La langue française

Insipide

Définitions du mot « insipide »

Trésor de la Langue Française informatisé

INSIPIDE, adj.

A. − Qui n'a aucune saveur, aucun goût. La magnésie blanche est insipide et inodore; (...) elle se dissout avec effervescence et promptement (Kapeler, Caventou, Manuel pharm. et drog., t. 1, 1821, p. 152).Elle [la bouteille] est légère, imputrescible, insipide et inodore, garantissant ainsi la conservation du liquide (Arts et litt.,1935, p. 84-03).
Diabète insipide. ,,Syndrome (...) caractérisé exclusivement par l'association soif et diurèse aqueuse`` (Lar. encyclop.).
P. ext. Qui n'a pas assez de saveur, dont le goût est fade. Aliment, breuvage insipide. Il fait bon aussi changer de nourriture quelquefois, car la même cuisine, à la longue, devient insipide (Erckm.-Chatr., Ami Fritz,1864, p. 83).Il avait horreur du lait (...). [Lorsqu'] on lui offrait quelques gouttes de l'insipide liquide, il l'écartait doucement du geste (Pesquidoux, Livre raison,1928, p. 246).
B. − Au fig.
1. [En parlant d'un inanimé] Qui manque d'intérêt, de piquant. Synon. ennuyeux, fade, fastidieux, terne; anton. divertissant, exaltant, passionnant.Conversation, travail, vie insipide. Nos jours se passaient, comme chacun le soupçonne, dans une grande et insipide monotonie. L'ennui, les souvenirs, la mélancolie, étaient nos dangereux ennemis (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1893, p. 325):
Quand on ne veut pas se contenter des aperçus informes formés par le sens commun, il faut bien suivre des procédés tout opposés à ceux des sociologues, qui fondent leur réputation, auprès des sots, grâce à un bavardage insipide et confus Sorel, Réflex. violence,1908, p. 67.
2. [En parlant d'une pers.] Qui manque de personnalité, de piquant. Synon. insignifiant.Cet homme petit, les cheveux jaunes, le regard faux, gluant, humble, insipide, bavard, bas, loquace et pâteux (Goncourt, Journal,1856, p. 274).Des sombres salles de concerts, étouffantes et puantes, des voisins désagréables, des virtuoses insipides (Rolland, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 492).
REM.
Insipidement, adv.,rare. De façon insipide. L'habitant de la plaine et des riants vallons, Insipidement gais, ou tristement féconds, Rêve moins tendrement à ses dieux domestiques (Delille, Imagin., t. 1, 1806, p. 214).
Prononc. et Orth. : [ε ̃sipid]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1534 [date de l'éd.] saveur insipide (Guidon en fr., 121 a, d'apr. H. Vaganay ds Rom. Forsch. t. 32, p. 90); b) 1665 fig. phrase insipide (Boileau, Satires, II, éd. F. Escal, p. 18); 2. ca 1540 « dépourvu de raison, de jugement (d'une personne) » (G. de Gaigny [de Ganay], Serm. de Guerricus, fol. 79 vods Gdf. Compl.); 1588 « déraisonnable (d'une chose) » (Montaigne, Essais, III, V, éd. A. Thibaudet et M. Rat, p. 873). Empr. au b. lat.insipidus « fade, insipide » au propre et au fig. Le sens 2 est empr. à l'emploi fig. de sapidus (de sapere) « qui a du jugement, sage, vertueux », cf. insapiens « déraisonnable ». Fréq. abs. littér. : 363. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 832, b) 325; xxes. : a) 480, b) 370.

Wiktionnaire

Adjectif

insipide \ɛ̃.si.pid\ masculin et féminin identiques

  1. Sans saveur, sans goût.
    • Cette boisson est insipide.
    • J’ai fait, il y a quelques années, un voyage en Alsace qui est un de mes meilleurs souvenirs.
      Non pas cet insipide voyage en chemin de fer dont on ne garde rien que des visions de pays découpé par des rails et des fils télégraphiques, mais un voyage à pied, le sac sur le dos, avec un bâton bien solide et un compagnon pas trop causeur… La belle façon de voyager, et comme tout ce qu’on a vu ainsi vous reste bien !
      — (Alphonse Daudet, Alsace ! Alsace !, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 106.)
  2. (Figuré) Sans intérêt, par exemple en parlant d’une personne.
    • […]; la confiance que les hommes du XVIIIe siècle avaient dans les capacités industrielles de l’État, paraît puérile à toutes les personnes qui ont étudié la production ailleurs que dans les insipides bouquins des sociologues; ceux-ci conservent encore fort soigneusement le culte des âneries du temps passé; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. III, « Les préjugés contre la violence », 1908, p. 141)
    • Un conte fade et insipide.
    • Raillerie, plaisanterie insipide.
    • Des louanges insipides.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSIPIDE. adj. des deux genres
. Qui n'a nulle saveur, nul goût. Breuvage insipide. Mets insipide. Cette viande est insipide. Il signifie figurément Qui n'a aucun agrément, qui n'a rien de touchant, de piquant. Poème insipide. Une conversation plate et insipide. Un discours froid et insipide. Un conte fade et insipide. Raillerie, plaisanterie insipide. Des louanges insipides. Il est d'un âge où ces divertissements deviennent insipides. Par extension, Harangueur insipide. Orateur insipide.

Littré (1872-1877)

INSIPIDE (in-si-pi-d') adj.
  • 1Qui est sans saveur et qui, par là, est désagréable au goût. Breuvage insipide. Des sauterelles et du miel sauvage, du pain et de l'eau, ce fut toujours là son mets le plus délicieux : persuadé que l'usage des créatures est le prix du sang de Jésus-Christ, il ne s'accorde qu'avec mesure les plus insipides, Massillon, Panég. St-Franc. de P.
  • 2 Fig. Qui est privé de toute saveur intellectuelle ou morale. Et [mon esprit] ne saurait souffrir qu'une phrase insipide Vienne à la fin d'un vers remplir la place vide, Boileau, Sat. II. Un poëme insipide et sottement flatteur Déshonore à la fois le héros et l'auteur, Boileau, ib. IX. Mais Mardochée, assis aux portes du palais, Dans ce cœur malheureux enfonce mille traits, Et toute ma grandeur me devient insipide, Tandis que le soleil éclaire ce perfide, Racine, Esth. II, 1. Rien ne serait plus insipide, si l'on ne faisait que s'entr'aimer, Fontenelle, Sapho, Laure. Cette passion rend insipides toutes les choses du ciel, Massillon, Carême, Prodigue. On ne trouve dans la prière que des égarements d'esprit qui la rendent insipide et insoutenable, Massillon, Carême, Prière 1. Les vers médiocres sont ce qu'il y a de plus insipide au monde, Voltaire, Lett. Boissy, 7 déc. 1770.
  • 3Qui n'a aucun agrément, en parlant des personnes. Un harangueur insipide. Un railleur froid et insipide. Un amant qui ne soupçonne point sa maîtresse, qui n'est point en fureur contre elle, qui ne la tue point, est un homme insipide, mais il est beau de réussir sans amour chez les Français, Voltaire, Lett. d'Argental, 18 juillet 1772. Je vous sais bon gré, Madame, de lire l'Histoire d'Angleterre par Thoyras ; vous la trouverez plus exacte, plus profonde et plus intéressante que celle de notre insipide Daniel, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 18 août 1761, p. 461. C'est bien la plus insipide petite créature que vous ayez jamais vue, Genlis, Ad. et Théod. t. II, p. 261, dans POUGENS.

SYNONYME

INSIPIDE, INSAPIDE. Insapide désigne ce qui n'a aucun goût, ni bon ni mauvais ; insipide, ce qui n'a aucun goût quand cette absence de goût va jusqu'à rendre la chose désagréable, rebutante. Du reste, cette distinction est récente.

HISTORIQUE

XVIe s. Ce phlegme ou pituite est doux et insipide, Paré, XX, 25. Oh ! la sotte composition et insipide, Montaigne, III, 384.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INSIPIDE, adj. (Gramm.) il se dit de tout ce qui n’affecte point les organes du goût d’une maniere distinguée.

Il se prend au physique & au moral. On dit d’un fruit, qu’il est insipide ; d’un ouvrage, qu’il est insipide ; d’un éloge, qu’il est insipide.

L’insipidité ne se pardonne en rien ; mais elle choque sur-tout dans les choses dont le caractere est d’affecter vivement, comme une épigramme, un madrigal, &c.

S’il est défendu à un auteur d’être insipide, c’est au poëte. Mais de tous les insipides le plus insupportable, c’est le plaisant insipide.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « insipide »

Du bas latin insipidus (« fade »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. insipid ; espagn. et ital. insipido ; du lat. insipidus, de in…, et sapidus, sapide.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « insipide »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
insipide ɛ̃sipid

Citations contenant le mot « insipide »

  • L’intelligence est insipide sans altruisme. De Michel Bouthot / Chemins parsemés d’immortelles pensées - 2
  • Un repas est insipide, s’il n’est assaisonné d’un brin de folie. De Érasme
  • Combien le train du monde me semble lassant, insipide, banal et stérile ! De William Shakespeare / Hamlet
  • La simple infidélité serait insipide et ne tenterait pas une femme sans l'assaisonnement de la perfidie. De Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux
  • En général, rien de plus insipide que les conversations des voyageurs. Ils ont changé de place, non d'idées. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être insipides. De Friedrich Nietzsche / Humain, trop humain
  • L'Amour est une surprise qui nous arrache à l'insipide, l'attachement est un lien qui se tisse au quotidien. De Boris Cyrulnik / L'Éducation - Mai 2001
  • Je ne sais pas, en vérité, pourquoi l'homme tient tant à la vie. Que trouve-t-il donc de si agréable dans cette insipide succession des nuits et des jours, de l'hiver et du printemps ? De Claude Tillier / Mon Oncle Benjamin
  • La publicité tombe trop souvent dans les mêmes travers que la politique ; en étant obsédée par les attentes du public, elle lui livre un discours insipide et sans relief. De Serge Uzzan
  • Une ville sans concierge ça n'a pas d'histoire, pas de goût, c'est insipide telle une soupe sans poivre ni sel, une ratatouille informe. De Louis-Ferdinand Céline / Voyage au bout de la nuit
  • S'il est question d'une boisson insipide, comme, par exemple, un verre d'eau, on n'a ni goût ni arrière-goût ; on n'éprouve rien, on ne pense à rien ; on a bu et voilà tout. De Anthelme Brillat-Savarin
  • Il y a des couleurs qui, isolées, paraissent insipides, mais manqueraient terriblement à un peintre exigeant, de même, il y a des épices qui, pris isolément, sont immangeables et sont cependant les éléments indispensables d’une grande cuisine réussie. De Grégoire Lacroix / Les Douze ‘Moi’ de Grégoire
  • Une prestation un peu à l'image de celle contre l'Espanyol Barcelone, voire même un peu plus insipide encore. Le Barça s'est imposé ce samedi sur le terrain du Real Valladolid (1-0), pour la 36e journée de Liga. Et on ne retiendra sans doute que ça de la prestation des Catalans.  RMC SPORT, Liga: le Barça s'en sort dans un match insipide, Griezmann et Suarez décevants
  • "Des plages, du soleil, des palmiers, des affaires criminelles réglées avec le sourire en quarante minutes chrono, Reef Break emporte nos cerveaux déconfinés mais privés de vacances exotiques dans un flot d’intrigues insipides et de personnages stéréotypés." 1/5 AlloCiné, Reef Break (M6) : "rafraîchissante", "datée", "insipide"... que pense la presse de la série avec Poppy Montgomery ? - News Séries à la TV - AlloCiné
  • On ne vous parlera pas ici du Anfernee Hardaway qui a alterné le bon et l’insipide à Phoenix, puis s’est morfondu dans le chaos des Knicks d’Isiah avant de finir sa carrière sur le bout du banc du Heat. On ne vous en parlera pas pour la simple et bonne raison que ce joueur est trop différent du Penny Hardaway du milieu des années 90 pour être vraiment la même personne. BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, Penny Hardaway : ce qu'il a été, ce qu'il aurait pu être
  • 1h15 pour le discours du Président de la République qui a fait très attention de ne pas trop empiéter sur la déclaration de politique générale à venir de son 1er ministre. Et nous avons subi cette bouillie insipide, pour laquelle ils ont eté magistralement aidé  par 2 journalistes qui ne tenaient no la route ni  la distance Entreprendre.fr, « Pour une Europe des nations et un système monétaire plus juste »
  • S’agissait-il d’un véhicule concept, d’un autre produit Chevrolet qu’on allait nous présenter avant le grand dévoilement? Hélas non, à la levée de la couverture, Chevrolet dévoilait...une voiture. On avait greffé le nom Blazer à un autre insipide multisegment, se voulant un compétiteur des Ford Edge, Nissan Murano et même du GMC Acadia, qui ne se vendait déjà pas très bien. Une formule trop facile, dans laquelle Chevrolet nous disait réincarner la Camaro en VUS. Ouaip!  Le Journal de Montréal, Ford Bronco : GM doit s’en mordre les doigts | JDM

Traductions du mot « insipide »

Langue Traduction
Anglais tasteless
Espagnol insípido
Italien insapore
Allemand geschmacklos
Chinois 无味的
Arabe لا طعم له
Portugais insípido
Russe безвкусный
Japonais 無味
Basque tasteless
Corse senza gustu
Source : Google Translate API

Synonymes de « insipide »

Source : synonymes de insipide sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « insipide »

Insipide

Retour au sommaire ➦

Partager