La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « indulgent »

Indulgent

Variantes Singulier Pluriel
Masculin indulgent indulgents
Féminin indulgente indulgentes

Définitions de « indulgent »

Trésor de la Langue Française informatisé

INDULGENT, -ENTE, adj.

A. − [En parlant d'une pers.] Qui excuse, qui est enclin à comprendre et à pardonner les fautes d'autrui. Synon. bienveillant, clément, commode, complaisant, compréhensif, généreux, patient; anton. dur, impitoyable, inflexible, intransigeant, rigoureux, sévère.Juge indulgent; indulgent pour les défauts, les fautes. Dieu pour l'homme indulgent ne sera point sévère (Hugo, Rayons et ombres,1840, p. 1123).Trop indulgent à l'égard d'autrui, il se traitait lui-même avec sévérité (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 317):
1. On dit qu'il [Briand] se montrait indulgent et bon; je le crois bien. Un tel homme ne sait pas haïr, et la rancune en lui ne peut être que de précaution. Alain, Propos,1932, p. 1071.
[P. méton.] Qui est plein d'indulgence. Rire, verdict indulgent; critique, disposition, morale, patience indulgente. L'œil indulgent d'une police amie (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 82).L'interrogatoire le plus indulgent l'eût perdue (Bernanos, Joie,1929, p. 691):
2. ... et sans que cela s'exprime par des mots, je sens, chez d'autres amis, l'espèce d'indulgent apitoiement qu'ils éprouvent pour ma toquade de l'art. Goncourt, Journal,1885, p. 419.
Emploi subst. masc. plur., HIST. Partisans de Danton et de Camille Desmoulins (ainsi qualifiés par les partisans de Robespierre) parce qu'ils voulaient mettre fin à la Terreur. Les indulgents envoyés par Gamelin et ses collègues à la guillotine (France, Dieux ont soif,1912, p. 304):
3. ... la tactique et les espérances des Indulgents concordaient avec sa politique antérieure [de Danton] et avec l'opportunisme conciliant qui le caractérise. Malheureusement, parmi les partisans de la « clémence », on comptait des « pourris », qui « voulaient briser les échafauds parce qu'ils avaient peur d'y monter »... Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 385.
B. − P. anal., vieilli, et poét. [En parlant d'une chose] Qui est favorable. Synon. bienveillant, clément, débonnaire, doux, favorable, généreux; anton. dur, rigoureux, rude.L'hiver indulgent attiédit son haleine (Delille, Homme des champs,1800, p. 80).Par un ciel lumineux et sur une mer indulgente, nous entrâmes au golfe d'Athènes (Barrès, Voy. Sparte,1906, p. 30):
4. Je découvre en tes traits mille charmes nouveaux. Prodigue en ses faveurs, la nature indulgente Accorde tous ses dons à ta beauté naissante... Constant, Wallstein,1809, I, 4, p. 21.
Prononc. et Orth. : [ε ̃dylʒ ɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1542 « qui pardonne facilement » cont. relig. (C. Marot, Rondeaux, LXXIII, éd. A. Grenier, t. 1, p. 446); 2. 1580 « qui s'abandonne, cède à » (R. Garnier, Antigone, 1336 ds Hug.). Empr. au lat. class.indulgens (part. passé adjectivé de indulgere) « indulgent, bienveillant; qui se donne, s'abandonne à ». Fréq. abs. littér. : 804. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 101, b) 1 206; xxes. : a) 1 342, b) 1 025.
DÉR.
Indulgemment, adv.,littér. D'une manière indulgente. Anton. sévèrement.Je lis dans le Figaro, où je m'attendais à de noires perfidies, un article de Magnard qui, en blâmant indulgemment mes indiscrétions, écrit que mon journal sue l'authenticité (Goncourt, Journal,1890, p. 1277).Peut-être (...) les couples qui les ont engendrés [les alevins] les escortent-ils en les surveillant indulgemment, comme l'on fait pour des enfants en récréation (Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 241).[ε ̃dylʒamɑ ̃]. Att. ds Ac. 1798. 1reattest. 1557 (Ferry Julyot, 1repartie, 8 [Élégie] ds Hug.); de indulgent, suff. -ment2*.

Wiktionnaire

Adjectif - français

indulgent \ɛ̃.dyl.ʒɑ̃\

  1. Qui pratique l’indulgence ; qui pardonne aisément les fautes ou les défauts.
    • Mais la pauvre fille [...] était si compatissante pour les souffrances des animaux que, le plus souvent, voyant les contorsions des poissons qu'elle tirait de la rivière, elle les y remettait et ne rapportait guère que les écrevisses, qui souvent lui pinçaient les doigts jusqu'au sang, et pour lesquelles elle devenait alors moins indulgente. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)
    • Pendant les répétitions, il a fait des raccords, ajouté des béquets, et aussi pratiqué des coupures qui ont précisément pour but de lui rendre ce public indulgent et favorable. — (Anatole Claveau, Le Tout-Paris, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.26)
    • (Par extension) Morale indulgente.
    • (Par extension) Critique indulgente.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INDULGENT, ENTE. adj.
Qui pratique l'indulgence, qui pardonne aisément les fautes, les défauts. Un maître indulgent. Un père indulgent. Il est trop indulgent pour ses enfants. Être indulgent pour les fautes de ses amis. Je vous prierais de revoir cet ouvrage, mais vous êtes trop indulgent. Un critique indulgent. On dit de même Morale indulgente. Critique indulgente.

Littré (1872-1877)

INDULGENT (in-dul-jan, jan-t') adj.
  • 1Qui a de l'indulgence, qui pardonne aisément. Indulgents à leurs femmes, Vaugelas, Q. C. 285. Sois-lui plus indulgent [au prochain] et pour toi plus sévère, Corneille, Imit. II, 3. Mais chacun pour soi-même est toujours indulgent, Boileau, Sat. IV. Rome lui sera-t-elle indulgente ou sévère ? Racine, Bérén. II, 2. Un homme dur au travail et à la peine, inexorable à soi-même, n'est indulgent aux autres que par un excès de raison, La Bruyère, IV. Les pécheurs ne seront pas plus indulgents à son infortune, Massillon, Avent, Jugement. Henri IV était indulgent à ses amis, à ses serviteurs, à ses maîtresses, Voltaire, Hist. du parlem. XXXVII. Les succès et la prospérité adoucissent toutes les belles âmes ; il est si naturel d'être indulgent quand on est heureux ! Genlis, Mme de Maintenon, t. I, p. 33. Tout comprendre rend très indulgent, et sentir profondément inspire une grande bonté, Staël, Corinne, XVIII, 5.
  • 2Il se dit des choses dans le même sens. Pourquoi, lorsque mon cœur si longtemps offensé, Indulgent pour vous seule, oubliait le passé…, Voltaire, Mariamne, IV, 4. L'indulgente vertu parle par votre bouche, Voltaire, Alz. I, 1. [Gens instruits qui] D'un regard indulgent contemplent nos erreurs, Voltaire, Trois emper. en Sorb. Tout ce qu'en nos climats La nature indulgente a semé sous nos pas, Voltaire, Scythes, I, 1.
  • 3 Par extension, qui se laisse aller à. Ovide, en vers doux et mélodieux, Sut débrouiller l'histoire de ses dieux : Trop indulgent au feu de son génie, Mais varié, tendre, plein d'harmonie, Rousseau J.-B. Épît. I, 3. De ses refus d'apprêt oubliant l'artifice, Indulgente à l'amour, sans fierté, sans caprice, De son sexe cruel n'ayant que les appas, Chénier, Élég. X.
  • 4 S. m. Nom par lequel les adhérents de Robespierre désignaient les dantonistes, auxquels ils reprochaient trop de mollesse.

REMARQUE

Outre indulgent à, on dit aussi indulgent pour, indulgent envers.

HISTORIQUE

XVIe s. Que c'est une farouche alliance de marier le divin avecques le terrestre, le raisonnable avecques le desraisonnable, le severe à l'indulgent, l'honneste au deshonneste, Montaigne, IV, 304.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « indulgent »

Lat. indulgentem, part. présent de indulgere, accorder.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin indulgens (« indulgent, bienveillant »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « indulgent »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
indulgent ɛ̃dylʒ

Fréquence d'apparition du mot « indulgent » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « indulgent »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « indulgent »

  • Vis entre une épouse, une mère tendre qui te chériront à qui mieux mieux. Sois indulgent pour elles, heureux pour toi, mon fils ; gai, libre et bon pour tout le monde ; il ne manquera rien à ta mère.
    Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais — Le Mariage de Figaro
  • Il faut être indulgent aux parvenus. Songez au surmenage qu'ils s'imposent toute leur vie pour disputer les honneurs à ceux qui les ont mérités.
    Ferdinand Bac — La Flûte et le tambour
  • Et surtout soyons-nous l'un à l'autre indulgents.
    Paul Verlaine — Jadis et naguère
  • En édictant des lois, il faut être sévère ; en les appliquant, il faut être indulgent.
    Proverbe chinois
  • On a tort de craindre la supériorité de l'esprit et de l'âme ; elle est très morale cette supériorité, car tout comprendre rend très indulgent, et sentir profondément inspire une grande bonté.
    Madame de Staël — Corinne ou de l'Italie
  • Je manque d'indulgence, mais si on était indulgent à 20 ans, où irait le monde ?
    Gérard Philipe
  • La vie est si dure Qu’il faut être indulgent aux gens de procédure.
    Georges Courteline — La conversion d'Alceste
  • Il n'y a que les mauvais coeurs qui médisent à table, car rien ne rend plus indulgent que la bonne chère.
    Alexandre Balthasar Grimod de la Reynière — Almanach gourmand
  • La vraie beauté, c’est ce que l’on dégage. Si l’on dégage du soleil, du bonheur, si on s’aime un peu soi-même, le regard que les autres posent sur vous sera infiniment plus indulgent.
    Gisele Bündchen — Votre Beauté - Mai 2007
  • L'auteur de cet article espère que ses lecteurs lui pardonneront d'évoquer une rumeur, ce qui n'est pas l'usage dans Les Echos. Mais outre qu'elle est puisée à bonne source, cette rumeur témoigne d'un cafouillage dans la définition du contenu exact de la nouvelle étape du quinquennat. A moins, si on veut être plus indulgent (et on peut l'être) que les événements incroyables que nous vivons expliquent beaucoup de choses.
    Les Echos — Impôt, l'art de corriger son président | Les Echos
Voir toutes les citations du mot « indulgent » →

Traductions du mot « indulgent »

Langue Traduction
Anglais indulgent
Espagnol indulgente
Italien indulgente
Allemand nachsichtig
Chinois 放纵
Arabe متساهل
Portugais indulgente
Russe снисходительный
Japonais 贅沢な
Basque indulgent
Corse indulgente
Source : Google Translate API

Synonymes de « indulgent »

Source : synonymes de indulgent sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « indulgent »

Combien de points fait le mot indulgent au Scrabble ?

Nombre de points du mot indulgent au scrabble : 11 points

Indulgent

Retour au sommaire ➦