Changement : définition de changement


Changement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CHANGEMENT, subst. masc.

Action, fait de changer; résultat de cette action.
I.− [Changement renvoie à l'emploi trans. dir. du verbe]
A.− Fait de rendre plus ou moins différent, de transformer, de modifier. Procéder au changement du sens d'un texte; changement de projets :
1. Le directeur veut des mutilations, le régisseur des coupures, les acteurs des changements de phrases; tout le monde se ligue contre l'auteur. Champfleury, Les Aventures de MlleMariette,1853, p. 291.
2. Il faisait allusion au prochain changement de la monnaie et à la nécessité pressante qui en résultait pour Monglat de convertir en marchandises le plus possible de billets de banque. Aymé, Uranus,1948, p. 183.
B.− Remplacement, renouvellement, fait de mettre à la place quelque chose de différent mais de même nature ou fonction. Changement d'air, de décor; le changement des rideaux.
En partic.
1. MAR. Changement d'ancres. Action de prendre les ancres d'un autre bord.
2. RADIOTECHNIQUE. Changement de fréquence.
Remplacement de la fréquence des signaux d'émission par une autre fréquence :
3. Dès 1913, les inductances non-linéaires ont servi de modulateurs dans les émetteurs à arc et à alternateurs. On remarqua qu'elles produisaient non seulement un changement de fréquence, mais aussi une amplification, ... Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 309.
THÉÂTRE. Changement à vue. Changement de décor auquel on procède sans baisser le rideau :
4. Une mise en scène splendide, de nombreux et contrastés changements à vue devront encore dramatiser l'action qu'accompagnera de l'excellente musique. Verlaine, Mémoires d'un veuf,1886, p. 248.
II.− [Changement renvoie à l'emploi abs. du verbe] Fait de rendre nouveau. Craindre, conduire le changement :
5. La loi de la vie ce n'est pas le changement mais, au contraire, la continuité... Toulet, Almanach des trois impostures,1920, p. 143.
6. ... « Je n'imaginais pas combien le changement serait grand. Toute la chevalerie, tout le charme de la politique semblent nous avoir quittés. Rien ne reste que la routine. » Maurois, La Vie de Disraëli,1927, p. 279.
7. Le Démon-du-changement-pour-le-changement est le vrai père de bien des choses... Il nous jette du beau dans le vrai, du vrai dans le pur, du pur dans l'absurde, et de l'absurde dans le plat. Valéry, Degas, danse, dessin,1936, p. 138.
8. ... le surmoi s'est formé comme un mécanisme de défense contre l'angoisse du changement. M. Choisy, Qu'est-ce que la psychanal.?1950, p. 128.
9. Ils refusaient tout changement et toute contestation, ils niaient tous les problèmes. S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 193.
En partic.
PHONÉT. Changement phonétique. ,,Modification subie par un phonème au cours du développement d'une langue`` (Mar. Lex. 1951) :
10. ... un même élément ne peut pas être soumis simultanément et dans un même lieu à deux transformations différentes; ce serait contraire à la définition même du changement phonétique. Saussure, Cours de ling. gén.,1916, p. 214.
PHYS. [En parlant d'un corps] Changement d'état. Passage d'un état physique à un autre.
III.− [Changement renvoie à l'emploi trans. indir. du verbe]
A.− Fait de substituer à une personne ou à une chose une autre personne, une autre chose, de passer d'un lieu dans un autre. Changement de sentinelle, de voiture, de wagon, de résidence :
11. ... il sollicita son changement de résidence, et, comme c'était en effet un homme influent, il fut nommé à Versailles; ... A. Dumas Père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 637.
12. J'avais bien pensé que le changement de présidence vous donnerait des inquiétudes. Mais je crois que, quoi qu'il puisse advenir, elles n'ont pas de raison d'être. Flaubert, Correspondance,1873, p. 24.
13. Il était alors de ceux dont, à chaque changement de ministère, à chaque bouleversement des pouvoirs, de bonnes âmes parlent avec une fraternelle sollicitude : « Et Larminat? Que va-t-on faire de Larminat? » G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Le Combat contre les ombres, 1939, p. 14.
En partic.
CHORÉGR. Changement de pied. Pas d'élévation exécuté par un saut petit ou grand.
ÉQUIT. Changement de main. Action d'inverser le sens de la marche du cheval en le faisant passer d'un coin du manège dans le coin diamétralement opposé. Changement de pied. Action de faire passer un cheval au galop du pied droit sur le pied gauche et inversement sans l'arrêter.
Techn. Changement de vitesse (autom.). Ensemble mécanique permettant de transmettre aux roues tractrices d'un véhicule automobile, sous des rapports différents, le mouvement de l'arbre moteur :
14. Cette année-là, en effet, on vit circuler à Paris celle d'un certain Pouchain, qui avait six places et présentait l'originalité d'un changement de vitesse électrique. P. Rousseau, Hist. des transports,1961, p. 481.
CYCLISME. Mécanismes qui permettent le passage de la chaîne soit sur les différents braquets du petit pignon soit sur les différents plateaux du pédalier :
15. Une (...) [bicyclette] à changements de vitesse (...) doit être simple, robuste, ... L. Baudry de Saunier, Le Cyclisme,préf. de Pierre Giffart, 1892, p. 463.
B.− Fait de devenir différent. Changement d'écriture, de ton, de couleur, d'humeur, de mode :
16. ... elle changeait souvent les heures des rendez-vous qu'elle donnait au jeune homme, et souvent même elle le guettait dans la serre pour le renvoyer. Lui, s'inquiétait peu de ces changements d'humeur; ... Zola, La Curée,1872, p. 507.
17. ... il trouve du plaisir à contempler les marécages; un changement de temps les varie; ... Gide, Paludes,1895, p. 95.
18. Vous n'ignorez pas du reste que les changements de saison rendent beaucoup de gens malades. Faral, La Vie quotidienne au temps de st Louis,1942, p. 191.
En partic., AÉRON. Changement du pas d'une hélice. Modification de l'angle d'attaque des pales d'une hélice par rotation autour de leur axe.
Prononc. et Orth. : [ʃ ɑ ̃ ʒmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Début xiies. cangement « action de changer, mutation » (Psautier d'Oxford, éd. Fr. Michel, 76, 10), fin xiies. chaingemenz (Serm. de S. Bern., éd. W. Foerster, 41, 26 ds Gdf. Compl.). Dér. de changer*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 4 855. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 8 606, b) 5 358; xxes. : a) 5 279, b) 7 257. Bbg. Gohin 1903, p. 334. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 146. − Petit vocab. « technol. ». Actual. terminol. 1972, t. 5, no8, p. 4.

Changement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

changement \ʃɑ̃.ʒə.mɑ̃\ masculin

  1. Modification plus ou moins profonde d'une situation
    • Il vaut mieux penser le changement que changer le pansement, — (Francis Blanche, Les Pensées de Francis Blanche, Le Cherche Midi , 2011)
    • Les acteurs, à l'intérieur d'une organisation, ne sont jamais passifs, ne sont pas seulement des objets de la domination : sans leur implication et s'ils ne s'approprient pas les outils proposés, le changement ne peut tout simplement pas avoir lieu. — (Philippe Bernoux, Sociologie du changement dans les entreprises et les organisations, Points, 2010, page 4).
    • Celui qui gagne au changement remercie la fortune et le temps ; mais celui qui perd, s'en prend à l'auteur de la nouveauté. Il est bon de ne pas faire de nouvelles expériences pour raccommoder un état, sans une extrême nécessité et un avantage visible. Enfin il faut prendre garde que ce soit le désir éclairé de réformer qui attire le changement, et non pas le désir frivole du changement qui attire la réforme. — (Diderot, Encyclopédie, Nouveauté, [Morale , Gouvernement , Politique] (Jaucourt), 1772)
    • Un État qui n'a pas les moyens d'effectuer des changements n'a pas les moyens de se maintenir — (Edmund Burke, Reflectionson the Revolution in France, 1790, London, 1825, page 27) (Traduit : Réflexions sur la Révolution en France, Rarebooks.com, 2012))
    • Un conservatisme que ses détracteurs mettent en partie sur le compte de la surreprésentation de la Grande-Bretagne, inventrice du football et considérée pour cette raison comme opposée à de trop grands changements de règles. — (« International Board », article de Donqui Foot par Hubert Artus, Éditions Don Quichotte, 2011)
  2. Résultat effectué par un changement.
    • Changement de vie, de conduite. Changement de vues, de système. Changement d’état, de condition.
    • Aimer le changement pour le changement, pour faire diversion.
    • Changement dans la nature, dans le gouvernement, dans les affaires. Cette loi peut amener de grands changements.
    • Marx comparait le changement d'ère historique à une succession civile ; les temps nouveaux héritent des acquisitions antérieures. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.II, Les préjugés contre la violence, 1908)
  3. Modification apportée par ce changement.
    • Opérer un changement. Changement de décor, d'atmosphère.
  4. Passage d'un état à un autre.
    • L'on parlera, selon la nature, la durée et l'intensité de ce changement, de ce passage, d'évolution, de révolution, de transformation, de métamorphose, de modification, de mutation (ie de transformation profonde et durable).
  5. Dispositif permettant de changer
    • Un changement de vitesse à sept rapports
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Changement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHANGEMENT. n. m.
Action de changer ou Résultat de cette action. Étrange, merveilleux, continuel changement. Tout est sujet au changement. Changement de lune. Changement de domicile. Changement de vie, de conduite. Changement de vues, de système. Changement d'état, de condition. Aimer le changement. Changement dans la nature, dans le gouvernement, dans les affaires. Ceci peut amener de grands changements. Opérer un changement. Changement de décor. Changement à vue. Voyez VUE. En termes d'Art militaire, Changement de front, Manœuvre par laquelle un corps de troupes se déplace de manière à faire face à un côté différent de celui qu'il regardait d'abord. En termes d'Équitation, Changement de main. Voyez CHANGER. Changement de voie, en termes de Chemin de fer, désigne un Appareil qui sert à raccorder deux voies au moyen d'une aiguille. Changement de vitesse, en termes d'Automobilisme, désigne le Système qui permet au moteur d'une voiture à traction automobile de tourner plus ou moins vite et plus ou moins de fois pour un tour de roue, afin de compenser la force perdue. En termes de Cyclisme, il désigne le Système qui permet de rendre le développement moins grand et de monter les côtes avec moins de fatigue.

Changement : définition du Littré (1872-1877)

CHANGEMENT (chan-je-man) s. m.
  • Action de changer ; état, transformation de ce qui change ou est changé. Changement de domicile, d'état, de vie, de conduite Il s'opère de singuliers changements. Sans qu'il se passe un seul changement en lui, Pascal, Prov. 15. Un changement d'avis, quand la raison en presse, N'est pas une action contraire à la sagesse, Rotrou, Antig. IV, 6. Cet heureux changement rend mon bonheur parfait, Corneille, Poly. V, 6. Le bruit éclatant Qu'aux changements de rois pousse un peuple inconstant, Corneille, M. de Pomp. V, 4. Cette âme inaccessible aux changements divers, Brébeuf, Phars. II. Elles firent un grand changement dans les mœurs, Bossuet, Hist. II, 1. Admirez donc avec nous ces grands changements de la main de Dieu, Bossuet, la Vallière. Tout est vanité sous le soleil, c'est-à-dire, tout ce qui est mesuré par les années, tout ce qui est emporté par la rapidité du temps ; sortez du temps et du changement, aspirez à l'éternité ; la vanité ne vous tiendra plus asservis, Bossuet, Duch. d'Orl. Tant que nous sommes détenus dans cette demeure mortelle, nous vivons assujettis aux changements, parce que, si vous me permettez de parler ainsi, c'est la loi du pays que nous habitons… Mais aussitôt qu'on cesse pour nous de compter les heures et de mesurer notre vie par les jours et par les années, sortis des figures qui passent et des ombres qui disparaissent, nous arrivons au règne de la vérité où nous sommes affranchis de la loi des changements, Bossuet, ib. On s'étonne de ce qu'il n'y a presque jamais de changement dans le gouvernement des princes d'Orient ; d'où vient cela, si ce n'est de ce qu'il est tyrannique et affreux ? Montesquieu, Lett. pers. 103. Les hommes, dans une demeure si sujette aux changements [la terre], Montesquieu, ib. 113.

    Terme de théâtre. Changement de décoration ; et fig. changement dans la face des affaires.

    Changement à vue, changement de décoration qui s'opère par des machines sous les yeux du spectateur, sans qu'on ait à baisser la toile.

    Terme de chemin de fer. Changement de voie, action de faire passer un train d'une voie sur une autre.

    Terme de manége. Changement de main, passage du cheval par une ligne diagonale commençant à la sortie du coin qui mène au grand côté du manége et finissant à l'autre extrémité.

    Terme de danse. Changement de jambe, temps qui consiste à s'enlever légèrement de terre en faisant passer en avant la jambe qui, dans la position précédente, se trouvait derrière.

    Terme militaire. Changement de direction, changement d'une troupe en marche, changement de front, changement d'une troupe en bataille

PROVERBES

Changement de temps, entretien de sot, c'est-à-dire mettre la conversation sur le beau ou vilain temps est d'une personne qui ne sait que dire.

Changement de propos réjouit l'homme, il est bon de parler de choses diverses.

SYNONYME

CHANGEMENT, MUTATION, VARIATION. Termes qui s'appliquent à tout ce qui altère et modifie. Le premier et le second marquent le passage d'un état à un autre, et il ne faut qu'un de ces passages pour avoir changé ; le troisième marque le passage rapide par plusieurs états, et c'est cette succession d'états différents qui fait la variation. Quant à changement et à mutation, ils ne diffèrent que parce qu'ils ne sont pas du même style ; changement est du langage général ; mutation est d'un langage plus didactique. L'histoire nous fait assister aux changements des empires ; elle nous enseigne les lois des mutations que subissent progressivement les sociétés.

HISTORIQUE

XIIe s. Li tuen enemi repruverent le cangement de tun crist, Liber psal. p. 131.

XVe s. Vous prendrez bien garde au changement de son visaige, quand vous parlerez à lui, Bouciq. III, 16.

XVIe s. Il n'y a autre fin de changement et de mutation en l'homme que celle de l'estre, Amyot, Flamin. 45.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Changement : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CHANGEMENT, VARIATION, VARIÉTÉ, (Gramm. Synon.) termes qui s’appliquent à tout ce qui altere l’identité, soit absolue, soit relative ou des êtres ou des états. Le premier marque le passage d’un état à un autre ; le second, le passage rapide par plusieurs états successifs ; le dernier, l’existence de plusieurs individus d’une même espece, sous des états en partie semblables, en partie différens ; ou d’un même individu, sous plusieurs états différens. Il ne faut qu’avoir passé d’un seul état à un autre, pour avoir changé ; c’est la succession rapide, sous des états différens, qui fait la variation. La variété n’est point dans les actions : elle est dans les êtres ; elle peut être dans un être considéré solitairement ; elle peut être entre plusieurs êtres considérés collectivement. Il n’y a point d’homme si constant dans ses principes, qu’il n’en ait changé quelquefois ; il n’y a point de gouvernement qui n’ait eu ses variations ; il n’y a point d’espece dans la nature qui n’ait une infinité de variétés qui l’approchent ou l’éloignent par des degrés insensibles d’une autre espece. Entre ces êtres, si l’on considere les animaux, quelle que soit l’espece d’animal qu’on prenne, quel que soit l’individu de cette espece qu’on examine, on y remarquera une variété prodigieuse dans leurs parties, leurs fonctions, leur organisation, &c.

Changement d’ordre, en Arithmétique & en Algebre, est la même chose que permutation. Voyez Permutation.

On demande par exemple combien de changemens d’ordre peuvent avoir six personnes assises à une table : on trouvera 720. Voyez Alternation & Combinaison. (O)

Changement, se dit quelquefois, en Physique, de l’action de changer, ou quelquefois de l’effet de cette action. Voyez Mutation.

C’est une des lois de la nature, que le changement qui arrive dans le mouvement, est toûjours proportionnel à la force motrice imprimée. Voyez Nature, Mouvement, Force, Cause, &c. (O)

Changement d’état des personnes, (Jurisprudence.) voyez Etat des personnes. (A)

Changement, grande machine d’opéra, par le moyen de laquelle toute la décoration change dans le même moment, au coup de sifflet. Cette machine, qui est de l’invention du marquis de Sourdeac, a été adoptée par tous les théatres de Paris. Elle est fort simple, & l’exécution en est aussi sure que facile. On en trouvera la figure, ainsi que la description des parties qui la composent, dans un des deux volumes de planches gravées. (B)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « changement »

Étymologie de changement - Littré

Changer. Génev. sangement ; bourguig. chaingeman ; provenç. cambiamen ; anc. catal. cambiament ; espagn. cambiamiento ; ital. cambiamento.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de changement - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) dérivé de change avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « changement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
changement ʃɑ̃ʒœmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « changement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « changement »

  • À l’instar d’Apple, Microsoft vend ses produits hardware dans des magasins physiques, appelés des « Microsoft Store ». Cependant, ce mois de juin, la firme de Redmond annonce un changement dans sa stratégie de vente au détail : celle-ci va fermer tous ces magasins afin de se focaliser sur ses boutiques en ligne. Certains espaces seront néanmoins « réinventés » en « centres d’expériences ». Mais d’après The Verge, ces espaces ne vendront plus de produits. Par ailleurs, aucun licenciement ne devrait résulter de la fermeture des magasins de Microsoft puisque les employés de ces magasins continueront à porter assistance aux clients depuis les bureaux de la firme. Presse-citron, Changement de stratégie, Microsoft ferme tous ses magasins physiques
  • Partage de l’eau : agriculteurs et domaines skiables ont intérêt à coopérer Les impacts du changement climatique sur les précipitations, neige et pluie, s’amplifient, menaçant aussi bien les domaines skiables que le pastoralisme. Les deux secteurs doivent coopérer pour optimiser la création de retenues utiles pour les skieurs et pour les troupeaux. Ce contenu est réservé […] Enviscope, Territoires La vague verte accélèrera le changement de modèle de développement - Enviscope
  • Apple a indiqué que son logiciel d'émulation Rosetta 2 ne sera pas compatible avec les applications x86_64. Les Mac sous processeurs Intel ne connaîtront quant à eux aucun changement. Clubic.com, Changement de batteries et petite fuite : la Station spatiale internationale en maintenance !
  • L’intelligence c’est la capacité de s’adapter au changement. De Stephen Hawking
  • L’adaptabilité s'acquiert par l'expérience du changement. De Daniel Jouve
  • La mort n’existe pas, elle n’est qu’un changement de monde. De Seattle
  • Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement. De Francis Blanche
  • À chaque changement de point de vue correspond un changement de lois. Il existe donc une infinité de lois. De Frank Herbert / Les yeux d'Heisenberg, 1966
  • La mode est avant tout un art du changement. De John Galliano / L'Express - 2 Janvier 2003
  • A table comme en amour, le changement donne du goût. De Proverbe provençal
  • Nous devons accepter le changement mais conserver nos principes. De Jimmy Carter
  • Le changement de chef fait la joie des sots. De Proverbe roumain
  • Rien n'est permanent, sauf le changement. De Héraclite d'Ephèse
  • Un changement en prépare un autre. De Nicolas Machiavel
  • Un État qui n'a pas les moyens d'effectuer des changements n'a pas les moyens de se maintenir. Edmund Burke, Reflections on the Revolution in France
  • Le changement est toujours agréable. Euripide, Oreste, 34 (traduction Méridier)
  • Beau ciel, vrai ciel, regarde-moi qui change ! Paul Valéry, Charmes, le Cimetière marin Gallimard
  • Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables, et tout le plaisir de l'amour est dans le changement. Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, Dom Juan, I, 2, Dom Juan
  • On ne devient pas un autre homme. Mais, en nous et autour de nous, tout change. Louis Carette, dit Félicien Marceau, Les Années courtes, Gallimard
  • Ce qui semble périr se change seulement. Jean-Baptiste Chassignet, Le Mespris de la vie et consolation contre la mort
  • En France, le provisoire est éternel, quoique le Français soit soupçonné d'aimer le changement. Honoré de Balzac, Les Paysans

Images d'illustration du mot « changement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « changement »

Langue Traduction
Portugais mudança
Allemand änderung
Italien cambiamento
Espagnol cambio
Anglais change
Source : Google Translate API

Synonymes de « changement »

Source : synonymes de changement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « changement »


Mots similaires