La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « population »

Population

Variantes Singulier Pluriel
Féminin population populations

Définitions de « population »

Trésor de la Langue Française informatisé

POPULATION, subst. fém.

A. − Vx. Action de peupler, peuplement. La fin de tout gouvernement doit être plutôt d'empêcher le désordre, que de hâter la population, et que c'est moins d'hommes en général que d'hommes bons et heureux qu'il faut peupler la société (Bonald, Législ. primit., t.2, 1802, p.75).
P. anal. [En parlant d'animaux, de végétaux] La nature (...) sait mettre un frein à la population des animaux qui rempliraient en peu d'années tout l'océan (...) de leurs générations (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p.172).
B. −
1. Ensemble des personnes occupant un lieu quelconque. Population aisée, arriérée, bruyante, dissolue, évoluée, grossière, grouillante, opprimée, pauvre, saine, tranquille, turbulente; appel, avis à la population; décimer la population. Les destinées du monde tiennent plus qu'on ne l'imagine à cette intéressante population qui peuple les rez-de-chaussée de la capitale. Les invasions, les révolutions, ne se font pas sans elle; il faut, en toutes choses, compter avec ses passions, avec ses préjugés, avec ses intérêts (Reybaud, J. Paturot, 1842, p.158).Je me suis promené autrefois dans ce Valais, où Saint-Preux rêvait à sa Julie: il y a des villages croupissants, une population abrutie depuis des siècles par l'ivrognerie, la crasse et l'inceste (Chardonne, Épithal., 1921, p.366):
1. Je ne comprends plus ces populations des trains de banlieue, ces hommes qui se croient des hommes, et qui cependant sont réduits, par une pression qu'ils ne sentent pas, comme les fourmis, à l'usage qui en est fait. De quoi remplissent-ils, quand ils sont libres, leurs absurdes petits dimanches? Saint-Exup., Terres hommes, 1939, p.238.
Épater, étonner les populations (fam.). Épater, étonner les gens. Charpentier va le mois prochain publier dans la Vie moderne le Château des Coeurs avec les dessins des décors faits par des décorateurs de théâtre, affiches sur les murs pour épater les populations (Flaub., Corresp., 1879, p.263).Elle voulait faire appel aux sentiments d'humanité qui pouvaient exister chez ce singulier individu, dont le melon, les noires bacchantes et les verres fumés ne semblaient pas étonner les populations (Queneau, Zazie, 1959, p.77).
[Désigne un groupe partic.] À Paris, chaque ministère est une petite ville d'où les femmes sont bannies; mais il s'y fait des commérages et des noirceurs comme si la population féminine s'y trouvait (Balzac, Cous. Bette, 1846, p.253).Admirable promenade à Châteauneuf, station de rhumatisants où tout le monde boite. Rien de plus drôle que cette population de béquillards! (Maupass., Contes et nouv., t.1, 25 jours, 1885, p.713):
2. ... une grande partie de la population croyante tenait pour demi-péché de confier ses rhumatismes, ses rétrécissements utéraux et ses diarrhées opiniâtres au Dr Barbentane, qui était maçon, et dont on racontait mille horreurs... Aragon, Beaux quart., 1936, p.37.
Populations laborieuses. Travailleurs. Les Anglais emploient leurs capitaux dans l'industrie, tandis que nos laborieuses populations réservent les leurs à l'épargne (A. France, Anneau améth., 1899, p.33).M. Obregon vous a parlé, il y a six mois, de ces renseignements sur l'état d'esprit des populations laborieuses (Duhamel, Passion J. Pasquier, 1945, p.152).
2. P. anal. Ensemble d'animaux, de végétaux ou d'objets divers regroupés dans un espace quelconque. À terre, c'était un grouillement repoussant et horrible: la fuite précipitée de toute une population de crabes bleus, qui à notre approche se hâtaient de rentrer dans leurs demeures souterraines (Loti, Mariage, 1882, p.92).Une population de statues blanches anime le décor de feuillage [parc de Versailles] (Hourticq, Hist. art, Fr., 1914, p.234).Sur les bords mêmes où Ophélie s'est enfin amarrée, de lourdes populations de soldanelles agitent leurs couronnes bleues et les carex à flocons déroulent l'hermine légère de leurs fleurs de neige (Giono, Eau vive, 1943, p.149).
C. −
1. [En parlant de l'effectif total]
a) Ensemble des habitants (quels que soient leur âge, leur sexe et leur origine) d'un espace quelconque (pays, région, ville, terre). Quand tu liras cette lettre, la paix avec la Prusse et la Russie sera conclue, et Jérôme reconnu roi de Westphalie, avec trois millions de population (Napoléon Ier, Lettres Joséph., 1807, p.154).La population du globe est aujourd'hui de 10 pour cent supérieure à ce qu'elle était avant la seconde guerre mondiale (Perroux, Écon. XXes., 1964, p.352):
3. ... le massacre n'a pas même signification pour un peuple qui se raréfie que pour un peuple très prolifique. L'Allemand qui saigne un village sait qu'il peut le repeupler; l'excès de population invite au massacre; il faut faire devant soi «de la place». Gide, Journal, 1914, p.499.
b) Spécialement
DÉMOGR. Ensemble d'individus, ayant des conditions d'existence (économiques et culturelles) communes, habitant un espace défini par des limites administratives ou politiques (province, département, État), ou géographiques (région, ville, agglomération). Si l'on met en regard des statistiques détaillées de population avec des cartes également détaillées (...) il est possible, par un travail d'analyse, de discerner des correspondances entre les rassemblements humains et les conditions physiques (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921, p.10):
4. L'énoncé d'un chiffre de population appelle la considération d'un espace statistiquement défini comme base du comptage, dénombrement et recensement de population. George1970, p.338.
Population résidente. Ensemble des personnes dont la résidence habituelle se trouve dans une zone géographique donnée. Population présente. Ensemble des personnes présentes à un instant donné dans une zone géographique précise. Sauf dans quelques cas particuliers (stations balnéaires ou de sports d'hiver, villes d'eau, etc.), la notion de «population présente» n'offre pas un très grand intérêt. Il convient cependant de noter que les données statistiques relatives à la population présente seraient beaucoup plus simples à recueillir que celles relatives à la population résidente (Bern.-Colli1981, p.1032).
Population maximale. ,,Plus grand nombre d'êtres humains qu'il est concevable de faire vivre sur un territoire, compte tenu des ressources offertes par celui-ci et du niveau de vie minimale admissible pour le ou les peuples considérés`` (Méd. Biol. t.3 1972). Population minimale. ,,Plus petit groupement d'êtres humains qui soit compatible avec la survie du groupe`` (Méd. Biol. t.3 1972).
Population stable, équilibrée. Population dans laquelle décès et émigrations sont compensés par les naissances et les immigrations. Population optimale. Population qui assure le meilleur rendement économique. L'optimum de population (...) se [réfère] à un modèle théorique visant à déterminer l'effectif ou le mouvement démographique le plus souhaitable (sur une population en fonction d'objectifs donnés) (Thinès-Lemp.1975).
SYNT. Population d'une agglomération, d'un bourg, d'un pays, de la terre, d'un village, d'une ville; accroissement, augmentation, composition, dimension, diminution, état, évolution, fluctuation, limitation, migration, mobilité, mouvement, rajeunissement, structure, variation, vieillissement de la population; exode, transfert de population; dénombrer, recenser la population; Ministère de la Santé et de la Population; densité de population.
SC. NAT. Ensemble des individus d'une même espèce trouvés dans une station donnée, de sorte qu'il y a presque certitude pour qu'ils soient apparentés. La population, composée d'individus ayant chacun leurs caractéristiques personnelles, évolue dans le temps; cette évolution en relation étroite avec la fécondité, l'âge et le sexe des individus qui composent la population constitue la dynamique de la population qui est caractérisée par différents taux: natalité, mortalité, et croissance (Husson1970).
2. [Désigne une partie de l'effectif global déterminée par le mode d'habitat, des aspects ethnographiques, ethnologiques, socio-professionnels ou géographiques] Ensemble des individus qui, dans un espace donné, forment une catégorie particulière. Population à haut risque. Le mouvement économique n'a pas à la campagne la même forme qu'à la ville (...) la population rurale diminue, tandis que la population urbaine s'accroît (Jaurès, Ét. soc., 1901, p.3).L'un des éléments statistiques les plus essentiels (...) est le rendement de l'ouvrier, c'est-à-dire le rapport du tonnage effectif de l'extraction à la population ouvrière (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, 1905, p.395).
Population active. Ensemble des personnes exerçant habituellement une activité professionnelle (en incluant celles qui se trouvent momentanément sans travail pour une cause indépendante de leur volonté). On considère comme population active: −Les salariés, fonctionnaires et assimilés −Les employeurs de main-d'oeuvre professionnelle et les travailleurs indépendants (Guide pratique du chef de famille, 1950, p.120).
SYNT. Population agricole, maritime, ouvrière, scolaire; population côtière, insulaire, montagnarde; population allogène, aborigène, autochtone, éparse, groupée, immigrée, indigène, nomade, sédentaire; population adolescente, adulte, jeune; population carcérale.
3. P. anal.
a) STAT. Ensemble limité d'individus, d'unités de même espèce, soumis à une étude statistique. De ses applications démographiques (...) la statistique a gardé l'habitude de nommer «population» tout ensemble d'objets quelconques soumis à son analyse et «individu» chacun de ces objets, chacun des éléments de l'ensemble (Muller1968ds Gilb. 1980).
b) PHYS. Population d'un niveau d'énergie. Ensemble des particules ayant la même énergie interne dans un ensemble important de particules identiques. (Ds Lar. encyclop. Suppl. 1968 et Rob. Suppl. 1970).
c) ASTRON. Population stellaire. ,,Ensemble d'étoiles ayant, d'un point de vue statistique, des propriétés intrinsèques et cinématiques communes`` (cilf 1980).
REM. 1.
Populationnisme, subst. masc.Doctrine des partisans de l'accroissement de la population considérée comme étant une source de richesse. Anton. malthusianisme.Populationnisme moral. La théorie mercantile prolonge tout naturellement le populationnisme politique et a pour aboutissement Colbert. C'est une position nationaliste, expansionniste, qui vise à accroître à la fois l'activité et le nombre des hommes (Hist. sc., 1957, p.1603).
2.
Populationniste, subst. et adj.Partisan du populationnisme; qui est inspiré du populationnisme, qui l'applique. Argument, concept, doctrine populationniste. Saavedra Faxerdo, résolument populationniste, dénonce les causes de la dépopulation: guerres, émigrations coloniales, fiscalité excessive (Hist. sc., 1957, p.1604).Des gouvernements pratiquèrent une politique «populationniste» consistant à aider financièrement les familles nombreuses, ou bien parce que certains peuples ont pris conscience du danger de la dénatalité (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1966, p.488).
Prononc. et Orth.: [pɔpylasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist.1. 1335 m. fr. «présence d'habitants, habitants» (A. N. JJ 69, fo101 rods Gdf. Compl.); 2. 1682 «peuplement» (A. Lemaistre, La Métropolitée, Amsterdam, Balthes Boekholt, p.142); 3. 1755 «ensemble des habitants (d'un pays, etc.)» (Mirabeau, L'Ami des hommes, t.1, p.18). Empr. au lat. populatio «population, gens, peuple, foule» en lat. tardif (Blaise) et «peuplement, colonisation» en lat. médiév. (Nierm.). Au sens 3, repris à l'angl. population de même orig. att. dep. 1612 pour désigner la quantité des habitants d'un pays, puis, plus gén., l'ensemble des habitants (v. NED où le sens de «peuplement» n'est att. que dep. 1776). Fréq. abs. littér.: 2794. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 4549, b) 4056; xxes.: a) 2205, b) 4501. Bbg. Dub. Pol. 1962, pp.380-381. _ Furukawa (N.). Le Nombre gramm. en fr. contemp. Tokyo, 1977, pp.127-128. _ Gohin 1903, p.267.

Wiktionnaire

Nom commun - français

population \pɔ.py.la.sjɔ̃\ féminin

  1. (Vieilli) Fait de peupler, peuplement.
    • Il semble même que la mémoire s'en soit conservée par la tradition, car les anciens étaient persuadés que les terres de la zone torride étaient inhabitées ; elles étaient en effet encore inhabitables longtemps après la population des terres du Nord […]. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Des époques de la Nature, in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 1291.)
  2. Ensemble d’habitants vivant dans un pays ou un lieu.
    • La population est un des principaux élémens, et même le principal, d’après lequel on peut mesurer l’importance des états. — (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • […] tout le monde dit que la France se dépeuple, qu’il naît de moins en moins d’enfants, et que l’Allemagne, dont la population augmente toujours, finira par avoir deux fois autant de soldats que nous. — (Émile-Ambroise Thirion, La Politique au village, Fischbacher, 1896, p. 321)
    • De 2.000 mètres, le Point-Interrogation piqua vers le sol: des centres de populations s’étalaient dans une campagne sombre: nous avions franchi l’Océan Atlantique et nous étions en Amérique. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Il est difficile de trouver population plus sympathique ; la race est belle, forte, honnête, travailleuse et hospitalière ; son courage est proverbial. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Or, nous devons tout essayer pour maintenir peuplés ces plateaux de sol ingrat et non chercher à éloigner la population, l’obligeant à vivre dans des usines malsaines. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. Ensemble d’individus formant une catégorie particulière dans un pays.
    • À cette époque, la surveillance que la police exerçait sur la vaste population polyglotte de Staten Island s’était beaucoup relâchée […] — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 236 de l’édition de 1921)
    • Là végétait une sordide population d’ouvriers, de petites gens, de prostituées, de voyous. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Notre précédente étude a montré quelle est la situation de la seconde ville de France, où une population allogène se superpose ou, pour mieux dire, se substitue à l’ancienne population indigène, en voie d’effacement. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • À la fin du XIXe siècle, c’est toute une population qui vit du hareng à Boulogne-sur-Mer : outre les équipages de la centaine de harenguiers, il y a les saleurs, les fileuses, les tonneliers qui concourent à cet âge d’or. — (Jacky Durand, La Nuit où le hareng sort, dans Libération (journal) du 29 novembre 2010, p. 30-31)
  4. (Biologie) Groupe d’organismes appartenant à la même espèce dans une région et à un moment déterminé.
    • Vaste de 9000 Ha de terrains domaniaux situés entre 900 et 2800 m d'altitude, la réserve du Mont-Vallier abrite une population d’isards, de densité moyenne supérieure à 18 têtes pour 100 ha.. — (M. Geraud & D. Nebel, Reprise d’isards par filets verticaux en réserve domaniale de chasse du Mont-Vallier (Ariège) : Bilan 1983-1989, dans Techniques de capture et de marquage des ongulés sauvages : Actes du Symposium, Meze (Hérault), 20-21 et 22 mars 1990, coordonné par Dominique Dubray, Office National de la Chasse & CNERA Faune de montagne de Montpellier, 1993, p. 307)
    • Une population est optimalement adaptée si, dans un contexte environnemental donné et constant, la fréquence la plus avantageuse du génotype le plus avantageux est stable et que la population se perpétue. — (Christian Sachse, Philosophie de la biologie : Enjeux et perspectives, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2011, p. 55)
  5. (Statistiques) Ensemble fini d’entités (appelées « individus ») ayant une ou plusieurs caractéristiques communes, sur lequel porte une étude statistique.
    • Une population de 2000 écrous, de 500 téléphones intelligents.
  6. (Mathématiques) Ensemble de données mathématiques.
    • Une population de points.
  7. Effectif d’une population au sens d’un ensemble d’habitants.
    • Le concept de population sans doubles comptes est utilisé pour calculer la population d’un ensemble de communes, chaque personne étant alors prise en compte une seule fois..
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POPULATION (po-pu-la-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Nom collectif qui désigne l'ensemble des individus habitant un territoire. La population a presque triplé depuis Charlemagne, Voltaire, Dict. phil. Population, 2. J'ai entendu parler beaucoup de population : si nous nous avisions de faire le double d'enfants de ce que nous en faisons, si notre patrie était peuplée du double, si nous avions quarante millions d'habitants au lieu de vingt, qu'arriverait-il ? Voltaire, L'h. aux 40 écus, entretien avec un géomètre. Les enfants ne se font pas à coups de plume ; et il faut des circonstances fort heureuses pour que la population augmente d'un vingtième en cent années, Voltaire, Lett. la Michodière, nov. 1757. La liberté, la sûreté, la modération des impôts, la proscription du luxe, sont les vrais principes et les vrais soutiens de la population, D'Alembert, Anal. Exp. des lois, Œuv. t. VI, p. 317, dans POUGENS. La population se mesure d'elle-même sur la fertilité, Bailly, Lett. sur l'Atlantide, p. 249. Avant deux siècles l'Amérique septentrionale doit avoir une population immense, à moins que des obstacles qu'il n'est pas aisé de prévoir n'en ralentissent les progrès naturels, Raynal, Hist. phil. XVIII, 33. La plus sûre marque de la population de l'espèce humaine est la dépopulation des autres espèces, Raynal, ib. XV, 9. La loi de population établit que les hommes entre vingt et cinquante ans sont à la totalité des individus mâles dans le rapport de 42 à 100, ou un peu plus que les deux cinquièmes, Letronne, Instit. Mém. inscr. et belles-lett. t. VI, p. 183. La population propre à un pays est égale au nombre des individus qui y naissent par an, multiplié par le nombre des années qu'ils vivent, Presse scientifique, 1861, t. I, p. 235.

    Population de chaque âge, nombre des individus vivants à chaque âge.

    Favoriser la population, venir en aide aux moyens qui augmentent la population.

  • 2Réunion d'hommes de même pays, de même condition. Soulever les populations. Des populations agricoles qui puisent l'instinct de l'ordre dans le sentiment jaloux de la propriété, Reybaud, Jér. Paturot, III, 2.
  • 3 Par extension, toute espèce animale ou même végétale habitant un pays. On peut croire que la population de la mer en animaux n'est pas plus ancienne que celle de la terre en végétaux, Buffon, Troisième époq. nat. Œuv. t. XII, p. 142. Cette population animale [les fossiles de Montmartre] porte un caractère très remarquable dans l'abondance et la variété de certains genres de pachydermes, qui manquent entièrement parmi les quadrupèdes de nos jours, Cuvier, Révol. p. 311.

REMARQUE

Population n'est dans le Dictionnaire de l'Académie qu'à partir de l'édition de 1835. Ce mot est venu en grand usage dans le courant du XVIIIe siècle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « population »

Lat. pōpulationem, de pŏpulus, peuple (voy. PEUPLE 1).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1335) Le latin populatio a le sens de « dépeuplement », il est fait sur populari (« dépeupler »), lui même de populus (« peuple ») suivant une dérivation qui est, en français, entre plume et plumer. Au Moyen-Âge, l’équivalent latin de peupler a pris le sens de « garnir en habitants, mettre du peuple », populatio a suivi. Il a tout d’abord le sens actif de « peuplement, action de peupler » ; au milieu du dix-huitième siècle, il prend le sens collectif de « ensemble des habitants (d'un pays, etc.) ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « population »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
population pɔpylasjɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « population » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « population »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « population »

  • Nous pensons souvent - et ça fait peur - que la population du globe va finir par éclater. Nous n'y pensons jamais au moment de faire l'amour.
    Arthur Hope
  • La télévision a une sorte de monopole de fait sur la formation des cerveaux d'une partie très importante de la population.
    Pierre Bourdieu — Sur la télévision
  • Quatre-vingt-dix millions de mal blanchis sans acte de naissance ni carte d'identité, plus de la moitié de la population brésilienne réduite aux dernières extrémités […] C'est ça, le Brésil, princesse. Pas ce que tu vois de ta fenêtre.
    Jean-Marie Blas de Roblès — Là où les tigres sont chez eux (Zulma, 2008)
  • Les Samis sont la dernière population aborigène d'Europe. La façon dont on les traite et dont on traite leur culture et leur histoire, en dit long sur notre capacité à appréhender notre histoire.
    Olivier Truc — Le dernier lapon
  • Peu de gens vont aux Caraïbes pour apprendre à connaître la population locale et sa culture. La curiosité ne dépasse pas toujours le désir de goûter le rhum des insulaires.
    Björn Larsson — La Sagesse de la mer
  • Les accidents de métro, chemins de fer, tramways, etc..., ont ceci de bon, comme les guerres, qu'ils éclaircissent le trop-plein misérable de la population.
    Alfred Jarry
  • Le prolétariat se recrute dans toutes les couches de la population.
    Karl Marx et Friedrich Engels — Manifeste du parti communiste
  • Le commandement "Croissez et multipliez" a été promulgué, avec l'accord des autorités, au temps où la population était composée seulement de deux personnes.
    William Inge
  • La population de tigres sauvages en Thaïlande remonte lentement, mais l'espèce reste toujours très menacée, ont relevé mercredi 29 juillet des associations de protection à l'occasion de la journée mondiale du grand félin.
    LA VDN — Thaïlande: les tigres sauvages restent menacés, mais leur population remonte
  • Grâce à l’éducation, une vaste population sait lire mais ne sait pas ce qui vaut la peine d’être lu.
    G. M. Trevelyan
Voir toutes les citations du mot « population » →

Traductions du mot « population »

Langue Traduction
Anglais population
Espagnol población
Italien popolazione
Allemand population
Chinois 人口
Arabe تعداد السكان
Portugais população
Russe численность населения
Japonais 人口
Basque populazio
Corse pupulazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « population »

Source : synonymes de population sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot population au Scrabble ?

Nombre de points du mot population au scrabble : 14 points

Population

Retour au sommaire ➦