La langue française

Bougre, bougresse

Sommaire

  • Définitions du mot bougre, bougresse
  • Étymologie de « bougre »
  • Phonétique de « bougre »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bougre »
  • Citations contenant le mot « bougre »
  • Traductions du mot « bougre »
  • Synonymes de « bougre »

Définitions du mot bougre, bougresse

Trésor de la Langue Française informatisé

BOUGRE, ESSE, subst.

A.− Vx. Sodomite :
1. Il [Ravaillac] entendit en pleine chaire les prêtres et les moines traiter ce Roi [Henri IV] de bâtard et de bougre qui traînait derrière lui des bandes de larrons incestueux, de faussaires et d'athées... J. et J. Tharaud, La Tragédie de Ravaillac,1913, p. 18.
B.− P. ext., fam. Mauvais drôle ou (en bonne part) brave homme. Oh! un de ces bons garçons... qui sont au fond de mauvais bougres (E. et J. de Goncourt, Journal,1895, p. 769).Il a l'air d'un bandit et d'un pauvre bougre. Je lui donne vingt sous (Renard, Journal,1907, p. 1120).
SYNT. Sacré, vieux bougre; ne pas être un mauvais bougre.
Rem. Surtout péj. au fém., ce terme marque souvent au masc. la sympathie mêlée d'indulgence.
Bougre de + adj. ou subst. :
2. Il [Hippolyte] criait, perdant sa dignité : − Bougre d'ivrogne! vous le [le mort] mettez la tête en bas! Zola, Pot-Bouille,1882, p. 216.
C.− Pop., fam. Juron exprimant, suivant le ton de voix, la surprise, la colère, etc. Synon. bigre!Bougre de bougre de bougre! (Boylesve, La Leçon d'amour dans un parc,1902, p. 142):
3. « Le marquis de Saint-Loup-en-Bray! Ah! bougre! » s'était-il écrié, usant du juron qui était chez lui la marque la plus forte de la déférence sociale. Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 747.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [bugʀ ̥], fém. [-gʀ εs]. 2. Forme graph. − Ac. Compl. 1842 écrit bougre ou boulgre. Cf. aussi Quillet 1965 qui ajoute le fém. bougresse ou boulgresse. Lar. 19e(Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop.), Guérin 1892 et DG : ,,Ce mot, considéré comme malhonnête, s'écrit rarement en entier, et ne figure le plus souvent que par sa lettre initiale (...), quelquefois même on le lit sous cette forme en prononçant bé- ou be-.``
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1172 bogre « hérétique » (Cart. de S. Loup, fo27 ro, Lalore dans Gdf. Compl.), forme attestée jusqu'à Chron. St Denis, H. de Fr., XVII, p. 401, ibid.; début xiiies. bougre (R. de Houdenc, Songe d'enfer, ap. Bartsch, Lang. et litt. fr., 245, 20, ibid.) − 1534 (Rabelais, Gargantua, éd. Marty-Laveaux, t. 1, chap. 20, p. 75), à nouv. répertorié dep. Ac. Compl. 1842 qui considère le mot comme ancien; b) ca 1260 bogresse « personne qui se livre à la débauche contre nature » (De Jostice et de plet, I, 3, § 7 dans Gdf. Compl.), graphie isolée; ca 1450 bougre (Myst. viel testament, éd. du Baron James de Rothschild XVI, 9080, t. 1, p. 367 dans IGLF Litt.); puis 1606 (Nicot), rare, considéré comme ancien dep. Ac. Compl. 1842; p. ext. 2. 1579 fam. et péj. « individu » (P. de Larivey, Laquais, III, 6 dans Anc. Théâtre fr., éd. Viollet-le-Duc, t. 5, p. 67 dans IGLF Litt.); début xviiies. apposition précédant le mot qu'elle complète bougre de (J. de Domfront, p. 4 dans IGLF Techn.). Du b. lat. bulgarus « bulgare » (vies. Cassiodore, Var., 8, 10, 4 dans TLL s.v., 2240, 37; cf. 1201 Monachus Altisiod. [Auxerre] dans Du Cange t. 1, p. 772b : Evraudus Miles, haeresis illius, quam Bulgarorum vocant, coram Legato arguitur), les Bulgares étant considérés comme hérétiques notamment en tant que population d'où au xes. sont issus les célèbres Bogomiles de tendance dualiste, adversaires de la hiérarchie ecclésiastique, niant plusieurs sacrements, dont le mariage, très répandus et souvent persécutés pendant tout le Moyen Âge dans les Balkans et dans l'Empire byzantin.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 611. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 74, b) 777; xxes. : a) 2 184, b) 804.
BBG. − Dub. Pol. 1962, p. 104. − Lajaunie (M.-A.). Préjugés et lang. Vie Lang. 1968, p. 670. − Orr. (J.). Bougre as expletive. Rom. Philol. 1947/48, t. 1, pp. 71-74. − Orr. (J.). Qq. étymol. Archivum linguisticum. 1949, t. 1, p. 54. − Popinceanu (I.). Elemente nichtlateinischen Ursprungs im französischen und rumänischen Wortschatz. In : [Mél. Gamillscheg (E.)]. München, 1968, p. 425. − Sain. Lang. par. 1920, p. 365.

Wiktionnaire

Nom commun

bougre \buɡʁ\ masculin (pour une femme on dit : bougresse)

  1. (Vieilli) Sodomite.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Par extension) (Injurieux) Personne méprisable.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Par extension) Individu coquin ou gaillard, souvent avec condescendance.
    • Pif ! Paf ! en voilà quatre d'assommés par ce grand bougre de lieutenant. — (Alfred Jarry, Ubu Roi, 1896)
    • Un bon bougre. Mais c'est qu'elle m'a fait rire la bougresse.
    • Un beau jour mon grand-père me dit négligemment : « Courteline doit être un bon bougre. Si tu l’aimes tant, pourquoi ne lui écris-tu pas ? » — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 60)
    • Ce sont de bons bougres, toujours prêts à trousser un jupon et à boire sans soif. — (Blaise Cendrars, L'or, 1960, Folio, page 20)
    • « Là, je crois, cher Ilya Evseitch, que vous exagérez un peu… il n’est pas très sympathique, mais je le connais bien, ce n’est pas un si mauvais bougre… » — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 198)
  4. (Par extension) Personne misérable ou malchanceuse.
    • Le bougre s'était trouvé aux premières loges, avait passé deux jours et deux nuits, gardant toujours son pont et sans rien comprendre, mais écoutant siffler, gronder et péter à ses oreilles tous les projectiles de la création. — (Marcel Martinet, La maison à l'abri, 1918)
    • Pour tous les bougres qui braconnent
      Dedans la Sologne aux bourgeois,
      Ça n'est pas quand la lune donne
      Qu'il faut aller au bois:
      — (Gaston Couté, La chanson d'un gars qui a mal tourné)
    • Les criminels responsables du meurtre de tant d'êtres voyaient impunément grossir leurs immondes bénéfices et leurs boutonnières rougir, tandis qu'afin que leur guerre se prolongeât, une justice sommaire abattait les pauvres bougres, coupables ou non de la moindre défaillance ! — (Victor Margueritte, Debout les vivants!, 1932)
    • Autrefois, quand j'étais « cavé », comme dit Tacherot, je hantais de bons bougres qui rêvaient de reprise individuelle. Ça leur coûtait cher. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 187)

Nom commun

bougresse \bu.ɡʁɛs\ féminin (pour un homme on dit : bougre)

  1. Brave femme.
    • Qu'est-ce qu'elle faisait de mal, la pauvre bougresse, pour qu'on la... Vingt dieux ! ça doit venir d'un des clochards qu'elle fréquentait. Ou d'un des hommes-sandwiches... Pourtant, y avait pas de raison qu'ils la tuent. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. Méchante femme
    • Ah ! la bougresse ! Elle est maintenant entretenue par un banquier tchécoslovaque qui a réalisé une fortune colossale pendant la guerre dans les fournitures aux armées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 180)
    • C’est surtout cette bougresse de vigne qui lui trotte en tête : une jolie pièce de terre, ma foi, exposée au mieux, et juste le long de son bout de vigne à lui… — ( Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, p. 76.)
    • – Elle l’a fait exprès, madame ! Elle m’a guetté ! Ah ! la petite bougresse ! Je rencontre ses yeux ; je me dis : « Quelle drôle de gamine ! En voilà des yeux ! » Je tourne la tête. Crac ! elle s’était coulée entre les deux bateaux ! — (Léon Frapié, La solution, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 63)

Nom commun

bougresse \bu.ɡʁɛs\ féminin (pour un homme on dit : bougre)

  1. Brave femme.
    • Qu'est-ce qu'elle faisait de mal, la pauvre bougresse, pour qu'on la... Vingt dieux ! ça doit venir d'un des clochards qu'elle fréquentait. Ou d'un des hommes-sandwiches... Pourtant, y avait pas de raison qu'ils la tuent. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. Méchante femme
    • Ah ! la bougresse ! Elle est maintenant entretenue par un banquier tchécoslovaque qui a réalisé une fortune colossale pendant la guerre dans les fournitures aux armées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 180)
    • C’est surtout cette bougresse de vigne qui lui trotte en tête : une jolie pièce de terre, ma foi, exposée au mieux, et juste le long de son bout de vigne à lui… — ( Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, p. 76.)
    • – Elle l’a fait exprès, madame ! Elle m’a guetté ! Ah ! la petite bougresse ! Je rencontre ses yeux ; je me dis : « Quelle drôle de gamine ! En voilà des yeux ! » Je tourne la tête. Crac ! elle s’était coulée entre les deux bateaux ! — (Léon Frapié, La solution, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 63)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOUGRE. Interjection populaire
servant à marquer la colère. On dit, par atténuation, BIGRE. Il s'emploie aussi comme nom, pour désigner Quelqu'un de coquin ou de méprisable. Il fait au féminin BOUGRESSE. Un bon bougre. Une mauvaise bougresse.

Littré (1872-1877)

BOUGRE (bou-gr') s. m.
  • 1Nom de certains hérétiques que l'on assimilait aux albigeois.
  • 2Celui qui se livre à la débauche contre nature : dénomination venue de ce que les haines populaires accusaient les hérétiques de désordres infâmes.
  • 3 Terme de mépris et d'injure, usité dans le langage populaire le plus trivial et le plus grossier. Dans ce sens, il a aussi le féminin bougresse : un vilain bougre, une méchante bougresse. Le bougre avait juré de m'amuser six mois ; Il s'est trompé de deux…, La Fontaine, Poésies mêlées, CLVI. Le dieu, qui vit la triste enluminure Et l'oripeau du poëte glacé, Se prit à dire, en style moins pincé : Ce bougre-là n'aime pas la nature, Lebrun, Épigramme sur les jardins de Delille.
  • 4Jurement très grossier. Ah ! b… je me suis fait mal. Dans ce sens, ce mot ne s'écrit jamais que par sa première lettre ; et, quand il s'écrit, il se prononce bé. Les B, les F voltigeaient sur son bec, Gresset, Vert-Vert, IV.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ha ! male gent, bougre desloial, dist li papes, vous avés desiervi à perdre cors et avoir, Chr. de Rains, 123. Quant aucuns est condampnés comme bougres, sainte Eglise le doit abandonner à le [la] laie [laïque] justice, Beaumanoir, XI, 2. Et li juys et li bougre aucunne fois donnoient loier as crestiens, en tele maniere que…, Beaumanoir, XXXVIII, 15.

XVe s. Ces nouvelles s'espandirent, que Betisac avoit tenu un long temps l'opinion de boulgres, Froissart, III, IV, 7. Le cuer d'ire ou ventre me serre, De ce que ces faulz crestiens, Ces faulx bougres, ces ruffiens Si vont nostre loy destruisant, Martyre de saint Étienne. Il faisoit publiquement trancher les testes, pendre les larrons et meurtriers, brusler les bougres, Christine de Pisan, Charles V, part. II, ch. 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bougre »

Bulgarus habitant de la Bulgarie. Dans le moyen âge, des doctrines religieuses semblables régnaient parmi les Bulgares et les Albigeois ; de là le nom de bougres donné à ces hérétiques. En dehors du langage de l'histoire, bougre est resté dans le plus bas langage, comme une injure et un jurement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle) Variante de bogre signifiant « hérétique » au XIe siècle, puis « débauché » au XIIe siècle, lui-même issu du latin Bulgarus (« bulgare »). Les Bulgares étaient en effet membres de l'hérésie bogomile apparue au Xe siècle dans les Balkans, et qui niait plusieurs sacrements, dont celui du mariage [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bougre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bougre bugr

Évolution historique de l’usage du mot « bougre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bougre »

  • Le repas d'enterrement de la vie de garçon a un triple but : boire plus que la raison, permettre aux amis mariés du futur époux d'échapper à leur femme pour une soirée et passer quelques heures à jouir du malheur imminent du pauvre bougre. De Groucho Marx
  • L'argent ne fait pas le bonheur, et c’est absolument vrai, mais, c'est une chose bougrement agréable à posséder dans un foyer. De Groucho Marx / Mémoires d’un amant lamentable
  • Lorsque l’on aborde le domaine de la BD, un sourire, immédiatement, illumine le visage de François Maret et ses yeux pétillent de malice. Il faut dire que le bougre n’en est pas à son coup d’essai. Il a publié «Eden», en 2008, une aventure de science-fiction en trois volumes, et «Ego», en 2009, une autobiographie dessinée. , François Maret: «J’ai découvert la saveur d’être...
  • En plus d’être un comédien acclamé dans son travail, avec des notes pour ses doublages frôlant la perfection sur IGN, le bougre se paie le luxe d’être un musicien de talent, écoutez plutôt : New Game Plus, Fiche de Perso #5 : Troy Baker - Le vrai Joel de The Last of Us
  • c'est tres souvent sur le darkweb donc pas accessibles à tout le monde. Il a su où les trouver, le bougre ladepeche.fr, Lot-et-Garonne : il détenait 800 images pédopornographiques sur son ordinateur - ladepeche.fr
  • On parle beaucoup de Dontnod pour Life is Strange, mais les bougres sont aussi à […] ActuGaming.net, Twin Mirror réapparaît enfin lors du PC Gaming Show
  • Présenté début 2019, Eldest Souls fait partie de ces projets indépendants prometteurs mais malheureusement assez discrets. Prévu sur PC et Nintendo Switch, le bougre a profité du Guerrilla Collective pour donner quelques nouvelles et présenter une nouvelle bande-annonce. ActuGaming.net, Eldest Souls nous montre du gameplay dans cette nouvelle vidéo
  • Et dire qu’il a fallu que je sois sexagénaire pour découvrir la beauté incomparable de cette terre bénie au guidon de mon destrier VTT. J’en suis reparti comme hypnotisé. Scotché. Bluffé. Et j’ose l’affirmer : oui, la bougresse est grandiose. La Voix du Nord, Découverte Le jour où la Terre des Deux-Caps m’a mis une grande claque dans la meule…
  • Sentait-elle déjà, la bougresse, que la rencontre était inévitable ? Pastèque, (répondant au nom de Nicolas Grosso) avait enfin rencontré son Noyau (plus ordinairement nommée Camille Paicheler). Plus rien ne serait comme avant. Et elle n’avait pas eu tort la nénesse, car tous deux partageaient un béguin démesuré pour Django Reinhardt et les guitares Selmer/Maccaferri. midilibre.fr, Des Zazous Zélés mercredi aux Pénitents - midilibre.fr
  • Arrivée par la suite sur la terre ferme, la bougresse va devoir retrouver son équipier Jay lui aussi atterri en catastrophe. Nora Harwood devra aussi découvrir ce qu’il se trame sur cette planète nouvellement colonisée. En effet, les communications entre la terre et la planète Eden ont été tout simplement rompues, et ce sera à notre héroïne d’enquêter sur ces mystères, dont les obélisques extraterrestres jonchent la planète. ActuGaming.net, Test de Everreach : Project Eden sur PC et Xbox One
  • Plus de trois heures durant, les convives ont profité de la fraîcheur de la Cloche jusqu’à la tombée de la nuit…Vers 22 h 30, le cortège se mit en route pour sacrifier au rituel vengeur. Après avoir traîné le mannequin sur son chemin de croix, tous lampions allumés, on attacha la bougresse au pilori qui se disloqua prestement dans le feu purificateur. La liesse était à son comble quelques instants plus tard lorsque le feu d’artifices était tiré depuis le terrain de football… , Margon : la Bourbonnaise, une légende intacte, une tradition respectée | L'Action Républicaine

Traductions du mot « bougre »

Langue Traduction
Anglais guy
Espagnol tipo
Italien bastardo
Allemand kerl
Portugais patife
Source : Google Translate API

Synonymes de « bougre »

Source : synonymes de bougre sur lebonsynonyme.fr
Partager