même maté le coronavirus ! LaProvence.com, Santé | À 108 ans, Rose Gaudin a mis K.O. le coronavirus | La Provence
  • Cheveux permanentés, l'œil malicieux souligné par un maquillage discret, coquette malgré sa démarche claudicante, c'est une drôle de dame. Une octogénaire qui a consacré sa vie à la santé. Pas à la sienne. A celle des autres. Une stakhanoviste, solide, qui a traversé bien des tempêtes, accrochée à son officine bien-aimée. leparisien.fr, «Pharmacienne à Drancy, c’était ma vocation» : à 80 ans, Danièle baisse le rideau - Le Parisien
  • Bien décidé à laver l'affront, le Congo a fait citer Commisinpex et Dassault Falcon-Service devant le juge de l'exécution, estimant la saisie du jet « nulle et abusive ». Tout en en réclamant la mainlevée, les avocats de la République du Congo revendiquaient auprès de son créancier la coquette somme d'un million d'euros, en guise de dommages et intérêts. , Vente aux enchères d'un jet rattaché à la flotte de la Présidence de la République soulève la colère d’Alain Akouala
  • Avec cette somme déjà coquette, Saniniu Kuryan Laizer a annoncé son intention "de construire un centre commercial à Arusha et une école près de (sa) maison". lindependant.fr, Le mineur artisanal devient millionnaire après avoir trouvé deux grosses pierres de tanzanite - lindependant.fr
  • Au détour des lieux symboliques du patrimoine borméen, le visiteur s’immerge dans l’histoire médiévale. Il est accueilli dans le village par la coquette chapelle Saint-François, qui fut érigée pour remercier le moine calabrais Saint-François de Paule d’avoir délivré le village de la peste en 1481. Par la rue Carnot, on s’achemine ensuite vers l’église à trois nefs Saint-Trophyme. Puis en remontant des escaliers de pierre, on arrive enfin au château des Seigneurs de Bormes. L’édifice fut incendié en 1589 et abandonné avant d’être transformé en couvent de Minimes, puis vendu comme bien national sous la Révolution. , Bormes-les-Mimosas convie ses visiteurs au généreux spectacle du littoral varois
  • Pour le bilan comptable, seul les ventes sont comptabilisées, ce qui donne 72 millions d'euros dans la caisse, mais amortis par le transfert du Bosnien, 60 millions d'euros. Ce qui signifie, que le Barça n'aura réellement touché que 12 millions d'euros, mais aura fait rentrer une coquette somme d'argent pour le fair-play financier. Onze Mondial, Barça, Juventus, Manchester City ... comment les gros clubs contournent le fair-play financier
  • Et ce quelque chose se définit en trois options : soit dépenser l’argent épargné, soit ne rien faire, sinon le faire fructifier. Cette troisième option pourrait être très avantageuse sur le long terme. Considérant le principe de l’intérêt composé (voulant que l’intérêt s’accumule sur les intérêts), vous pourriez accumuler une coquette somme en vue de la retraite ou pour un projet qui vous tient à cœur. Le Journal de Montréal, Vivre à deux pour épargner | Le Journal de Montréal
  • Depuis l’emménagement dans leur coquette maison d’un ancien quartier ouvrier de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) en 2018, ce musicien et cette photographe vivent au rythme des publications des associations locales dénonçant la mauvaise qualité de l’air. La dernière en date est une étude de l’organisme de surveillance Air Breizh, qui a recensé davantage de particules fines dans la station balnéaire de 46 000 habitants que dans l’agglomération voisine de Rennes (+ 30 %). Le Monde.fr, A Saint-Malo, la peur des fumées ammoniaquées des usines d’engrais
  • L’opérateur a en outre précisé la somme de 346 millions demandée par le tribunal de commerce en première instance avait déjà été réglée et consignée sur un compte de la Caisse des dépôts, ce qui signifie qu’il va en fait récupérer, à l’aune de ce jugement, récupérer une coquette somme de près de 100 M€. Le St Martin's Week, Téléphonie • La guerre des opérateurs aura bien lieu | Le St Martin's Week
  • Créée en 2016 au Caire, la jeune pousse MoneyFellows vient de lever la coquette somme de 4 millions de dollars US de Série A auprès du fonds d'investissement Partech Africa afin de faire passer à l'échelle, grâce à la digitalisation, le modèle traditionnel des « tontines ». Ces cercles d'épargne collectifs et rotatifs pratiqués depuis des décennies en Afrique, que l'on appelle « gam'eya » en Égypte et dans le monde arabe. Puissant levier d'inclusion financière plébiscité par le secteur informel, les tontines traditionnelles permettent depuis des décennies à leurs adhérents de gérer leurs économies plus efficacement et de combler leurs besoins financiers, grâce à la mutualisation de l'épargne et au caractère incitatif du réseau, constitué de proches, d'amis ou de voisins. Le Point, Les tontines mises à l'honneur par la start-up égyptienne MoneyFellows - Le Point
  • Initialement, le film devait sortir en salle le 12 juin dernier, mais crise du Covid‑19 oblige, il a finalement atterri dans l'escarcelle d'Apple, qui a déboursé la coquette somme de 70 millions de dollars pour obtenir les droits de diffusion du film pour 15 ans. AVCesar, USS Greyhound, le film écrit par Tom Hanks arrive finalement sur AppleTV+ le 10 juillet
  • C’est une maison coquette de 1870 qui fut d’abord celle d’un marchand de vins, avant d’être celle d’antiquaires, au cœur de L’Isle-sur-la-Sorgue, cité toute en canaux qui est leur royaume du Vaucluse. Rose pâle, la Villa Datris est depuis 2011 envahie d’art dans sa version la plus contemporaine et souvent la plus monumentale. Cet été, une arche rouge accueille le public déjà nombreux au regard de la diète qui frappe tous les lieux publics. Floraison pour Nollopa est une sculpture de plastique rouge, comme une énorme fleur tropicale, de l’artiste française Anita Molinero. Elle avait déjà campé cinq de ces arches rouges baroques dans le bassin du Miroir à Versailles, lors du «Voyage d’hiver» dans les bosquets du château en 2017. En s’approchant, on reconnaît des poubelles rouges en PVC que l’artiste a découpées, déformées et sculptées au lance-flammes. Le Figaro.fr, «L’art du recyclage» dans le Vaucluse
  • Une fois le bois donné, vous récupérerez la coquette somme de 25 000 points d'EXP. Millenium, Fortnite : défi secret Copains du Corail, l'âge du Bois - Millenium
  • Contre la coquette somme de 50M€, Chelsea s’est attaché cette semaine les services de Timo Werner et a de ce fait mis fin à un long feuilleton qui durait depuis de longues semaines. Les Blues auront à leur disposition un nouvel attaquant la saison prochaine. Une concurrence renforcée pour Olivier Giroud qui avait déjà pris la parole à ce sujet pour The Guardian samedi. Le champion du monde tricolore a remis ça après la victoire de Chelsea sur la pelouse d’Aston Villa ce dimanche (2-1). « Peur de l’arrivée de Werner ? Nan, je n’ai pas l’habitude d’avoir peur. Mais en tout cas c’est une très bonne signature pour le club. C’est une motivation supplémentaire comme je l’ai déjà dis, pour tous les attaquants parce que la compétition apporte une motivation de se surpasser et de ne pas rester dans sa zone de confort. C’est positif pour le club, pour les attaquants et j’espère que il sera épanoui chez nous ». a confié Olivier Giroud au micro de Canal+. Le 10 Sport, Mercato | Mercato : Giroud en rajoute une couche sur le transfert de Werner !
  • Ce roman-feuilleton aura coûté la coquette somme de 3,3 M$ aux contribuables.  Le Journal de Montréal, Fin d’une «honteuse» saga à Lachute | Le Journal de Montréal
  • Le dpart de Victor Osimhen se prcise. Selon les informations de RMC Sport, l’avant-centre de Lille se trouve actuellement Naples, qui a fait du buteur une priorit estivale, pour visiter les installations de l’actuel 6e de Serie A. D’aprs la radio, l’officialisation du transfert pourrait avoir lieu dans la foule, et le LOSC devrait rcolter la coquette somme de 70 M€ pour son attaquant. Pour rappel, le LOSC va galement perdre son autre avant-centre Loc Rmy, qui a dcid de ne pas prolonger son contrat et de rejoindre Benevento. afriqueactudaily, Journal des Transferts : Osimhen arrive Naples, Alvaro reste l'OM, Pjanic sera Barcelonais, Kouassi est Munich... - Football - afriqueactudaily
  • Plutôt mécontent que la chaine se débarrasse de lui aussi facilement après de nombreuses années de bons et loyaux services, Tex décide de contre-attaquer. Il décide en effet de demander des dommages et intérêts à France 2, à la suite de son licenciement. Celui-ci souhaite partir avec la coquette somme d’1,2 million d’euros, de manière à pouvoir pallier les années difficiles à venir. Barbanews.com, Tex serait ruiné : son licenciement aurait été catastrophique pour ses finances
  • Loto : un joueur remporte la coquette somme de 20 millions... LaProvence.com, Actualités | Loto : un joueur remporte la coquette somme de 20 millions d'euros, record de l'année ! | La Provence
  • Belle dame souriante et coquette jusqu’au bout des ongles, Christiane Mascherana a fêté ses 102 printemps jeudi 14 novembre 2019 à l’Ehpad résidence Les Lauriers au Croisic (Loire-Atlantique) où elle vit depuis deux ans, chouchoutée par un entourage familial et professionnel. , Le Croisic : "mamie Christiane" toujours coquette à 102 ans ! | L'Écho de la Presqu'île
  • C’est ce qu’affirmaient un tweet et un post Facebook du Figaro (désormais supprimés) juste avant la trêve de Noël, expliquant que la générosité du gouvernement à leur endroit se traduirait par une « coquette augmentation de leur pension ». Franceinfo, Désintox. Non, les enseignants ne toucheront pas une « coquette somme » avec la réforme des retraites
  • Une source proche de la situation dit: “Brad et Jen ont une merveilleuse connexion qui peut parfois sembler coquette.” La source a poursuivi en disant que les deux ont travaillé dur pour surmonter les mauvais sentiments du passé. Aniston était blessée et Pitt se sentait mal de lui avoir fait du mal. Breakingnews.fr, La relation de Jennifer Aniston avec Brad Pitt est «coquette» - Vont-ils se remettre ensemble?
  • On en a toutes fait l'expérience. Le regard que l'on porte sur une femme plus ou moins bien coiffée, maquillée ou pas, épilée ou velue, n'est pas le même. Dès lors, la coquetterie devient un enjeu social (et un business lucratif…). À nous de savoir maîtriser cet art afin de nous en servir aux moments opportuns. Des travaux de la psychologue britannique Rebecca Nash ont révélé qu'une femme apprêtée est considérée comme étant en meilleure santé que si elle affiche un visage naturel. Mieux : ses interlocuteurs auraient tendance à lui accorder une plus grande confiance et estimeraient qu'elle gagne mieux sa vie ! Aux États-Unis, le psychologue Robert Pellegrini a également montré que le maquillage délie les langues : lorsque l'on converse avec une personne inconnue, on livrerait plus d'informations sur son intimité si celle-ci a mis en beauté son visage ! Femme Actuelle, 5 bonnes raisons de cultiver sa coquetterie : Femme Actuelle Le MAG
  • En Suisse, le phénomène fast fashion se constate parfaitement dans les statistiques des douanes. Seuls 2% des dépenses des ménages sont consacrées à l’habillement, selon des chiffres de l’Office fédéral de la statistique de 2016. Néanmoins, cela représente 19 kilos d’habits et de chaussures importés par habitant en 2019, pour la coquette somme de 9 milliards et demi de francs suisses (valeur à l'importation). Un montant qui n’a cessé de prendre l’ascenseur, en particulier ces cinq dernières années, et que ni l’inflation ni la croissance démographique ne suffisent à expliquer. rts.ch, Emblématique de notre société de consommation, la fast fashion résiste au Covid-19 - rts.ch - Economie
  • Ce coquet chalet en «A» a tout le nécessaire pour un séjour improvisé en couple ou en famille. La maison est située directement sur le lac et vous aurez même accès à deux kayaks pour profiter de l’endroit. Les soirées au bord du feu y seront magiques.  Le Journal de Montréal, À louer en Estrie: voici 10 chalets sur le bord de l’eau: | JDM
  • Outre ce hoquet coquet, le premier ministre Trudeau s’est une fois de plus exprimé sur le racisme au Canada et les manifestations aux États-Unis en soutien à George Floyd, cet Afro-Américain tué par un policier blanc. , Justin Trudeau a le hoquet en plein point de presse et ça fait réagir sur Twitter - Narcity
  • C’est en effet le 1er janvier 1958 que la Savoyarde de naissance et son défunt mari André - qui s’étaient rencontrés à l’école hôtelière de Thonon-les-Bains - avaient fondé ce restaurant, pour en faire l’une des adresses les plus « sûres » de la ville. Le genre de table d’où on ne ressort jamais déçu, autant pour la qualité des plats que pour leurs prix raisonnables. Au sein de cette entreprise familiale de 80 couverts, à la clientèle fidèle et au décor coquet et chaleureux, les produits frais et locaux, servis généreusement, ont toujours été de mise. Le Telegramme, La Chaumière : « Juju » Botquelen n’est plus - Brest - Le Télégramme
  • Le nez du major Kovalev a disparu. Un handicap gênant pour un fonctionnaire coquet. D’autant que son nez parcourt la ville et y sème le désordre. Voilà Kovalev entraîné dans une enquête absurde à travers Pétersbourg où chaque recoin est l’occasion d’un nouvel égarement, d’une absurdité bureaucratique ou d’un égocentrisme outré. Et pendant que médecins, policiers, barbiers et fiancées s’agitent pour le remettre en place, le Nez s’envole de pont en pont, séduit les filles, et finit par attraper un rhume, comme si même les Nez étaient gagnés tôt ou tard par la trivialité. 
 Unidivers, Le Nez Théâtre 13 – Jardin Paris mardi 8 septembre 2020
  • Il n'y a point de mal à voir ce que les gens nous montrent. Ce n'est point moi qui ai tort de vous trouver coquette ; c'est vous qui avez tort de l'être. De Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux / La double Inconstance
  • L'automne a beau se parer, comme une vieille coquette, s'orner de feuillages pourpres ou mordorés, il n'est que leurre et trompe-l'oeil. De Harry Bernard / Juana, mon aimée
  • la femme galante se fait craindre et la coquette se fait haïr. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • Une vieille coquette ne dit ni les années qu'elle a, ni les dents qu'elle n'a plus. De Jules Petit-Senn
  • Une femme qui n'est plus coquette n'a plus de raison d'être. De Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux
  • Notre vie est une coquette si laide qu'on n'ose la regarder en face de peur d'être effrayé. De Xavier Forneret
  • La femme coquette est l'agrément des autres et le mal de qui la possède. De Voltaire / Epîtres
  • Le monde ressemble à une vieille coquette qui déguise son âge. De Voltaire
  • Une femme qui n'a qu'un amant croit n'être point coquette ; celle qui a plusieurs amants croit n'être que coquette. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • La casquette, c’est bon pour les ouvriers, le chapeau, c’est pas pratique, tandis que le béret, c’est simple, c’est chic, c’est coquet ! De Pierre Prévert / L’affaire est dans le sac
  • Je ne m’attife pas ainsi qu’un freluquet, mais je suis plus soigné si je suis moins coquet. De Edmond Rostand / Cyrano de Bergerac

Images d'illustration du mot « coquet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « coquet »

Langue Traduction
Corse bellucciu
Basque nahiko
Japonais 可愛い
Russe хорошенький
Portugais bonita
Arabe جميلة
Chinois 漂亮
Allemand ziemlich
Italien bella
Espagnol bonita
Anglais pretty
Source : Google Translate API

Synonymes de « coquet »

Source : synonymes de coquet sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « coquet »



mots du mois

Mots similaires