La langue française

Mobilité

Sommaire

  • Définitions du mot mobilité
  • Étymologie de « mobilité »
  • Phonétique de « mobilité »
  • Citations contenant le mot « mobilité »
  • Images d'illustration du mot « mobilité »
  • Traductions du mot « mobilité »
  • Synonymes de « mobilité »
  • Antonymes de « mobilité »

Définitions du mot mobilité

Trésor de la Langue Française informatisé

MOBILITÉ, subst. fém.

A. − [Correspond à mobile I A] Caractère de ce qui peut être déplacé ou de ce qui se déplace par rapport à un lieu, à une position.
1. [En parlant d'un inanimé] Un petit mécanisme lui donnait [à une tente] plus de mobilité que n'en ont d'ordinaire ces sortes d'auvents, et en rendait la manoeuvre extrêmement facile (Reybaud, J. Paturot,1842, p.212).Turbines du type Kaplan dont la particularité réside dans la mobilité des pales auxquelles on peut donner l'angle que l'on désire en fonction de la hauteur de chute (Romanovsky, Mer, source én.,1950, p.92):
1. Cette conquête de la terre sur l'eau, le Hollandais travaille sans distraction à l'affermir, à la rendre définitive, en fixant les dunes de sable que leur mobilité déplace incessamment, au risque d'aider l'océan à faire brèche, et à tout engloutir. Michelet, Chemins Europe,1874, p.318.
PHYS. Vitesse de déplacement d'un ion sous l'action d'un champ électrique. Langevin (...) y étudiait [dans sa thèse de doctorat] la recombinaison et la mobilité des ions (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 2, 1964, p.261).
2. [En parlant d'un animé] Anton. sédentarité.Freiner la mobilité excessive de la main-d'oeuvre constatée dans toutes les régions pionnières soviétiques (L'Express,mars 1972, p.11, col. 3):
2. ... l'homme a pu circuler à peu près partout sur le globe; mais par grandes masses, cela n'est possible que là où il dispose de puissants moyens de transport. Cette mobilité fut favorisée par la constitution de grandes communautés pastorales dans les steppes. Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p.228.
− Domaine milit.[À propos d'un corps milit. ou d'un matériel] Mobilité stratégique, tactique. Les petites pièces venaient se grouper, ou même se portaient au loin en tirailleurs, et pouvaient suivre tous les mouvements de l'ennemi par leur facile mobilité (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t.1, 1823, p.438).
B. − [Correspond à mobile I B] Caractère de ce qui se déplace ou peut être déplacé par rapport à un ensemble d'objets de même nature:
3. ... notre gamme diatonique n'étant pas fixe, mais pouvant prendre pour son fondamental une note quelconque, cette mobilité nécessite l'intervention des signes altératifs pour conserver dans la transposition les proportions d'intervalles du type primitif. Savard, Harm.,t.1, 1853, p.30.
En partic. [À propos d'une date, d'une période] Fait de varier en fonction de la date de Pâques. Les dimanches de l'année ont une variabilité propre de sept jours respectivement aux dates des mois, causée par la mobilité des semaines (Chauve-Bertrand, Question calendrier,1920, p.77).
Spécialement
FIN. [À propos de capitaux] Caractère de ce qui est mobilisable. L'augmentation constante de la richesse publique et la mobilité des fortunes privées autorisaient toutes les espérances (A. France, Île ping.,1908, p.403).
SOCIOL. Aptitude à accomplir ou à subir un certain nombre de changements d'ordre social. Mobilité professionnelle; mobilité de l'emploi, de la main d'oeuvre; prime de mobilité. C'est, en fait, à l'occasion d'études sur la mobilité sociale qu'on été surtout étudiées les stratifications sociales (Univ. écon. et soc.,1960, p.5205).La relation entre scolarisation et mobilité sociale (Le Nouvel Observateur, 1ermars 1976, p.67, col. 2).
C. − [Correspond à mobile I C]
1. Littér. [En parlant d'un inanimé] Caractère de ce qui donne une impression de souplesse, de mouvement, de changement. Une moire fixe dans la mobilité du flot, ride imperceptible à tout autre qu'un marin, dessinait la passe (Hugo, Travaill. mer,1866, p.258).
2. [En parlant d'un animé] Caractère de ce qui donne une impression de vivacité. Mobilité de la physionomie:
4. M. Artus sourit. De lui, Léonard aperçoit surtout deux yeux malicieux, d'une incroyable mobilité, brillant derrière les vitres de lunettes immuables. Estaunié, Empreinte,1896, p.123.
D. − Au fig. [Correspond à mobile I D]
1. Vieilli. Aptitude à passer rapidement d'un état à un autre. Synon. vivacité.Il y a certainement une sorte de mobilité d'imagination, de susceptibilité d'impressions vagues et mélancoliques, qui n'appartient pas au commun des hommes (Constant, Journaux,1805, p.212):
5. Le caractère prédominant de sa physionomie était une noblesse élégante, que ne détruisait pas la mobilité toute française de sa personne. Cette attitude incessamment changeante avait un prodigieux attrait pour les hommes. Balzac, Langeais,1834, p.245.
2. Manque de stabilité, de constance. Synon. inconstance, instabilité.Mobilité d'esprit; mobilité d'une opinion. On reproche durement à la France la mobilité et l'inconstance de ses systèmes de gouvernement (Quinet, All. et Ital.,1836, p.103).Paganel, que la mobilité de son caractère emportait volontiers d'un extrême à l'autre, avait repris tout espoir (Verne, Enf. cap. Grant,t.3, 1868, p.105):
6. ... évoquons alors devant nous les contemporains de François Rabelais, leurs violences et leurs caprices, leur peu de défense contre les impressions du dehors, l'extraordinaire mobilité de leur humeur, cette étonnante promptitude à s'irriter, à s'injurier, à tirer l'épée, puis à s'embrasser... L. Febvre, Combats pour hist.,L'homme la légende l'oeuvre, 1931, p.255.
E. − PHILOS. [Dans l'ensemble des courants qui d'Héraclite à Bergson ont prôné le mobilisme] Caractère de ce qui varie, de ce qui est en mouvement. M. Bergson promet la «mobilité». Toutefois on se demande à tout instant en le lisant ce qu'il entend au juste par cette «mobilité». Est-ce le phénomène pris dans son changement continu, dans sa variation infiniment petite par opposition au phénomène pris dans sa variation très petite, mais toujours déterminée, arrêtée? (Benda, Le Bergsonisme,Paris, Mercure de France, 1917, p.13).
Prononc. et Orth.: [mɔbilite]. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1200 mobiliteit «inconstance, instabilité» (Dialoge Grégoire, éd. W. Foerster, p.92, 9); b) 1667 mobilité «facilité à passer d'un état psychologique à un autre» (Bossuet, Premier sermon pour le dimanche de la quinquagésime, 1 ds Littré Add. 1872); 2. ca 1380 «caractère de ce qui est mobile» (Jean Lefevre, Trad. La Vieille, éd. H. Cocheris, 2771); 3. av. 1787 «caractère de ce qui change rapidement d'aspect ou d'expression» (Mercure de France, s. réf. ds Fér. Crit.: sa physionomie a de la mobilité, de l'expression); 4. a) 1823 domaine milit. (Las Cases, loc. cit.); b) 1921 «caractère des personnes qui se déplacent souvent» (Vidal de La Bl., loc. cit.); c) 1957 sociol. mobilité sociale (Hist. sc., p.1598); 1958 mobilité de la main d'oeuvre (Romeuf); 1966 mobilité professionnelle (Birou); 5. 1904 phys. mobilité de l'ion (Radium, août, p.33). Empr. au lat. mobilitas «mobilité, facilité à se mouvoir; inconstance, humeur changeante», dér. de mobilis (mobile*). Au sens 4c, cf. angl. social mobility (1927, P. A. Sorokin ds NED Suppl.2). Fréq. abs. littér.: 658. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1529, b) 500; xxes.: a)650, b) 833. Bbg. Gohin 1903, p.345.

Wiktionnaire

Nom commun

mobilité \mɔ.bi.li.te\ féminin

  1. (Didactique) Facilité à être mû.
    • Sa langue, d'une mobilité étonnante, courait amoureusement sur ses lèvres comme si elle se promettait de goûter à toutes les félicités d'ici-bas. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 12)
    • La mobilité des corps sphériques.
    • La mobilité du mercure.
    • La mobilité de la population.
  2. Facilité à changer.
    • Mobilité des traits, de la physionomie.
    • (Figuré) Mobilité de caractère, d’esprit, d’imagination, Facilité à passer promptement d’une disposition à une autre, d’un objet à un autre.
    • La mobilité des choses humaines, la mobilité des opinions, Leur incertitude, leur passage continuel d’un état à un autre.
  3. (Travail) Mouvement interne et individuel d’un employé dans une société ou une entreprise, mutation, changement de poste.
    • Quand une mobilité est demandée au salarié en raison de l’évolution de l’environnement interne ou externe à l’entreprise, les méthodes privilégiant l’adaptation et l’accompagnement du changement seront recherchées au bon niveau et avec le plus d’anticipation possible, notamment à travers les moyens de formation et d’information adéquats. — (Électricité de France, Accord sur la Responsabilité Sociale du Groupe EDF, 25 janvier 2009. Article 3, p. 7.)
    • Les États, soucieux de contrôler leurs territoires ont de plus en plus de mal à faire face à ces multiples mobilités, à ce qu’on nomme « globalisation ». Migrations et migrants sont parties prenantes de ce processus qui façonne un monde nouveau. — (Christian Pradeau & Jean-François Malterre, Migrations et territoires, dans Les cahiers d'Outre-Mer n° 234/vol. 59, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOBILITÉ. n. f.
T. didactique. Facilité à être mû. La mobilité des corps sphériques. La mobilité du mercure. Il signifie aussi Facilité à changer. Mobilité des traits, de la physionomie. Fig., Mobilité de caractère, d'esprit, d'imagination, Facilité à passer promptement d'une disposition à une autre, d'un objet à un autre. La mobilité des choses humaines, la mobilité des opinions, Leur incertitude, leur passage continuel d'un état à un autre.

Littré (1872-1877)

MOBILITÉ (mo-bi-li-té) s. f.
  • 1Propriété générale des corps, en vertu de laquelle ils obéissent parfaitement, et en tous sens, aux causes de mouvement. La mobilité du mercure. Ses disciples [de Pythagore] et Philolaüs entre autres eurent un système astronomique qui leur était particulier, et dans lequel ils supposaient la mobilité de la terre, La Mothe le Vayer, Vertu des païens, II, Pythagore. La mobilité est la faculté qu'ont tous les corps de pouvoir être mis en mouvement, Brisson, Traité de phys. t. I, p. 41, dans POUGENS. La mobilité convient à l'atome, et le repos au monde, Diderot, Salon de 1767, Œuvres, t. XIV, p. 64, dans POUGENS.

    Mouvement communiqué. La lumière lugubre des lampes… répandait une mobilité effrayante sur ces objets éternellement immobiles [les catacombes et leurs sépulcres], Chateaubriand, Mart. V.

    Terme de chirurgie. Mobilité des fragments, la possibilité de faire mouvoir les deux bouts d'un os rompu.

  • 2Facilité à prendre différentes expressions. Cet acteur a une grande mobilité dans la physionomie. Son âme, active au delà de toute expression, donnait aux traits de sa physionomie une mobilité éblouissante et ravissante, Marmontel, Mém. V.
  • 3Facilité à passer promptement d'une disposition à une autre. Ce qui me ravissait en elles, c'étaient les grâces de leur esprit, la mobilité de leur imagination, le tour facile de leurs idées et de leur langage, Marmontel, Mém VII. Oswald était étonné de cette mobilité qui faisait succéder l'une à l'autre des impressions si différentes, Staël, Corinne, X, 4.

HISTORIQUE

XVe s. Mais ce n'est de nos fringuereaux Qu'inconstance et mobilité, Coquillart, dans le Dict. de DOCHEZ.

XVIe s. Mobilité, Oudin, Dict.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MOBILITÉ.
3Ajoutez : Comme il n'est rien de plus malaisé que de fixer la mobilité et de contenir ce feu des esprits, Bossuet, 1er serm. Quinquagés. 1.
4Instabilité dans les lois, les institutions, les mœurs. Lorsque la législation était dans une mobilité continuelle…, Locré, Esprit du code Napoléon, 1805, t. I, p. 85.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOBILITÉ, s. f. (Méchan.) signifie possibilité d’être mu, ou facilité à être mu & quelquefois le mouvement thême actuel Voyez Mouvement.

La mobilité ou possibilité d’être mu, est une propriété générale des corps.

La mobilité du mercure, ou la facilité de ses parties à être mues, provient de la petitesse & de la sphéricité de ses particules, & c’est ce qui en rend la fixation si difficile. Voyez Mercure.

L’hypothese de la mobilité de la Terre est l’opinion la plus plausible & la plus reçûe chez les Astronomes. Voyez Terre.

Le pape Paul V. nomma des commissaires pour examiner l’opinion de Copernic sur la mobilité de la Terre. Le résultat de leur recherche fut une défense, non d’assurer que cette mobilité fût actuellement mobile, c’est-à-dire qu’ils permirent de soutenir la mobilité de la Terre comme une hypothese qui donne une grande facilité pour expliquer d’une maniere sensible tous les phénomenes des mouvemens célestes ; mais ils défendirent qu’on la soutînt comme these ou comme une chose réelle & effective, parce qu’ils la crurent contraire à l’Ecriture. Sur quoi voyez Copernic & Systeme. Chambers. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mobilité »

Lat. mobilitatem, de mobilis, mobile.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin mobilitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mobilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mobilité mɔbilite

Citations contenant le mot « mobilité »

  • Léger, l’enfant se plaît dans la mobilité ; Le vieillard, dans la gravité. De Caius Cornelius Gallus
  • En période de mobilité économique, la souplesse est une condition vitale du plein emploi. De Alfred Sauvy / La France ridée
  • La beauté de la musique - comme celle de la lumière - est celle de la rapidité, de la mobilité, de l'insaisissable. De Jean-Michel Jarre
  • Les êtres ont la mobilité et l'éphémère durée des vagues ; seules les choses qui leur ont servi de témoins sont comme la mer et restent immuables. De Edouard Estaunié / Les Choses voient
  • "Yassine a effectivement subi une grave blessure à la main, explique le technicien. Pour l’instant, Yassine essaie de retrouver une intégrité physique de sa main, la mobilité de sa main. Il a d’autres challenges que celui de se préparer pour le championnat. Mais j’espère le retrouver sous le maillot rouge dijonnais d’ici la fin de saison." RMC SPORT, Dijon: Benzia se bat pour retrouver la mobilité de sa main, confie Jobard
  • Le challenge Mobilité se déroule sur les treize communes de l'agglomération de Cergy-Pontoise. Depuis 2018, le challenge propose chaque année aux établissements d’organiser, en interne et le temps d’une journée, un défi collectif sur le thème de la mobilité. Université de Cergy-Pontoise, Challenge Mobilité 2020 - Université de Cergy-Pontoise
  • Lancé en Allemagne, Sixt+ arrive en France à la rentrée. Il y aura aussi une déclinaison de ce produit pour les entreprises, adapté pour mieux répondre à leurs besoins. Le service associé à la location est de toute façon différent sur le corporate. Et nos experts en mobilité sont là pour aider à optimiser les démarches au quotidien. Déplacements Pros, Jean-Philippe Doyen (Sixt France) : «notre offre mobilité s'adapte aux nouveaux usages des entreprises» - Déplacements Pros
  • Acquérir une connaissance précise des flux et des modes de déplacement des usagers permet aux collectivités de bien comprendre l’évolution de la mobilité sur leur territoire. C’est la vocation d’un observatoire de la mobilité. La Gazette des Communes, Neuf conseils pour mettre en place un observatoire de la mobilité

Images d'illustration du mot « mobilité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mobilité »

Langue Traduction
Anglais mobility
Espagnol movilidad
Italien mobilità
Allemand mobilität
Chinois 流动性
Arabe إمكانية التنقل
Portugais mobilidade
Russe мобильность
Japonais 可動性
Basque mugikortasun
Corse mobilità
Source : Google Translate API

Synonymes de « mobilité »

Source : synonymes de mobilité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mobilité »

Partager