La langue française

Zèbre

Définitions du mot « zèbre »

Trésor de la Langue Française informatisé

ZÈBRE, subst. masc.

I.
A. − ZOOL., lang. cour. Mammifère sauvage d'Afrique de la famille des Équidés, à robe claire rayée de noir ou de brun, à la crinière en brosse, au galop très rapide. De même que les zèbres d'Afrique, les hipparions couraient en troupes immenses dans les plaines (Boule, Conf. géol., 1907, p. 157).
Fam. Courir, filer comme un zèbre. Courir très vite, s'enfuir avec une grande rapidité. Il a filé comme un zèbre, comme un limier (Arnoux, Roi, 1956, p. 303).
Arg. milit. Cheval. Monter à zèbre, faire du zèbre (Mulot, Notes arg. St-Cyr, 1918-19).
B. − Fam. Individu quelconque. Synon. pop. coco3, type, zig, zouave, zoulou.Drôle de zèbre, quel zèbre. Il n'y a pas (...) plus vindicatifs que ces zèbres-là (Cendrars, Homme foudr., 1945, p. 172).Toute cette bande de zèbres et de gonzesses glacés qui attendent le départ du premier car. Ils sont verts comme des malades (Giono, Gds chemins, 1951, p. 228).
II.
A. − ICHTYOL. Nom donné à deux poissons à livrée rayée, l'un du genre chétodon, l'autre du genre pleuronecte. (Dict. xixeet xxes.)
B. − CONCHYLIOL. Coquillage voisin du casque (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [zε:bʀ ̥]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1610 masc. Zebre [à propos du Congo] « équidé sauvage d'Afrique, à la robe jaune rayée de bandes noires » (P. Du Jarric, Hist. des choses plus memorables advenues tant ez Indes Orient., que autres païs de la descouverte des Portugais, t. 2, pp. 8-9 ds Arv., pp. 507-508); 1627 fém. [id.] (F. de Louvencourt, Le Voyage de l'illustre seigneur et chevalier François Drach, pp. 106-107 [passage dont la source n'est pas F. Drake, mais Pigafetta par l'intermédiaire de Van Linschoten, v. Arv., pp. 505-506], ibid., pp. 504-505); 2. 1888 p. plaisant. arg. « cheval » (Merlin, Lang. verte troupier); 3. 1888 « ami qu'une femme charge d'effectuer pour elle des démarches délicates » sens isolé (A. Daudet, Immortel, p. 146); 1889 péj. « individu » (P. Bourget, Disciple, p. 25). Empr. au port.zebra, att. au sens 1 dep. le xvies. (F. Mendes Pinto ds Mach.), d'abord « âne sauvage, onagre » (dep. 1145, doc. de Coimbra d'apr. J. da Silveira, art. cité infra, p. 229) territorio Ezebreiro, Ezebrario dans des topon. att. ds des doc. des xeet xies., v. J. da Silveira, prob. issu, comme l'esp. cebra (dont les formes anc. sont ezebra, enzebra, Ezebrera), d'un lat. vulg. *eciferus, du lat. equiferus « cheval sauvage », comp. de equus « cheval » et ferus « sauvage ». Les Portugais ont appliqué le nom d'une espèce d'âne sauvage abondamment répandue dans la Péninsule ibérique jusqu'au xvies., au zèbre, animal sauvage qu'ils découvraient en Afrique à cette époque. Voir J. da Silveira ds R. port. Filol. t. 2, pp. 220-247; K. Baldinger ds Z. rom. Philol. t. 71, pp. 314-318; Arv., pp. 502-514; Cor.-Pasc. Fréq. abs. littér.: 75. Bbg. Cohen (M.). Zebra, zecora... Romania. 1955, t. 76, pp. 145-182. − Giese (W.). Z. rom. Philol. 1952, t. 68, p. 167. − König (K.). Überseeische Wörter im Fr. Beitr. rom. Philol. 1939, pp. 216-217. − Pidal (M.). Zebra, cebra. Rom. R. 1938, t. 29, pp. 74-78.

Trésor de la Langue Française informatisé

ZÈBRE, subst. masc.

I.
A. − ZOOL., lang. cour. Mammifère sauvage d'Afrique de la famille des Équidés, à robe claire rayée de noir ou de brun, à la crinière en brosse, au galop très rapide. De même que les zèbres d'Afrique, les hipparions couraient en troupes immenses dans les plaines (Boule, Conf. géol., 1907, p. 157).
Fam. Courir, filer comme un zèbre. Courir très vite, s'enfuir avec une grande rapidité. Il a filé comme un zèbre, comme un limier (Arnoux, Roi, 1956, p. 303).
Arg. milit. Cheval. Monter à zèbre, faire du zèbre (Mulot, Notes arg. St-Cyr, 1918-19).
B. − Fam. Individu quelconque. Synon. pop. coco3, type, zig, zouave, zoulou.Drôle de zèbre, quel zèbre. Il n'y a pas (...) plus vindicatifs que ces zèbres-là (Cendrars, Homme foudr., 1945, p. 172).Toute cette bande de zèbres et de gonzesses glacés qui attendent le départ du premier car. Ils sont verts comme des malades (Giono, Gds chemins, 1951, p. 228).
II.
A. − ICHTYOL. Nom donné à deux poissons à livrée rayée, l'un du genre chétodon, l'autre du genre pleuronecte. (Dict. xixeet xxes.)
B. − CONCHYLIOL. Coquillage voisin du casque (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [zε:bʀ ̥]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1610 masc. Zebre [à propos du Congo] « équidé sauvage d'Afrique, à la robe jaune rayée de bandes noires » (P. Du Jarric, Hist. des choses plus memorables advenues tant ez Indes Orient., que autres païs de la descouverte des Portugais, t. 2, pp. 8-9 ds Arv., pp. 507-508); 1627 fém. [id.] (F. de Louvencourt, Le Voyage de l'illustre seigneur et chevalier François Drach, pp. 106-107 [passage dont la source n'est pas F. Drake, mais Pigafetta par l'intermédiaire de Van Linschoten, v. Arv., pp. 505-506], ibid., pp. 504-505); 2. 1888 p. plaisant. arg. « cheval » (Merlin, Lang. verte troupier); 3. 1888 « ami qu'une femme charge d'effectuer pour elle des démarches délicates » sens isolé (A. Daudet, Immortel, p. 146); 1889 péj. « individu » (P. Bourget, Disciple, p. 25). Empr. au port.zebra, att. au sens 1 dep. le xvies. (F. Mendes Pinto ds Mach.), d'abord « âne sauvage, onagre » (dep. 1145, doc. de Coimbra d'apr. J. da Silveira, art. cité infra, p. 229) territorio Ezebreiro, Ezebrario dans des topon. att. ds des doc. des xeet xies., v. J. da Silveira, prob. issu, comme l'esp. cebra (dont les formes anc. sont ezebra, enzebra, Ezebrera), d'un lat. vulg. *eciferus, du lat. equiferus « cheval sauvage », comp. de equus « cheval » et ferus « sauvage ». Les Portugais ont appliqué le nom d'une espèce d'âne sauvage abondamment répandue dans la Péninsule ibérique jusqu'au xvies., au zèbre, animal sauvage qu'ils découvraient en Afrique à cette époque. Voir J. da Silveira ds R. port. Filol. t. 2, pp. 220-247; K. Baldinger ds Z. rom. Philol. t. 71, pp. 314-318; Arv., pp. 502-514; Cor.-Pasc. Fréq. abs. littér.: 75. Bbg. Cohen (M.). Zebra, zecora... Romania. 1955, t. 76, pp. 145-182. − Giese (W.). Z. rom. Philol. 1952, t. 68, p. 167. − König (K.). Überseeische Wörter im Fr. Beitr. rom. Philol. 1939, pp. 216-217. − Pidal (M.). Zebra, cebra. Rom. R. 1938, t. 29, pp. 74-78.

Wiktionnaire

Nom commun

zèbre \zɛbʁ\ masculin (pour une femelle on peut dire : zébresse, zébrelle)

  1. (Zoologie) Une des espèces d’équidés d’Afrique, voisins des ânes, à robe jaunâtre rayée de bandes brunes, à l’allure très rapide.
    • Le zèbre hennit.
    • Léandre, outré de fureur, voulut se jeter sur Scapin et le gourmer, mais le ressentiment de la bastonnade fut si vif dans ses côtes endolories et sur son dos rayé comme celui d’un zèbre qu’il se rassit, remettant sa vengeance à un temps meilleur. — (Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, 1863)
  2. (Familier) Individu, type.
    • « Pige-moi donc le père Sixte, se défile-t-il, ce zèbre-là !… Il paraît que la justice le chicane, » racontait à son camarade un des deux élèves en pharmacie […] — (Paul Bourget, Le Disciple, 1889, p. 30)
    • Elle va toujours, vers Pâques en Autriche et en Allemagne, à je ne sais quel congrès d’Instituteurs, à moins que ce ne soit une réunion internationale d’autres zèbres. — (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 134, p. 180, 26 mars 1928)
    • Qui est ce zèbre ?
    • – En tout cas, ça fiche par terre ton papier.  Tu dis que tu crois à un rapt accidentel. Mais on dirait qu’ils ont de la suite dans les idées, tes zèbres. — (André Héléna, L’Article de la mort, Fleuve Noir, Paris, 1965)
  3. (Familier) Pitre, clown.
    • Paul n’arrête pas de faire le zèbre depuis ce matin.
  4. (Rare) Personne à haut potentiel intellectuel, surdouée[2].

Forme de verbe

zèbre \zɛbʁ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de zébrer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de zébrer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de zébrer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de zébrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de zébrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ZÉBRÉ, ÉE. adj.
Qui est marqué de raies semblables à celles du zèbre.

Littré (1872-1877)

ZÈBRE (zè-br') s. m.
  • 1Animal du sous-genre âne, habitant l'Afrique, et remarquable par sa robe dont le fond jaune ou isabelle est rayé de nombreuses bandes brunes (equus zebra) ; dit aussi cheval sauvage et âne rayé. Le zèbre est peut-être de tous les animaux quadrupèdes le mieux fait et le plus élégamment vêtu, Buffon, Quadrup. t. v, p. 164.
  • 2Nom donné à certaines coquilles et à deux espèces de poissons, les chétodons et les pleuronectes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « zèbre »

Mot éthiopien : Pecora, Congensibus zebra dicta, LUDOLF, Histor. Aethiop. I, 10 ; ital. zebro.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Ante 1607) Sebro[1] du portugais zebra.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « zèbre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
zèbre zɛbr

Citations contenant le mot « zèbre »

  • Un homme sans culture ressemble à un zèbre sans rayures. De Proverbe africain
  • Le zèbre est ainsi dénommé, non pas à cause de sa rapidité mais à raison de ses zébrures. De M. Cendrier / Histoire naturelle
  • La mode de l’imprimé animal n’est plus à présenter mais il en est un qui se retrouve en pole position pour devenir le nouveau basic : l’imprimé zèbre. Voici une sélection de street styles allant du plus discret au plus téméraire pour que chacune y trouve son compte sans grogner.  , Comment arborer l’imprimé zèbre sans faire tache - Elle
  • Sur place, Sarosh Lodhi a réussi à capturer le cliché parfait. Armé de son appareil photo, le jeune homme a photographié deux zèbres au moment idéal, créant ainsi un incroyable trompe-l’oeil. Demotivateur, La photo de ces deux zèbres est un véritable trompe-l'oeil !

Images d'illustration du mot « zèbre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « zèbre »

Langue Traduction
Anglais zebra
Espagnol cebra
Italien zebra
Allemand zebra
Chinois 斑马
Arabe الحمار الوحشي
Portugais zebra
Russe зебра
Japonais シマウマ
Basque zebra
Corse zebra
Source : Google Translate API

Synonymes de « zèbre »

Source : synonymes de zèbre sur lebonsynonyme.fr

Zèbre

Retour au sommaire ➦

Partager