La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « immobilité »

Immobilité

Variantes Singulier Pluriel
Féminin immobilité immobilités

Définitions de « immobilité »

Trésor de la Langue Française informatisé

IMMOBILITÉ, subst. fém.

État de ce qui est immobile.
A. −
1. [À propos d'un animé, d'une partie du corps]
a) État de celui ou de ce qui ne fait aucun mouvement, de celui ou de ce qui cesse de se mouvoir. Le cœur retombe encore pour un instant dans une immobilité absolue (Laennec, Auscult., t. 2, 1819, p. 218).Lutte contre l'immobilité prolongée des mains et des pieds (Quillet Méd.1965, p. 300) :
1. Il marchera aussi sans bruit pour s'immobiliser dès qu'il se trouvera en présence d'un gibier, qui semblera avoir décelé sa présence; faute de cette immobilité absolue, le gibier fuira au moindre mouvement. Vidron, Chasse,1945, p. 85.
En partic.
[À la suite d'un accident de santé] Contraint à l'immobilité par la maladie. Pendant ces semaines d'immobilité dans le plâtre, j'ai eu le loisir de réfléchir longuement à mon œuvre (Martin du G., Souv. autobiogr.,1955, p. xcvi).
[Sous l'effet d'une émotion violente] Synon. paralysie :
2. ... après quelques momens passés dans l'immobilité de l'étonnement et de l'admiration, que d'aussi grands objets inspirent à ceux qui les considèrent pour la première fois, il redescendit... Crèvecœur, Voyage, t. 2, 1801, p. 180.
b) [À propos du visage, du regard, du sourire] État de ce qui est figé dans une attitude, une expression. Synon. atonie, fixité, impassibilité, inexpression.Dans cet œil [de l'idiot], quelque chose d'horrible, une certaine immobilité et imbécilité animale (Goncourt, Journal,1865, p. 154).MmeCharrigaud, sous l'immobilité de son sourire, songeait : − Quel idiot, ce Victor! (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 200).Son visage affectait l'immobilité d'un masque historique (A. France, Vie fleur,1922, p. 351).
c) ART VÉTÉR. Maladie du cheval, caractérisée par une sorte d'état cataleptique et se traduisant par la difficulté, voire l'impossibilité de bouger ou de conserver une attitude (d'apr. Privat-Foc. 1870) :
3. Au cas où l'acheteur préférerait intenter une action estimatoire pour immobilité, il conviendrait à l'expert d'établir la dépréciation subie par l'animal. Celle-ci est, à la fois, fonction de l'intensité des symptômes, du mode d'utilisation de l'animal, et du milieu où il travaille d'habitude. Brion, Jurispr. vétér.,1943, p. 239.
2. [À propos d'une chose]
a) État de ce qui n'est pas agité ou mis en mouvement. Antonia crut d'abord qu'elle avoit rêvé; mais l'immobilité du bateau, le silence des rames (...) la détrompèrent (Nodier, J. Sbogar,1818, p. 198).Une langueur d'alcôve, une lueur de nuit d'été (...) traînaient dans l'immobilité des branches que pas un souffle n'agitait (Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 1405).La silencieuse immobilité des aubépines (Proust, Swann,1913, p. 114).
b) En partic. État de ce qui, par nature, ne peut se mouvoir. Un gros cheval jaune, attendait, dans une immobilité de pierre (Zola, Germinal,1885, p. 1134).Rien de ce qui vit ne peut avoir une immobilité éternelle (Boucher de P., Création, t. 4, 1838-41, p. 190).
B. − Au fig.
1. État d'une personne qui reste inactive, passive. Ma douceur s'est convertie en résistance et mon élan en immobilité (Amiel, Journal,1866, p. 513).
2. État de celui ou de ce qui n'évolue pas, ne change pas. Il mettait une sorte de fanfaronnade dans l'immobilité et le néant de son existence (Zola, Bonh. dames,1883, p. 697).À des intervalles d'immobilité de l'espèce, peuvent succéder de brusques mutations (Martin du G., J. Barois,1913, p. 289).
3. État de ce qui reste stationnaire. Synon. immobilisme, paralysie :
4. Une responsabilité qui ne peut s'exercer que sur des hommes dont la chute interromprait les relations extérieures et frapperait d'immobilité les rouages intérieurs de l'état ne s'exercera jamais. Constant, Princ. pol.,1815, p. 25.
Prononc. et Orth. : [im(m)ɔbilite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1314 immob[i]lité (H. de Mondeville, Chirurgie, éd. A. Bos, no1320). Empr. au lat.immobilitas de même sens, dér. de mobilitas, v. mobilité, préf. in- à valeur négative. Fréq. abs. littér. : 1 216. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 976, b) 1 833; xxes. : a) 2 028, b) 2 135. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 319.

Wiktionnaire

Nom commun - français

immobilité \i.mɔ.bi.li.te\ féminin

  1. État de ce qui est immobile.
    • Moi, je vais comme les autres; moi, je suis le mouvement. Dieu me garde de prêcher l’immobilité. — L'immobilité, c'est la mort. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes - Avant-propos,)
    • (Figuré)Le quiétisme […] érigeait en système et posait avec franchise comme suprême perfection l’état d’immobilité et d’impuissance où l'âme parvient à la longue quand elle abdique son activité. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.178)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IMMOBILITÉ. n. f.
État de ce qui est immobile. On a cru longtemps à l'immobilité de la terre. Il est dans un état d'immobilité complète. L'immobilité est une maladie du cheval caractérisée par l'insensibilité et l'atonie des organes. Par extension, Certaines religions orientales sont restées dans l'immobilité.

Littré (1872-1877)

IMMOBILITÉ (i-mmo-bi-li-té) s. f.
  • 1L'état d'une chose qui ne se meut point. De cette loi et de quelques autres encore, l'homme de la Cassitéride [Angleterre] a démontré l'immobilité du soleil et le cours des planètes, et même des comètes qui circulent dans des ellipses autour de lui, Voltaire, Dial. 29.

    Par exagération. État d'une personne qui ne se ment que très-peu. Considérez la pieuse reine devant les autels… ce n'est pas par sa suite qu'on la connaît, c'est par son attention et par cette respectueuse immobilité qui ne lui permet pas même de lever les yeux, Bossuet, Mar.-Thér. Son immobilité, son maintien, sa pâleur Étonnèrent mes yeux fixée sur son malheur, Lemercier, Charles VI, II.

    Fig. Mais l'immobilité des hautes destinées Rend mon art impuissant et mes forces bornées, Brébeuf, Pharsale, VI.

  • 2 Fig. L'état d'un homme qui ne se donne aucun mouvement. Il est dans un état d'immobilité complète, pendant que tout le monde agit autour de lui.
  • 3 Terme de vétérinaire. Maladie particulière du cheval, qui consiste en une réunion de symptômes indiquant une lésion de l'innervation et des mouvements musculaires.

HISTORIQUE

XIVe s. Puisque grant deffaute apperge [apparaisse] ou [au] dit mouvement et à bien petit [à peu-près] immobilité, H. de Mondeville, f° 67. La paresce et immobilité des corps, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. Dont s'ensuit après immobilité de la jointure, Paré, XIII, 18.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « immobilité »

Du latin immobilitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. immobilitat ; espagn. inmovilidad ; ital. immobilità ; du lat. immobilitatem, de in négatif, et mobilitas, mobilité.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « immobilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
immobilité imɔbilite

Fréquence d'apparition du mot « immobilité » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « immobilité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « immobilité »

  • Nous aurons beau faire, nous ne connaîtrons jamais le repos, la douce immobilité des choses. Nous marcherons jusqu’au bout sur du sable mouvant.
    Patrick Modiano — Les boulevards de ceinture
  • Le coeur a besoin d’un répit pour devenir capable de battre la chamade ; de l’immobilité au galop effréné, il faut des pauses pour retrouver sa respiration et laisser ainsi son coeur prendre de la vitesse.
    Natasha Illum Berg — Un thé sur le divan bleu
  • Huit forces soutiennent la Création : Le mouvement et l'immobilité La solidification et la fluidité L'extension et la contraction L'unification et la division.
    Morihei Ueshiba
  • L'immobilité est le plus beau mouvement du soldat.
    Caran d'Ache
  • Choisir le doute comme philosophie de vie c’est comme choisir l’immobilité comme mode de transport.
    Yann Martel — L’histoire de Pi
  • Peut-être l'immobilité des choses autour de nous leur est-elle imposée par notre certitude que ce sont elles et non pas d'autres, par l'immobilité de notre pensée en face d'elles.
    Marcel Proust — Du côté de chez Swann
  • On constate de plus en plus que l'immobilité n'existe vraiment que dans la mort...
    Jean-Charles Harvey — Les demi-civilisés
  • L'Égypte, en ce monde où tout change, Trône sur l'immobilité.
    Théophile Gautier — Émaux et camées
  • "D’aucuns sont persuadés qu’il perçut avant Higgs (Brout et Englert) l’existence du boson. Il devrait s’appeler le boson de Klingsor, lui qui par ses natures mortes saisit le noyau le plus enfoui de l’immobilité (…), une immobilité saturée de vie. Mais nous sommes les seuls à avoir vu tout cela. Les autres ont vu les choses différemment ou n’ont rien vu du tout."
    L'Echo — Avec "Klingsor", Torgny Lindgren tire la langue au progrès | L'Echo
  • La sincérité absolue ne peut conduire qu'à l'immobilité ou à la folie.
    Marcel Jouhandeau — Algèbre des valeurs morales
Voir toutes les citations du mot « immobilité » →

Traductions du mot « immobilité »

Langue Traduction
Anglais immobility
Espagnol inmovilidad
Italien immobilità
Allemand unbeweglichkeit
Chinois 不动
Arabe الجمود
Portugais imobilidade
Russe неподвижность
Japonais 不動
Basque inmobilismoa
Corse immobilità
Source : Google Translate API

Synonymes de « immobilité »

Source : synonymes de immobilité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « immobilité »

Combien de points fait le mot immobilité au Scrabble ?

Nombre de points du mot immobilité au scrabble : 15 points

Immobilité

Retour au sommaire ➦