La langue française

Favorable

Sommaire

  • Définitions du mot favorable
  • Étymologie de « favorable »
  • Phonétique de « favorable »
  • Évolution historique de l’usage du mot « favorable »
  • Citations contenant le mot « favorable »
  • Images d'illustration du mot « favorable »
  • Traductions du mot « favorable »
  • Synonymes de « favorable »
  • Antonymes de « favorable »

Définitions du mot favorable

Trésor de la Langue Française informatisé

FAVORABLE, adj.

A.− [Avec une idée de préférence; correspond à favoriser A] Qui manifeste une disposition, une attitude bienveillante (envers une personne préférée). Il songea que Lise lui avait toujours été favorable (Zola, Terre,1887, p. 270).La ville serait neutre, plutôt favorable au général (Malraux, Cond. hum.,1933, p. 366):
1. Ils disent qu'ils veulent tuer le faux prêtre, rétablir les anciens usages, se rendre la déesse favorable en vue de la guerre qui commence. Renan, Drames philos.,Prêtre Némi, 1885, IV, 3, p. 584.
B.− [Sans idée de préférence marquée]
1. [Avec l'idée d'une appréciation positive, préalable à un éventuel soutien]
a) [En parlant d'une pers.] Favorable à.Qui manifeste un intérêt positif (envers quelque chose ou quelqu'un). Le duc de Lancastre se montrait favorable à ces paroles de Robert-L'Ermite (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 2, p. 107).Le public parisien ne s'est guère montré favorable qu'aux acteurs dont le jeu lui a paru naturel et agréable (Delécluze, Journal,1827, p. 454):
2. − Que M. Crevel m'aime, il est dans son droit d'homme; que je sois favorable à sa passion, ce serait le fait d'une coquette ou d'une femme à qui vous laisseriez beaucoup de choses à désirer... Balzac, Cous. Bette,1846, p. 171.
P. méton. [En parlant d'un attribut de la pers.] Les femmes des tribunes le regardaient d'un œil favorable (France, Dieux ont soif,1912, p. 207).Je vois, mon cher garçon, que tu m'écoutes d'une oreille assez favorable (Duhamel, Cécile,1938, p. 102).
b) [En parlant d'une chose] Qui est à l'avantage de quelque chose ou quelqu'un. Conclusion, hypothèse, impression, jugement, opinion, réponse, préjugé favorable. Peignant le monde sous des couleurs trop favorables (Flaubert, Bouvard,t. 2, 1880, p. 175).Au moment même où les statistiques étaient les plus favorables (Camus, Peste,1947, p. 1439):
3. − J'ai su de quels termes favorables le roi avait bien voulu se servir en approuvant mon élection, et j'en ai été profondément touché. Vigny, Journal poète,1846, p. 1242.
Favorable à.La comparaison avec Pradelle n'était pas favorable à Jacques (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 248).
Favorable pour.Je l'entends, Monsieur, dans le sens le plus favorable pour vous (Balzac, E. Grandet,1834, p. 61).
2. [L'idée est celle d'un appui efficace; correspond à favoriser B 2] Qui apporte aide ou soutien à quelqu'un ou à la réalisation de quelque chose. Occasion, circonstance, condition, milieu, climat favorable. Poussé par un vent favorable, le vaisseau du roi atteignit bientôt les côtes de l'Asie (Cottin, Mathilde,t. 1, 1805, p. 90).Les vents poussaient du sud vers le nord leur grande houle favorable (Saint-Exup., Vol nuit,1931, p. 94).
Favorable à
(qqn).Une politique favorable à nos dix-huit millions de ruraux (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. 207).Ce qui porte malheur aux soumis doit être favorable aux rebelles (Gide, Journal,1943, p. 190).
(qqc.).Ils parlèrent du temps qui était favorable aux moissons (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Hist. fille de ferme, 1881, p. 25).Les sentiments les plus favorables à l'action du parti (Malraux, Conquér.,1928, p. 175):
4. ... il avait des sourires pour saluer, pour répondre, pour approuver, pour remercier, pour prendre congé, toute une jolie collection de sourires qui le dispensaient presque de jamais se servir de la parole, ce qu'il jugeait sans doute plus poli et plus favorable à son avancement. Zola, Curée,1872, p. 343.
(+ inf.).Littér. Des jupes retroussées, favorables à montrer sa jambe (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 254).
Favorable pour (+ subst.).Dans des conditions favorables pour les opérations (Joffre, Mém.,t. 1, 1931, p. 202).
Spéc. (Quasi-)synon. opportun.Moment favorable. Averti sans doute par son flair de la minute favorable (Zola, Argent,1891, p. 395).Ils n'attendent qu'une heure favorable pour secouer le joug!... (Martin du G., Thib., Été, 1936, p. 94).
Prononc. et Orth. : [favɔ ʀabl̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1283 « animé de dispositions bienveillantes envers quelqu'un » (Beaumanoir, Cout. Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 1100); 2. 1345 « qui aide au succès » (Varin, Arch. admin. de la ville de Reims, t. II, 2epart., p. 970 ds Littré). Empr. au lat. class. favorabilis « favorable », dér. de favor (faveur1*). Fréq. abs. littér. : 2 745. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 5 850, b) 2 961 xxes. : a) 2 191, b) 3 777. Bbg. Engels (J.). L'Ovide moralisé et les adj. en -able. Mél. Roques (M.) t. 2 1953, p. 68.

favorable « qui attire la faveur, qui est à l'avantage de » (lorsque le subst. qualifié est de l'animé : « qui favorise »)

Wiktionnaire

Adjectif

favorable \fa.vɔ.ʁabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui marque une bienveillante attention, une préférence marquée pour quelqu’un.
    • Se rendre quelqu’un favorable.
    • Ses dispositions, ses sentiments vous sont très favorables.
    • Soyez-moi favorable.
    • Tout le monde lui a été favorable.
  2. Qui est avantageux et tel qu’on le désire pour la fin qu’on se propose.
    • Profitant d'un rare moment favorable, et non sans témérité, car les brisants étaient violents et la levée dépassait 2 mètres, la baleinière approcha. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • La brise avait été nettement plus favorable et mon estime me donnait 97 milles parcourus vers le Sud en quarante-huit heures. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Il obtint une réponse favorable.
    • Avoir un temps favorable, un vent favorable.
    • Occasion favorable.
    • Des circonstances favorables à l’exécution d’un projet.
  3. Qui est à l’avantage de quelqu’un ou de quelque chose.
    • Le système d’hérédité des fiefs était plus favorable au vassal qui consolidait son droit patrimonial, mais le seigneur concédant pouvait en souffrir dans le cas où le fief tombait aux mains d'un héritier mineur. — (Gabriel Lepointe, La Famille dans l'Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p.224)
    • J’ai de ce jeune homme l’opinion la plus favorable.
    • On lui présenta la chose du côté favorable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FAVORABLE. adj. des deux genres
. Qui marque une bienveillante attention, une préférence marquée pour quelqu'un. Se rendre quelqu'un favorable. Ses dispositions, ses sentiments vous sont très favorables. Soyez-moi favorable. Tout le monde lui a été favorable. Il signifie aussi Qui est avantageux et tel qu'on le désire pour la fin qu'on se propose. Il obtint une réponse favorable. Avoir un temps favorable, un vent favorable. Occasion favorable. Événement favorable. Des circonstances favorables à l'exécution d'un projet. Il signifie encore Qui est à l'avantage de quelqu'un ou de quelque chose. J'ai de ce jeune homme l'opinion la plus favorable. Cela fait concevoir de lui une idée peu favorable. On lui présenta la chose du côté favorable.

Littré (1872-1877)

FAVORABLE (fa-vo-ra-bl') adj.
  • 1Qui donne faveur. Trop favorables dieux, vous m'avez écoutée, Corneille, Hor. III, 1. Seigneur, le juste ciel vous est bien favorable, Corneille, Rodog. v, 5. Favorable à ceux qui méritaient sa protection, civil à ceux à qui il ne pouvait être favorable, Fléchier, Lamoignon. J'avoue avec la sincérité que je vous dois, que je crains que vous ne soyez favorable au Port-Royal des champs, Maintenon, Lett. au card. de Noailles, 8 nov. 1707. Peut-être d'autres yeux me sont plus favorables, Racine, Andr. II, 2. Si jamais à mes vœux vous fûtes favorable, Racine, Esth. II, 7.
  • 2Il se dit des choses dans le même sens. Et le sort favorable à son lâche attentat, Corneille, Rodog. I, 1. Les Juifs rétablissaient leur temple et commençaient à relever Jérusalem sous les favorables édits des rois de Perse, Bossuet, Polit. X, III, 2. Pensez-vous qu'Hermione, à Sparte inexorable, Vous prépare en Épire un sort plus favorable ? Racine, Andr. I, 1. Les vents devenaient favorables aux vaisseaux de Chypre, Fénelon, Tél. III. Naissance de Charles-Quint dans la ville de Gand, le 24 février, jour de saint Mathias, ce qu'on a remarqué, parce que ce jour lui fut toujours depuis favorable, Voltaire, Annales de l'Emp. Maximilien, 1500. On ne pouvait amener un convoi ni faire un fourrage sans combattre, de sorte que la guerre continuait partout, excepté où elle pouvait nous être favorable, Ségur, Hist. de Napol. VIII, 10.

    Succès favorable, heureux succès. Bien que la nouveauté de ce caprice en ait rendu le succès assez favorable pour ne me repentir pas d'y avoir perdu quelque temps, Corneille, Illusion, examen.

    Blessure favorable, blessure qui n'est pas dangereuse ; coup favorable, coup qui, sans être dangereux, a porté dans un lieu où il aurait pu l'être (locutions vieillies).

  • 3Qui est en faveur de. J'ai une idée favorable de ce jeune homme. Présenter une chose du côté favorable. Quand les termes sont si clairs qu'ils n'en souffrent aucune [interprétation], alors nous nous servons de la remarque des circonstances favorables, Pascal, Prov. 6. Les stoïciens, qui leur étaient opposés [aux épicuriens], contre lesquels saint Paul disputa aussi, n'avaient pas une opinion plus favorable à la divinité, puisqu'ils faisaient un dieu de leur sage et même le préféraient à leur Jupiter, Bossuet, Polit. VII, II, 4. Je donne à ses discours un sens plus favorable, Racine, Bajaz. I, 4. Prêtant à leurs fureurs des couleurs favorables, Racine, Athal. III, 3.

    Il se dit des personnes en un sens analogue. Et vous, prince, qui l'avez tant honorée pendant qu'elle était au monde ; qui, favorable interprète de ses moindres désirs, continuez votre protection et vos soins à tout ce qui lui fut cher, Bossuet, Anne de Gonz.

  • 4Il se dit de certaines choses pour lesquelles la rigueur de la loi ou de l'opinion doit être mitigée. Il a tué un homme, mais il était attaqué, son cas est favorable.

SYNONYME

FAVORABLE, PROPICE. Favorable est ce qui donne faveur ; propice est, étymologiquement, ce qui est auprès. Une occasion favorable nous donne faveur ; une occasion propice est une occasion présente et qu'il faut saisir. Le ministre nous est favorable, il a de la bienveillance pour nous ; il nous est propice, il est tout prêt à nous servir.

HISTORIQUE

XIVe s. Moult le fit bien Girars qui se rendit amable à trestous ses subgez et à tous favorable, Girard de Ross. v. 2750.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FAVORABLE. - HIST. XIVe s. Ajoutez : Li cas dez eschevins est favorables, et li cas de leur adverse partie haineux (1345), Varin, Archives administr. de la ville de Reims, t. II, 2e part. p. 970. Pour tant qu'il [un ministre anglais] estoit favorable au roy d'Escoce, J. le Bel, Vrayes chroniques, t. I, p. 8.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FAVORABLE, (Marine.) vent favorable, c’est un vent qui porte vers l’endroit où l’on veut aller, ou à la route qu’on veut faire. Voy. Vent, Alisé, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « favorable »

Provenç. et espagn. favorable ; portug. favoravel ; ital. favorabile ; du latin favorabilis, de favor, faveur. Dans l'exemple cité à l'historique, favorable signifie qui trouve faveur. Aux XVe et XVIe siècles on disait favorisable. Prenant au pis venir, s'il advient que fortune Leur soit favorisable…, Marot, J. V, 117.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin favorabilis, dérivé de favor (« faveur »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin favorabilis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « favorable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
favorable favɔrabl

Évolution historique de l’usage du mot « favorable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « favorable »

  • La seule atmosphère favorable au créateur est celle de la naissance de l'amour. Le mariage ou toute relation permanente avec une femme est la mort d'un grand artiste. De André Maurois / Les mondes impossibles
  • Je trouve que la télévision est très favorable à la culture. Chaque fois que quelqu'un l'allume chez moi, je vais dans la pièce à côté et je lis. De Groucho Marx / Halliwell’s Filmgoer’s Companion
  • Opportunité. Occasion favorable pour saisir une déception. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Un homme heureux est une barque qui navigue sous un vent favorable. De Proverbe chinois
  • Le mal est une nécessité favorable à l'équilibre du bien. De Dominique Blondeau / Les errantes
  • Traitez vos amis comme vos tableaux : placez-les dans la lumière la plus favorable. De Jenny Jérôme Churchill
  • Aucun auteur ne songe à mettre en doute l'auteur d'une critique favorable. De Jean-Jacques Gautier
  • Je suis très peu favorable à la crispation commémorative, aux célébrations en tous genres. De Sylvain Tesson / Lire, 1er janvier 2015
  • Il n'est pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va. De Sénèque
  • Le tort commun des malheureux est de ne jamais vouloir croire à ce qui leur est favorable. De Sénèque
  • Si les gouvernements en place continuent de penser qu’abaisser l’âge de voter peut leur être favorable, on verra bientôt les électeurs aller aux urnes avant qu’ils ne sachent marcher. De Jean Delacour
  • Si Dieu avait été suisse, il serait toujours en train d'attendre le moment favorable pour créer le monde. De Hugo Loebcher
  • Un a posteriori est un a priori favorable d’un homme envers une femme qui a un beau postérieur. De Marc Escayrol / Mots et grumots
  • La diligence qui n’est point dirigée par la lenteur, n’a pas toujours un succès favorable. De Chevalier de Méré / Maximes, sentences et réflexions morales et politiques
  • L'époque la plus favorable pour la répression d'un abus, c'est le jour où on le découvre. De Aurélien Scholl
  • L’entreprise Lubrizol avait en mars dernier, fait savoir qu’elle souhaitait étendre l’activité sur son site, plusieurs mois après l’incendie. Le processus s’est accéléré ces derniers jours, après une réunion du Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst), mardi 7 juillet 2020, qui a analysé le dossier déposé par l’industriel. Le conseil avait rendu un avis favorable sur cette deuxième demande de réouverture partielle. , Nouvelle demande de réouverture partielle de l'usine Lubrizol : le préfet « favorable » | 76actu
  • La nomination de François Bayrou comme haut-commissaire au Plan continue de se préciser. L’entourage d’Emmanuel Macron se dit très favorable à cette éventualité. SudOuest.fr, François Bayrou haut-commissaire au Plan ? L’Élysée favorable à cette éventualité
  • FFBB: Avis favorables pour l'engagement de 12 clubs LFB, 11 LF2 et 28 NM1 Basket Europe, FFBB: Avis favorables pour l'engagement de 12 clubs LFB, 11 LF2 et 28 NM1 | Basket Europe

Images d'illustration du mot « favorable »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « favorable »

Langue Traduction
Anglais favorable
Espagnol favorable
Italien favorevole
Allemand günstig
Chinois 有利
Arabe ملائم
Portugais favorável
Russe благоприятный
Japonais 好ましい
Basque favorable
Corse favorevole
Source : Google Translate API

Synonymes de « favorable »

Source : synonymes de favorable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « favorable »

Partager