La langue française

Fâcheux

Sommaire

  • Définitions du mot fâcheux
  • Étymologie de « fâcheux »
  • Phonétique de « fâcheux »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fâcheux »
  • Citations contenant le mot « fâcheux »
  • Traductions du mot « fâcheux »
  • Synonymes de « fâcheux »
  • Antonymes de « fâcheux »

Définitions du mot fâcheux

Trésor de la Langue Française informatisé

FÂCHEUX, EUSE, adj.

A.− [En parlant d'une pers.] Qui est importun ou gênant, difficile à supporter ou à contenter. Ils se virent obligés bientôt d'abandonner le fâcheux confrère, dont la Somme fut censurée vigoureusement (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 1, 1840, p. 319).Croyant en finir plus tôt avec ce fâcheux compagnon (Bernanos, Mauv. rêve,1948, p. 1005):
1. ... M. Brunetti, très fâcheux au commencement de la guerre, devint meilleur quand le succès de cette guerre fut assuré... Chateaubr., Congrès Vérone,t. 1, 1838, p. 396.
Emploi subst. Un fâcheux. Fermez votre porte aux fâcheux (Flaub., Corresp.,1873, p. 87).Je travaillerais, si seulement les fâcheux me fichaient la paix (Gide, Journal,1932, p. 1106).Les esprits les plus irritables et les moins faits pour supporter les fâcheux et les sots (Mauriac, Journal 1,1934, p. 81).
B.− [En parlant d'une chose]
1. [Du point de vue de la pers. concernée] Qui suscite du déplaisir, qui est désagréable. En dépit des fâcheux pronostics du gouvernement britannique et des sinistres prédictions de l'ingénieur Stephenson (Verne, Tour monde,1873, p. 23).J'ai trop souci de la vérité pour taire le fâcheux accueil que je dus essuyer à mon retour au foyer (Gide, Symph. pastor.,1919, p. 880).Dans mes livres quand un événement fâcheux se prépare, il fait presque toujours beau (Green, Journal,1945, p. 190).
SYNT. État, souvenir fâcheux; impression, histoire, affaire fâcheuse; aventure, habitude, nouvelle, situation fâcheuse.
Fâcheux à + inf.C'est un secret fâcheux à confesser (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823, p. 821).
Fâcheux pour (qqn).La fièvre, le manque de nourriture sont très fâcheux pour une personne aussi nerveuse (Lamart., Corresp.,1830, p. 87).
Expressions
(Il, c'est) fâcheux que, de. Il est regrettable. Il est fâcheux en somme que tu n'aies pas donné suite à cette œuvre (Flaub., Corresp.,1846, p. 419).C'est fâcheux qu'on ne puisse pas avoir toutes les satisfactions ensemble (Erckm.-Chatr., Ami Fritz,1864, p. 83).
Il arrive qqc./rien n'arrive de fâcheux (à qqn). Il n'étoit arrivé rien de fâcheux à la princesse (Cottin, Mathilde,t. 2, 1805, p. 196).Dieu veuille que rien de fâcheux n'arrive, et que je me porte bien (Balzac, Corresp.,1835, p. 741):
2. Je sentais qu'il vous était arrivé quelque chose de fâcheux puisque je venais de vous écrire pour savoir de vos nouvelles, quand on m'a apporté votre lettre de ce matin. J'ai repêché la mienne chez le portier; en voici une seconde. Pauvre chère maître! Comme vous avez dû être inquiète? et MmeMaurice aussi! Vous ne me dites pas ce qu'il a eu (Maurice). Flaub., Corresp.,1870, p. 109.
Spéc. [En parlant de la santé, du temps] Le temps est des plus fâcheux aujourd'hui (M. de Guérin, Corresp.,1838, p. 348).Il n'avait jamais éprouvé un été si chaud et si fâcheux (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 36).MmeSwann disait jadis : « J'ai trouvé le moyen d'attraper la fâcheuse influenza » (Proust, Temps retr.,1922, p. 821).
Emploi subst. à valeur de neutre. Le fâcheux de l'affaire des quatre évêques était dans la publicité qu'avaient reçue leurs mandements (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 4, 1859, p. 261).Le fâcheux, c'est que Jusserand ne se marie pas avec Alice (Duhamel, Désert Bièvres,1937, p. 223).
2. [L'accent est mis sur la conséquence] Qui entraîne (pour quelqu'un) un inconvénient, un dommage. Influence, coïncidence, conséquence fâcheuse; antécédent, contre-temps, précédent fâcheux. Vous n'avez omis que l'épithète gracieuse de « Mendiant ingrat », oubli fâcheux qui contristera, n'en doutez pas, de très nobles cœurs (Bloy, Journal,1892, p. 54).Dans un élan pathétique du plus fâcheux effet (Gide, Souv. Cour d'ass.,1913, p. 660).Ceux qu'il étrillait, se vengeaient en faisant courir sur son compte les bruits les plus fâcheux (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p 203).
Fâcheux à (qqn).M'accusez-vous pour avoir dit des vérités fâcheuses à quelques amours-propres? (Courier, Pamphlets pol.,Procès, 1821, p. 121).
Fâcheux pour (qqn ou qqc.)Des difficultés inextricables, aussi fâcheuses pour l'Église que pour le trône (Chateaubr., Mém.,t. 3, 1848, p. 492).Ils voudraient bien vous voir dans une situation ridicule, fâcheuse pour votre réputation (Green, Moïra,1950, p. 177).
Prononc. et Orth. : [fɑ ʃø], [fa-], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. Adj. 1. a) 1480 fascheux « pénible, désagréable (d'une chose) » (G. Coquillart, Droitz Nouveaux, 670, éd. M. J. Freeman ds Œuvres, p. 162); b) av. 1527 « qui est pour quelqu'un cause de déplaisir ou de souffrance » (Marot, Les Epîtres, éd. C. A. Mayer, p. 113, 27); 2. 1528 « qui importune qui cause de la peine (d'une personne) » (Est.). II. Subst. 1544 « personne importune » (Marot, Dialogue de deux amoureux, éd. P. Janet, t. 1, p. 30). Dér. du rad. de fâcher*; suff. -eux*. Fréq. abs. littér. : 1 549. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 387, b) 2 373; xxes. : a) 2 318, b) 1 884.

Wiktionnaire

Adjectif

fâcheux \fɑ.ʃø\ masculin

  1. Qui donne du déplaisir ou de la peine.
    • L’observateur rapporte qu'une paysanne ayant vendu des oignons de perce-neige en guise de ciboulette, toutes les personnes qui en mangèrent furent surprises de vomissement, qui n'eurent aucunes suites fâcheuses. — (Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers, Neufchâtel : Samuel Faulche, 1765, vol.12, p.326)
    • Fâcheux accident. —Fâcheuse nouvelle. — Rencontre fâcheuse, fâcheuse condition.
    • Il est dans un fâcheux état. — Fâcheuse occurrence. —Fâcheuse extrémité.
    • Il est fâcheux que, c’est fâcheux : C’est une chose triste, désagréable.
    • Il est fâcheux que vous ne vous soyez pas trouvé avec nous.
    • Vous voulez partir, c’est fâcheux.
  2. Qui occasionne de l'embarras.
    • La houille est généralement assez impure et contient des pyrites et des matières argileuses qui agissent d'une manière fâcheuse dans plusieurs opérations industrielles. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 91)
    • Anderson, qui écrivait en 1746, assure que la raison pour laquelle on ne trouve pas de souris en Islande, c'est que l'île tout entière n'est qu'un amas de soufre. Il est fâcheux pour Anderson qu'il y ait des souris en Islande comme partout, et même des moutons, des chevaux et des vaches , qui pourtant ne sont guère friands de soufre. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.5)
    • Monsieur le sénateur, il vous arrive une histoire fâcheuse... Vous vous êtes permis quelques privautés sur la personne d'un petit marmiton qui stationnait dans une pissotière. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 184)
    • Notre esprit est toujours comme à la merci d’un téléphoniste farceur […] qui lui branche la communication avec n’importe qui, n’importe quoi, se plaisant aux pires confusions, aux imbroglios les plus fâcheux, les plus déraisonnables. — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
  3. Qui importune ; dont la présence dérange.
    • L'interlude mahorais permit, par une nécessaire campagne de rectification, de triompher de quelques fâcheuses tendances petit-bourgeoises (indiscipline, alcoolisme, donjuanisme) mais c'est seulement en 1984 qu'il fut décidé de faire de Moroni le centre de la lutte révolutionnaire […]. — (Alain Deschamps, Les Comores d'Ahmed Abdallah - Mercenaires, révolutionnaires et cœlacanthe, Karthala, 2005, p.121)

Nom commun 1

fâcheux \fɑ.ʃø\ masculin singulier

  1. Ce qui donne du déplaisir, de la peine.
    • Le fâcheux de l’affaire, de l’aventure est que…

Nom commun 2

fâcheux \fɑ.ʃø\ masculin (pour une femme on dit : fâcheuse) singulier et pluriel identiques

  1. Personne importune ou déplaisante.
    • Il songe à faire défiler sous les yeux de ses spectateurs toutes sortes de types de fâcheux, c'est-à-dire d’importuns, de gêneurs, de raseurs, de barbeurs, — le nom change, selon l'époque — mais ce genre de personnage reste toujours « fâcheux ». — (Henry Lyonnet, Les "Premières" de Molière, Paris : Éditions Delagrave, 1921, p. 80)
    • Bien sûr, si l'on ne se fonde
      Que sur ce qui saute aux yeux
      Le vent semble une brute raffolant de nuire à tout le monde
      Mais une attention profonde
      Prouve que c'est chez les fâcheux
      Qu'il préfère choisir les victimes de ses petits jeux.
      — (Georges Brassens, Le Vent, 1953)
    • Mais il ne veut recevoir personne. Il ne souhaite voir que Paul. Pouvez-vous éconduire les fâcheux ? — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 95)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FÂCHEUX, EUSE. adj.
Qui donne du déplaisir, de la peine, en parlant des Personnes. Fâcheux accident. Fâcheuse nouvelle. Rencontre fâcheuse, fâcheuse condition. Il est dans un fâcheux état. Fâcheuse occurrence. Fâcheuse extrémité. Substantivement, Le fâcheux de l'affaire, de l'aventure est que... Il est fâcheux que, c'est fâcheux, C'est une chose triste, désagréable. Il est fâcheux que vous ne vous soyez pas trouvé avec nous. Vous voulez partir, c'est fâcheux. Il signifie aussi Qui importune, dont la présence dérange. Un personnage fâcheux. En ce sens il s'emploie surtout comme nom. Je hais les fâcheux. Il me survint un fâcheux. Débarrassons-nous de ces fâcheux. La comédie des " Fâcheux ".

Littré (1872-1877)

FÂCHEUX (fâ-cheû, cheû-z') adj.
  • 1Qui fâche, qui cause du chagrin, en parlant des choses. Ce fut pour empêcher ce fâcheux hyménée Que Syphax fit la guerre à cette infortunée, Corneille, Sophon. I, 2. Je viens vous apporter de fâcheuses nouvelles, Corneille, Hor. III, 5. Mais n'examinons point ces questions fâcheuses, Corneille, Sertor. III, 2. Je ne suis point d'humeur fâcheuse, Corneille, Agésil. IV, 4. Rien n'use tant l'ardeur de ce nœud qui nous lie, Que les fâcheux besoins des choses de la vie, Molière, F. sav. V, sc. dern. Il ne lui dit rien de fâcheux et n'ose le reprendre, Bossuet, Lett. 62. Il échappait toujours à Luther quelque mot fâcheux contre Zuingle, Bossuet, Var. I, § 1. De quel front soutenir ce fâcheux entretien ? Racine, Brit. II, 2.

    Fâcheux à, suivi d'un infinitif. Mais ces secrets pour vous sont fâcheux à comprendre, Corneille, Polyeucte, v, 2. Pardonnez-moi ce mot, il est fâcheux à dire, Corneille, Nic. IV, 3.

    Un air fâcheux, un visage fâcheux, air, visage qui annonce de mauvaises dispositions. Il n'a pas mauvaise mine, mais il a pourtant quelque chose de fâcheux dans le visage, Hauteroche, Crispin méd. II, 4. D'où vient ce sombre accueil et ces regards fâcheux ? Racine, Théb. IV, 3.

    Il est fâcheux de ou que, c'est une chose triste, regrettable de, que… Il est fâcheux de voir de telles choses. Il est fâcheux que vous ne vous soyez pas trouvé avec nous. Il est fâcheux que les moyens de prospérité aient été anéantis par l'impossibilité où se trouvaient peut-être les Espagnols de contenir un peuple si enclin aux soulèvements, Raynal, Hist. phil. v, 15.

    S. m. Ce qu'il y a de fâcheux. Le fâcheux de l'affaire est que…

  • 2Pénible. Un chemin fâcheux. Un passage fâcheux. Les incommodités d'un climat fâcheux et d'une nourriture grossière, Buffon, Quadrup. t. VII, p. 219, dans POUGENS.
  • 3Qui est d'humeur difficile, qui gêne, en parlant des personnes. Que l'on aille égorger ce fâcheux orateur, Tristan, Mariane, III, 5. La fâcheuse [la raison] a pour nous des rigueurs sans pareilles, Boileau, Sat. IV. Et n'ayant point au trône un fâcheux concurrent, Racine, Théb. I, 3. Fâcheux pour sa maîtresse et froid pour ses amis, Boissy, Deh. tromp. II, 6. Sans objet de jalousie, sans raison aux yeux du monde, je devins fâcheuse, parce que je me trouvais à plaindre, Genlis, Théât. d'éduc. l'Amant anony. I, 6.
  • 4Rigoureux, sévère, cruel (dans le sens élevé du verbe fâcher). Cette pensée adoucit les peines de la sujétion ; et sous des maîtres fâcheux, l'obéissance n'est plus fâcheuse au vrai chrétien, Bossuet, Hist. II, 6. Après ces bienheureux jours, Rome eut des maîtres fâcheux, et les papes eurent tout à craindre tant des empereurs que d'un peuple séditieux, Bossuet, Polit. VII, VI, 14.
  • 5Importun, incommode. Quel fâcheux personnage ! Que tous ces jeunes fous me paraissent fâcheux ! Molière, Éc. des mar. III, 9. Que le ciel te confonde, Homme, à mon sentiment, le plus fâcheux du monde, Molière, Fâcheux, I, 3.

    Substantivement. Faut-il qu'aujourd'hui fâcheuses et fâcheux Conspirent à troubler les plus chers de mes vœux ? Molière, Fâch. II, 6. Ah ! marquis, que l'on voit de fâcheux tous les jours Venir de nos plaisirs interrompre le cours ! Molière, ib. II, 7. Sous quel astre, bon Dieu, faut-il que je sois né Pour être de fâcheux toujours assassiné ? Molière, ib. I, 1. Au lieu de quatre amis qu'on attendait le soir, Quelquefois de fâcheux arrivent trois volées, Boileau, Épît. VI. Un fâcheux est celui qui, sans faire à quelqu'un un fort grand tort, ne laisse pas de l'embarrasser beaucoup, La Bruyère, Théophraste, XX.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils tenoient leurs chevaux tousjours entravez, tant ils estoient fascheux et farouches, Montaigne, I, 365. Essayant d'estouffer dans le vin cette fascheuse pensée, Montaigne, II, 37. Or fut d'adventure l'hyver fort fascheux et maladif en Sardaigne, Amyot, les Gracques, 34. On dit que Paracelse, medecin allemand, a guery grand nombre de ladres par le moyen de l'or potable, combien qu'il soit fascheux à croire que l'or soit medicamenteux et alimenteux, Bouchet, Serées, liv. III, p. 292, dans LACURNE. Fascheux à ferrer [homme difficile à conduire, à persuader], Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fâcheux »

(Adjectif)...
(Nom 1, Nom 2) Par substantivation de l’adjectif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. FÂCHER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fâcheux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fâcheux faʃø

Évolution historique de l’usage du mot « fâcheux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fâcheux »

  • Comme ils sont fâcheux les gens qui ne supportent pas votre solitude. De Yves Robert / Le Bal des casse-pieds
  • Tel est le sort fâcheux de tout livre prêté, Souvent il est perdu, toujours il est gâté. De Théodore Leclercq
  • D'un fâcheux emportement, rien ne peut naître que de fâcheux. De Sophocle / Oedipe à Colone
  • Nous sommes du bonheur de nous-mêmes artisans, et fabriquons nos jours ou fâcheux ou plaisants. De Mathurin Régnier
  • L'avenir a ceci de fâcheux, c'est qu'il est arrivé avant que nous ayons eu le temps de nous y préparer. De Anonyme
  • Ce qui est fâcheux dans les malheurs publics, c'est que n'importe qui s'estime assez compétent pour en parler. De Emil Michel Cioran
  • Un aléa fâcheux qui ne contribue pas à augmenter sa population (1 400 habitants), alors que sa zone d’activités économique, près d’un nœud autoroutier stratégique, peut drainer du monde (elle accueille 800 emplois)… SudOuest.fr, Lot-et-Garonne : l’îlot des Tabacs, une oasis à Damazan
  • La catastrophe, c’est aussi la fin. Le Robert historique indique que le mot accole «strophe», une évolution, au préfixe «cata», lequel évoque à la fois une réponse et un mouvement vers le bas – au reste, ce qui marque «cataclysme». Pendant des siècles, raconte le Robert, «catastrophe» était employé comme synonyme de fin, par exemple d’un événement. «Le dénouement souvent sanglant des tragédies l’infléchit négativement en «événement fâcheux» renforcé en «funeste et malheureux», vers la fin du XVIIIe, ajoute le dictionnaire. Le Temps, Films et romans catastrophes: aux sources du cataclysme - Le Temps
  • Les aigris fâcheux sont de sortie pour exhiber par leurs commentaires leurs grande bêtise... Vous me faites bien rire, mais au fond je vous plains... midilibre.fr, Oubliée au parloir, une femme enceinte passe la nuit en prison - midilibre.fr

Traductions du mot « fâcheux »

Langue Traduction
Anglais annoying
Espagnol molesto
Italien fastidioso
Allemand nervig
Chinois 烦人的
Arabe مزعج
Portugais irritante
Russe раздражающий
Japonais 煩わしい
Basque gogaikarriak
Corse fastidiu
Source : Google Translate API

Synonymes de « fâcheux »

Source : synonymes de fâcheux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fâcheux »

Partager