La langue française

Bienfaisant

Sommaire

  • Définitions du mot bienfaisant
  • Étymologie de « bienfaisant »
  • Phonétique de « bienfaisant »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bienfaisant »
  • Citations contenant le mot « bienfaisant »
  • Traductions du mot « bienfaisant »
  • Synonymes de « bienfaisant »
  • Antonymes de « bienfaisant »

Définitions du mot bienfaisant

Trésor de la Langue Française informatisé

BIENFAISANT, ANTE, adj.

A.− [En parlant d'une pers. ou d'un élément de la pers.] Qui fait du bien à autrui, qui pratique le bien :
1. Sans doute un être moral, bienfaisant et bienveillant pendant vingt années, vit encore autre part que dans le souvenir de celui qu'il aimait. Patience donc et espérance. Michelet, Journal,1821, p. 167.
2. Cet homme était un ange! Heureusement, il est mort sans souffrir. Dieu a dénoué d'une main bienfaisante les liens d'une vie qui fut un bienfait constant pour nous. Balzac, Le Médecin de campagne,1833, p. 274.
3. Un homme bien irrité se met à genoux pour demander la douceur, et naturellement il l'obtient, s'il se met bien à genoux; entendez s'il prend l'attitude qui exclut la colère. Il dit alors qu'il a senti une puissance bienfaisante qui l'a délivré du mal. Alain, Propos,1913, p. 174.
B.− [En parlant gén. d'un inanimé] Qui exerce un effet salutaire, une influence favorable. (Quasi-)synon. bénéfique.Pluie, rosée bienfaisante :
4. Elle [l'action] ne diffère du poème que par la langue qu'elle parle, et il y a, entre lui et elle, un échange permanent et entrecroisé d'influences, le conquérant partant de la Bible ou du temple qui à leur tour répandent et légitiment son action. Action bienfaisante par les édifices matériels ou spirituels qu'elle élève, malfaisante par les ruines qu'elle fait, comme le poème lui-même, l'un et l'autre expression suprême, intensifiée et monstrueuse de la vie, dévastatrice et fécondante, mais nécessaire à en propager la formidable indifférence pour le maintien de l'illusion sans qui elle ne serait pas. É. Faure, L'Esprit des formes,1927, p. 139.
Emploi subst. Ce qui est bienfaisant :
5. Le jugement de l'âme est sûr : elle distingue de suite le bienfaisant du pernicieux, l'immatériel du matériel. Elle assimile le premier; elle rejette l'autre. P. Roës, Essai sur la techn. du piano,trad. par R. Clouzot, 1935, p. 98.
PRONONC. ET ORTH. : [bjε ̃f(ə)zɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Pour la substitution de [ε] à [ə], même rem. que pour bienfaisance. Bien-faisant est le part. d'un verbe bien-faire (Lar. 19e).
ÉTYMOL. ET HIST. − Ca 1170 adj. « qui fait le bien » (Fierabras, éd. A. Kroeber et G. Servois, 927); av. 1288 subst. « id. » (H. de Gauchi, Gouvernement des Princes, Ars. 5062, fo176 vodans Gdf. Compl.). Composé de bien* et de faisant, part. prés. de faire*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 848. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 689, b) 833; xxes. : a) 1 010, b) 1 110.
BBG. − Gall. 1955, p. 459, 530. − Rigaud (A.). Parlez-vous hexagonal? Vie Lang. 1969, no212, p. 650.

Wiktionnaire

Adjectif

bienfaisant

  1. Qui aime à faire du bien aux autres et qui en fait.
    • Là où il avait d'abord éprouvé un trouble intense, douloureux, il commençait à apercevoir des trésors de paix bienfaisante et de féconde mélancolie. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
  2. (Par extension) Ce dont l’action ou l’influence est utile, salutaire.
    • Ce feu bienfaisant des poêles, qui relevait la température, ranimait en même temps le moral de ces pauvres gens. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 180 partie, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Leur pouvoir était illimité ; ils guérissaient les malades abandonnés des médecins, rendaient fécondes les terres stériles, arrêtaient les épidémies de bestiaux, mais ils n’étaient point toujours d’humeur à ces sorcelleries bienfaisantes, et, plus volontiers, ils se servaient de leur puissance magique pour tourmenter les hommes et les bêtes. — (Octave Mirbeau, Rabalan,)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BIENFAISANT, ANTE. adj.
Qui aime à faire du bien aux autres et qui en fait. Il est généreux et bienfaisant. Cette femme est très bienfaisante. Avoir l'humeur bienfaisante, le caractère bienfaisant. Il y a des âmes naturellement bienfaisantes. Il se dit, par extension, de Ce dont l'action ou l'influence est utile, salutaire. Une rosée bienfaisante. La bienfaisante nature.

Littré (1872-1877)

BIENFAISANT (biin-fe-zan, zan-t' ou biin-fè-zan, zan-t' ; cette dernière prononciation est usitée de préférence dans la récitation) adj.
  • 1Qui aime à faire du bien. Vous serez fidèle, honnête, humble, reconnaissant, bienfaisant, Pascal, dans COUSIN. Elle a usé chrétiennement de la bonne et de la mauvaise fortune ; dans l'une elle a été bienfaisante ; dans l'autre elle s'est montrée toujours invincible, Bossuet, Reine d'Anglet. Dans toute l'administration de la justice, il nous paraissait un homme que sa nature avait fait bienfaisant, et que la raison rendait inflexible, Bossuet, le Tellier. Et vous, divinités aux hommes bienfaisantes, Qui tempérez les airs, qui régnez sur les plantes, La Fontaine, Quinquina, II. César bienfaisant est mort assassiné, Voltaire, Triumv. V, 5.
  • 2Dont l'influence est utile, en parlant des choses. La bienfaisante nature. Des soins bienfaisants. Une liqueur bienfaisante.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ja ne sera si bien fesans, Que chascuns ses ovres ne blasme, la Rose, 8006.

XVe s. Là eut un fort assaut et perilleux, et moult de bienfaisans d'un costé et d'autre, Froissart, I, I, 163.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bienfaisant »

Bien, faire ; bourguig. béfeusant. Dans l'ancienne langue, bienfaisant voulait dire non pas seulement celui qui a de la bienfaisance, mais, en général, celui qui fait bien en quoi que ce soit. Ainsi l'on était bienfaisant dans une bataille, quand on s'y comportait bravement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Composé de bien et de faisant, participe présent de faire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bienfaisant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bienfaisant bjɛ̃fœzɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « bienfaisant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bienfaisant »

  • L'action du théâtre comme celle de la peste est bienfaisante, car poussant les hommes à se voir tels qu'ils sont, elle fait tomber le masque, elle découvre le mensonge, la veulerie, la bassesse, la tartufferie. De Antonin Artaud / Le théâtre et son double
  • Les femmes et les médecins savent seuls combien le mensonge est nécessaire et bienfaisant aux hommes. De Anatole France
  • Notre monde est un jardin bienfaisant et un immense champ de bataille. De Shafique Keshavjee / Le Roi, le sage et le bouffon
  • L'argent dont on dit tant de mal, remplit tout au moins un rôle bienfaisant : celui de distraire des misères du coeur. De Henri Duvernois / Journal d'un pauvre homme
  • La science est un danger public. Elle est aussi dangereuse qu'elle a été bienfaisante. De Aldous Huxley / Le meilleur des mondes
  • On qualifie souvent de raisonnables des gens qui n'ont pas eu assez l'appétit du bonheur pour commettre des sottises qui leur fussent bienfaisantes. De Hector Talvart / Conjectures et nouvelles conjectures
  • Toute passion engorgée produit sa contre passion qui est aussi malfaisante que la passion naturelle aurait été bienfaisante. De Charles Fourier / Le nouveau monde amoureux
  • On aime ressentir l'influence bienfaisante d'un enfant, se mettre à son école, et, l'âme apaisée, l'appeler son maître avec reconnaissance. De Sören Kierkegaard
  • L’amour commun des livres, crée la plus bienfaisante des solidarités : celle de l’ordre, de la méthode, de la clarté, du travail, de l’étude. Il n’y a pas de goût plus noble. De Louis Barthou
  • "Je me suis dit que pendant cette période troublée qui nous donne autant de nouvelles joies de vivre que de peur et d'incertitudes, c'était idéal de vous proposer de faire un exercice simple et bienfaisant. Je vous rassure, c'est accessible à tout le monde. Prenez une feuille et un stylo. Il faut écrire à la main, c'est très important. Posez-vous, réfléchissez, et commencez à écrire vos vœux : tout ce que vous vous souhaitez à vous-même. Il suffit de le faire avec son cœur, sans demander la Lune".  RTL.fr, Nouvelle Lune : essayez un exercice simple et bienfaisant
  • Connue pour son air bienfaisant et sa propreté, Ifrane se contente pour le moment de voir défiler ses habitants sur ses boulevards et grandes artères, en attendant la levée des restrictions pour accueillir des visiteurs marocains et étrangers.  Le360.ma, Vidéo. Déconfinement progressif: les habitants d'Ifrane respirent et retrouvent leur joie de vivre | www.le360.ma
  • Bénéficiant de l'air pur des montagnes exempt des principales particules de pollution (qui ne franchissent pas la barrière des 600-700 mètres) et d'un ensoleillement de plus de 300 jours par an avec un climat sec sans variation brutale de température, la station thermale de Digne-les-Bains offre un environnement d'exception pour un séjour santé ou bienfaisantD!CI TV & Radio, Digne-les-Bains : les Thermes se préparent pour leur réouverture le 29 juin prochain | D!CI TV & Radio

Traductions du mot « bienfaisant »

Langue Traduction
Anglais beneficial
Espagnol benéfico
Italien benefico
Allemand wohltätig
Portugais benéfico
Source : Google Translate API

Synonymes de « bienfaisant »

Source : synonymes de bienfaisant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bienfaisant »

Partager