Catalepsie : définition de catalepsie


Catalepsie : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CATALEPSIE, subst. fém.

PATHOL. Paralysie que l'on observe dans les états hypnotiques et dans la schizophrénie, caractérisée par l'annihilation de tous les réflexes de locomotion et de changement de position, la réduction de la sensibilité, la contraction tonique des muscles. Accès, attaque de catalepsie. L'œil dilaté, il salue et, comme on tombe en catalepsie, tombe au garde-à-vous (Romains, Les Copains,1913, p. 182).Déjà, on hissait par l'étroit escalier quelques buveurs en catalepsie (Morand, New York,1930, p. 239).
Au fig. :
C'est cela qui est si bien peint dans cette petite phrase, c'est le bois de Boulogne tombé en catalepsie. Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 533.
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. fém. cataleptibilité. Tendance à la catalepsie. Il signalait comme indices annexes : la syncinésie, l'énurésie infantile, la maladresse habituelle, la cataleptibilité et toutes les agitations et asynergies motrices (Mounier, Traité du caractère, 1946, p. 203).
Prononc. et Orth. : [katalεpsi]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. [1507 catalepse d'apr. Bl.-W.5]; 1567 catalepse (Grevin, Imposture des Diables, 129 rod'apr. Delb. Notes, ms. déposé à la Sorbonne); ca 1580 catalepsie (A. Paré, XVIII, 52 ds Gdf. Compl.). Empr. au b. lat.,de même sens, catale(m)psia (ves.? Caelius Aurelianus ds TLL s.v. catale(m)psis, 589, 71) lui-même empr. au gr. κ α τ α ́ λ η ψ ι ς « action d'attraper, prise » d'où « attaque, paralysie » (Galien ds Liddell-Scott). Fréq. abs. littér. : 45.

Catalepsie : définition du Wiktionnaire

Nom commun

catalepsie \ka.ta.lɛp.si\ féminin

  1. (Médecine) Suspension complète des sensations et des mouvements volontaires, avec aptitude des membres et du tronc à conserver la position qu’on leur donne.
    • Voici le mal qui vient, je vais tomber en catalepsie — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), vol. 1, page 187)
    • Il parait que j’eus une rechute de catalepsie. — (Honoré de Balzac, Le Colonel Chabert, 1844)

Nom commun

catalepsie \Prononciation ?\ (genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?)

  1. (Médecine) Catalepsie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Catalepsie : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CATALEPSIE. n. f.
T. de Médecine. Suspension complète des sensations et des mouvements volontaires, avec aptitude des membres et du tronc à conserver la position qu'on leur donne. Tomber en catalepsie.

Catalepsie : définition du Littré (1872-1877)

CATALEPSIE (ka-ta-lè-psie) s. f.
  • Terme de médecine. Maladie caractérisée par l'aptitude qu'ont les membres, et même le tronc, à conserver pendant toute la durée de l'attaque les attitudes qu'ils avaient au commencement ou celles qu'on parvient à leur faire prendre.

HISTORIQUE

XVIe s. Et si les dites vapeurs montent jusqu'au cerveau, causent epilepsie, catalepsie, qui est quand tout le corps demeure roide et froid, et en mesme figure qu'il estoit auparavant que tomber en tel mal, les yeux ouverts, sans voir et sans ouyr, Paré, XVIII, 52.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Catalepsie : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CATALEPSIE, s. f. (Médecine.) maladie soporeuse qui saisit tout-d’un-coup le malade, le fait rester dans la situation où il étoit au moment de l’accès, & lui fait perdre le sentiment & le mouvement, quoique la respiration subsiste ainsi que le battement des arteres, qui à la vérité sont moins forts que dans l’état naturel. Il arrive alors une cessation de mouvement du sang contenu dans les arteres du cerveau, & du fluide nerveux, dont la secrétion se fait dans les glandes de cette partie, sans que ce mouvement soit intercepté dans le cervelet : c’est pourquoi les fonctions qui ne dépendent pas de la volonté, sont exécutées, pendant que celles qui y sont soûmises sont suspendues. On trouve par la dissection des cadavres de ceux qui sont morts de cette maladie, que les vaisseaux tant artériels que véneux du cerveau, sont remplis d’un sang épais & grossier qui y est engorgé. En conséquence de cet engorgement, les esprits animaux ne se séparent pas pour passer dans les filets de nerfs qui partent du cerveau, & produire le mouvement musculaire ; ce qui est si vrai, que le malade reste dans la situation où on l’a mis ; si on lui leve un bras sur la tête, ce bras demeure immobile à cet endroit ; si l’on éleve une paupiere, elle ne s’abaisse point d’elle-même ; enfin si l’on lui fait fléchir un doigt ou plusieurs, ils restent fléchis jusqu’à ce que l’on prenne soin de les étendre. On peut voir à l’article Assoupissement deux observations sur cette maladie, tirées des Mém. de l’acad.

Cette maladie a plusieurs causes, la mélancholie portée au dernier degré, toutes sortes d’affections vives de l’ame, surtout lorsqu’elles sont subites, comme la perte inopinée d’une personne chere, d’un procès, &c. Les méditations profondes & continuées long-tems sur un même sujet, un travail forcé dans le cabinet, &c. sont aussi quelquefois cause de cette maladie, sur-tout lorsque l’on ne prend pas de nourriture convenable & proportionnée à la déperdition de substance. Les indications que l’on a à remplir pour parvenir à la guérison de cette maladie, sont de tirer le malade de cette affection soporeuse par quelque chose qui puisse l’affecter vivement, telle que le son d’une cloche, le bruit d’un canon, l’odeur des sels volatils & pénétrans. Si ces moyens ne suffisent pas, il faut employer les vésicatoires, les scarifications, & autres opérations semblables, qui puissent exciter quelque douleur ; & selon Boerhaave, rien de mieux que de procurer au moyen des sternutatoires une hémorrhagie abondante par les narines, ou par les hémorrhoïdes au moyen de l’application des sangsues, jointe à un régime humectant, aux vomitifs, &c. Voyez Assoupissement. (N)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « catalepsie »

Étymologie de catalepsie - Littré

Κατάληψις, de ϰατὰ, dans, et λῆψις, prise, de λαμϐάνειν, prendre ayant le même radical que λῆμνα (voy. LEMME).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de catalepsie - Wiktionnaire

Du latin catalepsis, (même sens qu'en français), issu du grec ancien κατάληψις, « katalepsis ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « catalepsie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
catalepsie katalɛpsi play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « catalepsie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « catalepsie »

  • L’animal d’environ 3,5 mètres de long aurait alors été plongé dans un état dit de catalepsie, ou immobilité tonique, une sorte de transe lors de laquelle tous les signes vitaux sont normaux mais le requin ne réagit plus aux stimuli externes, selon protection-requins.org. CNEWS, Vidéo : un requin blanc nage sur le dos | CNEWS
  • D'août à octobre, des épis de fleurs particulièrement graphiques recouvrent la plante, dans les tons pourpre soutenu ou rose liliacé vif. Les fleurs sont tubulées, bilabiées et presque sessiles, avec la lèvre inférieure trilobée, la lèvre supérieure aplatie et le calice tubulé, ce qui, en grappes de 10-12cm, offre un spectacle magnifique. Le nom de "cataleptique" communément utilisé pour désigner la plante vient du fait que lorsqu'on tourne une fleur dans une direction, elle reste temporairement dans cette nouvelle position, comme si elle était frappée de catalepsie ! Binette & Jardin, Physostégie de Virginie (Physostegia virginiana) ou cataleptique : plantation, culture
  • Ce jour-là, le confinement est toujours en vigueur et les commerces en pleine catalepsie. Rue du Sec-Arembault, un couple avise un homme au comportement étrange. Après avoir jeté un plot dans la vitrine d’une boutique, l’inconnu se met à déménager des vêtements vers une destination inconnue. Alertée, la police le cueillera, des cintres plein les mains. K. K. s’en tirera avec une garde à vue, une convocation en justice et une obligation de quitter le territoire français. La Voix du Nord, Lille : condamné pour avoir craché «le corona» sur les employées d’un kebab
  • Cette forme de catalepsie, nommée « immobilité tonique » et encore mal comprise, semble liée à l’organe sensoriel des requins, appelé « ampoules de Lorenzini », concentré sur leur museau. C’est « un système de pores pleins de gel, sur la tête du requin, qui détectent les fréquences électromagnétiques à proximité, explique Kori Garza. Habituellement, les requins s’en servent pour détecter leurs proies, il est possible qu’ils les utilisent aussi dans leurs migrations, en utilisant les champs magnétiques de la Terre. » SudOuest.fr, L’homme qui endort les requins
  • A en croire celui qui est aussi théologien, la sorcellerie peut aussi jouer un rôle dans le domaine de l’anesthésiologie. « Dans cette pratique, on utilise une substance appelée tétrodotoxine, à travers la poudre de zombification. Cette poudre met la personne dans un état de catalepsie pendant une période de trois jours. Et la personne est ressuscitée par la suite », explique-t-il. , Maxo Noël: « la sorcellerie peut être utilisée en médecine moderne » | Loop News
  • La catalepsie est un trouble psychomoteur impressionnant dans lequel la personne est figée pour une durée plus ou moins longue. Elle se manifeste par des crises qui peuvent toucher seulement certains membres ou tout le corps. Medisite, Catalepsie : symptômes, traitement, que faire en cas de crise ?

Traductions du mot « catalepsie »

Langue Traduction
Portugais catalepsia
Allemand katalepsie
Italien catalessi
Espagnol catalepsia
Anglais catalepsy
Source : Google Translate API

Synonymes de « catalepsie »

Source : synonymes de catalepsie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « catalepsie »



mots du mois

Mots similaires