La langue française

Masse

Définitions du mot « masse »

Trésor de la Langue Française informatisé

MASSE1, subst. fém.

I. − [Caractéristique physique des choses]
A. −
1. La masse d'une chose, d'un objet. L'ensemble physique que constitue dans l'espace cette chose, cet objet, caractérisé par son volume, sa rigidité, sa densité, etc. Le choc, très doux par ce calme, était tout à fait amorti; il avait été si faible même, que vraiment il semblait que cet autre navire n'eût pas de masse et qu'il fût une chose molle, presque sans poids (Loti,Pêch. Isl.,1886, p. 188).Un grand viaduc enjambe, pour le chemin de fer, la vallée (...). Sa réalité, sa masse, se dissolvent dans la brume (J.-R. Bloch,Dest. du S.,1931, p. 47):
1. La racine du marronnier s'enfonçait dans la terre, juste au-dessous de mon banc. Je ne me rappelais plus que c'était une racine (...). J'étais assis, un peu voûté, la tête basse, seul en face de cette masse noire et noueuse, entièrement brute et qui me faisait peur. Sartre,Nausée,1938, p. 162.
[Caractérisé par le poids, la force cinétique] Le drap se creusait depuis ses seins jusqu'à ses genoux, se relevant ensuite à la pointe des orteils; et il semblait à Charles que des masses infinies, qu'un poids énorme pesait sur elle (Flaub.,MmeBovary,t. 2, 1857, p. 186).Lentement, il recula d'environ trois cents mètres, pour prendre du champ. (...) il y jeta [sur l'obstacle] la Lison, de toute sa masse, de tout le poids du train qu'elle traînait (Zola,Bête hum.,1890, p. 151).
Chose, objet qui a perdu sa forme. À la longue, du fait de la multiplication et de l'accroissement des tuméfactions, le pied devient une masse énorme, informe (Quillet Méd.1965, p.310).
2. Corps d'un être vivant dont s'est retirée la vie, corps d'une personne ayant perdu conscience. Enfin il distingua une masse échouée en travers du lit, des bras qui battaient l'air. Le malade avait glissé jusqu'au bord du matelas; Adrienne et la garde cherchaient vainement à le relever (Martin du G.,Thib.,Mort père, 1929, p. 1271).Il ramena du haut du toit une petite masse inerte et molle, aux yeux sans regard et dont le coeur ne battait presque plus (Gide,Feuillets d'automne,1949, p. 1119).
Comme une masse. (S'écrouler, tomber, etc.) comme une masse. Lourdement, comme le ferait un objet lâché. «Mon fils!... Oh! je t'ai livré!...» Elle tomba comme une masse privée de vie (Balzac,Annette,t. 4, 1824, p. 15).Dormir comme une masse. En perdant toute conscience. Un homme harassé de fatigue et qui s'est endormi comme une masse sans avoir la force de se dévêtir (Cocteau,Maalesh,1949, p. 15).
Corps d'un être humain dont la silhouette, les formes ont disparu ou sont masquées:
2. L'Isabelle, la Sérafine et la Soubrette prirent place sur ce banc, et leur poids réuni à celui bien léger de la petite fille suffisait à peine pour contre-balancer la masse de la Duègne, assise à l'autre bout. Gautier,Fracasse,1863, p. 60.
B. −
1. L'ensemble continu, solide ou plus ou moins cohérent, que constituent les éléments matériels dont sont formés les corps naturels. Masse amorphe, dure, épaisse, granuleuse, molle, opaque, solide, visqueuse; masse en ébullition, en fusion. La cristallisation est une opération dans laquelle les parties intégrantes d'un corps séparées les unes des autres par l'interposition d'un fluide sont déterminées par la force d'attraction qu'elles exercent les unes sur les autres à se rejoindre pour former des masses solides (Lavoisier,Traité chim.,t. 2, 1789ds Pages choisies, Paris, Éd. Soc., 1974, p. 200).Le verre est une «solution solide», un «gel», une masse amorphe, l'antithèse des corps cristallisés; il ne manifeste naturellement aucun caractère anisotrope (Metta,Pierres préc.,1960, p. 108):
3. Tout corps brut ou inorganique n'a l'individualité que dans la molécule intégrante: les masses, soit solides, soit fluides, soit gazeuses, qu'une réunion de molécules intégrantes peut former, n'ont point de bornes (...). Au contraire, tout corps vivant possède l'individualité dans sa masse et son volume. Lamarck,Philos. zool.,t. 1, 1809, p. 378.
2. Masse + compl. en de ou adj. de relation désignant la substance.Masse de graisse, de pâte; masse argileuse, gélatineuse. [Des robes] décolletées en rond contenaient, comme des corbeilles précieuses, des masses de chair trop douce ou trop voluptueuse ou trop fière (Jouve,Scène capit.,1935, p. 47).Les projections liquides des volcans, les injections jusqu'à la surface des filons métalliques ont fait admettre, jusqu'à nos jours, que la terre était une masse de corps en fusion, solidifiée à la surface (Combaluzier,Introd. géol.,1961, p. 59):
4. ... la cellule apparaît, essentiellement, comme une petite masse de substance vivante ou protoplasme, pourvue d'une vésicule interne ou noyau. J. Rostandds Biol.,1965, préf., p. X (Encyclop. de la Pléiade).
Se prendre en masse. Coaguler, se solidifier. [L'exsudat] se prend en masse au bout de quelques heures, comme de la gelée (Calmette, Infection bacill. et tubercul.,1920, p. 178).
Taillé, pris dans la masse. Taillé, pris d'un seul tenant dans la matière, sans parties rapportées ou plaquées. C'est là qu'on voit bien si l'ornement est pris dans la masse, comme les saints de pierre, ou moulé abstraitement, comme les saints de plâtre (Alain,Propos,1921, p. 307).
3. Unité autonome que constitue une substance déterminée, sans pour autant former un corps défini. Les foyers ainsi développés ont le volume d'une noix ou d'une pomme (...). La masse isolée, irrégulièrement délimitée, se détache peu à peu du tissu voisin, des vaisseaux, des bronches et parfois de la plèvre viscérale. Elle forme une masse compacte, de couleur brun-foncé, qui est macérée dans le pus et progressivement détruite (Nocard, Leclainche,Mal. microb. animaux,1896, p. 241).
C. −
1. Tas, amoncellement fait d'une grande quantité d'éléments de petite taille et de même nature formant un tout indistinct. Dans la poche gauche de sa culotte, une masse de gros sols (Baudel.,Poèmes prose,1867, p. 135).
2. Ensemble constitué par accumulation d'une grande quantité d'une substance plus ou moins fluide. Masse(s) d'eau, de neige. Une masse énorme de nuages pèse sur toute l'île. On commence à distinguer sous ce rideau sombre la verdure et les cocotiers (Loti,Mariage,1882, p. 215).Quand la brise ne souffle pas, la chaleur et son odeur fauve s'accumulent en lourdes masses et restent immobiles (Bosco,Mas Théot.,1945, p. 178).
MÉTÉOR. Masse d'air. Partie importante de l'atmosphère possédant des caractéristiques physiques et une structure suffisamment homogènes, en particulier du point de vue thermique, pour pouvoir être identifiée et suivie pendant plusieurs jours (d'apr. Encyclop. univ. t. 10 1971, s.v. masse d'air).
3. Ensemble d'un seul tenant, ayant son unité. D'autres [seigneurs], au lieu de prendre en une seule masse la part qu'ils s'attribuoient, ont choisi pour leur lot, diverses portions éparses qui étoient à leur convenance (Robesp.,Discours,Restit. biens commun., t. 6, 1790, p. 221).Elles [les rivières] ne forment pas une vallée unique, mais elles relient un chapelet de vals successifs. Le tout donne l'impression d'une masse homogène qui a conservé en partie sa structure primitive (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p. 248).
4. Ensemble perçu visuellement. Un acteur vis-à-vis d'un public nombreux ne voit qu'une masse confuse, où ses yeux ne peuvent distinguer un seul individu (Mérimée,Mosaïque,1833, p.31):
5. Le ciel était d'un beau gris pâle et, à mes pieds, les toits de tuile formaient une grande masse indistincte d'un rose sombre. Green,Journal,1935, p. 15.
Ensemble perçu auditivement. Masse orchestrale, vocale. Elles [les vibrations] se fondent, elles se mêlent, elles s'effacent l'une dans l'autre, elles s'amalgament dans un magnifique concert. Ce n'est plus qu'une masse de vibrations sonores qui se dégage sans cesse des innombrables clochers (Hugo,N.-D. Paris,1832, p. 163).Cette voix (...) tranchait sur la masse du chant, comme celle d'une prima donna sur l'harmonie d'un finale (Balzac,Langeais,1834, p. 134).
5. ARCHIT. Structure d'ensemble d'une oeuvre architecturale comportant différents bâtiments ou différents volumes.
Plan de masse, plan-masse. V. plan.
6. BEAUX-ARTS, MUS., au plur. Les parties principales (d'un tableau, d'une oeuvre architecturale ou orchestrale) envisagées dans leurs rapports réciproques, abstraction faite des détails qui les composent elles-mêmes. Artiste plastique, procédant par masses et par détails crus, sans réflexion, sans finesse, sans philosophie (Barb. d'Aurev.,Memor. 1, 1836, p.84).La couleur n'exclut certainement pas le grand dessin, celui de Véronèse, par exemple, qui procède surtout par l'ensemble et les masses; mais bien le dessin du détail, le contour du petit morceau, où la touche mangera toujours la ligne (Baudel.,Salon,1846, p.109).
Au fig. Je me bornerai à présenter ici les principaux traits qui caractérisent chacune de ces époques; je ne donnerai que les masses, sans m'arrêter ni aux exceptions, ni aux détails (Condorcet,Esq. tabl. hist.,1794, av.-pr., p. 13):
6. ... nous dirons, d'un point de vue général, en ne prenant que les ensembles et les masses dans le chaos des juridictions communales, que l'île était à l'évêque, la rive droite au prévôt des marchands, la rive gauche au recteur. Hugo,N.-D. Paris,1832, p. 139.
7. INFORMAT. Mémoire de masse. ,,Mémoire de grande capacité servant au stockage de fichiers de grandes dimensions`` (Ging.-Lauret 1973).
8. Au fig., rare. Une masse plus ou moins considérable d'états psychiques (Bergson,Essai donn. imm.,1889, p. 20).Psychologiquement, abstraction faite de son expression par les mots, notre pensée n'est qu'une masse amorphe et indistincte (Saussure,Ling. gén.,1916, p. 155).J'avais une masse touffue de tendresse, prête, mon Dieu, à être donnée un peu à n'importe qui (Montherl.,J. filles,1936, p. 1029).
II. − [Grandeur physique caractérisant la matière]
A. − PHYS. et MÉCAN. CLASS. Rapport constant entre toute force appliquée à un corps et l'accélération qui lui est ainsi imprimée. La masse d'un corps:
7. ... si deux corps pesans se tiennent par un fil passant sur une poulie, comme les forces qui résultent de leur pesanteur, et qui sont proportionnelles aux masses, tirent le fil en sens contraire, il n'y a que la différence de ces forces qui puisse leur imprimer du mouvement; et comme les deux corps doivent se mouvoir conjointement et parcourir le même espace vertical dans le même temps, la masse totale à mouvoir est la somme des masses; ainsi, l'action de la gravité pour mouvoir ces corps, se trouve diminuée en raison de la différence des masses à leur somme; par conséquent, les espaces parcourus au bout d'un temps quelconque, seront à ceux d'un corps pesant qui tombe librement, dans la même raison. Lagrange,Fonctions analyt.,1797, p. 238.
Quantité de matière:
8. La masse [it. ds le texte] d'un corps est la quantité de matière dont il est composé. Dans les corps homogènes, la masse est proportionnelle au volume; mais les corps formés de différentes substances, comprennent, en général, sous le même volume, des quantités de matière plus ou moins grandes. Nous nous représentons les parties intimes de tous les corps de la nature, séparées les unes des autres par des espaces vides, que nous appelons pores de la substance... Poisson,Mécan.,t. 2, 1811, p. 2.
Masse volumique*.
Centre de masse (v. centre II A).
B. − PHYS. RELATIVISTE, PHYS. NUCL. [Formant couple avec la notion d'énergie] La relation quantitative entre l'énergie et la masse a été donnée par Einstein et par le professeur Langevin simultanément. Cette relation est très simple: l'énergie libérée par la dématérialisation d'une masse m est égale au produit de cette masse par le carré de la vitesse de la lumière: E = mc2(F. Joliot-Curie,La Désintégration atomique,13 nov. 1945ds Morceaux choisis, Paris, Éd. Soc., 1959, p. 27):
9. La masse, par laquelle se mesurait l'inertie, attribut primordial de la matière, était considérée comme un élément essentiellement invariable caractérisant une portion donnée de matière. Cette notion s'évanouit maintenant et se confond avec celle d'énergie: la masse d'une portion de matière varie avec l'énergie interne de celle-ci, augmente et diminue avec elle. Une portion de matière qui rayonne perd de son inertie en quantité proportionnelle à l'énergie rayonnée. C'est l'énergie qui est inerte; la matière ne résiste au changement de vitesse qu'en proportion de l'énergie qu'elle contient. P. Langevin,L'Évolution de l'espace et du temps,Conf. au Congrès de philos. de Bologne, 1911ds La Pensée et l'action, Paris, Éd. Soc., 1964, p. 81.
Spectrographe* de masse.
Masse critique. ,,Masse minimum de substances radioactives capable de déclencher une réaction en chaîne`` (Charles 1960).
C. − CHIM. Synon. de poids:
10. Les éléments ont cependant une propriété exactement mesurable, c'est leur poids atomique. Le poids de l'atome exprime la masse relative de l'atome ou, en d'autres termes, abstraction faite de la notion de l'atome, cette grandeur montre le rapport qui existe entre les masses constituantes des unités chimiques indépendantes, c'est-à-dire des éléments. Mendéléeff,Principes de chim.,1868-71ds Cah. pour l'analyse, 1968, no9, p. 196.
Masse atomique. Synon. de poids* atomique.
Masse moléculaire ou molaire. Synon. de poids* moléculaire.
D. − ÉLECTR., MAGNÉT.
Masse magnétique. Grandeur fictive caractéristique d'un pôle d'aimant et proportionnelle, par définition, à la force qu'exerce ce pôle sur un autre pôle (Laitier1969).
Masse électromagnétique. La masse électromagnétique, c'est-à-dire l'inertie due à la charge électrique d'un corps (F. Perrin,Dyn. relativ.,1932, p. 8).
ÉLECTR. Ensemble des pièces métalliques ou conductrices d'un appareil électrique, d'un véhicule, normalement isolé des organes sous tension. Le courant secondaire passe à travers la fêlure et saute, soit à la masse, soit à un autre fil de bougie (Chapelain,Techn. automob.,1956, p.349).
Mettre à la masse. Mettre en contact un élément sous tension avec cette masse. [En parlant d'un fil] Être à la masse. Être en contact avec la masse. Au premier coup d'œil, Victor vit l'endroit où l'un des fils, complètement découvert, était à la masse (Magnane,Bête à concours,1941, p. 296).Au fig., fam. Être à la masse. [En parlant d'une pers.] Être en dehors du coup, n'avoir pas un comportement normal.
III. − [Terme de quantification]
A. − Grande quantité de.
[Le compl. en de est un subst. au plur.] Cependant je croirais que l'éloignement fait mieux juger d'une aussi grande masse d'événements (Staël, Lettres jeun., 1790, p.416).Quant aux centaines de récits de la vie militaire, c'est par leur masse qu'ils valent, plutôt qu'individuellement. Ils forment un tas, un bataillon (Thibaudet, Réflex. litt., 1936, p.147).
[Le compl. est un subst. plur. désignant des pers.] La méditation précédente a démontré que nous possédons en France une masse flottante d'un million de femmes, désignées sous le nom de femmes honnêtes (Balzac, Physiol. mar., 1826, p.76).
[Le compl. est un subst. non nombrable] Il s'est formé une masse progressive d'instruction, une atmosphère croissante de lumières, qui, désormais, assurent solidement l'amélioration (Volney, Ruines, 1791, p.106).Songez à la masse fabuleuse de beauté que l'orgue et les vitraux répandent chaque jour dans le vide des vieilles cathédrales (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p.41).
Pop. ou fam. Des masses de. Beaucoup, énormément de. Synon. des tas* de.Eh bien! tu y joindras celles [lettres autographes] que tu m'as escroquées... tu m'en as pris des masses (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p.351).Oh! c'est une dame bien vive, bien gentille, bien comme il faut. Le bon Dieu n'en met pas des masses comme ça sur la terre. Après vous, il n'y a qu'elle (Zola, Page amour, 1878, p.989).
Pop. (Il n')y en a pas des masses. Il n'y en a guère.
B. −
1. Total de biens, de valeurs. Selon eux [les économistes], les manufacturiers et les négocians, ne pouvant rien ajouter à la masse commune des richesses, ne vivent qu'aux dépens de ceux qui seuls produisent, c'est-à-dire, des propriétaires et des cultivateurs des terres (Say, Écon. pol., 1832, p.65).
Masse monétaire. ,,Ensemble des moyens monétaires relevant de la monnaie métallique, de la monnaie papier et de la monnaie scripturale`` (Bouv.-Ibarr. 1975).
Masse salariale, des salaires. Total des salaires directs et des cotisations sociales payées par les employeurs d'une entreprise ou au niveau national (d'apr. Admin. 1972).
2. Vx, COMM. Quantité d'une marchandise (constituée d'un grand nombre d'éléments) évaluée au poids ou au volume. Une masse de perles, de plume. (Dict. xixeet xxes.).
C. −
1. Somme, quantité de valeurs constituées par des apports particuliers et servant à financer des besoins collectifs. Synon. cagnotte.L'intention de Sa Majesté est que le solde de ceux qui viendraient à mourir pendant la campagne, à compter du jour de leur décès, soit mise en masse pour être distribuée en gratification aux gens de l'équipage dont l'homme décédé faisait partie (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p.61):
11. Les mêmes réflexions peuvent s'appliquer à tous les autres établissemens, soit de charité, soit d'économie, qui, en réunissant un grand nombre de petits moyens, formeroient une masse inépuisable de secours, pour subvenir aux besoins des nécessiteux, et alléger le poids des misères de la vie. Crèvecoeur, Voyage, t. 3, 1801, p.236.
Mettre à la masse. Cotiser. Roger et Gabrielle avaient fini par faire ménage commun et bourse commune, c'est-à-dire que Roger (...) avait mis à la masse dix ou vingt fois plus que l'actrice (Mérimée,Mosaïque,1833, p.124).
2. Somme constituée de retenues faites sur le salaire d'un prisonnier et qui lui est remise à sa libération. J'ai de l'argent. Ma masse. Cent neuf francs quinze sous que j'ai gagnés au bagne par mon travail en dix-neuf ans (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p.96).
3. Somme constituée de la réunion des mises de plusieurs joueurs. Synon. pot.Mettre à la masse.
Mise. Je fais cinq masses. Il sort des numéros stupides (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p.105).
4. DR. ,,Ensemble de biens, de créances ou de dettes groupées pour arriver au calcul de certains droits`` (Cap. 1936). On procède devant cet officier, aux comptes que les copartageans peuvent se devoir, à la formation de la masse générale, à la composition des lots, et aux fournissemens à faire à chacun des copartageans (Code civil, 1804, art. 828, p.152).
D. − En masse, loc. adv.
1. Pop. En grande quantité. Production en masse. L'épouvante était en ville, car les brigands sur leur chemin répandaient le sang en masse (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p.227).Modère, la Gaillarde. (...) Prends ton pas de tous les jours. On a du temps en masse (Guèvremont, Survenant, 1945, p.110).Des armes de destruction en masse (Goldschmidt,Avent. atom.,1962, p.10).
2. Vieilli. En tant que totalité. Synon. en bloc.Ce qu'il avait d'abord senti en masse, il le sent ensuite en détail (Destutt de Tr., Idéol. 3, 1805, p.327).Je serai à Paris vers le 26 et je les trouverai [les épreuves] et les corrigerai en masse (Lamart., Corresp., 1835, p.171):
12. − Combien vous coûtent-elles [les armes], dit-il? − Je vous jure que je l'ignore, parce qu'étant achetées en bloc, et vous les livrant au triage, il faudra leur donner un prix, non pas en masse, mais à la pièce, et cela n'est pas facile à faire. Beaumarchais,Époques,1792, p.148.
Pour l'essentiel. Synon. en gros*, tout compte* fait, au total*.L'échec des Hollandais est certain, mais en masse la prise du camp de Famars est et doit être considérée comme un avantage réel pour les armées combinées (Staël, Lettres L. de Narbonne, 1793, p.108).Ceci est une réponse définitive, il n'y a plus à m'en reparler, j'ai tenu en masse ce que j'ai promis (Balzac, Corresp., 1832, p.60).
IV. − [Ensemble de pers.]
A. −
1. Concentration de soldats. Formation en masse.
Masse de manoeuvre. Troupes en réserve pour une manoeuvre, une opération. Au fig. Moyens disponibles pour un objectif. Des masses de manoeuvre formidables se sont constituées. La presse, le cinéma, la radiophonie, − que dis-je? le livre, la philosophie, la religion, sont les armes dont nos maîtres jouent pour circonvenir, assourdir, ahurir la pauvre monade électorale (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p.118).
Masse de réserve. Dès le 2 au soir, je donnai l'ordre d'exécuter cette variante. Cette décision avait, sans doute, pour effet d'engager de bonne heure l'emploi de la principale masse de réserve (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p.234).
2. Foule. Des gens disparaissaient dans cette masse grouillante qui montait toujours, comme un fleuve refoulé par une marée d'équinoxe, avec un long mugissement, sous une impulsion irrésistible (Flaub.,Éduc. sent., t. 2, 1869, p.111):
13. Nous étions là une masse immense et mouvante, faite de petits groupes fermés, dressés par l'expérience à se méfier les uns des autres, sans nul esprit de camaraderie, sans nul lien de solidarité, − un troupeau, un troupeau vraiment, où triomphait le sinistre «chacun pour soi». Ambrière, Gdes vac., 1946, p.53.
3. DR. Masse des créanciers. ,,Groupement des créanciers d'un débiteur en état de cessation de paiement, constitué par le jugement qui prononce le règlement judiciaire ou la liquidation des biens`` (Barr. 1974).
B. − La masse de + subst. désignant une collectivité.La totalité ou la grande majorité de. Et les factions nombreuses des méchants intéressés au mal? Que peuvent-elles, quand on a pour soi la masse du peuple, corps de la nation? (Marat, Pamphlets, Suppl. Offrande à la Patrie, 1789, p.51).Avant la Révolution, les manoeuvres qui forment la masse de la classe industrielle avaient des soutiens, puiqu'ils faisaient cause commune avec les banquiers, les négociants et les manufacturiers (Saint-Simon, Brouillon inéd., s.d. [ca1817] ds Textes choisis, Paris, Éd. Soc., 1951, p.142):
14. Les martyrs rendent témoignage au peuple. Seule la classe ouvrière dans sa masse [it. ds le texte] aura été fidèle à la France profanée. À l'heure où j'écris (novembre1941), tant d'autres Français sont mus par une passion élémentaire: la peur! Mauriac, Cah. noir, 1943, p.364.
C. − Emploi abs. Ensemble de personnes envisagé comme une totalité (p. oppos. à la fois à individu, personne, etc. et à corps social, société, communauté). Synon. peuple.
1. Au sing. Si, dans un temps, dans un lieu, des individus sont devenus meilleurs, pourquoi la masse ne s'améliorerait-elle pas? (Volney, Ruines, 1791, p.101).Pour améliorer le sort de la masse, il ne suffit pas de déplacer les privilèges, il faut les anéantir; il ne suffit pas de changer les abus, il faut les abolir (Saint-Simon, Opinions littér., philos. et industr., 1824ds Textes choisis, Paris, Éd. Soc., 1951, p.158).Je me méfie aussi d'un livre qui réussirait sur-le-champ et sans un an au moins d'intervalle, pour que l'élite puisse y convertir la masse idiote (Vigny, Journal poète, 1834, p.1006).Un individualisme supérieur doit souhaiter la standardisation de la masse (Gide, Journal, 1930, p.990):
15. Le parti libéral ou anti-monarchique veut absolument maintenir la loi d'élection qui nous perd et repousse la loi nouvelle avec des menaces, des tentatives d'insurrection populaire (...). Cependant la masse est tranquille et se refuse aux révolutions. Maine de Biran, Journal, 1820, p.274.
2. Au plur. La religion peut n'être pas indispensable à quelques individus, mais elle est indispensable aux masses (Chênedollé, Journal, 1815, p.80).Les masses sont, suivant les circonstances, meilleures ou plus mauvaises que les individus qui les composent (Staël, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p.272).L'espèce d'instinct qui anime les masses (Balzac, Annette, t. 4, 1824, p.184).Ni d'un côté ni de l'autre, personne ne sait ce que pensent vraiment les masses: la voix des dirigeants couvre celle des dirigés (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p.765).
Masses populaires. Les masses populaires qui ne semblent plus attachées à aucune institution et ne semblent être liées entre elles par aucun lien de société permanente (Maine de Biran, Journal, 1821, p.311).La France ne fut point délivrée de la conquête, sous Charles V, par l'énergie des masses populaires comme dans la dernière révolution (Chateaubr., Ét. ou Disc. hist., t. 4, 1831, p.179):
16. Une aristocratie, qui personnellement fait à peine le millième d'une société, doit aujourd'hui, comme jadis, y multiplier ses moyens d'action pour y opposer, dans les grandes crises, un poids égal à celui des masses populaires. Balzac, Langeais, 1834, p.221.
Masses ouvrières, travailleuses. Puisqu'il s'agit d'améliorer le sort des masses laborieuses, de procurer du travail à des milliers d'ouvriers (Duhamel, Nuit St-Jean, 1935, p.23).En 36, les masses ouvrières seraient allées avec enthousiasme au secours de l'Espagne rouge (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p.51).
D. −
1. En masse, loc. adv., vieilli. En foule. L'exactitude de la politesse (...) a introduit dans Vienne les plus ennuyeux usages possibles. Toute la bonne compagnie se transporte en masse d'un salon à l'autre trois ou quatre fois par semaine (Staël, Allemagne, t. 1, 1810, p.131).
(Se lever, marcher) en masse; levée en masse (expr. qui ont désigné sous la Révolution la mobilisation populaire). En tant que peuple, que masses populaires. Levons-nous tous et fondons en masse sur nos ennemis indistinctement. Ce mouvement révolutionnaire peut être effectué par un million d'hommes et la patrie est sauvée (Journal de la Montagne, 1eraoût 1793 ds A. Soboul, Les Sans-culottes parisiens en l'an II, La Roche-sur-Yon, impr. H. Pottier, 1958, p.112).Vous savez que Lyon est pris, que toute cette armée qui l'a pris marche sur Toulon, que les départements du Midi se sont levés en masse contre cette ville (Staël, Lettres L. de Narbonne, 1793, p.179).
2. De masse, loc. adj.
En grandes quantités, en série, pour un grand nombre d'individus, pour une grande population. Production de masse; diffusion, tourisme de masse; culture* de masse. Confronter consommation de masse et culture de masse (Dumazedier, Ripert, Loisir et cult., 1966, p.60).
Qui s'adresse aux masses, qui met en jeu les masses. Lutte de masse; propagande de masse. Nous sommes entrés dans l'ère des solutions de masse, des choix collectifs, des abandons aveugles aux tyrannies bienfaisantes (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p.303).
Organisation de masse. Ce qu'on appelle les organisations de masse, (...) les groupements de citoyens qui se fixent tel ou tel objectif limité (P. Laurent, Le P.C.F. comme il est, Paris, Éd. Soc., 1978, p.69).
Rare, au plur. Le S. R. L. n'était pas devenu un grand mouvement de masses (Beauvoir, Mandarins, 1954, p.231).
3. Rare, en appos. Qui a les caractéristiques de la masse, des masses. Homme-masse. Bon gré, mal gré, nous voilà pris, et les plus fiers, comme des molécules dans la masse, hommes-masse bien plus que nous ne pensons (Guéhenno, Journal «Révol.», 1937, p.82).Je suis l'ennemi de l'agglomération et de la masse. L'homme-masse, sur lequel tant d'intellectuels s'appuient, n'existe pas (Giono, Poids du ciel, 1938, p.142).
Prononc. et Orth.: [mas]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) Fin xiies. «matière, substance» (Sermons St Bernard, 63, 39 ds T.-L.); b) 1788 taillés dans la masse (Mém. Doc. Archéol. Touraine, XX, 186); c) 1824 comme une masse (tomber) (Balzac, loc. cit.); 2. a) 1275-80 «réunion de nombreux éléments distincts rassemblés en un tout indistinct» (J. de Meun, Roman de la Rose, éd. F. Lecoy, t. III, 16718); b) 1547 «ensemble d'un ouvrage d'architecture considéré sous le rapport des proportions» (J. Martin, Architecture, trad. de Vitruve, p.6 vo); c) 1680 masse du sang «quantité indéterminée de qqc.» (Rich.); d) 1690 masse de chair «homme gros ou sans esprit» (Fur.); 3. a) 1385 «quantité de certaines marchandises semblables dont le poids ou le nombre est déterminé par l'usage» (Arch. du Nord, B 5041, fo3 ro); b) 1615 dr. «ensemble de l'avoir dans une liquidation» (A. de Montchrétien, Traité de l'oeconomie politique, Annexe 387 ds Kuhn, p.193); c) 1842 «bourse commune dans un atelier d'artistes» (A. Bourgeois, Brisebarre, les Maçons ds Quem. DDL t. 3). B. 1. Ca 1050 grant masse de (ses humes) «grande quantité de gens, foule» (Alexis, éd. Chr. Storey, 214); 1854 (en avoir) des masses (H. Monnier, Les Bourgeois de Paris, 132-3 ds Quem. DDL t. 15); 2. 1789 la masse du peuple «la majorité» (Marat, loc. cit.); 1810 les masses «les couches populaires» (Staël, Allemagne, t. 1, p.230). C. 1351 adv. en masse «en quantité» (N.D. par personnages, éd. G. Paris et U. Robert, t. 2, 13, 99); 1781 «tous ensemble, en grand nombre» (Lemierre, Année littér., I, 151 ds Proschwitz Beaumarchais, p.144); 1793 se lever en masse (1eraoût Journal de la Montagne, loc. cit.). D. 1. 1721 phys. (Trév.); 2. 1901 électr. (H. Poincaré, Électr. et opt., p.115); 3. 1906 (bougie...) mise à la masse «conducteur commun auquel sont reliés les divers points d'un circuit affectés d'un même potentiel» (Soé-Dup.). Du lat. massa «pâte; masse; tas», empr. au gr. μ α ̃ ζ α «espèce de grosse crêpe d'orge mêlée d'huile et d'eau» puis «masse de pâte, de métal». Bbg. Dub. Pol. 1962, pp.339-341. _ Gohin 1903, p.355. _ Quem. DDL t. 2, 3, 21. _ Rabotin (M.). Le Vocab. pol. et socio-ethnique à Montréal de 1829 à 1842. Paris, 1975, p.47, 53, 56, 63. _ Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p.266.

MASSE2, subst. fém.

A. − Gros maillet de bois ou de métal utilisé pour travailler en force, servant à enfoncer des coins ou des piquets, à briser ou dégrossir une matière très dure. Le craquement des bois, calés à coups de masse (Zola, Germinal, 1885, p.1179).
B. − Masse d'arme ou, absol., masse. Arme individuelle formée d'un manche long comme le bras et d'une partie renflée, généralement une boule de fer hérissée de pointes de fer, utilisée antérieurement aux armes à feu. Il y avait des cavaliers arabes de Delacroix (...) dont les chevaux se mordaient avec rage, tandis que les hommes se déchiraient avec des masses de fer (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p.602).
Bâton à tête d'or, d'argent, etc. et ouvragée, porté par des huissiers précédant, dans certains cérémonials, de hauts personnages (roi, chanceliers sous l'Ancien Régime, recteurs et doyens d'universités, encore de nos jours). V. massier1e.. de Morand.
C. − Au fig., fam. Coup de masse
1. Ce qui produit un choc émotif. (Dict. xxes.). Synon. usuel coup de massue*.
2. Addition, facturation élevée. Synon. usuel coup de fusil*.La victime s'apporta [chez le garagiste-réparateur] le bec enfariné pour recevoir le coup de masse (Simonin, J. Bazin, Voilà taxi!, 1935, p.40).
Prononc. et Orth.: [mas]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1135 «arme formée d'un manche armé d'une masse métallique à pointes» mace de fer (Couronnement Louis, éd. E. Langlois, 650); 1498 masse d'armes (Invent. du duc de Savoie, no667 ds Gay); 2. 1306 serjant a mace «huissier qui porte un bâton à tête d'or ou d'argent dans une cérémonie» (Joinville, St Louis, éd. N. L. Corbett, §234); 3. 1508 «gros maillet de bois, de métal» maces de fer (Comptes Château de Gaillon, éd. A. Deville, p.27); 4. 1935 coup de masse «addition trop élevée» (Simonin, J. Bazin, loc. cit.). D'un lat. pop. *mattea (cf. ital. mazza, esp. maza), prob. tiré du lat. mateola «bâton, manche de houe?» mais cf. aussi les lat. mattiobarbulus «sorte de javelot», mattiarius «soldat armé de ce trait» qui supposent aussi une base *mattia (qu' Ern.-Meillet rapprochent de mataris, matara «javeline gauloise» mot d'orig. celtique).
STAT.Masse1 et 2. Fréq. abs. littér.: 6390. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 9652, b) 8787; xxes.: a) 7746, b) 9572.

Wiktionnaire

Nom commun 1

masse \mas\ féminin

  1. Amas de plusieurs parties qui font corps ensemble.
    • Les grands floes épais mis en liberté sont usés par la friction, rongés par les mouvements de la mer et par le dégel, ils constituent fréquemment des masses aux formes bizarres et élégantes d’une glace bleue-verdâtre très dure. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • A 11 heures, nous devons descendre au ras de la mer ; une masse nuageuse nous barre la route ; elle est beaucoup trop élevée pour être survolée. — (Jean Mermoz, Mes Vols, Flammarion, 1937, page 85)
    • La masse informe et confuse du chaos.
    • Ce bâtiment n’est qu’une grosse masse de pierres.
  2. Quantité de matière.
    • Lourdement, balayant de ses larges plis le plateau, la masse du velum rouge dégringola du cintre avant de remonter, pour retomber et se relever de nouveau. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Au delà de 107 Hz, la masse des électrons est elle-même trop importante pour que ceux-ci puissent suivre l’excitation, et le matériau a alors un comportement diélectrique semblable à celui du vide. — (Jean-Marie Haussonne, Céramiques pour l’électronique et l’électrotechnique, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2002, page 31)
    • Une masse de métal au sortir de la fournaise.
  3. (Physique) Quantité de matière d’un corps.
    • En mécanique newtonienne, il existe deux notions de masse: la masse pesante et la masse inerte. — (différentes masses)
  4. Quantité considérable.
    • Au sud-ouest, au sud et au sud-est, les premiers étages des contreforts disparaissaient sous des masses de verdure. — (Jules Verne, L’Île mystérieuse, 1874)
  5. (Par extension) Corps informe ou volumineux.
    • Et tout d’un coup, comme une masse, je m’abattis sur le colporteur que je bâillonnai et ligotai en un clin d’œil… — (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • L’ours en naissant paraît n’être qu’une masse.
    • C’est une masse de chair, se dit d’une personne qui a le corps et l’esprit lourds, ou seulement dont le corps est très gros, très pesant.
  6. Totalité d’une chose dont les parties sont de même nature.
    • La masse des véhicules s’avançait dans un grondement sur les deux routes Minsk-Vilna et Minsk-Slonin, puis s’arrêtait, bloquée parfois pendant trois heures. — (Georges Blond, L’Agonie de l’Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, page 238)
    • La masse des connaissances humaines.
  7. Groupe de personnes.
    • Naguère, la masse populaire, résignée à sa vie primitive, obscure, souvent sordide, n’avait point conscience d’être malheureuse. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  8. (En particulier) (Au pluriel) Les foules populaires
    • Leur but principal, c’était d’unir avant tout les masses ouvrières du monde civilisé dans une action commune. — (Michel Bakounine, Politique de l’Internationale)
    • On peut indéfiniment parler de révoltes sans provoquer jamais aucun mouvement révolutionnaire, tant qu’il n’y a pas de mythes acceptés par les masses ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, page 38)
    • Comment ces hommes d’intelligence étaient-ils à ce point déroutés par le mouvement démocratique, à ce point affolés par la sécularisation de l’État que le chefs républicains, en accord avec les masses, poursuivaient? — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Toutefois, les perceptions populaires de la version, plus mythique, de l’histoire islamique, sont solidement ancrées dans les masses. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, page 109)
  9. Ensemble d’un ouvrage d’architecture considéré sous le rapport des proportions.
    • Cet ensemble de bâtiments forme une masse imposante.
  10. (Peinture) Réunion de plusieurs parties considérées comme ne faisant qu’un tout.
    • Les lumières de ce tableau sont disposées par grandes masses.
    • Les masses d’ombre soutiennent bien cette composition.
  11. Lits de pierre d’une carrière.
    • Cette pierre a été prise dans la masse.
  12. (Finance)
    1. Fonds d’argent d’une succession, d’une société ou ce qu’on met au jeu.
      • Toute la masse est de cent mille francs.
      • On a tiré tant de la masse.
      • Il faut qu’il rapporte cela à la masse.
      • La seconde masse était de cent francs.
    2. Argent mis en commun dans les ateliers d’art, de beaux-arts, pour l’achat de fournitures.
      • Gérés par un élève désigné par le conseil des élèves, également appelé masse, les ouvrages et abonnements étaient acquis, reliés et et restaurés avec l'argent versé par chaque élève à la masse. — (Jean-Michel Leniaux et Béatrice Bouvier, Le Livre d'architecture, XVe—XXe siècle, École des chartes, 2002, page 210)
    3. (Militaire) Somme formée par les retenues faites sur la paye de chaque soldat, ou allouée, par abonnement, pour une dépense spéciale.
      • Masse d’habillement.
      • Masse de chaussure.
    4. Pécule que se constitue un prisonnier et qui lui est remis à sa libération.
      • Je me suis bien conduit et j’ai obtenu cette faveur sous le prétexte que je voulais grossir ma masse. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, La Guêpe rouge, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 647)
  13. (Électricité) Partie d’une installation électrique reliée à la structure non-électrique.
    • Une fois l’équipotentialité des structures de masse assurée, il faut limiter les surtensions entre les câbles externes et la masse. Un écrêteur primaire peut être installé à l'entrée du bâtiment pour dériver les courants externes à la terre et réduire leur circulation dans les masses. — (Alain Charoy, Guide pratique de la CEM : Les sources de perturbations - Les techniques de protection, Dunod, 3e éd. : 2017, page 529)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MASSE. n. f.
Amas de plusieurs parties qui font corps ensemble. La masse informe et confuse du chaos. Ce bâtiment n'est qu'une grosse masse de pierres. Il se dit aussi d'Un seul corps compact. Une masse de plomb. Une masse de métal au sortir de la fournaise. Il signifie aussi, par extension, un Corps informe. L'ours en naissant paraît n'être qu'une masse. Fam., C'est une masse de chair, se dit d'une Personne qui a le corps et l'esprit lourds, ou seulement dont le corps est très gros, très pesant.

MASSE, en termes de Physique, désigne la Quantité de matière d'un corps. En Mécanique classique, la masse d'un point matériel est un coefficient attaché à ce point, tel que, dans un champ constant, la force agissant sur le point est égale au produit de la masse par l'accélération du mouvement produit. La masse d'un point matériel est invariable.

MASSE signifie aussi la Totalité d'une chose dont les parties sont de même nature. Ainsi on dit : La masse de l'air. La masse du sang. Fig., La masse des connaissances humaines.

MASSE se dit encore d'un Groupe d'hommes. La masse des mécontents. Les masses, Les foules populaires. Cet orateur s'adresse aux masses; il excelle à remuer les masses. La masse des créanciers, Tous les créanciers d'un failli.

MASSE se dit, en outre, de l'Ensemble d'un ouvrage d'architecture considéré sous le rapport des proportions. Cet ensemble de bâtiments forme une masse imposante. En termes de Peinture, il signifie la Réunion de plusieurs parties considérées comme ne faisant qu'un tout. Les lumières de ce tableau sont disposées par grandes masses. Les masses d'ombre soutiennent bien cette composition. Ces figures font masse. En peignant des arbres, on doit moins s'attacher aux détails qu'aux masses. Fig., Il faut moins considérer les détails que les masses. Il se dit particulièrement des Lits de pierre d'une carrière. Cette pierre a été prise dans la masse. En termes de Commerce, il désigne une Certaine quantité de marchandises semblables, dont le nombre ou le poids est fixé par l'usage. Une masse de plumes. Des soies, des perles, des pelleteries en masse.

MASSE désigne encore le Fonds d'argent d'une succession, d'une société ou encore Ce qu'on met au jeu. Toute la masse est de cent mille francs. On a tiré tant de la masse. Il faut qu'il rapporte cela à la masse. La seconde masse était de cent francs. Il signifie aussi Bourse commune. La masse d'un atelier de peinture. Voyez MASSIER. Il désigne, en termes d'Administration militaire, une Somme formée par les retenues faites sur la paye de chaque soldat, ou allouée, par abonnement, pour une dépense spéciale. Masse d'habillement. Masse de chaussure.

EN MASSE, loc. adv. Tous ensemble, en totalité. Aller, se porter, se lever en masse. Devant l'imminence du péril, on a décrété la levée en masse.

Littré (1872-1877)

MASSE (ma-s' ; plusieurs prononcent mâ-s' ; ce qui est fautif, et confond ce mot avec le suivant) s. f.
  • 1Amas de parties qui font un corps ensemble. Et remettre ce tout en sa masse première, Tristan, Mariane, V, 3. [Les hommes] étant tous pétris d'une même masse, et ne pouvant pas y avoir grande différence entre de la boue et de la boue, Bossuet, Sermons, Septuag. 2. Il faut que trois de nous… du lutrin rompu réunissant la masse, Aillent d'un zèle adroit le remettre en sa place, Boileau, Lutr. I. Les éléments, le feu, l'air et la terre et l'eau, Enfoncés, entassés, ne faisaient qu'un monceau, Une confusion, une masse sans forme, Un désordre, un chaos, une cohue énorme, Racine, Plaid. III, 3. Les masses nous frappent dans la nature et dans l'art ; nous sommes frappés de la masse énorme des Alpes et des Pyrénées, Diderot, Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 234, dans POUGENS. Recélant dans son sein l'appareil des batailles, La masse énorme [le cheval de Troie] avance et franchit les murailles, Delille, Énéide, II.

    Terme de botanique. Masses polliniques, réunion d'une grande quantité de petits corpuscules polyédriques ou arrondis, adhérant ensemble par leur extrémité, serrés en dedans, libres par leur partie extérieure.

  • 2Il se dit aussi d'un seul corps compacte. Une masse de plomb. Où trouver d'assez grosses masses de pierres pour remplir ces abîmes ? Vaugelas, Q. C. livre IV, dans RICHELET.

    Terme de serrurerie. Enlever une ferrure dans la masse, la découper à froid dans un morceau de fer.

    Faire de la menuiserie en masse, se dit de tout ouvrage qui n'est point fait d'assemblage et dont les pans et les panneaux sont tirés d'un seul morceau.

    Contrepoids de métal d'un peson.

  • 3Un corps informe. L'ours, en naissant, paraît n'être qu'une masse.

    Familièrement. C'est une masse de chair, se dit d'une personne qui a le corps et l'esprit lourds, ou seulement dont le corps est très gros, très pesant. Rien ne le rebuta, ni sa vue éraillée [d'une femme], Ni sa masse de chair bizarrement taillée, Boileau, Sat. X.

  • 4 Terme de physique. Somme des points matériels que chaque corps renferme, par opposition à volume qui exprime l'espace occupé. La gravitation s'exerce en raison directe des masses et en raison inverse du carré des distances. C'est suivant les rapports de la masse et de la vitesse que tous les mouvements sont reçus, Montesquieu, Esp. I, 1. Au lieu que Mersenne, Descartes, Newton, Mariotte, Varignon ont toujours, après Archimède, mesuré le mouvement d'un corps en multipliant sa masse par sa vitesse, les Leibnitz, les Bernouilli, les's Gravesande, les Wolf, etc. ont multiplié la masse par le carré de la vitesse, Voltaire, Phil. Newt. I, 10.
  • 5La totalité d'une chose dont les parties sont de même nature. La masse de l'air. La masse du sang. Si l'on compare la masse de l'or et de l'argent qui est dans le monde avec la somme des marchandises qui y sont, il est certain que chaque denrée ou marchandise en particulier pourra être comparée à une certaine portion de la masse entière de l'or et de l'argent, Montesquieu, Esp. XXII, 7. La somme de coups dont je vous ai vue charger mon voisin m'apprend trop combien il est dangereux de se faire connaître ; hélas ! vous avez déchiré toute la masse de ses chairs, Gilbert, Le carnaval des auteurs. Soudain [au moindre ébranlement] ces rocs émus tressaillent et s'écroulent ; En masse de frimas, ils glissent, tombent, roulent, Et couvrent l'insensé qui, dans ces lieux déserts, Croit sonder la nature et braver les hivers, Masson, Helv. III.

    Des masses, de grandes quantités. Comment peut-on se figurer qu'il soit possible que ces eaux [du déluge] aient amené des masses et des bancs de coquilles de cent lieues de longueur ? Buffon, Hist. nat. Preuv. théor. terr. Œuvres t. I, p. 292.

    Fig. La masse des connaissances humaines.

  • 6Réunion d'hommes considérés comme faisant un corps. Tous ces mutins ne sont que de simples soldats ; Aucun des chefs ne trempe en leurs vains attentats ; Ainsi ne craignez rien d'une masse d'armée Où déjà la discorde est peut-être allumée, Corneille, Othon, V, 2. Ayant vu que la dilation du baptême laissait un grand nombre d'enfants dans la malédiction d'Adam, elle [l'Église] a voulu les délivrer de cette masse de perdition en précipitant le secours qu'elle leur donne, Pascal, Compar. des chrét. Les prétendus disciples de saint Augustin veulent que Dieu ne tire de la masse de perdition condamnée pour le péché originel, que les seuls prédestinés, Fénelon, t. III, p. 359. À leur approche, les Perses jettent leurs arcs, serrent leurs rangs, se couvrent de leurs boucliers, et forment une masse dont la pesanteur et l'impulsion arrêtent et repoussent la fureur de l'ennemi, Barthélemy, Anach. Introd. part. 2, sect. 2. Et de ses escadrons la formidable masse S'ébranle l'arme haute, et vole sur sa trace, Masson, Helv. VII. Ces masses inertes [les Russes à la Moskowa] se laissèrent écraser pendant deux heures, sans autre mouvement que celui de leur chute, Ségur, Hist. de Nap. VII, 10. Enfin, avant minuit, toutes ces masses qui s'étaient presque mêlées se débrouillèrent ; cet amas de troupes s'écoula vers Ostrowno ; au tumulte le plus effroyable succéda le plus profond silence, Ségur, ib. IV, 7.

    La masse des créanciers, tous les créanciers d'un failli. Sont nuls et sans effet, relativement à la masse, …tous actes translatifs de propriétés mobilières ou immobilières [faits par le failli]…, Code de commerce, art. 446.

    Terme militaire. Se dit d'une colonne très serrée. Les masses se portèrent sur tel point.

    Fig. Le public, le commun des hommes. Cela est bon pour la masse.

    On l'emploie au pluriel dans un sens analogue. S'adresser aux masses. Émouvoir les masses.

  • 7L'ensemble d'un ouvrage d'architecture considéré par rapport aux proportions. L'âme reste incertaine entre ce qu'elle voit et ce qu'elle sait, et elle reste surprise de voir une masse [St-Pierre de Rome] en même temps si énorme et si légère, Montesquieu, Goût, Progression. Il y a quelque chose de plus fier et de plus imposant dans la masse des Invalides [que dans l'hôpital de Greenwich], Chateaubriand, Génie, III, I, 6.

    Terme de sculpture. Se dit des grandes parties d'un bas-relief, de l'ensemble d'un bas-relief, de l'ensemble d'un groupe.

    En termes de peinture, on appelle masse les parties considérables d'un tableau, qui contiennent de grandes lumières ou de grandes ombres. En peignant des arbres, on doit moins s'attacher aux détails qu'aux masses. C'est ainsi que la peinture divise en grandes masses ses clairs et ses obscurs, Montesquieu, Goût, variété.

    Il se dit aussi figurément et en dehors du langage des beaux-arts. Il faut moins considérer les détails que les masses.

    S. f. pl. Terme de musique. Se dit de plusieurs parties marchant ensemble, soit dans un chœur, soit dans l'orchestre. Cet instrument fait bien dans les masses. Un solo de hautbois se dessine avec grâce sur les masses de l'orchestre.

  • 8Lits de pierre d'une carrière.
  • 9Quantité de marchandises semblables, dont le nombre ou le poids est fixé par l'usage. Une masse de plumes, la quantité de cinquante plumes. On en employait beaucoup autrefois pour faire des aigrettes nommées masses de héron, dont les gens d'épée ornaient un des côtés de leur bonnet, Dict. des arts et mét. Plumassier. Des soies, des plumes, des pelleteries en masse.
  • 10Fonds d'argent d'une succession, d'une société. Toute la masse est de cent mille écus. La masse des biens, Patru, Plaid. 4, dans RICHELET. Il avait une terre de la maison de Bellièvre qu'on lui avait fort bien donnée ; il l'a remise dans la masse des biens des créanciers, disant qu'il ne saurait aimer ce présent, quand il songe qu'il fait tort à des créanciers, qui ont donné leur argent de bonne foi, Sévigné, 225.

    Masse active, ensemble de l'avoir d'un négociant. Masse passive, ensemble des dettes.

    On dit en style de pratique faire masse de, pour faire un total qu'on partage ensuite. Faire masse des dépens pour les défendeurs ; faire masse des frais pour les partager entre les héritiers, etc.

  • 11 Terme d'administration militaire. Somme formée par les retenues faites sur la paye de chaque soldat, ou allouée par abonnement pour une dépense spéciale. Masse d'habillement. Masse de ferrage.
  • 12 Terme de métallurgie. Grande masse, partie de la cuve d'un haut fourneau comprise entre le ventre et la partie supérieure du gueulard.
  • 13 Terme de marine. Masse de mire, partie saillante de métal qu'on voit à la plupart des bouches à feu.
  • 14Masse d'un pont, se disait des piliers d'un pont.
  • 15Cône tronqué dans lequel on fait cristalliser l'alun.
  • 16En masse, loc. adv. Tous ensemble, en totalité. Aller, se porter, se lever en masse. On a fait une levée en masse des citoyens.

    En masse, en bloc, dans l'ensemble. À voir les choses en masse et sans considérer les détails, on doit être satisfait. La nature… lui [à l'homme] communiquant en bloc et en masse toutes les vertus et propriétés qu'elle avait particulièrement distribuées à toutes les espèces de ses créatures, Naudé, Rosecroix, III, 4.

SYNONYME

MASSE, POIDS. Tout le monde sait ce que c'est que le poids : c'est la résistance que nous éprouvons quand nous soulevons un corps. La masse est l'ensemble des molécules matérielles, et, comme nous ne pouvons les apprécier que par le poids, le poids et la masse sont la plupart du temps synonymes. En ce sens un kilogramme de marbre et un kilogramme de plomb ont le même poids ou la même masse. Mais, si on les plonge tous deux dans l'eau, le plomb perdra un cinquième de son poids, tandis que le marbre en perdra environ un tiers ; les masses n'auront pas changé, mais les poids seront fort différents.

HISTORIQUE

XIe s. De son avoir [il] ne velt doner grant masse, Ch. de Rol. XI.

XIIe s. De ce dist sainz Paules : un pou de levains mainet tote la masse, Job, p. 442. Et la reïne encor l'en prie, Et tuit li chevalier à masse, la Charr. 144. Trop par avez encor poi [peu] dit ; Assez sui-je grant masse pire Que ne vos oï encor dire, Grégoire le grand, p. 90.

XIIIe s. Et le fit [il fit le monde] au commencement D'une mace tant solement Qui toute ert [était] en confusion, la Rose, 16950. Renart i vint, outre s'en passe, Chaoir se laisse à une masse, Por ce que la gent ne le voient, Ren. 1320. Il avoit fait fondre grant partie de son or en pez de terre, et fist brisier les poz ; et les masses d'or estolent demourées à descouvert en mi un sien chastel, Joinville, 218.

XIVe s. Embrion est une masse qui est ou ventre de la mere, et de laquelle masse sera formé l'enfant ou la beste, Oresme, Eth. 30.

XVe s. Et vecy une grosse masse de fevre [enclume], sur quoy il avoit feru, Perceforest, t. III, f° 46.

XVIe s. Il sembloit que ce fust une seule masse de toute la multitude, et un seul corps cloué ensemble, Amyot, Pyrrhus, 76. …Pour attendre une grande part des Suisses qui venoient à la file, et là en faire une masse pour les mener la part qu'il luy seroit mandé, Du Bellay, M. 471. Ils portent dans leurs coffres une masse de pilules, Montaigne, I, 281.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. MASSE.
7Ajoutez : Être bien dans la masse, peindre dans la masse, s'attacher aux masses, à l'ensemble du tableau. Le paysage a de la grandeur, et tout est bien dans la masse, suivant un terme d'atelier, Bürger, Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 141. M. de Knyf est plus sobre : comme les maîtres paysagistes de l'école française, il peint dans la masse, et il donne l'impression de l'ensemble, Bürger, ib. p. 510.
17Nom donné, dans la manufacture des tabacs, à des meules de tabac qui a passé par le hachoir ; ces meules contiennent chacune en moyenne 40 ou 50 mille kilogrammes, et sont construites pour que la fermentation s'y établisse.
18 Terme de lapidaire. Bloc de verre de toute couleur, plus ou moins pesant et volumineux, composé spécialement par des moyens chimiques pour la fabrication, la production de la pierre fausse, Chriten, Art du lapidaire, p. 417.
19Dans les contributions directes, plans par masses, plans contigus, où les cultures et autres natures de sol, sont données en bloc, sans distinction des parcelles.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MASSE, rypha, (Botan.) genre de plante à fleur sans pétales, composée de plusieurs étamines, disposée en épi. Ces étamines sont stériles ; les embryons se trouvent à la partie inférieure de l’épi & deviennent des semences dans la suite. Tournefort, inst. rei herb. Voyez Plante.

Masse, s. f. (Phys.) en Méchanique, est la quantité de matiere d’un corps. Voyez Corps & Matiere. La masse se distingue par-là du volume qui est l’étendue du corps en longueur, largeur & profondeur. Voyez Densité & Volume.

On doit juger de la masse des corps par leur poids ; car M. Newton a trouvé par des expériences fort exactes, que le poids des corps étoit proportionnel à la quantité de matiere qu’ils contiennent.

Ce grand géometre ayant suspendu à des fils ou verges d’égale longueur, des poids égaux de différentes matieres, comme d’or, de plomb, renfermés dans des boîtes égales, & de même matiere, a trouvé que tous ces poids faisoient leurs oscillations dans le même tems. Or la résistance étoit égale pour tous, puisque cette résistance n’agissoit que sur des boîtes égales qui les renfermoient. Donc la cause motrice de ces poids y produisoit la même vîtesse ; donc cette cause étoit proportionnelle à la masse de chaque poids ; donc la pesanteur qui étoit la cause motrice, étoit dans chaque poids oscillant proportionnelle à la masse.

Ainsi les masses de deux corps également pesans sont égales. Il n’en est pas de même de la densité qu’il ne faut pas confondre avec la masse ; car un corps a d’autant moins de densité qu’il a moins de masse sous un même volume ; ensorte que si deux corps sont également pesans, leurs densités sont en raison réciproque de leurs volumes, c’est-à-dire, que si l’un a deux fois plus de volume que l’autre, il est deux fois moins dense. Voyez l’article Densité, ou vous trouverez une formule pour comparer les masses, les volumes, & les densités des différens corps.

Il s’en faut de beaucoup que la masse ou la quantité de matiere des corps n’occupe tout le volume de ces mêmes corps. L’or, par exemple, qui est le plus pesant de tous les corps, étant réduit en feuilles minces, donne passage à la lumiere & à différens fluides, ce qui prouve qu’il y a beaucoup de pores & d’interstices entre ses parties. Or l’eau est 19 fois moins pesante que l’or ; ainsi en supposant même qu’un pié-cube d’or n’eût point du-tout de pores, il faut convenir qu’un pié-cube d’eau contient 18 fois au-moins plus de pores & de vuide que de matiere propre. (O)

Masse, (Hydraul.) On dit une masse de terre, de sable, de glaise, de terre franche, quand on y pratique quelque piece d’eau, ce qui épargne de faire des corrois. (K)

Masse, (Pharmacie.) c’est ainsi qu’on appelle la quantité totale & informe d’un remede composé, destiné à être divisé en plusieurs doses & à être appliqué ou donné sous une forme particuliere.

C’est ainsi qu’on dit une masse de pilules, une masse d’emplâtres, de la matiere toute préparée de ces remedes, à laquelle il ne manque pour la premiere, que d’être formée en pilules ; & pour la seconde, que d’être étendue sur des morceaux de linge d’une certaine figure, ou bien formée en magdaleons. (b)

Masse, (Marine.) piece de bois, longue d’environ 42 piés, qui sert à tourner le gouvernail d’un bateau foncet.

Masse, (Com.) amas, assemblage de plusieurs choses, soit qu’elles soient de différente nature, soit qu’elles soient de même espece. Ce terme a différentes acceptions dans le commerce, dont nous allons donner les plus générales.

Masse se dit d’une certaine quantité de marchandises semblables, que l’usage a fixées à un certain poids ou à un certain nombre, pour en faciliter le débit. Ainsi l’on dit des soies en masse, des plumes d’autruche en masses, des pelleteries en masses. Voyez Soie, Plumes, Pelleteries

Masse se dit aussi dans la jurisprudence du commerce, d’un capital que l’on fait de tous les effets mobiliers d’un marchand ou de plusieurs marchands associés qui ont mal fait leurs affaires, pour être partagés à leurs créanciers, au sol la livre.

Masse se dit aussi en fait de gabelles, d’une quantité de sel provenant d’une même voiture, qu’on met en un seul tas dans les greniers à sel ou les dépôts, pour y être vendue & distribuée au public. On fait aussi des masses de sels confisqués. Dictionn. de commerce.

Masse, ou Chaise, (Monnoy.) monnoie d’or. Philippe-le-Bel fit faire des chaises ou cadieres, comme on parloit alors, qu’on appelloit aussi royaus durs. Cette monnoie n’étoit qu’à 22 karats, & pésoit 5 deniers 12 grains trébuchans. Elle fut appellée masse, à cause que le roi y tenoit une masse de la main droite. On la nomma chaise, parce que le roi y étoit assis dans une chaise. Enfin on donna à cette espece le nom de royal dur, parce que n’étant qu’à 22 karats, elle étoit moins pliable que les monnoies d’or fin.

Les successeurs de Philippe-le-Bel firent aussi des masses ou chaises d’or. Celles de Philippe de Valois étoient d’or, & pesoient 3 deniers 16 grains. Les premieres que Charles VI. fit faire, pesoient 4 deniers 18 grains, & étoient pareillement d’or fin ; mais il en fit aussi frapper d’autres qui n’étoient qu’à 22 karats . Sous Charles VI. elles furent d’un moindre poids & d’un moindre titre, pusqu’elles n’étoient qu’à 16 karats, & du poids de 2 deniers 29 grains . (D. J.)

Masse, (Architect.) terme dont on se sert en Architecture, pour exprimer l’ensemble des parties principales aussi-bien que la grandeur des édifices. On dit : les avant-corps du palais du Luxembourg font de belles masses ; toute la façade de Versailles, du côté du jardin, fait une belle masse.

On se sert aussi de cette expression, par rapport à la Sculpture : cette figure, ce grouppe, ce trophée est bien massé.

Masse de carriere, se dit d’un tas de plusieurs lits de pierre, les uns sur les autres dans une carriere, tels que la nature les a placés. En latin moles saxea.

Masse, outil de Bourrelier, c’est une espece de gros marteau de fer, fort pesant & quarré, à manche court, dont ces ouvriers se servent pour battre & applatir les cuirs qu’ils emploient aux différens usages de leur métier.

Masse de fer, (Charpent.) elle sert aux Charpentiers pour emmancher à force, certains assemblages qu’il faut justes & ferrés.

Masse, outil de Charron, c’est un morceau de fer, long de six pouces, quarré, plat sur ses deux pans, au milieu duquel est un œil où se place un manche assez gros, & long de deux piés & demi. Les Charrons s’en servent pour chasser les raies dans les mortaises des moyeux.

Masse de fer, (Cordonnier.) elle sert à battre les semelles des souliers. C’est une masse ordinaire qui pese trois ou quatre livres.

Masse, en terme de Graveur en pierres fines, se dit d’un Morceau de pierre qu’on leve d’un endroit pour y graver en creux toutes les parties dans le détail. Lever la masse d’ûn œil, c’est proprement ébaucher l’œil ou marquer sa place, sans entrer dans aucun détail des parties.

Masse, terme de billard, c’est un instrument dont les joueurs se servent pour pousser une bille contre une autre. La massé est un morceau de bois ou d’ivoire, d’un doigt d’épaisseur, de trois bons doigts de largeur, & d’autant de longueur ; elle est courbe, & n’est pas si large par en haut que par en bas. Au bout de la masse est une mortaise dans laquelle on fait entrer un manche de bois tourné, long de trois piés, & d’un doigt de diametre. La masse a dans son milieu en dessus, une raie marquée qui sert au joueur à prendre sa visée.

Masse de lumiere, se dit en Peinture, de la réunion de plusieurs lumieres particulieres qui n’en font qu’une. Masse d’ombres est de même la réunion de plusieurs petites ombres. Voyez Clair-obscur, Large, Peindre-large.

On dit, de belles masses, de grandes masses ; jamais les objets ne font de beaux, de grands effets dans un tableau, s’ils ne sont compris sous de grandes masses de lumiere & d’ombres.

Masse de plumes, (Plumassier.) on appelle ainsi en terme de Plumassier un paquet de cinquante plumes d’autruches blanches & fines, car il n’y a que celles-là qui se vendent en masse, les autres moins précieuses se vendent au cent.

Masse, (Sculpt.) c’est un gros marteau avec lequel les Sculpteurs dégrossissent leurs ouvrages en frappant sur les ciseaux. Voyez les Planc.

Masse de trame, terme de marchand de soie. La masse de trame est composée de six, huit, à dix matteaux, lesquels sont enfilés à un petit écheveau de soie, & ensuite arrêtés & fixés au moyen d’une boucle que l’on fait à l’écheveau. Cette façon de plier les soies n’est en usage que dans les soies d’Avignon, du Vivarais & du Dauphiné. Voyez Matteaux.

Masse, s. f. (Tailland.) especes de marteaux qui sont fabriqués par les Taillandiers, & à l’usage des Charrons & des Carriers. Ceux-ci s’en servent pour fendre les blocs de pierre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « masse »

Provenç. massa ; espagn. masa ; ital. massa ; du lat. massa ; grec, μᾶζα, pâte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1) Du latin massa (« amas, tas, volume »).
(Nom 2) Du latin populaire *mattea (dont sont issue l’italien mazza, l’espagnol maza), probablement tiré du latin mateola (« bâton, manche de houe ») mais existent aussi les mots latins mattiobarbulus (« sorte de javelot »), mattiarius (« soldat armé de ce trait ») qui supposent aussi une base *mattia, rapprochée par certains étymologistes de mataris, matara (« javeline gauloise ») mot d’origine celtique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « masse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
masse mas

Citations contenant le mot « masse »

  • Il faut arrêter de penser que la télévision est un seul marché de masse. De Christine Ockrent / Les Dossiers de l’Audiovisuel
  • A la civilisation de masse doit succéder une civilisation à l’échelle de l’individu. De Valéry Giscard d'Estaing / Lyon - 23 Avril 1981
  • Le monde entier n'est qu'un accident effroyable, avec quelques incidents agréables mêlés à la masse. De Olaf Stapeldon / Sirius
  • Aujourd'hui on ne sait plus lire. On parcourt en masse ce qui est imprimé. De Oswald Spengler / Années décisives
  • Un patriote est celui qui soutient la République en masse ; quiconque la combat en détail est un traître. De Saint-Just
  • La société de masse ne veut pas la culture mais les loisirs. De Hannah Arendt
  • Les hommes qui ont changé l'univers n'y sont jamais parvenus en gagnant des chefs ; mais toujours en remuant des masses. Napoléon Ier, Cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène
  • Masse confuse et informe. Ovide en latin Publius Ovidius Naso, Les Métamorphoses, I, 7
  • Penser avec le petit nombre et se faire entendre de la masse. Baltasar Gracián y Morales, Oráculo manual y arte de prudencia
  • Les masses sont les véritables héros. Mao ZedongMao Tsö-tongMao Tsé-toung, Citations du président Mao Tsé-Toung, XI
  • Partir des masses pour retourner aux masses. Mao ZedongMao Tsö-tongMao Tsé-toung, Citations du président Mao Tsé-Toung, XI
  • L'esprit meut la masse. De Virgile / L'éneide
  • Être marginal, c’est proposer une alternative à la masse. De Benoît Gagnon
  • La masse, comme telle, est toujours anonyme et irresponsable. De Carl Gustav Jung / L'Homme à la découverte de son âme
  • Les mouvements totalitaires avaient moins besoin de l’absence de structure d’une société de masse, que des conditions spécifiques d’une masse atomisée. De Hannah Arendt / Les Origines du totalitarisme : le système totalitaire
  • Je crois au génie du peuple tant que les médias de masse ne l’abrutissent pas pour le transformer en masse abêtie. De Michel Onfray / 26 février 2015
  • Le niveau de la masse dépend de la conscience de l'individu. De Franz Kafka
  • Nous devrions passer de la production de masse à la satisfaction individuelle. De Jean Abraham
  • La force sans l’intelligence s’effondre sous sa propre masse. De Horace / Odes
  • Ainsi, le comité de suivi (réunissant élus et services de l’État) mise sur les travaux prévus pour l’automne : il s’agit de rendre les parkings payants et de limiter fortement le nombre de places. L’idée est de s’orienter vers un tourisme de qualité plutôt que de masse. Une voie médiane sensée permettre la difficile cohabitation entre visiteurs et biodiversité. « On fait tout pour ne pas en arriver à cette décision, mais là, on en est à la dernière étape avant la fermeture des gorges », avertit Juliette Chassagnaud. « Si ça continue, le site va vraiment se dégrader, et on dira “c’était” les gorges du Toulourenc », craint Éric Massot. Reporterre, le quotidien de l'écologie, Les gorges du Toulourenc, symbole des ravages du tourisme de masse
  • Une fusillade de masse a fait 14 blessés après une embuscade dans un salon funéraire du côté sud de Chicago. News 24, Une fusillade de masse fait plusieurs victimes au salon funéraire du côté sud de Chicago - News 24
  • C’est l’histoire incroyable d’un jeune avocat autrichien, Max Schrems. Un jour, il décide de partir en croisade, seul, pour dénoncer l’usage de ses données personnelles par le géant Facebook et les excès du système de surveillance de masse aux Etats-Unis. Et à la fin, il gagne. Au passage, tout le monde en prend pour son grade : les Gafas, la Commission européenne, les autorités de protection des données, Washington… Le Soir Plus, Les radars américains de surveillance de masse ne pourront plus capter nos données - Le Soir Plus

Images d'illustration du mot « masse »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « masse »

Langue Traduction
Anglais mass
Espagnol masa
Italien massa
Allemand masse
Chinois 大众
Arabe كتلة
Portugais massa
Russe масса
Japonais 質量
Basque masa
Corse massa
Source : Google Translate API

Synonymes de « masse »

Source : synonymes de masse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « masse »

Masse

Retour au sommaire ➦

Partager