La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « individu »

Individu

Variantes Singulier Pluriel
Masculin individu individus

Définitions de « individu »

Trésor de la Langue Française informatisé

INDIVIDU, subst. masc.

A. − [En tant qu'être ayant une existence propre]
1. Tout être concret, donné dans l'expérience, possédant une unité de caractères et formant un tout reconnaissable. Un roman, un poème, un tableau, un morceau de musique sont des individus, c'est-à-dire des êtres où l'on ne peut distinguer l'expression de l'exprimé, dont le sens n'est accessible que par un contact direct et qui rayonnent leur signification sans quitter leur place temporelle et spatiale (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 177):
1. Dans l'usage général (et en philosophie) un individu est un objet de pensée appartenant à l'extériorité ou à nos représentations, déterminé et reconnaissable. Il porte un nom « commun » mais se distingue « matériellement » des autres individus portant le même nom. Legrand1972.
Spécialement
a) BIOL. (animale et végét.). Spécimen vivant appartenant à une espèce donnée; être organisé, vivant d'une existence propre et qui ne peut être divisé sans être détruit. Les individus qui composent une espèce zoologique; individus mâles d'une espèce. Dans un corps vivant très-simple, et qui n'a pas d'organes spéciaux, l'excédant de la nutrition rencontrant le terme qui fixe l'accroissement de l'individu, est alors employé à former et à développer une partie qui se sépare ensuite de ce corps vivant, et qui, continuant de vivre et de s'accroître, constitue un nouvel individu qui lui ressemble (Lamarck, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 120).Ce n'est qu'à ces trois degrés supérieurs d'existence, l'organisme, la vie et la pensée, qu'on rencontre des individus : la nature brute n'offre que des échantillons (Franck1875).V. dégénérer ex., espèce ex. 4, 5 :
2. Il n'est pas deux individus qui aient des garnitures géniques absolument pareilles, et c'est la raison fondamentale de la diversité courante des individus. Par la sélection des individus semblables, ou mieux par le moyen de la consanguinité, entretenue pendant une suite de générations, on parvient à unifier, à « homogénéiser » le matériel génétique, et à avoir des individus qui ont les mêmes gènes. C'est la lignée pure. Les premières lignées pures ont été obtenues en 1901 par Johannsen, qui a cultivé les plantes issues d'un seul pied de haricot. Cuénot, J. Rostand, Introd. à la génét.,1936, p. 35.
b) LOG. Élément entrant dans l'extension d'une espèce; ce qui est indivisible en extension :
3. Aristote lui-même distingue expressément entre deux manières de concevoir l'universalité [une universalité essentielle et une universalité extensive] selon que le concept est regardé comme exprimant la nécessité d'une essence, ou simplement la totalité des individus d'une espèce ou des espèces d'un genre. R. Blanché, La Log. et son hist., Paris, A. Colin, 1970, p. 33.
c) PHYS. Élément indivisible. (Ds Rob., Lar. Lang. fr.). Synon. atome.
CHIM., MINÉR., vieilli. Tout corps simple ou composé cristallisable ou volatil sans décomposition. (Ds Littré, Quillet 1965). La véritable espèce simple ne doit (...) comprendre, selon moi, que les individus dont tous les caractères chimiques, cristallographiques et optiques sont semblables (Des Cloizeaux, Propr. opt. biréfringentes,1857, p. 4):
4. Les produits organiques − sucres, saindoux, alcool, urée, etc. − passaient encore pour différer essentiellement des produits inorganiques parce qu'on les croyait dotés d'une mystérieuse « force vitale ». Cela n'empêchait pas les chimistes de les soumettre à tous les genres d'analyses usités en chimie minérale. Un jeune savant français réussit ainsi à prouver, dans ses Recherches chimiques sur les corps gras (1823), que ces derniers (huile, graisse, suif, beurre, etc.) étaient des individus chimiques parfaitement définis, composés d'un acide gras (acide margarique, oléique, stéarique, etc.) et de glycérine. P. Rousseau, Hist. techn. et invent.,1967, p. 228.
d) STAT. Élément d'une population. Les « individus » de la population d'enquête ont tous les caractéristiques exigées par l'enquête (Mucch.Sc. soc.1969, s.v. population).:
5. ... une autre assimilation abusive, qui procède d'une conception statistique du social, risque encore de dénaturer l'enquête sociologique. Il s'agit, cette fois, de l'assimilation, courante dans les enquêtes dites d'opinion publique, de la réalité sociologique à une « population » statistique, c'est-à-dire un ensemble d'individus définis par une même caractéristique. Traité sociol.,1967, p. 137.
e) TAXINOMIE. [Niveau de la classification des êtres vivants placé sous l'espèce et ne comportant pas d'autre subdivision] :
6. Un philosophe, à la place de Cuvier, n'eût pas manqué de soutenir que les individus seuls existent, et que non-seulement les genres, mais les espèces même sont de pures abstractions destinées à représenter des caractères communs. Mais Cuvier, en vrai naturaliste, devait maintenir l'espèce, dont la réalité est établie par la loi de la génération : il fit plus, il maintint en quelque manière le genre, puisqu'il le fonda sur l'existence d'une harmonie entre les organes des êtres, leurs fonctions et les fins qui leur sont proposées. Renouvier, Essais crit. gén., 3eessai, 1864, p. 141.
2. En partic. Chaque être appartenant à l'espèce humaine. Diversité des individus humains; psychisme d'un individu; individu porteur de tares héréditaires; individu normal, sain; individu adulte. Destinée comme les autres animaux à naître et à produire, elle [la femme] a reçu comme eux l'attrait du plaisir, moyen de conservation pour l'espèce; la crainte de la douleur, moyen de conservation pour l'individu (De Laclos, Éduc. femmes,1803, p. 430).Le nombre des naissances d'individus du sexe masculin et féminin est à peu près le même dans chaque groupe humain (Lowie, Anthropol. cult.,1936, p. 267).V. espèce ex. 10 :
7. Ainsi, la vie nous apparaît comme chose rare en dehors de la terre; quant à l'humanité, il y a apparence que nous autres, hommes terrestres, en sommes les seuls représentants; et, dans cette espèce qui sans doute ailleurs n'a point sa pareille, chaque individu lui-même est sans pareil. Chacun de nous représente un objet certainement unique dans un groupe vraisemblablement unique. J. Rostand, Pensées d'un biologiste, Paris, Stock, 1978 [1939], p. 94.
3. Courant
a) Être, personne. Il y a deux individus en toi : un mystique et un raisonneur. Les deux sont en guerre. Il s'agit d'arrêter le conflit (Estaunié, Empreinte,1896, p. 250).Quand on nous eut remis pour terminer une plaquette de métal qui portait notre numéro, nous cessâmes tout à fait d'être des individus pour devenir des matricules (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 48):
8. Il est un âge, l'extrême jeunesse, où l'on aime le sexe; une femme aime un homme, un homme aime une femme, comme on prend un breuvage, parce qu'on a soif. Ce n'est que plus tard qu'on choisit, qu'on aime l'individu, lui parce qu'il est lui, elle parce qu'elle est elle. Karr, Sous tilleuls,1832, p. 236.
[Précédé d'un adj. poss., souvent fam.] Son individu. Sa personne, soi-même; sa santé, son corps. Avoir soin de son individu, conserver, soigner son individu (Ac.). Il est déjà cinq heures un quart... empoignons notre individu, et que ça ne traîne pas! il faut que nous roulions dans dix minutes (Zola, E. Rougon,1876, p. 265).Sa casquette, son nez, sa redingote, tout son individu manquait de prestige (Flaub., Bouvard, t. 2, 1880, p. 33).Chez moi − c'est un trait singulier de mon individu, − les remarques « objectives » précèdent facilement les autres (Valéry, Corresp. [avec Gide], 1917, p. 454):
9. Le tribunal, après en avoir délibéré : Attendu qu'il résulte du constat de Legruyère, huissier, et de plaintes au nombre imposant de treize mille six cent quatre-vingt-sept, que La Brige, au mépris des lois sur la décence, a découvert, mis à jour et publiquement révélé une partie de son individu destinée à demeurer secrète... Courteline, Article 330,1900, p. 285.
PHILOS., PSYCHOL. [P. oppos. à personne] L'être humain en tant que réalisant son type et possédant une unité et une identité extérieures de nature biologique. La personne, c'est l'individu en tant qu'être raisonnable, tirant de lui-même, et non pas subissant du dehors, ce qui le met en relation universalisable avec autrui (Lalande, Raison et normes,1948, p. 82):
10. J'étudiais des individus [it. ds le texte], je sais maintenant qu'ils ne sont tels que par les sujets transcendantaux qui s'y expriment. Cela leur confère une dignité particulière que j'exprime en disant que ce sont des personnes. Ces trois notions correspondent à des domaines différents : la première ressortit à la psychologie, la seconde à la métaphysique, la dernière à la morale. Il faut à la fois se garder de les confondre et apercevoir pourtant comment elles se relient l'une à l'autre. G. Berger, Caractère et personnalité, Paris, P.U.F., 1971 [1954], p. 117.
b) Homme anonyme, indéterminé. Relever le signalement d'un individu, un individu d'une quarantaine d'années. Hussonnet montra à Frédéric un individu qui fumait son brûle-gueule accoudé sur un balcon (Flaub., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 113):
11. ... il aperçut, à la place qu'il venait de quitter, un être, qui pouvait être un homme, car il en avait l'air assuré; qui pouvait être une femme, car il en avait le visage et les membres délicats (...). Son costume consistait en une robe de chambre, à manches plates, qui ne disait rien du sexe de l'individu qui le portait. Soulié, Mém. diable, t. 1, 1837, p. 13.
Péj. Homme que l'on ne veut pas nommer parce qu'on le méprise ou parce qu'on veut se moquer de lui. Quel est cet individu! (Littré). La face terrible, les poings serrés, il bégayait qu'il étranglerait ce sale individu, s'il la traitait encore de folle (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 241).Enfin vous n'allez pas me forcer à faire le panégyrique de cet individu tout de même? (Anouilh, Répét.,1950, I, p. 27):
12. − Non, non, on ne peut pas remettre ainsi un rendez-vous de Son Altesse; il faut y aller tout de suite. Peut-être s'agit-il d'une affaire importante. Christophe haussa les épaules : − Importante? comme si ces individus pouvaient avoir quelque chose d'important à vous dire!... Il va m'exposer ses idées sur la musique. Ce sera gai!... Rolland, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 493.
SYNT. Individu bizarre, compromettant, dangereux, dégoûtant, grotesque, infect, louche, méprisable, (peu) recommandable, répugnant, suspect; affreux, ignoble, piètre, sinistre, triste individu; drôle d'individu.
Rem. 1.Sauf possibilité au plur. (individus des deux sexes) et sans nuance péj., on ne relève pas, dans notre docum., d'emploi de individu pour désigner une femme. 2. Qq. dict. du xixes. enregistrent l'emploi adj. de individu, vx, uniquement en parlant de la Sainte Trinité. La Trinité est individue, c'est-à-dire ne peut être divisée (Littré).
B. − [En tant qu'être vivant au sein d'une société]
1. Chaque unité d'une colonie, d'une société. Une population d'environ trente mille individus. Les individus d'une colonie de coraux (Rob.). Les abeilles ne vivent dans une société si intime, que parce qu'elles naissent d'une seule mère, et qu'elles sont élevées dans la même ruche. Une série d'individus, nés ensemble, forme leur famille, et une série des mêmes familles voisines et contemporaines compose une tribu dont tous les membres s'entr'aident (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 304):
13. ... dans une ruche ou dans une fourmilière, l'individu est rivé à son emploi par sa structure, et l'organisation est relativement invariable, tandis que la cité humaine est de forme variable, ouverte à tous les progrès. Bergson, Deux sources,1932, p. 22.
2. En partic. L'être humain considéré isolément dans la collectivité, la communauté dont il fait partie. Synon. homme, personne.La nation est-elle souveraine, quand le plus grand nombre des individus qui la composent est dépouillé des droits politiques qui constituent la souveraineté? (Robesp., Discours, Marc d'argent, t. 7, 1791, p. 162).Quand l'État n'était pas une grosse machine (...), mais une cité perceptible aux sens et proportionnée aux capacités ordinaires de l'individu, l'homme l'aimait (Taine, Voy. Ital., t. 2, 1866, p. 58).Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne (Déclar. univ. Dr. Homme,1949, p. 6).V. adhésion ex. 7, aggloméré ex. 20, atomistique ex. 3 :
14. Le droit et la morale, c'est l'ensemble des liens qui nous attachent les uns aux autres et à la société, qui font de la masse des individus un agrégat et un cohérent. Est moral, peut-on dire, tout ce qui est source de solidarité, tout ce qui force l'homme à compter avec autrui, à régler ses mouvements sur autre chose que les impulsions de son égoïsme, et la moralité est d'autant plus solide que ces liens sont plus nombreux et plus forts. Durkheim, Division trav.,1893, p. 394.
Prononc. et Orth. : [ε ̃dividy]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Subst. 1377 [ms. du xvies.] (Lanfranc, Chirurgie, BN 1323, fo110c ds Gdf. Compl. : Les complexions particulieres sont infinites selonc le individue). A. 1. 1546 « tout être formant une unité distincte (p. oppos. à genre et espèce) » (Rabelais, Tiers Livre, chap. VIII, éd. M. A. Screech, p. 70); 2. 1546 son individu « sa propre personne, soi-même » (Id., ibid., chap. XXXI, p. 218); 3. 1611 « atome » (Cotgr. : Individu [...] a Moat); 4. 1680 « membre de l'espèce humaine » (Rich. : Socrate est un individu); 5. 1738 biol. « être organisé qui ne peut être divisé sans être détruit » (J. B. d'Argens, Lettres juives, t. 5, p. 123 : le fétus [...] étant enfin un individu distinct). B. 1. 1755 « membre d'une collectivité humaine » (Rousseau, art. Economie ds Encyclop. t. 5, p. 342a); 2. 1814 « unité dont se compose une société (ici, animale) » (Bern. de St-P., supra). C. 1791 péj. « personne quelconque, que l'on ne veut (ou ne peut) pas nommer » (Robespierre, Discours, 21 juin ds A. Viguier, op. cit. infra, p. 109, note 36 : l'individu royal). II. Adj. 1486 « indivisible » (J. Michel, Mystère de la Passion, 163, éd. O. Jodogne, p. 4 : en simple essence individue). Empr. au lat.individuum « ce qui est indivisible; individu (p. oppos. à genre et espèce); atome » neutre subst. de l'adj. individuus « indivisible ». Fréq. abs. littér. : 6 795. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 11 132, b) 5 715; xxes. : a) 9 294, b) 10 746. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 322. - Viguier (A.). Le Mot individu fait-il partie au 18es. du vocab. socio-pol.? Cah. Lexicol. 1968, t. 13, pp. 95-127.

Wiktionnaire

Nom commun - français

individu \ɛ̃.di.vi.dy\ masculin

  1. (Didactique) Entité autonome qui ne peut être ni partagée ni divisée sans perdre les caractéristiques qui lui sont propres.
  2. (Biologie) Chaque spécimen vivant (ou ayant vécu) d'une espèce animale ou végétale, issu d'une seule cellule et menant une existence autonome.
  3. Personne, être humain considérée en tant qu’unité d'une population et par opposition à la collectivité.
    • Les physiocrates paraissaient disposés à sacrifier les individus à l'utilité générale ; ils tenaient fort peu à la liberté et trouvaient absurde l'idée d'une pondération des pouvoirs ; […] — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908, p.140-141)
    • Ils pensent en effet que le luxe vestimentaire est proportionnel à l'importance et à la renommée d'un individu : […]. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  4. (Péjoratif) Personne quelconque, non identifiée ou volontairement considérée comme telle.
    • Il était le plus terrifiant individu que le jeune homme eût jamais rencontré, et le plus capable de remplir d’une antipathie et d’une épouvante sans bornes une âme du type Smallways. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 173 de l’édition de 1921)
    • Du dehors, à la clarté brutale de l'électricité, je pus apercevoir des couples se désunir et plusieurs individus se défaire, avec un geste brusque, de couteaux ou de revolvers. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Des flics allaient et venaient, débonnaires, surtout attentifs à ne pas poser leurs godasses sur des détritus, (...). Ils frôlaient des clodos et des tapineuses et des individus à la condition moins définie encore. — (Léo Malet, Le soleil n'est pas pour nous, 1949)
  5. (Administration) Personne physique.
    • L’accès des voitures de chemin de fer est interdit à tout individu en état d’ivresse.
  6. (Statistiques) constituant d'un ensemble (une « population »), représenté par sa caractéristique étudiée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INDIVIDU. n. m.
T. didactique. Chaque être organisé, soit animal, soit végétal, par rapport à l'espèce à laquelle il appartient. Le genre, l'espèce et l'individu. Il se dit particulièrement des Personnes, en termes de Législation, d'Administration et de Statistique. Tous les individus qui composent une nation. L'accès des voitures de chemin de fer est interdit à tout individu en état d'ivresse. Il désigne aussi familièrement Quelqu'un que l'on ne connaît pas, qu'on ne veut pas nommer, dont on parle en plaisantant ou avec mépris. Un individu s'est présenté chez moi ce matin. Quel est cet individu? C'est un individu qui m'a déjà trompé. Que me veut cet individu? Fam. et par plaisanterie, Avoir soin de son individu, conserver, soigner son individu, Avoir grand soin de sa personne, de sa santé, etc.

Littré (1872-1877)

INDIVIDU (in-di-vi-du) s. m.
  • 1 Terme scientifique. Tout corps considéré comme un tout distinct par rapport à l'espèce à laquelle il appartient. Le genre, l'espèce et l'individu. Un intervalle immense sépare les êtres vivants du reste des corps naturels, où l'on ne voit plus aucune organisation et où les individus ne jouissent point d'une force propre, Condorcet, Duhamel.

    Terme de chimie. Individu, tout corps simple ou composé cristallisable ou volatil sans décomposition.

    Terme de classification zoologique et botanique. Individu, tout corps organisé qui vit ou a vécu d'une existence propre. Quelque admirable que cet ouvrage [un animal] nous paraisse, ce n'est pas dans l'individu qu'est la plus grande merveille, c'est dans la succession, dans le renouvellement et dans la durée des espèces que la nature paraît tout à fait inconcevable, Buffon, Compar. des anim. et des vég. Son individu [de l'animal] est un centre où tout se rapporte, un point où l'univers entier se réfléchit, un monde en raccourci, Buffon, ib. Un individu, de quelque espèce qu'il soit, n'est rien dans l'univers, cent individus, mille ne sont encore rien, Buffon, Quadrup. t. IV, p. 21. Les individus ne sont rien, et les espèces sont éternelles, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 4 mai 1772.

  • 2Échantillon d'une espèce quelconque, organique ou inorganique. Se procurer des individus bien conservés de chaque espèce d'animaux, de plantes ou de minéraux, Buffon, Théor. terre, 1er disc. L'individu décrit par M. Linnaeus avait toutes les pennes de la queue, à l'exception des deux intermédiaires, blanches depuis la base jusqu'au milieu de leur longueur, Buffon, Ois. t. IX, p. 65.
  • 3Il se dit particulièrement des personnes. Tous les individus qui composent une nation.

    L'être personnel considéré par opposition à l'État ou à la société. Les droits de l'individu à l'égard de la société ; ceux de la société sur l'individu. Comme chaque individu est obligé de coordonner à l'état social sa liberté…, Mirabeau, Collection, t. V, p. 383. L'individu et l'État, Titre d'un ouvrage de M. Dupont-White.

  • 4Homme que l'on ne connaît pas, ou qu'on ne veut pas nommer, ou dont on parle en plaisantant ou avec mépris. Quel est cet individu ? Un individu bien mis m'aborda.

    Familièrement et par plaisanterie. Avoir soin de son individu, conserver, soigner son individu, avoir grand soin de sa personne, de sa santé, etc. L'hiver est l'ennemi particulier de mon misérable individu, et il n'y a pas moyen que nous nous accommodions lui et moi, Guez de Balzac, Lettres familières à Conrart, dans RICHELET.

HISTORIQUE

XIVe s. Les complexions particulieres sont infinites selonc le individue, Lenfranc, f° 110, verso.

XVIe s. Et puis il ne suffit pas de reconnaistre sa faute en destail et en individu, et tacher de la reparer…, Charron, Sagesse, I, 1. Et faut noter que ces articles [le, la] ont quelquefois quelque restriction, approchés d'un certain individue, comme : j'ai vu l'homme qui a couru deux cents pas, Meigret, dans LIVET, la Gramm. franç. p. 68 (Livet imprime individué).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « individu »

Lat. individuus, de in.. . 1, et dividere, diviser. Dans le latin de la scolastique, individua ou indivisibilia, les êtres particuliers en lesquels se divisent les espèces, produites elles-mêmes par la division des genres ; de là l'usage continuel de prendre pour exemples de l'individuum quid, des hommes individuels, Pierre, Socrate, et d'entendre par individu tout être pris singulièrement dans une espèce quelconque, Ch. de Rémusat.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin individuum (« ce qui est indivisible »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « individu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
individu ɛ̃dividy

Fréquence d'apparition du mot « individu » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « individu »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « individu »

  • Mais comme chaque chose a sa raison, et que la fantaisie d’un individu me paraît tout aussi légitime que l’appétit d’un million d’hommes et qu’elle peut tenir autant de place dans le monde, il faut, abstraction faite des choses, et indépendamment de l’humanité qui nous renie, vivre pour sa vocation, monter dans sa tour d’ivoire et là, comme une bayadère dans ses parfums, rester, seul, dans nos rêves
    Gustave Flaubert — Correspondance
  • Je détruis les tiroirs du cerveau et ceux de l’organisation sociale : démoraliser partout et jeter la main du ciel en enfer, les yeux de l’enfer au ciel, rétablir la roue féconde d’un cirque universel dans les puissances réelles et la fantaisie de chaque individu.
    Tristan Tzara — Manifeste dada
  • Le destin de l'individu est lié à celui du pays tout entier.
    Zhang Xianliang — Mimosa
  • Drogué : individu coupé de la société, car la came isole.
    Marc Escayrol — Mots et grumots
  • Lâche : un individu dont l'instinct de conservation agit normalement.
    Zoraya
  • La rue est le cordon ombilical qui relie l’individu à la société.
    Victor Hugo
  • Le pouvoir d'oublier, très fort chez les individus, l'est encore plus dans les sociétés humaines.
    Jacques Bainville — Lectures, Fayard
  • Les individus sont sortis de l'état sauvage, les nations y sont restées.
    Alexandre Vinet — Philosophie et morale sociale
  • La guigne, c'est l'absence de veine chez un individu sans gain.
    Anonyme
  • La santé d'un individu est proportionnelle à la quantité de son rire.
    James Walsh
Voir toutes les citations du mot « individu » →

Traductions du mot « individu »

Langue Traduction
Anglais individual
Espagnol individual
Italien individuale
Allemand individuell
Chinois 个人
Arabe فرد
Portugais individual
Russe физическое лицо
Japonais 個人
Basque banakako
Corse individuale
Source : Google Translate API

Synonymes de « individu »

Source : synonymes de individu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « individu »

Combien de points fait le mot individu au Scrabble ?

Nombre de points du mot individu au scrabble : 13 points

Individu

Retour au sommaire ➦