La langue française

Désolant

Définitions du mot « désolant »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSOLANT, ANTE, part. prés. et adj.

I.− Part. prés. de désoler*.
II.− Adjectif
A.− [En parlant d'une chose]
1. Qui fait du mal. Une sécheresse désolante pour les biens de la terre (Maine de Biran, Journal,1817, p. 42):
1. ... vous repousserez de votre esprit cet affreux et désolant scepticisme qui flétrit l'ame, comme les gelées du printemps brouissent les fleurs de nos vergers, y introduit l'insociable, le desséchant égoïsme, et convertit notre imagination en un désert nu et aride. Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie,t. 2, 1801, p. 352.
2. Qui afflige, attriste. La désolante vérité (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Colporteur, 1893, p. 1166).Mais dehors, c'est la pluie, la déprimante, la noire et désolante pluie méridionale (Colette, Music-hall,1913, p. 99):
2. Le 28. − Encore une mort, encore un disparu de cette association d'amis qui se rattachait à Maurice (...) Oh! que c'est désolant! Que de lamentations me viennent sur ces destructions lamentables et si rapides des hommes! E. de Guérin, Journal,1840, p. 379.
P. iron. J'ai appris le bridge à la femme de chambre qui avait des dispositions désolantes : elle nous ruine tous (La Varende, Tourmente,1948, p. 95).
B.− P. méton. [En parlant d'une pers.] Qui cause une (vive) contrariété, qui attriste :
3. Cet homme est morne et désolant comme Le Giaour, comme Lara, comme vous, Lélia, quand vous souffrez. Sand, Lélia,1833, p. 19.
Rem. On rencontre ds la docum. l'adv. désolamment. D'une manière désolante. Elle [la femme] est désolamment féconde, dès qu'on la touche (Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 141).
Prononc. et Orth. : [dezɔlɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. dep. 1718. Fréq. abs. littér. : 297. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 448, b) 428; xxes. : a) 643, b) 263. Bbg. Gohin 1903, p. 291.

Wiktionnaire

Adjectif

désolant

  1. Qui désole, qui cause une grande affliction.
    • Démentirez-vous ce fait désolant que, dans certaines fermes, l'ouvrier agricole touche une partie de son pauvre salaire sous la forme de bouteilles de blanche, c'est à dire d'eau-de-vie ? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Par hyperbole) Qui provoque simple contrariété.
    • Henri dégusta, quelques secondes, le spectacle désolant de ces ombres errantes et pataugeantes, semblables à des bêtes d'un autre âge, grouillant dans un décor diluvien. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 9)
    • Rien d'autre, dans la communauté virtuelle, que le désolant spectacle des bogosses autoproclamés qui filaient des rancards débiles à des filles qui ne l'étaient pas moins, à grand renfort de Ase soiiiiiiiir, jte kiff ou de G troooooop hâte d'y eeeeetre. Non, je ne les enviais pas. — (Anne Percin, Comment (bien) rater ses vacances, Éditions du Rouergue, 2011)
  3. (Familier) Qui est insupportable, ennuyeux, importun, fatigant, en parlant des personnes.
    • Cet homme est désolant avec ses vers, et sa femme est désolante avec ses caprices.

Forme de verbe

désolant \de.zɔ.lɑ̃\

  1. Participe présent de désoler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSOLANT, ANTE. adj.
Qui désole, qui cause une grande affliction. Ce que vous dites là est désolant. Une nouvelle désolante. Il se dit, par exagération, d'une Simple contrariété. Il se fait bien attendre, cela est désolant. Il se dit aussi familièrement des Personnes et signifie Qui est insupportable, ennuyeux, importun, fatigant. Cet homme est désolant avec ses vers. Elle est désolante avec ses caprices.

Littré (1872-1877)

DÉSOLANT (dé-zo-lan, lan-t') adj.
  • 1Qui désole, qui cause une grande affliction. Une nouvelle désolante. Si de tous les hommes les uns mouraient, les autres non, ce serait une désolante affliction que de mourir, La Bruyère, XI. Perdu dans cet abîme de pensées désolantes, il [l'Empereur] tombe dans une si grande contention d'esprit qu'aucun de ceux qui l'approchent n'en peut tirer une parole, Ségur, Hist. de Napol. IX, 3.
  • 2Se dit, par exagération, d'une simple contrariété. Il se fait bien attendre ; cela est désolant. Elle ne me quitta pourtant qu'un quart d'heure pour une visite qui lui attira des importunités désolantes et des invitations qu'elle eut garde d'accepter, Rousseau, Confess. VI.

    En parlant des personnes, insupportable, ennuyeux, fatigant. Cet homme est désolant avec ses vers. Son maudit commis fut plus désolant que jamais, Rousseau, Conf. II.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « désolant »

Participe présent adjectivé de désoler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « désolant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
désolant desɔlɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « désolant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « désolant »

  • Le néant n'est point si terrible que cet état désolant de vivre sans ce qu'on aime. De Nicolas de Malebranche / Traité de morale
  • L'amour nous plaît, son bruit de chaînes et ses fruits de saison. Et tant mieux. Rien n'est plus désolant que de détester l'amour. De Marie Desplechin
  • Parmi tous ceux qui font profession d'être insupportables, le chercheur de la vérité est certainement parmi les plus désolants. De Pierre Mac Orlan / Poésies documentaires
  • Châtrez désopilant, et vous avez désolant. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Ce samedi, les gendarmes de la Loire-Atlantique ont intercepté le conducteur d’une Kawasaki ZZR 1400 cm³ qui roulait plus de deux fois plus vite que la vitesse autorisée. Le motard a été flashé à 249 km/h sur la route nationale RN 165. Un axe limité à 110. gé de 58 ans, sa compagne était assise à l’arrière. Il a expliqué aux gendarmes avoir accéléré pour “se faire plaisir”. Son permis de conduire a été immédiatement retiré et sa moto immobilisée. “Il est flagrant, voire désolant, de constater que certains usagers de la route ne se soucient absolument pas des règles de sécurité, ni de la vie humaine. Parfois ils sont bien trop pressés, parfois ils ont pris goût à la vitesse et de manière générale, ils sont juste inconscients.” a déclaré Gilles Foliard, chef de l'escadron départemental de sécurité routière de Loire-Atlantique. Autonews, À 249 km/h sur une nationale pour "se faire plaisir", "désolant" pour la gendarmerie
  • La Fédération française de football a multiplié les décisions précipitées et incohérentes, estime l'économiste du sport Jean-Pascal Gayant. Ces choix, en conséquence de la pandémie de Covid-19, risquent de précipiter l'industrie du football vers un marasme économique. Retour sur un désolant feuilleton. Les Echos, Opinion | Comment la FFF a mis le foot français dans un bourbier | Les Echos
  • Barrières couchées, clôtures arrachées, local technique dévasté, peinture jetée… C’est un spectacle désolant qu’ont découvert les élus, mercredi 17 juin. Ce lieu unique dans le département, qui abrite notamment plus de 350 pommiers de variétés différentes, n’avait jamais été la cible de telles dégradations, commises entre le 15 et le 17 juin. , Brec’h. Moutons et âne, tondeuses du Verger conservatoire - Vannes.maville.com
  • On peut trouver désolant que la crise sanitaire nous contraigne à des vacances moins exotiques que prévu. Pour ce journal belge, c’est au contraire l’occasion de s’interroger sur l’idée démesurée et pseudo-romantique que notre société se fait du voyage. Courrier international, Et si on arrêtait de se raconter des histoires sur nos voyages “enrichissants” et pleins d’aventures ?
  • La question de la diversité à la télévision est très présente chez nous actuellement. Avec raison. Mais en cette journée de la fête nationale des Américains, l’occasion est belle d’observer la place qu’occupe la diversité sur leurs ondes, dans leurs séries. Ce qui est désolant est toutefois de constater que ces protagonistes, bien que populaires et aimés, n’arrivent pas à faire changer complètement les mentalités. Le Journal de Montréal, Télé américaine et diversité | Le Journal de Montréal

Images d'illustration du mot « désolant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « désolant »

Langue Traduction
Anglais sorry
Espagnol lo siento
Italien spiacente
Allemand es tut uns leid
Chinois 抱歉
Arabe آسف
Portugais desculpe
Russe прости
Japonais ごめんなさい
Basque sentitzen
Corse scusa
Source : Google Translate API

Synonymes de « désolant »

Source : synonymes de désolant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « désolant »

Désolant

Retour au sommaire ➦

Partager